La feuille d'olivier

 

 

 

Chronologie du mormonisme en France

 

 

  

 

 

9 juillet 1849 : Le premier missionnaire, un Gallois, William Howells (1816-1851), arrive au Havre. Il prêchera à Saint-Malo, à Dinan, au Havre, et à Boulogne-sur-Mer.

 

30 Juillet 1849 : Au Havre, William Howells baptise un anglophone, Augustus Saint d’Anna.

 

Plus tard en 1849 : William Howells baptise Monsieur Pebble et une jeune femme, Anna Browse.

 

7 octobre 1849 : Brigham Young (1801-1877) appelle John Taylor (1808-1887), du Collège des Douze, Curtis Bolton et John Pack à prêcher l'Évangile en France.

 

1850 : William Howells baptise Monsieur et Madame Viett.

 

6 Avril 1850 : William Howells organise une branche à Boulogne-sur-Mer avec six membres.

 

4 mai 1850 : John Taylor, Curtis Bolton et John Pack quittent New York après avoir essayé de trouver de l’argent auprès des membres locaux pour financer leur mission.

 

27 mai 1850 : John Taylor, Curtis Bolton et John Pack arrivent à Liverpool.

 

18 juin 1850 : John Taylor, Curtis Bolton et William Howells (qui était allé en Angleterre à la rencontre des autres) arrivent à Boulogne-sur-Mer sur le vapeur « Emerald ».

 

24 juin 1850 : Les missionnaires sont reçus par le maire de Boulogne-sur-Mer M. L. Fontaine et obtiennent l’autorisation de prêcher.

 

25 juin 1850 : Deux missionnaires anglais, Frederick H. Piercy et Arthur Stayner, arrivent à Boulogne-sur-Mer.

 

26 juin 1850 : Un missionnaire américain, John Pack, arrive à Boulogne-sur-Mer. À la tombée de la nuit, les missionnaires se rendent au nord de la ville, sur la plage, et John Taylor fait une prière de consécration.

 

29 juin 1850 : Frederick H. Piercy et Arthur Stayner partent pour Paris.

 

1er juiIIet 1850 : La première d'une série de réunions publiques a lieu à Boulogne-sur-Mer, au 21 de la rue Montigny. Environ trente personnes y assistent.

 

19 juillet 1850 : John Taylor et Curtis Bolton partent pour Paris. Ils s’installent au 7 rue de Tournon (VIe arrondissement) où commencera la traduction du Livre de Mormon.

 

Automne 1850 : Frederick Piercy, Arthur Stayner et William Howells retournent en Angleterre. William Howells écrira de sa mission : « Je me réjouis de dire aujourd’hui que, malgré les grincements de dents, les poings agités devant mon visage, les menaces d’emprisonnement et les cris de ‘faux prophète…’ qui m’ont été lancés, le démon a échoué dans ses tentatives… Et quand j’ai été traîné en prison, je me suis réjoui à l’idée de loger là où notre bien-aimé Jésus, ses apôtres, Joseph, Hyrum, Jones et tant d’autres, tant d’âmes nobles, ont été avant moi… J’ai semé les graines avec un assez grand succès. Puisse notre Père céleste les faire fructifier. »

 

14 novembre 1850 : John Taylor, qui s’est absenté, revient à Paris accompagné de Philippe de La Mare, converti à l’île de Jersey.

 

1er décembre 1850 : John Taylor baptise, dans la Seine à l'île de Saint-Ouen, Jean-Baptiste Wilhelm et sa femme, Louis Bertrand (1808-1875, rédacteur au journal Le  Populaire et communiste icarien), Monsieur et Madame Squires et leur fils de neuf ans.

 

8 décembre 1850 : Une branche est organisée à Paris avec huit membres. Baptiste Wilhelm est ordonné ancien, Louis Bertrand est ordonné prêtre.

 

15 décembre 1850 : Baptême d'Isidore Bellanger.

 

29 décembre 1850 : Isidore Bellanger est ordonné prêtre et envoyé en mission dans son village natal Le Grand Lucé, près du Mans. Il y a aura beaucoup de succès, prêchant à des assemblées de plus de cent cinquante personnes.

 

Février 1851 : Lorenzo Snow (1814-1901), du Collège des Douze, est de passage.

 

25 février 1851 : Philippe de La Mare rentre à Jersey en passant par le Mans. Il restera quelques jours avec Pierre Bellanger au Grand Lucé.

