L'un d'eux est le soldat américain




Besançon, 1945


À Besançon, à la Libération, les membres de l'Église se placent dans la rue avec un Livre de Mormon à la main, espérant ainsi se faire reconnaître par d'éventuels mormons américains.

Il en trouvent un : frère Boice, stationné à l'hôpital comme infirmier.

Deux ans plus tard, les deux premiers missionnaires d'après-guerre arrivent à Besançon.

Ils louent un local, ancien atelier, pour y tenir les réunions. L'un d'eux est le soldat américain de la Libération, frère Boice.

Après sa mission, il rentre aux États-Unis puis en revient pour chercher sa promise, Mauricette Mani, de Besançon. Personne dans la branche ne s'était douté de cette idylle.


Source : Jean Lemblé, Dieu et les Français – Les saints des derniers jours francophones, éditions Liahona, Paris, 1986, p. 217