Coquilles et autres points litigieux

relevés dans l'édition 2017 du Triptyque en français


  signalés par le traducteur lui-même ou par la rédaction de la feuille d'olivier après approbation du traducteur

LISTE ÉVOLUTIVE

mise en ligne le 23/04/2017 et mise à jour le 06/09/2022

Ces coquilles sont signalées au fur et à mesure de leur découverte, en vue de la prochaine édition papier du Triptyque.
Leur signalement permet leur correction dès à présent dans la version numérique.
Leur diffusion ici permet aux intervenants autorisés de disposer d'une source tenue à jour.




L'édition 1998 du Triptyque en français a été l'occasion d'une retraduction complète par
Marcel Kahne, la précédente traduction étant celle de 1852 pour le Livre de Mormon et de 1958 pour les Doctrine et Alliances et la Perle de grand prix. Les coquilles que nous avons trouvées dans l'édition de 1998 ont été partiellement corrigées dans l'édition de 2008 et les coquilles restantes ont été partiellement corrigées dans l'édition de 2017 (voir l'historique). L'édition de 2017 actuellement en ligne comporte les coquilles énumérées ci-dessous. À noter que la plupart d'entre elles ne sont pas le fait du traducteur.   


Livre de Mormon
Doctrine et Alliances
Perle de grand prix




LIVRE DE MORMON
 
 
Page de titre  
Introduction  
Témoignage de trois témoins  
Témoignage de huit témoins  
Témoignage de Joseph Smith, le prophète  
Brève explication concernant le Livre de Mormon

 
1 Néphi   2 Néphi   Jacob   Énos   Jarom   Omni   Paroles de Mormon   Mosiah   Alma   Hélaman   3 Néphi   4 Néphi   Mormon   Éther   Moroni 



PAGE DE TITRE

Rien à signaler


INTRODUCTION

Rien à signaler



TÉMOIGNAGE DE TROIS TÉMOINS

Rien à signaler


TÉMOIGNAGE DE HUIT TÉMOINS

Rien à signaler 



TÉMOIGNAGE DE JOSEPH SMITH, LE PROPHÈTE

Rien à signaler 



BRÈVE EXPLICATION CONCERNANT LE LIVRE DE MORMON

■ Référence : Point n° 1

■ Texte : l'histoire profane des peuples intéressés
■ Suggestion : l'histoire profane des peuples concernés

1 NÉPHI

■ Référence : 1 Néphi 2:11
■ Texte : la roideur de cou
■ Lire : la raideur de cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). La version Segond mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raideur ». La précédente disait « roideur ». Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église.
■ Remarque : roideur et raideur sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : 1 Néphi 17:3
■ Texte : il les nourrit et les fortifie, et fournit les moyens par lesquels ils peuvent accomplir la chose qu'il leur a comman
■ Lire : …ce qu'il leur a commandé
■ Commentaire : Le traducteur a adopté cette traduction à plusieurs endroits ciblés du Triptyque, dont celui-ci. Il n'est pas l'auteur du changement qui a été fait en ommettant d'accorder la suite du texte.



2 NÉPHI

■ Référence : 2 Néphi 15:27
■ Texte : Nul n'est fatigué, nul ne chancelle de lassitude
■ Commentaire : Il s'agit de la répétition de la dernière phrase du verset précédent, répétition qui n'existe pas en anglais. Cette répétition est à soustraire pour que le verset commence par : Personne ne sommeille, ni ne dort ;

■ Référence : 2 Néphi 24:8
■ Texte : Les cyprès mêmes
■ Lire : Les cyprès même
■ Voir : les règles du français
■ Commentaire : Il s'agit d'une citation d'Ésaïe 14:8, correctement orthographiée dans toutes les versions Segond.

