Voir aussi :

Le Dictionnaire des Écritures en pdf

 


 

 
DICTIONNAIRE DES ÉCRITURES

 

 

 

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  Y  Z 

 

 

 

 

 

A

 

AARON, FILS DE MOSIAH. Voir aussi Mosiah, les fils de ; Mosiah, fils de Benjamin

 

      Personnage du Livre de Mormon. Un des fils du roi Mosiah. Missionnaire dont les efforts diligents permirent la conversion de beaucoup d'âmes au Christ.

 

Incroyant, il cherche à détruire l'Église, Mos 27:8–10, 34. Un ange lui apparaît ainsi qu'à ses compagnons, Mos 27:11. Se repent et commence à prêcher la parole de Dieu, Mos 27:32—28:8. Refuse d'être nommé roi et au lieu de cela va prêcher la parole de Dieu au pays des Lamanites, Al 17:6–9. Jeûne et prie pour être guidé, Al 17:8–11. Instruit le père du roi Lamoni, Al 22:1–26. Va prêcher aux Zoramites, Al 31:6–7.

 

 AARON, FRÈRE DE MOÏSE. Voir aussi Moïse ; Prêtrise d'Aaron

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils d'Amram et de Jokébed, de la tribu de Lévi (Ex 6:16–20) ; frère aîné de Moïse (Ex 7:7).

 

Nommé par le Seigneur pour aider Moïse à faire sortir les enfants d'Israël d'Égypte et pour être son porte-parole, Ex 4:10–16, 27–31 ; 5:1—12:51. Sur le mont Sinaï, Moïse reçoit des instructions concernant la nomination d'Aaron et de ses quatre fils à la Prêtrise d'Aaron, Ex 28:1–4. Fait un veau d'or à la demande du peuple, Ex 32:1–6, 21, 24, 35. Meurt à l'âge de 123 ans, sur la montagne de Hor, No 20:22–29 (No 33:38–39). Le Seigneur confirme également une prêtrise sur Aaron et sa descendance, D&A 84:18, 26–27, 30. Ceux qui magnifient leurs appels dans la prêtrise deviennent les fils de Moïse et d'Aaron, D&A 84:33–34. Le Seigneur justifie les actes justes de ceux qui sont appelés par le Père comme le fut Aaron, D&A 132:59.

 

 ABDIAS

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui prédit la fin d'Edom. Il prophétisa peut-être pendant le règne de Joram (848–844 av. J.-C.) ou pendant l'invasion babylonienne en 586 av. J.-C.

 

     Livre d'Abdias : Livre de l'Ancien Testament. Il ne contient qu'un chapitre. Abdias y parle de la chute d'Edom et prophétise que des libérateurs monteront sur la montagne de Sion.

 

 ABED-NEGO. Voir aussi Daniel

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Schadrac, Méschac et Abed-Nego, trois jeunes Israélites, sont amenés en même temps que Daniel au palais de Nebucadnetsar, roi de Babylone. Le nom hébreu d'Abed-Nego était Azaria. Tous les quatre refusent de se souiller en mangeant la nourriture et en buvant le vin du roi (Da 1). Celui-ci les fait jeter dans une fournaise ardente, mais « un fils des dieux » les protège (Da 3).

 

 ABEL. Voir aussi Adam ; Caïn

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Un des fils d'Adam et Ève.

 

Offre à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que son frère Caïn, Ge 4:4–5 (Hé 11:4 ; Moï 5:16–21). Assassiné par Caïn, Ge 4:8 (Moï 5:32). Reçoit d'Adam la prêtrise, D&A 84:16. Satan complote avec Caïn pour assassiner Abel, Moï 5:28–31 (Hél 6:27).

 

 ABINADI. Voir aussi Martyr, martyre

 

      Prophète néphite du Livre de Mormon.

 

Prophétise que Dieu punira le peuple du méchant roi Noé à moins qu'il ne se repente, Mos 11:20–25. Emprisonné pour avoir prophétisé la fin du roi Noé et de son peuple, Mos 12:1–17. Instruit les méchants prêtres du roi Noé sur la loi de Moïse et sur le Christ, Mos 12–16. Alma l'Ancien croit en ses paroles et les écrit, Mos 17:2–4. Le roi Noé le fait mettre à mort par le feu, Mos 17–20.

 

 ABOMINABLE, ABOMINATION. Voir aussi Péché

 

      Dans les Écritures, quelque chose qui inspire du dégoût ou de l'aversion chez ceux qui sont justes et purs.

 

Les lèvres fausses sont en horreur à l'Éternel, Pr 12:22. L'orgueil est abominable aux yeux du Seigneur, Jcb 2:13–22. Les méchants sont condamnés au spectacle de leurs abominations, Mos 3:25. L'impudicité est le plus abominable de tous les péchés après le meurtre et le reniement du Saint-Esprit, Al 39:3–5. L'indignation du Seigneur est allumée contre leurs abominations, D&A 97:24.

 

 ABOMINABLE ÉGLISE. Voir Diable - Église du diable

 

 ABRAHAM. Voir aussi Alliance abrahamique

 

      Fils de Térach, né à Ur en Chaldée (Ge 11:26, 31 ; 17:5). Prophète avec qui le Seigneur fit des alliances éternelles grâce auxquelles toutes les nations de la terre sont bénies. Abraham s'appelait à l'origine Abram.

 

Émigre à Charan, où Térach meurt, Ge 11:31–32 (Abr 2:1–5). Appelé par Dieu à aller à Canaan pour y recevoir une alliance divine, Ge 12:1–8 (Abr 2:4, 15–17). Va en Égypte, Ge 12:9–20 (Abr 2:21–25). S'installe à Hébron, Ge 13:18. Sauve Lot, Ge 14:1–16. Rencontre Melchisédek, Ge 14:18–20. Agar lui enfante son fils Ismaël, Ge 16:15–16. Son nom changé en Abraham, Ge 17:5. Le Seigneur dit à Abraham et à Sara qu'ils vont avoir un fils, Ge 17:15–22 ; 18:1–14. Sara lui enfante son fils Isaac, Ge 21:2–3. Reçoit le commandement de sacrifier Isaac, Ge 22:1–18. Mort et enterrement de Sara, Ge 23:1–2, 19. Mort et enterrement d'Abraham, Ge 25:8–10. Le sacrifice volontaire d'Isaac par Abraham est une similitude de Dieu et de son Fils unique, Jcb 4:5. Paie la dîme à Melchisédek, Al 13:15. Annonce la venue de Jésus-Christ et en témoigne, Hél 8:16–17. Reçoit la prêtrise des mains de Melchisédek, D&A 84:14. Les fidèles deviennent la descendance d'Abraham, D&A 84:33–34 (Ga 3:27–29). Reçoit tout par révélation, D&A 132:29. Est entré dans son exaltation, D&A 132:29. Recherche les bénédictions des pères et son ordination à la prêtrise, Abr 1:1–4. Persécuté par les faux prêtres de Chaldée, Abr 1:5–15. Sauvé par le Seigneur, Abr 1:16–20. Instruit sur le soleil, la lune et les étoiles, Abr 3:1–14. Instruit sur la vie préterrestre et la création, Abr 3:22–28.

 

     Livre d'Abraham : Écrits antiques rédigés par Abraham qui devinrent la possession de l'Église en 1835. L'explorateur Antonio Lebolo découvrit les annales et les momies dans des catacombes égyptiennes et les légua à Michael Chandler. Celui-ci les exposa en 1835 aux États-Unis. Des amis de Joseph Smith les lui achetèrent et les donnèrent au prophète, qui les traduisit. Certaines de ces annales se trouvent maintenant dans la Perle de Grand Prix.

Le chapitre 1 raconte les aventures d'Abraham à Ur en Chaldée, où de méchants prêtres essaient de le sacrifier. Le chapitre 2 parle de son voyage à Canaan. Le Seigneur lui apparaît et fait des alliances avec lui. Le chapitre 3 rapporte qu'Abraham vit l'univers et prit conscience des relations existant entre les corps célestes. Les chapitres 4–5 sont un compte rendu de la Création.

 

     Descendance d'Abraham : Ceux qui, par l'obéissance aux lois et aux ordonnances de l'Évangile de Jésus-Christ, reçoivent les promesses et les alliances faites par Dieu avec Abraham. Hommes et femmes peuvent recevoir ces bénédictions s'ils sont littéralement du lignage d'Abraham ou s'ils sont adoptés dans sa famille lorsqu'ils acceptent l'Évangile et sont baptisés (Ga 3:26–29 ; 4:1–7 ; D&A 84:33–34 ; 103:17 ; 132:30–32 ; Abr 2:9–11). Les descendants littéraux d'Abraham risquent de perdre leurs bénédictions par la désobéissance (Ro 4:13 ; 9:6–8).

 

 ABRAM. Voir Abraham

 

 ACHAB. Voir aussi Jézabel

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Un des rois les plus méchants et les plus puissants du royaume du nord, Israël. Il épousa Jézabel, princesse sidonienne dont l'influence introduisit le culte de Baal et d'Astarté en Israël (1 R 16:29–33 ; 2 R 3:2) et qui tenta de se débarrasser des prophètes et du culte de Jéhovah (1 R 18:13).

 

Règne vingt-deux ans sur Israël à Samarie, 1 R 16:29 (1 R 16–22). Fait ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, plus que tous ceux qui ont été avant lui, 1 R 16:30. Tué au combat, 1 R 22:29–40.

 

 ACTES DES APÔTRES. Voir aussi Luc

 

      Ce livre est la deuxième partie d'un ouvrage écrit par Luc à Théophile. La première partie est l'Évangile selon Luc. Les chapitres 1 à 12 rapportent les grandes activités missionnaires des douze apôtres sous la direction de Pierre immédiatement après la mort et la résurrection du Sauveur. Les chapitres 13 à 28 font une brève description des voyages et de l'œuvre missionnaire de l'apôtre Paul.

 

 ACTIONS DE GRÂCES. Voir Reconnaissance, reconnaissant

 

 ADAM. Voir aussi Adam-ondi-Ahman ; Archange ; Chute d'Adam et Ève ; Éden ; Ève ; Michel

 

      Premier homme créé sur la terre.

 

      Adam est le père et le patriarche du genre humain sur la terre. Sa transgression dans le jardin d'Éden (Ge 3 ; D&A 29:40–42 ; Moï 4) causa sa « chute » et il devint mortel, étape indispensable à la progression de l'humanité ici-bas (2 Né 2:14–29 ; Al 12:21–26). Adam et Ève doivent donc être honorés pour ce qu'ils ont fait pour permettre notre progression éternelle.

 

      Adam est l'ancien des jours et est également appelé Michel (Da 7 ; D&A 27:11 ; 107:53–54 ; 116 ; 138:38). Il est l'archange Michel et reviendra sur la terre comme patriarche du genre humain, en préparation de la seconde venue de Jésus-Christ (D&A 29:26).

 

Dieu crée l'homme à son image, Ge 1:26–28 (Moï 2:26–28 ; Abr 4:26–28). Il donne à l'homme domination sur tout et lui commande de se multiplier et de remplir la terre, Ge 1:28–31 (Moï 2:28–31 ; Abr 4:28–31). Il place Adam et Ève dans le jardin d'Éden et leur interdit de manger de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, Ge 2:7–9, 15–17 (Moï 3:7–9, 15–17 ; Abr 5:7–13). Adam donne un nom à tous les êtres vivants, Ge 2:19–20 (Moï 3:19–20 ; Abr 5:20–21). Adam et Ève sont mariés par Dieu, Ge 2:18–25 (Moï 3:18–25 ; Abr 5:14–21). Ils sont tentés par Satan, prennent du fruit défendu et sont chassés du jardin d'Éden, Ge 3 (Moï 4). Adam a 930 ans à sa mort, Ge 5:5 (Moï 6:12). Il est le premier homme, D&A 84:16. Avant sa mort, il convoque les justes de sa postérité à Adam-ondi-Ahman et les bénit, D&A 107:53–57. Il offre des sacrifices, Moï 5:4–8. Il est baptisé, reçoit le Saint-Esprit et est ordonné à la prêtrise, Moï 6:51–68.

 

 ADAM-ONDI-AHMAN. Voir aussi Adam

 

      Endroit où Adam bénit sa postérité juste trois ans avant sa mort (D&A 107:53–56) et où il apparaîtra avant la Seconde Venue (D&A 116).

 

 ADOPTION. Voir aussi Abraham - descendance d'Abraham ; Enfants du Christ ; Fils et filles de Dieu ; Israël

 

      Les Écritures parlent de deux types d'adoption.

 

      (1) Quelqu'un qui n’est pas d'origine israélite devient membre de la famille d'Abraham et de la maison d'Israël en ayant foi en Jésus-Christ, en se repentant, en étant baptisé par immersion et en recevant le Saint-Esprit (2 Né 31:17–18 ; D&A 84:73–74 ; Abr 2:6, 11).

 

      (2) Tous ceux qui ont reçu les ordonnances salvatrices de l'Évangile deviennent fils et filles de Jésus-Christ en continuant à obéir à ses commandements (Ro 8:15–17 ; Ga 3:24–29 ; 4:5–7 ; Mos 5:7–8).

 

 ADORATION. Voir aussi Dieu, Divinité

 

      Amour, respect, service et dévotion à Dieu (D&A 20:19). L'adoration comprend la prière, le jeûne, le service pour l'Église, la participation aux ordonnances de l'Évangile et les autres pratiques qui prouvent la dévotion et l'amour envers Dieu.

 

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face, Ex 20:3 (32:1–8, 19–35 ; Ps 81:10). Adorez le Père en esprit et en vérité, Jn 4:23. Adorez celui qui a fait le ciel et la terre, Ap 14:7 (D&A 133:38–39). Adorez-le de tout votre pouvoir, de tout votre esprit, et de toute votre force, 2 Né 25:29. Ils ont cru au Christ et ont adoré le Père en son nom, Jcb 4:5. Zénos a enseigné que les hommes devaient prier et adorer en tous lieux, Al 33:3–11. Adorez Dieu, en quelque lieu que vous vous trouviez, en esprit et en vérité, Al 34:38. Le peuple tombe aux pieds de Jésus et l'adore, 3 Né 11:17. Tous les hommes doivent se repentir, croire en Jésus-Christ et adorer le Père en son nom, D&A 20:29. Je vous donne ces paroles afin que vous compreniez et sachiez comment adorer et sachiez ce que vous adorez, D&A 93:19. Je ne servirai que ce seul Dieu, Moï 1:12–20. Nous affirmons avoir le droit d'adorer le Dieu Tout-Puissant, AF 11.

 

 ADULTÈRE. Voir aussi Chasteté ; Fornication ; Homosexualité ; Immoralité sexuelle ; Sensualité, sensuel

 

      Relations sexuelles illicites. Bien que l'adultère désigne généralement les relations sexuelles entre une personne mariée et quelqu'un d'autre que son conjoint, dans les Écritures il peut aussi désigner les relations entre personnes non mariées.

L'adultère est parfois utilisé comme symbole de l'apostasie d'une nation ou d'un peuple entier par rapport aux voies du Seigneur (No 25:1–3 ; Jé 3:6–10 ; Éz 16:15–59 ; Os 4).

 

Joseph ne veut pas faire ce grand mal et pécher contre Dieu, Ge 39:9 (7–12). Tu ne commettras point d'adultère, Ex 20:14. Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur, Mt 5:28. Ni les impudiques, ni les adultères n'hériteront le royaume de Dieu, 1 Co 6:9–10. Dieu jugera les impudiques et les adultères, Hé 13:4. L'adultère est abominable par-dessus tous les péchés, si ce n'est l'effusion du sang innocent ou le reniement du Saint-Esprit, Al 39:3–5. Celui qui commet l'adultère et qui ne se repent pas, sera chassé, D&A 42:23–26. Si quelqu'un commet l'adultère dans son cœur, il n'aura pas l'Esprit, D&A 63:14–16.

 

 ADVERSAIRE. Voir Diable

 

 ADVERSITÉ. Voir aussi Châtier, châtiment ; Persécuter, persécutions ; Persévérer ; Tentation, tenter

 

      Grâce à l'adversité - les épreuves, les ennuis et la détresse - l'homme peut connaître beaucoup d'expériences qui peuvent l'amener à grandir spirituellement et à progresser éternellement en se tournant vers le Seigneur.

 

Dieu lui-même vous a délivrés de tous vos maux et de toutes vos souffrances, 1 S 10:19. Dans leur détresse, ils crièrent à l'Éternel, Ps 107:6, 13, 19, 28. Le Seigneur vous donnera du pain dans l'angoisse ; ceux qui t'instruisent ne se cacheront plus, És 30:20–21. Il doit nécessairement y avoir une opposition en toutes choses, 2 Né 2:11. S'ils n'avaient jamais ce qui est amer, ils ne pourraient pas connaître ce qui est doux, D&A 29:39. Ton adversité ne sera que pour un peu de temps, D&A 121:7–8. Tout cela te donnera de l'expérience et sera pour ton bien, D&A 122:7 (5–8). Ils goûtent à l'amer afin d'apprendre à apprécier le bien, Moï 6:55.

 

 AGAR. Voir aussi Abraham ; Ismaël, fils d'Abraham

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Servante égyptienne de Sara. Elle devint une des épouses d'Abraham et la mère d'Ismaël (Ge 16:1–15 ; 25:12 ; D&A 132:34, 65). Le Seigneur lui promit qu'une grande nation sortirait de son fils (Ge 21:9–21).

 

 AGGÉE

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui prophétisa à Jérusalem vers 520 av. J.-C., peu après le retour des Juifs de leur exil babylonien (Esd 5:1 ; 6:14). Il parla de reconstruire le temple du Seigneur à Jérusalem et réprimanda le peuple parce qu'il n'était pas terminé. Il parla aussi du temple et du règne millénaire du Sauveur.

 

      Livre d'Aggée : Au chapitre 1, le Seigneur réprimande le peuple parce qu'il vit dans des maisons terminées tandis que le temple reste inachevé. Le chapitre 2 contient la prophétie dans laquelle Aggée dit que le Seigneur donnera la paix dans son temple.

 

 AGNEAU DE DIEU. Voir aussi Expiation, expier ; Jésus-Christ ; Pâque

 

      Nom donné au Sauveur désignant Jésus comme l'offrande sacrificatoire faite en notre faveur.

 

Il est semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, És 53:7 (Mos 14:7). Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde, Jn 1:29 (Al 7:14). Vous avez été rachetés par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache, 1 Pi 1:18–20. L'agneau qui a été immolé est digne, Ap 5:12. Nous vainquons Satan à cause du sang de l'agneau, Ap 12:11. Ceux-ci sont blanchis dans le sang de l'Agneau, à cause de leur foi en lui, 1 Né 12:11. L'Agneau de Dieu est le Fils du Père éternel et le Sauveur du monde, 1 Né 13:40(1 Né 11:21). Criez de toutes vos forces au Père, au nom de Jésus, afin d'être peut-être purifiés par le sang de l'Agneau, Mrm 9:6(Ap 7:14 ; Al 34:36). Le Fils de l'Homme est l'Agneau tué dès la fondation du monde, Moï 7:47.

 

 AGRIPPA. Voir aussi Paul

 

      Personnage du Nouveau Testament. Fils d'Hérode Agrippa I et frère de Bérénice et de Drusille. Il fut roi de Chalcis, située dans les montagnes du Liban. Il écouta l'apôtre Paul qui le persuada presque d'être chrétien (Ac 25–26 ; JS-H v. 24).

 

 AIMER. Voir Amour

 

 AÎNESSE, DROIT. Voir aussi Alliance ; Premier-né

 

      Droits héréditaires appartenant au fils premier-né. En tant que droit de naissance, il inclut tous les droits héréditaires transmis à une personne du fait de son appartenance à une famille et à une culture.

 

Vends-moi aujourd'hui ton droit d'aînesse, Ge 25:29–34 (Ge 27:36). Le premier-né s'asseyait selon son droit d'aînesse, Ge 43:33. Il mit Éphraïm avant Manassé, Ge 48:14–20 (Jé 31:9). Le droit d'aînesse est à Joseph, 1 Ch 5:2. Ésaü vend son droit d'aînesse, Hé 12:16. Vous êtes héritiers légitimes, D&A 86:9. Sion a droit à la prêtrise par lignage, D&A 113:8(Abr 2:9–11).

 

 ALCOOL. Voir Parole de sagesse

 

 ALLIANCE. Voir aussi Alliance abrahamique ; Nouvelle alliance éternelle ; Serment ; Serment et alliance de la prêtrise

 

      Accord entre Dieu et l'homme, mais pas sur un pied d'égalité. Dieu impose les conditions de l'alliance, les hommes acceptent de faire ce qu'il leur demande. Dieu leur promet alors certaines bénédictions en échange de leur obéissance.

On reçoit les principes et les ordonnances par alliance. Les membres de l'Église qui font de telles alliances promettent de les honorer. Par exemple, lors du baptême, les membres font des alliances avec le Seigneur et renouvellent ces alliances en prenant la Sainte-Cène. Ils font encore d'autres alliances au temple. Le peuple du Seigneur est un peuple de l'alliance, et il est considérablement béni quand il garde les alliances qu'il a faites avec le Seigneur.

 

J'établis mon alliance avec toi, Ge 6:18. Si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, Ex 19:5. Tu ne feras point d'alliance avec eux, ni avec leurs dieux, Ex 23:32. Célébrez le sabbat comme une alliance perpétuelle, Ex 31:16. Jamais je ne romprai mon alliance avec vous, Jg 2:1. Mes fidèles ont fait alliance avec moi par le sacrifice, Ps 50:5 (D&A 97:8). Il se souvient de sa sainte alliance, Lu 1:72 (D&A 90:24). Le pouvoir de Dieu descendit sur le peuple de l'alliance du Seigneur, 1 Né 14:14. L'alliance faite avec Abraham s'accomplira dans les derniers jours, 1 Né 15:18(3 Né 16:5, 11–12 ; 21:7 ; Mrm 9:37). Le peuple de Benjamin était disposé à faire alliance avec Dieu de faire sa volonté, Mos 5:5. Le baptême est le témoignage que l'homme a fait alliance avec Dieu de faire sa volonté, Mos 18:13. Vous êtes enfants de l'alliance, 3 Né 20:25–26. Les anges accomplissent et font l'œuvre des alliances du Père, Mro 7:31. L'effusion du sang du Christ est l'alliance, Mro 10:33. Toute personne qui appartient à l'Église du Christ s'appliquera à garder toutes les alliances, D&A 42:78. Bénis sont ceux qui ont gardé l'alliance, D&A 54:6. Celui qui rompt cette alliance perdra son office et sa position dans l'Église, D&A 78:11–12. Tous ceux qui reçoivent la prêtrise reçoivent ce serment et cette alliance, D&A 84:39–40. Ils sont disposés à observer leurs alliances par le sacrifice, D&A 97:8. L'alliance du mariage peut être éternelle, D&A 132. Ce sera là notre alliance : que nous marcherons dans toutes les ordonnances, D&A 136:4.

 

 ALLIANCE ABRAHAMIQUE. Voir aussi Abraham ; Alliance ; Circoncision

 

      Abraham reçut l'Évangile et fut ordonné à la prêtrise supérieure (D&A 84:14 ; Abr 2:11) ; il contracta le mariage céleste, qui est l'alliance de l'exaltation (D&A 131:1–4 ; 132:19, 29). Il reçut la promesse que toutes les bénédictions de ces alliances seraient offertes à sa postérité mortelle (D&A 132:29–31 ; Abr 2:6–11). L'ensemble de ces alliances et de ces promesses s'appelle l'alliance abrahamique. Cette alliance a été rétablie lors du rétablissement de l'Évangile dans les derniers jours, car c'est par elle que toutes les nations de la terre sont bénies (Ga 3:8–9, 29 ; D&A 110:12 ; 124:58 ; Abr 2:10–11).

 

 ALLIANCE ÉTERNELLE. Voir Alliance ; Nouvelle alliance éternelle

 

 ALMA, FILS D'ALMA. Voir aussi Alma l'Ancien ; Amulek ; Mosiah, fils d'

 

      Personnage du Livre de Mormon. Premier grand juge et prophète de la nation néphite. Dans sa jeunesse, il essaya de détruire l'Église (Mos 27:8–10). Mais un ange lui apparut et il fut converti à l'Évangile (Mos 27:8–24 ; Al 36:6–27). Plus tard il renonça à sa fonction de grand juge pour pouvoir instruire le peuple (Al 4:11–20).

     Livre d'Alma : Livre du Livre de Mormon, constitué par l'abrégé des annales des prophètes Alma, fils d'Alma, et son fils Hélaman. Les événements traités dans le livre vont de 91 à 52 av. J.-C. environ. Il contient 63 chapitres. Les chapitres 1–4 décrivent la rébellion des partisans de Néhor et d'Amlici contre les Néphites. Les guerres qui en résultèrent comptèrent parmi les plus destructrices que l'on eût jamais connues à ce stade de l'histoire néphite. Les chapitres 5–16 contiennent le récit des premiers voyages missionnaires d'Alma, notamment son sermon sur le bon berger (Al 5) et sa prédication, en compagnie d'Amulek, dans la ville d'Ammonihah. Les chapitres 17–27 contiennent les annales des fils de Mosiah et de leur ministère chez les Lamanites. Les chapitres 28–44 contiennent les sermons les plus importants d'Alma. Au chapitre 32, Alma compare la parole à une semence ; au chapitre 36, il narre l'histoire de sa conversion à son fils Hélaman. Les chapitres 39–42 contiennent ses recommandations à son fils Corianton, qui s'était livré à l'immoralité ; cet important sermon explique la justice, la miséricorde, la résurrection et l'expiation. Les chapitres 45–63 décrivent les guerres néphites de l'époque et les migrations sous Hagoth. De grands dirigeants tels que le capitaine Moroni, Téancum et Léhi contribuèrent à protéger les Néphites par leurs interventions courageuses et opportunes.

 

 ALMA L'ANCIEN

 

      Prophète néphite du Livre de Mormon, qui organisa l'Église à l'époque du méchant roi Noé.

 

Prêtre du méchant roi Noé et descendant de Néphi, Mos 17:1–2. Après avoir entendu Abinadi et avoir cru en lui, il est chassé par le roi. S'enfuit, se cache et écrit les paroles d'Abinadi, Mos 17:3–4. Se repent et enseigne les paroles d'Abinadi, Mos 18:1. Baptisé aux eaux de Mormon, Mos 18:12–16. Organise l'Église, Mos 18:17–29. Arrive avec son peuple à Zarahemla, Mos 24:25. Reçoit autorité sur l'Église, Mos 26:8. Juge et dirige l'Église, Mos 26:34–39. Confère l'office de grand prêtre à son fils, Al 4:4 (Mos 29:42 ; Al 5:3).

 

 ALPHA ET OMÉGA. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Première et dernière lettres de l'alphabet grec. Également, noms donnés à Jésus-Christ, utilisés comme symboles pour montrer que le Christ est le commencement et la fin de toute la création (Ap 1:8 ; D&A 19:1).

 

 AMALÉCITES

 

      Tribu arabe qui vivait dans le désert de Paran entre l'Araba et la Méditerranée. Ils furent constamment en guerre contre les Hébreux depuis le temps de Moïse (Ex 17:8) jusqu'à Saül et David (1 S 15 ; 27:8 ; 30 ; 2 S 8:11–12).

 

 AMALÉKITES

 

      Groupe d'apostats néphites qui conduisirent les Lamanites au combat contre les Néphites (Al 21–24, 43).

 

 AMALICKIAH

 

      Personnage du Livre de Mormon. Traître néphite qui acquit du pouvoir parmi les Lamanites et les conduisit contre les Néphites (Al 46–51).

 

 ÂME. Voir aussi Corps ; Esprit

 

      Les Écritures envisagent l'âme sous trois aspects : (1) un être spirituel, tant prémortel que postmortel (Al 40:11–14 ; Abr 3:23) ; (2) un esprit et un corps unis dans la vie mortelle (Abr 5:7) ; et (3) une personne immortelle, ressuscitée, dont l'esprit et le corps sont inséparablement liés (Al 40:23 ; D&A 88:15–16).

 

Il restaure mon âme, Ps 23:3. Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de toute ton âme, Mt 22:37 (Mc 12:30). Le diable trompera, 2 Né 28:21. Offrez-lui votre âme tout entière en offrande, Om v. 26. La parole commence à m'épanouir l'âme, Al 32:28. Son âme n'aura jamais  faim ni soif, 3 Né 20:8. Le pain et l'eau de la Sainte-Cène sont sanctifiés pour l'âme de ceux qui en prennent, Mro 4–5 (D&A 20:77–79). Les ouvriers du royaume apportent le salut à leur âme par leur service, D&A 4:2, 4. Les âmes ont une grande valeur, D&A 18:10. Vous êtes nés dans le monde par l'eau, le sang et l'esprit, et ainsi vous êtes devenus une âme vivante, Moï 6:59.

 

     Valeur des âmes : Tous les hommes sont des enfants spirituels de Dieu. Il se soucie de chacun de ses enfants et considère chacun comme important. Étant donné qu'ils sont ses enfants, ils ont le potentiel de devenir comme lui. C'est pour cela qu'ils ont une grande valeur.

 

Il y a de la joie pour un seul pécheur qui se repent, Lu 15:10. Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, Jn 3:16. Ils ne pouvaient pas supporter qu'une seule âme humaine pérît, Mos 28:3. Une âme à ce moment-ci n'est-elle pas aussi précieuse pour Dieu que le sera une âme au moment de sa venue ? Al 39:17. Ce qui aura le plus de valeur pour toi sera de m'amener des âmes, D&A 15:6. Souvenez-vous que les âmes ont une grande valeur aux yeux de Dieu, D&A 18:10–15. Voici mon œuvre et ma gloire : réaliser l'immortalité et la vie éternelle de l'homme, Moï 1:39.

 

 AMEN. Voir aussi Prière

 

      Signifie : « Qu'il en soit ainsi » ou « Ainsi en est-il ». On dit Amen pour manifester que l'on accepte et marque son accord de tout son cœur ou solennellement (De 27:14–26) ou que quelque chose est vrai (1 R 1:36). Aujourd'hui, à la fin d'une prière, d'un témoignage, d'un discours, ceux qui ont entendu la prière ou le message disent Amen à haute voix pour manifester qu'ils sont d'accord et acceptent ce qui a été dit.

 

Dans l'Ancien Testament, on devait dire amen quand on faisait un serment (1 Ch 16:7, 35–36 ; Né 5:13 ; 8:2–6). Le Christ est appelé « l'Amen, le témoin fidèle et véritable » (Ap 3:14). Amen servait aussi de signe d'alliance à l'école des prophètes (D&A 88:133–35).

 

 AMLICI, AMLICITES

 

      Personnage du Livre de Mormon qui emmena un groupe de Néphites désireux d'avoir un roi pendant le règne des juges. Ces Néphites, appelés Amlicites, se rebellèrent ouvertement contre Dieu et furent maudits pour cette raison (Al 2–3).

 

 AMMON, DESCENDANT DE ZARAHEMLA. Voir aussi Limhi

 

      Personnage du Livre de Mormon. Homme fort et puissant qui conduisit une expédition de Zarahemla au pays de Léhi-Néphi (Mos 7:1–16). On lui montre des annales antiques et il explique ce qu'est un voyant (Mos 8:5–18). Il aide plus tard à libérer le roi Limhi et son peuple des Lamanites et à les ramener à Zarahemla (Mos 22).

 

 AMMON, FILS DE MOSIAH. Voir aussi Anti-Néphi-Léhis ; Mosiah, les fils de ; Mosiah, fils de Benjamin

 

      Personnage du Livre de Mormon. Fils du roi Mosiah. Ammon fut un missionnaire dont les efforts diligents contribuèrent à convertir beaucoup d'âmes au Christ.

 

Incroyant, cherche à détruire l'Église, Mos 27:8–10, 34. Un ange lui apparaît ainsi qu'à ses compagnons, Mos 27:11. Se repent et commence à prêcher la parole de Dieu, Mos 27:32—28:8. Refuse d'être nommé roi et va plutôt prêcher la parole de Dieu au pays des Lamanites, Al 17:6–9. Jeûne et prie pour être guidé, Al 17:8–11. Lié et amené au roi Lamoni, Al 17:20–21. Sauve les troupeaux de Lamoni, Al 17:26–39. Prêche à Lamoni, Al 18:1—19:13. Remercie Dieu et est accablé de joie, Al 19:14. Ses convertis n'apostasièrent jamais, Al 23:6. Se réjouit d'être un instrument entre les mains de Dieu pour amener des milliers de personnes à la vérité, Al 26:1–8 (26:1–37). Conduit le peuple d'Anti-Néphi-Léhi en sécurité, Al 27. Éprouve une grande joie quand lui et ses frères rencontrent Alma, Al 27:16–18.

 

 AMOS

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui prophétisa de 792 à 740 av. J.-C., à l'époque d'Ozias, roi de Juda, et de Jéroboam, roi d'Israël.

 

     Livre d'Amos : Livre de l'Ancien Testament. Beaucoup de prophéties d'Amos invitent Israël et ses voisins à retourner à la justice.

      Les chapitres 1–5 appellent Israël et ses voisins au repentir. Le chapitre 3 explique que le Seigneur révèle ses secrets aux prophètes et que, pour cause de transgression, Israël sera détruit par l'ennemi. Les chapitres 6–8 prophétisent la chute d'Israël de nombreuses années avant l'invasion assyrienne. Le chapitre 9 prophétise qu'Israël sera rappelé dans son pays.

 

 AMOUR. Voir aussi Charité ; Compassion ; Inimitié

 

      Attachement et affection profonds. L'amour de Dieu comprend le dévouement, l'adoration, le respect, la tendresse, la miséricorde, le pardon, la compassion, la grâce, le service, la reconnaissance, la bonté. Le plus grand exemple d'amour de Dieu pour ses enfants est l'expiation infinie de Jésus-Christ.

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même, Lé 19:18 (Mt 5:43–44 ; Mt 22:37–40 ; Ro 13:9 ; Ga 5:14 ; Jcb 2:8 ; Mos 23:15 ; D&A 59:6). Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, De 6:5 (Mro 10:32 ; D&A 59:5). C'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, De 13:3. L'Éternel châtie celui qu'il aime, Pr 3:12. L'ami aime en tout temps, Pr 17:17. Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, Jn 3:16 (D&A 138:3). Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, Jn 13:34 (Jn 15:12, 17 ; Moï 7:33). Si vous m'aimez, gardez mes commandements, Jn 14:15 (D&A 42:29). Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis, Jn 15:13. Simon, fils de Jonas m'aimes-tu plus que ne m'aiment ceux-ci ? Pais mes brebis, Jn 21:15–17. Qui nous séparera de l'amour de Christ ? Ro 8:35–39. L'œil n'a point vu des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment, 1 Co 2:9. Rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres, Ga 5:13. Maris, aimez vos femmes, Ép 5:25 (Col 3:19). N'aimez point le monde, 1 Jn 2:15. Dieu est amour, 1 Jn 4:8. Nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier, 1 Jn 4:19. Le Christ souffre à cause de sa bonté aimante envers les hommes, 1 Né 19:9. Marchez résolument, ayant l'amour de Dieu et de tous les hommes, 2 Né 31:20. Vous enseignerez à vos enfants à s'aimer et à se servir les uns les autres, Mos 4:15. Si vous avez ressenti le désir de chanter le cantique de l'amour rédempteur, pouvez-vous le ressentir maintenant ? Al 5:26. Soyez conduits par l'Esprit-Saint, devenant patients, pleins d'amour, Al 13:28. Tiens toutes tes passions en bride, afin d'être rempli d'amour, Al 38:12. Il n'y avait pas de querelle à cause de l'amour de Dieu qui demeurait dans le cœur du peuple, 4 Né v. 15. Tout ce qui invite à aimer Dieu est inspiré de Dieu, Mro 7:13–16. La charité est l'amour pur du Christ, Mro 7:47. L'amour parfait bannit toute crainte, Mro 8:16 (1 Jn 4:18). L'amour qualifie les hommes pour l'œuvre de Dieu, D&A 4:5(D&A 12:8). La sanctification est accordée à tous ceux qui aiment et servent Dieu, D&A 20:31. Si tu m'aimes, sers-moi et garde mes commandements, D&A 42:29(Jn 14:15). Fais preuve d'un redoublement d'amour envers ceux que tu corriges ou réprimandes, D&A 121:43. Les hommes aimèrent Satan plus que Dieu, Moï 5:13, 18, 28.

 

 AMULEK. Voir aussi Alma, fils d'Alma

 

      Personnage du Livre de Mormon. Compagnon missionnaire d'Alma le Jeune.

