Le Seigneur savait que Joseph Millet existait



Joseph Millet



En 1871, Joseph Millett habitait à Spring Valley, dans le Nevada, avec sa famille. Beaucoup de familles des environs souffraient de la faim et de la typhoïde, et la fille aînée de la famille Millett était décédée de la typhoïde. Un jour, frère Millett écrivit dans son journal :



L’un de mes enfants est rentré en disant que la famille de Newton Hall n’avait plus de pain et n’en avait pas eu ce jour-là. J’ai mis notre farine dans un sac pour la faire porter à frère Hall.


À ce moment-là, frère Hall est arrivé. Je lui ai dit : « Frère Hall, est-ce vrai que vous n’avez plus de farine ? » « Nous n’en avons plus, frère Millett. » « Eh bien, frère, il y en a dans ce sac. Je l’ai partagée et j’allais vous la faire porter. Vos enfants ont dit aux miens que vous n’en aviez plus. »


Frère Hall s’est mis à pleurer. Il a dit qu’il avait essayé de s’en procurer chez d’autres personnes, mais qu’il n’avait pas pu en avoir. Il était allé sous les cèdres et avait prié le Seigneur qui lui avait dit d’aller trouver Joseph Millett.


« Eh bien, frère Hall, vous n’aurez pas à me la rendre si c’est le Seigneur qui vous a envoyé la chercher. Vous ne me devez rien. »


Vous ne pouvez pas imaginer combien j’étais heureux d’apprendre que le Seigneur savait que Joseph Millett existait.



Source : Eugene England, « Without Purse or Scrip: A 19-Year-Old Missionary in 1853 », New Era, juillet 1975, p. 28