L'oeuvre du temple

 

 

  

Joseph Smith :

 

À toutes les époques, le but divin du rassemblement du peuple de Dieu est de construire des temples, afin que ses enfants reçoivent les plus hautes ordonnances et obtiennent ainsi la vie éternelle. (Enseignements des présidents de l’Église, 2007, p. 445-448).



Brigham Young :


Votre dotation consiste à recevoir dans la maison du Seigneur toutes les ordonnances qui vous sont nécessaires, lorsque vous aurez quitté cette vie pour vous permettre de rentrer dans la présence du Père, en passant devant les anges qui se tiennent en sentinelles, étant capables de leur donner les mots-clefs et les signes qui appartiennent à la Sainte Prêtrise et d'acquérir votre exaltation éternelle en dépit de la terre et de l'enfer. (Discours de Brigham Young, 1925, 1975, p. 426)



James Talmage :


Ordonnances modernes du temple : 1. Le baptême, plus exactement le baptême pour les morts. 2. L'ordination et les dotations de la prêtrise qui s'y rattachent. 3. Les mariages.4. D'autres ordonnances de scellement.


Le rite du baptême d'eau au bénéfice des morts est suivi de celui de l'imposition des mains pour le don du Saint-Esprit et, en cette ordonnance comme dans la précédente, la personnemorte est représentée par procuration par un vivant.


La dotation du temple, telle qu'elle est administrée dans les temples modernes, comprend une instruction relative à la signification de la suite des dispensations passées et à l'importance de la dispensation présente, qui est l'ère la plus grandiose de l'histoire humaine.


Cette instruction comporte un récit des événements les plus marquants de la période de la création, la condition de nos premiers parents dans le jardin d'Éden, leur désobéissance et leur expulsion subséquente de ce séjour de délices, leur condition dans le monde aride et désolé, alors qu'ils étaient condamnés à vivre de leur travail, à la sueur de leur front, le plan de rédemption par lequel cette grave transgression peut être expiée, la période de la grande apostasie, le rétablissement de l'Évangile avec tous ses anciens pouvoirs et prérogatives, la condition absolue et indispensable de pureté personnelle et de dévouement au bien dans la vie actuelle, complétée par la conformité aux exigences de l'Évangile.


Les temples érigés par les saints des derniers jours prévoient des salles séparées pour l'enseignement de ces matières, chacune d'entre elles étant consacrée à une matière spéciale.


Les ordonnances de dotation comportent certaines obligations de la part de l'individu, telles que l'engagement et la promesse d'observer la loi de la vertu la plus stricte et de la chasteté, d'être charitable, bienveillant, tolérant et pur ; de consacrer ses talents et ses moyens matériels à la propagation de la vérité et au progrès de l'humanité, de rester dévoué à
la cause de la vérité, et de chercher à contribuer de toutes les manières possibles aux grands préparatifs faits en vue que la terre puisse recevoir son roi, le Seigneur Jésus-Christ.


Au moment de prendre chaque engagement et d’assumer chaque obligation, une bénédiction est prononcée, impliquant une promesse dont la réalisation dépend de la fidèle observance des conditions. 


Les saints des derniers jours considèrent que la ceremonie de mariage accomplie exclusivement dans l'enceinte du temple est le seul et unique contrat de mariage parfait.


Les enfants qui naissent de parents mariés selon la loi céleste sont héritiers de la prêtrise ; ils sont appelés « enfants de l'alliance » ; il n'est besoin d'aucune ordonnance d'adoption ou de scellement pour leur donnerplace dans la postérité bénie de la promesse.


C'est dans le temple et non ailleurs que sont célébrés les mariages au bénéfice de parties décédées.


Dans ce rituel du mariage pour les morts, comme dans les autres ordonnances, les parties sont représentées par leurs descendants vivants agissant par procuration.


Cette ordonnance du mariage céleste, par lequel les parties, qu'elles soient vivantes ou mortes, sont unies par l'autorité de la Sainte Prêtrise pour le temps et pour l'éternité, est désignée spécialement comme la cérémonie du scellement dumariage.


De même que le mari et la femme, bien que légalement unis par la loi séculière, doivent être scellés par l'autorité de la Sainte Prêtrise s'ils veulent que leur union soit valide pour l'éternité, de même les enfants nés de parents mariés pour le temps seulement doivent être scellés à leurs parents après que leur père et leur mère ont été scellés l'un àl'autre selon l'ordre du mariage céleste.


Les maris et les femmes qui sont morts sont mariés ou scellés l'un à l'autre par procuration, et leurs enfants sont scellés à eux de semblablefaçon pour rétablir l'unité familiale.


