la feuille d'olivier

 

 


L'oeuvre humanitaire de l'Église de Jésus-Christ

des saints des derniers jours

 

 

     

      L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours collabore couramment avec les organisations internationales d'aide humanitaire, telles que la Croix-Rouge et le Secours catholique, pour porter secours aux victimes des catastrophes naturelles, sanitaires et autres. L'Église a aussi son propre service d'action humanitaire qui lui permet de porter assistance aux populations victimes de ces fléaux, comme lors de la famine en Chine, en 1907 ou auprès des populations d'Europe au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Plus près de nous, rien qu'entre 1985 et 2008, l'Église a fait don de 282 millions de dollars, a envoyé du matériel de secours pour une valeur de 833 millions de dollars. Et ces 25 dernières années (2008-2013), le service humanitaire de l'Église a permis d'apporter du secours à près de 30 millions de personnes dans 179 pays.

 

 

Avec le Secours catholique

 

      Il existe une tradition de collaboration entre l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours et Catholic Relief Services (Secours catholique). Cette tradition remonte à la grande famine d'Éthiopie, au milieu des années 80. Depuis, il s'est établi un lien qui les fait collaborer dans d'autres parties d'Afrique ou d'Europe de l'Est. En raison de cette relation, l'Église a reçu, en août 2005, une demande de partenariat du Secours catholique afin d'envoyer de l'aide au Niger, qui faisait face à un manque important de nourriture en raison de la destruction des récoltes par une invasion de sauterelles. L'Église a immédiatement répondu en acheminant par avion 36 tonnes d'atmit destinées à secourir 7000 enfants sous-alimentés. L'atmit est composé de farine d'avoine, de lait en poudre, de sucre, de sel, de vitamines et de minéraux que l'on mélange avec de l'eau et de l'huile de cuisson pour obtenir la consistance d'une bouillie. Ce produit a fait ses preuves dans la lutte contre la malnutrition grave. Depuis, d'autres envois ont eu lieu.

 

 

Avec la Croix-Rouge

 

      En 2002, ayant auparavant travaillé avec l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours pour secourir les victimes de désastres humanitaires, la Croix-Rouge américaine lui a demandé de soutenir sa campagne de vaccination contre la rougeole afin de réduire la mortalité infantile en Afrique. L'Église a accordé 3 millions de dollars pour soutenir cette campagne qui devait durer encore 3 ans, jusqu'en 2006. En septembre 2005, de nombreux saints des derniers jours du Mozambique parmi les plus de 3000 que compte ce pays ont participé à la campagne de vaccination dans leur propre pays, notamment dans les régions proches de Maputo, la capitale.

 

       

Avec le Croissant Rouge

 

      En 2004, l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a commencé à travailler avec diverses organisations pour répondre aux besoins humanitaires résultant du conflit armé entre les groupes de rebelles et le gouvernement au Soudan et au Tchad. Cette action a permis de fournir aux populations de réfugiés approximativement 360 tonnes d'atmit. À cela s'est ajouté l'envoi de médicaments, de trousses d'hygiène et de couvertures, grâce au partenariat de diverses organisations dont le Croissant Rouge, l'International Relief & Development et l'International Medical Corps.

 

 

Avec le Secours islamique

 

      Suite au tremblement de terre en Indonésie, le 27 mai 2006, une organisation humanitaire musulmane basée à Burbank a fait équipe avec l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours pour envoyer 1,3 millions de dollars de fournitures d'urgence aux sinistrés du tremblement de terre d'Indonésie et de l'île de Java. Le Secours Islamique a indiqué que plus de 100 tonnes de fournitures demandées par le gouvernement indonésien ont été transportées par avion cargo Boeing 707 de Salt Lake City. Les fournitures ont été données par l'Église. Le Secours Islamique a pris en charge le coût du transport et la distribution du matériel à Java. Les articles incluent des trousses d'hygiène, des fournitures de premier secours, du matériel médical et chirurgical, des bâches, des fauteuils roulants, des béquilles et autres articles.

