Animaux et Végétaux      

 

 

Joseph Fielding Smith (1876-1972) :


      Toute vie a été créée dans l'esprit. Tout être vivant a eu une existence spirituelle. L'esprit des hommes, des animaux et de toute la vie animale a existé avant que les fondations de la terre ne fussent posées, et c'est une entité vivante (Moïse 3:5-9). De même que la mort, par la chute, est passée sur tous, de même la résurrection, grâce à la mission de Jésus-Christ, sera accordée à tous (Church News, 15 février 1941, p. 1, 7 ; D&A 29:22-25).  


      L'homme est la plus grande de toutes les créations de Dieu. Il est sa postérité. Nous sommes tous ses enfants. L'homme, dis-je, en tant que descendant de Dieu, est la plus grande de toutes ses créations. Il est plus grand que la lune, le soleil et les étoiles, qui sont l'oeuvre des doigts de Dieu et sont faits pour le profit de l'homme. La place de l'homme est de régner et de se tenir à la tête de tous les autres pouvoirs, dominations, créations et êtres que le Seigneur notre Dieu a créés (Psaumes 8:1-9).  


      Le Seigneur a dit que ce n'est pas seulement l'homme qui a un esprit, et est par là une âme vivante, mais, de même, les animaux des champs, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer ont un esprit et sont par conséquent des âmes vivantes. Mais cela ne fait pas d'eux des membres de la famille des fils et des filles de Dieu. Ils sont les créations de notre Père, et non sa postérité, et telle est la grande différence entre l'homme et l'animal. 


      Ce serait un monde très étrange que celui où l’on ne trouverait pas d'animaux. Si, après la résurrection des morts, nous découvrions que l'homme était le seul être vivant ayant l'immortalité, nous considérerions certainement cela comme un monde très étrange. Cependant l’idée générale est que l'homme a un esprit et les animaux pas. Il y a des gens qui pensent que c'est là la grande différence qui distingue l'homme de tous les autres êtres.  


      Les poissons, les oiseaux et les animaux des champs ont vécu avant d'être mis naturellement sur cette terre, ainsi que les plantes qui sont sur la face de la terre. L'esprit qui possède le corps des animaux est à la similitude de leur corps. En d'autres termes, le corps des animaux est conforme à l'esprit qui le possède et qui a existé avant qu'ils ne fussent mis sur la terre ; « ce qui est spirituel étant à l'image de ce qui est temporel et ce qui est temporel étant à l’image de ce qui est spirituel ; l'esprit de l'homme à l'image de sa personne, de même que l'esprit de la bête et de toute autre création de Dieu » (Gen. and Hist. Mag., vol. 17, p. 152-154 ; D&A 77:2). (Doctrine du salut, volume 1, p. 67-68)  


      S'il est vrai que tout a été créé spirituellement ou sous forme d'esprits avant d'être naturellement sur la face de la terre, cette création, nous apprend-on, a eu lieu au ciel. Ceci s'applique à toutes les espèces d'animaux et aussi à la vie végétale, avant qu'il n'y eût de la chair sur la terre, dans l'eau ou dans l'air (Moïse 3:5, 9 ; Genèse 2:5, 9). Le récit de la création de la terre fait dans la Genèse et le Livre de Moïse et tel qu'on le rapporte dans le temple, est la création de la terre physique et des animaux et des plantes physiques (Moïse 1, 2, 3 ; Genèse 1, 2). Ces créations physiques ont été faites à partir des éléments naturels.  


      Il n'y a pas de récit de la création de l'homme ou d'autres formes de vie lorsqu'ils ont été créés en tant qu'esprits. Il n'y a que la simple affirmation qu'ils ont été ainsi créés avant la création physique. Les passages de Moïse 3:5 et Genèse 2:5 (« Telles sont les origines des cieux et de la terre quand ils furent créés, le jour où le Seigneur Dieu fit la terre et les cieux. Et chaque plante des champs avant qu'elle ne fût dans la terre et chaque herbe des champs avant qu'elle ne crût... » [King James Version]) sont des interpolations insérées dans le récit de la création physique, expliquant que tout a été d'abord créé dans l'existence spirituelle au ciel avant d'être placé sur la terre.  


      Nous avons tous été créés un temps infini avant d'être placés sur notre terre. Nous découvrons dans Abraham 3:22-28 que c'est avant la formation de la terre que le plan de salut a été présenté aux esprits ou « intelligences ». Ceci étant, l'homme, les animaux et les plantes n'ont pas été créés en esprit au moment de la création de la terre, mais longtemps avant. (Doctrine du salut, volume 1, p. 79)    


      Toute vie sur cette terre est venue d’une vie antérieure.


      Toute vie, ayant été créée par notre Père éternel, doit être éternelle, puisqu’il est éternel.


      Si toute vie est tombée à cause de la chute d’Adam, alors toute vie a droit à une résurrection par l’expiation de Jésus-Christ. (Doctrine du salut, volume 1, p. 139)    


      La terre et toute vie ressusciteront. Tout être vivant sur la terre, que ce soient les hommes, les animaux, les poissons, les oiseaux ou les autres créatures que le Seigneur a créés, sont rachetés de la mort aux mêmes conditions que l'homme. Ces êtres vivants ne sont pas plus responsables que nous de l'introduction de la mort dans le monde et comme ils ont été créés par le Père, ils ont droit à leur rédemption et à leur durée éternelle.  


      La terre elle-même est, elle aussi, un être vivant, et elle « se conforme à la gloire d'un royaume céleste car elle remplit la mesure de sa création et ne transgresse pas la loi - c'est pourquoi, elle sera sanctifiée ; oui, bien qu'elle doive mourir, elle sera vivifiée et supportera le pouvoir qui l'aura vivifiée et les justes en hériteront » (D&A 88:25, 26).  


      « J'ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours », lisons-nous dans les Écritures, « qu'il n'y a rien à y ajouter et rien à en retrancher » (Ecclés. 3:14). Nous savons que tous ces êtres sont animés par l'esprit qui est en eux, exactement comme l'homme. Le Seigneur a déclaré par l'intermédiaire du prophète que « l'esprit de l'homme [est] à l'image de sa personne, de même que l'esprit de la bête et de toute autre création de Dieu » (D&A 77:2). Y a-t-il un être vivant que Dieu n'ait pas fait ? Si oui, le pouvoir de créer lui a échappé des mains. Il est suprême, et toute vie vient de lui, c'est le don qu'il a fait à toute la création.  


      Le corps purifié sera le même corps qui se lèvera dans la « forme parfaite », et ainsi nous lisons : « La fin viendra, les cieux et la terre seront consumés et passeront, et il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre. Car tout ce qui est ancien passera et tout deviendra neuf ; le ciel et la terre et tout ce qu'ils renferment, les hommes et les bêtes, les oiseaux de l'air et les poissons de la mer ; et ni un cheveu, ni un fétu de paille ne seront perdus, car c'est l'oeuvre de mes mains. » (D&A 29:23-25) (Era, vol. 45, p. 829-831 ; Doctrine du salut, volume 2, p. 261-262)