Le principe du jeûne

 

 

 

Joseph F. Smith :

 

      Il ne faut pas trop en faire. Un homme peut jeûner et prier jusqu’à en mourir ; et cela n’est pas nécessaire ; et cela n’est pas sage… Le Seigneur peut aussi entendre une prière simple, faite avec foi, en quelques mots, et il peut accepter un jeûne qui ne va pas au-delà de vingt-quatre heures, et il y répondra tout autant qu’à une prière de mille mots et à un jeûne d’un mois… Le Seigneur acceptera ce qui est suffisant avec plus de plaisir et de satisfaction que ce qui est excessif et inutile. (Conference Report, octobre 1912, p. 133-134)

 

 

Robert D. Hales :

 

      Nous jeûnons chaque mois. En ne prenant pas ces deux repas, nous nous rapprochons du Seigneur dans l’humilité et la prière. (Le Liahona, mai 2009, p. 9-10)