 

29 mai 1851 : Le premier numéro du périodique L’Étoile du Deseret sort des presses de l’imprimeur Marc Ducloux. Il paraîtra jusqu'en avril 1852.

 

3 juin 1851 : John Pack est appelé à présider sur les îles Anglo-normandes.

 

Octobre 1851 : Curtis Bolton se rend au Havre où il organise une branche avec la famille Henriod et quelques sœurs.

 

1er novembre 1851 : Le jour de la Toussaint, à Gournay, près du Havre, Curtis Bolton baptise Marie-Josèphe Plassard, Marie-Louise Tubert, Julie Thomas, Julie Leroy et Jane Limard. Deux jours plus tard, au même endroit, il baptise Marie-Josèphe Lebretton, Madame Henriod et ses cinq enfants : Henri, Eugène, Henriette, Gustave et Samuel. Une branche est organisée et placée sous la présidence de James Hart, ancien, arrivé de Jersey. Henri et Eugène Henriod sont ordonnés prêtres. Avant de rentrer à Paris, Curtis Bolton baptisera Ernest Lepelletier.

 

Mi-décembre 1851 : À Paris, Curtis Bolton baptise Messieurs Bentz et Fonteneau.

 

20 décembre 1851 : À Paris, John Taylor préside la première conférence de district. Curtis Bolton est appelé président de la mission française. Louis Bertrand, ordonné grand-prêtre, devient son premier conseiller et président du district de Paris. James Hart, ordonné aussi grand-prêtre, devient son deuxième conseiller et président du district du Havre.

 

21 décembre 1851 : John Taylor quitte Paris pour l'Utah.

 

1851 : On compte 270 membres de l’Église dans les îles de Jersey et de Guernesey (îles Anglo-normandes) qui à cette époque-là sont de langue française.

 

28 janvier 1852 : Le Livre de Mormon est imprimé en français.

 

Mai 1852 : On compte trente quatre membres de l’Église à Paris, Curtis Bolton inclus. Quarante personnes ont été baptisées en France : vingt-sept à Paris, treize au Havre.

 

6 juin 1852 : Première réunion dans une salle publique à Paris, au 37 rue de Charonne, « au fond de la cour de l'épine, chez Martin ». L'assemblée est composée de 33 membres, 20 Français et 13 étrangers. Le soir même, Curtis Bolton reçoit une note du commissaire de police lui demandant une liste des membres de l’Église avec leur adresse.

 

20 décembre 1852 : Curtis Bolton quitte Paris pour l'Utah.

 

26 avril 1853 : Arrivée de Andrew L. Lamoreaux qui remplace Curtis Bolton comme président de mission. Le siège de la mission est placé à Jersey.

 

24 Juillet 1853 : Une réunion tenue à Saint-Hélier, à Jersey, compte 337 membres de l’Église (48 de France, les autres des îles Anglo-normandes) en provenance de neuf branches. Le siège de la mission est fixé à Jersey. Andrew L. Lamoreaux a comme conseillers James H. Hart, Louis Bertrand et William Taylor. Les missionnaires sont les suivants : John Oakley, président de la branche des îles Anglo-normandes, John Parsons, président de la branche de Paris, Thomas Liez, président de la branche du Havre, Francis Kirby, président de la branche du département de la Sarthe, James Wilson à Arras et Calais, Eugène Henriod à Caen, Alexandre Ott à Guernesey et John Harrival à Alderney. À cette époque, la plupart des convertis émigrent vers les États-Unis pour rejoindre les saints dans les vallées du Grand Lac Salé. Près de la moitié des quelque cent trente personnes baptisées en France émigreront. On estime à 84 000 le nombre total d’émigrants mormons entre 1840 et 1890, la plupart venant d'Europe.

 

Fin 1854 : Andrew L. Lamoreaux est remplacé par William Dunbar.

 

1855 : William Dunbar décide de retirer tous les missionnaires de France.

 

Novembre 1855 : Il reste un seul missionnaire en France, Thomas Liez, qui s’occupe des branches de Paris, du Havre et du Grand Lucé.

 

Décembre 1855 : Thomas Liez quitte la France.

 

1855-1859 : Trois présidents se succèderont : William Dunbar, George Keaton et Mark Barnes.