L'oeuvre vicariale des vivants pour les morts telle qu'elle s'effectue dans les temples actuels, comprend plus que le baptême et la confirmation. L'oeuvre n'est achevée sur terre que quand les parties, représentées par leurs parents vivants, ont été baptisées, confirmées, dotées et scellées tant au nom du lien qui les unissait jadis comme mari et femme que de celui qui les unissait en tant que parents à leurs enfants. (La maison du Seigneur, p. 73-88)



John A. Widtsoe :


Un temple est un lieu dans lequel ceux que Dieu a choisis sont dotés du pouvoir d'en haut. Et qu'est-ce que ce pouvoir ? Une connaissance vivante et utile, ce qui est l'intelligence, et l'intelligence en action, ce qui est le pouvoir. Nos temples nous donnent du pouvoir, un pouvoir basé sur une connaissance et une intelligence élargies, un pouvoir de nature divine.


Les ordonnances du temple englobent le plan entier de salut et elles apportent des éclaircissements sur des sujets difficiles à comprendre. Point n’est besoin de déformer
ou de tordre les enseignements du temple pour les faire cadrer avec le grand plan de salut. L’intégralité philosophique de la dotation est l’un des grands arguments en faveur de la véracité des ordonnances du temple. De plus, le survol et l’exposé complets du plan de l’Évangile font du culte dans les temples l’une des méthodes les plus efficaces pour rafraîchir la mémoire à propos de toute la structure de l’Évangile.


La dotation et l'oeuvre du temple telle qu'elle a été révélée par le Seigneur à Joseph Smith, le prophète, se résume en quatre parties : les ordonnances préparatoires, l'enseignement dispensé sous forme d’exposés magistraux et de représentations, les alliances contractées et les épreuves de connaissance.


Nous vivons dans un monde de symboles. Nul homme (nulle femme) ne peut sortir du temple, doté comme il le devrait, s’il n’a vu, au-delà des symboles, les réalités puissantes
qu’ils représentent.


Dieu accorde sa parole et des révélations à l’homme ou à la femme qui suit la cérémonie du temple, les yeux ouverts, prêtant attention aux symboles et aux alliances, et faisant constamment l’effort d’en comprendre toute la signification. On comprend mieux par révélation la dotation qui a été donnée par révélation.


Je crois qu’une personne… peut résoudre ses problèmes mieux et plus rapidement dans la maison du Seigneur que nulle part ailleurs. Aux moments les plus inattendus, dans le temple et en dehors du temple, lui viendra par révélation la solution aux problèmes qui la contrarient.


Si nous entrons dans le temple en ayant l’esprit bien disposé et en étant attentifs, nous en ressortons avec une plus grande connaissance de l’Évangile et une plus grande sagesse. (The Utah Genealogical and Historical Magazine, avril 1921)


Le temple est un lieu de bénédiction… Le pouvoir de la prêtrise nous est donné dans une mesure nouvelle et plus grande. 


Dans le temple, nous portons tous les mêmes vêtements blancs. Le blanc est le symbole de la pureté.


Le temple est un lieu d’alliances qui nous aident à mener une vie juste.


En gardant la dotation fraîche à l’esprit, nous serons mieux à même d’accomplir nos devoirs dans la vie sous l’influence de bénédictions éternelles. (Improvement Era, octobre 1962)



Boyd K. Packer :


Le mariage au temple, ordonnance de scellement, est une bénédiction suprême qui peut être demandée dans le temple sacré.


Les membres de l’Église de Jésus-Christ qui s’en rendent dignes peuvent prendre part dans les temples à l’ordonnance de salut la plus exaltée qui ait été révélée à l’humanité. Là, au cours d’une cérémonie sacrée, on peut être lavé, oint et instruit, recevoir une dotation et être scellé. Et quand nous avons reçu ces bénédictions pour notre profit personnel, nous pouvons officier pour ceux qui sont décédés sans avoir eu l’occasion de le faire de leur vivant. Dans les temples, les ordonnances sacrées sont accomplies pour les vivants comme pour les morts. Là se trouvent les fonts baptismaux où sont accomplis les baptêmes par procuration pour les morts, des membres dignes agissant comme mandataires de ceux qui sont de l’autre côté du voile.


L’une des grandes valeurs de l’expérience du temple, c’est qu’elle présente le panorama complet des desseins de Dieu concernant la terre. Quand nous sommes allés au temple (et nous pouvons y retourner et nous rafraîchir la mémoire), les événements de la vie cadrent avec le plan des choses. Nous pouvons voir en perspective le point où nous sommes et nous pouvons voir rapidement quand nous nous égarons.


