Une lumière apparut au-dessus de sa tête




Polynésie française, 1852

À Raivavae, le missionnaire James S. Brown rencontre beaucoup d'opposition. L'hostilité augmente jusqu'à ce qu'en mai 1852, au village de Tatake, ses ouailles et lui soient menacés de mort. Il y a deux jours de fête et d'hystérie dont le point culminant sont les préparatifs pour brûler Brown vif. Le bûcher est allumé.

Au plus fort du tumulte, Elder Brown les défie au nom de Dieu. C'est alors que, sans qu'il le sache, une lumière brillante apparaît au-dessus de sa tête, lumière que la foule prend pour un signe de Dieu en faveur du missionnaire. Un couple mormon du village, la femme ayant son bébé dans les bras, s'avance et exige d'être brûlé avant le missionnaire, sur quoi les gens commencent à se battre entre eux jusqu'à ce que la tombée de la nuit disperse la foule épuisée.

Elder Brown raconte : « Après cela, je fus traité avec un grand respect. »



Source : S. George Ellsworth et Kathleen C. Perrin, Chronique de la foi et du courage – Les saints derniers jours en Polynésie française (1843-1993), 1994, Sandy, Utah, p. 28