Au péril de leur vie



Tahiti, 1906

Le 8 février, les inondations sapent les fondations du consulat américain et le bâtiment ne tarde pas à s'effondrer. Le consul est en tournée dans l'île, mais sa mère, sa soeur et son jeune neveu sont là et sont immédiatement sauvés par les missionnaires mormons et emmenés au bureau de la mission. Les missionnaires vont ensuite au secours des archives du consulat, sauvant les registres, bien qu'ils soient endommagés par l'eau. Monsieur Doty, le consul, est impressionné par les missionnaires et reconnaissant de ce qu'ils ont sauvé les registres. Il écrit au président de l'Église, Joseph F. Smith :

Corps consulaire des États-Unis, Tahiti, S. 1.
15 février, 1906
M. Joseph F. Smith, président

Monsieur,

J'ai le grand plaisir de vous informer que pendant le cyclone et le raz de marée de Papeete, Tahiti, du 8 février, les missionnaires mormons ont rendu, au péril de leur vie, un service remarquable au consulat américain pour sauver les archives. Il s'agit de Messieurs Hall, Peck, Clawson, Pierson, Tibbetts, Miner, Wilkinson, Noall et Huffaker. Mme Hall et Mme Wilkinson ont aussi manifesté de la bonté et de l'hospitalité à mon égard et à ma famille pendant les trois jours où nous avons été leurs hôtes.

Les missionnaires ont donné un splendide exemple de loyauté envers les intérêts de leur pays à l'étranger. J'ai signalé leur bravoure et leurs services distingués au département d'État.

Je vous félicite d'avoir d'aussi nobles représentants dans cette communauté insulaire. Je suis heureux que le bureau de la mission soit presque terminé ; c'est un splendide édifice.

Avec ma très haute considération,
Respectueusement vôtre,
WILLIAM F. DOTY,
Consul.


Source : S. George Ellsworth et Kathleen C. Perrin, Chronique de la foi et du courage – Les saints derniers jours en Polynésie française (1843-1993), 1994, Sandy, Utah, p. 84