 

10 décembre 1859 : Louis Bertrand, qui a émigré en Utah en 1854-55, revient à Paris pour présider la mission française. La branche de Paris, qui compte treize membres, est alors présidée par E. Huber, d'origine allemande.

 

Avril 1860 : Philippe de La Mare, qui a émigré en Utah en 1852, est appelé à présider la mission des îles Anglo-normandes. Il restera à ce poste pendant deux ans et huit mois, avant de retourner en Utah.

 

1861 : L'écrivain Jules Rémy publie un livre intitulé Voyage au pays des mormons. En réponse à ce livre, Louis Bertrand publie plusieurs articles dans la Revue Contemporaine.

 

1862 : Louis Bertrand rassemble ses articles sous le titre Mémoires d’un mormon.

 

23 janvier 1863 : Louis Bertrand écrit à Brigham Young une lettre dans laquelle il mentionne la création d'« une petite branche florissante à Bordeaux ».

 

1863 : Louis Bertrand écrit à Brigham Young : « Cette expérience de trois années m'a enseigné qu'on ne peut rien attendre des Français infidèles : ils sont tous spirituellement morts ».

 

26 juin 1864 : Louis Bertrand écrit à Brigham Young : « Cette expérience de quatre années m'a appris que les Français sont certainement le peuple le plus sceptique et le plus corrompu d'Europe. C'est la raison pour laquelle le Seigneur les gouverne aujourd'hui avec une verge de fer. Le manque de liberté religieuse a été le grand empêchement de mes travaux en France. Voici une toute nouvelle preuve de mes dires : Frère Renart, le président de la branche de Bordeaux, a été récemment condamné à six jours d'emprisonnement et sa magnifique presse a été détruite par la police de cette ville importante. Telle est la liberté dont nous jouissons actuellement sous la dynastie impériale ».

 

Juin 1864 : Louis Bertrand quitte la France pour rentrer chez lui en Utah où il mourra en 1875. La mission française est fermée. Les îles Anglo-normandes sont placées sous la juridiction de la mission britannique.

 

1907 : Une deuxième édition du Livre de Mormon est publiée à Zurich par Serge Ballif (30 000 exemplaires).

 

1908 : 28 sections de Doctrine et Alliances sont traduites par A. A. Ramseyer et imprimées. Lyon et Lille sont ouvertes à la prédication de l’Évangile, sous la direction des missions suisse et néerlandaise.

 

1909 : Ouverture de Nîmes à la prédication de l'Évangile.

 

1911 : Ouverture de Paris à la prédication de l'Évangile.

 

15 octobre 1912 : Réouverture de la mission française. Elle couvre toute la francophonie européenne qui compte 422 membres de l'Église dont vingt-neuf anciens. Edgard B. Brossard, âgé de 23 ans, préside sur quinze missionnaires. Le siège de la mission est établi à Paris.

 

1912 : Ouverture d'Amiens et de Troyes à la prédication de l'Évangile.

 

1913 : 62 baptêmes, ce qui porte le nombre de convertis français à 400. Benjamin Francis Howells remplace Edgard B. Brossard qui a des ennuis de santé.

 

1914 : Benjamin Francis Howells dirige le retrait des missionnaires de France, Suisse et Belgique. Les premiers quittent la France le 18 août. Les branches ferment avec le départ des missionnaires et le début de la guerre.

 

Entre les deux guerres, l’Alsace et la Franche-Comté sont placées sous la juridiction de la mission suisse-autrichienne.

 

1924 : Réouverture de la mission française avec Russell H. Blood comme président. Le siège de la mission est transféré à Genève. La mission compte environ 200 membres. En mai, on compte quarante-sept missionnaires.

 

1924-1925 : Ouverture de Lille et Lyon à la prédication de l'Évangile.

 

1925 : Ernest C. Rossiter est le nouveau président de mission. Six nouvelles villes sont ouvertes à la prédication de l’Évangile.

 

3 novembre 1926 : À Lyon, Venus R. Rossiter, épouse du président de mission, organise, avec six soeurs, la première Société de secours en France. La suivante sera organisée peu après à Besançon.

 

1928 : La mission compte 591 membres et cinquante-trois missionnaires.

 

28 septembre 1928 : Ernest C. Rossiter est remplacé par Peter Rulon Christensen, un missionnaire de 27 ans arrivé en juillet 1926. Le siège de la mission se trouve au 55 de la route du Chêne à Genève.

