À propos des controverses sur l'histoire de l'Église


Document produit par le Département d'Histoire de l'Église
et les autorités de l'interrégion d'Europe et adressé en 2012
aux présidents de pieu, de mission et de district en Suède



Chaque époque a ses défis, et nous vivons à une époque où le développement de la technologie et l'utilisation de différents médias ont un impact évident. La technologie de l'information est un outil merveilleux pour l'Église, mais elle attire aussi des membres dans des pièges qui mettent leur foi à rude épreuve.

À propos de l'histoire de l'Église, Marlin K. Jensen, historien de l'Église, a exposé les six points suivants :

1. L’Église ne cache pas des aspects de son histoire. Nous nous efforçons d'être ouverts et honnêtes au sujet de son passé.

2. L'Internet donne accès à des informations sur l'Église qui, en raison de la langue et d'autres limitations, n'étaient jusque-là pas accessibles à tous. Cela ne signifie pas que l'Église ait caché des informations ; elles n'étaient tout simplement pas universellement disponibles.

3. Joseph Smith et les prophètes qui lui ont succédé ne sont pas des hommes malhonnêtes. Joseph n'est pas un prophète déchu. Lui et ses successeurs ont eu des faiblesses, ce qu'ils ont admis, et les Écritures confirment que le Seigneur n'a pas toujours été satisfait d'eux. Cependant, ils ont exercé dignement les clés de la prêtrise et chacun à son époque a conduit l'Église par la révélation divine. C'est aussi le cas du président actuel de l'Église, Thomas S. Monson.

4. Recevoir ou regagner un témoignage de la divinité de l'appel de Joseph Smith et du rétablissement de l'Évangile par son intermédiaire est une quête essentiellement spirituelle. Néphi a indiqué la bonne voie lorsqu'il a demandé à ses frères : « Ne vous souvenez-vous pas des choses que le Seigneur a dites : Si vous ne vous endurcissez pas le cœur et me demandez avec foi, croyant que vous recevrez, étant diligents à garder mes commandements, assurément ces choses vous seront révélées ? » (1 Néphi 15:11).

5. Lorsque des membres de l'Église expriment des doutes, les dirigeants de la prêtrise devraient (a) répondre du mieux qu'ils peuvent aux questions que les membres se posent, (b) enseigner le chemin spirituel consistant à ce que chacun gagne ou regagne un témoignage et l'aider à se souvenir des témoignages du passé et à éviter tout contact avec les influences négatives, et (c) souligner que la foi est un choix conscient qu'il appartient à chacun de faire.

6. En étant guidés par l'Esprit, les Écritures et les instructions de l'Église, les dirigeants de la prêtrise peuvent être amenés à prendre des mesures disciplinaires à l'encontre des membres qui persistent à s'opposer publiquement à l'Église et à ses dirigeants après avoir été patiemment dissuadés par leur évêque ou une autorité supérieure. Les conseils d'Alma sont importants à cet égard : « Or, le repentir ne pouvait être accordé aux hommes que s'il y avait une punition. » (Alma 42:16)

L'Église s'efforce de rendre accessible son histoire aux chercheurs et au public. Beaucoup de documents d'archives sont disponibles. Les archives sont ouvertes et la connaissance rigoureuse de l'histoire de l'Église est loin d'être complète. Cela exige une rigueur scientifique de la part des chercheurs lorsqu'ils confrontent leurs hypothèses avec les sources d'archives. Lorsqu'une réponse est suffisamment attestée, ils produisent un rapport ou un mémoire qui est examiné par d'autres chercheurs. Ce n'est qu'alors que la connaissance scientifiquement acquise est rendue accessible au public.

L'Église applique des critères scientifiques très stricts dans ses recherches historiques. Le Département d'Histoire de l'Église coopère par exemple avec de nombreux chercheurs extérieurs à l'Église, avec des universités et la Bibliothèque nationale à Washington pour poursuivre le projet appelé The Joseph Smith Paper qui consiste en une trentaine de volumes publiés sur une période de 15 ans et contenant tous les documents d'archives relatifs à Joseph Smith. La publication est éditée sur papier ainsi qu'en écriture numérique accessible en ligne. L'Église souhaite ainsi faciliter les recherches des scientifiques et du public.