Quand nous accomplissons des ordonnances dans le temple, nous portons des vêtements blancs. Ces vêtements sont le symbole de la pureté et de la dignité.


Il y a des ordonnances supérieures qui sont administrées dans les temples. Elles incluent ablutions, onctions, dotation et le scellement que l’on appelle couramment mariage au temple.


Ces ordonnances incluent la dotation. Doter, c’est enrichir, donner à quelqu’un quelque chose de durable et de grande valeur. Les ordonnances de dotation du temple enrichissent de trois façons : (a) Celui qui reçoit l’ordonnance reçoit le pouvoir de Dieu. « Les bénéficiaires sont dotés du pouvoir d’en haut. » (b) Le bénéficiaire est également doté d’informations et de connaissance. « Ils reçoivent la connaissance des desseins et des plans du Seigneur » (Bruce R. McConkie, Mormon Doctrine, 2e édition, Salt Lake City, Bookcraft, 1966, p. 275). (c) Quand elle est scellée à l’autel, une personne reçoit des bénédictions, des pouvoirs et des honneurs merveilleux dans le cadre de sa dotation.


Les ordonnances d’ablution et d’onction sont souvent mentionnées dans le temple sous le nom d’ordonnances préparatoires.


Des ablutions et des onctions sont associées à la dotation, elles sont en majeure partie de nature symbolique, mais elles promettent des bénédictions précises aussi bien immédiates que futures.


Quand un couple est scellé au temple, après un mariage civil, les enfants qui leur sont nés avant le scellement au temple et qui ne sont donc pas nés dans l’alliance, leur sont scellés
en une ordonnance brève et sacrée.


Nous faisons alliance avec le Seigneur de consacrer notre temps, nos talents et nos moyens à son royaume. Nous sommes un peuple d’alliance. Nous faisons alliance de donner de nos moyens en temps, en argent et en talent, dans l’intérêt du royaume de Dieu sur terre.


Nous sommes un peuple d’alliance et le temple est le centre de nos alliances. C’est la source de l’alliance. (Le temple sacré, 1980)



Gordon B. Hinckley :


Ne parlez pas en dehors du temple de ce qui s'y passe. Dans le temple, vous avez le droit de le faire. (Le Liahona, juillet 1990, p. 46)



Russell M. Nelson :


Du fait du caractère sacré des ordonnances et des alliances du temple, nous avons l’obligation solennelle de ne pas parler en dehors du temple de ce qui s’y passe. (Le Liahona, juillet 2001, p. 38)



La Première Présidence :


Les enseignements, les promesses et les cérémonies du temple sont d’origine ancienne et orientent les enfants de Dieu vers lui à mesure qu’ils contractent des ordonnances et en apprennent davantage au sujet de son plan, notamment sur le rôle du Sauveur Jésus-Christ… Une partie de l’expérience que l’on vit dans le temple consiste à faire des alliances sacrées, ou des promesses, à Dieu. La plupart des gens connaissent les gestes symboliques qui accompagnent la contraction d’alliances religieuses (tels que la prière, l’immersion d’une personne lors de son baptême ou le fait de se tenir la main pendant la cérémonie du mariage). Des gestes symboliques simples et similaires accompagnent les alliances que l’on contracte dans le temple. (Le Liahona, novembre 2020, p. 124)


 

Robert D. Hales :

 

Le temple est la meilleure université que l'homme ait jamais possédée pour acquérir la connaissance et la sagesse au sujet de la création du monde. Les ablutions et les onctions nous disent qui nous sommes, et la dotation nous donne des instructions sur la manière dont nous devrions diriger notre vie dans la condition mortelle.

 

La cérémonie de la dotation est un don, qui consiste en une série d'instructions sur la manière dont nous devrions vivre, et d'alliances que nous faisons de vivre en droiture en suivant notre Sauveur. (Le Liahona, avril 2006, Nouvelles de l'Église, p. 9)

 

 

Dieter F. Uchtdorf :

 

Tous les temples ont été consacrés dans un même but : aider à accomplir l’oeuvre divine et la gloire de Dieu, notre Père céleste, qui sont de « réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme » (Moïse 1:39). Ces temples sont des bâtiments sacrés dans lesquels des réponses à des questions éternelles sont données, des vérités s’enseignent, des ordonnances sont administrées pour que nous comprenions notre héritage divin d’enfants de Dieu et que nous soyons conscients de notre potentiel d’êtres éternels. La maison du Seigneur nous aide à voir la fin dès le commencement. (Le Liahona, mai 2006, p. 44)

 

 

D. Todd Christofferson :

 

Des alliances sacrées sont accomplies dans les temples construits dans ce but. Si nous sommes fidèles aux alliances que nous y contractons, nous devenons héritiers, non seulement du royaume céleste mais également de l’exaltation, gloire la plus haute du royaume céleste, et nous obtenons toutes les possibilités divines que Dieu peut donner (voir D&A 132:20).