 

Novembre 1928 : On publie à nouveau un magazine sous le nom de L’Étoile de la Mission Française.

 

1928-1929 : Un reportage en diapositives sur le thème « Les mormons en Utah » circule à Marseille, Montpellier, Nîmes, Lyon, Grenoble, St. Etienne, Paris, Orléans, Tours et Nantes, à chaque fois avec une assistance de 60 à 350 personnes.

 

31 décembre 1929 : Golden LeGrand Woolf remplace Peter Rulon Christensen qui rentre aux États-Unis où il mourra d’une pneumonie à 29 ans. La mission compte 645 membres et cinquante-huit missionnaires. À l’époque, les villes ouvertes à la prédication de l’Évangile sont : Besançon, Béziers, Grenoble, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, Paris et Tours, réparties en trois districts : Paris, Lyon et Marseille.

 

1930 : Les villes de Blois, Lille, Bordeaux, La Rochelle, Angoulême, Périgueux et Limoges sont ouvertes à la prédication de l’Évangile. La France compte quarante-sept membres de l'Église.

 

1930-31 : Les missionnaires sont présents à Angoulême, Arles, Besançon, Béziers, Blois, Bordeaux, Dijon, Grenoble, La Rochelle, Limoges, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nîmes, Orléans, Paris, Périgueux, Roanne, Saint-Étienne, Tours et Valence. Le siège de la mission est transféré à Paris. Traduction du livre Les Articles de Foi de James Talmage (1862-1933), du Collège des Douze. L’Étoile de la Mission Française est tirée à cinq cents exemplaires par mois.

 

1931 : Fermeture de Dijon, Roanne et Limoges.

 

1933 : La mission compte 799 membres et quarante-cinq missionnaires.

 

30 juillet 1933 : Départ de Golden LeGrand Woolf qui est remplacé par Daniel Joseph Lang.

 

1934 : Suite à la crise économique que subit les États-Unis, le nombre de missionnaires est passé à quatorze. Le manque de missionnaires oblige à fermer les districts de Bordeaux et Marseille. Des membres locaux sont appelés à aider à l'oeuvre de prédication.

 

1936 : Le président Octave Frederick Ursenbach transfère le bureau de la mission à Liège, en Belgique. La mission compte 843 membres et quatorze missionnaires. En juin, une équipe de basket-ball composée de missionnaires fait sensation en battant les champions de Belgique qui participeront aux Jeux Olympiques de Berlin quelques semaines plus tard.

 

25 mai - 4 juin 1937 : À Paris, à l’Hôtel des Champs-Élysées, se tient la conférence annuelle des présidents des missions européennes.

 

1938 : Joseph Ephraim Evans remplace Octave Frederick Ursenbach. La mission compte 856 membres et trente-six missionnaires.

 

1939 : La mission compte 864 membres et quarante-trois missionnaires.

 

3 septembre 1939 : Devant l'avancée des troupes allemandes, les missionnaires reçoivent la consigne de se diriger vers les villes portuaires pour l'évacuation.

 

26 octobre 1939 : Joseph Ephraim Evans et sa femme quittent la France en embarquant à Bordeaux sur sur le S.S. Washington

 

1939 : Seul Gaston Chappuis, missionnaire en France pour la deuxième fois, reste en France plusieurs mois pour régler les affaires de la mission française, garder le contact avec les membres de l'Église et éditer le magazine L’Étoile.

 

1940 : Interruption de l'édition de L'Étoile.

 

11 août 1940 : Une dernière réunion de Sainte-Cène a lieu à Paris avec Gaston Chappuis.

 

Août 1940 : Gaston Chappuis quitte la France avec son épouse et regagne New York via Lisbonne. Avant son départ, il encourage Léon Fargier, président de la branche de Valence, à œuvrer de son mieux dans l’office d’ancien sur le sol français. La France compte soixante-quinze membres de l’Église.

 

1940 - 1946 : Pendant l'occupation et avant la réouverture de la mission, Léon Fargier, accompagné de son épouse, visite les branches et prend soin des membres de l’Église. Il enseigne, exhorte, administre la Sainte-Cène, baptise, confirme, bénit, ordonne aux offices de la prêtrise d’Aaron et marie. Durant toute cette période, il parcourt la France en train, en bicyclette ou à pied pour soutenir les saints. Il se rendra à Besançon, Paris, Nîmes, Saint Florent, Saint-Étienne, Grenoble, Montrigaud, Lyon, Menies, Marseille, Saint-Julien (Gard), Saint-Dié, Tarbes. Un réseau de soeurs lui permet de garder le contact avec les différentes branches. Son activité attire l’attention de la grande presse.