Depuis le milieu des années 1980, les chercheurs de l'Église s'emploient à fournir une image aussi scientifique que possible de la période de 1820 à nos jours.

Les récits sur les lacunes de membres de l'Église ont toujours existé mais ne sont pas nécessairement connues de tous. En 1831, le Seigneur a déclaré : « Voici, moi, le Seigneur, je vous ai observés, et j'ai vu des abominations dans l'Église qui professe mon nom » (D&A 50:4). Avoir le témoignage du prophète Joseph Smith ne signifie pas avoir le témoignage que c'était un homme parfait.

Le lien suivant donne accès aux travaux sur l'histoire de l'Église :
https://history.lds.org/?lang=eng

Chacun peut s'informer de l'histoire de l'Église en consultant sur l'Internet des documents tels que les numéros du Times & Seasons à partir de 1830. Toute la documentation diffusée sur les sites Web de l'Église est officiellement approuvée.

Le Département d'Histoire de l'Église recommande les sites suivants, que le Département utilise lui-même. Ces sites ne sont pas seulement axés sur l'histoire de l'Église :

1. LDS FAQ : http://ldsfaq.byu.edu/
2. Encyclopedia of Mormonism Online : http://eom.byu.edu/
3. FAIR : http://en.fairmormon.org/Main_Page
4. Neal A. Maxwell Institute : http://maxwellinstitute.byu.edu/
5. More Good Foundation : http://www.moregoodfoundation.org/

La communauté scientifique, y compris les historiens de l'Église, qui gère la description des événements historiques, ont des exigences importantes comme la critique des sources et une méthodologie scientifique appliqués aux textes avant qu'ils soient considérés comme véritable source de connaissance historique. La plupart des membres de l'Église ne sont pas conscients de ces exigences. Peu de membres sont experts en la matière, mais ces exigences existent.

On ne peut pas être certain que les informations et les connaissances diffusées sur l'Internet sont correctes. La critique des sources fait souvent défaut. Dans l'Évangile, il est un principe selon lequel la vraie science et la vraie religion vont de pair. Avec le temps, toutes les questions finissent par recevoir une réponse.

Dans la recherche, la prière et la méditation, quiconque reçoit une information peut, en étant guidé par l'Esprit, se demander : Est-ce que cela me rapproche du Seigneur ou m'en éloigne ?

Seul ce qui vient directement du Seigneur à travers la communication divine est la vérité. Tout le reste relève de l'interprétation. Par conséquent, la prière directe au Seigneur et l'influence du Saint-Esprit sont d'une valeur inestimable en ce qu'elles permettent de recevoir la vérité par la révélation personnelle.

Hugh B. Brown (1895-1975), lorsqu'il était membre des Douze, a écrit :

« Nous devons étudier avec un esprit ouvert et aborder les problèmes sans idées préconçues. Le doute a sa place s'il peut éveiller en nous un intérêt pour rechercher et trouver la vérité par nous-mêmes. Trop de gens sont prêts à accepter comme vrai tout ce qui est imprimé dans un livre ou annoncé du haut d'un pupitre. J'invite tous ceux que je rencontre à chercher en profondeur pour trouver la vérité solide, afin qu'ils puissent résister aux vents du doute et des tempêtes, résister à l'opposition et la persécution... avec une foi intelligente et la compréhension de l'Évangile. Par la recherche, la prière et l'inspiration, la révélation peut venir à ceux qui réfléchissent et ont l'esprit d'investigation. Nous devons préserver la liberté de pensée dans l'Église et résister à la tentation de le supprimer. Il est possible de mémoriser beaucoup sans rien apprendre. À notre époque où tout va vite, il semble y avoir peu de temps pour la méditation. Personne ne devrait accepter une déclaration et fonder son témoignage sur elle, qui qu'en soit l'auteur, avant de l'avoir étudiée sérieusement, d'avoir trouvé qu'elle est vraie et précieuse. La révélation vient alors confirmer la logique. La véritable conversion doit venir de l'intérieur. » (An Abundant Life)