 

Reçoit la visite d'un ange, Al 8:20 ; 10:7. Reçoit Alma chez lui, Al 8:21–27. Prêche avec puissance au peuple d'Ammonihah, Al 8:29–32 ; 10:1–11. Descendant de Néphi, Léhi et Manassé, Al 10:2–3. Témoigne de la vérité, Al 10:4–11. Appelle le peuple au repentir et est rejeté, Al 10:12–32. Lutte avec Zeezrom, Al 11:20–40. Enseigne la résurrection, le jugement et le rétablissement, Al 11:41–45. Veut mettre fin au martyre des croyants, Al 14:9–10. Emprisonné avec Alma, Al 14:14–23. Libéré de ses liens en prison par la foi, Al 14:24–29. Témoigne de l'expiation, de la miséricorde et de la justice, Al 34:8–16. Enseigne la prière, Al 34:17–28. Encourage le peuple à ne pas remettre le repentir à plus tard, Al 34:30–41. La foi d'Alma et d'Amulek fait s'écrouler les murs de la prison, Ét 12:13.

 

 ANANIAS DE DAMAS. Voir aussi Paul

 

      Disciple chrétien de Damas qui baptisa Paul (Ac 9:10–18 ; 22:12).

 

 ANANIAS DE JÉRUSALEM

 

      Personnage du Nouveau Testament. Lui et sa femme, Saphira, mentent au Seigneur en conservant une partie de l'argent qu'ils lui avaient consacré. Quand Pierre leur demande des comptes, ils tombent tous deux sur le sol et meurent (Ac 5:1–11).

 

 ANCIEN. Voir aussi Prêtrise ; Prêtrise de Melchisédek

 

      Le terme ancien est utilisé de diverses manières dans la Bible. Dans l'Ancien Testament, il désigne souvent les hommes âgés d'une tribu, à qui étaient ordinairement confiées les affaires du gouvernement (Ge 50:7 ; Jos 20:4 ; Ru 4:2 ; Mt 15:2). Leur âge et leur expérience rendaient leurs avis précieux. Leur fonction n'était pas nécessairement un appel de la prêtrise.

      Il y avait aussi, à l'époque de l'Ancien Testament, des anciens ordonnés dans la Prêtrise de Melchisédek (Ex 24:9–11). Dans le Nouveau Testament, les anciens sont mentionnés comme office de la prêtrise dans l'Église (Ja 5:14–15). Chez les Néphites, il y avait aussi des anciens ordonnés dans la prêtrise (Al 4:7, 16 ; Mro 3:1). Dans notre dispensation, Joseph Smith et Oliver Cowdery furent les premiers anciens à être ordonnés (D&A 20:2–3).

      Tous les détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek sont des anciens. Un apôtre est un ancien (D&A 20:38 ; 1 Pi 5:1). Les devoirs des anciens ordonnés aujourd'hui dans l'Église ont été donnés dans la révélation moderne (D&A 20:38–45 ; 42:44 ; 46:2 ; 107:12).

 

Moïse écrit à tous les anciens d'Israël, De 31:9. Barnabas porte du secours aux anciens de l'Église, Ac 11:30. Des anciens sont ordonnés dans chaque Église, Ac 14:23 (Tit 1:5). Appelez les anciens pour prier pour les malades, Ja 5:14. Les anciens étaient ordonnés par l'imposition des mains, Al 6:1. Ils doivent bénir les enfants, D&A 20:70. Ils doivent diriger les réunions selon l'Esprit-Saint, D&A 46:2. Ils doivent rendre compte de leur intendance, D&A 72:5. Ils doivent prêcher l'Évangile aux nations, D&A 133:8.

 

 ANCIEN DES JOURS. Voir Adam

 

 ANCIEN TESTAMENT. Voir aussi Bible ; Écritures ; Pentateuque

 

      Ensemble d'écrits des anciens prophètes qui agissaient sous l'influence du Saint-Esprit et témoignèrent, pendant de nombreux siècles, du Christ et de son ministère futur. Il contient aussi l'histoire d'Abraham et de ses descendants, en commençant par Abraham, et l'alliance, ou testament, que le Seigneur fit avec Abraham et sa postérité.

 

      Les cinq premiers livres de l'Ancien Testament furent écrits par Moïse. Ce sont : la Genèse, l'Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome. La Genèse parle de l'origine de la terre, de l'humanité, des langues, des races et du commencement de la maison d'Israël.

 

      Les livres historiques parlent des événements d'Israël. Il s'agit de Josué, Juges, Ruth, 1 et 2 Samuel, 1 et 2 Rois, 1 et 2 Chroniques, Esdras, Néhémie et Esther.

 

      Les livres poétiques contiennent la sagesse et la littérature des prophètes. Il s'agit de Job, Psaumes, Proverbes, Ecclésiaste, Cantique des Cantiques et Lamentations.

 

      Les prophètes mirent Israël en garde contre ses péchés et témoignèrent des bénédictions qui découlent de l'obéissance. Ils prophétisèrent la venue du Christ qui expierait les péchés de ceux qui se repentent, reçoivent les ordonnances et vivent l'Évangile. Les livres des prophètes sont Ésaïe, Jérémie, Ézéchiel, Daniel, Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahum, Habacuc, Sophonie, Aggée, Zacharie et Malachie.

 

      La plupart des livres de l'Ancien Testament ont été écrits en hébreu. Quelques écrits contiennent de l'araméen, langue apparentée à l'hébreu.

 

 ANDRÉ

 

      Personnage du Nouveau Testament. Frère de Simon Pierre et un des douze apôtres appelés par Jésus pendant son ministère ici-bas (Mt 4:18–19 ; Mc 1:16–18, 29).

 

 ANGES

 

      Il y a deux sortes d'êtres au ciel qui sont appelés anges : ceux qui sont esprits et ceux qui ont un corps de chair et d'os. Les anges qui sont esprits n'ont pas encore obtenu de corps de chair et d'os ou sont des esprits qui ont jadis eu un corps mortel et attendent la résurrection. Les anges qui ont un corps de chair et d'os sont des êtres ressuscités ou enlevés.

 

      Il y a beaucoup de passages d'Écriture sur l'œuvre accomplie par les anges. Parfois ils parlent avec une voix de tonnerre quand ils remettent les messages de Dieu (Mos 27:11–16). Les mortels justes peuvent également être appelés anges (TJS, Ge 19:15). Certains anges exercent leurs fonctions autour du trône de Dieu dans les cieux (Al 36:22).

 

      Les Écritures parlent aussi des anges du diable. Ce sont les esprits qui suivirent Lucifer et furent chassés de la présence de Dieu dans la vie prémortelle et précipités sur la terre (Ap 12:1–9 ; 2 Né 9:9, 16 ; D&A 29:36–37).

 

Jacob voit des anges de Dieu monter et descendre, Ge 28:12. Rencontre des anges de Dieu, Ge 32:1–2. Gédéon voit l'ange de l'Éternel face à face, Jg 6:22. Un ange étend la main sur Jérusalem pour la détruire, 2 S 24:16. Un ange touche Élie et dit : Lève-toi, mange, 1 R 19:5–7. Daniel a la vision de l'ange Gabriel, Da 8:15–16. L'ange Micaël aide Daniel, Da 10:13. Dieu envoie l'ange Gabriel, Lu 1:19, 26–27. Les anges du diable sont gardés dans les chaînes jusqu'au jugement, Jud v. 6 (2 Pi 2:4). Le peuple voit des anges descendre du ciel, 3 Né 17:24. Moroni écrit sur le ministère d'anges, Mro 7:25–32. La Prêtrise d'Aaron détient les clefs du ministère d'anges, D&A 13. Moroni, Jean-Baptiste, Pierre, Jacques, Jean, Moïse, Élie et Élias exercent tous leur ministère auprès de Joseph Smith en qualité d'anges, D&A 27:5–12. Vous n'êtes pas capables de supporter le ministère d'anges, D&A 67:13. Michel, l'archange, est Adam, D&A 107:54. Les anges sont des personnages ressuscités, ayant un corps de chair et d'os, D&A 129. Aucun ange ne s'occupe de cette terre en dehors de ceux qui y appartiennent, D&A 130:5. Ceux qui n'obéissent pas à la loi du mariage éternel donnée par Dieu ne prennent pas de femme et les femmes ne prennent pas de mari, mais ils sont désignés comme anges dans les cieux, D&A 132:16–17.

 

 ANNE. Voir aussi Samuel, prophète de l'Ancien Testament

 

      Mère de Samuel, prophète de l'Ancien Testament. Le Seigneur lui donna Samuel en réponse à ses prières (1 S 1:11, 20–28).

 

      Anne consacra Samuel au Seigneur. Son cantique d'actions de grâces peut se comparer à celui de Marie, mère de Jésus (1 S 2:1–10 ; Lu 1:46–55).

 

 ANNE

 

      Personnage du Nouveau Testament. Prophétesse de la tribu d'Aser. Au moment de la naissance de Jésus, c'était une veuve âgée. Elle vit l'enfant Jésus lors de sa présentation au temple et le reconnut comme le Rédempteur (Lu 2:36–38).

 

 

 ANNE. Voir aussi Caïphe

 

      Personnage du Nouveau Testament. Homme très influent au sanhédrin. Lorsque Jésus fut arrêté, c'est d'abord à lui qu'il fut amené (Jean 18:13) ; il joua aussi un rôle majeur dans le procès des apôtres (Ac 4:3–6).

 

 ANTÉCHRIST. Voir aussi Diable

 

      Contrefaçon du véritable plan évangélique de salut, qui s'oppose ouvertement ou secrètement au Christ. Jean le Révélateur traite l'antéchrist de menteur (1 Jn 2:18–22 ; 4:3–6 ; 2 Jn 1:7). Le grand antéchrist est Lucifer, mais il a beaucoup d'assistants, aussi bien parmi les esprits que parmi les mortels.

 

Le fils de perdition est l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu, 2 Th 2:1–12. Il séduit les habitants de la terre au moyen de miracles, Ap 13:13–17. Shérem renie le Christ et trompe beaucoup de gens, Jcb 7:1–23. Néhor enseigne une fausse doctrine, fonde une Église et introduit les intrigues de prêtres, Al 1:2–16. Korihor se moque du Christ, de l'expiation et de l'esprit de prophétie, Al 30:6–60.

 

 ANTI-NÉPHI-LÉHIS. Voir aussi Ammon, fils de Mosiah ; Hélaman, les fils d' ; Mosiah, les fils de

 

      Groupe du Livre de Mormon. Nom donné aux Lamanites convertis par les fils de Mosiah. Après leur conversion, ce peuple, qui est également appelé peuple d'Ammon, fut fidèle toute sa vie (Al 23:4–7, 16–17 ; 27:20–27).

 

Ils prennent le nom d'Anti-Néphi-Léhis, Al 23:16–17 ; 24:1. Ils refusent de verser le sang et enterrent leurs armes, Al 24:6–19. Leurs fils se préparent pour la guerre et choisissent Hélaman comme chef, Al 53:16–19 ; 56–58 (ces fils sont aussi appelés les deux mille jeunes guerriers).

 

 APOCALYPSE. Voir aussi Jean, fils de Zébédée

 

      Dernier livre du Nouveau Testament. Peut également désigner toute révélation remarquable. Tiré d'un mot grec signifiant « révélé » ou « mis au jour ». Constitué par une révélation donnée à Jean l'apôtre. Il lui fut permis de voir l'histoire du monde et particulièrement les derniers jours (Ap 1:1–2 ; 1 Né 14:18–27 ; D&A 77).

 

      Jean reçut cette révélation le jour du Seigneur dans l'île de Patmos (Ap 1:9–10), au large de la côte asiatique, non loin d'Ephèse. La date exacte de l'Apocalypse est inconnue.

 

      1 Néphi 14:18–27 et D&A 77 (Ét 4:15–16) contiennent des indications pour comprendre le livre.

 

      Les chapitres 1–3 contiennent l'introduction du livre et les lettres aux sept Églises d'Asie. Elles furent écrites pour aider les saints à résoudre certains problèmes. Les chapitres 4–5 sont le compte rendu de visions reçues par Jean montrant la majesté et la puissance de la justice de Dieu et du Christ. Aux chapitres 6–9, 11, Jean raconte avoir vu un livre scellé de sept sceaux, sceaux représentant mille années de l'histoire temporelle de la terre. Ces chapitres traitent avant tout des événements contenus dans le septième sceau (voir Ap 8–9, 11:1–15). Le chapitre 10 parle d'un livre avalé par Jean. Le livre représente une mission qu'il accomplira plus tard. Le chapitre 12 rapporte la vision du mal qui commença dans le ciel lorsque Satan se rebella et fut chassé. La guerre qui commença là-bas continue à faire rage sur la terre. Aux chapitres 13, 17–19, Jean décrit les royaumes terrestres pervers dominés par Satan et leur sort, ainsi que la destruction finale du mal. Les chapitres 14–16 décrivent la justice des saints au milieu du mal juste avant la seconde venue du Christ. Les chapitres 20–22 décrivent le millénium, la splendide nouvelle Jérusalem et les derniers événements de l'histoire de la terre.

 

 APOCRYPHES. Voir aussi Bible ; Écritures

 

      Livres sacrés du peuple juif qui n'ont pas été inclus dans la Bible hébraïque mais apparaissent dans les bibles de certaines Églises chrétiennes. Ils sont souvent précieux pour relier l'Ancien et le Nouveau Testament et sont considérés, dans l'Église, comme utiles à lire.

 

      Les Apocryphes sont en majeure partie traduits correctement mais contiennent des interpolations incorrectes, D&A 91:1–3. Ils peuvent être profitables pour ceux qui sont éclairés par l'Esprit, D&A 91:4–6.

 

 APOSTASIE. Voir aussi Rébellion ; Rétablissement de l'Évangile

 

      Fait, pour des hommes, l'Église, des nations entières de se détourner de la vérité.

 

Apostasie générale : Israël devait veiller à ce que son cœur ne se détourne pas de l'Éternel, De 29:17. Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein, Pr 29:18. Ils ont rompu l'alliance éternelle, És 24:5. Les vents ont battu cette maison : elle est tombée, Mt 7:27. Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement pour passer à un autre Évangile, Ga 1:6. Ils commencèrent à suivre le bon sentier mais perdirent leur chemin dans le brouillard, 1 Né 8:23(12:17). Après avoir goûté du fruit, ils s'égarèrent et tombèrent dans des sentiers interdits, 1 Né 8:28. L'apostasie néphite constituait une pierre d'achoppement pour les incrédules, Al 4:6–12. Beaucoup de membres de l'Église devinrent orgueilleux et persécutèrent les autres membres, Hél 3:33–34 (4:11–13 ; 5:2–3). Quand le Seigneur rend son peuple prospère, il arrive à ce dernier de s'endurcir le cœur et de l'oublier, Hél 12:2 ; 13:38. Les Néphites s'endurcirent le cœur et tombèrent sous le pouvoir de Satan, 3 Né 2:1–3. Moroni prophétise l'apostasie dans les derniers jours, Mrm 8:28, 31–41. L'apostasie précédera la Seconde Venue, D&A 1:13–16.

 

Apostasie de l'Église chrétienne primitive : Ce peuple s'approche de moi de la bouche, És 29:10, 13. Les ténèbres couvrent la terre, És 60:2. Le Seigneur enverra la faim et la soif d'entendre les paroles de l'Éternel, Am 8:11. Il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes, Mt 24:24. Il s'introduira parmi vous des loups cruels, Ac 20:29. Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de lui, Ga 1:6. Il y aura une apostasie avant la Seconde Venue, 2 Th 2:3. Certains se sont détournés de la vérité, 2 Ti 2:18. Certains garderont l'apparence de la piété, mais ils en renieront ce qui en fait la force, 2 Ti 3:5. Le temps viendra où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, 2 Ti 4:3–4. Il y aura de faux prophètes et de faux docteurs parmi le peuple, 2 Pi 2:1. Il s'est glissé certains hommes qui renient le seul maître et Seigneur, Jud v. 4. Il y en a qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, Ap 2:2. Néphi voit la formation d'une grande et abominable Église, 1 Né 13:26. Les Gentils ont trébuché et ont édifié beaucoup d'Églises, 2 Né 26:20. Ils se sont écartés de mes ordonnances et ont rompu mon alliance éternelle, D&A 1:15. Les ténèbres couvrent la terre, et des ténèbres épaisses l'esprit des hommes, D&A 112:23. Joseph Smith apprend que les Églises sont toutes dans l'erreur ; que leur cœur est éloigné de Dieu, JS-H v. 19.

 

 APÔTRE. Voir aussi Disciple ; Révélation

 

      En grec apôtre signifie « envoyé ». C'était le titre donné par Jésus aux Douze qu'il avait choisis et ordonnés pour être ses disciples et ses collaborateurs les plus intimes pendant son ministère sur la terre (Lu 6:13 ; Jn 15:16). Il les envoya le représenter et exercer le ministère pour lui après son ascension au ciel. Dans le Collège des douze apôtres de l'Église rétablie d'aujourd'hui, comme autrefois, l'apôtre est témoin spécial de Jésus-Christ dans le monde entier pour témoigner de sa divinité et de sa résurrection d'entre les morts (Ac 1:22 ; D&A 107:23).

 

L'Église du Christ est édifiée sur le fondement des apôtres et des prophètes, Ép 2:20 ; 4:11. Léhi et Néphi voient les douze apôtres suivre Jésus, 1 Né 1:10 ; 11:34. Ce sont les apôtres qui jugeront la maison d'Israël, Mrm 3:18. Ceux qui n'écoutent pas les paroles des prophètes et des apôtres seront retranchés, D&A 1:14(3 Né 12:1). Révélation de l'appel et de la mission des Douze, D&A 18:26–36. Joseph Smith ordonné apôtre, D&A 20:2 ; 21:1. Les apôtres sont témoins spéciaux du nom du Christ et portent les clefs du ministère, D&A 27:12(D&A 112:30–32). Les apôtres forment un collège égal, en autorité, à la Première Présidence, D&A 107:23–24. Les Douze forment un grand conseil président voyageur, D&A 107:33. Les apôtres détiennent les clefs de l'œuvre missionnaire, D&A 107:35. Description de certains devoirs des apôtres, D&A 107:58. Je dis à tous les Douze : suivez-moi et soyez les bergers de mes brebis, D&A 112:14–15. Nous croyons aux apôtres, AF 6.

 

     Choix des apôtres : Les apôtres sont choisis par le Seigneur (Jn 6:70 ; 15:16).

 

Parmi ses disciples, Jésus choisit douze apôtres, Lu 6:13–16. Matthias choisi comme apôtre, Ac 1:21–26. Oliver Cowdery et David Whitmer reçoivent le commandement de trouver les Douze, D&A 18:37–39.

 

 APPEL, APPELÉ DE DIEU, APPELER. Voir aussi Autorité ; Choisir ; Élus ; Intendance, intendant

 

      Être appelé de Dieu, c'est être désigné ou invité, par lui ou par les dirigeants autorisés de l'Église qui le représentent à agir pour lui d'une manière déterminée.

 

Il posa ses mains sur lui, et lui donna des ordres, No 27:23. Je t'avais établi prophète, Jé 1:5. Je vous ai choisis, et je vous ai établis,  Jn 15:16. Paul fut appelé à être apôtre, Ro 1:1. Nul ne s'attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu,  Hé 5:4. Jésus fut appelé par Dieu selon l'ordre de Melchisédek  Hé 5:10. J'ai été appelé à prêcher la parole de Dieu selon l'esprit de révélation et de prophétie, Al 8:24. Des prêtres furent appelés et préparés dès la fondation du monde, Al 13:3. Si vous éprouvez le désir de servir Dieu, vous êtes appelés, D&A 4:3. Reste ferme dans l'œuvre à laquelle je t'ai appelé, D&A 9:14. Ne te crois pas appelé à prêcher avant de l'être, D&A 11:15. Les anciens sont appelés à réaliser le rassemblement des élus, D&A 29:7. Nul ne prêchera mon Évangile ni n'édifiera mon Église, s'il n'est ordonné, D&A 42:11. Il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus, D&A 121:34. On doit être appelé de Dieu, AF 5.

 

 ARBRE DE VIE. Voir aussi Éden

 

      Arbre du jardin d'Éden et du paradis de Dieu (Ge 2:9 ; Ap 2:7). Dans le songe de Léhi, l'arbre de vie représente l'amour de Dieu et est appelé le plus grand de tous les dons de Dieu (1 Né 8 ; 11:21–22, 25 ; 15:36).

 

Des chérubins et la flamme d'une épée qui tournoie gardent le chemin de l'arbre de vie, Ge 3:24 (Al 12:21–23 ; 40:2–6). Jean voit l'arbre de vie et les feuilles servent à la guérison des nations, Ap 22:2. Léhi voit l'arbre de vie, 1 Né 8:10–35. Néphi voit le même arbre que son père, 1 Né 11:8–9. La barre de fer conduit à l'arbre de vie, 1 Né 11:25(15:22–24). Un gouffre affreux sépare les méchants de l'arbre de vie, 1 Né 15:28, 36. Il faut qu'il y ait un fruit défendu par opposition à l'arbre de vie, 2 Né 2:15. Venez au Seigneur et prenez du fruit de l'arbre de vie, Al 5:34, 62. Si nos premiers parents avaient pris de l'arbre de vie, ils auraient été malheureux à jamais, Al 12:26. Si vous ne nourrissez pas la parole, vous ne pourrez jamais cueillir du fruit de l'arbre de vie, Al 32:40. Le Seigneur planta l'arbre de vie au milieu du jardin, Moï 3:9 (Abr 5:9). Dieu chasse Adam d'Éden de peur qu'il ne prenne de l'arbre de vie et ne vive à jamais, Moï 4:28–31.

 

 ARC-EN-CIEL. Voir aussi Arche ; Déluge à l'époque de Noé ; Noé, patriarche biblique

 

      Signe ou symbole de l'alliance de Dieu avec Noé (Ge 9:13–17). TJS, Ge 9:21–25 explique que l'alliance comprend les promesses selon lesquelles la terre ne sera plus jamais recouverte par le déluge, que la Sion d'Hénoc sera ramenée et que le Seigneur reviendra demeurer sur la terre.

 

 ARCHANGE. Voir aussi Adam ; Michel

 

      Michel, ou Adam, est l'archange ou ange principal.

 

Le Seigneur descendra du ciel à un signal donné, à la voix d'un archange, 1 Th 4:16. Michel est l'archange, Jud v. 9 (D&A 29:26 ; 88:112 ; 128:20–21).

 

 ARCHE. Voir aussi Déluge à l'époque de Noé ; Noé, patriarche biblique ; Arc-en-ciel

 

      Dans l'Ancien Testament, bateau construit par Noé pour assurer la survie pendant le déluge.

 

Fais-toi une arche de bois de gopher, Ge 6:14. L'arche s'arrêta sur les montagnes d'Ararat, Ge 8:4. Les barques jarédites étaient étanches comme l'arche de Noé, Ét 6:7.

 

 ARCHE DE L'ALLIANCE. Voir aussi Tabernacle

 

      Également appelée l'arche de Jéhovah et l'arche du témoignage, l'arche de l'alliance était un coffre oblong de bois recouvert d'or. C'était le plus ancien et le plus sacré des symboles religieux des Israélites. Le propitiatoire, qui en formait le couvercle, était considéré comme la résidence terrestre de Jéhovah (Exode 25:22). Lorsque le tabernacle fut terminé, l'arche fut mise dans le Saint-des-Saints, le lieu le plus saint de l'édifice (1 R 8:1–8).

 

Moïse fait l'arche sur le commandement de Dieu, Ex 25. Les fils de Lévi sont chargés de prendre soin de l'arche, No 3:15, 31. L'arche de l'alliance les précède, No 10:33. Prenez ce livre de la loi, et mettez-le à côté de l'arche de l'alliance, De 31:24–26. Les eaux du Jourdain sont coupées devant l'arche de l'alliance, Jos 3:13–17 ; 4:1–7. Les sacrificateurs prennent l'arche de l'alliance pour la conquête de Jéricho, Jos 6:6–20. Les Philistins s'emparent de l'arche de Dieu, 1 S 5. Le Seigneur bénit la maison d'Obed-Edom à cause de l'arche de Dieu, 2 S 6:11–12. Le Seigneur fait périr Uzza lorsqu'il désobéit et essaie de stabiliser l'arche, 1 Ch 13:9–12 (D&A 85:8). Bâtissez le sanctuaire de l'Éternel Dieu, afin d'amener l'arche, 1 Ch 22:19. Description du contenu de l'arche de l'alliance, Hé 9:4.

 

 ARGENT. Voir aussi Aumône ; Dîme ; Matérialisme ; Richesse, richesses

 

      Pièce, papier, certificat, tout ce que l'on utilise pour payer des marchandises ou des services. C'est parfois un symbole du matérialisme.

 

Ce n'est pas à prix d'argent que vous serez rachetés, És 52:3. Les Douze reçoivent le commandement de ne rien prendre pour le voyage, ni bourse, ni sac, ni argent, Mc 6:8. Pierre dit à Simon le magicien que son argent périra avec lui, Ac 8:20. L'amour de l'argent est une racine de tous les maux, 1 Ti 6:10. Ne dépensez pas d'argent pour ce qui n'a pas de valeur, 2 Né 9:50–51 (És 55:1–2 ; 2 Né 26:25–27). S'il travaille pour de l'argent, il périra, 2 Né 26:31. Avant de rechercher la richesse, recherchez le royaume de Dieu, Jcb 2:18–19. Les Églises diront que pour votre argent, vos péchés vous seront pardonnés, Mrm 8:32, 37. Celui qui donne son argent pour la cause de Sion ne perdra en aucune façon sa récompense, D&A 84:9–90.

 

 ARMURE

 

      Vêtement porté pour protéger le corps des coups ou de l'impact des armes. Le mot est également utilisé pour désigner les qualités qui protègent de la tentation ou du mal.

 

Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, Ép 6:10–18 (D&A 27:15–18).

 

 ARTICLES DE FOI. Voir aussi Perle de Grand Prix ; Smith, Joseph, fils

 

      Treize points fondamentaux de croyance auxquels souscrivent les membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

 

      Joseph Smith les écrivit pour la première fois dans une lettre à John Wentworth, rédacteur du Chicago Democrat, pour répondre à sa demande de savoir ce que croyaient les membres de l'Église. La lettre devint connue sous le nom de lettre à Wentworth et fut publiée pour la première fois en mars 1842 dans le Times and Seasons. Le 10 octobre 1880, les articles de foi furent officiellement acceptés comme Écriture par vote des membres de l'Église et furent inclus dans la Perle de Grand Prix.

 

 ASA

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Troisième roi de Juda. Les Écritures disent que « le cœur d'Asa [fut] en entier à l'Éternel pendant toute sa vie » (1 R 15:14). Pendant son règne il créa une armée efficace, se débarrassa du joug égyptien, enleva les idoles et invita le peuple à faire l'alliance de rechercher Jéhovah (1 R 15–16 ; 2 Ch 14–16). Mais lorsqu'il eut les pieds malades, il ne demanda pas l'aide du Seigneur et mourut (1 R 15:23–24 ; 2 Ch 16:12–13).

 

 ASCENSION. Voir aussi Jésus-Christ ; Seconde venue de Jésus-Christ

 

      Désigne le moment où le Sauveur quitta officiellement la terre quarante jours après sa résurrection. L'ascension eut lieu sur le mont des Oliviers, en présence des disciples (Mc 16:19 ; Lu 24:51). À ce moment-là deux anges venus du ciel témoignèrent qu'un jour le Seigneur reviendrait « de la même manière » (Ac 1:9–12).

 

 ASER. Voir aussi Israël ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Jacob et de Zilpa, servante de Léa (Ge 30:12–13).

 

Tribu d'Aser : Jacob bénit Aser (Ge 49:20), et Moïse bénit ses descendants (De 33:1, 24–29). Ces descendants furent qualifiés d' « hommes d'élite et vaillants » (1 Ch 7:40).

 

 ASSURANCE. Voir aussi Croire ; Foi

 

      Avoir la certitude, la croyance ou la foi en quelque chose, surtout en Dieu et en Jésus-Christ.

 

L'Éternel sera ton assurance, Pr 3:26. Lorsque le Christ paraîtra, nous aurons de l'assurance, 1 Jn 2:28. Alors ton assurance deviendra grande en la présence de Dieu, D&A 121:45.

 

 ASSYRIE

 

      Ancien empire qui, avec Babylone, sa rivale, domina une grande partie des anciens royaumes de Syrie et de Palestine pendant la plus grande partie de l'époque de l'Ancien Testament. Les Assyriens furent une grande puissance depuis le milieu du douzième siècle jusqu'à la fin du septième siècle avant Jésus-Christ. Ils ne purent jamais créer une structure politique stable. Ils régnaient par la terreur, écrasant leurs ennemis par le feu et par l'épée, les affaiblissant en déportant une grande partie de la population dans d'autres parties de leur empire. Les nations qui leur furent assujetties ne cessèrent jamais d'être leurs ennemis, et l'histoire tout entière de l'empire fut ponctuée par d'incessantes révoltes (voir 2 R 18–19 ; 2 Ch 32 ; És 7:17–20 ; 10 ; 20 ; 37).

 

 AUMÔNE. Voir aussi Entraide ; Jeûne, jeûner ; Offrande ; Pauvre

 

      Offrande pour aider les pauvres.

 

Ne fais pas l'aumône devant les hommes, Mt 6:1–4 (3 Né 13:1–4). Cette pauvre veuve a donné plus qu'aucun de ceux qui ont mis dans le tronc, Mc 12:41–44. Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir, Ac 20:33–35. Je voudrais que vous accordiez de vos biens aux pauvres, Mos 4:26. Le peuple de l'Église doit donner de ses biens, chacun selon ce qu'il a, Mos 18:27.

 

 AUTEL. Voir aussi Sacrifice

 

      Construction utilisée pour les sacrifices, les offrandes et le culte.

 

Noé bâtit un autel à l'Éternel et offre des holocaustes, Ge 8:20. Abram bâtit un autel à l'Éternel, Ge 12:7–8. Abraham lie son fils Isaac et le met sur l'autel, Ge 22:9 (22:1–13). Jacob bâtit là un autel, et il appelle ce lieu : El-Béthel, Ge 35:6–7. Élie construit un autel et lance un défi aux prophètes de Baal, 1 R 18:17–40. Si tu présentes ton offrande à l'autel, va d'abord te réconcilier avec ton frère, Mt 5:23–24. Je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu, Ap 6:9 (D&A 135:7).

 

 AUTORITÉ. Voir aussi Appel, appelé de Dieu ; Clefs de la prêtrise ; Ordination, ordonner ; Pouvoir ; Prêtrise

 

      Permission accordée aux hommes ici-bas, qui sont appelés ou ordonnés, d'agir au nom de Dieu le Père ou de Jésus-Christ dans l'accomplissement de l'œuvre de Dieu.

 

Je t'ai envoyé, Ex 3:12–15. Tu diras tout ce que je t'ordonnerai, Ex 7:2. Il donna aux douze disciples le pouvoir, Mt 10:1. Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, Jn 15:16. Néphi et Léhi prêchèrent avec une grande autorité, Hél 5:18. Néphi, fils d'Hélaman, était un homme de Dieu, ayant reçu de Dieu un grand pouvoir et une grande autorité, Hél 11:18(3 Né 7:17). Jésus donne du pouvoir et de l'autorité aux douze Néphites, 3 Né 12:1–2. Joseph Smith fut appelé par Dieu et ordonné, D&A 20:2. Il ne sera donné à aucun homme d'aller prêcher mon Évangile ou d'édifier mon Église, s'il n'est ordonné et si l'Église ne sait qu'il a l'autorité, D&A 42:11. Les anciens doivent prêcher l'Évangile, agissant dans l'autorité, D&A 68:8. La Prêtrise de Melchisédek a l'autorité d'administrer les choses spirituelles, D&A 107:8, 18–19. Ce qui est fait par l'autorité divine devient loi, D&A 128:9. Quiconque prêche ou exerce un ministère pour Dieu doit être appelé de Dieu par ceux qui ont l'autorité, AF 5.

 

 AUTORITÉS GÉNÉRALES. Voir Apôtre ; Évêque président ; Première Présidence ; Soixante-dix

 

 AVERTIR, AVERTISSEMENT. Voir aussi Sentinelles ; Veiller

 

      Informer ou mettre en garde. Les prophètes, les dirigeants et les parents avertissent les autres et leur enseignent à obéir au Seigneur et à ses enseignements.

 

Jacob met le peuple de Néphi en garde contre toute espèce de péché, Jcb 3:12. La voix d'avertissement s'adresse à tous les peuples, D&A 1:4. Que votre prédication soit la voix d'avertissement, D&A 38:41. Ce jour est un jour d'avertissement, D&A 63:58. Que quiconque a été averti avertisse son prochain, D&A 88:81. Je vous ai avertis, et je vous préviens en vous donnant cette Parole de sagesse, D&A 89:4.

 

 AVOCAT. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Jésus-Christ est notre avocat auprès du Père (Mro 7:28) et plaide notre cause auprès de lui.

 

Jésus-Christ est notre avocat auprès du Père, 1 Jn 2:1 (D&A 110:4). Jésus intercédera pour tous, 2 Né 2:9(Hé 7:25). Il a obtenu la victoire sur la mort, ce qui lui donne le pouvoir d'intercéder pour les enfants des hommes, Mos 15:8. Je suis votre avocat auprès du Père, D&A 29:5. Jésus-Christ plaide votre cause, D&A 45:3–5.

 

 

 

B

 

BAAL. Voir aussi Idolâtrie

 

      Dieu masculin du soleil adoré principalement en Phénicie (1 R 16:31) mais également adoré de différentes manières en divers lieux : par les Moabites sous le nom de Baal-Peor (No 25:1–3), à Sichem, sous le nom de Baal-Berith (Jg 8:33 ; 9:4), à Ékron, sous le nom de Baal-Zebub (2 R 1:2). Baal est sans doute le même que le Bel de Babylone et le Zeus de Grèce. Le mot Baal exprime la relation entre un seigneur et son esclave. Le symbole habituel de Baal est un taureau. Astarté était la déesse que l'on adorait en général parallèlement avec Baal.

 

      Baal était parfois combiné à un autre nom ou à un autre mot pour indiquer un lien avec lui, comme le lieu où on l'adorait ou une personne qui avait des caractéristiques semblables aux siennes. Plus tard, lorsque Baal commença à avoir une signification très péjorative, le mot Boscheth le remplaça dans ses noms composés. Boscheth signifie « honte ».

 

 BABEL, BABYLONE. Voir aussi Monde ; Nebucadnetsar

 

      Capitale de la Babylonie.

 

      Babel fut fondée par Nimrod et était une des plus anciennes villes de Mésopotamie ou pays de Schinear (Ge 10:8–10). Le Seigneur confondit les langues à l'époque où le peuple construisait la tour de Babel (Ge 11:1–9 ; Ét 1:3–5, 33–35). Babylone devint plus tard la capitale de Nebucadnetsar. Il construisit une ville gigantesque dont les ruines subsistent. Elle devint une ville perverse et symbolise depuis la méchanceté du monde.

 

Fuyez de Babylone, Jé 51:6. Babylone sera établie et tombera, Ap 17–18. Babylone sera détruite, 2 Né 25:15. Babylone tombera, D&A 1:16. Je n'épargnerai aucun de ceux qui restent à Babylone, D&A 64:24. Sortez de Babylone, D&A 133:5, 7, 14.

 

 BALAAM

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui voulait maudire Israël pour de l'argent. Le Seigneur le lui interdit (No 22–24).

 

L'ânesse de Balaam refusa d'avancer parce qu'un ange se tenait sur son chemin, No 22:22–35.

 

 BANNIÈRE

 

      Dans les Écritures, drapeau ou étendard autour duquel les gens se rassemblent dans un même but ou avec une même identité. Dans les temps anciens, elle servait de point de ralliement pour les soldats au combat. Le Livre de Mormon et l'Église de Jésus-Christ sont des bannières symboliques pour toutes les nations de la terre.

 

Il élève une bannière pour les peuples lointains, És 5:26 (2 Né 15:26). Le rejeton d'Isaï sera là comme une bannière, És 11:10 (2 Né 21:10 ; D&A 113:6). Dressez une bannière de paix, D&A 105:39.

 

 BAPTÊME, BAPTISER. Voir aussi Baptême des nouveau-nés ; Né de Dieu, né de nouveau ; Ordonnance ; Saint-Esprit

 

      D'un mot grec signifiant « plonger » ou « immerger ». Le baptême par immersion dans l'eau par quelqu'un détenant l'autorité est la première ordonnance de l'Évangile et est nécessaire pour devenir membre de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Il est précédé par la foi en Jésus-Christ et par le repentir. Il doit, pour être complet, être suivi de la réception du Saint-Esprit (2 Né 31:13–14). Le baptême d'eau et de l'Esprit est nécessaire pour pouvoir entrer dans le royaume céleste. Adam fut le premier à être baptisé (Moï 6:64–65). Jésus fut également baptisé pour accomplir tout ce qui est juste et pour montrer le chemin à toute l'humanité (Mt 3:13–17 ; 2 Né 31:5–12).