■ Référence : 2 Néphi 25:12
■ Texte : la roideur de leur cou
■ Lire : la raideur de leur cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raideur ». La précédente disait « roideur ».
■ Remarque : roideur et raideur sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : 2 Néphi 25:28
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : 2 Néphi 28:14
■ Texte : le cou roide
■ Lire : le cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : 2 Néphi 29 : chapeau, dernière phrase
■ Texte : Il jugera le monde d'après les livres seront écrits
■ Lire : Il jugera le monde d'après les livres qui seront écrits
■ Voir : le contexte, les traductions précédentes et l'original en anglais

■ Référence : 2 Néphi 32:7
■ Texte : la roideur de cou
■ Lire : la raideur de cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raideur ». La précédente disait « roideur ».
■ Remarque : roideur et raideur sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


JACOB

■ Référence : Jacob 2:13
■ Texte : le cou roide
■ Lire : le cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Jacob 4:14
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Jacob 6:4
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

ÉNOS

■ Référence : Énos 1:22
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


JAROM

■ Référence : Jarom 1:3
■ Texte : la roideur de son cou
■ Lire : la raideur de son cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raideur ». La précédente disait « roideur ».
■ Remarque : roideur et raideur sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Jarom 1:4
■ Texte : le cou roide
■ Lire : le cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


OMNI

■ Référence : Omni 1:28
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


PAROLES DE MORMON

■ Référence : Paroles de Mormon 1:17
■ Texte : la roideur de cou
■ Lire : la raideur de cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raideur ». La précédente disait « roideur ».
■ Remarque : roideur et raideur sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


MOSIAH

■ Référence : Mosiah 3:14
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence. Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Mosiah 13:29
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Mosiah 4 : chapeau
■ Texte : Le salut vient par l'expiation
■ Lire : Le salut vient par l'Expiation
■ Voir : les chapeaux des références suivantes où la typographie est correcte : 2 Néphi 9, Jacob 4, Mosiah 3, Mosiah 13 et Alma 42
■ Commentaire : Selon les règles de typographie du français, on écrit l'expiation de Jésus-Christ, son expiation, mais l'Expiation (avec article défini et sans complément).

■ Référence : Mosiah 20:3
■ Texte : Et alors, les prêtres du roi Noé, avaient honte de retourner à la ville de Néphi
■ Lire : Et alors, les prêtres du roi Noé avaient honte de retourner à la ville de Néphi
■ En trop : la virgule après « Noé »
■ Explication : Cette virgule est un reste de la traduction antérieure à 1998 qui était : « Et les prêtres du roi Noé, honteux de retourner à la ville de Néphi, … ».


ALMA

■ Référence : Alma 3:7
■ Texte : les femmes ismaélites
■ Lire : les femmes ismaélitiques
■ Commentaire : Cette terminaison apparaît seulement 3 fois dans le texte anglais du Livre de Mormon (Alma 3:7 ; 17:26 ; 19:16) pour désigner des personnes assimilées.

■ Référence : Alma 9:5
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Alma 9:31
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Alma 15:15
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Alma 17:26
■ Texte : les serviteurs lamanites
■ Lire : les serviteurs lamanitiques
■ Commentaire : Cette terminaison apparaît seulement 3 fois dans le texte anglais du Livre de Mormon (Alma 3:7 ; 17:26 ; 19:16) pour désigner des personnes assimilées.

■ Référence : Alma 19:16
■ Texte : une des femmes lamanites
■ Lire : une des femmes lamanitiques
■ Commentaire : Cette terminaison apparaît seulement 3 fois dans le texte anglais du Livre de Mormon (Alma 3:7 ; 17:26 ; 19:16) pour désigner des personnes assimilées.

■ Référence : Alma 20:30
■ Texte : au cou plus roide
■ Lire : au cou plus raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Alma 23:18
■ Texte : c'est pourquoi, ils entrèrent en relations avec eux
■ Lire : c'est pourquoi, ils entrèrent en relation avec eux
■ Voir : Alma 24:8 ; 31:4 où dans la même expression, ce terme est au singulier
■ Commentaire : Il s'agit d'harmoniser la traduction. Contrairement à l'anglais, en français, on favorise le singulier.