 

Dans toutes les ordonnances, particulièrement celles du temple, nous sommes dotés du pouvoir d’en haut. Ce « pouvoir de la divinité » (D&A 84:20) se manifeste en la personne et par l’influence du Saint-Esprit. (Le Liahona, mai 2009, p. 20, 22)

 

 

Richard G. Scott :

 

Fixez-vous comme but précis, selon votre situation personnelle, des dates où vous pouvez participer aux ordonnances du temple et le ferez. Ensuite ne laissez rien contrecarrer ce plan.

 

Je vous recommande de vous fixer pour objectif la fréquence avec laquelle vous accomplirez les ordonnances offertes dans nos temples en activité.

 

Qu’y a-t-il de plus important que d’aller au temple et de participer à ses ordonnances ?

 

Quelle activité peut avoir plus d’effet et apporter plus de joie et de bonheur profond à des conjoints que d’adorer Dieu ensemble au temple ?

 

Pensez à la personne pour laquelle vous accomplissez l’ordonnance par procuration. Priez de temps en temps pour qu’elle reconnaisse l’importance vitale des ordonnances et soit digne ou se prépare à être digne d’en bénéficier.

 

Un grand nombre d’esprits attendent que l’oeuvre par procuration soit accomplie pour eux dans ce sanctuaire et se réjouissent parce qu’enfin il y a un endroit qui peut les libérer des chaînes qui les arrêtent dans leur progression éternelle.

 

Quand nous menons une vie juste et avons reçu les ordonnances du temple, tout le reste est entre les mains du Seigneur. Nous pouvons faire de notre mieux mais le résultat final dépend de lui. Nous ne devrions jamais nous plaindre de ce qui nous arrive, quand nous vivons dignement.

 

Quand nous respectons les alliances du temple que nous avons contractées et que nous menons une vie juste pour conserver les bénédictions promises par ces ordonnances, alors, quoi qu’il arrive, nous n’avons aucune raison de nous inquiéter ou de nous décourager.

 

Je sais que j’aurai le droit d’être avec ma belle femme que j’aime de tout mon coeur et avec les enfants qui sont avec elle de l’autre côté du voile grâce aux ordonnances que l’on accomplit dans le temple.

 

Je suis reconnaissant que le Seigneur ait rétabli son Évangile dans sa plénitude, notamment les ordonnances qui sont requises de nous pour être heureux dans ce monde et pour vivre heureux éternellement dans l’au-delà.

 

Cette oeuvre est celle du Seigneur. Jésus-Christ vit. Cette Église est la sienne. Je suis son témoin et son sacrifice expiatoire est le fondement qui rend effective et éternelle chaque ordonnance qui est accomplie dans le temple. (Le Liahona, mai 2009, p. 43, 44, 45)

 

 

Dallin H. Oaks :

 

L’oeuvre du temple n’a d’autre motif que l’amour et le service en faveur de nos semblables. (Le Liahona, mai 2009, p. 93)

 

 

David A. Bednar :

 

Le fait de prendre sur nous le nom de Jésus-Christ commence dans les eaux du baptême et continue et s’amplifie dans la maison du Seigneur. Lorsque nous nous tenons dans les eaux du baptême, notre regard se porte vers le temple. Lorsque nous prenons la Sainte-Cène, notre regard se porte vers le temple. Nous nous engageons à toujours nous souvenir du Sauveur et à garder ses commandements pour nous préparer à participer aux ordonnances sacrées du temple et à recevoir les plus grandes bénédictions accessibles par le nom et l’autorité du Seigneur Jésus-Christ. Ainsi, dans les ordonnances du saint temple, nous prenons plus complètement sur nous le nom de Jésus-Christ.

 

Je rends solennellement témoignage que le feu de l’alliance brûlera dans le cœur de tous les membres fidèles de cette Église qui adoreront et honoreront leur nom et leur position dans cette maison. (Le Liahona, mai 2009, p. 98, 100)


Nous ne devons pas divulguer ou décrire les symboles spéciaux associés aux alliances que nous recevons lors des cérémonies sacrées du temple. Nous ne devons pas davantage discuter des éléments sacrés que nous avons expressément promis dans le temple de ne pas révéler.