 

      Du fait que tout le monde sur la terre n'a pas l'occasion d'accepter l'Évangile pendant l'existence mortelle, le Seigneur a autorisé les baptêmes accomplis par procuration pour les morts. C'est pourquoi, ceux qui acceptent l'Évangile dans le monde des esprits peuvent se qualifier pour entrer dans le royaume de Dieu.

 

Généralités : Laisse faire maintenant, pour accomplir ainsi tout ce qui est juste, Mt 3:15. Jésus vint et fut baptisé par Jean, Mc 1:9. Les pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser, ont rendu nul le dessein de Dieu, Lu 7:30. Si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu, Jn 3:5. Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé, Ac 2:38. Il commande à tous les hommes d'être baptisés en son nom, 2 Né 9:23–24. Les hommes doivent suivre le Christ, être baptisés, recevoir le Saint-Esprit et persévérer jusqu'à la fin pour être sauvés, 2 Né 31. La doctrine du Christ est que tous les hommes croient et soient baptisés, 3 Né 11:20–40. Ceux qui ne croient pas à vos paroles et ne sont pas baptisés d'eau en mon nom seront damnés, D&A 84:74. Dieu explique à Adam pourquoi le repentir et le baptême sont nécessaires, Moï 6:52–60.

 

Baptême par immersion : Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau, Mt 3:16 (Mc 1:10). Jean baptisait parce qu'il y avait là beaucoup d'eau, Jn 3:23. Philippe et l'eunuque descendirent dans l'eau, Ac 8:38. Nous sommes ensevelis avec lui par le baptême, Ro 6:4 (Col 2:12). Suivez votre Seigneur et votre Sauveur dans l'eau, 2 Né 31:13. Alma, Hélam et d'autres furent ensevelis dans l'eau, Mos 18:12–16. Alors vous les immergerez dans l'eau, 3 Né 11:25–26. Explication de la façon correcte de baptiser, D&A 20:72–74. Ils ont été baptisés à la manière de son ensevelissement, étant ensevelis dans l'eau en son nom D&A 76:50–51. Adam fut immergé sous l'eau et sorti de l'eau Moï 6:64. Le baptême se fait par immersion pour la rémission des péchés, AF 4.

 

Pour le pardon des péchés : Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, Ac 22:16. Après le baptême, il y a le pardon de vos péchés par le feu et par le Saint-Esprit, 2 Né 31:17. Venez et soyez baptisés au repentir, afin d'être lavés de vos péchés, Al 7:14. Bénis sont ceux qui croiront et seront baptisés, car ils recevront le pardon de leurs péchés, 3 Né 12:1–2. Tu annonceras le repentir, la foi au Sauveur et le pardon des péchés par le baptême, D&A 19:31. Nous croyons au baptême par immersion pour la rémission des péchés, AF 4.

 

Autorité appropriée : Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Mt 28:19 (D&A 68:8). Limhi et beaucoup parmi son peuple désirèrent être baptisés ; mais il n'y avait personne dans le pays qui eût l'autorité de la part de Dieu, Mos 21:33. Je vous donne le pouvoir de baptiser, 3 Né 11:19–21. La Prêtrise d'Aaron détient les clefs du baptême par immersion pour le pardon des péchés, D&A 13:1. Ce sont ceux que j'ai ordonnés pour baptiser en mon nom, D&A 18:29. Jean-Baptiste donne à Joseph Smith et à Oliver Cowdery l'autorité de baptiser, JS-H vv. 68–69.

 

Qualifications : Repentez-vous, et soyez baptisés au nom de mon Fils bien-aimé, 2 Né 31:11. Vous devez vous repentir et naître de nouveau, Al 7:14. Veillez à ne pas être baptisés indignement, Mrm 9:29. Enseignez aux parents qu'ils doivent se repentir et être baptisés, et s'humilier, Mro 8:10. Énoncé des qualifications de ceux qui désirent le baptême, D&A 20:37. Les enfants seront baptisés pour le pardon de leurs péchés lorsqu'ils auront huit ans, D&A 68:25, 27.

 

Alliances contractées : Vous avez conclu avec lui l'alliance de le servir et de garder ses commandements, Mos 18:8–10, 13. Ceux qui se repentent, prennent sur eux le nom du Christ et décident de le servir, seront reçus par le baptême, D&A 20:37.

 

Pour les morts : Que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts, 1 Co 15:29. Les baptêmes pour les morts se font pour le pardon des péchés, D&A 124:29 ; 127:5–9 ; 128:1 ; 138:33.

 

Pas pour les nouveau-nés : C'est une moquerie solennelle devant Dieu que de baptiser les petits enfants, Mro 8:4–23. Les enfants seront baptisés lorsqu'ils auront huit ans, D&A 68:27. Tous les enfants qui meurent avant l'âge de responsabilité sont sauvés dans le royaume céleste, D&A 137:10.

 

 BAPTÊME DES NOUVEAU-NÉS. Voir aussi Baptême, baptiser - Pas pour les nouveau-nés ; Enfant, enfants ; Responsabilité ; Salut - Salut des enfants

 

      Pratique inutile de baptiser les nouveau-nés et les enfants qui n'ont pas l'âge de responsabilité, qui est de huit ans. Le Seigneur condamne le baptême des nouveau-nés (Mro 8:10–21). Les enfants naissent innocents et sans péché. Satan n'a le pouvoir de tenter les petits enfants que lorsqu'ils commencent à devenir responsables (D&A 29:46–47), de sorte qu'ils n'ont pas besoin de se repentir ou d'être baptisés. Les enfants doivent être baptisés à l'âge de huit ans (D&A 68:25–27).

 

 BAPTISTE. Voir Jean-Baptiste

 

 BARABBAS

 

      Nom de l'homme libéré à la place de Jésus au moment de la crucifixion. C'était un rebelle, un assassin et un brigand (Mt 27:16–26 ; Mc 15:6–15 ; Lu 23:18–25 ; Jn 18:40).

 

 BARNABAS

 

      Nom donné à Joseph, Lévite de Chypre, qui vendit un champ et donna l'argent aux apôtres (Ac 4:36–37). Il ne fut pas l'un des douze apôtres originels, mais il devint apôtre (Ac 14:4–14) et participa à plusieurs voyages missionnaires (Ac 11:22–30 ; 12:25 ; 13–15 ; 1 Co 9:6 ; Ga 2:1, 9 ; Col 4:10).

 

 BARTHÉLEMY. Voir aussi Nathanaël

 

      Personnage du Nouveau Testament. Un des douze apôtres originels de Jésus-Christ (Mt 10:2–4).

 

 BATH-SCHÉBA. Voir aussi David

 

      Femme d'Urie ; plus tard, femme de David et mère de Salomon. Le roi David commit l'adultère avec elle. Il s'arrangea aussi pour que son mari meure au combat (2 S 11), péché qui eut des conséquences éternelles pour David (D&A 132:39).

 

 BAUME DE GALAAD

 

      Gomme ou épice aromatique utilisée pour guérir les blessures (Ge 43:11 ; Jé 8:22 ; 46:11 ; 51:8). Le buisson produisant la résine d'où le baume était tiré poussait en telle abondance à Galaad, à l'époque de l'Ancien Testament, que le baume prit le nom de « baume de Galaad » (Ge 37:25 ; Éz 27:17).

 

 BÉATITUDES. Voir aussi Sermon sur la montagne

 

      Série d'enseignements donnés par Jésus dans le sermon sur la montagne, qui décrit un état d'esprit raffiné et spirituel (Mt 5:3–12 ; Lu 6:20–23). Les béatitudes sont disposées de telle manière que chacune d'elles s'appuie sur la précédente. On trouve un texte plus complet et plus précis des béatitudes dans 3 Né 12 et TJS, Mt 5.

 

 BELSCHATSAR. Voir aussi Babel, Babylone

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Dernier roi de Babylone à régner avant la conquête de Cyrus ; fils et successeur de Nebucadnetsar (Da 5:1–2).

 

 BÉNÉDICTION, BÉNI, BÉNIR. Voir aussi Actions de grâces ; Bénédiction patriarcale ; Grâce ; Imposition des mains aux malades ; Loi ; Reconnaissance, reconnaissant

 

      Conférer une faveur divine à quelqu'un. Tout ce qui contribue au vrai bonheur, au bien-être ou à la prospérité est une bénédiction.

 

      Toutes les bénédictions sont basées sur des lois éternelles (D&A 130:20–21). Dieu, voulant que ses enfants trouvent de la joie dans la vie (2 Né 2:25) leur accorde des bénédictions quand ils obéissent à ses commandements (D&A 82:10), en réponse à une prière ou à une ordonnance de la prêtrise (D&A 19:38 ; 107:65–67) ou par sa grâce (2 Né 25:23).

 

      Les béatitudes sont une liste célèbre de bénédictions (Mt 5:1–12 ; 3 Né 12:1–12).

 

Généralités : Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai, Ge 12:2–3 (1 Né 15:18 ; Abr 2:9–11). Il y a des bénédictions sur la tête du juste, Pr 10:6. Un homme fidèle est comblé de bénédictions, Pr 28:20. L'Éternel ouvrira les écluses des cieux et répandra sur vous la bénédiction, Mal 3:10 (3 Né 24:10). Les béatitudes promettent des bénédictions, Mt 5:1–12 (3 Né 12:1–12). Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l'agneau, Ap 19:9. Celui qui est juste est favorisé de Dieu, 1 Né 17:35(Mos 10:13). Si vous voulez l'écouter, je vous laisse une bénédiction, 2 Né 1:28. Je vous laisse la même bénédiction, 2 Né 4:9. Il vous bénit immédiatement, Mos 2:24. Le Seigneur bénit et fait prospérer ceux qui placent leur confiance en lui, Hél 12:1. Aidez à promouvoir mon œuvre, et vous serez bénis, D&A 6:9. Prie toujours, et grande sera ta bénédiction, D&A 19:38. Sois baptisé, et tu recevras mon Esprit et une bénédiction si grande que tu n'en as jamais connu de pareille, D&A 39:10. C'est après beaucoup de tribulations que viennent les bénédictions, D&A 58:4. Les hommes n'obéissent pas ; je révoque, et ils ne reçoivent pas la bénédiction, D&A 58:32. Vous n'avez pas encore compris combien sont grandes les bénédictions que le Père a préparées pour vous, D&A 78:17. C'est de la Haute Prêtrise que procède l'administration des ordonnances et des bénédictions à l'Église, D&A 107:65–67. Il y a une loi sur laquelle reposent toutes les bénédictions, D&A 130:20. Tous ceux qui veulent avoir une bénédiction de moi respecteront la loi, D&A 132:5. Des bénédictions sont réservées à ceux qui aiment le Seigneur, D&A 138:52. Abraham rechercha les bénédictions des pères et le droit de les administrer, Abr 1:2.

 

Bénédiction des enfants : Il les prit dans ses bras, et les bénit, Mc 10:16. Il prit leurs petits enfants, un par un, et les bénit, 3 Né 17:21. Les anciens doivent bénir les enfants au nom de Jésus-Christ, D&A 20:70.

 

 BÉNÉDICTION PATRIARCALE. Voir aussi Évangéliste ; Patriarcal, patriarche ; Père mortel

 

      Bénédiction donnée aux membres dignes de l'Église par des hommes ordonnés patriarches. La bénédiction patriarcale contient les recommandations du Seigneur à l'intention de la personne qui la reçoit et déclare le lignage de l'intéressé dans la maison d'Israël. Le père peut donner une bénédiction spéciale de patriarche de sa famille, mais elle n'est ni enregistrée ni conservée par l'Église.

 

Israël étendit sa main droite et la posa sur la tête d'Éphraïm, Ge 48:14. Jacob bénit ses fils et leur descendance, Ge 49. Léhi bénit sa postérité, 2 Né 4:3–11.

 

 BENJAMIN, FILS DE JACOB. Voir aussi Israël ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Deuxième fils de Jacob et de Rachel (Ge 35:16–20).

 

     Tribu de Benjamin : Jacob bénit Benjamin (Ge 49:27). Les descendants de Benjamin étaient un peuple de guerriers. Saül, le premier roi israélite (1 S 9:1–2), et Paul, l'apôtre (Ro 11:1), furent deux Benjaminites importants.

 

 BENJAMIN, PÈRE DE MOSIAH. Voir aussi Mosiah, fils de Benjamin

 

      Personnage du Livre de Mormon. Prophète et roi (Mos 1–6).

 

Doit affronter de gros problèmes pour faire régner la paix dans le pays, Om vv. 23–25 (PM vv. 12–18). Instruit ses fils, Mos 1:1–8. Confère le royaume à son fils Mosiah, Mos 1:9–18. Son peuple se rassemble pour écouter son dernier discours, Mos 2:1–8. Parle à son peuple, Mos 2:9—4:30. Celui-ci fait alliance avec le Seigneur, Mos 5–6.

 

 BERGER. Voir aussi Bon berger ; Jésus-Christ

 

      Symboliquement, quelqu'un qui prend soin des enfants du Seigneur.

 

Les bergers doivent paître les brebis, Éz 34:2–3. L'Éternel est mon berger, Ps 23:1.

 

 BÉTHANIE

 

      Village où Jésus-Christ résida pendant la dernière semaine de sa vie terrestre (Mt 21:17 ; Mc 11:11). Située sur le versant sud-est du mont des Oliviers, Béthanie était la patrie de Lazare, de Marthe et de Marie (Jn 11:1–46 ; 12:1).

 

 BÉTHEL

 

      Signifie, en hébreu, « maison de Dieu » et est un des lieux les plus sacrés d'Israël. Située à 15 km au nord de Jérusalem. Abraham y construisit son autel à l'époque de son arrivée en Canaan (Ge 12:8 ; 13:3). Jacob y eut la vision de l'échelle dont le sommet touchait au ciel (Ge 28:10–19). C'était aussi un lieu saint du temps de Samuel (1 S 7:16 ; 10:3).

 

 BETHLÉHEM

 

      Petite ville située à 8 km de Jérusalem. Signifie, en hébreu, « maison du pain » ; elle s'appelle aussi Éphrata, ce qui veut dire « fécond ». Jésus-Christ y naquit (Mi 5:2 ; Mt 2:1–8). Rachel y fut enterrée (Ge 35:19 ; 48:7).

 

Ruth et Boaz y vécurent, Ru 1:22. Samuel y oignit David, 1 S 16:1–13 ; 17:12, 15 ; 20:6, 28. C'est là qu'Hérode fit massacrer les petits enfants, Mt 2:16.

 

 BIBLE. Voir aussi Ancien Testament ; Apocryphes ; Canon ; Écritures ; Éphraïm - Bois d'Éphraïm ou de Joseph ; Juda - Bois de Juda ; Nouveau Testament

 

      Recueil d'écrits hébreux et chrétiens contenant des révélations divines. Le mot bible signifie « les livres ». La Bible est l'œuvre de nombreux prophètes et auteurs inspirés agissant sous l'influence du Saint-Esprit (2 Pi 1:21).

      La Bible chrétienne comporte deux divisions connues sous les noms d'Ancien et de Nouveau Testament. L'Ancien Testament se compose des Écritures utilisées par les Juifs de Palestine pendant le ministère du Seigneur sur la terre. Le Nouveau Testament contient des écrits appartenant à l'ère apostolique et considérés comme ayant la même sainteté et la même autorité que les Écritures juives. Les livres de l'Ancien Testament sont tirés d'une littérature nationale couvrant de nombreux siècles et furent écrits presque entièrement en hébreu, tandis que les livres du Nouveau Testament sont l'œuvre d'une seule génération et furent écrits principalement en grec.

      Dans Ancien Testament, le mot testament représente un mot hébreu signifiant « alliance ». L'Ancienne Alliance est la loi donnée à Moïse quand Israël rejeta la plénitude de l'Évangile détenue depuis le commencement du monde par le peuple de Dieu. La Nouvelle Alliance est l'Évangile enseigné par Jésus-Christ.

Dans la Bible hébraïque (l'Ancien Testament), les livres étaient divisés en trois groupes ; la Loi, les Prophètes et les Écrits. La Bible utilisée par le monde chrétien classifie les livres, selon leur sujet, en livres historiques, poétiques et prophétiques.

Les livres du Nouveau Testament se présentent généralement dans cet ordre : les quatre évangiles et Actes, les épîtres de Paul, les épîtres générales de Jacques, Pierre, Jean et Jude, et l'Apocalypse de Jean.

      L'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours révère et respecte la Bible et affirme aussi que le Seigneur continue à donner, dans les derniers jours, par l'intermédiaire de ses prophètes, de nouvelles révélations qui soutiennent et confirment le récit biblique des relations de Dieu avec l'humanité.

      Le bois de Juda (la Bible) et le bois de Joseph (le Livre de Mormon) seront unis dans la main du Seigneur, Éz 37:15–20. La véracité de la Bible sera confirmée par les Écritures modernes, 1 Né 13:38–40. Le Livre de Mormon rejoindra la Bible pour confondre les fausses doctrines, 2 Né 3:12. Une Bible ! Une Bible ! Nous avons une Bible, 2 Né 29:3–10. Tous ceux qui croient en la Bible croiront aussi au Livre de Mormon, Mrm 7:8–10. Les anciens enseigneront les principes de mon Évangile qui sont dans la Bible et le Livre de Mormon, D&A 42:12. Nous croyons que la Bible est la parole de Dieu dans la mesure où elle est traduite correctement, AF 8.

 

 BIBLE, TRADUCTION DE JOSEPH SMITH (TJS). Voir Traduction de Joseph Smith (TJS)

 

 BLASPHÈME, BLASPHÉMER. Voir aussi Péché impardonnable ; Profanation

 

      Parler d'une manière irrespectueuse de Dieu ou des choses sacrées.

 

      Les Juifs accusèrent à plusieurs reprises le Christ de blasphémer parce qu'il prétendait au droit de pardonner les péchés (Mt 9:2–3 ; Lu 5:20–21), parce qu'il se disait le Fils de Dieu (Jn 10:22–36 ; 19:7) et parce qu'il disait qu'ils le verraient assis à la droite du Tout-Puissant et venir dans les nuées du ciel (Mt 26:64–65). Ces accusations auraient été fondées s'il n'avait pas réellement été tout ce qu'il affirmait être. Lors de son procès devant le sanhédrin (Mt 26:59–61), les faux témoins l'accusèrent de blasphème à l'égard du temple de Dieu. Le blasphème contre le Saint-Esprit, qui consiste à renier volontairement le Christ après avoir reçu la connaissance parfaite à son sujet, est le péché impardonnable (Mt 12:31–32 ; Mc 3:28–29 ; D&A 132:27).

 

Celui qui blasphémera le nom de l'Éternel sera puni de mort, Lé 24:16 (11–16). Les ennemis du Seigneur ne resteront pas pour blasphémer son nom, D&A 105:15. La vengeance s'abattra sur ceux qui blasphèment contre le Seigneur, D&A 112:24–26.

 

 BOIRE. Voir Parole de sagesse

 

 BOIS D'ÉPHRAÏM. Voir Éphraïm - Bois d'Éphraïm ou de Joseph

 

 BOIS DE JOSEPH. Voir Éphraïm - Bois d'Éphraïm ou de Joseph

 

 BOIS DE JUDA. Voir Juda - Bois de Juda

 

 BON BERGER. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Jésus-Christ est le bon berger. Symboliquement, ses disciples sont comme les brebis sur lesquelles il veille.

 

L'Éternel est mon berger, Ps 23:1. Comme un berger, il paîtra son troupeau, És 40:11. Ainsi je ferai la revue de mes brebis, Éz 34:12. Je suis le bon berger, Jn 10:11–15. Jésus est le grand pasteur des brebis, Hé 13:20. Il compte ses brebis, et elles le connaissent, 1 Né 22:25. Le bon berger vous appelle en son nom, qui est le Christ, Al 5:38, 60. Il y aura un seul troupeau, et un seul berger, 3 Né 15:21(Jn 10:16).

 

 BONHEUR. Voir Joie

 

 BOAZ. Voir aussi Ruth

 

      Mari de Ruth (Ru 4:9–10) ; arrière-grand-père de David, roi d'Israël (Ru 4:13–17) et ancêtre du Christ, Roi des rois (Lu 3:32).

 

 BOSQUET SACRÉ. Voir Première Vision

 

 

C

 

CAÏN. Voir aussi Abel ; Adam ; Combinaisons secrètes ; Meurtre

 

      Fils d'Adam et Ève qui tua son frère cadet, Abel (Ge 4:1–16).

 

Son sacrifice est rejeté par le Seigneur, Ge 4:3–7 (Moï 5:5–8, 18–26). Il tue son frère Abel, Ge 4:8–14 (Moï 5:32–37). Le Seigneur met sur lui une malédiction et un signe, Ge 4:15 (Moï 5:37–41). Adam et Ève eurent beaucoup de fils et de filles avant sa naissance, Moï 5:1–3, 16–17. Aime Satan plus que Dieu, Moï 5:13–18. Contracte une alliance impie avec Satan, Moï 5:29–31.

 

 CAÏPHE. Voir aussi Anne ; Sadducéens

 

      Personnage du Nouveau Testament. Souverain sacrificateur et beau-fils d'Anne. Caïphe s'opposa activement à Jésus et à ses disciples (Mt 26:3–4 ; Jn 11:47–51 ; 18:13–14).

 

 CALEB

 

      Un des hommes envoyés par Moïse à la recherche du pays de Canaan, la deuxième année de l'Exode. Josué et lui furent les seuls à revenir avec un compte rendu véridique sur le pays (No 13:6, 30 ; 14:6–38). Ils furent les seuls, de tous ceux qui avaient quitté l'Égypte, à survivre aux quarante années de désert (No 26:65 ; 32:12 ; De 1:36) et à entrer en Canaan (Jos 14:6–14 ; 15:13–19).

 

 CALOMNIE. Voir Médisance

 

 CALVAIRE. Voir Golgotha

 

 CANAAN, CANANÉENS

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Quatrième fils de Cham (Ge 9:22 ; 10:1, 6) et petit-fils de Noé. Cananéen désigne un habitant du pays où Canaan vivait à l'origine et aussi ses descendants. Le nom Cananéen désigne aussi un peuple qui habitait les plaines longeant la côte méditerranéenne de la Palestine. Ce nom était parfois utilisé pour décrire tous les habitants non-israélites de la région située à l'ouest du Jourdain, que les Grecs appelaient Phéniciens.

 

 CANON. Voir aussi Bible ; Doctrine et Alliances ; Écritures ; Livre de Mormon ; Perle de Grand Prix

 

      Recueil reconnu et faisant autorité d'ouvrages sacrés. Dans l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, les ouvrages canoniques comprennent l'Ancien et le Nouveau Testament, le Livre de Mormon, les Doctrine et Alliances et la Perle de Grand Prix.

 

 CANTIQUE. Voir aussi Chanter ; Musique

 

      Chant de louanges à Dieu.

 

      Les douze apôtres chantent un cantique avant que le Seigneur ne se retire à Gethsémané, Mt 26:30. Le Seigneur appelle Emma Smith à faire un choix de cantiques sacrés, D&A 25:11. Le chant des justes est une prière pour moi, et il sera exaucé par une bénédiction sur leur tête, D&A 25:12. Loue le Seigneur par le chant et la musique, D&A 136:28.

 

 CANTIQUE DES CANTIQUES

 

      Livre de l'Ancien Testament. Joseph Smith, le prophète, a enseigné que le Cantique des Cantiques n'était pas un écrit inspiré.

 

 CAPTIVITÉ. Voir aussi Liberté, libre

 

      Asservissement physique ou spirituel.

 

La maison d'Israël alla en captivité à cause de son iniquité, Éz 39:23. Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité, Ap 13:10. Les méchants seront entraînés dans la captivité du diable, 1 Né  14:4, 7. Les hommes sont libres de choisir la liberté et la vie éternelle ou la captivité et la mort, 2 Né 2:27. La volonté de la chair donne à l'esprit du diable le pouvoir de rendre captif, 2 Né 2:29. Vous êtes-vous suffisamment souvenus de la captivité de vos pères ? Al 5:5–6. Ceux qui s'endurcissent le cœur sont faits captifs par le diable, Al 12:11. Veillez et priez toujours, de peur d'être tentés par le diable et d'être emmenés captifs par lui, 3 Né 18:15.

 

 CARTHAGE, PRISON DE (U.S.A). Voir aussi Prison de Carthage

 

 CÉLIBAT. Voir Mariage, se marier

 

 CENTENIER

 

      Officier de l'armée romaine commandant une compagnie de cinquante à cent hommes. Cette compagnie était le soixantième d'une légion romaine (voir Mt 8:5 ; Mc 23:47 ; Ac 10:1–8).

 

 CÉSAR

 

      Titre donné à certains empereurs romains dans le Nouveau Testament. Il est utilisé dans les Écritures comme symbole du gouvernement et/ou du pouvoir profane.

 

Rendez donc à César ce qui est à César, Mt 22:21 (Mc 12:17 ; Lu 20:25 ; D&A 63:26).

 

 CHAIR. Voir aussi Charnel ; Corps ; Homme naturel ; Mortel, état

 

      Chair a plusieurs significations : 1. Le tissu mou qui constitue le corps des hommes, des animaux, des oiseaux ou des poissons ; 2. L'état mortel ou 3. La nature physique ou charnelle de l'homme.

 

 Tissu corporel : Les animaux vous serviront de nourriture, Ge 9:3. Il ne faut pas tuer les animaux sans nécessité, TJS, Ge 9:10–11 (D&A 49:21). Les animaux et les oiseaux sont pour la nourriture et le vêtement de l'homme, D&A 49:18–19 (59:16–20). Nous devons manger la viande avec économie, D&A 89:12–15.

 

 État mortel : Jésus est le Fils unique du Père dans la vie mortelle, Jn 14 (Mos 15:1–3). Adam devint la première chair, Moï 3:7.

 

 Nature charnelle de l'homme : Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Jé 17:5. L'esprit est bien disposé, mais la chair est faible, Mc 14:38. La convoitise de la chair ne vient point du Père, 1 Jn 2:16. Néphi était triste à cause de sa chair et de ses iniquités, 2 Né 4:17–18, 34. Ne vous réconciliez pas avec le diable et la chair, 2 Né 10:24.

 

 CHAM. Voir aussi Noé, patriarche biblique

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Troisième fils de Noé (Ge 5:31 ; 6:10 ; Moï 8:12, 27).

 

Noé, ses fils et leurs familles entrent dans l'arche, Ge 7:13. Canaan, fils de Cham, est maudit, Ge 9:18–25. Le gouvernement de Cham était patriarcal et fut béni en ce qui concerne les choses de la terre et la sagesse, mais pas en ce qui concerne la prêtrise, Abr 1:21–27. Égyptus, la femme de Cham, était descendante de Caïn ; les fils de leur fille Égyptus s'installèrent en Égypte, Abr 1:23–25 (Ps 105:23 ; 106:21–22).

 

 CHAMP. Voir aussi Monde ; Vigne du Seigneur

 

      Dans les Écritures, terrain utilisé pour la culture ou le pâturage. Il symbolise souvent le monde et ses peuples.

 

Le champ, c'est le monde, Mt 13:38. Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ, Mt 13:44. Je vis un champ vaste et spacieux, 1 Né 8:9, 20. Le champ était mûr, Al 26:5. Le champ est déjà blanc, D&A 4:4(6:3 ; 11:3 ; 12:3 ; 14:3 ; 31:4 ; 33:3, 7). Le champ était le monde, D&A 86:1–2. Je comparerai ces royaumes à un homme qui avait un champ, D&A 88:51.

 

 CHANTER. Voir aussi Cantique ; Musique

 

      Adorer et louer Dieu par le chant.

 

Chantez à l'Éternel, 1 Ch 16:23–26 (Ps 96). Chantez à l'Éternel, Ps 30:5. Poussez vers l'Éternel des cris de joie, Ps 100:1. Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers, Mt 26:30. Le Saint-Esprit les poussait à chanter, Mro 6:9. Le chant des justes est une prière pour moi, D&A 25:12. Si tu es joyeux, loue le Seigneur par le chant, D&A 136:28.

 

 CHARITÉ. Voir aussi Amour ; Compassion ; Entraide ; Service

 

      Amour pur du Christ (Mro 7:47) ; l'amour que le Christ a pour les enfants des hommes et que les enfants des hommes devraient avoir les uns pour les autres (2 Né 26:30 ; 33:7–9 ; Ét 12:33–34) ; le genre d'amour le plus haut, le plus noble et le plus fort, pas seulement l'affection.

 

La connaissance enfle, mais la charité édifie, 1 Co 8:1. La charité, amour pur, surpasse presque tout le reste, 1 Co 13. Le but du commandement, c'est une charité venant d'un cœur pur, 1 Ti 1:5. Joindre à la piété l'amour fraternel, 2 Pi 1:7. Le Seigneur a commandé que tous les hommes aient la charité, 2 Né 26:30(Mro 7:44–47). Veillez à avoir la foi, l'espérance et la charité, Al 7:24. L'amour que le Seigneur a pour les hommes est la charité, Ét 12:33–34. Sans la charité les hommes ne peuvent hériter le lieu qui est préparé dans les demeures du Père, Ét 12:34(Mro 10:20–21). Moroni écrit les paroles de Mormon sur la foi, l'espérance et la charité, Mro 7. La charité qualifie les hommes pour l'œuvre du Seigneur, D&A 4:5–6 (12:8). Revêtez-vous du lien de la charité, D&A 88:125. Que tes entrailles soient remplies de charité, D&A 121:45.

 

 CHARNEL. Voir aussi Chute d'Adam et Ève ; Homme naturel ; Sensualité, sensuel

 

      Ce qui n'est pas de la spiritualité ; le mot peut être utilisé spécifiquement pour désigner ce qui est soit mortel et temporel (D&A 67:10), soit profane et sensuel (Mos 16:10–12).

 

Avoir l'esprit tourné vers la chair, c'est la mort, 2 Né 9:39. Le diable endort les hommes dans une sécurité charnelle, 2 Né 28:21. Ils s'étaient vus dans leur état charnel, Mos 4:2. Celui qui persiste dans sa nature charnelle reste dans son état déchu, Mos 16:5. Tous doivent naître de Dieu, changer de leur état charnel et déchu, Mos 27:25. L'humanité était devenue charnelle, sensuelle et diabolique, Al 42:10. Ceux qui obéissent aux caprices de leur volonté et de leurs désirs charnels tomberont, D&A 3:4. On ne peut voir Dieu quand on a l'esprit charnel, D&A 67:10–12. Les hommes commencèrent à être charnels, sensuels et diaboliques, Moï 5:13 ; 6:49.

 

 CHASTETÉ. Voir aussi Adultère ; Fornication ; Sensualité, sensuel ; Vertu

 

      Pureté sexuelle de l'homme et de la femme.

 

Joseph résiste aux avances de la femme de Potiphar, Ge 39:7–21 (D&A 42:24 ; 59:6). Tu ne commettras point d'adultère, Ex 20:14. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit, 1 Co 6:18–19. Sois un modèle en pureté, 1 Ti 4:12. Rien d'impur ne peut demeurer auprès de Dieu, 1 Né 10:21. Car moi, le Seigneur Dieu, je fais mes délices de la chasteté des femmes, Jcb 2:28. Le péché sexuel est une abomination, Al 39:1–13. La chasteté et la vertu sont extrêmement chères et précieuses par-dessus tout, Mro 9:9. Nous croyons que nous devons être chastes, AF 13.

 

 CHÂTIER, CHÂTIMENT. Voir aussi Adversité

 

      Correction, discipline infligée à une personne ou à un groupe pour l'aider à s'améliorer ou à se fortifier.

 

Ne méprise pas la correction du Tout-Puissant, Job 5:17 (Pr 3:11). Heureux l'homme que tu châties, ô Éternel, Ps 94:12. Toute Écriture est utile pour convaincre, pour corriger, 2 Ti 3:16. Le Seigneur châtie celui qu'il aime, Hé 12:5–11. Le Seigneur juge bon de châtier son peuple, Mos 23:21–22. Si le Seigneur ne châtie pas son peuple, il ne se souvient pas de lui, Hél 12:3. Le Seigneur parla avec le frère de Jared et le réprimanda, Ét 2:14. Ils furent châtiés afin de se repentir, D&A 1:27. Ceux que j'aime je les châtie aussi afin que leurs péchés leur soient pardonnés, D&A 95:1. Tous ceux qui ne supportent pas le châtiment ne peuvent être sanctifiés, D&A 101:2–5. Il faut que mon peuple soit châtié jusqu'à ce qu'il apprenne l'obéissance, D&A 105:6. Celui qui ne supporte pas le châtiment n'est pas digne de mon royaume, D&A 136:31.

 

 CHEMIN. Voir aussi Jésus-Christ ; Marcher, marcher avec Dieu

 

      Voie ou itinéraire suivis par quelqu'un. Jésus a dit qu'il était le chemin (Jn 14:4–6).

 

Tu observeras les commandements de l'Éternel, ton Dieu, pour marcher dans ses voies, De 8:6. Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre, Pr 22:6 (2 Né 4:5). Le Seigneur dit que ses voies sont au-dessus de nos voies, És 55:8–9. Étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, Mt 7:13–14 (3 Né 14:13–14 ; 3 Né 27:33 ; D&A 132:22–25). Dieu préparera aussi le moyen de sortir de la tentation, 1 Co 10:13. Le Seigneur ne donne aucun commandement sans préparer la voie pour que ses enfants puissent l'accomplir, 1 Né 3:7(1 Né 9:6 ; 17:3, 13). Il n'y a aucun autre chemin que par la porte, 2 Né 9:41. Vous êtes libres d'agir par vous-mêmes, de choisir le chemin de la mort éternelle ou le chemin de la vie éternelle, 2 Né 10:23. C'est le chemin et il n'y a pas d'autre chemin ni de nom, 2 Né 31:21(Mos 3:17 ; Al 38:9, Hél 5:9). En donnant son Fils, Dieu a préparé une voie par excellence, Ét 12:11(1 Co 12:31). Chacun suit sa voie, D&A 1:16. Cela doit se faire à ma façon, D&A 104:16.

 

 CHÉRUBINS

 

      Figures représentant des créatures célestes. Leur forme exacte est inconnue. Leur fonction est de garder les lieux sacrés.

 

Le Seigneur mit des chérubins pour garder le chemin de l'arbre de vie, Ge 3:24 (Al 12:21–29 ; 42:2–3 ; Moï 4:31). Des représentations symboliques de chérubins étaient placées sur le propitiatoire, Ex 25:18, 22 (1 R 6:23–28 ; Hé 9:5). Les chérubins sont mentionnés dans les visions d'Ézéchiel, Éz 10 ; 11:22.

 

 CHOISIR. Voir aussi Appel, appelé de Dieu, appeler ; Liberté, libre ; Libre arbitre

 

      Quand il sélectionne ou choisit une personne ou un groupe, le Seigneur l'appelle aussi au service.

 

Choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, Jos 24:15 (Al 30:8 ; Moï 6:33). Je t'ai mis dans la fournaise de l'adversité, És 48:10 (1 Né 20:10). Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, Jn 15:16. Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages, 1 Co 1:27. Dieu nous a élus avant la fondation du monde, Ép 1:4. Nous sommes libres de choisir la liberté et la vie éternelle ou la captivité et la mort, 2 Né 2:27. Les nobles et les grands furent choisis au commencement, D&A 138:55–56. Abraham fut choisi avant sa naissance, Abr 3:23.

 

 CHOIX. Voir Choisir ; Libre arbitre

 

 CHRÉTIENS. Voir aussi Disciple ; Saint

 

      Nom donné à ceux qui croient en Jésus-Christ. Bien que ce terme soit d'usage courant dans le monde entier, le Seigneur qualifie les vrais disciples du Christ de saints (Ac 9:13, 32, 41 ; 1 Co 1:2 ; D&A 115:4).

 

Les disciples furent appelés chrétiens Ac 11:26. Si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, 1 Pi 4:16. À cause de l'alliance, vous serez appelés enfants du Christ, Mos 5:7. Les vrais croyants furent appelés chrétiens par ceux qui n'étaient pas membres de l'Église, Al 46:13–16.

 

 CHRIST. Voir Jésus-Christ

 

 CHRONIQUES

 

      Deux livres de l'Ancien Testament. Ils contiennent une brève histoire des événements depuis la Création jusqu'à la proclamation de Cyrus qui permit aux Juifs de retourner à Jérusalem.

 

     1 Chroniques : Les chapitres 1–9 donnent les généalogies d'Adam à Saül. Le chapitre 10 raconte la mort de Saül. Les chapitres 11 à 22 racontent les événements du règne de David. Les chapitres 23–27 expliquent que Salomon fut fait roi et que les Lévites reçurent leurs fonctions. Le chapitre 28 explique que David commanda à Salomon de construire un temple. Le chapitre 29 rapporte la mort de David.