■ Référence : Alma 26:24
■ Texte : au cou aussi roide que
■ Lire : au cou aussi raide que
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Alma 30 : chapeau
■ Texte : Korihor, l'antéchrist, ridiculise le Christ, l'expiation et l'esprit de prophétie
■ Lire : Korihor, l'antéchrist, ridiculise le Christ, l'Expiation et l'esprit de prophétie
■ Voir : les chapeaux des références suivantes où la typographie est correcte : 2 Néphi 9, Jacob 4, Mosiah 3, Mosiah 13 et Alma 42
■ Commentaire : Selon les règles de typographie du français, on écrit l'expiation de Jésus-Christ, son expiation, mais l'Expiation (avec article défini et sans complément).

■ Référence : Alma 34:30
■ Texte : saintes Écritures
■ Lire : Saintes Écritures
■ Voir : les références suivantes où la typographie est correcte : Alma 37:3 ; D&A 20:11, 69 ; 33:16
■ Commentaire : Cette typographie est celle du Larousse et du Petit Robert.

■ Référence : Alma 37:10
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Alma 53:6
■ Texte : armées lamanites
■ Lire : armées des Lamanites
■ Voir : en anglais
■ Commentaire : Cette traduction est celle qui a été adoptée dans les cas similaires en français (voir Paroles de Mormon 1:13 ; Mosiah 23:30 : Alma 16:2, 8 : 28:1 ; 35:13 ; 43:15, 19, 24 ; 47:8 ; 49:1 ; 52:23 [2 fois] ; 53:8 ; 55:21 ; 56:57 ; 57:31 ; 58:29-30 ; 62:30, 33 ; Mormon 3:6 ; 6:7 ; Moroni 9:17).


HÉLAMAN

■ Référence : Hélaman 4:21
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Hélaman 5:3
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Hélaman 9:21
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : Hélaman 13:29
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


3 NEPHI

■ Référence : 3 Néphi 1:2
■ Texte : Et Néphi, fils d'Hélaman, avaient
■ Lire : Et Néphi, fils d'Hélaman, avait
■ Voir : la conjugaison du verbe avoir
■ Remarque : L'erreur est apparue dans l'édition de 2017, elle n'existait pas antérieurement.

■ Référence : 3 Néphi 3:18
■ Texte : armées néphites
■ Lire : armées des Néphites
■ Voir : en anglais
■ Commentaire : cette traduction est celle qui a été adoptée dans les cas similaires en français (voir Alma 16:5 ; 35:13 ; 43:15-17, 21, 23 ; 44:23 ; 46:11, 34 ; 48:8 ; 3 Néphi 3:17 ; 4:8, 15, 25 ; Mormon 4:2, 4).

■ Référence : 3 Néphi 15:18
■ Texte : la roideur de leur cou
■ Lire : la raideur de leur cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raideur ». La précédente disait « roideur ».
■ Remarque : roideur et raideur sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

4 NÉPHI

Rien à signaler


MORMON

■ Référence : Mormon 8:33
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


ÉTHER

■ Référence : Éther 1:4
■ Texte : mais sont sur les plaques
■ Coquille : Il manque le sujet du verbe.
■ Lire : mais elles sont sur les plaques
■ Voir : le contexte, les traductions précédentes et l'original en anglais

■ Référence : Éther 4:18
■ Texte : toutes extrémités de la terre
■ Coquille : Il manque l'article.
■ Lire : toutes les extrémités de la terre
■ Voir : les références suivantes où, comme dans Éther 4:18, les « extrémités de la terre » sont interpellées : Alma 5:50 ; 3 Néphi 27:20 ; Moroni 7:34