 

 

Ouragan Katrina

 

      Lorsqu'il est nécessaire d'agir rapidement, les agences internationales d’aide peuvent s'appuyer sur l’Église, qui fournit de la nourriture et du matériel. L’Église fournit du matériel ainsi que de l’aide financière et des bénévoles. Ces bénévoles font souvent  la différence en redonnant espoir aux sinistrés. Le dernier exemple en date est celui des membres de l'Église qui ont aidé les victimes de l’ouragan Katrina, en Louisiane et dans les États environnants. Ils ont donné plus de 10.000 journées de travail.

 

 

Moyen-Orient

 

      En 2006, l'Église a répondu à un appel lancé par les Nations-Unies pour apporter une aide humanitaire aux civils touchés par le conflit entre les forces d'Israël et du Hezbollah au Liban et en Israël. Des représentants officiels des Nations-Unies ont demandé qu'une aide matérielle soit fournie pour 3 mois aux quelque 800.000 personnes déplacées, blessées ou autrement touchées par les combats.

 

 

Avec le Secours Islamique

 

      En décembre 2004, les communautés mormone et musulmane de Salt Lake City ont envoyé ensemble 64 tonnes de matériel d’aide d’urgence aux sinistrés du tsunami en Asie. L’Église a fourni l’aide matérielle et l’association Islamic Relief Worldwide a financé le transport. La distribution du matériel, médicaments, habillement, a été dirigée par les deux organisations qui avaient déjà coopéré plusieurs fois depuis 2003 pour fournir de l’aide en Irak, aux victimes des inondations au Bangladesh et aux victimes de la famine au Soudan.

 

      Dans les heures qui ont suivi le tremblement de terre en Indonésie, le 27 mai 2006, les membres de l'Église ont transformé leur église de Solo en cuisine. Les volontaires ont passé leur samedi soir à préparer de la nourriture et dès le dimanche matin, 1500 repas étaient prêts à être distribués. Par la suite, 2000 repas ont été faits chaque jour. Deux camions remplis d'huile, de riz, de sucre et de légumes ont été fournis par l'Eglise pour permettre d'offrir des repas aux gens affamés dans la rue.

 

      Au mois d'août de la même année, l'Église a fait don de matériel médical, de lait en poudre, de bouillie pour bébé, de savon et de trousses de toilette, qui ont été transportés par avion par le Secours islamique mondial. La cargaison a quitté Salt Lake City le mardi 1er août 2006 et est arrivée au Liban quelques jours plus tard. Des représentants du Secours islamique mondial et de la Fondation Hariri, organisation libanaise pour le développement et l'éducation, ont coordonné la distribution.

 

 

Avec la filiale israélienne de la Croix Rouge Internationale

 

      L'Église a également répondu à une demande d'aide financière destinée à Magen David Adom, filiale israélienne de la Croix-Rouge internationale. Les dons devaient être utilisés à Haïfa pour répondre aux demandes croissantes que reçoivent les services de transfusion sanguine de Magen David Adom, pour améliorer l'action des ambulances et pour subvenir aux besoins de familles en particulier.

 

 

Avec les organisations humanitaires en général

 

      En 2007, l’Église a participé au succès des efforts de ses partenaires et des nombreuses organisations – dont l’UNICEF et la Croix Rouge américaine –  pour éradiquer la rougeole en Afrique. L’Église a commencé à s’impliquer dans la campagne contre la rougeole en 2003.

 

      Toujours en 2007, l'Église a fait don de 270 fauteuils roulants aux services sociaux de Kumasi, au Ghana, qui les distribueront aux handicapés de la région d’Ashanti (Ghana). Depuis, l’Église a fourni plusieurs milliers de fauteuils roulants aux handicapés de la région.