 

     2 Chroniques : Les chapitres 1–9 racontent le règne de Salomon. Les chapitres 10–12 parlent du règne de Roboam, fils de Salomon, au cours duquel le royaume uni d'Israël fut divisé en royaume du nord et royaume du sud. Les  chapitres 13–36 décrivent les règnes des divers rois jusqu'à la prise du royaume de Juda par Nebucadnetsar. Le livre prend fin avec le décret de Cyrus permettant aux enfants captifs de Juda de retourner à Jérusalem.

 

 CHRONOLOGIE

 

      La chronologie ou liste d'événements qui suit n'est pas exhaustive et a pour seul but de donner aux lecteurs une idée de l'ordre des événements de l'époque de la Bible et du Livre de Mormon :

 

Événements de l'époque des premiers patriarches : (Étant donné la difficulté de les fixer, les dates des événements de cette section ne sont pas précisées.)

 

 4000 av. J.-C.  

            Chute d'Adam.

            Ministère d'Hénoc.

            Ministère de Noé ; le déluge.

            Construction de la tour de Babel ; voyage des Jarédites vers la terre promise.

            Ministère de Melchisédek.

            Mort de Noé.

            Naissance d'Abram (Abraham).

            Naissance d'Isaac.

            Naissance de Jacob.

            Naissance de Joseph.

            Joseph vendu en Égypte.

            Comparution de Joseph devant le pharaon.

            Descente de Jacob (Israël) en Égypte avec sa famille.

            Mort de Jacob (Israël).

            Mort de Joseph.

            Naissance de Moïse.

            Moïse fait sortir les Israélites d'Égypte (Exode).

            Enlèvement de Moïse.

            Mort de Josué.

           

            Après la mort de Josué, début de l'ère des Juges, avec Othniel comme premier et Samuel comme dernier juge ; l'ordre et les dates des autres sont très incertains.

            Saül oint roi.

 

Événements du royaume uni d'Israël :

 

 1095       Début du règne de Saül.

 1063       David oint roi par Samuel.

 1055       David devient roi à Hébron.

 1047       David devient roi à Jérusalem ; Nathan et Gad prophétisent.

 1015       Salomon devient roi de tout Israël.

  991        Achèvement du temple.

  975      Mort de Salomon ; les dix tribus du nord se révoltent contre Roboam, son fils ; division d'Israël.

 

Événements du royaume d'Israël :

 

  975        Jéroboam, roi d'Israël.

  875        Achab règne en Samarie sur Israël ; Élie prophétise.

  851        Élisée accomplit de grands miracles.

  792        Amos prophétise.

  790        Jonas et Osée prophétisent.

  721       Destruction du royaume du nord ; les dix tribus emmenées en captivité ; Michée prophétise.

 

Événements du royaume de Juda :

 

  949        Schischak, roi d'Égypte, pille Jérusalem.

  740        Ésaïe commence à prophétiser. (Fondation de Rome ; Nabonassar, roi de Babylone

               en 747 ; Tiglath-Piléser III, roi d'Assyrie de 747 à 734.)

  728        Ézéchias, roi de Juda. (Salmanasar IV roi d'Assyrie.)

  642        Nahum prophétise.

  628        Jérémie et Sophonie prophétisent.

  609        Abdias prophétise ; Daniel emmené en captivité à Babylone. (Chute de Ninive en

               606 ; Nebucadnetsar, roi de Babylone de 604 à 561.)

  598        Ézéchiel prophétise à Babylone ; Habacuc prophétise ; Sédécias, roi de Juda.

  587        Nebucadnetsar s'empare de Jérusalem.

 

Événements de l'histoire juive :

 

  537        Décret de Cyrus autorisant les Juifs à quitter Babylone pour la terre d'Israël.

  520        Aggée et Zacharie prophétisent.

  486        Esther.

  458        Esdras chargé de faire des réformes.

  444        Néhémie nommé gouverneur de Judée.

  432        Malachie prophétise.

  332        Conquête de la Syrie et de l'Égypte par Alexandre le Grand.

  323        Mort d'Alexandre.

  277       Commencement de la version des Septante, traduction des Écritures juives en grec.

  167        Révolte de Mattathias, le Maccabée, contre la Syrie.

  166        Judas Maccabée devient chef des Juifs.

  165       Purification et reconsécration du temple ; origine de Hanoukka (la fête des Lumières).

  161        Mort de Judas Maccabée.

   63        Conquête de Jérusalem par Pompée ; fin du règne des Maccabées en Israël.

   51        Règne de Cléopâtre.

   41        Hérode et Phasaël deviennent conjointement tétrarques de Judée.

   37        Hérode gouverne à Jérusalem.

   31        Bataille d'Actium ; Auguste, empereur de Rome de 31 av. J.-C. à 14 ap. J.-C.

   30        Mort de Cléopâtre.

   17        Restauration du temple par Hérode.

 

Naissance de Jésus-Christ

 

Ap. J.-C.

 

   30        Début du ministère du Christ.

   33        Crucifixion du Christ.

   35        Conversion de Paul.

   45        Premier voyage missionnaire de Paul.

   58        Paul envoyé à Rome.

   61        Fin de l'histoire des Actes des apôtres.

   62        Incendie de Rome ; les chrétiens persécutés sous Néron.

   70        Les chrétiens de Palestine se retirent à Pella ; siège et prise de Jérusalem.

   95        Persécution des chrétiens par Domitien.

 

Événements de l'histoire du Livre de Mormon :

 

  600        Léhi quitte Jérusalem.

  588        Mulek quitte Jérusalem pour la terre promise.

  588        Les Néphites se séparent des Lamanites (entre 588 et 570).

  400        Jarom reçoit les plaques.

  360        Omni reçoit les plaques.

  148        Martyre d'Abinadi ; Alma rétablit l'Église parmi les Néphites.

  124        Discours d'adieu de Benjamin aux Néphites.

  100        Début de l'œuvre d'Alma le Jeune et des fils de Mosiah.

   91        Début du règne des juges chez les Néphites.

    6         Samuel le Lamanite prophétise la naissance du Christ.

 

 

Ap. J.-C.

 

  33 ou 34         Apparition du Christ ressuscité en Amérique.

  385                Destruction de la nation néphite.

  421                Moroni cache les plaques.

 

 CHUTE D'ADAM ET ÈVE. Voir aussi : Adam ; Ève ; Expiation, expier ; Homme naturel ; Jésus-Christ ; Mort physique ; Mort spirituelle ; Mortel, état ; Plan de rédemption ; Racheter, rachetés, rédemption

 

      Processus par lequel l'humanité devint mortelle ici-bas. Lorsqu'ils mangèrent du fruit défendu, Adam et Ève devinrent mortels, c'est-à-dire assujettis au péché et à la mort. Adam devint la « première chair » sur la terre (Moï 3:7), ce qui veut dire qu'Ève et lui furent les premiers êtres vivants à devenir mortels. Lorsqu'Adam et Ève tombèrent, tout sur terre tomba également et devint mortel. La révélation moderne montre que la chute est une bénédiction et qu'Adam et Ève devraient être honorés en qualité de premiers parents de toute l'humanité.

 

      La chute était une étape nécessaire dans la progression de l'homme. Sachant qu'elle se produirait, Dieu avait prévu, dans la vie prémortelle, un Sauveur. Jésus-Christ vint au midi des temps expier la chute d'Adam et aussi les péchés personnels sous condition de repentir.

 

Le jour où tu en mangeras, tu mourras, Ge 2:17 (Moï 3:17). Elle prit de son fruit, et en mangea, Ge 3:6 (Moï 4:12). Comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, 1 Co 15:22. Toute l'humanité était dans un état perdu et déchu, 1 Né 10:6. La voie est préparée depuis la chute de l'homme, 2 Né 2:4. Lorsque Adam et Ève eurent pris du fruit défendu, ils furent chassés du jardin d'Éden, 2 Né 2:19. Adam tomba pour que les hommes fussent, 2 Né 2:25(15–26). L'homme naturel est ennemi de Dieu, et l'est depuis la chute d'Adam, Mos 3:19. Aaron enseigne la chute au père de Lamoni, Al 22:12–14. L'expiation doit être faite, sinon l'humanité est déchue et perdue, Al 34:9. Nos premiers parents furent retranchés temporellement et spirituellement de la présence du Seigneur, Al 42:2–15 (Hél 14:16). À cause de la chute, notre nature est devenue mauvaise, Ét 3:2. En transgressant ces saintes lois, l'homme devint l'homme déchu, D&A 20:20(D&A 29:34–44). Puisque tu es tombé, tu peux être racheté, Moï 5:9–12. En raison de la transgression vient la chute, Moï 6:59. Les hommes seront punis pour leurs propres péchés, AF 2.

 

 CIEL. Voir aussi Gloire céleste ; Paradis ; Royaume de Dieu ou royaume des cieux

 

      Le terme ciel a deux significations fondamentales dans les Écritures. (1) C'est le lieu où Dieu vit et la demeure future des saints (Ge 28:12 ; Ps 11:4 ; Mt 6:9). (2) C'est l'étendue autour de la terre (Ge 1:1, 17 ; Ex 24:10). Le ciel, c'est bien clair, n'est pas le paradis, qui est la résidence temporaire des esprits fidèles de ceux qui ont vécu et sont morts sur cette terre. Jésus se rendit au paradis après sa mort sur la croix, mais le troisième jour, il disait à Marie qu'il n'était pas encore allé au Père (Lu 23:39–44 ; Jn 20:17 ; D&A 138:11–37).

 

Je contemple tes cieux, ouvrage de tes mains, Ps 8:4. Les cieux ont été faits par la parole de l'Éternel, Ps 33:6. Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore ! És 14:12 (2 Né 24:12). Les cieux sont roulés comme un livre, És 34:4. Je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre, És 65:17. Dieu ouvrira les écluses des cieux, Mal 3:10. Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié, Mt 6:9–10 (3 Né 13:9). Paul fut ravi jusqu'au troisième ciel, 2 Co 12:2. Il y eut dans le ciel un silence, Ap 8:1 (D&A 88:95–98). S'ils tiennent bon avec fidélité jusqu'à la fin, ils sont reçus dans le ciel, Mos 2:41. Vous pouvez être les enfants de notre Père qui est dans les cieux, 3 Né 12:45. Je viendrai dans les nuées du ciel, D&A 45:16. Élie fut enlevé au ciel sans goûter la mort, D&A 110:13. Les droits de la prêtrise sont liés aux pouvoirs des cieux, D&A 121:36. Il y a, dans les cieux, deux sortes d'êtres, D&A 129:1. Sion fut enlevée au ciel, Moï 7:23.

 

 CIRCONCISION. Voir aussi Alliance abrahamique

 

      Signe de l'alliance abrahamique pour les Israélites masculins pendant les dispensations de l'Ancien Testament (Ge 17:10–11, 23–27 ; TJS, Ge 17:11). La circoncision consistait en l'ablation du prépuce des nouveau-nés et des adultes masculins. Ceux chez qui elle était pratiquée bénéficiaient des avantages et acceptaient les responsabilités de l'alliance. La circoncision, en tant que signe de l'alliance, fut supprimée par la mission du Christ (Mro 8:8 ; D&A 74:3–7).

 

 CLEFS DE LA PRÊTRISE. Voir aussi Dispensation ; Première Présidence ; Prêtrise

 

      Les clefs sont les droits de présidence, ou le pouvoir donné par Dieu à l'homme pour diriger, gérer et gouverner la prêtrise de Dieu sur la terre. Les détenteurs de la prêtrise appelés à des postes de présidence reçoivent leurs clefs de ceux qui détiennent l'autorité sur eux. Les détenteurs de la prêtrise n'utilisent la prêtrise que dans les limites définies par ceux qui détiennent les clefs. Le président de l'Église détient toutes les clefs de la prêtrise (D&A 107:65–67, 91–92 ; 132:7).

 

Pierre reçut les clefs du royaume, Mt 16:19. Michel (Adam) reçut les clefs du salut sous la direction de Jésus-Christ, D&A 78:16. Les clefs du royaume appartiennent toujours à la Première Présidence, D&A 81:2. La Prêtrise de Melchisédek détient la clef des mystères de la connaissance de Dieu, D&A 84:19. Joseph Smith et Oliver Cowdery reçurent des clefs relatives au rassemblement d'Israël, à l'Évangile d'Abraham et aux pouvoirs de scellement, D&A 110:11–16. Les douze apôtres détiennent des clefs particulières, D&A 112:16. La Première Présidence et les Douze détiennent les clefs de la dispensation de la plénitude des temps, D&A 112:30–34. Les officiers dans la prêtrise détiennent des clefs, D&A 124:123. Celui qui détient des clefs peut obtenir la connaissance, D&A 128:11. La Prêtrise d'Aaron détient les clefs du ministère d'anges, de l'Évangile de repentir et du baptême, JS-H v. 69 (D&A 13).

 

 

 CŒUR. Voir aussi Cœur brisé ; Né de nouveau, né de Dieu

 

      Symbole de la volonté de l'homme et source, au figuré, de toutes les émotions et de tous les sentiments.

 

Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, De 6:5 (De 6:3–7 ; Mt 22:37 ; Lu 10:27 ; D&A 59:5). Le Seigneur s'est choisi un homme selon son cœur, 1 S 13:14. L'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur, 1 S 16:7. Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur pourra monter à la montagne de l'Éternel et sera béni, Ps 24:3–5 (2 Né 25:16). Il est tel que sont les pensées dans son âme, Pr 23:7. Élie ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, Mal 4:6 (Lu 1:17 ; D&A 2:2 ; 110:14–15 ; 138:47 ; JS-H v. 39). Heureux ceux qui ont le cœur pur, Mt 5:8 (3 Né 12:8). L'homme tire le bien ou le mal de son cœur, Lu 6:45. Suivez le Fils avec une intention réelle, 2 Né 31:13. Êtes-vous nés spirituellement de Dieu et avez-vous connu un grand changement de cœur ? Al 5:14. Offrez en sacrifice au Seigneur un cœur brisé et un esprit contrit, 3 Né 9:20(3 Né 12:19 ; Ét 4:15 ; Mro 6:2). Je te le dirai dans ton esprit et dans ton cœur par le Saint-Esprit, D&A 8:2.

 

 CŒUR BRISÉ. Voir aussi Cœur ; Humble, humilier, humilité ; Repentir ; Sacrifice

 

      Avoir le cœur brisé, c'est être humble, contrit, repentant, c'est-à-dire réceptif à la volonté de Dieu.

 

Je suis avec l'homme contrit et humilié, És 57:15. Le Christ s'est offert pour ceux qui ont le cœur brisé et l'esprit contrit, 2 Né 2:7. Offrez en sacrifice au Seigneur un cœur brisé et un esprit contrit, 3 Né 9:20(D&A 59:8). Seuls ceux qui ont le cœur brisé et l'esprit contrit sont reçus au baptême, Mro 6:2. Jésus fut crucifié pour le pardon des péchés du cœur contrit, D&A 21:9. Celui dont l'esprit est contrit est accepté, D&A 52:15. Le Saint-Esprit est promis à ceux qui sont contrits, D&A 55:3. Mon Esprit est envoyé pour éclairer ceux qui sont humbles et contrits, D&A 136:33.

 

 COLÈRE. Voir aussi Amour ; Haine, haïr

 

      Manifestation de mauvaise humeur. Le Seigneur a commandé aux saints de dominer leur colère (Mt 5:22). Ni les parents ni les enfants ne peuvent s'emporter contre les autres membres de la famille. Dans les Écritures, la colère est souvent représentée par l'image du feu (2 Né 15:25 ; D&A 1:13).

 

Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu, Ge 4:5. L'Éternel est lent à la colère et plein de bonté, Ps 145:8. Une réponse douce calme la fureur, Pr 15:1. Un homme violent excite des querelles, mais celui qui est lent à la colère apaise les disputes, Pr 15:18 (Pr 14:29). À cause de mon nom, je suspends ma colère, És 48:9. J'ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, És 65:2–3. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre, Mt 5:39. Et vous, pères, n'irritez pas vos enfants, Ép 6:4 Parce que je vous ai dit la vérité, vous êtes en colère contre moi, Mos 13:4. J'interviendrai contre ce peuple dans ma colère, Al 8:29. Il n'est pas d'homme qui allume autant la colère de Dieu que celui qui ne confesse pas sa main en toutes choses, D&A 59:21. Moi, le Seigneur, je suis en colère contre les méchants, D&A 63:32.

 

 COLLÈGE. Voir aussi Prêtrise.

 

      Le mot collège peut être utilisé de deux manières : (1) Groupe précis d'hommes qui détiennent le même office de la prêtrise. (2) Une majorité, ou le nombre minimum de membres d'un groupe de la prêtrise qui doivent être présents à une réunion pour gérer les affaires de l'Église (D&A 107:28).

 

Description des collèges de la Première Présidence, des Douze, des soixante-dix et leurs relations mutuelles, D&A 107:22–26, 33–34 (124:126–128). Les décisions de ces collèges doivent être unanimes, D&A 107:27. Les décisions d'un collège doivent être prises en toute justice, D&A 107:30–32. Description des devoirs des présidents des collèges de la prêtrise, D&A 107:85–96. Le collège des anciens est institué pour les ministres permanents, D&A 124:137.

 

 COLOMBE, SIGNE DE LA. Voir aussi Saint-Esprit

 

      Signe convenu par lequel Jean-Baptiste devait reconnaître le Messie (Jn 1:32–34). Joseph Smith a enseigné que le signe de la colombe fut institué avant la création du monde comme témoignage pour le Saint-Esprit ; c'est pourquoi, le diable ne peut pas venir sous le signe d'une colombe.

 

L'Esprit de Dieu descendit comme une colombe, Mt 3:16. Après le baptême de Jésus, le Saint-Esprit descendit sous la forme d'une colombe, 1 Né 11:27. Moi, Jean, je rends témoignage que les cieux s'ouvrirent et que le Saint-Esprit descendit sur lui sous la forme d'une colombe, D&A 93:15.

 

 COLOSSIENS, ÉPÎTRE AUX. Voir aussi Épîtres de Paul ; Paul

 

      Livre du Nouveau Testament. À l'origine, lettre écrite par l'apôtre Paul aux Colossiens après la visite d'Épaphras, évangéliste de l'Église de Colosses (Col. 1:7–8). Épaphras dit à Paul que les Colossiens tombaient dans une grave erreur : ils pensaient qu'ils étaient meilleurs que les autres parce qu'ils observaient soigneusement certaines ordonnances extérieures (Col 2:16), s'imposaient certaines mortifications et adoraient les anges (Col 2:18).

 

      Ces pratiques donnaient aux Colossiens le sentiment qu'ils se sanctifiaient. Ils avaient aussi l'impression de mieux comprendre les mystères de l'univers que les autres membres de l'Église. Dans sa lettre, Paul les reprend en enseignant que la rédemption n'est possible que par le Christ et que nous devons faire preuve de sagesse et le servir.

 

      Le chapitre 1 contient les salutations de Paul aux Colossiens. Les chapitres 2–3 sont doctrinaux et contiennent des déclarations sur le rôle rédempteur du Christ, le danger du faux culte et l'importance de la résurrection. Le chapitre 4 enseigne que les saints doivent faire preuve de sagesse en tout.

 

 COMBINAISONS SECRÈTES. Voir aussi Caïn ; Gadianton, brigands de

 

      Organisation de gens unis par des serments pour réaliser les objectifs pervers du groupe.

 

Le père des mensonges incite les enfants des hommes aux combinaisons secrètes, 2 Né 9:9. Je dois nécessairement détruire les œuvres secrètes des ténèbres, 2 Né 10:15. Les jugements de Dieu sont tombés sur ces ouvriers des combinaisons secrètes, Al 37:30. Gadianton se révéla être presque l'entière destruction du peuple de Néphi, Hél 2:4–13. Satan excita le cœur du peuple à conclure des serments et des alliances secrètes, Hél 6:21–31. Le Seigneur n'agit pas par combinaisons secrètes, Ét 8:19. Les nations qui soutiennent les combinaisons secrètes seront détruites, Ét 8:22–23. Ils rejetèrent toutes les paroles des prophètes à cause de leur société secrète, Ét 11:22. À partir du temps de Caïn, il y eut une combinaison secrète, Moï 5:51.

 

 COMMANDEMENTS, LES DIX. Voir aussi Commandements de Dieu ; Moïse

 

      Dix lois données par Dieu par l'intermédiaire du prophète Moïse pour gouverner le comportement moral.

 

      Leur nom hébreu est les « dix paroles ». On les appelle aussi l'alliance (De 9:9) ou le témoignage (Ex 25:21 ; 32:15). L'événement au cours duquel Dieu donne les dix commandements à Moïse et, par son intermédiaire, à Israël, est décrit dans Ex 19:9–20, 23 ; 32:15–19 ; 34:1. Les commandements étaient gravés sur deux tables de pierre, qui étaient placées dans l'arche ; c'est pourquoi on l'appelait l'arche de l'alliance (No 10:33). Le Seigneur, citant De 6:4–5 et Lé 19:18, a résumé les dix commandements en deux grands commandements (Mt 22:37–39).

 

      Les dix commandements ont été répétés dans la révélation moderne (Mos 12:32–37 ; 13:12–24, D&A 42:18–28 ; 59:5–13 ; TJS, Ex 34:1–2).

 

 

 COMMANDEMENTS DE DIEU. Voir aussi Commandements, les dix ; Loi ; Obéir, obéissance, obéissant ; Parole de Dieu ; Péché

 

      Loi et exigences imposées par Dieu à l'humanité, que ce soit individuellement ou collectivement. Le respect des commandements entraîne les bénédictions du Seigneur (D&A 130:21).

 

Noé exécuta tout ce que Dieu lui commandait, Ge 6:22. Suivez mes prescriptions et gardez mes commandements, Lé 26:3. Observe mes préceptes, et tu vivras, Pr 4:4 (7:2). Si vous m'aimez, gardez mes commandements, Jn 14:15 (D&A 42:29). Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements, 1 Jn 3:22. Ses commandements ne sont pas pénibles, 1 Jn 5:3. Soyez immuables à garder les commandements, 1 Né 2:10. Le Seigneur ne donne pas de commandements sans préparer la voie, 1 Né 3:7. Je dois faire selon les commandements stricts de Dieu, Jcb 2:10. Si vous gardez mes commandements, vous prospérerez dans le pays, Jm v. 9(Al 9:13 ; 50:20). Apprends dans ta jeunesse à garder les commandements de Dieu, Al 37:35. Ces commandements sont de moi, D&A 1:24. Sondez ces commandements, D&A 1:37. Ceux qui ne gardent pas les commandements ne peuvent pas être sauvés, D&A 18:46(25:15 ; 56:2). Mes commandements sont spirituels ; ils ne sont ni naturels ni temporels, D&A 29:35. Les commandements sont donnés pour que vous compreniez la volonté du Seigneur, D&A 82:8. Je ne le sais, si ce n'est que le Seigneur me l'a commandé, Moï 5:6. Le Seigneur met les hommes à l'épreuve, pour voir s'ils feront tout ce qu'il leur commande, Abr 3:25.

 

 COMMENCEMENT. Voir aussi Création, créer ; Jésus-Christ ; Vie prémortelle

 

      Désigne généralement l'époque précédant cette vie-ci, c'est-à-dire la vie prémortelle. Jésus-Christ est parfois appelé le commencement.

 

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, Ge 1:1 (Moï 2:1). Au commencement était la Parole, Jn 1:1. Je suis l'Alpha et l'Oméga, le commencement et la fin, 3 Né 9:18. Le Christ est le commencement et la fin, D&A 19:1. La nouvelle alliance éternelle existait dès le commencement, D&A 22:1. L'homme était au commencement avec Dieu, D&A 93:23, 29. Des esprits nobles et grands furent choisis au commencement pour être dirigeants, D&A 138:55. Mon Fils unique était avec moi depuis le commencement, Moï 2:26.

 

 

 COMMÉRAGE. Voir aussi Médisance ; Rumeur

 

      Fait de donner des informations privées sur une tierce personne sans l'approbation de celle-ci.

 

Les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée, Mt 12:36. Exhortation aux saints à éviter les bavardages et l'intrigue, en parlant de choses dont on ne doit pas parler, 1 Ti 5:11–14. Tu ne médiras pas de ton prochain, D&A 42:27. Fortifie tes frères dans toutes tes conversations, D&A 108:7.

 

 COMMUNION FRATERNELLE. Voir aussi Amour ; Unité

 

      Pour les saints des derniers jours, la communion fraternelle signifie entretenir des relations amicales, rendre service, encourager et fortifier les autres.

 

Tu aimeras ton prochain comme toi-même, Lé 19:18 (Mt 19:19 ; D&A 59:6). Quand tu seras converti, affermis tes frères, Lu 22:32. Vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres, Jn 13:35. Pais mes agneaux, Jn 21:15–17. Ils nous ont demandé avec de grandes instances de prendre part à l'assistance destinée aux saints, 2 Co 8:1–5. Notre communion est avec le Père et avec son Fils, 1 Jn 1:3. Les Néphites et les Lamanites fraternisèrent, Hél 6:3. Que chacun estime son frère comme lui-même, D&A 38:24–25. Si vous n'êtes pas un, vous n'êtes pas de moi, D&A 38:27. Je vous reçois dans la communion avec la volonté d'être votre ami et votre frère, D&A 88:133.

 

 COMPASSION. Voir aussi Amour ; Charité ; Miséricorde, miséricordieux

 

      Dans les Écritures, compassion a le sens étymologique de « souffrir avec ». Le mot exprime la pitié et la miséricorde à l'égard d'autrui.

 

Le Seigneur invite son peuple à montrer de la compassion, Za 7:8–10. Jésus a compassion de la foule, Mt 9:36 (20:34 ; Mc 1:41 ; Lu 7:13). Un Samaritain fut ému de compassion, Lu 10:33. Soyez tous animés de compassion, 1 Pi 3:8. Le Christ est rempli de compassion envers les enfants des hommes, Mos 15:9. Mes entrailles sont remplies de compassion envers vous, 3 Né 17:6. Joseph Smith prie pour obtenir la compassion du Seigneur, D&A 121:3–5.

 

 CONDAMNATION, CONDAMNER. Voir aussi Juge, jugement, juger ; Jugement dernier

 

      Juger ou être jugé coupable par Dieu.

 

L'Éternel condamne celui qui est plein de malice, Pr 12:2. Le Seigneur nous corrige, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde, 1 Co 11:32. Nos paroles, nos œuvres et nos pensées nous condamneront, Al 12:14. En sachant des choses et en ne les faisant pas, les hommes tombent sous la condamnation, Hél 14:19. Si nous cessions de travailler, nous tomberions sous la condamnation, Mro 9:6. Celui qui ne pardonne pas à son frère ses fautes est condamné devant le Seigneur, D&A 64:9. Celui qui pèche contre une lumière plus grande recevra une condamnation plus grande, D&A 82:3. L'Église tout entière est sous la condamnation jusqu'à ce qu'elle se repente et se souvienne du Livre de Mormon, D&A 84:54–57.

 

 CONFESSER, CONFESSION. Voir aussi Pardonner ; Repentir

 

      Les Écritures utilisent le mot confession de deux manières au moins. Dans un sens, confesser, c'est affirmer sa foi en quelque chose, comme confesser que Jésus est le Christ (Mt 10:32 ; Ro 10:9 ; 1 Jn 4:1–3 ; D&A 88:104).

 

      Dans un autre sens, confesser c'est reconnaître sa culpabilité, comme dans le cas d'une confession des péchés. Tous ont le devoir de confesser tous leurs péchés au Seigneur et d'obtenir son pardon (D&A 58:42–43). Lorsque c'est nécessaire, les péchés doivent être confessés à la personne ou aux personnes offensées. Les péchés graves doivent être confessés à un dirigeant de l'Église (en principe à l'évêque).

 

Il fera l'aveu de son péché, Lé 5:5. Ils confesseront leurs iniquités, Lé 26:40–42. Confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain, Mt 3:5–6. Si le transgresseur confesse ses péchés, il lui sera pardonné, Mos 26:29. Confesse tes péchés de peur que tu ne subisses ce châtiment, D&A 19:20. Si un homme se repent de ses péchés, il les confessera et les délaissera, D&A 58:43. Le Seigneur est miséricordieux envers ceux qui confessent leurs péchés, le cœur humble, D&A 61:2. Le Seigneur pardonne les péchés à ceux qui les confessent et en demandent le pardon, D&A  64:7.

 

 CONFIANCE. Voir aussi Foi

 

      Fait de se fier à quelqu'un ou à quelque chose. Dans le domaine spirituel, la confiance implique que l'on se fie à Dieu et à son Esprit.

 

Voici, il me tuera ; je n'ai rien à espérer, Job 13:15. Mieux vaut chercher un refuge en l'Éternel que de se confier à l'homme, Ps 118:8. Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur, Pr 3:5. Dieu délivre ses serviteurs qui lui font confiance, Da 3:19–28. C'est en toi que je mettrai toujours ma confiance, 2 Né 4:34. Les méchants Néphites perdirent la confiance de leurs enfants, Jcb 2:35. Réjouissez-vous, et placez votre confiance en Dieu, Mos 7:19. Quiconque place sa confiance en Dieu sera élevé au dernier jour, Mos 23:22.  Quiconque place sa confiance en Dieu sera soutenu dans ses épreuves, Al 36:3, 27. Ne placez pas votre confiance dans le bras de la chair, D&A 1:19. Place ta confiance en cet Esprit qui conduit à faire le bien, D&A 11:12. Qu'il ait confiance en moi, et il ne sera pas confondu, D&A 84:116.

 

 CONFIRMATION. Voir Imposition des mains

 

 CONNAISSANCE. Voir aussi Intelligence ; Sagesse ; Vérité

 

      Compréhension, particulièrement de la vérité enseignée ou confirmée par l'Esprit.

 

L'Éternel est un Dieu qui sait tout, 1 S 2:3. La science de l'Éternel est parfaite, Job 37:16. La crainte de l'Éternel est le commencement de la science, Pr 1:7. Celui qui retient ses paroles connaît la science, Pr 17:27. La terre sera remplie de la connaissance de l'Éternel, És 11:9 (2 Né 21:9 ; 30:15). Vous avez enlevé la clef de la science, Lu 11:52. L'amour de Christ surpasse toute connaissance, Ép 3:19. Joignez à votre foi la vertu, à la vertu la science, 2 Pi 1:5. Néphi avait une grande connaissance de la bonté de Dieu, 1 Né 1:1. Ils parviendront à la connaissance du Rédempteur, 2 Né 6:11. Les justes auront la connaissance parfaite de leur justice, 2 Né 9:14. L'Esprit donne la connaissance, Al 18:35. Votre connaissance est parfaite en cela, Al 32:34. Les Lamanites seront amenés à la vraie connaissance de leur Rédempteur, Hél 15:13. Vous pouvez savoir avec une connaissance parfaite que c'est de Dieu, Mro 7:15–17. Les saints trouveront de grands trésors de connaissance, D&A 89:19. La connaissance pure épanouit considérablement l'âme, D&A 121:42. Celui qui a les clefs de la Sainte Prêtrise n'a aucune difficulté à obtenir la connaissance des faits, D&A 128:11. Si une personne acquiert dans cette vie plus de connaissance, elle est avantagée dans le monde à venir, D&A 130:19. Il est impossible d'être sauvé dans l'ignorance, D&A 131:6.

 

 CONSACRER, LOI DE CONSÉCRATION. Voir aussi Ordre uni ; Royaume de Dieu ou royaume des cieux

 

      Dédier, rendre saint ou devenir juste. La loi de consécration est un principe divin par lequel hommes et femmes consacrent volontairement leur temps, leurs talents et leurs richesses matérielles à l'établissement et à l'édification du royaume de Dieu.

 

Consacrez-vous aujourd'hui à l'Éternel, Ex 32:29. Tous ceux qui croyaient avaient tout en commun, Ac 2:44–45. Ils avaient tout en commun ; c'est pourquoi il n'y avait ni riches ni pauvres, 4 Né 1:3. Le Seigneur explique les principes de la consécration, D&A 42:30–39 (D&A 51:2–19 ; 58:35–36). Un homme ne doit pas posséder plus qu'un autre, D&A 49:20. Tout homme recevait une part égale selon sa famille, D&A 51:3. Un ordre fut établi pour que les saints pussent être égaux dans les liens des choses célestes et terrestres, D&A 78:4–5. Tout homme devait avoir des droits égaux selon ses besoins et ce qui lui était nécessaire, D&A 82:17–19. Sion ne peut être édifiée que sur les principes de la loi céleste, D&A 105:5. Le peuple d'Hénoc était d'un seul cœur et d'un seul esprit et demeurait dans la justice ; et il n'y avait pas de pauvres parmi eux, Moï 7:18.

 

 CONSCIENCE. Voir aussi Lumière, lumière du Christ

 

      Sentiment intérieur du bien et du mal, qui existe chez tous les hommes et qui vient de la lumière du Christ (Mro 7:16). Nous naissons avec la capacité naturelle de distinguer entre le bien et le mal à cause de la lumière du Christ qui est donnée à chacun (D&A 84:46). Cette faculté est appelée la conscience. Le fait de la posséder fait de nous des êtres responsables. Comme les autres facultés, notre conscience peut être émoussée par le péché ou le mauvais usage.

 

Les scribes et les pharisiens furent accusés par leur conscience, Jn 8:9. Leur conscience rend témoignage, Ro 2:14–15. Les apostats portent la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, 1 Ti 4:2. Les hommes sont suffisamment instruits pour discerner le bien du mal, 2 Né 2:5. Le roi Benjamin avait la conscience nette devant Dieu, Mos 2:15. Les Néphites étaient remplis de joie, ayant la paix de la conscience, Mos 4:3. Zeezrom était déchiré par la conscience de sa culpabilité, Al 14:6. Nous recevons la joie ou le remords de conscience selon nos désirs, Al 29:5. Le châtiment et une loi juste entraînent le remords de conscience, Al 42:18. L'Esprit du Christ est donné à tout homme afin qu'il distingue le bien du mal, Mro 7:16. Chacun doit avoir la liberté de conscience, D&A 134:2. J'ai la conscience libre de toute faute, D&A 135:4. Nous revendiquons le droit d'adorer Dieu selon les inspirations de notre conscience, AF 11.

 

 CONSEIL. Voir aussi Prophète

 

      Exhortations, avertissements, recommandation et instructions du Seigneur et des dirigeants ordonnés par lui.

 

Je vais te donner un conseil, Ex 18:19. Tu me conduiras par ton conseil, Ps 73:24. Quand la prudence fait défaut, le peuple tombe, Pr 11:14. Les pharisiens et les docteurs de la loi ont rendu nul le dessein de Dieu, Lu 7:30. Être instruit est une bonne chose si on écoute les recommandations de Dieu, 2 Né 9:29. Écoutez les recommandations de celui qui vous a ordonnés, D&A 78:2. Reçois des instructions de celui que j'ai désigné, D&A 108:1. Il aspire à imposer son avis au lieu de l'avis que j'ai donné, D&A 124:84. Qu'il écoute dorénavant les avis de mon serviteur Joseph, D&A 124:89. Si quelqu'un ne recherche pas mes instructions, il n'aura aucun pouvoir, D&A 136:19.

 

 CONSEIL DANS LES CIEUX. Voir aussi Guerre dans les cieux ; Plan de rédemption ; Vie prémortelle

 

      Moment de la vie prémortelle ou le Père présenta son plan à ses enfants spirituels qui allaient venir sur cette terre.

 

Les fils de Dieu poussaient des cris de joie, Job 38:7. J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu, És 14:12–13. Il y eut une guerre dans le ciel, Ap 12:7–11. Avant de naître, ils avaient reçu leurs premières leçons dans le monde des esprits, D&A 138:56. Satan se rebella dans la vie prémortelle, Moï 4:1–4. Les intelligences furent organisées avant que le monde fût créé, Abr 3:22. Les Dieux tinrent conseil, Abr 4:26. Les Dieux terminèrent l'œuvre qu'ils avaient convenu de faire, Abr 5:2.

 

 CONSEIL DES DOUZE. Voir Apôtre

 

 CONSEILLER

 

      Au sens scripturaire du terme, conseiller signifie donner son avis ou des instructions.

 

Je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, Ap 3:18. Ne cherchez pas à conseiller le Seigneur, Jcb 4:10. Il conseille avec sagesse sur toutes ses œuvres, Al 37:12. Vos péchés sont montés jusqu'à moi parce que vous voulez faire comme bon vous semble, D&A 56:14.

 

 CONSENTEMENT COMMUN. Voir aussi Église de Jésus-Christ ; Soutien des dirigeants de l'Église

 

      Principe en vertu duquel les membres de l'Église soutiennent ceux qui sont appelés à œuvrer dans l'Église aussi bien que les autres décisions de l'Église réclamant leur soutien, habituellement manifesté en levant la main droite.