 
MORONI

■ Référence : Moroni 4:3

■ Texte : …et te témoignent, ô Dieu, Père éternel, qu'ils sont disposés à prendre sur eux le nom de ton Fils, se souvenir toujours de lui et garder les commandements qu'il leur a donnés
■ Lire : …et te témoignent, ô Dieu, Père éternel, qu'ils sont disposés à prendre sur eux le nom de ton Fils, à se souvenir toujours de lui et à garder les commandements qu'il leur a donnés
■ Manque : la préposition « à » avant « se souvenir » et avant « garder »
■ Voir : les règles du français, comme correctement appliquées à D&A 6:6 ; voir aussi les Triptyques allemand, espagnol, italien, etc. où ces prépositions figurent, conformément aux règles de ces langues. Sans les prépositions, les trois propositions de la phrase peuvent être prises pour des synonymes ou des équivalents.
■ Explication : En 2017, « sont disposés à » a été substitué à « veulent » en omettant d'accorder le reste du texte à ce changement, d'où l'absence des prépositions pourtant requises en français.
■ Remarque : Depuis 2017, la prière de Sainte-Cène que nous entendons dans nos réunions ne « sonne » pas français, problème que les saints allemands, espagnols, italiens, etc. n'ont pas dans leur langue.
■ Observation : Certains détenteurs de la prêtrise rectifient spontanément le texte de la prière, mais cela crée deux versions : l'une écrite mais non correcte, l'autre correcte mais non écrite, quand ce devrait être l'inverse.
■ Parallèle : Puisque D&A 6:6 contient le même type de construction, correctement écrite, le principe de l'homogénéité veut que Moroni 4:3 soit traité de la même façon.
■ Pertinence : L'absence des prépositions resterait anecdotique si ce verset n'était pas lu publiquement chaque semaine dans plusieurs centaines de lieux de culte de par le monde.
■ Risque : L'accoutumance du public au point de ne plus percevoir que la phrase est maladroitement construite.

■ Référence : Moroni 8 : chapeau
■ Texte : Les petits enfants sont vivants dans le Christ à cause de l'expiation
■ Lire : Les petits enfants sont vivants dans le Christ à cause de l'Expiation
■ Voir : les chapeaux des références suivantes où la typographie est correcte : 2 Néphi 9, Jacob 4, Mosiah 3, Mosiah 13, Alma 42, D&A 29 et D&A 74
■ Commentaire : Selon les règles typographiques du français, on écrit l'expiation de Jésus-Christ, son expiation, mais l'Expiation (avec article défini et sans complément).


DOCTRINE ET ALLIANCES


 

Avant-sections 

 

Sections : 1-20  21-40  41-60  61-80  81-100  101-120  121-138 

 

Déclarations officielles

 

 

AVANT-SECTIONS

 

Introduction

Témoignage des douze apôtres


 

 

INTRODUCTION


■ Référence : Derniers mots avant le témoignage des douze apôtres
■ Texte : comme témoignage écrit des Douze Apôtres
■ Lire : comme témoignage écrit des douze apôtres
■ Voir : Partout ailleurs dans les publications de l'Église en français : cette typographie y est adoptée.
■ Commentaire : On écrit « les Douze », mais « les douze apôtres », conformément aux usages appliqués depuis des décennies dans les publications de l'Église en français.


■ Référence : Dernière phrase. Texte entre parenthèses : designées collectivement

■ Erreur : Il manque l'accent aigu.

■ Lire : désignées collectivement



TÉMOIGNAGE DES DOUZE APÔTRES


Rien à signaler
               

 

SECTIONS 1 À 20

 

■ Référence : D&A 1 : chapeau
■ Ponctuation : Le point final de la phrase a été omis.

■ Référence : D&A 5:8
■ Texte : au cou roide
■ Lire : au cou raide
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.

■ Référence : D&A 20:35
■ Texte : saintes Écritures
■ Lire : Saintes Écritures
■ Voir : les références suivantes où la typographie est correcte : Alma 37:3 ; D&A 20:11, 69 ; 33:16
■ Commentaire : Cette typographie est celle du Larousse et du Petit Robert.

