Les prophéties sur Jésus-Christ



Gary Lee Walker


Article tiré de l'Encyclopédie du mormonisme
(Macmillan Publishing Company, 1992)
Traduction : Marcel Kahne
Source : www.idumea.org
avec autorisation

 
La Bible abonde en prophéties sur la naissance, le ministère terrestre et le ministère de Jésus-Christ après la Résurrection. De plus, les Écritures modernes utilisées par les membres de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, le Livre de Mormon, qui porte le sous-titre moderne « un autre témoignage de Jésus-Christ », les Doctrine et Alliances et la Perle de grand prix contiennent de nombreux passages prophétiques au sujet du Messie qui sont en général plus claires que ceux de la Bible. Pour les saints des derniers jours, ces quatre volumes d’Écriture constituent les sources principales des prophéties sur la vie et la mission de Jésus. Cet article passe en revue les prophéties sur Jésus les plus souvent mentionnées par les saints des derniers jours.
 
Le Nouveau Testament enseigne que la divinité de Jésus-Christ a été reconnue par certains dès son vivant, aussi bien que par les prophètes antiques de Dieu. Par exemple, André a annoncé à son frère Simon Pierre qu’il avait trouvé le Messie (Jn. 1:41). Les prophètes du Livre de Mormon Abinadi et Néphi 2, fils d’Hélaman 2, ont enseigné que tous les prophètes de Dieu, notamment Moïse et Abraham : « ont témoigné de la venue du Christ » (Mos. 13:33 ; Hél. 8:16-22 ; cf. Jcb. 4:4).

Les Écritures sont riches en détails prophétiques sur la naissance de Jésus. Ésaïe déclare : « Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel » (És. 7:14), passage dont Matthieu dit qu’il s’applique à Jésus (Mt. 1:22-23). Michée proclame poétiquement : « Et toi, Bethléhem Éphrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont l’origine remonte aux temps anciens, aux jours de l’éternité » (Mi. 5:2). Parmi les peuples du Livre de Mormon, Néphi 1 a prédit que « six cents ans après le moment où mon père [Léhi] quitta Jérusalem » le Sauveur serait suscité (1 Né. 10:4 ; 19:8). Samuel le Lamanite (vers 6 av. J.-C.) a parlé à une génération sceptique des signes qui seraient donnés sur le continent américain pour accompagner la naissance du Christ (Hél. 14:2-8). Il s’agirait de l’apparition d’une nouvelle étoile et de deux jours et une nuit sans obscurité (Hél. 14:4-5).
 
Certaines prophéties de la naissance du Messie se sont accomplies quand l’ange du Seigneur a annoncé aux bergers près de Bethléhem : « C’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur » (Luc 2:11). De l’autre côté du monde, le jour avant sa naissance, le Seigneur a annoncé à son prophète Néphi 3 « Prends courage, car voici, le moment est proche, et cette nuit le signe sera donné, et demain je viens au monde, pour montrer au monde que j'accomplirai tout ce que j'ai fait dire par la bouche de mes saints prophètes » (3 Né. 1:13).
 
Les saints des derniers jours croient que la mission de Jésus-Christ est connue depuis les temps les plus reculés. L’ange du Seigneur a déclaré à Adam que le Fils était « le Fils unique du Père depuis le commencement » et qu’Adam serait « racheté, ainsi que toute l'humanité, tous ceux qui le veulent », s’ils « se repentent et invoquent dorénavant Dieu au nom du Fils » (Moï. 5:8-9). Le message que Jésus-Christ est l’Avocat, le Rédempteur et le Médiateur et que « il n'y a aucune autre manière ni aucun autre moyen par lesquels l'homme puisse être sauvé, si ce n'est par le sang expiatoire de Jésus-Christ » (Hél. 5:9), a été répété par les représentants de Dieu à toutes les époques (voir Moï 5:14-15 ; És. 53:4-5 ; Ac 4:12 ; 2 Né. 2:9-10 ; 9:6-7 ; Mos. 4:8 ; 5:8 ; Al. 11:40 ; D&A. 45:3).
 
On trouve des événements de la vie et du ministère mortels de Jésus dans de nombreuses prophéties. Dans la Traduction que Joseph Smith a faite de la Bible (TJS), un passage révélateur dit que « Jésus grandit avec ses frères, et devint fort, et fut dans l’attente du Seigneur et du moment de son ministère … [et] on ne pouvait pas non plus l’instruire » (TJS Mt. 3:24-25). Néphi 1 a vu dans une vision et le roi Benjamin a appris d’un ange que le Sauveur accomplirait des guérisons, chasserait des démons et ressusciterait des morts (1 Né. 11:31 ; Mos. 3:5-6). Selon les auteurs du Nouveau Testament, l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem sur une bête de somme était connue de Zacharie (Za. 9:9 ; Mt. 21:5 ; Jn. 12:14-15), de même que le fait qu’il serait trahi pour trente pièces d’argent (Za. 11:12-13 ; Mt. 27:9-10). De l’ange, le roi Benjamin a appris que du sang lui sortirait « de chaque pore, si grande sera son angoisse [de Jésus] pour la méchanceté et les abominations de son peuple » (Mos. 3:7). Le rejet du Christ par son propre peuple a été prophétisé par lui-même et par d’autres (par exemple Ps. 69:8 ; Mos. 15:5 ; 3 Né. 9:16 ; Jn. 1:11).
 