 

      Jésus-Christ est à la tête de son Église. Par l'inspiration du Saint-Esprit, il oriente les dirigeants de l'Église dans les mesures et les décisions importantes. Néanmoins tous les membres de l'Église ont le droit de soutenir ou de ne pas soutenir les mesures et les décisions de leurs dirigeants.

 

Le peuple entier répondit d'une même voix, Ex 24:3 (No 27:18–19). Les apôtres et les anciens se réunirent tous ensemble, Ac 15:25. Personne ne peut être ordonné sans le vote de l'Église, D&A 20:65–66. Tout se fera par consentement commun, D&A 26:2(28:13). Que tout se fasse par consentement uni, D&A 104:21.

 

 CONSOLATEUR. Voir aussi Jésus-Christ ; Saint-Esprit

 

      Les Écritures parlent de deux Consolateurs. Le premier est le Saint-Esprit (Jn 14:26–27 ; Mro 8:26 ; D&A 21:9 ; 42:17 ; 90:11). Le second Consolateur est le Seigneur Jésus-Christ (Jn 14:18, 21, 23). Quand quelqu'un obtient le second Consolateur, Jésus-Christ lui apparaît de temps en temps, révèle le Père et l'instruit face à face (D&A 130:3).

 

 CONSTITUTION. Voir aussi Gouvernement ; Loi

 

      Dans les Doctrine et Alliances, la « Constitution » désigne la Constitution des États-Unis, qui fut inspirée par Dieu pour préparer le chemin au rétablissement de l'Évangile.

 

Il faut être en faveur de la loi constitutionnelle, D&A 98:5–6. C'est le Seigneur qui a fait établir la Constitution, D&A 101:77, 80.

 

 CONTRAINDRE, CONTRAINTE. Voir aussi Saint-Esprit

 

      Pousser fortement à faire ou à ne pas faire quelque chose, surtout sous l'influence et la puissance du Saint-Esprit.

 

L'Esprit me presse au dedans de moi, Job 32:18. L'amour du Christ nous presse, 2 Co 5:14. Je fus contraint par l'Esprit de tuer Laban, 1 Né 4:10. L'Esprit me contraint, Al 14:11. Je suis contraint, selon l'alliance, Al 60:34. Ammaron, contraint par le Saint-Esprit, cacha les annales, 4 Né 1:48. Ce qui vient d'en haut doit être dit sous la contrainte de l'Esprit, D&A 63:64.

 

 CONVERSION, CONVERTI. Voir aussi Disciple ; Né de nouveau, né de Dieu

 

      Changement de croyance, de cœur et de vie pour accepter la volonté de Dieu et s'y conformer (Ac 3:19).

 

      La conversion comprend la volonté de renoncer à son ancien mode de vie et à changer pour devenir disciple du Christ. Le repentir, le baptême pour le pardon des péchés, la réception du Saint-Esprit par l'imposition des mains et la foi constante au Seigneur Jésus-Christ rendent la conversion complète. L'homme naturel se transforme en une personne nouvelle qui est sanctifiée et pure, née de nouveau en Christ Jésus (voir 2 Co 5:17 ; Mos 3:19).

 

Les hommes doivent se convertir et devenir comme les petits enfants, Mt 18:3 (Mos 3:19). Quand tu seras converti, affermis tes frères, Lu 22:32. Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés, Ac 2:41 (37–41). Ramène un pécheur de la voie où il s'était égaré, Ja 5:20. Conversion d'Énos, Én vv. 2–5. Les paroles du roi Benjamin produisirent un grand changement dans le peuple, Mos 5:2(Al 5:12–14). Toute l'humanité doit naître de nouveau ; oui, naître de Dieu, Mos 27:25. Conversion d'Alma et des fils de Mosiah, Mos 27:33–35. Conversion du père de Lamoni, Al 22:15–18. Par la puissance et la parole de Dieu, ils avaient été convertis au Seigneur, Al 53:10. Le repentir produit un changement de cœur, Hél 15:7. Tous ceux qui furent convertis montrèrent vraiment qu'ils avaient reçu la puissance et l'Esprit de Dieu, 3 Né 7:21. À cause de leur foi au Christ au moment de leur conversion, ils furent baptisés de feu et du Saint-Esprit, 3 Né 9:20. Ils iront prêcher le repentir, et beaucoup seront convertis, D&A 44:3–4.

 

 CONVOITER. Voir aussi Envie

 

      Dans les Écritures, convoiter, c'est envier quelqu'un ou avoir le désir excessif de quelque chose.

 

Tu ne convoiteras point, Ex 20:17 (De 5:21 ; Mos 13:24 ; D&A 19:25). Celui qui est ennemi de la cupidité prolonge ses jours. Pr 28:16. Ils convoitent des champs, et ils s'en emparent, Mi 2:2. Gardez-vous avec soin de toute avarice, Lu 12:15. La loi disait : Tu ne convoiteras point, Ro 7:7. Dans les derniers jours, les hommes seront amis de l'argent, 2 Ti 3:1–2. Lorsque Laban vit nos biens, il les convoita, 1 Né 3:25. Tu ne convoiteras pas tes biens, D&A 19:26. Cessez de convoiter, D&A 88:123. Ne convoitez pas ce qui appartient à votre frère, D&A 136:20.

 

 CONVOITISE. Voir aussi Sensualité, sensuel

 

      Désir intense et inconvenant de quelque chose.

 

Ne la convoite pas dans ton cœur pour sa beauté, Pr 6:25. Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle, Mt 5:28 (3 Né 12:28). Les hommes se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, Ro 1:27. Ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, 2 Ti 4:3–4. N'allez plus après les convoitises de vos yeux, Al 39:4–9. Celui qui regarde une femme pour la convoiter reniera la foi, D&A 42:23. Mettez fin à tous vos désirs voluptueux, D&A 88:121.

 

 CORIANTON. Voir aussi Alma, fils d'Alma

 

      Personnage du Livre de Mormon. Fils d'Alma le Jeune.

 

Se rend auprès des Zoramites, Al 31:7. Abandonne le ministère pour suivre une prostituée, Al 39:3. Alma l'instruit sur le genre d'existence qui suit la mort, sur la résurrection et sur l'expiation, Al 39–42. De nouveau appelé à prêcher, Al 42:31. Se rend en bateau dans le pays situé du côté du nord, Al 63:10.

 

 CORIANTUMR. Voir aussi Jarédites

 

      Personnage du Livre de Mormon. Roi des Jarédites et dernier survivant de la nation jarédite.

 

Découvert par le peuple de Zarahemla, Om v. 21. Roi de tout le pays, Ét 12:1–2. Capturé par Shared et libéré par ses fils, Ét 13:23–24. Combat divers ennemis, Ét 13:28—14:31. Se repent, Ét 15:3. Mène son dernier combat contre Shiz, Ét 15:15–32.

 

 CORINTHIENS, ÉPÎTRE AUX. Voir aussi Épîtres de Paul ; Paul

 

      Deux livres du Nouveau Testament. À l'origine, lettres écrites par Paul aux saints de Corinthe pour corriger les désordres parmi eux. Les Corinthiens vivaient dans une société moralement perverse.

 

      1 Corinthiens : Le chapitre 1 contient les salutations de Paul et un message d'actions de grâces. Les chapitres 2–6 sont les corrections que Paul apporte aux erreurs des saints de Corinthe. Les chapitres 7–12 contiennent ses réponses à certaines questions. Les chapitres 13–15 traitent de l'amour, des dons spirituels et de la résurrection. Le chapitre 16 contient sa recommandation de rester ferme dans la foi.

 

     2 Corinthiens : Le chapitre 1 contient les salutations de Paul et un message d'actions de grâces. Le chapitre 2 contient des conseils personnels pour Tite. Les chapitres 3–7 traitent de la puissance de l'Évangile dans la vie des saints et de leurs dirigeants. Les chapitres 8–9 recommandent aux saints de donner de bon cœur aux pauvres. Les chapitres 10–12 affirment la position de Paul en qualité d'apôtre. Le chapitre 13 exhorte à la perfection.

 

 CORNEILLE. Voir aussi Centenier ; Gentils ; Pierre

 

      Centenier de Césarée, baptisé par Pierre (Ac 10). Il fut probablement le premier païen à devenir membre de l'Église sans avoir préalablement été converti au judaïsme. Le baptême de Corneille et de sa famille constitue la première étape de la prédication de l'Évangile aux païens. Pierre, chef des apôtres, qui détenait les clefs du royaume de Dieu sur la terre à l'époque, dirigea cette prédication.

 

 CORPS. Voir aussi Âme ; Mortel, état ; Mort physique ; Résurrection

 

      Structure mortelle, physique, de chair et d'os créée à l'image de Dieu, qui se combine à l'esprit pour constituer une personne vivante. Le corps physique sera éternellement uni à l'esprit dans la résurrection. Les Écritures appellent parfois âme le corps et l'esprit réunis (D&A 88:15 ; Moï 3:7, 9, 19 ; Abr 5:7).

 

L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, Ge 2:7 (Moï 3:7). Touchez-moi et voyez : un esprit n'a ni chair ni os, Lu 24:39. Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, 1 Co 9:27. Il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel, 1 Co 15:44. Le corps sans âme est mort, Ja 2:26. Le corps mortel ressuscitera corps immortel, Al 11:43–45. Chaque partie du corps sera rétablie, Al 41:2. Jésus montre son corps ressuscité aux Néphites, 3 Né 10:18–19, 11:13–15. Le Père a un corps de chair et d'os aussi tangible que celui de l'homme, le Fils aussi, D&A 130:22. À l'image de son corps, homme et femme Dieu les créa, Moï 6:9 (Ge 9:7).

 

 COUDÉE

 

      Unité ordinaire de longueur (env. 50 cm) chez les Hébreux. À l'origine, distance du coude à l'extrémité des doigts.

 

 COURAGE, COURAGEUX. Voir aussi Crainte ; Foi

 

      Fait de ne pas avoir peur, en particulier de ne pas avoir peur de faire ce qui est bien.

 

Fortifiez-vous et ayez du courage, De 31:6 (Jos 1:6–7). Appliquez-vous avec force à observer et à mettre en pratique tout ce qui est écrit, Jos 23:6. Ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, 2 Ti 1:7. Son cœur prit courage quand il entendit, Al 15:4(Al 62:1). Les fils d'Hélaman étaient extrêmement vaillants dans leur courage, Al 53:20–21. Jamais je n'avais vu un aussi grand courage, Al 56:45. Courage, frères ; et en avant, en avant, vers la victoire, D&A 128:22.

 

 COURONNE. Voir aussi Vie éternelle

 

      Ornement circulaire que portent les souverains sur la tête. Elle peut être un symbole de puissance céleste, de domination et de divinité. Ceux qui persévèrent jusqu'à la fin en gardant tous les commandements de Dieu recevront une couronne de vie éternelle (voir D&A 20:14 ; Moï 7:56 ; JS-M v. 1).

 

La couronne de justice m'est réservée, 2 Ti 4:8. Vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire, 1 Pi 5:4. Ceux qui meurent dans le Seigneur recevront une couronne de justice, D&A 29:13. Ils recevront une couronne dans les demeures de mon Père, D&A 59:2. Le Seigneur prépare les saints afin qu'ils s'élèvent jusqu'à la couronne qui a été préparée pour eux, D&A 78:15. Le Seigneur a promis à ses saints une couronne de gloire à sa droite, D&A 104:7.

 

 COWDERY, OLIVER

 

      Deuxième ancien de l'Église rétablie et un des trois témoins de l'origine divine et de la véracité du Livre de Mormon. Il fut le secrétaire de Joseph Smith tandis que celui-ci traduisait le Livre de Mormon à partir des plaques d'or (JS-H, vv. 66–68).

 

Reçut le témoignage de la véracité de la traduction du Livre de Mormon, D&A 6:17, 22–24. Ordonné par Jean-Baptiste, D&A 13 (27:8 ; JS-H vv. 68–73, voir note du verset 71). Lorsque vous aurez obtenu la foi et que vous les aurez vus de vos yeux, vous témoignerez les avoir vus, D&A 17:3, 5. Je t'ai manifesté par mon Esprit que ce que tu as écrit est vrai, D&A 18:2. Désigné et ordonné pour être l'un des intendants des révélations, D&A 70:3. Reçoit les clefs de la prêtrise avec Joseph Smith, D&A 110.

 

 CRAINTE. Voir aussi Courage, courageux ; Foi ; Respect

 

      Le mot crainte peut avoir deux significations : (1) Craindre Dieu c'est éprouver du respect et de la vénération pour lui et obéir à ses commandements ; (2) craindre l'homme, les dangers mortels, la souffrance et le mal, c'est en avoir peur, les redouter.

 

Crainte de Dieu : Il n'y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays, Ge 20:11. Tu craindras l'Éternel, ton Dieu, De 6:13 (Jos 24:14 ; 1 S 12:24). Servez l'Éternel avec crainte, Ps 2:11. La crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse, Ps 111:10. Crains l'Éternel, et détourne-toi du mal, Pr 3:7. Le bonheur est pour ceux qui craignent Dieu, Ec 8:12. Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, Ph 2:12. Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, Ap 14:7 (D&A 88:104). Les prophètes exhortaient continuellement le peuple pour le garder dans la crainte du Seigneur, Én v. 23. Alma et les fils de Mosiah tombèrent par terre, car la crainte du Seigneur était venue sur eux, Al 36:7. Travaillez à votre salut avec tremblement, Mrm 9:27. Ceux qui ne me craignent pas, c'est eux que je troublerai et que je ferai trembler, D&A 10:56. Celui qui me craint s'attendra aux signes de la venue du Fils de l'Homme, D&A 45:39.

 

Crainte de l'homme : Ne crains point, car je suis avec toi, Ge 26:24 (És 41:10). L'Éternel est avec nous, ne les craignez point, No 14:9. Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre, 2 R 6:16. Je ne crains rien : que peuvent me faire des hommes ? Ps 56:5. Ne craignez pas l'opprobre des hommes, És 51:7 (2 Né 8:7). Ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, 2 Ti 1:7. L'amour parfait bannit la crainte, 1 Jn 4:18 (Mro 8:16). Les fils d'Hélaman ne craignaient pas la mort, Al 56:46–48. La crainte de la mort remplit le cœur des méchants, Mrm 6:7. Ne craignez pas ce que l'homme peut faire, Mro 8:16. Tu n'aurais pas dû craindre l'homme plus que Dieu, D&A 3:7(30:1, 11 ; 122:9). Ne craignez pas de faire le bien, D&A 6:33. Tous ceux qui appartiennent à mon Église n'ont rien à craindre, D&A 10:55. Si vous êtes préparés, vous ne craindrez pas, D&A 38:30. Dépouillez-vous des craintes, D&A 67:10. Prenez courage et ne craignez pas, car moi, le Seigneur, je suis avec vous, D&A 68:6. Ne craignez pas vos ennemis, D&A 136:17.

 

 CRÉATEUR. Voir Création, créer ; Jésus-Christ

 

 CRÉATION, CRÉER. Voir aussi Commencement ; Création spirituelle ; Jésus-Christ ; Sabbat, jour du ; Terre

 

      Organisation. Dieu, agissant par l'intermédiaire de son Fils, Jésus-Christ, a organisé les éléments de la nature pour former la terre. Notre Père céleste et Jésus ont créé l'homme à leur image (Moï 2:26–27).

 

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, Ge 1:1. Faisons l'homme à notre image, Ge 1:26 (Moï 2:26–27 ; Abr 4:26). Toutes choses ont été faites par elle, Jn 1:3, 10. En lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux, Col 1:16 (Mos 3:8 ; Hél 14:12). C'est par son Fils que Dieu a créé le monde, Hé 1:2. L'homme fut créé au commencement, Mos 7:27. J'ai créé les cieux et la terre, et toutes choses, 3 Né 9:15(Mrm 9:11, 17). Tous les hommes ont été créés au commencement à mon image, Ét 3:15. Jésus-Christ a créé les cieux et la terre, D&A 14:9. Il a créé l'homme et la femme à son image, D&A 20:18. J'ai créé des mondes sans nombre, Moï 1:33. Par mon Fils unique, j'ai créé le ciel, Moï 2:1. Moi, le Seigneur Dieu, je créai spirituellement toutes les choses,  avant qu'elles fussent naturellement sur la surface de la terre, Moï 3:5. Des millions de terres comme celles-ci, ce ne serait même pas le commencement du nombre de tes créations, Moï 7:30. Les Dieux organisèrent et formèrent les cieux, Abr 4:1.

 

 

 CRÉATION SPIRITUELLE. Voir aussi Création, créer ; Homme, hommes

 

      Le Seigneur a tout créé spirituellement avant de le créer physiquement (Moï 3:5).

 

Le Seigneur a fait toutes les herbes avant qu'elles ne soient sur la terre, Ge 2:4–6 (Abr 5:5). C'est par la puissance de mon Esprit que j'ai créé toutes les choses, premièrement spirituelles, deuxièmement temporelles, D&A 29:31–32. Ce qui est temporel est à l'image de ce qui est spirituel, D&A 77:2. J'ai fait le monde, et les hommes avant qu'ils ne fussent dans la chair, Moï 6:51.

 

 CROIRE. Voir aussi Confiance ; Foi ; Incrédulité ; Jésus-Christ

 

      Avoir foi en quelqu'un ou accepter quelque chose comme vrai. On doit se repentir et croire en Jésus-Christ pour être sauvé dans le royaume de Dieu (D&A 20:29).

 

Croyez au Seigneur votre Dieu ; croyez ses prophètes, 2 Ch 20:20. Aucun mal ne fut fait à Daniel dans la fosse aux lions parce qu'il croyait en Dieu, Da 6:23. Qu'il te soit fait selon ta foi, Mt 8:13. Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez, Mt 21:22. Ne crains pas, crois seulement, Mc 5:36. Tout est possible à celui qui croit, Mc 9:23–24. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, Mc 16:16 (2 Né 2:9 ; 3 Né 11:33–35). Quiconque croit au Fils a la vie éternelle, Jn 3:16–18, 36 (5:24 ; D&A 10:50). Nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, Jn 6:69. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort, Jn 11:25–26. Nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, Hé 4:3. Que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres,  1 Jn 3:23. Le Messie ne fera périr aucun de ceux qui croient en lui, 2 Né 6:14. Les Juifs seront persécutés jusqu'à ce qu'ils soient persuadés de croire au Christ, 2 Né 25:16. Si vous croyez tout cela, veillez à le faire, Mos 4:10. Le Fils prendra sur lui les transgressions de ceux qui croient en son nom, Al 11:40. Béni est celui qui croit en la parole de Dieu sans y être obligé, Al 32:16. Si vous ne pouvez faire plus que désirer croire, laissez ce désir agir en vous, Al 32:27. Si vous croyez au nom du Christ, vous vous repentirez, Hél 14:13. Ceux qui croient au Christ croient aussi au Père, 3 Né 11:35. Jamais aucun homme n'a cru au Seigneur comme le frère de Jared, Ét 3:15. Tout ce qui persuade de croire au Christ est envoyé par le pouvoir du Christ, Mro 7:16–17. Quiconque croira aux paroles du Seigneur recevra une manifestation de l'Esprit, D&A 5:16. Ceux qui croient au nom du Seigneur deviendront les fils de Dieu, D&A 11:30(Jn 1:12). À certains il est donné de croire aux paroles des autres, D&A 46:14. Des signes suivent ceux qui croient, D&A 58:64(63:7–12). Ceux qui croient, se repentent et sont baptisés recevront le Saint-Esprit, Moï 6:52.

 

 CROIX. Voir aussi Crucifixion ; Expiation, expier ; Golgotha ; Jésus-Christ ; Sainte-Cène

 

      Structure de bois sur laquelle Jésus-Christ fut crucifié (Mc 15:20–26). Beaucoup dans le monde croient maintenant que c'est un symbole de la crucifixion et du sacrifice expiatoire du Christ ; mais le Seigneur a fixé ses propres symboles de sa crucifixion et de son sacrifice : le pain et l'eau de la Sainte-Cène (Mt 26:26–28 ; D&A 20:40, 75–79). Dans les Écritures, ceux qui prennent leur croix sont ceux qui aiment Jésus-Christ au point de se refuser l'impiété et toute convoitise profane et gardent ses commandements (TJS, Mt 16:25–26).

 

Prends ta croix, et suis-moi, Mc 10:21 (3 Né 12:30 ; D&A 23:6). Jésus a supporté la croix, et s'est assis à la droite du trône de Dieu, Hé 12:2. Il fut élevé sur la croix et mis à mort pour les péchés du monde, 1 Né 11:33. Ceux qui ont enduré les croix du monde hériteront le royaume de Dieu, 2 Né 9:18. Mon Père m'a envoyé pour que je sois élevé sur la croix, 3 Né 27:14–15. Celui qui ne prend pas sa croix, ne me suit pas et ne garde pas mes commandements ne sera pas sauvé, D&A 56:2. Il vit le Fils de l'Homme élevé sur la croix, Moï 7:55.

 

 CRUCIFIXION. Voir aussi Croix ; Expiation, expier ; Golgotha ; Jésus-Christ

 

      Mode d'exécution romain, courant à l'époque du Nouveau Testament, selon lequel on mettait la victime à mort en lui liant ou clouant les mains et les pieds à une croix. On ne l'infligeait habituellement qu'aux esclaves et aux pires criminels. La crucifixion était souvent précédée d'une flagellation (Mc 15:15). On obligeait habituellement le futur crucifié à porter lui-même sa croix jusqu'au lieu de l'exécution (Jn 19:16–17). Ses vêtements revenaient aux soldats qui exécutaient la sentence (Mt 27:35). On enfonçait la croix dans le sol de sorte que les pieds du crucifié n'étaient qu'à cinquante ou soixante centimètres du sol. Des soldats montaient la garde devant la croix jusqu'à ce que le crucifié meure, ce qui prenait parfois jusqu'à trois jours (Jn 19:31–37).

 

      Jésus-Christ fut crucifié parce qu'un groupe d'incroyants l'accusait faussement de sédition vis-à-vis de César et de blasphème, parce qu'il disait qu'il était le Fils de Dieu. On donna à Jésus un manteau de pourpre (Jn 19:2) et une couronne d'épines, et on l'accabla d'autres insultes (Mt 26:67 ; Mc 14:65).

 

Les méchants perceront les mains et les pieds du Messie, Ps 22:12–19. Le Christ ira comme l'agneau qu'on mène à la boucherie, És 53:7. Jésus prédit sa crucifixion, Mt 20:18–19. Description de la crucifixion du Christ, Mt 27:22–50 (Mc 15:22–37 ; Lu 23:26–46 ; Jn 19:17–30). Néphi vit en vision la crucifixion de l'Agneau de Dieu, 1 Né 11:33. Néphi parle des souffrances et de la crucifixion du Christ, 1 Né 19:9–14. Jacob parle du ministère et de la crucifixion du Saint d'Israël, 2 Né 6:9. Des tempêtes, des tremblements de terre, des incendies et des tornades en Amérique témoignent de la crucifixion du Christ à Jérusalem, 3 Né 8. Je suis Jésus qui a été crucifié, D&A 45:51–52. Le ministère du Christ parmi les esprits en prison se limita à la période séparant sa mort de sa résurrection, D&A 138:27.

 

 CULPABILITÉ. Voir aussi Repentir

 

      État de celui qui a mal agi ou sentiment de regret et de tristesse qui devrait accompagner le péché.

 

Il péchera ainsi et se rendra coupable, Lé 5:20–26. Quiconque prend la Sainte-Cène indignement est coupable envers le corps et le sang de Jésus, 1 Co 11:27. Les coupables trouvent que la vérité est dure, 1 Né 16:2. Nous aurons la connaissance parfaite de toute notre culpabilité, 2 Né 9:14. Ma culpabilité était balayée, Én v. 6. Il y eut une punition attachée, qui apporta le remords de conscience, Al 42:18. Que vos péchés vous troublent de ce trouble qui vous conduira au repentir, Al 42:29. Certains d'entre vous sont coupables devant moi ; mais je serai miséricordieux, D&A 38:14. Le Fils de Dieu a expié la faute originelle, Moï 6:54.

 

 CULTE. Voir Adoration

 

 CUMORAH, COLLINE DE. Voir aussi Livre de Mormon ; Moroni, fils de Mormon ; Smith, Joseph, fils

 

      Petite colline située dans l'ouest de l'État de New York, aux États-Unis. C'est là qu'un prophète d'autrefois appelé Moroni cacha les plaques d'or contenant quelques-unes des annales des nations néphite et jarédite. En 1827, Joseph Smith fut envoyé à cette colline par Moroni ressuscité chercher ces plaques et en traduire une partie. Cette traduction est le Livre de Mormon.

 

Les Néphites se rassemblent à Cumorah, Mrm 6:2–4. Cumorah est dans un pays de nombreuses eaux, Mrm 6:4. Mormon cache les annales dans la colline de Cumorah, Mrm 6:6. Tous, sauf vingt-quatre Néphites, sont tués à Cumorah, Mrm 6:11. Nous entendons de bonnes nouvelles de Cumorah, D&A 128:20. Joseph Smith sort les plaques de la colline de Cumorah, JS-H, versets 42, 50–54, 59.

 

 CYRUS

 

             Personnage de l'Ancien Testament. Roi de Perse qui accomplit la prophétie d'Ésaïe (2 Ch 36:22–23 ; És 44:28 ; 45:1) en permettant aux Juifs de retourner à Jérusalem reconstruire le temple, mettant ainsi partiellement fin à la captivité babylonienne. Ésaïe avait fait sa prophétie environ 180 ans plus tôt.

 

 

D

 

DALILA. Voir aussi Philistins

 

Personnage de l'Ancien Testament. Philistine qui trompe et trahit Samson (Jg 16).

 

 DAMAS

 

      Ville antique de Syrie.

 

Damas se trouve dans une riche plaine aux frontières du désert et est bien arrosée par le Barada. La ville est souvent mentionnée dans les Écritures (à partir de Ge 15:2). Paul était en route pour Damas lorsque le Seigneur ressuscité lui apparut (Ac 9:1–27 ; 22:5–16 ; 26:12–20 ; 2 Co 11:32–33).

 

 DAMNATION. Voir aussi Diable ; Enfer ; Fils de perdition ; Mort spirituelle

 

      Fait d'être arrêté dans sa progression et de se voir refuser l'accès à la présence de Dieu et à sa gloire. La damnation existe à des degrés divers. Tous ceux qui n'obtiennent pas la plénitude de l'exaltation céleste seront dans une certaine mesure limités dans leur progression et leurs droits, et dans cette même mesure, ils seront damnés.

 

Malheur à vous, hypocrites ! Vous serez jugés plus sévèrement, Mt 23:14. Quiconque blasphémera contre le Saint-Esprit est coupable d'un péché éternel, Mc 3:29. Ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement, Jn 5:29 (3 Né 26:5). Celui qui mange et boit indignement, mange et boit un jugement contre lui-même, 1 Co 11:29 (3 Né 18:28–29). Celui qui ne veut pas se repentir, être baptisé et persévérer jusqu'à la fin sera inévitablement damné, 2 Né 9:24(Mc 16:16 ; Ét 4:18 ; D&A 68:9 ; 84:74). Les méchants seraient plus malheureux de demeurer avec Dieu qu'avec les âmes damnées en enfer, Mrm 9:4. Celui qui ne fait rien tant qu'on ne le lui a pas commandé, celui-là est damné, D&A 58:29. Celui qui reçoit la plénitude de la nouvelle alliance éternelle doit respecter la loi, ou il sera damné, D&A 132:6.

 

 DAN. Voir aussi Jacob, fils d'Isaac ; Israël

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Jacob et de Bilha, servante de Rachel (Ge 30:5–6).

 

      Tribu de Dan : on trouve la bénédiction de Jacob sur Dan dans Ge 49:16–18. On trouve la bénédiction de Moïse sur la tribu de Dan dans De 33:22. Après son installation à Canaan, la tribu de Dan reçut une terre de dimensions réduites, extrêmement fertile (Jos 19:40–48). Elle eut beaucoup de mal à la protéger contre les Amoréens (Jg 1:34) et contre les Philistins (Jg 13:2, 24 ; 18:1). Il en résulta que les Danites partirent vers le nord de la Palestine (Jg 18), autour de Laïs, et rebaptisèrent cette ville Dan. Elle est connue comme étant la limite septentrionale de la Palestine qui s'étendait « depuis Dan jusqu'à Beer-Schéba ».

 

 DANIEL

 

      Personnage principal du livre de Daniel dans l'Ancien Testament. Prophète de Dieu et homme d'une grande foi.

 

      On ne sait rien de ses parents, mais ils semblent avoir été de souche royale (Da 1:3). Il fut emmené en captivité à Babylone, où il reçut le nom de Beltschatsar (Da 1:6–7). Avec trois autres captifs, il refusa la nourriture du roi pour des raisons religieuses (Da 1:8–16).

 

      Il gagna la faveur de Nebucadnetsar et de Darius par sa capacité d'interpréter les songes (Da 2 ; 4). Il lut et interpréta aussi l'écriture sur le mur (Da 5). Ses ennemis complotèrent contre lui, et il fut jeté dans une fosse à lions, mais le Seigneur lui sauva la vie (Da 6).

 

     Livre de Daniel : le livre comporte deux divisions : les chapitres 1–6 sont des récits concernant Daniel et ses trois compagnons ; les chapitres 7–12 sont les visions prophétiques de Daniel. Le livre enseigne l'importance d'être fidèle à Dieu et montre que le Seigneur bénit les fidèles.

 

      L'apport principal du livre est l'interprétation du songe du roi Nebucadnetsar. Dans ce songe, on voit le royaume de Dieu dans les derniers jours représenté comme une pierre détachée d'une montagne. La pierre roule jusqu'à remplir la terre entière (Da 2 ; voir aussi D&A 65:2).

 

 DARIUS. Voir aussi Babel, Babylone

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Roi des Mèdes, qui régna à Babylone après la mort de Belschatsar (Da 6:1 ; 6:10, 26–29 ; 9:1 ; 11:1).

 

 DAVID. Voir aussi Bath-Schéba ; Psaumes

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Roi d'Israël.

 

David était fils d'Isaï, de la tribu de Juda. C'était un jeune courageux qui tua un lion, un ours et le géant philistin Goliath (1 S 17). Il fut choisi et oint roi d'Israël. Comme Saül, il se rendit coupable, dans sa vie adulte, de crimes graves, mais, au contraire de Saül, il était capable d'une vraie contrition. Il put donc trouver le pardon, sauf pour le meurtre d'Urie (D&A 132:39). Sa vie peut se diviser en quatre parties : (1) à Bethléhem, où il était berger (1 S 16–17) ; (2) à la cour du roi Saül (1 S 18—19:18) ; (3) son existence de fugitif (1 S 19:18–2 S 1:27) ; (4) roi de Juda à Hébron (2 S 2–4) et, plus tard, roi de tout Israël (2 S 5–1 R 2:11).

 

      Après avoir commis l'adultère avec Bath-Schéba, David connut une série de malheurs qui gâchèrent les vingt dernières années de sa vie. Le pays, dans son ensemble, fut prospère pendant son règne, mais David, lui, subit les conséquences de ses péchés. Il y avait des querelles familiales constantes qui, dans le cas d'Absalom et d'Adonija, débouchèrent sur une véritable rébellion. Ces incidents sont l'accomplissement de la sentence prononcée par le prophète Nathan contre David à cause de son péché (2 S 12:7–13).

 

      En dépit de ces désastres, le règne de David fut le plus brillant de l'histoire israélite, car (1) il unit les tribus en une seule nation, (2) il s'assura la possession incontestée du pays, (3) il basa le gouvernement sur la religion véritable, de sorte que la volonté de Dieu était la loi d'Israël. Pour ces raisons, le règne de David fut considéré plus tard comme l'âge d'or du pays et le symbole de l'ère de gloire où le Messie viendrait (És 16:5 ; Jé 23:5 ; Éz 37:24–28).

 

      La vie de David illustre l'importance de persévérer dans la justice jusqu'à la fin. Quand il était jeune, le Seigneur le considérait comme « un homme selon son cœur » (1 S 13:14) ; devenu adulte, il parlait selon l'Esprit et eut beaucoup de révélations. Mais il paya très cher sa désobéissance aux commandements de Dieu (D&A 132:39).

 

 DÉBORA

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophétesse qui jugea Israël et encouragea Barak à lutter contre les Cananéens (Jg 4). Le cantique de Débora et de Barak célèbre la délivrance d'Israël de la servitude (Jg 5).

 

 DÉCLARATION OFFICIELLE — 1. Voir aussi Manifeste ; Mariage, se marier - Mariage plural ; Woodruff, Wilford

 

      Reproduite dans les dernières pages des Doctrine et Alliances, la première partie de la Déclaration officielle — 1 est aussi appelée le Manifeste. Elle fut donnée par le président Wilford Woodruff et présentée aux membres de l'Église lors de la conférence générale du 6 octobre 1890. À partir de 1862, diverses lois rendirent, pendant les vingt-cinq années qui suivirent, le mariage plural illégal aux États-Unis. Le Seigneur montra à Wilford Woodruff,  par la vision et la révélation, ce qui arriverait si les saints ne cessaient pas la pratique du mariage plural. Le Manifeste annonçait officiellement que l'on n'accomplissait plus de mariages pluraux.

 

 DÉCLARATION OFFICIELLE — 2. Voir aussi Kimball, Spencer W. ; Prêtrise

 

      Déclaration de doctrine concernant ceux qui peuvent détenir la prêtrise de Dieu, actuellement incluse dans les dernières pages des Doctrine et Alliances. Au début de juin 1978, le Seigneur révéla au président Spencer W. Kimball que la prêtrise devait être donnée à tous les membres masculins de l'Église qui étaient dignes. Cela rendait la prêtrise accessible à tous les hommes dignes, et les bénédictions du temple à tous les membres dignes. Le 30 septembre 1978, cette déclaration fut présentée à la conférence générale de l'Église et acceptée à l'unanimité.

 

 DEGRÉS DE GLOIRE. Voir aussi Gloire céleste ; Gloire téleste ; Gloire terrestre

 

      Différents royaumes dans les cieux. Lors du jugement final, chaque personne sera affectée à une demeure éternelle dans un royaume de gloire déterminé, à l'exception de ceux qui sont fils de Perdition.

 

Jésus a dit : Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père, Jn 14:2 (Ét 12:32). Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles, 1 Co 15:40–41. Paul fut ravi jusqu'au troisième ciel, 2 Co 12:2. Il y a un lieu où il n'y a pas de gloire, un lieu de châtiment éternel, D&A 76:30–38, 43–45. Il y a trois degrés de gloire, D&A 76:50–113 ; 88:20–32.

 

 DÉLUGE À L'ÉPOQUE DE NOÉ. Voir aussi Arc-en-ciel ; Arche ; Noé, patriarche biblique

 

      À l'époque de Noé, la terre fut complètement recouverte d'eau. Ce fut le baptême de la terre, et il symbolisait une purification (1 Pi 3:20–21).

 

Dieu fera venir le déluge d'eaux sur la terre, pour détruire toute chair, Ge 6:17 (Moï 7:34, 43, 50–52 ; 8:17, 30). Les eaux du déluge furent sur la terre, Ge 7:10. Dieu plaça un arc dans la nuée comme signe de l'alliance, Ge 9:9–17. Lorsque les eaux se furent retirées, l'Amérique devint un pays de choix, Ét 13:2. Les méchants périront dans le déluge, Moï 7:38 ; 8:24.

 

 DEMANDER. Voir aussi Prière

 

      Requérir une faveur particulière de Dieu.

 

Demandez, et l'on vous donnera, Mt 7:7. Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, Ja 1:5 (JS-H vv. 7–20). Demandez-moi avec foi, 1 Né 15:11. Si vous ne pouvez comprendre ces paroles, c'est parce que vous ne demandez pas, 2 Né 32:4. Demandez avec sincérité de cœur, Mos 4:10. Dieu vous accorde tout ce que vous demandez de juste, avec foi, Mos 4:21. Demandez à Dieu si ces choses ne sont pas vraies, Mro 10:4. Ils préfèrent les ténèbres à la lumière ; c'est pourquoi, ils ne veulent pas avoir recours à moi, D&A 10:21. Il vous est commandé de demander, en toutes choses, à Dieu, D&A 46:7.

 

 DERNIÈRE CÈNE. Voir aussi Pâque ; Sainte-Cène

 

      Selon le Nouveau Testament, dernier repas pris par Jésus avant son arrestation et sa crucifixion (Lu 22:14–18). Il prit ce repas avec ses douze apôtres lors de la Pâque (Mt 26:17–30 ; Mc 14:12–18 ; Lu 22:7–13).

 

Le Sauveur bénit le pain et le vin et le donne aux apôtres, Mt 26:26–29 (Mc 14:22–25 ; Lu 22:7–20). Jésus lave les pieds des apôtres, Jn 13. Judas est désigné comme étant celui qui va trahir Jésus, Jn 13:21–26 (Mt 26:20–25).