 

21 juillet 1941 : Paris-soir titre le lundi 1er juillet 1942, en première page : « M. Fargier, seul pasteur mormon de la zone libre a baptisé ses quinze ouailles dans la piscine municipale de Grenoble ». En page intérieure, on s’étend sur son action avec photos à l’appui et sur l’Église en général. L’article est signé Merry Bromberger.

 

2 février 1944 : À Paris, Léon Fargier dirige une réunion de Sainte-Cène, la première depuis le départ de Gaston Chappuis. Il bénit les sœurs malades et fatiguées des privations de la guerre.

 

Décembre 1944 : Des militaires américains saints des derniers jours arrivent à Paris et prennent contact avec les membres de l'Église.

 

10 mai 1946 : James L. Barker, universitaire et linguiste de renommée internationale, arrive à Paris en tant que nouveau président de la mission française.

 

12 mai 1946 : Réunion à Paris. James L. Barker ouvre la mission dont le siège est au 8, Place Malesherbes à Paris (XVIIe arrondissement). La mission compte 754 membres et onze missionnaires.

 

Juin 1946 : La mission compte trente-sept missionnaires.

 

1er juillet 1946 : Les branches de Strasbourg et de Mulhouse font de nouveau partie de la mission française. La mission comprend quatre districts : Strasbourg, la Suisse, la Belgique et le Midi.

 

Courant 1946 : Un accord est conclu avec la Société française du microfilm pour le microfilmage des archives de l'État-civil.

 

17 novembre 1946 : Arrivée de onze missionnaires, dont deux soeurs. Tous les frères sont d'anciens soldats qui ont combattu dans le Pacifique, en Chine ou en France.

 

Décembre 1946 : Réunion des présidents de district à Paris, avec la participation de Ezra Taft Benson (1899-1994), du collège de Douze, et Alma Sonne (1884-1977), assistant du collège des Douze. Paul Kayser est président du district de Strasbourg. Léon Fargier est président du district du Midi. La France compte soixante-dix membres de l’Église.

 

1947 : Reprise de l'édition de L'Étoile interrompue en 1940.

 

Fin 1947 : James L. Barker décide de transférer le siège de la mission à Genève.

 

1948 : Quatre-vingts missionnaires arrivent en Europe francophone. Quarante-trois personnes se joignent à l’Église.

 

1949 : Début du microfilmage des archives de l’État-civil à Paris. James L. Barker a mis en route un programme d’information à grande échelle par une série de conférences publiques et des heures d’antenne à la radio avec des enregistrements du Chœur du Tabernacle, a créé un quatuor vocal de missionnaires qui se produit dans une trentaine de villes avec discours et témoignages à l’appui et formé parmi les missionnaires une équipe de basket-ball qui gagne quatre-vingt-dix pour cent des matches dans toute la France. Soixante-dix personnes se joignent à l’Église. Les Presses universitaires de France publient « Les mormons » dans la collection Que sais-je ? (Que sais-je ? n° 388).

 

1948 et 1949 : James L. Barker donne une série de soixante-dix conférences publiques sur l’Église dans tout le pays.


Entre 1946 et 1950 : Création des districts de Bordeaux et de Lyon.

 

Avril 1950 : Golden LeGrand Woolf revient présider la mission.

 

1950 : 86 personnes se joignent à l’Église. La mission compte mille membres.

 

1951 : 116 personnes se joignent à l’Église.

 

Juillet 1952 : Visite de David O. McKay (1873-1970), président de l’Église. Une conférence est tenue salle Pleyel à Paris.

 

Septembre 1952 : Le gouvernement français, après deux ans d’enquête des Ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur, accorde à l’Église le statut d’association.

 

1952 : À Paris, l’Église achète un hôtel particulier au 3 rue de Lota (XVIe arrondissement) qui deviendra le siège de la mission française. À cause de la guerre de Corée, le nombre de missionnaires passe de 149 à 95. À Lyon, parution de la troisième édition du Livre de Mormon.

 

1953 : Arrivée de Harold W. Lee, nouveau président de mission.