■ Référence : D&A 20:77
■ Texte : …et te témoignent, ô Dieu, Père éternel, qu'ils sont disposés à prendre sur eux le nom de ton Fils, se souvenir toujours de lui et garder les commandements qu'il leur a donnés
■ Lire : …et te témoignent, ô Dieu, Père éternel, qu'ils sont disposés à prendre sur eux le nom de ton Fils, à se souvenir toujours de lui et à garder les commandements qu'il leur a donnés
■ Manque : la préposition « à » avant « se souvenir » et avant « garder »
■ Voir : les règles du français, comme correctement appliquées à D&A 6:6 ; voir aussi les Triptyques allemand, espagnol, italien, etc. où ces prépositions figurent, conformément aux règles de ces langues. Sans les prépositions, les trois propositions de la phrase peuvent être prises pour des synonymes ou des équivalents.
■ Explication : En 2017, « sont disposés à » a été substitué à « veulent » en omettant d'accorder le reste du texte à ce changement, d'où l'absence des prépositions pourtant requises en français.
■ Remarque : Depuis 2017, la prière de Sainte-Cène que nous entendons dans nos réunions ne « sonne » pas français, problème que les saints allemands, espagnols, italiens, etc. n'ont pas dans leur langue.
■ Observation : Certains détenteurs de la prêtrise rectifient spontanément le texte de la prière, mais cela crée deux versions : l'une écrite mais non correcte, l'autre correcte mais non écrite, quand ce devrait être l'inverse.
■ Parallèle : Puisque D&A 6:6 contient le même type de construction, correctement écrite, le principe de l'homogénéité veut que D&A 20:77 soit traité de la même façon.
■ Pertinence : L'absence des prépositions resterait anecdotique si ce verset n'était pas lu publiquement chaque semaine dans plusieurs centaines de lieux de culte de par le monde.
■ Risque : L'accoutumance du public au point de ne plus percevoir que la phrase est maladroitement construite.


 

SECTIONS 21 À 40

 

■ Référence : D&A 29, chapeau, résumé des versets
■ Texte : 9-11, Sa venue marque le début du le millénium
■ Lire : Sa venue marque le début du millénium
■ Explication : L'édition de 1998 disait : Sa venue inaugure le millénium ; le changement a été effectué sans tenir compte de l'ensemble du texte.

■ Référence : D&A 34, chapeau, résumé des versets
■ Texte : 1-4, Les fidèles deviennent les fils de Dieu par l'expiation
■ Lire : Les fidèles deviennent les fils de Dieu par l'Expiation
■ Voir : les références suivantes où la typographie est correcte : les chapeaux de 2 Néphi 9, Jacob 4, Mosiah 3, Mosiah 13, Alma 42, D&A 29 et D&A 74
■ Commentaire : Selon les règles typographiques du français, on écrit l'expiation de (Jésus-Christ), son expiation, mais l'Expiation (avec article défini et sans complément).

 

SECTIONS 41 À 60

 

■ Référence : D&A 41:9
■ Commentaire : Le verset se termine par un point alors qu'en anglais il se termine par un point-virgule.

■ Référence : D&A 41:10
■ Commentaire : Le verset précédent se terminant normalement par un point-virgule, celui-ci doit commencer par une minuscule, ce qui est toujours le cas dans cette configuration dans le reste du Triptyque.

■ Référence : D&A 49:1
■ Commentaire : Shakers est orthographié avec une majuscule alors que dans le chapeau ce terme est typographié 5 fois avec une minuscule, conformément aux règles du français s'agissant des membres d'une communauté religieuse.
■ Lire : shakers

■ Référence : D&A 56:6
■ Texte : la roideur de cou
■ Lire : la raideur de cou
■ Commentaire : C'est la version Segond qui fait référence (en l'occurrence Exode 32:9 ; 33:3, 5 ; 34:9 ; Deutéronome 9:6, 13 ; 31:27). Le traducteur s'est toujours aligné, parmi les versions Segond, sur celle choisie par l'Église. Celle qui a été mise en ligne dans la bibliothèque de l'Évangile dit « raide ». La précédente disait « roide ».
■ Remarque : roide et raide sont le même mot, version Moyen-Âge pour le premier, version moderne pour le second. Le lecteur moyen est obligé d'avoir recours au dictionnaire pour comprendre le premier. Si un terme est à préférer, c'est celui du langage littéraire moderne.