 

      En septembre 2008, l'Église a envoyé de l'atmit en Éthiopie. Cette aide alimentaire a été envoyée pour la 1ère fois en Éthiopie en 1985 lorsque ce pays traversait une grande famine. Cela s'est renouvelé en 2000, puis en 2003. En 2008, se souvenant de l'aide apportée par l'Église, le gouvernement éthiopien a fait une demande de secours. Comme en 2003, ce projet s'est réalisé en collaboration avec Projet Mercy, organisation humanitaire non-gouvernementale qui a de l'expérience en Éthiopie.

 

      En un an entre 2012 et 2013, l'Église, en collaboration avec les organisations humanitaires, a contribué à vacciner quelque 18 millions d'enfants et à fournir les produits de première nécessité aux Syriens dans les camps de réfugiés de Turquie, du Liban et de Jordanie.


 

Programme humanitaire de l'Église

 

      Événements mondiaux suite auxquels l'Église a porté assistance aux populations victimes :

 

1906 : Tremblement de terre et incendie à San Francisco

1907 : Famine en Chine

1918 : Épidémie aux États-Unis

1920 : Épidémie en Europe

1930 : Grande dépression économique (inauguration du plan d'entraide de l'Église)

1946 et années suivantes : Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'Église fait acheminer en Europe par wagons entiers des denrées alimentaires, des vêtements et d'autres produits.

1950 (années) : Aide apportée à la Corée après la guerre

1953 : Tremblement de terre dans les îles ioniennes en Grèce

1960 : Tremblement de terre au Chili

1963 : Tremblement de terre en Iran

1964 : Tremblement de terre au Japon

1966 : Inondations en Italie

1967 : Inondations en Alaska, sécheresse en Corée

1969 : Sécheresse en Corée, tremblement de terre au Chili

1970 : Tremblement de terre au Pérou

1971 : Tremblement de terre à Los Angeles

1972 : Tremblement de terre au Nicaragua, inondations en Polynésie, en Arizona et au Dakota du Sud

1974 : Inondations en Australie

1976 : Inondations en Idaho, tremblement de terre au Guatemala

1977 : Inondations au Kansas et en Pennsylvanie, incendie de Santa Barbara

1978-1983 : Diverses catastrophes dans les pays suivants : Paraguay, El Salvador, Tonga, Colombie, Tahiti, Ghana, Nigéria, Kenya, Pologne ; assistance aux réfugiés vietnamiens, inondations au Montana

1983 : Inondations et glissements de terrain en Utah, inondations en Arizona

1985 : Famine en Afrique centrale

 

      L’Église collecte continuellement des dons de nourriture, des vêtements, de matériel médical et d'articles de secours pouvant soulager les populations. Ces ressources sont ensuite entreposées à l'avance dans des endroits stratégiques pour être acheminées dans les plus brefs délais en cas d'urgence. Grâce à cette préparation, l’Église est capable de réagir immédiatement après une catastrophe. Ces dons humanitaires ont été d’une valeur de plusieurs centaines de millions de dollars entre 2000 et 2010.

  

      De 1985 à 2006 inclus, l’Église a acheminé 50.000 tonnes de nourriture et 96.000 tonnes de produits divers dans plus de 150 pays.

 

      En 2005, l’Église a distribué 26 millions de dollars américains en devises et en matériel pour faire face aux ouragans en Floride et dans les Caraïbes, au tsunami dans le Sud de l’Asie, à la guerre en Irak, aux inondations en Colombie et à 110 autres catastrophes.

 

      En 2006, l’Église a distribué 15 millions de dollars américains en devises et en matériel pour le conflit du Liban, le tremblement de terre d'Indonésie, les réfugiés du Burundi, du Soudan et d'Ouganda et pour 76 autres catastrophes. 

 

      Après le tremblement de terre et le tsunami de 2011 au Japon, l'Église a apporté un secours qui a apporté 13 millions de dollars en liquidités et en fournitures de secours. En plus de cela, plus de 31.000 bénévoles patronnés par l’Église ont fourni plus de 600.000 heures de service.

 

      L'aide humanitaire de l'Église aux victimes de l’ouragan Sandy, sur la côte est des États-Unis, a consisté en de vastes dons de ressources diverses et d’environ 300.000 heures de service de déblayage des décombres par près de 28.000 membres de l'Église.