 

 DERNIERS JOURS. Voir aussi Seconde venue de Jésus-Christ ; Signes des temps

 

      L'époque où nous vivons. Les jours (ou la dispensation du temps) précédant immédiatement la seconde venue du Seigneur.

 

Je vous annoncerai ce qui vous arrivera dans la suite des temps, Ge 49:1. Le Rédempteur se lèvera le dernier sur la terre, Job 19:25. Dans la suite des temps, la maison de l'Éternel sera fondée, És 2:2. Dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles, 2 Ti 3:1–7. Les moqueurs des derniers jours nieront la Seconde Venue, 2 Pi 3:3–7. Je vous prophétise concernant les derniers jours, 2 Né 26:14–30. C'est là le nom que portera mon Église dans les derniers jours, c'est-à-dire l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, D&A 115:4. Le Christ viendra dans les derniers jours, Moï 7:60.

 

 DESCENDANCE D'ABRAHAM. Voir Abraham - Descendance d'Abraham

 

 DÉSÉRET. Voir aussi Jarédites

 

      Terme du Livre de Mormon. Mot jarédite signifiant « abeille » (Ét 2:3).

 

 DESTRUCTEUR. Voir aussi Diable

 

      Satan est le destructeur.

 

L'Éternel ne permettra pas au destructeur d'entrer dans vos maisons, Ex 12:23. Le destructeur se déplace sur la face des eaux, D&A 61:19. La sentinelle aurait pu sauver ma vigne des mains du destructeur, D&A 101:51–54.

 

 DETTE. Voir aussi Pardonner

 

      Au sens scripturaire du terme, l'argent ou les biens dus à autrui entraînent l'emprunteur dans une forme de servitude. Dans un autre sens, Jésus a enseigné que nous devions demander au Père de nous pardonner nos dettes, ou nous acquitter du paiement du prix de nos péchés - par l'expiation de Jésus-Christ - une fois que nous avons pardonné aux autres leurs offenses à notre égard (Mt 6:12 ; 3 Né 13:11).

 

Le méchant emprunte, et il ne rend pas, Ps 37:21. Celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête, Pr 22:7. Je t'avais remis en entier ta dette ; ne devais-tu pas avoir pitié ? Mt 18:23–35. Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres, Ro 13:8. Vous êtes éternellement redevables à votre Père céleste, Mos 2:21–24, 34. Quiconque emprunte à son prochain doit rendre la chose qu'il emprunte, Mos 4:28. Paie la dette et libère-toi de la servitude, D&A 19:35. Il est interdit de vous endetter auprès de vos ennemis, D&A 64:27. Payez toutes vos dettes, D&A 104:78. Ne vous endettez pas pour construire la maison du Seigneur, D&A 115:13.

 

 DEUTÉRONOME. Voir aussi Pentateuque

 

      Signifie « répétition de la loi ». C'est le cinquième livre de l'Ancien Testament.

 

      Le Deutéronome contient les trois derniers discours de Moïse, prononcés dans les plaines de Moab juste avant son enlèvement. Le premier discours (chapitres 1–4) sert d'introduction. Le deuxième discours (chapitres 5–26) se compose de deux parties : (1) les chapitres 5–11, les dix commandements et leur explication pratique, et (2) les chapitres 12–26, code de lois qui constitue le noyau de tout le livre. Le troisième discours (chapitres 27–30) contient le renouvellement solennel de l'alliance entre Israël et Dieu et l'annonce des bénédictions qui suivent l'obéissance et les malédictions qui suivent la désobéissance. Les chapitres 31–34 décrivent la remise de la loi aux Lévites, le cantique de Moïse et sa dernière bénédiction, et le départ de Moïse.

 

 DEUXIÈME ÉTAT. Voir Mortel, état

 

 DEVOIR. Voir aussi Obéir, obéissance, obéissant

 

      Au sens scripturaire du terme, tâche, mission ou responsabilité souvent donnée par le Seigneur ou ses serviteurs.

 

Observe ses commandements. C'est là ce que doit tout homme, Ec 12:15. Ce que l'Éternel demande de toi, c'est que tu pratiques la justice, Mi 6:8. Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes, Ac 5:29. Ils furent frappés d'afflictions, pour les inciter à se souvenir de leur devoir, Mos 1:17. Description des devoirs des anciens, prêtres, instructeurs et diacres, D&A 20:38–67. Les détenteurs de la prêtrise doivent remplir tous leurs devoirs de famille, D&A 20:47, 51. Description des devoirs des membres après le baptême, D&A 20:68–69. Mes anciens doivent attendre encore un peu que mon peuple connaisse plus parfaitement ce qui est de son devoir, D&A 105:10. Que chacun s'instruise de son devoir, D&A 107:99–100.

 

 DIABLE. Voir aussi Antéchrist ; Destructeur ; Enfer ; Esprit - Esprits malins ; Fils de perdition ; Lucifer

 

      Satan. Le diable est l'ennemi de la justice et de ceux qui cherchent à faire la volonté de Dieu. Il est, littéralement, un fils spirituel de Dieu et fut jadis un ange détenant de l'autorité en la présence de Dieu (És 14:12 ; 2 Né 2:17). Mais il se rebella dans la vie prémortelle et persuada le tiers des enfants spirituels de notre Père de se rebeller avec lui (D&A 29:36 ; Moï 4:1–4 ; Abr 3:27–28). Ils furent chassés du ciel, se virent refuser la possibilité d'obtenir un corps mortel et de faire l'expérience de la vie ici-bas, et seront éternellement damnés. Depuis qu'il est chassé du ciel, le diable cherche constamment à tromper tous les hommes et à les éloigner de l'œuvre de Dieu à rendre toute l'humanité aussi malheureuse que lui (Ap 12:9 ; 2 Né 2:27 ; 9:8–9).

 

 

Jésus réprimande le diable, Mt 17:18. Un feu éternel a été préparé pour le diable et pour ses anges, Mt 25:41. Résistez au diable, et il fuira loin de vous, Ja 4:7. Les méchants seront réduits à la captivité du diable, 1 Né 14:7. Le diable est le père de tous les mensonges, 2 Né 2:18(Moï 4:4). Il cherche à rendre tous les hommes malheureux comme lui, 2 Né 2:27. Si la chair ne se relevait plus, notre esprit serait inévitablement soumis au diable, 2 Né 9:8–9. Le diable fera rage, pacifiera et flattera, 2 Né 28:20–23. Ce qui est mauvais vient du diable, Om v. 25(Al 5:40 ; Mro 7:12, 17). Prenez garde qu'il ne s'élève des querelles parmi vous, et que vous n'obéissiez à l'esprit malin, Mos 2:32. Si vous n'êtes pas les brebis du bon berger, le diable est votre berger, Al 5:38–39. Le diable ne soutiendra pas ses enfants, Al 30:60. Priez continuellement, afin de ne pas être égarés par les tentations du diable, Al 34:39(3 Né 18:15, 18). Bâtissez votre fondation sur le Rédempteur, afin que la puissante tempête du diable n'ait aucun pouvoir sur vous, Hél 5:12. Le diable est l'auteur de tout péché, Hél 6:26–31. Le diable a cherché à dresser un plan habile, D&A 10:12. Il faut que le diable tente les enfants des hommes, sinon ils ne pourraient pas avoir leur libre arbitre, D&A 29:39. Adam devint assujetti à la volonté du diable, parce qu'il avait cédé à la tentation, D&A 29:40. Les fils de perdition régneront avec le diable et ses anges dans l'éternité, D&A 76:33, 44. Le diable sera lié pendant mille ans, D&A 88:110(Ap 20:2). Le Malin enlève la lumière et la vérité, D&A 93:39. Satan ne garda pas son premier état, Abr 3:28.

 

     Église du diable : Toutes les organisations mauvaises et profanes de la terre qui pervertissent l'Évangile pur et parfait et combattent l'Agneau de Dieu.

 

Le diable est le fondateur de la grande et abominable Église, 1 Né 13:6(1 Né 14:9). Il n'y a que deux Églises, une de l'Agneau de Dieu et une du diable, 1 Né 14:10(Al 5:39). Ne luttez contre aucune Église, si ce n'est l'Église du diable, D&A 18:20. La grande et abominable Église sera abattue, D&A 29:21.

 

 DIACRE. Voir aussi Prêtrise d'Aaron

 

      Appel au service dans l'Église à l'époque de l'apôtre Paul (Ph 1:1 ; 1 Ti 3:8–13) et office dans la Prêtrise d'Aaron (D&A 20:38, 57–59 ; 84:30, 111 ; 107:85).

 

 DIEU, DIVINITÉ. Voir aussi Jésus-Christ ; Père céleste ; Saint-Esprit ; Seigneur

 

      Il y a trois personnes distinctes dans la Divinité : Dieu, le Père éternel, son Fils, Jésus-Christ, et le Saint-Esprit. Nous croyons en chacun d'eux (AF 1). La révélation moderne nous apprend que le Père et le Fils ont un corps tangible de chair et d'os et que le Saint-Esprit est un personnage d'esprit, sans chair ni os (D&A 130:22–23). Ces trois Personnes sont une par l'unité et l'entente parfaite dans les desseins et la doctrine (Jn 17:21–23 ; 2 Né 31:21 ; 3 Né 11:27, 36).

 

     Dieu le Père : C'est généralement au Père, ou Élohim, que l'on donne le titre de Dieu. On l'appelle le Père parce qu'il est le Père de notre esprit (No 16:22 ; 27:16 ; Mal 2:10 ; Mt 6:9 ; Ép 4:6 ; Hé 12:9). Dieu le Père est le Souverain suprême de l'univers. Il est tout-puissant (Ge 18:14 ; Al 26:35 ; D&A 19:1–3), il est omniscient (Mt 6:8 ; 2 Né 2:24) et omniprésent par son Esprit (Ps 139:7–12 ; D&A 88:7–13, 41). L'humanité entretient avec Dieu des relations particulières qui mettent l'homme à part de tous les autres êtres créés : hommes et femmes sont les enfants spirituels de Dieu (Ps 82:6 ; 1 Jn 3:1–3 ; D&A 20:17–18).

 

      On voit rarement Dieu le Père apparaître à l'homme ou lui parler. Les Écritures disent qu'il a parlé à Adam et à Ève (Moï 4:14–31) et a présenté Jésus-Christ à plusieurs reprises (Mt 3:17 ; 17:5 ; Jn 12:28–29 ; 3 Né 11:3–7). Il apparut à Étienne (Ac 7:55–56) et à Joseph Smith (JS-H v. 17). Il apparut plus tard à Joseph Smith et à Sidney Rigdon (D&A 76:20–23). Dieu accorde parfois à ceux qui l'aiment et se purifient devant lui, la bénédiction de voir et de savoir personnellement qu'il est Dieu (Mt 5:8 ; 3 Né 12:8 ; D&A 76:116–118 ; D&A 93:1).

 

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Mc 15:34. Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut, Ac 16:17. Nous sommes de la race de Dieu, Ac 17:28–29. Tu offriras tes sacrements au Très-Haut, D&A 59:10–12. Hénoc vit les esprits que Dieu avait créés, Moï 6:36. Homme de Sainteté est son nom, Moï 6:57.

 

     Dieu le Fils : Le Dieu qui est connu sous le nom de Jéhovah est le Fils, Jésus-Christ (És 12:2 ; 43:11 ; 49:26 ; 1 Co 10:1–4 ; 1 Ti 1:1 ; Ap 1:8 ; 2 Né 22:2). Jésus agit sous la direction du Père et est en harmonie complète avec lui. Tous les hommes sont ses frères, car il est l'aîné des enfants spirituels d'Élohim. Certains passages d'Écriture l'appellent Dieu. Par exemple, l'Écriture dit que « Dieu créa les cieux et la terre » (Ge 1:1), mais c'était en fait Jésus qui était le Créateur sous la direction de Dieu le Père (Jn 1:1–3, 10–14 ; Hé 1:1–2).

 

Le Seigneur s'identifie comme étant JE SUIS, Ex 3:13–16. C'est moi, moi qui suis l'Éternel, et hors de moi il n'y a point de sauveur, És 43:11 (És 45:23). Je suis la lumière du monde, Jn 8:12. Avant qu'Abraham fût, je suis, Jn 8:58. Le Seigneur exercera son ministère parmi les hommes dans un tabernacle d'argile, Mos 3:5–10. Abinadi explique comment le Christ est le Père et le Fils, Mos 15:1–4 (Ét 3:14). Le Seigneur apparaît au frère de Jared, Ét 3. Écoutez les paroles du Christ, votre Seigneur et votre Dieu, Mro 8:8. Jéhovah est le Juge des vivants et des morts, Mro 10:34. Jésus apparaît à Joseph Smith et à Sidney Rigdon, D&A 76:20–23. Le Seigneur Jéhovah apparaît dans le temple de Kirtland, D&A 110:1–4. Jéhovah parle à Abraham, Abr 1:16–19. Jésus apparaît à Joseph Smith, JS-H v.17.

 

     Dieu le Saint-Esprit : Le Saint-Esprit est aussi un Dieu et est appelé l'Esprit-Saint, l'Esprit et l'Esprit de Dieu, entre autres noms et titres semblables. Avec l'aide du Saint-Esprit, l'homme peut connaître la volonté de Dieu le Père et savoir que Jésus est le Christ (1 Co 12:3).

 

Le Saint-Esprit vous enseignera ce qu'il faudra dire, Lu 12:12. L'Esprit-Saint est le consolateur, Jn 14:26 (16:7–15). Jésus donne des ordres aux apôtres par l'intermédiaire du Saint-Esprit, Ac 1:2. Le Saint-Esprit rend témoignage de Dieu et du Christ, Ac 5:29–32 (1 Co 12:3). C'est ce que le Saint-Esprit nous atteste aussi, Hé 10:10–17. Par le pouvoir du Saint-Esprit, vous pouvez connaître la vérité de toutes choses, Mro 10:5. Le Saint-Esprit est l'Esprit de révélation, D&A 8:2–3 (D&A 68:4).

 

 DIGNE, DIGNITÉ. Voir aussi Juste, justice

 

      Fait d'être personnellement juste et approuvé aux yeux de Dieu et des dirigeants qu'il a désignés.

 

Celui qui ne prend pas sa croix n'est pas digne de moi, Mt 10:38. L'ouvrier mérite son salaire, Lu 10:7 (D&A 31:5). Veillez à tout faire avec dignité, Mrm 9:29. Ils n'étaient baptisés que s'ils étaient dignes, Mro 6:1. Le paresseux ne sera pas considéré comme digne de demeurer, D&A 107:100. Celui qui ne supporte pas le châtiment n'est pas digne de mon royaume, D&A 136:31. La prêtrise a été accordée à tous les membres masculins dignes, DO-2.

 

 DILIGENCE

 

      Effort constant et vaillant surtout pour servir le Seigneur et obéir à sa parole.

 

Écoutez-moi donc, És 55:2. Dieu est le rémunérateur de qui le cherche, Hé 11:6. Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, 2 Pi 1:5. Enseignez la parole de Dieu en toute diligence, Jcb 1:19. Ils avaient sondé diligemment les Écritures, Al 17:2. Ils voulaient, en toute diligence, garder les commandements, 3 Né 6:14. Travaillons diligemment, Mro 9:6. Travaillez avec zèle à une bonne cause, D&A 58:27. Ne soyez pas paresseux, mais travaillez de toutes vos forces, D&A 75:3. Observez diligemment les paroles de la vie éternelle, D&A 84:43. Que chacun s'instruise de son devoir et apprenne à agir en toute diligence, D&A 107:99.

 

 DIMANCHE. Voir Sabbat

 

 DÎME. Voir aussi Argent ; Offrande

 

      Dixième partie de ce que gagne annuellement une personne, donnée au Seigneur par l'intermédiaire de l'Église. Les fonds de dîme sont utilisés pour construire des églises et des temples, soutenir l'œuvre missionnaire et édifier le royaume de Dieu sur la terre.

 

Abraham donne à Melchisédek la dîme de tout ce qu'il possède, Ge 14:18–20 (Hé 7:1–2, 9 ; Al 13:15). Toute dîme appartient à l'Éternel ; c'est une chose consacrée à l'Éternel, Lé 27:30–34. Tu lèveras la dîme de tout ce que tu produiras, De 14:22–28. Ils apportèrent en abondance la dîme de tout, 2 Ch 31:5. Un homme trompe-t-il Dieu ? En quoi t'avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes, Mal 3:8–11 (3 Né 24:8–11). Celui qui est dîmé ne sera pas brûlé à sa venue, D&A 64:23 (85:3). La maison du Seigneur sera bâtie par la dîme de son peuple, D&A 97:11–12. Le Seigneur révèle la loi de la dîme, D&A 119. L'affectation de la dîme sera décidée par un conseil, D&A 120.

 

 DISCERNEMENT, DON DU. Voir aussi Dons de l'Esprit

 

      Comprendre ou connaître quelque chose par la puissance de l'Esprit. Le don de discernement est un des dons de l'Esprit. Grâce à lui on perçoit la véritable personnalité des gens et la source et la signification des manifestations spirituelles.

 

L'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur, 1 S 16:7. Malheur à ceux qui appellent le mal bien, És 5:20 (2 Né 15:20). C'est spirituellement qu'on juge des choses de Dieu, 1 Co 2:14. À certains est donné le don de discernement des esprits, 1 Co 12:10. Ammon pouvait discerner ses pensées, Al 18:18, 32. La petite voix perça ceux qui entendirent, 3 Né 11:3. Afin de ne pas être séduits, recherchez les meilleurs dons, D&A 46:8, 23. Les dirigeants de l'Église reçoivent le pouvoir de discerner les dons de l'Esprit, D&A 46:27. Ce corps qui est rempli de lumière comprend tout, D&A 88:67. Moïse vit la terre, la discernant par l'Esprit de Dieu, Moï 1:27.

 

 DISCIPLE. Voir aussi Apôtre ; Chrétiens ; Conversion, converti ; Joug

 

      Partisan de Jésus-Christ, qui vit selon ses enseignements (D&A 41:5). Disciple est utilisé pour décrire les douze apôtres que le Christ appela pendant son ministère terrestre (Mt 10:1–4). On utilise aussi le mot disciple pour décrire les douze hommes choisis par Jésus pour diriger son Église chez les Néphites et les Lamanites (3 Né 19:4).

 

Scelle cette révélation, parmi mes disciples, És 8:16. Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, Jn 8:31. Mormon était disciple de Jésus-Christ, 3 Né 5:12–13. Vous êtes mes disciples, 3 Né 15:12. Trois disciples ne goûteront pas la mort, 3 Né 28:4–10. La voix d'avertissement s'adressera par la bouche des disciples, D&A 1:4. Mes disciples se tiendront en des lieux saints, D&A 45:32. Ceux qui ne se souviennent pas des pauvres, des nécessiteux, des malades et des affligés ne sont pas mes disciples, D&A 52:40. Quiconque n'est pas disposé à donner sa vie n'est pas mon disciple, D&A 103:27–28.

 

 DISCIPLES NÉPHITES. Voir Trois disciples néphites

 

 DISPENSATION. Voir aussi Clefs de la prêtrise ; Évangile ; Prêtrise ; Rétablissement de l'Évangile

 

      Une dispensation de l'Évangile est une époque au cours de laquelle le Seigneur a au moins un serviteur autorisé sur la terre qui détient les clefs de la Sainte Prêtrise.

 

      Adam, Hénoc, Noé, Abraham, Moïse, Jésus-Christ, Joseph Smith et d'autres ont chacun lancé une nouvelle dispensation de l'Évangile. Quand le Seigneur organise une dispensation, l'Évangile est de nouveau révélé de sorte que les gens de cette dispensation n'ont pas besoin d'avoir recours aux dispensations passées pour avoir la connaissance du plan de salut. La dispensation inaugurée par Joseph Smith s'appelle « la dispensation de la plénitude des temps ».

 

Le Dieu des cieux suscitera un royaume, Da 2:44 (D&A 65). Dans les derniers jours, je répandrai de mon Esprit sur toute chair, Ac 2:17 (Joë 3:1). Le ciel doit recevoir le Christ jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, Ac 3:21. Lorsque les temps seront accomplis, Dieu réunira toutes choses en Christ, Ép 1:10. J'établirai mon Église parmi eux, 3 Né 21:22. Le Seigneur a remis les clefs de son royaume et une dispensation de l'Évangile pour les derniers temps, D&A 27:13. Les clefs de cette dispensation sont remises entre vos mains, D&A 110:12–16. Toutes les clefs des dispensations passées ont été rétablies dans la dispensation de la plénitude des temps, D&A 128:18–21.

 

 DISPERSION D'ISRAËL. Voir Israël - Dispersion d'Israël

 

 DIVINISATION. Voir Exaltation ; Homme, Hommes - Homme, potentiel de devenir comme son Père céleste ; Vie éternelle

 

 DIVORCE. Voir aussi Mariage, se marier

 

      Dissolution d'un mariage par l'autorité civile ou ecclésiastique. Selon le Nouveau Testament, Dieu a permis le divorce dans certaines conditions à cause de la dureté du cœur des hommes ; mais, comme Jésus l'explique, « au commencement, il n'en était pas ainsi » (Mt 19:3–12). D'une manière générale, les Écritures mettent en garde contre le divorce et recommandent aux conjoints de s'aimer en justice (1 Co 7:10–12, D&A 42:22).

 

 DIX COMMANDEMENTS. Voir Commandements, les dix

 

 DIX TRIBUS. Voir Israël

 

 DOCTRINE DU CHRIST. Voir aussi Évangile ; Plan de rédemption

 

      Principes et enseignements de l'Évangile de Jésus-Christ.

 

Que mes instructions se répandent comme la pluie, De 32:2. Ceux qui murmuraient recevront instruction, És 29:24. La foule fut frappée de sa doctrine, Mt 7:28. Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé, Jn 7:16. Toute Écriture est utile pour enseigner, 2 Ti 3:16. Telle est la doctrine du Christ, et la seule et vraie doctrine du Père, 2 Né 31:21(2 Né 32:6). Il n'y aura plus de controverses parmi vous concernant les points de ma doctrine, 3 Né 11:28, 32, 35, 39–40. Satan excite le cœur des hommes aux querelles sur les points de ma doctrine, D&A 10:62–63–67. Enseignez aux enfants la doctrine du repentir, de la foi au Christ, du baptême et du don du Saint-Esprit, D&A 68:25. Enseignez-vous l'un à l'autre la doctrine du royaume, D&A 88:77–78. La doctrine de la prêtrise se distillera sur ton âme, D&A 121:45.

 

 DOCTRINE ET ALLIANCES. Voir aussi Canon ; Écritures ; Livre des Commandements ; Smith, Joseph, fils

 

      Recueil de révélations divines et de déclarations inspirées modernes. Le Seigneur les donna à Joseph Smith et à plusieurs de ses successeurs pour l'établissement et la gestion du royaume de Dieu dans les derniers jours sur la terre. Les Doctrine et Alliances sont un des ouvrages canoniques de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, parallèlement à la Bible, au Livre de Mormon et à la Perle de Grand Prix. Néanmoins, elles sont uniques en ce sens qu'elles ne sont pas la traduction de documents antiques ; le Seigneur a donné ces révélations aux apôtres qu'il s'est choisis à l'époque moderne pour rétablir son royaume. Dans les révélations, on entend la voix tendre mais ferme du Seigneur Jésus-Christ (D&A 18:35–36).

 

      Joseph Smith, le prophète, a dit que les Doctrine et Alliances étaient le fondement de l'Église dans les derniers jours et un profit pour le monde (D&A 70, chapeau). Les révélations qu'elles contiennent inaugurent les préparatifs de la seconde venue du Seigneur en accomplissement de toutes les paroles prononcées par les prophètes depuis le commencement du monde.

 

 DON. Voir aussi Don du Saint-Esprit ; Dons de l'Esprit

 

      Dieu accorde beaucoup de bénédictions et de dons aux hommes.

 

Il y a beaucoup de dons spirituels, 1 Co 12:4–10. Aspirez aux dons les meilleurs, 1 Co 12:31. Tout don parfait vient de Dieu, Ja 1:17. Le pouvoir du Saint-Esprit est le don de Dieu, 1 Né 10:17. Ceux qui disent qu'il n'y a pas de dons ne connaissent pas l'Évangile du Christ, Mrm 9:7–8. Tout bon don vient du Christ, Mro 10:8–18. La vie éternelle est le plus grand de tous les dons de Dieu, D&A 14:7(1 Né 15:36). Des dons sont accordés à ceux qui aiment le Seigneur, D&A 46:8–11. Tous les dons ne sont pas accordés à tout le monde, D&A 46:11–29.

 

 DON DU SAINT-ESPRIT. Voir aussi Dieu ; Don ; Dons de l'Esprit ; Saint-Esprit

 

      Tout membre de l'Église, baptisé et digne, a le droit d'avoir l'influence constante du Saint-Esprit. Après son baptême dans la véritable Église de Jésus-Christ, la personne reçoit le don du Saint-Esprit par l'imposition des mains de quelqu'un qui a l'autorité appropriée (Ac 8:12–25 ; Mro 2:1–3 ; D&A 39:23). Le fait de recevoir le don du Saint-Esprit est souvent qualifié de baptême de feu (Mt 3:11 ; D&A 19:31).

 

Il est commandé aux hommes de se repentir, d'être baptisés et de recevoir le don du Saint-Esprit, Ac 2:38. Pierre et Jean conféraient le don du Saint-Esprit par l'imposition des mains, Ac 8:14–22. Le Saint-Esprit se donne par l'imposition des mains, Ac 19:2–6. Le pardon des péchés se produit par le feu et par le Saint-Esprit, 2 Né 31:17. Nous croyons en l'imposition des mains pour le don du Saint-Esprit, AF 4.

 

 DONS DE l'ESPRIT. Voir aussi Don

 

      Bénédictions spirituelles particulières accordées par le Seigneur à des personnes dignes pour leur profit et pour qu'elles les utilisent pour le bien des autres. Les dons de l'Esprit sont décrits dans 1 Co 12:1–12 ; Mro 10:8–18 ; D&A 46:11–33.

 

Aspirez aux dons les meilleurs, 1 Co 12:31 (1 Co 14:1). Les Néphites reçurent beaucoup de dons de l'Esprit, Al 9:21. Malheur à celui qui dira que le Seigneur n'agit plus par les dons ou par le pouvoir du Saint-Esprit, 3 Né 29:6. Dieu accorde des dons aux fidèles, Mrm 9:7. Les dons sont accordés par l'Esprit du Christ, Mro 10:17. Il y a de nombreux dons, et chacun reçoit un don par l'Esprit de Dieu, D&A 46:11. Les dirigeants de l'Église reçoivent le pouvoir de discerner les dons de l'Esprit, D&A 46:27. Le président de l'Église a tous les dons de Dieu, D&A 107:92.

 

 DOTATION. Voir aussi Temple, maison du Seigneur

 

      Dans un sens général, don de pouvoir venant de Dieu. Les membres de l'Église qui sont dignes peuvent être dotés de puissance par les ordonnances du temple qui leur donnent l'enseignement et les alliances de la Sainte Prêtrise dont ils ont besoin pour parvenir à l'exaltation. La dotation comprend des enseignements concernant le plan de salut.

 

Vous y serez revêtus du pouvoir d'en haut, D&A 38:32, 38 (Lu 24:49 ; D&A 43:16). Bâtir une maison, maison dans laquelle j'ai dessein de doter ceux que j'ai élus, D&A 95:8. J'ai préparé une grande dotation et une grande bénédiction, D&A 105:12, 18, 33. Beaucoup se réjouiront à cause de la dotation que mes serviteurs ont reçue, D&A 110:9. La gloire, l'honneur et la dotation sont ordonnés par l'ordonnance de ma sainte maison, D&A 124:39. Si un homme est appelé de mon Père comme le fut Aaron, il est doté des clefs de la prêtrise, D&A 132:59.

 

 DOUCEUR, DOUX. Voir aussi Humble, humilier, humilité ; Patience

 

      Juste, réceptif et patient dans la souffrance. Ceux qui sont doux sont disposés à suivre les enseignements de l'Évangile.

 

Recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, Mt 11:29. La douceur est un fruit de l'Esprit, Ga 5:22–23. Le serviteur du Seigneur doit avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ; il doit redresser avec douceur les adversaires, 2 Ti 2:24–25. Un esprit doux et paisible est d'un grand prix devant Dieu, 1 Pi 3:4. Nul n'est acceptable devant Dieu, si ce n'est ceux qui sont doux et humbles de cœur, Mro 7:44. Le pardon des péchés apporte la douceur et l'humilité de cœur ; et à cause de la douceur et de l'humilité de cœur vient la visitation du Saint-Esprit, Mro 8:26. Gouverne ta maison avec douceur, D&A 31:9. Le pouvoir et l'influence de la prêtrise peuvent être conservés par la gentillesse et la douceur, D&A 121:41.

 

 DOUZE, COLLÈGE DES. Voir Apôtre

 

 DOUZE TRIBUS D'ISRAËL. Voir Israël - Les douze tribus d'Israël

 

 

 

E

 

EAU VIVE. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Symbole de Jésus-Christ et de ses enseignements. De même que l'eau est indispensable à la vie physique, de même le Sauveur et ses enseignements (l'eau vive) sont essentiels à la vie éternelle.

 

Vous puiserez de l'eau avec joie aux sources du salut, És 12:3. Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, Jé 2:13. Celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura jamais soif, Jn 4:6–15. Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive, Jn 7:37. La barre de fer conduisait à la source d'eau vive, 1 Né 11:25. Venir prendre gratuitement de l'eau de la vie, D&A 10:66. Mes commandements seront une source d'eau vive, D&A 63:23.

 

 ECCLÉSIASTE

 

      Livre de l'Ancien Testament contenant des réflexions sur les problèmes les plus profonds de la vie.

 

      L'ecclésiaste, c'est-à-dire le prédicateur, auteur du livre, en écrit une grande partie du point de vue de ceux qui n'ont pas la compréhension que donne l'Évangile. Il écrit selon les sentiments des habitants du monde, c'est-à-dire de ceux qui sont « sous le soleil » (Ec 1:9). Une grande partie du livre paraît négative et pessimiste (Ec 9:5, 10). Ce n'est pas comme cela que le Seigneur voudrait que nous voyions la vie mais plutôt la façon dont le prédicateur constate que les choses apparaissent à ceux qui ne sont pas éclairés ici-bas. La partie du livre la plus empreinte de spiritualité se trouve aux chapitres 11 et 12, où l'auteur conclut que la seule chose qui ait une valeur durable est l'obéissance aux commandements de Dieu.

 

 ÉCOLE DES PROPHÈTES. Voir aussi Smith, Joseph, fils

 

      À Kirtland (Ohio), au cours de l'hiver de 1832–1833, le Seigneur commanda à Joseph Smith d'organiser une école pour former les frères dans tout ce qui avait trait à l'Évangile et au royaume de Dieu. Une grande partie des premiers dirigeants de l'Église sont issus de cette école. Une autre école des prophètes ou des anciens fut dirigée par Parley P. Pratt dans le comté de Jackson (Missouri) (D&A 97:1–6). Des écoles semblables furent créées peu après l'émigration des saints vers l'Ouest ; mais on ne tarda pas à les fermer. Aujourd'hui l'Évangile s'enseigne au foyer, dans les collèges de la prêtrise et les diverses organisations auxiliaires, et par l'intermédiaire des écoles de l'Église et des cours de séminaire et d'institut.

 

Sanctifiez-vous et enseignez-vous les uns aux autres la doctrine du royaume, D&A 88:74–80. Cherchez diligemment et enseignez-vous les uns aux autres, D&A 88:118–122. Exposé sur l'ordre de l'école des prophètes, D&A 88:127–141. La Première Présidence détient les clefs de l'école des prophètes, D&A 90:6–7.

 

 ÉCOUTER. Voir aussi Obéir, obéissance, obéissant ; Oreille

 

      Écouter la voix ou les enseignements du Seigneur et y obéir.

 

L'Éternel suscitera un prophète comme moi : vous l'écouterez, De 18:5. L'obéissance vaut mieux que la graisse des béliers du sacrifice, 1 S 15:20–23. Nous n'avons pas écouté tes serviteurs, les prophètes, Da 9:6. Les justes qui écoutent les paroles des prophètes ne périront pas, 2 Né 26:8. Si vous ne voulez pas écouter la voix du bon berger, vous n'êtes pas ses brebis, Al 5:38(Hél 7:18). Écoute, ô peuple de mon Église, D&A 1:1. Quiconque écoute la voix de l'Esprit est éclairé et vient au Père, D&A 84:46–47. Ils étaient lents à écouter le Seigneur ; c'est pourquoi il est lent à écouter leurs prières, D&A 101:7–9. Ceux qui n'écoutent pas les commandements sont châtiés, D&A 103:4(Moï 4:4).

 

 ÉCRITURES. Voir aussi Bible ; Canon ; Chronologie ; Doctrine et Alliances ; Livre de Mormon ; Parole de Dieu ; Perle de Grand Prix

 

      Paroles écrites et dites par les saints hommes de Dieu inspirés par le Saint-Esprit. Les Écritures officiellement canonisées par l'Église d'aujourd'hui se composent de la Bible, du Livre de Mormon, des Doctrine et Alliances et de la Perle de Grand Prix. Jésus et les auteurs du Nouveau Testament considéraient les livres de l'Ancien Testament comme Écritures (Mt 22:29 ; Jn 5:39 ; 2 Ti 3:15 ; 2 Pi 1:20–21).

 

Notre cœur ne brûlait-il pas au-dedans de nous, lorsqu'il nous expliquait les Écritures, Lu 24:32. Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi, Jn 5:39. Les paroles du Christ vous diront tout ce que vous devez faire, 2 Né 32:3. Tous ceux qui sont amenés à croire aux Écritures saintes sont fermes et constants dans la foi, Hél 15:7–8. Les hommes sont dans l'erreur, car ils tordent le sens des Écritures et ne les comprennent pas, D&A 10:63. Ces paroles ne sont ni des hommes ni de l'homme, mais de moi, D&A 18:34–36. La parution du Livre de Mormon prouve au monde que les Écritures sont vraies, D&A 20:2, 8–12. Consacrez votre temps à étudier les Écritures, D&A 26:1. Les Écritures sont données pour l'instruction des saints, D&A 33:16. Les Écritures sont données pour le salut des élus, D&A 35:20. Enseignez les principes de mon Évangile qui sont dans la Bible et le Livre de Mormon, D&A 42:12. Mes lois à ce sujet sont données dans mes Écritures, D&A 42:28. Tout ce qui est dit sous l'influence du Saint-Esprit est Écriture, D&A 68:4.

 

Écritures perdues : Il y a beaucoup d'écrits sacrés mentionnés dans les Écritures que nous n'avons pas aujourd'hui. Parmi eux, il y a les livres et les auteurs suivants : le livre de l'alliance (Ex 24:7), les Guerres de l'Éternel (No 21:14), le livre du Juste (Jos 10:13 ; 2 S 1:18), le livre des actes de Salomon (1 R 11:41), le livre de Samuel le voyant, le livre de Nathan le prophète, le livre de Gad le voyant (1 Ch 29:29 ; 2 Ch 9:29) ; la prophétie d'Achija de Silo, les révélations de Jéedo (2 Ch 9:29), les livres de Schemaeja le prophète et d'Iddo le prophète (2 Ch 12:15 ; 13:22), les mémoires de Jéhu (2 Ch: 20:34), le livre de Hozaï (2 Ch 33:19), Enoch/Hénoc (Jud v. 14) et les paroles de Zénock, Néum et Zénos (1 Né 19:10), Zénos (Ja 5:1), Zénock et Ézias (Hél 8:20) et un livre de souvenir (Moï 6:5) ; et des épîtres aux Corinthiens (1 Co 5:9), aux Éphésiens (Ép 3:3) et aux Laodicéens (Col 4:16).

 

Les Écritures seront préservées : Que nous obtenions ces annales, afin de préserver les paroles qui ont été dites par les prophètes, 1 Né 3:19–20. Je devais préserver ces plaques, Jcb 1:3. Ces choses ont été gardées et préservées par la main de Dieu, Mos 1:5. Veille à prendre soin de ces objets sacrés, Al 37:47. Les Écritures seront conservées en lieu sûr, D&A 42:56. Employez tous les efforts à les conserver, JS-H v. 59.