Il existe de la documentation sur ce que signifie suivre le Sauveur en recevant et en honorant des alliances en vue de respecter la loi d’obéissance, la loi de sacrifice, la loi de l’Évangile, la loi de chasteté et la loi de consécration.

Si nous nous efforçons de marcher dans l’humilité de l’Esprit du Seigneur, nous aurons la bénédiction de comprendre l’équilibre nécessaire entre ce qu’il est approprié de dire concernant les ordonnances et les alliances sacrées du temple, et ce qui ne l’est pas, et d’atteindre ce juste équilibre. (Le Liahona, mai 2019)

 

 

Thomas S. Monson :

 

Vous, qui êtes dignes et capables d’aller au temple, je vous exhorte à y aller souvent. Le temple est un lieu où nous pouvons trouver la paix. Nous y puisons un engagement renouvelé vis-à-vis de l’Évangile et une résolution renforcée de respecter les commandements. Quelle bénédiction de pouvoir aller au temple, où nous pouvons ressentir l’influence sanctificatrice de l’Esprit du Seigneur !

 

Nous rendons un grand service quand nous accomplissons les ordonnances par procuration pour les personnes qui sont passées de l’autre côté du voile. Dans de nombreux cas, nous ne connaissons pas les gens pour qui nous faisons les ordonnances. Nous n’attendons pas de remerciement et nous n’avons pas l’assurance qu’ils accepteront ce que nous offrons. Cependant, nous servons et, ce faisant, nous obtenons ce qu’aucun autre effort ne donne. Nous devenons littéralement des sauveurs sur la montagne de Sion. Notre Sauveur a donné sa vie en sacrifice par procuration pour nous, et nous, dans une faible mesure, nous faisons la même chose quand nous accomplissons les ordonnances par procuration dans le temple pour les gens qui n’ont aucun moyen de progresser si ceux qui sont ici, sur la terre, ne font pas quelque chose pour eux. (Le Liahona, mai 2009, p. 113, 114)


Nous sommes un peuple qui construit des temples et qui s’y rend. (Le Liahona, mai 2014, p. 5)



Russell M. Nelson :


Le temple est au cœur du renforcement de notre foi et de notre résilience spirituelle parce que le Sauveur et sa doctrine sont le cœur même du temple. Tout ce qui est enseigné dans le temple, par les instructions et l’Esprit, accroît notre compréhension de Jésus-Christ. Ses ordonnances essentielles nous lient à lui à travers les alliances sacrées de la prêtrise. Puis, si nous gardons nos alliances, il nous dote de son pouvoir guérisseur et fortifiant.


Les ouvrages canoniques contiennent de nombreuses références aux enseignements, aux vêtements, à la langue du temple, et plus encore. Tout ce en quoi nous croyons et chaque promesse que Dieu a faite à son peuple de l’alliance sont réunis au temple.


Ainsi, dans la maison du Seigneur, nous contractons les mêmes alliances avec Dieu qu’Abraham, Isaac et Jacob. Et nous recevons les mêmes bénédictions.


L’objectif suprême du rassemblement d’Israël est d’apporter les bénédictions du temple aux enfants fidèles de Dieu.


Si la distance, des problèmes de santé ou d’autres contraintes vous empêchent d’aller au temple pendant quelque temps, je vous invite à choisir un moment régulier où repasser dans votre esprit les alliances que vous avez faites.


À tous ceux parmi vous qui ont contracté les alliances du temple, je vous supplie de constamment chercher, dans la prière, à comprendre les alliances et les ordonnances du temple. Des portes spirituelles s’ouvriront. Vous apprendrez comment écarter le voile entre les cieux et la terre, comment demander aux anges de Dieu de vous aider, et comment mieux recevoir les directives des cieux.


Quels que soient les bouleversements qui peuvent se produire dans votre vie, l’endroit le plus sûr où se trouver spirituellement est à l’intérieur de vos alliances du temple.


Lorsque votre fondation spirituelle est bâtie solidement sur Jésus-Christ, vous n’avez pas à avoir peur. En étant fidèles à vos alliances faites dans le temple, vous serez fortifiés par son pouvoir. Puis, lorsque des tremblements de terre spirituels se produiront, vous serez en mesure de rester forts parce que votre fondation spirituelle est solide et inébranlable. (Le Liahona, novembre 2021, p. 94-96)