De nombreuses années avant l’événement, des prophètes tels que Hénoc et Néphi 1 ont vu le Seigneur élevé sur la croix (Moï 7:47, 55 ; 1 Né. 11:33). Ésaïe a prophétisé que le serviteur, homme de douleur, ferait « son sépulcre parmi les méchants, son tombeau avec le riche » (És. 53:9). Le prophète Abinadi, dans le Livre de Mormon (vers 150 av. J.-C.), associe ce passage d’Ésaïe à Jésus (Mos. 15) et son accomplissement est rapporté par Luc (23:32-33). Matthieu parle des perturbations naturelles qui se sont produites au moment où Jésus a donné sa vie (Mt. 27:50-54), événements dont Zénos avait eu la vision des centaines d’années plus tôt (1 Né. 19:10-12).
 
Le Christ a prédit sa mort et sa résurrection quand on lui a demandé un signe : « Détruisez ce temple [corps physique] et en trois jours je le relèverai » (Jn. 2:19). Les anciens savaient que Jésus finirait par vaincre la mort, parce que Dieu a dit à Hénoc : « Je ferai descendre la justice des cieux, et je ferai monter la vérité de la terre, pour rendre témoignage de mon Fils unique, de sa résurrection des morts, oui, et aussi de la résurrection de tous les hommes » (Moï. 7:62). Plus tard, des hommes inspirés d’Amérique ont été informés de cet événement. Néphi 1, Jacob, Benjamin et Samuel ont proclamé le moment où le Christ « donne sa vie selon la chair et la reprend par le pouvoir de l'Esprit, afin de réaliser la résurrection des morts, étant le premier à ressusciter » (2 Né. 2:8 ; cf. 1 Né. 10:11 ; Mos. 3:10 ; Hél. 14:15-17).
 
Ésaïe annonce le ministère de Jésus-Christ dans la prison d’esprit (1 Pi. 3:18-19) quand il écrit que « après un grand nombre de jours [les prisonniers rassemblés dans la fosse] seront visités » (KJV És. 24:22). La section 138 des Doctrine et Alliances contient une vision de cet événement, reçue par Joseph F. Smith, un prophète moderne, quand il a vu « les multitudes des morts, petits et grands… attendant l’avènement du Fils de Dieu dans le monde des esprits pour annoncer leur rédemption des liens de la mort » (D&A. 138:11, 16).
 
Les justes des temps passés ont espéré l’avènement de Jésus-Christ. Jésus a dit à ses disciples : « Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure » de la venue du Fils de l’homme (Mt. 25:13 ; cf. D&A. 49:6-7) et a ajouté qu’il viendrait « comme un voleur dans la nuit » (1 Th. 5:2 ; Ap. 3:3 ; 16:15). Il a révélé à Joseph Smith qu’une révélation universelle serait donnée de sorte que « toute chair à la fois [le] verra » (D&A. 101:23 ; cf. És. 40:5). Ésaïe a vu d’avance des événements de la Seconde Venue (És. 63-66), de même que Daniel, Michée, Zacharie et Malachie (Da. 7:13 ; Mi 1:3 ; Za. 12:10 ; 13:6 ; Mal. 3:12). Quand il est apparu parmi les Néphites, le Seigneur ressuscité a parlé de son retour triomphal final sur la terre en citant les chapitres 3 et 4 de Malachie (3 Né. 24-25).
 
Le prophète Joseph Smith a clarifié et amplifié les prophéties des événements entourant la seconde venue de Jésus, notamment le rétablissement de l’Évangile (D&A. 133:36-37), la résurrection des morts (D&A. 88:95-102), le début du millénium (D&A. 43:30-31) et l’enchaînement de Satan pendant mille ans (D&A. 45:55). Les prophètes anciens et modernes ont prédit qu’après mille ans de paix, Satan serait délié et que la bataille finale entre le bien et le mal aurait lieu (Ap. 20:7-8 ; D&A. 43:31). Jean le Révélateur et le prophète ancien Éther, qui ont tous deux eu la vision de tous ces événements, ont vu le renouvellement de la terre et l’établissement de la nouvelle Jérusalem (Ap. 21 ; Ét. 13:1-10). Cette ville n’aura « besoin ni du soleil ni de la lune pour l’éclairer ; car la gloire de Dieu l’éclaire, et l’agneau est son flambeau » (Ap. 21:23).

 
Bibliographie

Jackson, Kent P. "The Beginnings of Christianity in the Book of Mormon". Dans The Book of Mormon : The Keystone Scripture, dir. de publ. P. Chessman. Provo, Utah, 1988.
Matthews, Robert J. "The Doctrine of the Atonement – The Revelation of the Gospel to Adam." Dans Studies in Scripture, dir. de publ. R. Millet et K. Jackson, Vol. 2, p. 111-29. Salt Lake City, 1985.
Matthews, Robert J. A Bible ! A Bible ! Salt Lake City, 1990.
McConkie, Bruce R. The Promised Messiah. Salt Lake City, 1978.
McConkie, Bruce R. The Millennial Messiah. Salt Lake City, 1982.