 

Valeur des Écritures : Tu liras cette loi devant tout Israël, De 31:10–13. Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche, Jos 1:8. La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme, Ps 19:8. Ta parole est une lampe à mes pieds, Ps 119:105. Les Écritures témoignent de moi, Jn 5:39. Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, 2 Ti 3:15–16. Je comparais toutes les Écritures à nous, afin que cela fût pour notre profit et notre instruction, 1 Né 19:23. Mon âme fait ses délices des Écritures, 2 Né 4:15–16. Nous travaillons diligemment à écrire, pour persuader nos enfants, et aussi nos frères, de croire au Christ, 2 Né 25:23. Il sonda les Écritures et n'écouta plus les paroles de ce méchant homme, Jcb 7:23(Al 14:1). S'il n'y avait pas eu ces plaques, nous aurions dû souffrir dans l'ignorance, Mos 1:2–7. Ils avaient sondé diligemment les Écritures afin de connaître la parole de Dieu, Al 17:2–3. Les Écritures sont préservées pour amener des âmes au salut, Al 37:1–19 (2 Né 3:15). La parole de Dieu conduira l'homme du Christ, Hél 3:29. Tout ce qu'ils diront sous l'inspiration du Saint-Esprit sera Écriture et le pouvoir de Dieu pour le salut, D&A 68:4. Imprimez la plénitude de mes Écritures dans le but d'édifier mon Église et pour préparer mon peuple, D&A 104:58–59. Quiconque garde précieusement ma parole ne sera pas séduit, JS-M v. 37.

 

Prophéties concernant la parution des Écritures : Ésaïe prédit la parution du Livre de Mormon, És 29:11–14. Prends une pièce de bois, et écris dessus : Pour Juda, Éz 37:15–20. D'autres livres paraîtront, 1 Né 13:39. Vous ne devez pas penser que la Bible contient toutes mes paroles, 2 Né 29:10–14. Saisissez-vous de l'Évangile du Christ, qui sera placé devant vous, dans les annales qui vous parviendront, Mrm 7:8–9. Béni soit celui qui amènera ces choses à la lumière, Mrm 8:16. Ecris-le ; et je le montrerai, lorsque je le jugerai bon, Ét 3:27(4:7). Nous croyons qu'il révélera encore beaucoup de choses, AF 9.

 

 ÉCRITURES PERDUES. Voir Écritures - Écritures perdues

 

 ÉDEN. Voir aussi Adam ; Ève

 

      Lieu où vécurent Adam et Ève, nos premiers parents (Ge 2:8—3:24 ; 4:16 ; 2 Né 2:19–25 ; Moï 3, 4 ; Abr 5), décrit comme un jardin situé en Éden du côté de l'orient. Adam et Ève furent chassés d'Éden après avoir mangé du fruit défendu et être devenus mortels (Moï 4:29). La révélation moderne confirme le récit biblique du jardin d'Éden. Elle ajoute l'information importante qu'il se trouvait dans ce qui est maintenant l'Amérique du Nord (D&A 116, 117:8).

 

 ÉGLISE DE JÉSUS-CHRIST. Voir aussi Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours ; Église, nom de l' ; Église, signes de la vraie ; Rétablissement de l'Évangile ; Royaume de Dieu ou royaume des cieux ; Saint

 

 

      Groupe de croyants organisés qui ont pris sur eux le nom de Jésus par le baptême et la confirmation. Pour être la vraie Église, elle doit être l'Église du Seigneur : elle doit avoir son autorité, ses enseignements, ses lois, ses ordonnances et son nom, et elle doit être gouvernée par lui, par l'intermédiaire des représentants qu'il a désignés.

 

Le Seigneur ajoutait chaque jour à l'Église, Ac 2:47. Nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, Ro 12:5. Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, 1 Co 12:13. L'Église est édifiée sur le fondement des apôtres et des prophètes, Ép 2:19–20. Les apôtres et les prophètes sont essentiels à l'Église, Ép 4:11–16. Le Christ est le chef de l'Église, Ép 5:23. En dépit du fait qu'il y avait beaucoup d'Églises, elles étaient toutes une seule Église, Mos 25:19–22. L'Église fut purifiée et l'ordre y fut établi, Al 6:1–6. L'Église du Christ doit être appelée de son nom, 3 Né 27:8. L'Église se réunissait souvent pour jeûner et pour prier, et pour se parler, Mro 6:5. La seule Église vraie et vivante, D&A 1:30. Naissance de l'Église du Christ en ces derniers jours, D&A 20:1. Le Seigneur appelle ses serviteurs à édifier son Église, D&A 39:13. Car c'est là le nom que portera mon Église dans les derniers jours, D&A 115:4.

 

 ÉGLISE DE JÉSUS-CHRIST DES SAINTS DES DERNIERS JOURS. Voir aussi Église de Jésus-Christ ; Église, nom de l' ; Église, signes de la vraie ; Rétablissement de l'Évangile

 

      Nom donné à l'Église du Christ dans les derniers jours pour la distinguer de l'Église des autres dispensations (D&A 115:3–4).

 

Le Seigneur déversera la connaissance sur les saints des derniers jours, D&A 121:33. Joseph Smith est le prophète et voyant de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, D&A 127:12. Le grand jour du Seigneur est proche pour les saints des derniers jours, D&A 128:21, 24. Joseph Smith a aidé à rassembler les saints des derniers jours, D&A 135:3. Des compagnies de saints des derniers jours doivent être organisées pour le voyage vers l'ouest des États-Unis, D&A 136:2. Mise au point à propos de la loi sur le mariage dans l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, D&A DO-1. La prêtrise est accordée à tous les membres masculins de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours qui sont dignes, D&A DO-2. Récit de la Première Vision pour tous les saints des derniers jours, JS-H v. 1.

 

 ÉGLISE, GRANDE ET ABOMINABLE. Voir Diable - Église du diable

 

 ÉGLISE, NOM DE L'. Voir aussi Église de Jésus-Christ ; Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours ; Mormons

 

      Dans le Livre de Mormon, lorsqu'il rend visite aux Néphites justes peu après sa résurrection, Jésus-Christ dit que son Église doit porter son nom (3 Né 27:3–8). À l'époque moderne, le Seigneur a révélé que le nom de l'Église est Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (D&A 115:4).

 

 ÉGLISE, SIGNES DE LA VRAIE. Voir aussi Église de Jésus-Christ ; Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours ; Signe

 

      Doctrine et œuvres d'une Église qui montrent qu'elle est approuvée par Dieu et est le moyen prévu par lui pour permettre à ses enfants d'obtenir la plénitude de ses bénédictions. Voici quelques signes de l'Église vraie :

 

Compréhension correcte de la Divinité : Dieu créa l'homme à son image, Ge 1:26–27. L'Éternel parlait avec Moïse face à face, Ex 33:11. La vie éternelle, c'est connaître Dieu le Père et Jésus-Christ, Jn 17:3. Le Père et le Fils ont un corps de chair et d'os, D&A 130:22–23. Le Père et le Fils apparurent à Joseph Smith, JS-H vv. 15–20. Nous croyons en Dieu, le Père éternel, AF 1.

 

Premiers principes et ordonnances : Si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, Jn 3:3–5. Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, Ac 2:38. Ils leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit, Ac 8:14–17. Vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ, Ga 3:26–27. Repentez-vous, et soyez baptisés au nom de mon Fils bien-aimé, 2 Né 31:11–21. Ceux qui croyaient étaient baptisés et recevaient l'Esprit-Saint par l'imposition des mains, D&A 76:50–53. Il faut la prêtrise appropriée pour baptiser et conférer le don du Saint-Esprit, JS-H vv. 70–72. Description des premiers principes et ordonnances de l'Évangile, AF 4.

 

Révélation : Quand il n'y a pas de révélation, le peuple est sans frein, Pr 29:18. L'Éternel révèle ses secrets à ses prophètes, Amos 3:7. L'Église est édifiée sur le rocher de la révélation, Mt 16:17–18 (D&A 33:13). Malheur à celui qui dira que le Seigneur n'agit plus par révélation, 3 Né 29:6. Les révélations et les commandements nous sont donnés par l'intermédiaire de celui qui est désigné, D&A 43:2–7. Nous croyons tout ce que Dieu a révélé, AF 9.

 

Prophètes : L'Église est édifiée sur le fondement des apôtres et des prophètes, Ép 2:19–20. Les apôtres et les prophètes sont essentiels à l'Église, Ép 4:11–16. Joseph Smith fut appelé pour être voyant, prophète et apôtre, D&A 21:1–3. Nous croyons aux prophètes, AF 6.

 

Autorité : Jésus donna à ses disciples le pouvoir et l'autorité, Lu 9:1–2 (Jn 15:16). Néphi, fils d'Hélaman, avait reçu une grande autorité de Dieu, Hél 11:18(3 Né 7:17). Le prophète doit recevoir les commandements pour l'Église, D&A 21:4–5. Nul ne peut prêcher l'Évangile ou édifier l'Église, s'il n'est ordonné par quelqu'un qui a l'autorité, D&A 42:11. Les anciens doivent prêcher l'Évangile, agissant dans l'autorité, D&A 68:8. Quiconque prêche ou exerce un ministère pour Dieu doit être appelé de Dieu par ceux qui ont l'autorité, AF 5.

 

D'autres Écritures doivent paraître : La pièce de bois de Juda sera unie à celle de Joseph, Éz 37:15–20. La parution d'Écritures modernes est prédite, 1 Né 13:38–41. Nous croyons que Dieu révélera encore beaucoup de choses grandes et importantes, AF 9.

 

Organisation de l'Église : L'Église est édifiée sur le fondement des apôtres et des prophètes, Ép 2:19–20. Les apôtres et les prophètes sont essentiels à l'Église, Ép 4:11–16. Le Christ est le chef de l'Église, Ép 5:23. L'Église du Christ doit porter son nom, 3 Né 27:8. Nous croyons à la même organisation que celle qui existait dans l'Église primitive, AF 6.

 

Œuvre missionnaire : Allez, faites de toutes les nations des disciples, Mt 28:19–20. Soixante-dix hommes sont appelés à prêcher l'Évangile, Lu 10:1. Ils désiraient que le salut fût annoncé à toute la création, Mos 28:3. Les anciens doivent aller, prêchant mon Évangile, deux par deux, D&A 42:6. L'Évangile doit être prêché à toute la création, D&A 58:64.

 

Dons spirituels : Ils se mirent à parler en d'autres langues, Ac 2:4. Les anciens doivent guérir les malades, Ja 5:14. Ne niez pas les dons de Dieu, Mro 10:8. Liste des dons spirituels, D&A 46:13–26 (Mro 10:9–18 ; 1 Co 12:1–11).

 

Temples : Je traiterai avec eux une alliance, et je placerai mon sanctuaire au milieu d'eux pour toujours, Éz 37:26–27. Soudain entrera dans son temple le Seigneur, Mal 3:1. Néphi construisit un temple, 2 Né 5:16. Les saints sont réprimandés parce qu'ils n'ont pas construit la maison du Seigneur, D&A 95 (88:119). Le peuple du Seigneur construit toujours des temples pour l'accomplissement de saintes ordonnances, D&A 124:37–44. La construction de temples et l'accomplissement d'ordonnances font partie de la grande œuvre des derniers jours, D&A 138:53–54.

 

 ÉGYPTE

 

      Pays situé dans le coin nord-est de l'Afrique. Une grande partie de l'Égypte est désertique. La plupart des habitants vivent dans la vallée du Nil, longue de quelque 900 km.

 

      L'Égypte ancienne était riche et prospère. De grands travaux publics furent effectués : canaux d'irrigation, villes fortifiées, monuments royaux, en particulier des pyramides et des temples qui comptent toujours parmi les merveilles du monde. Pendant un certain temps, le gouvernement égyptien imita l'ordre patriarcal de la prêtrise (Abr 1:21–27).

 

Abraham et Joseph sont conduits en Égypte pour sauver leurs familles de la famine, Ge 12:10 (Ge 37:28). Joseph est vendu en Égypte, Ge 45:4–5 (1 Né 5:14–15). Jacob est conduit en Égypte, Ge 46:1–7. Moïse fait sortir les Israélites d'Égypte, Ex 3:7–10 ; 13:14 (Hé 11:27 ; 1 Né 17:40 ; Moï 1:25–26). L'Égypte symbolisait le mal, Éz 29:14–15 (Os 9:3–7 ; Abr 1:6, 8, 11–12, 23). Un ange dit à Joseph de fuir en Égypte avec Marie et Jésus, Mt 2:13 (Os 11:1).

 

 ÉGYPTUS

 

      Nom de la femme et d'une fille de Cham, fils de Noé. En chaldéen, le nom signifie Égypte, ou ce qui est interdit (Abr 1:23–25).

 

 ÉLECTION. Voir aussi Vocation et élection.

 

      Sur la base de la dignité dans la vie prémortelle, Dieu a choisi ceux qui seraient la descendance d'Abraham et la maison d'Israël et deviendraient le peuple de l'alliance (De 32:7–9 ; Abr 2:9–11). Ces personnes ont reçu des bénédictions et des devoirs particuliers pour pouvoir faire du bien à toutes les nations du monde (Ro 11:5–7 ; 1 Pi 1:2 ; Al 13:1–5 ; D&A 84:99). Mais même ceux-là doivent être appelés et élus dans cette vie pour obtenir le salut.

 

 ÉLI. Voir aussi Samuel, prophète de l'Ancien Testament

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Sacrificateur et juge à l'époque où le Seigneur appela Samuel à être prophète (1 S 3). Le Seigneur le réprimanda parce qu'il tolérait la méchanceté de ses fils (1 S 2:22–36 ; 3:13).

 

 ÉLIAS. Voir aussi Élie

 

      Le nom ou titre Élias est utilisé de plusieurs manières dans les Écritures :

 

      Précurseur : Confondu avec Élie dans le Nouveau Testament, il signifie précurseur. Par exemple, Jean-Baptiste était un Élie (Élias) parce qu'il était envoyé préparer la voie à Jésus (Mt 17:12–13).

 

     Rétablisseur : Le titre Élias a également été appliqué à d'autres personnes qui avaient une mission spécifique à accomplir, comme Jean le Révélateur (D&A 77:14) et Gabriel (Lu 1:11–20 ; D&A 27:6–7 ; 110:12).

 

     Un homme de la dispensation d'Abraham : Un prophète appelé Ésaïas ou Élias qui vécut apparemment du temps d'Abraham (D&A 84:11–13 ; 110:12).

 

 ÉLIE. Voir aussi Élias ; Salut ; Scellement, sceller

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui est revenu dans les derniers jours conférer les clefs du pouvoir de scellement à Joseph Smith et à Oliver Cowdery. De son temps, Élie exerça son ministère dans le royaume d'Israël (1 R 17–2 R 2). Il avait une grande foi au Seigneur et est connu pour ses nombreux miracles. Il empêcha la pluie de tomber pendant trois ans et demi. Il ressuscita un jeune garçon et fit descendre le feu du ciel (1 R 17–18). Les Juifs attendent encore le retour d'Élie, comme prophétisé par Malachie (Mal 3:23). Il reste l'invité lors de la fête juive de la Pâque, où une porte ouverte et un siège inoccupé l'attendent toujours.

 

      Joseph Smith, le prophète, a dit qu'Élie détenait le pouvoir de scellement de la Prêtrise de Melchisédek et avait été le dernier prophète à le détenir avant le temps de Jésus-Christ. Il apparut sur la montagne de la Transfiguration avec Moïse et conféra les clefs de la prêtrise à Pierre, Jacques et Jean (Mt 17:3). Il apparut de nouveau, le 3 avril 1836, avec Moïse et d'autres, au temple de Kirtland, en Ohio, et conféra les mêmes clefs à Joseph Smith et à Oliver Cowdery (D&A 110:13–16). Tout cela était en vue de la seconde venue du Seigneur, comme mentionné dans Malachie 3:23–24.

 

      Le pouvoir d'Élie est le pouvoir de scellement de la prêtrise par lequel ce qui est lié ou délié sur la terre est lié ou délié dans le ciel (D&A 128:8–18). Les serviteurs que le Seigneur s'est choisis aujourd'hui ici-bas ont ce pouvoir de scellement et accomplissent les ordonnances salvatrices de l'Évangile pour les vivants et les morts (D&A 128:8).

 

Scelle les cieux et est nourri par des corbeaux, 1 R 17:1–7. Commande que le pot de farine et la cruche d'huile de la veuve ne s'épuisent pas, 1 R 17:8–16. Ressuscite le fils de la veuve, 1 R 17:17–24. Vainc les prophètes de Baal, 1 R 18:21–39. Le murmure doux et léger lui parle, 1 R 19:11–12. Monte au ciel dans un char de feu, 2 R 2:11.

 

Malachie prophétise son retour dans les derniers jours, Mal 4:5–6 (3 Né 25:5). Apparaît en 1836 au temple de Kirtland, D&A 110:13–16.

 

 ÉLISABETH. Voir aussi Jean-Baptiste

 

      Personnage du Nouveau Testament. Femme de Zacharie, mère de Jean-Baptiste et parente de Marie (Lu 1:5–60).

 

 ÉLISÉE

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophète du royaume d'Israël et conseiller de confiance de plusieurs rois de ce pays.

 

      Élisée était de caractère doux et affectueux, dépourvu du zèle ardent qui distinguait son maître Élie. Ses miracles bien connus (2 R 2–5 ; 8) témoignent qu'il avait véritablement reçu le pouvoir d'Élie lorsqu'il lui succéda comme prophète (2 R:9–12). Par exemple, il assainit l'eau d'alimentation de Jéricho, divisa les eaux du Jourdain, multiplia l'huile d'une veuve, ressuscita un jeune homme, guérit un homme de la lèpre, fit flotter une cognée et frappa d'aveuglement les Syriens (2 R 2–6). Son ministère dura plus de cinquante ans pendant les règnes de Joram, Jéhu, Joachaz et Joas.

 

Reçoit le manteau d'Élie, 2 R 2:13. Multiplie l'huile de la veuve, 2 R 4:1–7. Ressuscite le fils de la Sunamite, 2 R 4:18–37. Guérit Naaman, le Syrien, 2 R 5:1–14. Frappe d'aveuglement les soldats syriens et ouvre les yeux de son serviteur, 2 R 6:8–23.

 

 ÉLOHIM. Voir Dieu ; Père céleste

 

 ÉLUS. Voir aussi Appel, appelé de Dieu, appeler

 

      Les élus sont ceux qui aiment Dieu de tout leur cœur et mènent une vie qui lui est agréable. Ceux qui vivent ainsi comme ses disciples seront un jour choisis par le Seigneur pour être parmi ses enfants élus.

 

J'ai fait une alliance avec mon élu, Ps 89:4. Il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus, Mt 22:14 (20:16 ; D&A 95:5 ; 121:34–40). Ils séduiront, s'il était possible, même les élus, Mt 24:24. Les saints sont une race élue, un sacerdoce royal, 1 Pi 2:9. Jean se réjouit parce que les enfants de l'élue sont loyaux et fidèles, 2 Jn 1. Tes péchés te sont pardonnés, et tu es une dame élue, D&A 25:3. Mes élus entendent ma voix et ne s'endurcissent pas le cœur, D&A 29:7. De même, je rassemblerai mes élus des quatre coins de la terre, D&A 33:6. Les Écritures seront données pour le salut de mes élus, D&A 35:20–21. Ceux qui magnifient leur appel dans la prêtrise deviennent les élus de Dieu, D&A 84:33–34. Israël était l'élu de Dieu, Moï 1:26. Le Christ était le Bien-aimé et l'Élu de Dieu depuis le commencement, Moï 4:2. À cause des élus, les jours de tribulation seront abrégés, JS-M v. 20.

 

 EMMANUEL. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Un des noms de Jésus-Christ. Il vient de mots hébreux signifiant « Dieu avec nous ».

 

Emmanuel est un nom-titre donné comme signe de la délivrance de Dieu (És 7:14). Matthieu considère l'allusion d'Ésaïe à Emmanuel comme une prophétie de la naissance de Jésus sur cette terre (Mt 1:18–25). Le nom apparaît aussi dans l'Écriture moderne (2 Né 17:14 ; 2 Né 18:8 ; D&A 128:22).

 

 EMPIRE ROMAIN. Voir aussi Rome

 

      L'empire de la Rome antique. À l'époque apostolique, l'empire romain était l'unique grande puissance du monde. Il comprenait le territoire situé entre l'Euphrate, le Danube, le Rhin, l'Atlantique et le désert du Sahara. La Palestine devint un état vassal en 63 av. J.-C. lorsque Pompée prit Jérusalem. Les Romains accordèrent beaucoup d'avantages aux Juifs, mais ceux-ci haïssaient la domination romaine et étaient en rébellion constante.

 

      Paul, citoyen romain, se servit du grec, langue la plus couramment utilisée de l'empire, pour répandre l'Évangile partout à l'intérieur de celui-ci.

 

Rendez à César ce qui est à César, Mt 22:7–22. Paul fait valoir ses droits de citoyen romain, Ac 16:37–39 (22:25–29).

 

 ENFANT, ENFANTS. Voir aussi Baptême des nouveau-nés ; Bénédiction, béni, bénir - Bénédiction des nouveau-nés ; Expiation, expier ; Famille ; Responsabilité, responsable ; Salut - Salut des enfants

 

      Quelqu'un qui n'a pas encore atteint la puberté. Pères et mères doivent apprendre à leurs enfants à obéir à la volonté de Dieu. Les enfants sont sans péché jusqu'à ce qu'à ce qu'ils atteignent l'âge de responsabilité (Mro 8:22 ; D&A 68:27).

 

Voici, des fils sont un héritage de l'Éternel, Ps 127:3–5. Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre, Pr 22:6. Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi, Mt 19:14. Obéissez à vos parents, Ép 6:1–3 (Col 3:20). Sans la chute, Adam et Ève n'auraient pas eu d'enfants, 2 Né 2:22–23. Enseignez aux enfants à marcher dans la vérité et la sagesse, Mos 4:14–15. Les petits enfants ont la vie éternelle, Mos 15:25. Jésus prit les petits enfants et les bénit, 3 Né 17:21. Tous tes fils seront disciples du Seigneur, et grande sera la prospérité de tes fils, 3 Né 22:13(És 54:13). Les petits enfants n'ont pas besoin de repentir, ni de baptême, Mro 8:8–24. Les petits enfants sont rachetés depuis la fondation du monde par l'intermédiaire de mon Fils unique, D&A 29:46–47. Les parents doivent enseigner à leurs enfants les principes et les pratiques de l'Évangile, D&A 68:25, 27–28. Les enfants sont saints par l'expiation de Jésus-Christ, D&A 74:7. Commandement aux parents d'élever leurs enfants dans la lumière et la vérité, D&A 93:40. Les enfants qui meurent avant l'âge de responsabilité sont sauvés dans le royaume céleste, D&A 137:10.

 

 ENFANTS DE DIEU. Voir Fils et filles de Dieu ; Homme, hommes

 

 ENFANTS D'ISRAËL. Voir Israël

 

 ENFANTS DU CHRIST. Voir aussi Engendré ; Fils et filles de Dieu ; Jésus-Christ ; Né de Dieu, né de nouveau

 

      Ceux qui ont accepté l'Évangile de Jésus-Christ.

 

Quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand, Mt 18:1–4. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, Jn 12:36. Dépouillez-vous de l'homme naturel et devenez comme un enfant, Mos 3:19 ; 27:25–26. À cause de l'alliance, vous serez appelés enfants du Christ, Mos 5:7. Si vous vous saisissez de toute bonne chose, vous serez certainement enfants du Christ, Mro 7:19. À tous ceux qui m'ont reçu, je leur ai donné le pouvoir de devenir mes fils, D&A 39:4. Ne craignez pas, petits enfants, car vous êtes à moi, D&A 50:40–41. Tu es un en moi, un fils de Dieu, Moï 6:68.

 

 ENFER. Voir aussi Damnation ; Diable ; Fils de perdition ; Mort spirituelle

 

      Dans le triptyque, l'hébreu scheol et le grec hadès sont rendus par enfer, mais la Bible utilise séjour des morts et géhenne. Lorsque l'on effectue des renvois d'Écritures, on doit considérer les trois termes comme synonymes. Leurs significations sont données dans les paragraphes qui suivent.

 

      La révélation moderne envisage l'enfer dans deux sens au moins. Premièrement, c'est la demeure temporaire, dans le monde des esprits, de ceux qui ont été désobéissants ici-bas. Dans ce sens, l'enfer a une fin. L'Évangile sera enseigné à ceux qui s'y trouvent et, à un moment donné, après qu'ils se seront repentis, ils seront ressuscités dans un degré de gloire dont ils sont dignes. Ceux qui ne veulent pas se repentir, mais ne sont néanmoins pas des fils de perdition, resteront en enfer pendant tout le millénium. Après ces mille années de tourment, ils seront ressuscités dans la gloire téleste (D&A 76:81–86 ; 88:100–101).

 

      Deuxièmenent, c'est le séjour définitif de ceux qui ne sont pas rachetés par l'expiation de Jésus-Christ. Dans ce sens, l'enfer est permanent. Il est pour ceux qui « restent souillés » (D&A 88:35, 102). C'est le lieu où demeureront éternellement Satan, ses anges et les fils de perdition - ceux qui ont nié le Fils après que le Père l'ait révélé (D&A 76:43–46).

 

      Les Écritures appellent parfois l'enfer les ténèbres du dehors.

 

L'âme de David ne sera pas livrée au séjour des morts, Ps 16:10 (86:13). Aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point, Mc 9:44 (Mos 2:38). Dans le séjour des morts, le riche leva les yeux, en proie aux tourments, Lu 16:22–23 (D&A 104:18). La mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux, Ap 20:13. Il y a un lieu préparé, oui, cet enfer affreux, 1 Né 15:35. La volonté de la chair donne à l'esprit du diable le pouvoir de nous faire descendre en enfer, 2 Né 2:29. Le Christ a préparé la voie pour nous délivrer de la mort et du péché, 2 Né 9:10–12. Ceux qui restent souillés vont dans un tourment éternel, 2 Né 9:16. Le diable trompe leur âme et les entraîne soigneusement sur la pente de l'enfer, 2 Né 28:21. Jésus a racheté mon âme de l'enfer, 2 Né 33:6. Dégagez-vous des souffrances de l'enfer, Jcb 3:11. Être fait captif par le diable et entraîné par sa volonté à la destruction, c'est ce qu'on entend par les chaînes de l'enfer, Al 12:11. Les méchants sont jetés dans les ténèbres du dehors jusqu'au moment de leur résurrection, Al 40:13–14. Les impurs seraient plus malheureux de demeurer avec Dieu que de demeurer en enfer, Mrm 9:4. Le châtiment qui vient de ma main est un châtiment infini, D&A 19:10–12. L'enfer est un lieu préparé pour le diable et ses anges, D&A 29:37–38. Ceux qui reconnaissent Dieu sont délivrés de la mort et des chaînes de l'enfer, D&A  138:23.

 

 ENGENDRÉ. Voir aussi Enfants du Christ ; Fils et filles de Dieu ; Fils unique ; Né de Dieu, né de nouveau

 

      Né. Engendrer, c'est donner naissance, procréer ou appeler à l'existence. Dans les Écritures, ces mots sont souvent utilisés pour signifier naître de Dieu. Bien que Jésus-Christ soit le seul enfant que le Père ait engendré dans la mortalité, tous les hommes peuvent être engendrés spirituellement par le Christ en l'acceptant, en obéissant à ses commandements et en devenant de nouvelles personnes par la puissance du Saint-Esprit.

 

Je t'ai engendré aujourd'hui, Ps 2:7 (Ac 13:33 ; Hé 1:5–6 ; 5:5). Une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père, Jn 1:14 (2 Né 25:12 ; Al 12:33–34 ; D&A 76:23). Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, Jn 3:16 (D&A 20:21). Christ a engendré spirituellement son peuple Mos 5:7. Ceux qui sont engendrés par l'intermédiaire du Seigneur sont l'Église du Premier-né, D&A 93:22.

 

 ÉNOS, FILS DE JACOB

 

      Prophète néphite et historien du Livre de Mormon, qui pria et reçut le pardon de ses péchés par sa foi au Christ (Én vv. 1–8). Le Seigneur fit alliance avec lui d'apporter le Livre de Mormon aux Lamanites (Én vv. 15–17).

 

     Livre d'Énos : livre du Livre de Mormon qui parle de la prière dans laquelle Énos demande pardon au Seigneur et prie pour son peuple et pour d'autres. Le Seigneur lui promet que le Livre de Mormon serait préservé et rendu un jour accessible aux Lamanites. Bien que le livre d'Énos ne contienne qu'un seul chapitre, il rapporte l'histoire extraordinaire d'un homme qui invoque son Dieu, obéit à ses commandements et se réjouit, avant sa mort, de la connaissance qu'il a du Rédempteur.

 

 ENSEIGNER. Voir aussi Saint-Esprit

 

      Donner de la connaissance aux autres, particulièrement concernant les vérités évangéliques, et les conduire à la justice. Ceux qui enseignent l'Évangile doivent être dirigés par l'Esprit. Tous les parents sont des instructeurs dans leur famille. Les saints doivent demander au Seigneur et à ses dirigeants de les instruire et être disposés à accepter ces instructions.

 

Généralités : Enseigne-les à tes enfants, De 4:8–9. Tu les inculqueras à tes enfants, De 6:7 (De 11:18–19). Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre, Pr 22:6. Tous tes fils seront disciples de l'Éternel, És 54:13 (3 Né 22:13). Nous savons que tu es un docteur venu de Dieu, Jn 3:2. Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même ! Ro 2:21. Je fus instruit quelque peu dans toute la science de mon père, 1 Né 1:1(Én v. 1). Les prêtres doivent enseigner diligemment, sinon ils répondent des péchés du peuple sur leur propre tête, Jcb 1:19. Écoutez-moi et ouvrez les oreilles, Mos 2:9. Vous enseignerez à vos enfants à s'aimer et à se servir les uns les autres, Mos 4:15. Ne vous fiez à personne pour qu'il vous instruise, si ce n'est un homme de Dieu, Mos 23:14. Le Seigneur déversa son Esprit sur toute la surface du pays, pour préparer leur cœur à recevoir la parole, Al 16:16. Ils enseignaient avec un pouvoir et une autorité venant de Dieu, Al 17:2–3. Ils avaient appris de leurs mères, Al 56:47 (57:21). S'ils ont cherché la sagesse, ils soient instruits, D&A 1:26. Instruisez-vous les uns les autres, selon l'office auquel je vous ai désignés, D&A 38:23. Enseignez les principes de mon Évangile qui sont dans la Bible et le Livre de Mormon, D&A 42:12. Vous allez être instruits d'en haut, D&A 43:15–16. Les parents instruiront leurs enfants, D&A 68:25–28. Enseignez-vous les uns aux autres la doctrine du royaume, D&A 88:77–78, 118. Désignez parmi vous un instructeur, D&A 88:122. Tu n'as pas enseigné à tes enfants la lumière et la vérité, et c'est là la cause de ton affliction, D&A 93:39–42. Enseignez libéralement ces choses à vos enfants, Moï 6:57–61.

 

Enseigner selon l'Esprit : Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit qui parlera en vous, Mt 10:19–20. Notre cœur ne brûlait-il pas au-dedans de nous, lorsqu'il nous expliquait les Écritures, Lu 24:32. L'Évangile est prêché par la puissance de l'Esprit, 1 Co 2:1–14. Il parla avec puissance et autorité de la part de Dieu, Mos 13:5–9 (Al 17:3 ; Hél 5:17). Tu auras mon Esprit pour convaincre les hommes, D&A 11:21. Tu seras entendu dans tout ce que tu enseigneras par le Consolateur, D&A 28:1(D&A 52:9). Si vous ne recevez pas l'Esprit, vous n'enseignerez pas, D&A 42:14(D&A 42:6). Enseignez aux enfants des hommes ce que j'ai mis entre vos mains par le pouvoir de mon Esprit, D&A 43:15. Les anciens doivent prêcher l'Évangile par l'Esprit, D&A 50:13–22. Ce que vous direz vous sera donné sur l'heure, D&A 84:85(D&A 100:5–8).

 

 ENTRAIDE. Voir aussi Aumône ; Jeûne ; Offrande ; Pauvre ; Service

 

      Manière et moyen de s'occuper des besoins temporels des gens.

 

Tu ouvriras ta main à ton frère, au pauvre et à l'indigent dans ton pays, De 15:11. Celui qui donne au pauvre n'éprouve pas la disette, Pr 28:27. Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Partage ton pain avec celui qui a faim et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile, És 58:6–7. J'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites, Mt 25:35–40. Vous donnerez de vos biens à celui qui est dans le besoin, Mos 4:16–26. Ils donnaient les uns aux autres tant temporellement que spirituellement, selon leurs nécessités et leurs besoins, Al 34:27–28. Ils avaient tout en commun, 4 Né v. 3. Souvenez-vous des pauvres, D&A 42:30–31. Rendez visite aux pauvres et aux nécessiteux, D&A 44:6. Souvenez-vous en toutes choses des pauvres et des nécessiteux, D&A 52:40. Malheur à vous, riches, qui ne voulez pas donner de vos biens aux pauvres, et malheur à vous, pauvres qui n'êtes pas satisfaits, qui êtes cupides et qui ne voulez pas travailler, D&A 56:16–17. En Sion il n'y avait pas de pauvres parmi eux, Moï 7:18.

 

 ENVIE. Voir aussi Convoiter ; Jalousie, jaloux

 

      Selon les Écritures, il est mal de désirer quelque chose qui appartient à quelqu'un d'autre.

 

La charité n'est point envieuse, 1 Co 13:4 (Mro 7:45). L'envie naît de l'orgueil, 1 Ti 6:4. Le Seigneur a commandé aux hommes qu'ils n'envient pas, 2 Né 26:32. Il n'y avait pas d'envies parmi le peuple de Néphi, 4 Né vv. 15–18. L'envie et la colère de l'homme ont été mon sort ordinaire tous les jours de ma vie, D&A 127:2.

 

 ÉPHÉSIENS, ÉPÎTRE AUX. Voir aussi Épîtres de Paul ; Paul

 

      Épître du Nouveau Testament écrite par l'apôtre Paul aux saints d'Éphèse. Elle est très importante, car elle contient les enseignements de Paul concernant l'Église du Christ.

 

Le chapitre 1 contient la salutation habituelle. Les chapitres 2–3 expliquent le changement qui se produit chez les gens lorsqu'ils deviennent membres de l'Église: ils deviennent concitoyens des saints, les païens et les Juifs étant unis dans une seule Église. Les chapitres 4–6 expliquent le rôle des apôtres et des prophètes, la nécessité de l'unité et celle de se revêtir de toutes les armes de Dieu.

 

 ÉPHRAÏM. Voir aussi Israël ; Joseph, fils de Jacob ; Livre de Mormon ; Manassé

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Deuxième fils de Joseph et d'Asnath (Ge 41:50–52 ; 46:20). À l'encontre de la tradition, Éphraïm reçut la bénédiction  du droit d'aînesse à la place de Manassé, qui était le fils aîné (Ge 48:17–20). Éphraïm devint le père de la tribu d'Éphraïm.

 

      Tribu d'Éphraïm : Éphraïm reçut le droit d'aînesse en Israël (1 Ch 5:1–2 ; Jé 31:9). Dans les derniers jours, son droit et sa responsabilité sont de détenir la prêtrise, de porter le message de l'Évangile rétabli au monde et d'élever une bannière pour rassembler Israël dispersé (És 11:12–13 ; 2 Né 21:12–13). Les enfants d'Israël couronneront de gloire ceux qui reviendront dans les derniers jours du pays du nord (D&A 133:26–34).

 

     Bois d'Éphraïm ou de Joseph : Annales d'un groupe de la tribu d'Éphraïm emmené vers 600 av. J.-C. de Jérusalem en Amérique. Les annales de ce groupe portent le nom de bois d'Éphraïm ou de Joseph, ou Livre de Mormon. Avec le bois de Juda (la Bible), il constitue un témoignage unifié du Seigneur Jésus-Christ, de sa résurrection et de son œuvre divine parmi ces deux fractions de la maison d'Israël.

 

Une branche d'Éphraïm sera rompue et écrira un testament supplémentaire du Christ, TJS, Ge 50:24–26, 30–31. Le bois de Juda et le bois de Joseph deviendront un, Éz 37:15–19. Les écrits de Juda et de Joseph se rejoindront, 2 Né 3:12. Le Seigneur parle à beaucoup de nations, 2 Né 29. Les clefs des annales du bois d'Éphraïm ont été confiées à Moroni, D&A 27:5.

 

 ÉPÎTRES DE PAUL. Voir aussi Paul ; titres des différentes épîtres

 

      Quatorze livres du Nouveau Testament, qui étaient à l'origine des lettres écrites par l'apôtre Paul aux membres de l'Église. On peut les diviser en groupes comme suit :

 

     1 et 2 Thessaloniciens (50–51 ap. J.-C.)

 

      C'est à Corinthe, pendant son deuxième voyage missionnaire, que Paul écrivit les épîtres aux Thessaloniciens. Son œuvre en Thessalonique est décrite dans Actes 17.

 

      Il voulait retourner en Thessalonique mais ne put le faire (1 Th 2:18). Il envoya donc Timothée consoler les convertis et leur dire comment il allait. La première épître est le résultat de sa reconnaissance au retour de Timothée. La deuxième épître fut écrite peu après.

 

     1 et 2 Corinthiens, Galates, Romains (55–57 ap. J.-C.)