 

SECTIONS 61 À 80

 

■ Référence : D&A 63, chapeau, résumé des versets
■ Texte : 59-66, Ceux qui l'utilisent sans autorité prennent le nom du Seigneur en vain
■ Remarque : Bien que cette phrase soit correcte, on ne sait pas dès l'abord ce que « l' » représente.
■ Suggestion : 59-66, Utiliser le nom du Seigneur sans autorité, c'est prendre son nom en vain
■ Commentaire : Cette formulation a l'avantage de la clarté.

■ Référence : D&A 76:100
■ Texte : Esaïas
■ Lire : Ésaïas
■ Voir : D&A 84:11-13 où ce nom est correctement typographié


 

SECTIONS 81 À 100

 

■ Référence : D&A 84, versets 80 et 116
■ Texte : et pas un seul cheveu de sa tête ne tombera sur le sol inaperçu
■ Suggestion : et pas un seul cheveu de sa tête ne tombera inaperçu sur le sol
■ Commentaire : On évite ainsi que « inaperçu » puisse distraitement être considéré comme adjectif qualificatif de « sol ».

■ Référence : D&A 96, chapeau
■ Commentaire : Il manque le point final.

 

SECTIONS 101 À 120

 

■ Référence : D&A 101, versets 6 et 18
■ Texte : leurs héritages
■ Lire : leur héritage
■ Commentaire : Il s'agit de chacun son héritage. Dans ce cas on préfère le singulier.
■ Voir : les autres cas semblables : « ce même esprit qui possède votre corps » (Alma 34:4) ; « pour l'âme de tous ceux qui en prennent » (Moroni 4:3 ; D&A 20:77) ; etc.

■ Référence : D&A 105 : chapeau
■ Commentaire : Il manque le point final de la première phrase.

■ Référence : D&A 107:90
■ Texte : Cette présidence est distincte de celle des soixante-dix
■ Lire : Cette présidence est distincte de celle des Soixante-dix
■ Voir : la typographie dans les références suivantes : Introduction du Livre de Mormon, paragraphe 8 ; D&A 107, chapeau et versets 25, 34, 38, 93, 95, 96, 97, 98
■ Commentaire : Il s'agit de rendre l'orthographe homogène dans tout le recueil ; à noter cependant que dans toutes les publications de l'Église sauf les Écritures, soixante-dix, s'agissant de l'office de la prêtrise, s'orthographie avec une minuscule.

■ Référence : D&A 108, chapeau
■ Texte : à la demande de Lyman Sherman, qui avait précédemment été ordonné soixante-dix
■ Lire : à la demande de Lyman Sherman, qui avait précédemment été ordonné Soixante-dix
■ Voir : la typographie dans les références suivantes : Introduction du Livre de Mormon, paragraphe 8 ; D&A 107, chapeau et versets 25, 34, 38, 93, 95, 96, 97, 98
■ Commentaire : Il s'agit de rendre l'orthographe homogène dans tout le recueil ; à noter cependant que dans toutes les publications de l'Église sauf les Écritures, soixante-dix, s'agissant de l'office de la prêtrise, s'orthographie avec une minuscule.

 

SECTIONS 121 À 138

 

■ Référence : D&A 124:138
■ Texte : pour présider le collège des soixante-dix
■ Lire : pour présider le collège des Soixante-dix
■ Voir : la typographie dans les références suivantes : Introduction du Livre de Mormon, paragraphe 8 ; D&A 107, chapeau et versets 25, 34, 38, 93, 95, 96, 97, 98
■ Commentaire : Il s'agit de rendre l'orthographe homogène dans tout le recueil ; à noter cependant que dans toutes les publications de l'Église sauf les Écritures, soixante-dix, s'agissant de l'office de la prêtrise, s'orthographie avec une minuscule.

■ Référence : D&A 130, chapeau
■ Texte : 12-17, Le moment de la seconde venue n'est pas révélé…
■ Lire : 12-17, Le moment de la Seconde Venue n'est pas révélé…
■ Voir : les chapeaux des chapitres ou sections suivants où la typographie est correcte : 2 Néphi 12, 20 et 23 ; 3 Néphi 24 et 25 ; D&A 1, 29, 34, 39, 45, 63, 106 et 133 ; Moïse 7
■ Commentaire : Selon les règles typographiques du français, on écrit la seconde venue de (Jésus-Christ), sa seconde venue, mais la Seconde Venue (avec article défini et sans complément).

