L'honnêteté




Joseph Smith (1805-1844) :


    Nous croyons que nous devons être honnêtes, fidèles, chastes, bienveillants et vertueux, et que nous devons faire du bien à tous les hommes. (5e article de foi)


    Que l’honnêteté, la sobriété, la franchise, le sérieux, la vertu, la pureté, l’humilité et la simplicité couronnent notre tête en tous lieux ; et finalement devenons comme de petits enfants, sans malice, sans ruse ni hypocrisie. (Enseignements du prophète Joseph Smith, section 3)


    Agissez avec honnêteté devant Dieu et devant les hommes.


    Soyez honnêtes, ouverts et francs dans toutes vos relations avec l’humanité. (Enseignements du prophète Joseph Smith, section 4)



Brigham Young (1801-1877) :


    Malheur à ceux qui professent être saints et ne sont pas honnêtes. Soyez simplement honnêtes avec vous-mêmes, et vous serez honnêtes avec les frères. (Journal of Discourses, vol. 2, p. 53)


    Si nous acceptons le salut aux conditions auxquelles il nous est offert, nous devons être honnêtes dans toutes nos pensées, dans nos réflexions, dans nos méditations, dans nos cercles privés, dans nos transactions, dans nos déclarations et dans tous les actes de notre vie, sans crainte, et insouciants de tous les principes d’erreur, de tous les principes de mensonge que l’on peut présenter (Journal of Discourses, vol. 5, p. 124)


    Il vaut mieux être honnête, vivre dans la droiture et abandonner et éviter le mal que d'être malhonnête. Être honnête, être droit devant Dieu, est la manière de vivre la plus facile qui soit au monde. Et lorsque les hommes apprendront cela, ils le pratiqueront. (Journal of Discourses, vol. 5, p. 295).


    La pure vérité, la simplicité, l'honnêteté, la droiture, la justice, la miséricorde, I'amour, la bonté font du bien à tout le monde et du mal à personne. Comme il est facile de pratiquer de tels principes ! Mille fois plus facile que de pratiquer la tromperie. (Journal of Discourses, vol. 14, p. 76)



John Taylor (1808-1887) :


    Il convient que les hommes soient honnêtes envers eux-mêmes, qu’ils soient honnêtes envers autrui dans toutes leurs paroles, échanges, relations, etc. Ils devraient être gouvernés par la sincérité, l’honnêteté et l’intégrité. Celui qui n’est pas fidèle à lui-même ni à ses convictions ou à ses sentiments concernant les questions religieuses, est vraiment insensé. (Deseret News, 16 décembre 1873, p. 1)


    Je considère qu’un homme n’est rien si je ne peux pas avoir confiance en sa parole. Il est vide, il n’y a rien en lui à quoi on puisse se raccrocher. (Deseret News, 11 février 1873, p. 2)



James E. Talmage (1862-1933) :


    Les intentions honnêtes, l'intégrité de l'âme, la pureté individuelle, la liberté de conscience, le désir de faire du bien à tous les hommes, même à nos ennemis, la bienveillance pure, ce sont là quelques-uns des fruits par lesquels on peut reconnaître la religion du Christ. (Étude des articles de foi, 1890, 1962, p. 523-524)



David O. McKay (1873-1970) :

 

    Menez une vie honnête et sincère. Soyez honnête avec vous-même, honnête avec vos frères, honnête avec votre famille, honnête avec ceux avec qui vous traitez. Soyez toujours honnêtes, car les yeux sont sur vous, et la base de toute personnalité repose sur ce principe de l'honnêteté et de la sincérité. Tout homme qui détient la prêtrise bâtit sur cette fondation. (L'Étoile, février 1968, p. 35)



Howard W. Hunter (1907-1995)


    Il y a une joie que nous recevons en étant honnêtes.


    Si nous sommes sensibles à nos relations avec le Seigneur, nous devons être honnêtes dans les petites choses comme dans les grandes.


    Si nous désirons avoir la compagnie du Maître et celle du Saint-Esprit, nous devons être honnête avec nous-même, honnête avec Dieu et avec notre prochain. C'est cela qui donne la vraie joie.


    Pensez à ce qu'un acte de malhonnêteté vous fera. Peu importe qu'il soit grand ou petit. Premièrement, il pourrait affecter votre vie entière. Cela vous sera dur de vivre avec ce poids. Cela vous sera difficile de l'oublier parce que cela restera gravé dans votre conscience. Deuxièmement, cela affectera les autres de plusieurs façons. Le mal a de lointains développements. Sa malignité s'étend à vos amis, à vos parents, à ceux que vous aimez et jusqu'à des personnes que vous ne verrez peut-être jamais. Troisièmement, cela affecte vos relations avec le Sauveur. Cela ferme la voie de communication et élimine la lumière de votre vie.


    Notre Église ne représente qu'une petite minorité dans le monde, mais souvenez-vous, la façon de penser du monde a été changée par des minorités, en beaucoup, beaucoup d'occasions. En suivant les concepts de base de l'honnêteté tels qu'ils sont enseignés par le Sauveur et dont sa vie est l'exemple, vous pouvez transformer le monde. (L'Étoile, septembre 1979, p. 26)



Marion G. Romney (1897-1988)


    Heureux sont ceux qui peuvent établir une distinction claire entre l'honnêteté et la malhonnêteté parce qu'ils vivent avec droiture et possèdent le don du discernement. (L'Étoile, juillet 1981, p. 2)



Marvin J. Ashton (1915-1994)


    Comme c'est merveilleux de décider que nous allons être pleinement honnêtes avec nous-mêmes, que nous serons véritablement intègres. Ne vous permettez jamais d'agir inférieurement. Soyez fiers de vous, vraiment fiers. Acquérez le respect de vous-mêmes, de l'aplomb, une personnalité et tout particulièrement l'honnêteté dans toute votre conduite personnelle.


    L'honnêteté envers nos associés se produira naturellement si nous avons de la fierté et si nous sommes honnêtes envers nous-mêmes.


    Nous trouvons de la satisfaction à acquérir l'honnêteté et à être honnêtes.


    L'honnêteté est une façon de vivre.

 

    Il est de notre devoir d'être honnête. (L'Étoile, mars 1984, p. 23-29)



Gordon B. Hinckley (1910-2008)


    À certains, le trait de personnalité qu'on appelle l'honnêteté peut paraître un sujet de très peu d'intérêt. Cependant, pour moi, c'est l'essence même de l'Évangile. Sans l'honnêteté, notre vie et le tissu de notre société se désintégreraient, faisant place à la laideur et au chaos.


    À notre époque, ceux qui sont pris en flagrant délit de malhonnêteté ne meurent pas comme Ananias et Saphira [Actes 5:1-10], mais quelque chose meurt en eux. Leur conscience périt, leur personnalité se flétrit ; ils perdent le respect d'eux-mêmes et leur intégrité.


    Nous ne pouvons être moins qu'honnêtes.


    Ceux qui respectent les principes de l'honnêteté savent que le Seigneur les bénit. Ils ont le droit précieux de redresser la tête au soleil de la vérité, sans éprouver de honte devant qui que ce soit.


    Puissions-nous désirer de tout notre cœur être honnêtes dans tous nos rapports avec les autres et en tout ce que nous faisons. (L'Étoile, juin 1993, p. 3-6)