 

Septembre 1955 : Cérémonies de consécration du temple de Zollikofen, près de Bern en Suisse, qui dessert la France. Les 379 chanteurs du célèbre Chœur du Tabernacle mormon se produisent devant trois mille spectateurs au Palais de Chaillot à Paris.

 

Juin 1956 : un nouveau recueil de cantiques en français est publié.

 

1958 : Milton L. Christensen préside la mission. La première édition complète de Doctrine et Alliances en français, traduite par Roger L. Dock, est publiée à Lyon par la mission française. Traduction de la Perle de grand prix. 200 personnes se joignent à l’Église.

 

Novembre 1959 : Edgard B. Brossard revient présider la mission.

 

Fin 1959 : La France compte 1909 membres de l’Église.

 

1960 : Le 28 octobre, un accord signé entre la direction des Archives de France et la Société généalogique de Salt Lake City. 982 personnes se joignent à l’Église. À la fin de l'année, la France compte 3156 membres.

 

1961 : Création de la mission française de l'Est qui englobe le sud-est de la France. Elle sera présidée, jusqu'à la création du pieu de Genève, par Henry D. Moyle Jr. (1961-1964), Alfred J. Martin (1964-1967), Joseph F. Nelson (1967-1970), Charles Didier (1970-1973), Sidney F. Sager (1973-1976), O. James Stevens (1976-1979), David J. Bennion (1979-1982) et R. Bay Hutchings (1982-1984).

 

Les successeurs d’Edgard B. Brossard à la présidence de la mission française seront, jusqu’à la création du pieu de Paris, Rulon T. Hinckley (1961-1964), Cecil E. Hart (1964-1967), H. Duane Anderson (1967-1968), Smith B. Griffin (1969-1972), Willis D. Waite (1972-1975) et Jack T. Fuller (1975-1978).

 

1962 : Quatrième édition du Livre de Mormon après la révision de Marcel Kahne qui, en tant que jeune missionnaire et rédacteur de L'Étoile, révise également les Doctrine et Alliances et la Perle de grand prix.

 

1963 : Création de la mission franco-belge qui englobe le nord et le nord-est de la France. Elle sera présidée, jusqu’à la création du pieu de Bruxelles, par Joseph T. Edmunds (1963-1966), James D. Paramore (1966-1969), Thomas H. Brown (1969-1972), Donald K. Barton (1972-1975), Virgil Parker (1975-1977) et James S. Arrigona (1977-1980).

 

10 décembre 1965 : Consécration de l'église de Bordeaux par Howard W. Hunter, du Collège des Douze. C'est la première église construite sur le sol français.

 

1970 : La mission française de l'Est prend le nom de mission franco-suisse. La France compte dix mille membres de l'Église.

 

1970-71 : Début du programme du séminaire et de l'institut en France. La Société généalogique d'Utah entame le microfilmage de l'état civil français.

 

1974 : vingt-neuf français sont en mission à plein temps. La mission française est appelée désormais mission française de Paris, la mission franco-suisse est rebaptisée mission suisse de Genève et la mission franco-belge devient la mission belge de Bruxelles. Cinquième édition du Livre de Mormon.

 

1er juillet 1975 : Ouverture de la mission de Toulouse, avec George W. Broschinsky comme président. Lui succéderont : Max Wheelwright et R. Bay Hutchings, avant la fermeture de la mission en 1983. La France compte environ six cents missionnaires.

 

1975 à 1978 : Raymond Baudin préside la mission tahitienne de Papeete.

 

16 novembre 1975 : Le premier pieu de France, le pieu de Paris, est créé à Versailles, avec Gérard Giraud-Carrier comme président, Serge Convers et Michel Cunche comme conseillers et Daniel Devillard comme patriarche. Jusqu’à cette date Gérard Giraud-Carrier était président du district de Paris, ayant succédé à Robert Chollet (1970-1975), Jean Lemblé (1968-1970), André Legroux et Jean Arnaud.

 

31 juillet et 1er août 1976 : Conférence de région au Palais des Congrès de Paris, en présence de Spencer W. Kimball (1895-1985), président de l’Église, N. Eldon Tanner (1898-1982), conseiller dans la Première Présidence, Thomas S. Monson, du collège des Douze, Robert D. Hales, assistant des Douze et Charles Didier, administrateur régional. Cette conférence réunit les saints de Belgique francophone, Espagne, France, Italie, Portugal et Suisse francophone.