 

      En 2012, l'Église a fourni 136 tonnes de vêtements et de chaussures pour les réfugiés du Tchad.

 

      En un an, entre 2012 et 2013, des gens dans 52 pays ont reçu une aide après des catastrophes naturelles.

 

      En 25 ans, l'Église a aidé près de 30 millions de personnes dans 179 pays.


     

Accès à l'eau potable

 

      L'accès à l'eau potable est l'une des principales initiatives humanitaires de l'Église. En 2006, des projets d'alimentation en eau potable ont été menés à bien dans 34 pays. Grâce aux projets menés à bien en un an entre 2012 et 2013, 890.000 nouvelles personnes dans 36 pays ont désormais accès à l'eau potable. En fonction des demandes et des besoins locaux, le programme de l'Église fournit des installations d'eau accessibles à une collectivité par différents moyens, comme les puits, les puits artésiens, les réservoirs, les barrages et les systèmes de purification de l'eau. Les projets humanitaires soutenus par l'Église encouragent la participation des habitants locaux, lorsque c'est possible.

 

 

Fauteuils roulants

 

      Chaque année, l'Église distribue 40.000 fauteuils roulants dans 70 pays dans le cadre d'une initiative continue pour offrir la mobilité à des gens dans le monde entier. Rien qu'en un an, entre 2012 et 2013, 70.000 personnes dans 57 pays ont reçu un fauteuil roulant.

 

 

Correction de la vue

 

      Le programme de l’Église dans ce domaine a pour objectif d’aider le personnel soignant local en le formant et en lui fournissant de l'équipement afin de traiter ce problème de vision. Grâce à des ophtalmologistes bénévoles qui ont donné de leur temps, rien qu'en un an, entre 2012 et 2013, 75.000 personnes dans 25 pays ont bénéficié d'une meilleure vue.

 

 

Formation à la réanimation néo-natale

 

      L’Église travaille avec les organisations nationales de la santé et les ministères de la santé de tous les pays à travers le monde pour identifier les pays où la formation à la réanimation néo-natale est plus que nécessaire. Puis l’Église envoie des médecins et des infirmières bénévoles afin de former les personnes responsables des accouchements. Ce personnel médical local est alors tout à fait capable de former d’autres personnes. Ce programme de l’Église a permis la formation de dizaines de milliers de personnes.

 

 

Production de nourriture et information sur la nutrition

 

      L'Église envoie du personnel former les familles et les collectivités pour qu’elles accroissent leur productivité et leur autonomie par la production de leur propre nourriture au foyer et une meilleure information en matière de nutrition.

 

 

Politique

 

      L'aide humanitaire de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours est apportée aux gens qui en ont besoin, où qu'ils vivent, sans considération de religion, de race ou de nationalité.

 

 

Doctrine

 

      L'aide humanitaire de l'Église s'inspire des paroles du Christ : « Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi... toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites » (Matthieu 25:35, 36, 40).



Compte-rendu de l'action humanitaire de l'Église en 2013

 

 

Sources :

 

Information, 1985, document destiné aux chargés de la communication

Le Liahona, janvier 2006, Nouvelles de l'Église, p. 9

Le Liahona, février 2006, Nouvelles de l'Église, p. 1, 5

Le Liahona, juin 2006, Nouvelles de l'Église, p. 5

Le Liahona, décembre 2006, Nouvelles de l'Église, p. 5

Le Liahona, octobre 2006, Nouvelles de l'Église, p. 7

Le Liahona, janvier 2007, Nouvelles de l'Église, p. 5

Le Liahona, juin 2007, Nouvelles de l'Église, p. 7

Le Liahona, septembre 2007, Nouvelles de l'Église, p. 7

Le Liahona, décembre 2007, Nouvelles de l'Église, p. 4, 6

Le Liahona, mai 2013, p. 98, 111



Article mis en ligne le 15/01/2008

Mise à jour : 12/12/2014