Aide apportée par LDS Charities en 2013




Depuis le début du Rétablissement, les membres de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours sont connus pour leur détermination à soulager les gens qui souffrent.


Au cours des dernières années, les membres de l’Église et d’autres personnes, par leurs généreuses contributions, ont permis aux Services humanitaires de l’Église d’améliorer le sort de gens du monde entier. En 2013, les Services d’entraide de l’Église ont aidé plus de 10,5 millions de personnes dans 130 pays.


Cet effort va de l’apport de denrées vitales ou de réconfort à l’alimentation en eau potable, en passant par la formation de sage-femmes et de médecins pour sauver des millliers de nouveaux-nés, et à la fourniture de fauteuils roulants. L’Église participe aussi à la formation et aux soins ophtalmologiques, aux vaccinations, et aide les collectivités à produire des aliments nutritifs.


Aide aux réfugiés


L’Église a fait et continue de faire des efforts considérables pour aider les réfugiés et les personnes souffrant de conflits et de manque de nourriture. Récemment :


Elle a fait don de milliers de tentes et de nourriture aux familles du Tchad et à construit des pompes manuelles, des latrines et des installations de douche dans les camps de réfugiés du Burkina Faso.


En Jordanie, en Syrie, au Liban, en Irak et dans les régions kurdes, LDS Charities distribue des rations de nourriture, des couvertures, des fournitures médicales, des trousses d’hygiène, de la literie et des vêtements d’hiver. En Irak et dans les régions kurdes, des fauteuils roulants et d’autres aides à la mobilité ont été fournis aux personnes blessées dans les conflits.


À Gaza, des fournitures pharmaceutiques et médicales ainsi que du lait en poudre ont été donnés à l’hôpital central.


En Israël, un équipement d’échographie a été donné à un cetre médical.


En Ukraine et en Russie, l’Église travaile en partenariat avec le programme des Nations-Unies pour le développement pour fournir de la nourriture, de la literie, des vêtements et des articles d’hygiène personnels


LDS Charities fait tout pour rester politiquement neutre et pour aider les gens sans distinction de confession religieuse.


Secours


L’Église agit également après les catastrophes naturelles.


En Sierra Leone et au Liberia, l’Église a engagé 1600 bénévoles locaux pour donner une formation sur la prévention d’Ebola et a livré des denrées alimentaires, des produits de désinfection et des fournitures médicales.

À la suite des inondations causées par la forte mousson au Pakistan et en Inde, l’Église a livré de la nourriture, des trousses d’hygiène et des fournitures médicales.


À Tonga, un cyclone a détruit des centaines de maisons, dont celles de 116 familles membres. Les membres participeront à la reconstruction de leurs maisons. On leur enseigne comment construire leur abri puis on leur demande d’aider au moins quatre personnes à construire le leur. L’Église remet les champs en culture et fournit une formation à la culture maraichère familiale.

Au Mexique, quand un ouragan a endommagé ou détruit des milliers de logements, les dirigeants locaux de l’Église ont fourni de la nourriture et de l’eau aux membres sinistrés et ont collaboré avec le gouvernement pour livrer des rations de nourriture.


Ce que vous pouvez faire


Les dons au Fonds d’aide humanitaire permettent à l’Église de réagir immédiatement aux situations de crise. Par ailleurs, là où ils vivent, les membres peuvent faire preuve d’amour chrétien, rendre service et contribuer au respect pour chacun. En remarquant les réfugiés et les immigrants dans notre région, ou les gens qui subissent une catastrophe personnelle, et leur témoignant de l’amitié et de l’intérêt et en leur fournissant un cadre accueillant, nous posons des actes chrétiens qui ne seront jamais vains.


Par son bras humanitaire, l’Église s’efforce de suivre le conseil du président Monson, qui a dit : « Nous pouvons nous fortifier les uns les autres ; nous avons la capacité de remarquer ce que l’on ne remarque pas. Lorsque nous avons des yeux qui voient, des oreilles qui entendent et un cœur qui perçoit et ressent les choses, nous pouvons aider et secourir. » (Le Liahona, janvier 2001, p. 58)



Source : Le Liahona, novembre 2014, p. 128