 

1977 : Sixième édition du Livre de Mormon.

 

20 féfrier 1977 : Création du pieu de Bruxelles, qui inclut une partie de la France, avec Joseph Scheen comme président, Willy Dupuis et Marcel Kahne comme conseillers, et Marcel Delogne comme patriarche.

 

15 mai 1980 : Création du pieu de Nice, avec Michel Paya comme président, Patrick Landau et Norman Tree comme conseillers, et Daniel Jardon comme patriarche .

 

1981 : Gérard Giraud-Carrier est appelé comme représentant régional des Douze. Son ministère durera jusqu'en 1988. Septième édition du Livre de Mormon.

 

20 juin 1982 : Création du pieu de Genève, qui inclut une partie de la France, avec Denis BONNY comme président, Pierre Brenders et Michel Clavian comme conseillers.

 

1983 : La mission de Toulouse est dissoute. Son périmètre est réparti entre la mission de Paris et la mission de Genève.

 

27-29 octobre 1983 : Consécration du temple de Tahiti, à Papeete, en Polynésie française.

 

24 avril 1983 : Création du pieu de Nancy, avec Keith Bishop comme président, Roger Vincent et Adolphe Lorenzon comme conseillers et Yvon Vincent comme patriarche. Jusqu’à cette date Keith Bishop était président du district de Nancy, ayant succédé à Manuel Lourenço, Roger Vincent, Yvon Vincent, Claude Roll et Arthur Armand.

 

1983 à 1986 : Christian Euvrard préside la mission italienne de Milan.

 

1985 à 1988 : Michel Paya préside la mission espagnole de Madrid.

 

Fin 1985 : La France compte 13598 membres de l’Église.


1986 : Jean Lemblé publie Dieu et les Français (éditions Liahona, 1986).

 

1987 : Le 29 juin, un avenant à l'accord du 28 octobre 1960 entre les Archives de France et la Société généalogique de Salt Lake City est signé à Paris entre le directeur des Archives de France et le vice-président de la Société Généalogique d'Utah. Cet avenant est approuvé par un arrêté du 28 septembre publié au Journal Officiel de la République française le 20 novembre. Christian Euvrard est appelé comme représentant régional des Douze. Son ministère durera jusqu'en 1990. Jean-Michel Bernos publie J'ai d'autres brebis (éd. Trans-tech, Eysines, 1987)

 

17 janvier 1988 : Création du pieu de Lille, avec Dominique Degrave comme président.

 

1988 à 1991 : Gérard Giraud-Carrier préside la mission des îles Mascareignes.

 

1989 : Ouverture de la mission de Bordeaux, avec Neil L. Andersen comme président. Lui succéderont : Richard Oveson, Charles Cuénot et Gerald R. Williams, avant la fermeture de la mission en 2001.

 

9 septembre 1990 : Création du pieu de Lyon, avec Pierre Brenders comme président.

 

11 juin 1991 : Le Chœur du Tabernacle se produit à Strasbourg.

 

1er juillet 1991 : Ouverture de la mission de Marseille.

 

1991 à 1994 : Pierre Euvrard préside la mission des îles Mascareignes.

 

8 mars 1992 : Création du pieu de Paris-Est, avec Dominique Calmels comme président.

 

Mai 1992 : Jacques Faudin est appelé comme représentant régional des Douze. Son ministère durera jusqu'en octobre 1995.

 

24 mai 1992 : Création du pieu de Bordeaux, avec Jacquie Simonet comme président, Joël Séré-Couteight et Sylvain Coppens comme conseillers et Raymond Baudin comme patriarche. Jusqu’à cette date Théophile Plante était président du district de Bordeaux, ayant succédé à Jean-Luc Magré, Robert Sorhaïtz (1985-1987), Jean-Paul Guérinot, Jacquie Simonet, André Salarnier (1978-1981), Paul Bennasar (1975-1978), Bertin Farel (1968-1975), Michel Gengembre (1964-1968) et Jean-Claude Roux (1961-1964).

 

1995 : Alain Petion devient autorité interrégionale. Son ministère durera jusqu'en 2003.

 

1995 à 1998 : Charles Cuénot préside la mission française de Bordeaux. Roberto Tavella préside la mission congolaise de Kinshasa.

 

Fin 1996 : La France compte 28454 membres de l’Église.