■ Référence : D&A 130:3
■ Texte : l'idée que le Père et le Fils demeurent dans le cœur de l'homme est une vieille notion de la tradition chrétienne et est fausse.
■ Lire : l'idée que le Père et le Fils demeurent dans le cœur de l'homme est une vieille notion confessionnelle (ou religieuse) et est fausse.
■ Voir : le texte anglais ; la racine « sect » de « sectarian » utilisée dans ce verset par Joseph Smith est traduite 7 fois par « confession » ailleurs dans le Triptyque (Joseph Smith, Histoire, v. 5, 12, 18, 22, 23, 28). Joseph Smith utilisait le terme « sect » pour désigner les diverses Églises de son époque, y compris celle de Jésus-Christ (voir, par exemple, Enseignements du prophète Joseph Smith, section 3, paragraphe intitulé « The Prophet's Answer to Sundry Questions »). De nos jours, le terme est connoté péjorativement, d'où son remplacement par « Église » ou « confession » dans Joseph Smith – Histoire et dans les Enseignements du prophète Joseph Smith.
■ Explication : Ces propos de Joseph Smith ont été fidèlement traduits dans toutes les langues sauf en français. Notons que cette infidélité au texte anglais n'est pas le fait du traducteur. Celui-ci avait traduit « sectarian » par « sectaire », ce que d'aucuns ont changé à cause de la connotation désormais dominante du terme, mais en s'éloignant significativement du texte d'origine. Quand, avec le temps, un terme a évolué au point que son acception dominante ne correspond plus à l'idée de l'auteur, on choisit un terme traduisant l'idée ; on ne surinterprète pas comme cela a été fait ici. Dans les Saintes Écritures on ne fait pas de surinterprétation mais des explications en bas de page par un renvoi (voir, dans le Triptyque, à la page des abbréviations, les 3 dernières mentions).

■ Référence : D&A 132:65
■ Texte : …tout ce que moi, le Seigneur, Je lui donnerai, parce qu'elle…
■ Lire : …tout ce que moi, le Seigneur, je lui donnerai, parce qu'elle…
■ Commentaire : L'utilisation d'une majuscule ici, bien qu'il s'agisse d'un membre de la Divinité, fait exception avec tout le reste du Triptyque. Si on devait l'adopter ici, il faudrait le faire également à des centaines d'autres endroits. Ce serait cependant contraire à l'option prise depuis des décennies par l'Église pour ses publications en français.

 

DÉCLARATIONS OFFICIELLES

 

Rien à signaler



PERLE DE GRAND PRIX

 

Page de titre 

Introduction 

Moïse 

Abraham 

Joseph Smith-Matthieu 

Joseph Smith-Histoire 

Articles de foi

 

 

PAGE DE TITRE

 

Rien à signaler



INTRODUCTION

Rien à signaler

 
MOÏSE

■ Référence : Moïse 7:39
■ Texte : Et Celui que j'ai élu a plaidé devant ma face
■ Lire : Et celui que j'ai élu a plaidé devant ma face
■ Commentaire : L'utilisation d'une majuscule ici, bien qu'il s'agisse d'un membre de la Divinité, fait exception avec tout le reste du Triptyque. Si on devait l'adopter ici, il faudrait le faire également à des centaines d'autres endroits. Ce serait cependant contraire à l'option prise depuis des décennies par l'Église pour ses publications en français.
 
 
 
ABRAHAM

Rien à signaler
 
 
JOSEPH SMITH, MATTHIEU

Rien à signaler


JOSEPH SMITH, HISTOIRE


Rien à signaler


  

ARTICLES DE FOI


Rien à signaler



VOIR AUSSI

Traitement des collectifs
Typographie du nom de l'Église

Coquilles dans la Bible en français diffusée par l'Église


 
www.lafeuilledolivier.com/Corrections/Triptyque_2017.html