 

Avril 1997 : Alain Petion devient membre du troisième collège des soixante-dix. Son ministère durera jusqu'en 2003.

 

4 juin 1998 : Le président de l’Église, Gordon B. Hinckley, tient des réunions à Versailles et Paris.

 

1998 : En juin, le Chœur du Tabernacle se produit à Marseille. Nouvelle édition du Livre de Mormon, des Doctrine et Alliances et de la Perle de grand prix, après une retraduction intégrale de Marcel Kahne.

 

Fin 1999 : La France compte 30 541 membres de l’Église.

 

Juillet 2001 : La mission de Bordeaux et la mission de Marseille sont dissoutes pour former la mission de Toulouse.

 

22 septembre 2002 : Création du pieu de Toulouse, avec Jean-Paul Guérinot comme président, José Ortega et Jean-Paul Perez comme conseillers et Jean-Pierre Cuvelier comme patriarche.

 

14 décembre 2003 : Création du pieu d’Angers, avec Alain Marie comme président, Hervé Bousseau et Jean-Yves Raveneau comme conseillers.

 

Mai 2004 : Nouvelle visite du président de l'Église, Gordon B. Hinckley, à Paris.


2005 : Christian Euvrard publie Louis Auguste Bertrand (1808-1875), journaliste socialiste et pionnier mormon.


2005 à 2007 : Alain Petion préside la mission canadienne de Montréal.

 

Avril 2006 : Michel Paya devient autorité interrégionale et membre du troisième collège des soixante-dix. Son ministère durera jusqu'en 2011.

 

Avril 2007 : Gérald Caussé devient autorité interrégionale et membre du troisième collège des soixante-dix. 

 

Octobre 2007 : Le Lieutenant Georges Étienne-Germain devient le premier relais d'Aumônerie saint des derniers jours dans l'Armée française. Sa recommandation de l’Aumônerie Protestante aux Armées sera effective jusqu'en octobre 2008.
 

5 avril 2008 : Gérald Caussé devient membre du premier collège des soixante-dix et devient ainsi Autorité générale de l'Église. Il est le premier Français dans l'histoire de l'Église à devenir Autorité générale.

 

4 juillet 2009 : Le Journal Officiel fait état du nouveau statut de l'Église devenue association cultuelle, loi 1905.

 

2 avril 2011 : Patrick Boutoille devient autorité interrégionale et membre du troisième collège des soixante-dix. Il est le septième Français à devenir soit représentant régional des Douze, soit autorité interrégionale, après Gérard Giraud-Carrier (1981), Christian Euvrard (1987), Jacques Faudin (1992), Alain Petion (1997), Michel Paya (2006) et Gérald Caussé (2007). 

 

31 mars 2012 : Gérald Caussé devient premier conseiller dans l'Épiscopat Président de l'Église. 

 

 

 

Bibliographie :

 

   • Louis Bertrand, Mémoires d'un mormon, Collection Hetzel, chez Dentu, Paris, 1862.

   • Jean Lemblé, Dieu et les Français : les saints des derniers jours francophones, Éditions Liahona, Paris, 1986, préface de David Bitton.

   • Christian Euvrard, Louis Auguste Bertrand (1808-1875), Journaliste socialiste et Pionnier mormon, Paris, 2005, Christian Euvrard, ISBN 2-9523565-0-5.

   • 2003 Church Almanach, Deseret News, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, Salt Lake City, 2002.

   • L’histoire de l’Église en France, Belgique, Suisse, Church Educational System, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints (non daté).

   • Bref aperçu de l’histoire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours en France (non daté).

   • L'Étoile, avril 1979, Nouvelles de l’Église, p. 4-6.  

   • L'Étoile, juin 1979, Nouvelles de l’Église, p. 15-16.

   • L'Étoile, septembre 1979, Nouvelles de l'Église, p. 1-5.

   • L'Étoile, novembre 1979, Nouvelles de l'Église, p. 15-16.

   • L'Étoile, septembre 1980, Nouvelles de l’Église, p. 1-2.    

   • L'Étoile, novembre 1997, Nouvelles, p. 8-10.

   • L'Étoile, août 1998, Nouvelles, p. 8-10.

   • Christian Euvrard, 160 ans de mormonisme en France

    

 

Mise à jour : 28/10/2014

 

www.lafeuilledolivier.com