 

      Paul écrivit les épîtres aux Corinthiens pendant son troisième voyage missionnaire, pour répondre à des questions et régler le désordre existant chez les saints de Corinthe.

 

      L'épître aux Galates a peut-être été écrite à diverses branches de l'Église de Galatie. Certains membres de l'Église abandonnaient l'Évangile en faveur de la loi juive. Dans cette lettre, Paul explique le but de la loi de Moïse et la valeur d'une religion spirituelle.

 

      Paul écrivit de Corinthe l'épître aux Romains, partiellement pour préparer les saints de Rome à une visite qu'il espérait leur faire. Cette lettre confirme aussi des enseignements que contestaient certains Juifs convertis au christianisme.

 

     Philippiens, Colossiens, Éphésiens, Philémon, Hébreux (60–62 ap. J.-C.)

 

      Paul écrivit ces épîtres lors de son premier emprisonnement à Rome.

 

      Il écrivit l'épître aux Philippiens principalement pour exprimer sa reconnaissance et son affection aux saints de Philippes et les réconforter dans leur déception de le voir si longtemps emprisonné.

 

      Il écrivit l'épître aux Colossiens après avoir appris que les saints de Colosses tombaient dans de graves erreurs. Ils croyaient que la perfection était rendue possible par l'observance soigneuse d'ordonnances extérieures uniquement, plutôt que par l'acquisition d'une personnalité chrétienne.

 

      L'épître aux Éphésiens est très importante, car elle contient les enseignements de Paul concernant l'Église du Christ.

 

      L'épître à Philémon est une lettre privée concernant Onésime, esclave qui avait volé son maître, Philémon, et s'était enfui à Rome. Paul renvoya Onésime à son maître avec la lettre demandant son pardon.

 

      Il écrivit l'épître aux Hébreux aux membres juifs de l'Église pour les persuader que la loi de Moïse était accomplie dans le Christ et que la loi de l'Évangile du Christ l'avait remplacée.

 

     1 et 2 Timothée, Tite (64–65 ap. J.-C.)

 

      Il écrivit ces épîtres après être sorti de son premier emprisonnement à Rome.

 

      Il se rendit à Éphèse, où il laissa Timothée mettre fin à l'apparition de certaines formes de spéculation, avec l'intention de retourner plus tard. Il écrivit sa première épître à Timothée, peut-être de Macédoine, pour lui donner des conseils et l'encourager à accomplir son devoir.

 

      Il écrivit l'épître à Tite à une époque où il était en liberté. Il a peut-être visité la Crète, où Tite exerçait son ministère. La lettre traite essentiellement de la justice personnelle et de la discipline au sein de l'Église.

 

      Il écrivit sa deuxième épître à Timothée pendant qu'il était en prison pour la deuxième fois, peu avant son martyre. Cette épître contient ses dernières paroles et montre le merveilleux courage et la grande confiance avec laquelle il affronta la mort.

 

 ÉPOUSE. Voir Famille ; Mariage, se marier

 

 ÉPOUX. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Jésus-Christ est symbolisé dans les Écritures par l'Époux. L'Église est symboliquement son épouse.

 

Dix vierges allèrent à la rencontre de l'Époux, Mt 25:1–13. Celui à qui appartient l'épouse, c'est l'époux, Jn 3:27–30. Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l'agneau, Ap 19:5–10. Soyez prêts pour la venue de l'Époux, D&A 33:17. Préparez-vous pour l'Époux, D&A 65:3.

 

 ÉSAÏAS. Voir aussi Élias

 

      Prophète qui vivait du temps d'Abraham (D&A 76:100 ; 84:11).

 

 ÉSAÏE

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui prophétisa de 740 à 701 av. J.-C. En tant que conseiller principal du roi Ézéchias, il exerçait une grande influence religieuse et politique.

 

      Jésus cite Ésaïe plus fréquemment que n'importe quel autre prophète. Il est également souvent cité par Pierre, Jean et Paul dans le Nouveau Testament. Le Livre de Mormon et les Doctrine et Alliances contiennent plus de citations d'Ésaïe que de n'importe quel autre prophète et aident beaucoup à son interprétation. Néphi instruisit son peuple à l'aide des écrits d'Ésaïe (2 Né 12–24 ; És 2–14). Le Seigneur dit aux Néphites : « Grandes sont les paroles d'Ésaïe », et il ajouta que tout ce qu'Ésaïe avait prophétisé s'accomplirait (3 Né 23:1–3).

 

     Livre d'Ésaïe : Livre de l'Ancien Testament. Beaucoup de prophéties d'Ésaïe traitent de la venue du Rédempteur, tant dans son ministère terrestre (És 9:5) qu'en tant que grand Roi du dernier jour (És 63). Il prophétisa aussi beaucoup concernant l'avenir d'Israël.

 

      Le chapitre 1 est le prologue du livre. Ésaïe 7:14 ; 9:5–6 ; 11:1–5 ; 53:1–12 et 61:1–3 préfigurent la mission du Sauveur. Les chapitres 2, 11, 12 et 35 traitent des événements des derniers jours où l'Évangile sera rétabli, où Israël sera rassemblé et où la terre assoiffée fleurira comme le narcisse. Le chapitre 29 contient la prophétie de la parution du Livre de Mormon (2 Né 27). Les chapitres 40–46 proclament la supériorité de Jéhovah, Dieu véritable par rapport aux idoles des adorateurs païens. Les chapitres restants, 47–66, traitent des événements du rétablissement final d'Israël et de l'établissement de Sion, lorsque le Seigneur demeurera parmi son peuple.

 

 ÉSAÜ. Voir aussi Isaac ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils aîné d'Isaac et de Rebecca et frère jumeau de Jacob. Les deux frères furent rivaux dès leur naissance (Ge 25:19–26). Les descendants d'Ésaü, les Édomites, et les descendants de Jacob, les Israélites, devinrent des nations rivales (Ge 25:23).

 

Ésaü vend son droit d'aînesse à Jacob, Ge 25:33 (Hé 12:16–17). Il épouse des femmes hittites, au grand chagrin de ses parents, Ge 26:34–35. Jacob et Ésaü se réconcilient, Ge 33.

 

 ESDRAS

 

      Sacrificateur et scribe de l'Ancien Testament qui fit sortir certains des Juifs de la captivité babylonienne et les ramena à Jérusalem (Esd 7–10 ; Né 8, 12). En 458 av. J.-C. il obtint d'Artaxerxès, roi de Perse, la permission d'emmener à Jérusalem tous les exilés juifs qui souhaitaient partir (Esd 7:12–26).

 

      Avant son époque, les sacrificateurs avaient la mainmise presque totale sur la lecture du recueil d'Écritures appelé la « loi ». Esdras travailla à rendre les Écritures accessibles à tous les Juifs. La lecture publique du « livre de la loi » finit par devenir le centre de la vie nationale juive. Le plus grand enseignement d'Esdras, c'est l'exemple qu'il a donné personnellement en se préparant le cœur à sonder la loi du Seigneur, à y obéir et à l'enseigner aux autres (Esd 7:10).

 

     Livre d'Esdras : Les chapitres 1–6 décrivent les événements qui se produisirent soixante à quatre-vingts ans avant l'arrivée d'Esdras à Jérusalem: le décret de Cyrus en 537 av. J.-C. et le retour des Juifs sous Zorobabel. Les chapitres 7–10 montrent comment Esdras alla à Jérusalem. Avec ses compagnons, il jeûna et pria pour obtenir protection. À Jérusalem, ils trouvèrent beaucoup de Juifs qui étaient allés précédemment à Jérusalem avec Zorobabel et s'étaient mariés en dehors de l'alliance et s'étaient ainsi souillés. Esdras pria pour eux et leur fit contracter l'alliance de divorcer. Le reste de l'histoire d'Esdras se trouve dans le livre de Néhémie.

 

 ESPÉRANCE. Voir aussi Foi

 

      Attente confiante et vif désir des bénédictions promises aux justes. Les Écritures disent souvent que l'espérance est l'attente de la vie éternelle par la foi en Jésus-Christ.

 

Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Jé 17:7. L'Éternel est un refuge pour son peuple, Joë 3:16. Nous possédons l'espérance par la patience et les Écritures, Ro 15:4. Dieu nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ, 1 Pi 1:3. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, 1 Jn 3:2–3. Vous devez marcher résolument, ayant une espérance d'une pureté parfaite, 2 Né 31:20. Veillez à avoir la foi, l'espérance et la charité, Al 7:24 (1 Co 13:13 ; Mro 10:20). Je souhaite que vous écoutiez mes paroles, ayant l'espérance que vous recevrez la vie éternelle, Al 13:27–29. Si vous avez la foi, vous espérez en des choses qui ne sont pas vues, qui sont vraies, Al 32:21(Hé 11:1). L'espérance vient de la foi et constitue, pour l'âme, une ancre, Ét 12:4(Hé 6:17–19). L'homme doit espérer, ou il ne peut recevoir d'héritage, Ét 12:32. Mormon a parlé concernant la foi, l'espérance et la charité, Mro 7:1. Vous aurez l'espérance, par l'expiation du Christ, d'être ressuscités pour la vie éternelle, Mro 7:40–43. Le Saint-Esprit remplit d'espérance, Mro 8:26 (Ro 15:13). Ils avaient quitté la vie mortelle, fermes dans l'espérance d'une glorieuse résurrection, D&A 138:14.

 

 ESPRIT

 

      Faculté mentale, capacité consciente de penser.

 

Sers-le d'un cœur dévoué et d'une âme bien disposée, 1 Ch 28:9. Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de toute ta pensée, Mt 22:37. L'affection de la chair, c'est la mort, et l'affection de l'esprit, c'est la vie éternelle, 2 Né 9:39. La voix du Seigneur parvint à mon esprit, Én v. 10. La parole avait un effet plus puissant sur l'esprit du peuple que l'épée, Al 31:5. Je te le dirai dans ton esprit, D&A 8:2. Tu dois l'étudier dans ton esprit, D&A 9:8. Que la gravité de l'éternité repose sur votre esprit, D&A 43:34. Dans les temps passés, votre esprit a été enténébré, D&A 84:54. Couchez-vous de bonne heure ; levez-vous tôt, afin que votre corps et votre esprit soient remplis de vigueur, D&A 88:124. Satan ne connaissait pas la pensée de Dieu, Moï 4:6. Le Seigneur appela son peuple Sion, parce qu'il était d'un seul cœur et d'un seul esprit, Moï 7:18.

 

 ESPRIT. Voir aussi Âme ; Homme, hommes ; Mort physique ; Résurrection

 

      Partie d'un être vivant qui existe avant qu'il ne vienne au monde, qui demeure dans le corps physique au cours de cette vie et qui existe après la mort en tant qu'être séparé jusqu'à la résurrection. Tout ce qui est vivant. L'humanité, les animaux et les plantes étaient des esprits avant qu'une forme de vie quelconque n'existe sur la terre (Ge 2:4–5 ; Moï 3:4–7). Le corps d'esprit ressemble au corps physique (1 Né 11:11 ; Ét 3:15–16 ; D&A 77:2 ; D&A 129). L'esprit est matière, mais il est plus raffiné ou plus pur que l'élément mortel ou la matière (D&A 131:7).

 

      Toute personne est littéralement fils ou fille de Dieu, étant née de parents spirituels en tant qu'esprit avant de naître de parents mortels sur la terre (Hé 12:9). Quiconque vit sur la terre a un corps d'esprit immortel en plus de son corps de chair et d'os. Comme le définit parfois l'Écriture, l'esprit et le corps physique réunis constituent l'âme (Ge 2:7 ; D&A 88:15 ; Moï 3:7, 9, 19 ; Abr 5:7). L'esprit peut vivre sans corps physique, mais le corps ne peut vivre sans l'esprit (Ja 2:26). La mort physique est la séparation de l'esprit et du corps. Dans la résurrection, l'esprit est réuni au corps physique de chair et d'os qu'il possédait en tant que mortel, à deux grandes différences près: ils ne seront plus jamais séparés, et le corps physique sera immortel et rendu parfait (Al 11:45 ; D&A 138:16–17).

 

Un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai, Lu 24:39. L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu, Ro 8:16. Glorifiez Dieu dans votre corps et dans votre esprit, 1 Co 6:20. Ce corps est le corps de mon esprit, Ét 3:16. L'homme est esprit, D&A 93:33. Le Christ instruisit les esprits des justes au paradis, D&A 138:28–30 (1 Pi 3:18–19). Vous êtes nés dans le monde par l'eau, le sang et l'esprit, Moï 6:59. Il se tint parmi ceux qui étaient esprits, Abr 3:23.

 

     Esprits malins : Jésus chassa beaucoup de démons, Mc 1:27, 34, 39. Sors de cet homme, esprit impur, Mc 5:2–13. L'esprit malin enseigne à l'homme qu'il ne doit pas prier, 2 Né 32:8. Au nom de Jésus, il chassait les démons et les esprits impurs, 3 Né 7:19. Beaucoup de faux esprits se sont répandus sur la terre, trompant le monde, D&A 50:2, 31–32. Joseph Smith a donné trois clefs permettant de savoir si un esprit est de Dieu ou du diable, D&A 129.

 

 ESPRIT-SAINT. Voir Saint-Esprit

 

 ESTHER

 

      Femme d'une grande foi, personnage principal du livre d'Esther.

 

     Livre d'Esther : Livre de l'Ancien Testament contenant l'histoire de la reine Esther et du grand courage avec lequel elle sauva son peuple de la destruction.

 

      Les chapitres 1–2 racontent comment Esther, juive et fille adoptive d'un Juif appelé Mardochée, fut choisie comme reine de Perse à cause de sa beauté. Le chapitre 3 explique que Haman, fonctionnaire principal à la cour du roi, haïssait Mardochée et obtint un décret pour mettre à mort tous les Juifs. Les chapitres 4–10 racontent comment Esther, prenant un grand risque personnel, révéla sa nationalité au roi et obtint la révocation du décret.

 

 ESTIMER. Voir aussi Honorer ; Respect

 

      Considérer quelqu'un ou quelque chose comme ayant de la valeur, en particulier dans le cadre de l'Évangile.

 

Il était méprisé, nous l'avons dédaigné, És 53:3–4. Ce qui est élevé parmi les hommes est une abomination devant Dieu, Lu 16:15. Regardez les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes, Ph 2:3. Le Seigneur estime toute chair de la même manière, 1 Né 17:35. Tout homme devait estimer son prochain comme lui-même, Mos 27:4(D&A 38:24–25). Le jour de leur paix, ils ont pris mes instructions à la légère, D&A 101:8.

 

 ÉTENDARD DE LA LIBERTÉ. Voir aussi Moroni, le capitaine

 

      Étendard dressé par Moroni, commandant en chef des armées néphites dans le Livre de Mormon. Il fit l'étendard pour inciter le peuple néphite à défendre sa religion, sa liberté, sa paix et ses familles.

 

      Moroni fait l'étendard de la liberté à l'aide de son manteau déchiré, Al 46:12–13. Ceux qui veulent soutenir l'étendard contractent une alliance, Al 46:20–22. Moroni fait hisser l'étendard de la liberté sur toutes les tours, Al 46:36(51:20).

 

 ÉTHER. Voir aussi Jarédites

 

      Dernier prophète jarédite du Livre de Mormon (Ét 12:1–2).

 

     Livre d'Éther : Livre du Livre de Mormon contenant des extraits des annales des Jarédites. Ces derniers étaient un groupe qui vécut en Amérique des siècles avant le peuple de Léhi. Le livre d'Éther provient de vingt-quatre plaques découvertes par le peuple de Limhi (Mos 8:8–9).

 

      Les chapitres 1–2 racontent comment les Jarédites partirent de chez eux au moment de la tour de Babel et se mirent en route vers ce que l'on appelle maintenant l'Amérique. Les chapitres 3–6 expliquent que le frère de Jared vit le Sauveur prémortel et que les Jarédites voyagèrent dans huit barques. Les chapitres 7–11 font le récit de la méchanceté qui domina une grande partie de l'histoire jarédite. Moroni, qui retravailla les annales d'Éther, parle, aux chapitres 12–13, des miracles accomplis par la foi, et du Christ et d'une nouvelle Jérusalem future. Les chapitres 14–15 racontent comment les Jarédites devinrent une nation puissante et furent détruits par une guerre civile due à la méchanceté.

 

 ÉTIENNE

 

      Étienne fut martyr pour le Sauveur et son Église à l'époque du Nouveau Testament. Sa prédication annonça et influença peut-être la grande œuvre de Paul, qui était présent lorsqu'il se défendit devant le sanhédrin (Ac 8:1 ; 22:20).

 

Il était un des sept hommes désignés pour aider les douze apôtres, Ac 6:1–8. Il faisait des prodiges et de grands miracles, Ac 6:8. Il se lance dans des discussions avec les Juifs, Ac 6:9–10. Des accusations sont portées contre lui et il fut jugé devant le sanhédrin, Ac 6:11–15. Il présente sa défense, Ac 7:2–53. Rempli du Saint-Esprit, il a la vision du Père et du Fils, Ac 7:55–56. Il subit le martyre à cause de son témoignage, Ac 7:54–60.

 

 ÊTRES ENLEVÉS

 

      Personnes transformées de manière à ne connaître ni la souffrance ni la mort jusqu'à ce qu'elles ressuscitent dans l'immortalité.

 

Hénoc marcha avec Dieu ; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit, Ge 5:24 (Hé 11:5 ; D&A 107:48–49). Personne n'a connu le sépulcre de Moïse jusqu'à ce jour, De 34:5–6 (Al 45:19). Élie monta au ciel dans un tourbillon, 2 R 2:11. Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Jn 21:22–23 (D&A 7:1–3). Vous ne goûterez jamais la mort, 3 Né 28:7. Pour qu'ils ne dussent pas goûter la mort, un changement fut opéré sur leur corps, 3 Né 28:38 (4 Né v. 14 ; Mrm 8:10–11). Jean le bien-aimé vivra jusqu'à ce que le Seigneur vienne, D&A 7. J'ai pris la Sion d'Hénoc en mon sein, D&A 38:4(Moï 7:21, 31, 69). Hénoc et ses frères sont une ville tenue en réserve jusqu'à ce qu'un jour de justice vienne, D&A 45:11–12. Élie fut enlevé au ciel sans goûter la mort, D&A 110:13. Le Saint-Esprit tomba sur un grand nombre de personnes, et elles furent enlevées en Sion, Moï 7:27.

 

 ÉVANGÉLISTE. Voir aussi Bénédiction patriarcale ; Patriarcal, patriarche

 

      Quelqu'un qui détient ou proclame la bonne nouvelle de l'Évangile de Jésus-Christ. Joseph Smith a enseigné qu'un évangéliste était un patriarche. Les patriarches sont appelés et ordonnés sous la direction des douze apôtres pour donner des bénédictions spéciales appelées bénédictions patriarcales.

 

Le Seigneur appelle les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, Ép 4:11. Fais l'œuvre d'un évangéliste, 2 Ti 4:5. Nous croyons aux apôtres, aux prophètes, aux pasteurs, aux docteurs, aux évangélistes, AF 6.

 

 ÉVANGILE. Voir aussi Dispensation ; Doctrine du Christ ; Plan de rédemption

 

      Plan de salut de Dieu, rendu possible par l'expiation de Jésus-Christ. L'Évangile comprend les vérités ou lois, alliances et ordonnances éternelles nécessaires pour permettre à l'humanité de rentrer en la présence de Dieu. Dieu rétablit, au dix-neuvième siècle, la plénitude de l'Évangile sur la terre par l'intermédiaire du prophète Joseph Smith.

 

Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle, Mc 16:15. Des parties claires et précieuses de l'Évangile de l'Agneau ont été retenues, 1 Né 13:32. Ceci est mon Évangile, 3 Né 27:13–21 (D&A 39:6). Le Livre de Mormon contient la plénitude de l'Évangile, D&A 20:8–9 (42:12). Ceci est l'Évangile, D&A 76:40–43. La Prêtrise de Melchisédek administre l'Évangile, D&A 84:19. Chaque homme entendra la plénitude de l'Évangile dans sa propre langue, D&A 90:11. Le Fils prêcha l'Évangile aux esprits des morts, D&A 138:18–21, 28–37. L'Évangile fut prêché dès le commencement, Moï 5:58. Description des premiers principes et ordonnances de l'Évangile, AF 4.

 

 ÉVANGILE, RÉTABLISSEMENT DE L'. Voir Rétablissement de l'Évangile

 

 ÉVANGILES. Voir aussi Jean, fils de Zébédée ; Luc ; Marc ; Matthieu

 

      Quatre récits ou témoignages de la vie terrestre de Jésus et des événements relatifs à son ministère contenus dans les quatre premiers livres du Nouveau Testament. Écrits par Matthieu, Marc, Luc et Jean, ils sont les témoignages écrits de la vie du Christ. Le livre de 3 Néphi dans le Livre de Mormon ressemble à beaucoup d'égards à ces quatre Évangiles du Nouveau Testament.

 

      Les livres du Nouveau Testament étaient écrits à l'origine en grec. Le mot Évangile signifie « bonne nouvelle ». La bonne nouvelle est que Jésus-Christ a accompli une expiation qui rachètera toute l'humanité de la mort et récompensera chaque personne selon ses œuvres (Jn 3:16 ; Ro 5:10–11 ; 2 Né 9:26 ; Al 34:9 ; D&A 76:69).

 

     Harmonie des évangiles : On peut comparer entre eux et avec la révélation moderne les enseignements donnés par le Sauveur dans Matthieu, Marc, Luc et Jean, et ce, de la manière suivante :

 

HARMONIE DES ÉVANGILES

 

Généalogies du Christ : Matt. 1:2–17  Luc 3:23–38

 

Naissance de Jean-Baptiste : Luc 1:5–25, 57–58

 

Naissance de Jésus : Matt. 2:1–15  Luc 2:6–7   1 Né 11:18–20 ; 2 Né 17:14 ; Mosiah 3:5–8 ; Alma 7:10 ; Hél 14:5–12 ;  3 Né 1:4–22

 

Prophéties de Siméon et d'Anne : Luc 2:25–39

 

Visite au temple (Pâque) : Luc 2:41–50

 

Commencement du ministère de Jean : Matt. 3:1, 5–6  Marc 1:4  Luc 3:1–3  Jean 1:6–14

 

Baptême de Jésus : Matt. 3:13–17  Marc 1:9–11  Luc 3:21–22  Jean 1:32–34   1 Né 10:7–10 ;  2 Né 31:4–21

 

Tentation de Jésus : Matt. 4:1–11          Luc 4:1–13

 

Témoignage de Jean-Baptiste : Jean 1:15–36  D&A 93:6–18, 26

 

Noces de Cana (1er miracle de Jésus) : Jean 2:1–11

 

Première purification du temple : Jean 2:14–17

 

Rencontre avec Nicodème : Jean 3:1–10

 

La Samaritaine au puits : Jean 4:1–42

 

Jésus rejeté à Nazareth : Matt. 4:13–16  Luc 4:16–30

 

Pêcheurs appelés à être pêcheurs d'hommes : Matt. 4:18–22  Marc 1:16–20

 

Pêche miraculeuse : Luc 5:1–11

 

Résurrection de la fille de Jaïrus : Matt. 9:18–19, 23–26  Marc 5:21–24, 35–43  Luc 8:41–42, 49–56

 

Guérison de la femme atteinte d'une perte de sang : Matt. 9:20–22  Marc 5:25–34  Luc 8:43–48

 

Appel des Douze : Matt. 10:1–42  Marc 3:13–19  Marc 6:7–13  Luc 6:12–16  Luc 9:1–2  Luc 12:2–12, 49–53   1 Né 13:24–26, 39–41  D&A 95:4          

 

Résurrection du fils de la veuve : Luc 7:11–15

 

Onction des pieds du Christ : Luc 7:36–50  Jean 12:2–8

 

La tempête calmée : Marc 4:36–41  Luc 8:22–25

 

Appel des soixante-dix : Luc 10:1          D&A 107:25, 34, 93–97

 

Une légion de démons chassés dans des pourceaux : Marc 5:1–20

 

Sermon sur la montagne : Matt. 5–7  Luc 6:17–49   3 Né 12–14

 

 

Les paraboles de Jésus sont des histoires brèves qui comparent un objet ou un

événement ordinaire à une vérité. Jésus les utilisait souvent pour enseigner des

vérités spirituelles.

 

Le semeur : Matt. 13:3–9, 18–23  Marc 4:3–9, 14–20  Luc 8:4–8, 11–15

 

L'ivraie : Matt. 13:24–30, 36–43  Marc 4:26–29  D&A 86:1–7

 

Le grain de sénevé : Matt. 13:31–32  Marc 4:30–32  Luc 13:18–19

 

Le levain : Matt. 13:33  Luc 13:20–21

 

Le trésor caché : Matt. 13:44

 

La perle de grand prix : Matt. 13:45–46

 

Le filet du pêcheur : Matt. 13:47–50

 

Le maître de maison : Matt. 13:51–52

 

La brebis égarée : Matt. 18:12–14  Luc 15:1–7

 

La drachme perdue : Luc 15:8–10

 

Le fils prodigue : Luc 15:11–32

 

Le serviteur impitoyable : Matt. 18:23–35

 

Le bon Samaritain : Luc 10:25–37

 

L'intendant infidèle : Luc 16:1–8

 

Lazare et le riche : Luc 16:14–15, 19–31

 

Le juge inique : Luc 18:1–8

 

Le bon berger : Jean 10:1–21   3 Né 15:17–24

 

Les ouvriers : Matt. 20:1–16  Marc 10:31

 

Les mines : Luc 19:11–27

 

Les deux fils : Matt. 21:28–32

 

Les vignerons : Matt. 21:33–46  Marc 12:1–12  Luc 20:9–19

 

Les noces : Matt.  22:1–14        Luc 14:7–24

 

Les dix vierges : Matt. 25:1–13  Luc 12:35–36  D&A 45:56–59

 

Les talents : Matt. 25:14–30

 

Les brebis et les boucs : Matt. 25:31–46

 

 

Miracles de Jésus

 

Première multiplication des pains : Matt. 14:16–21  Marc 6:33–44  Luc 9:11–17  Jean 6:5–14

 

Jésus marchait sur l'eau : Matt. 14:22–23  Marc 6:45–52  Jean 6:15–21

 

Témoignage de Pierre : Matt. 16:13–16  Marc 8:27–29  Luc 9:18–20

 

Les clefs du royaume promises à Pierre : Matt. 16:19

 

Sermon sur le pain de vie : Jean 6:22–71

 

Guérison de l'aveugle le jour du sabbat : Jean 9:1–41

 

Transfiguration : les clefs de la prêtrise données : Matt. 17:1–13  Marc 9:2–13  Luc 9:28–36  D&A 63:20–21  D&A 110:11–13

 

Bénédiction des enfants : Matt. 19:13–15  Marc 10:13–16  Luc 18:15–17

 

Le Notre Père : Matt. 6:5–15  Luc 11:1–4

 

Résurrection de Lazare : Jean 11:1–45

 

Entrée triomphale : Matt. 21:6–11  Marc 11:7–11  Luc 19:35–38  Jean 12:12–18

 

Les changeurs chassés du temple : Matt. 21:12–16  Marc 11:15–19  Luc 19:45–48

 

L'offrande de la veuve : Marc 12:41–44  Luc 21:1–4

 

Discours sur la Seconde Venue : Matt. 24:1–51  Marc 13:1–37  Luc 12:37–48  Luc 17:20–37  Luc 21:5–38  D&A 45:16–60  JS-M 1:1–55                         

 

Guérison des dix lépreux : Luc 17:12–14

 

 

Dernière Pâque de Jésus ; institution de la Sainte Cène ; instructions aux Douze ;

Jésus lave les pieds des disciples : Matt. 26:14–32  Marc 14:10–27  Luc 22:1–20  Jean 13–17

 

Passion de Jésus : Matt. 26:36–46   Marc 14:32–42  Luc 22:39–46         2 Né 9:21–22  Mosiah 3:5–12  D&A 19:1–24

 

Jésus est le cep : Jean 15:1–8

 

Trahison de Judas : Matt. 26:47–50  Marc 14:43–46  Luc 22:47–48  Jean 18:2–3

 

Comparution devant Caïphe : Matt. 26:57  Marc 14:53  Luc 22:54, 66–71  Jean 18:24, 28

 

Comparution devant Pilate : Matt. 27:2, 11–14  Marc 15:1–5  Luc 23:1–6  Jean 18:28–38

 

Comparution devant Hérode : Luc 23:7–10

 

Jésus flagellé et raillé : Matt. 27:27–31  Marc 15:15–20  Jean 19:1–12

 

La crucifixion : Matt. 27:35–44  Marc 15:24–33  Luc 23:32–43  Jean 19:18–22  Hél 14:20–27   3 Né 8:5–22 ; 10:9

 

La résurrection : Matt. 28:2–8  Marc 16:5–8  Luc 24:4–8

 

Apparitions de Jésus à ses disciples : Marc 16:14  Luc 24:13–32, 36–51  Jean 20:19–23

 

Apparition de Jésus à Thomas : Jean 20:24–25

 

L'ascension : Marc 16:19–20  Luc 24:50–53

 

 

 

 ÈVE. Voir aussi Adam ; Chute d'Adam et Ève ; Éden

 

      Première femme à vivre sur la terre (Ge 2:21–25 ; 3:20). Femme d'Adam. En hébreu le nom signifie « vie » et implique qu'Ève fut la première mère sur la terre (Moï 4:26). Avec Adam, le premier homme, elle aura la gloire éternelle à cause du rôle qu'ils ont joué, qui a permis la progression éternelle de toute l'humanité.

 

Ève fut tentée et prit du fruit défendu, Ge 3 (2 Né 2:15–20 ; Moï 4). Le président Joseph F. Smith vit Ève dans sa vision du monde des esprits, D&A 138:39. Ève se rendit compte de la nécessité de la chute et des joies de la rédemption, Moï 5:11–12.

 

 ÉVÊQUE. Voir aussi Prêtrise d'Aaron

 

      Signifie « superviseur », fonction ou poste de responsable. On est ordonné à l'office d'évêque dans la Prêtrise d'Aaron (D&A 20:67 ; 107:87–88) ; l'évêque est juge ordinaire en Israël (D&A 107:72, 74).

 

Le Saint-Esprit vous a établis évêques, Ac 20:28. Qualifications de l'évêque, 1 Ti 3:1–7 (Tit 1:7). L'évêque doit être ordonné, D&A 20:67. Edward Partridge devait être l'évêque de l'Église, D&A 41:9. L'évêque doit discerner les dons spirituels, D&A 46:27, 29. Un grand prêtre peut officier dans l'office d'évêque, D&A 68:14, 19 (D&A 107:17). Il est désigné par le Seigneur, D&A 72:1–26. Il doit prendre soin des pauvres, D&A 84:112. Il doit gérer tout ce qui est temporel, D&A 107:68. Il est président de la Prêtrise d'Aaron, D&A 107:87–88.

 

 ÉVÊQUE PRÉSIDENT

 

      Autorité générale de l'Église. Il a la responsabilité générale du bien-être temporel de l'Église (D&A 107:68). L'évêque président et ses conseillers, qui sont également des Autorités générales, président la Prêtrise d'Aaron de l'Église (D&A 68:16–17 ; 107:76, 87–88).

 

Edward Partridge doit être ordonné évêque, D&A 41:9. Les évêques doivent être appelés et mis à part par la Première Présidence, D&A 68:14–15. Les descendants littéraux d'Aaron, qui sont premiers-nés, ont le droit de présider s'ils sont appelés, mis à part et ordonnés par la Première Présidence, D&A 68:16, 18–20. Ne peut être jugé que par la Première Présidence, D&A 68:22–24 (D&A 107:82).

 

 EXALTATION. Voir aussi Couronne ; Expiation, expier ; Gloire céleste ; Homme, hommes - Potentiel de devenir comme son Père céleste ; Vie éternelle

 

      L'état le plus élevé de bonheur et de gloire dans le royaume céleste.

 

Il y a d'abondantes joies devant ta face, Ps 16:11. Ils sont dieux, oui, les fils de Dieu - c'est pourquoi tout est à eux, D&A 76:58–59. Les saints recevront leur héritage et seront rendus égaux à lui, D&A 88:107. Ces anges n'ont pas respecté ma loi ; c'est pourquoi, ils restent séparés et seuls, sans exaltation, D&A 132:17. Hommes et femmes doivent se marier selon la loi de Dieu pour obtenir l'exaltation, D&A 132:19–20. Étroite est la porte et resserré le chemin qui mènent à l'exaltation, D&A 132:22–23. Abraham, Isaac et Jacob sont entrés dans leur exaltation, D&A 132:29, 37. Je scelle sur toi ton exaltation, D&A 132:49.

 

 EXCOMMUNICATION. Voir aussi Apostasie ; Rébellion

 

      Processus par lequel on exclut une personne de l'Église et lui enlève tous les droits et garanties dont jouissent les membres. Les autorités de l'Église n'excommunient une personne que lorsqu'elle a décidé de vivre d'une manière qui va à l'encontre des commandements du Seigneur et n'est par conséquent plus en état de rester membre de l'Église.

 

Beaucoup avaient le cœur endurci, et leurs noms furent effacés, Al 1:24(Al 6:3). S'il ne se repent pas, il ne sera pas compté parmi mon peuple, 3 Né 18:31(Mos 26). Les adultères qui ne se repentent pas seront chassés, D&A 42:24. Celui qui pèche et ne se repent pas sera chassé, D&A 42:28. Marche à suivre pour régler les difficultés importantes dans l'Église, D&A 102 (42:80–93). L'évêque est désigné comme juge en Israël, D&A 107:72. Les sociétés religieuses ont le droit de sanctionner la mauvaise conduite des membres, D&A 134:10.

 

 EXODE. Voir aussi Pentateuque

 

      Livre de l'Ancien Testament écrit par Moïse et qui raconte comment les Israélites sont sortis d'Égypte. Le début de l'histoire d'Israël rapporté par l'Exode peut se subdiviser en trois parties: (1) L'esclavage du peuple en Égypte, (2) Son départ d'Égypte sous la direction de Moïse et (3) Sa consécration au service de Dieu dans sa vie religieuse et politique.

 

      La première partie, les chapitres 1–15, explique l'oppression d'Israël en Égypte, le début de l'histoire et l'appel de Moïse, l'Exode, l'institution de la Pâque et la marche vers la mer Rouge, la destruction de l'armée de Pharaon et le cantique de victoire de Moïse.

 

      La deuxième partie, les chapitres 15–18, parle de la rédemption d'Israël et des événements qui se produisirent au cours du voyage de la mer Rouge au Sinaï, les eaux amères de Mara, l'apparition des cailles et de la manne, l'observance du sabbat, l'eau miraculeuse du rocher d'Horeb et la bataille contre les Amalécites à Rephidim ; l'arrivée de Jéthro au camp et son conseil concernant le gouvernement civil du peuple.

 

      La troisième partie, les chapitres 19–40, traite de la consécration d'Israël au service de Dieu pendant les événements solennels du Sinaï. Le Seigneur met le peuple à part comme royaume de sacrificateurs et nation sainte ; il donne les dix commandements et des instructions concernant le tabernacle, son ameublement et le culte qui devra s'y pratiquer. Vient ensuite le récit du péché commis par le peuple quand il adore le veau d'or et enfin le compte rendu de la construction du tabernacle et des dispositions prises pour les services qui doivent s'y tenir.

 

 EXPIATION, EXPIER. Voir aussi Chute d'Adam et Ève ; Croix ; Crucifixion ; Enfants du Christ ; Fils et filles de Dieu ; Gethsémané ; Grâce ; Immortalité, immortel ; Jésus-Christ ; Justification, justifié ; Miséricorde, miséricordieux ; Pardon des péchés ; Pardonner ; Plan de rédemption ; Racheter, rachetés, rédemption ; Repentir ; Résurrection ; Sacrifice ; Sainte-Cène ; Salut ; Sanctification ; Sang

 

      Réconcilier l'homme avec Dieu.

 

      Dans le sens scripturaire du terme, expier c'est subir le châtiment d'un acte pécheur, ce qui soulage le pécheur repentant des effets du péché et lui permet de se réconcilier avec Dieu. Jésus-Christ était la seule personne capable de réaliser l'expiation parfaite pour toute l'humanité. Il a pu le faire parce qu'il avait été choisi et préordonné lors du grand conseil avant la formation du monde (Ét 3:14, Moï 4:1–2 ; Abr 3:27), parce qu'il était le Fils de Dieu et qu'il avait mené une vie sans péché. Pour effectuer cette expiation, il dut souffrir, au jardin de Gethsémané, pour les péchés des hommes, verser son sang, mourir et ensuite ressusciter du tombeau (És 53:3–12 ; Mos 3:5–11 ; Al 7:10–13). Grâce à l'Expiation, tous les hommes ressusciteront avec un corps immortel (1 Co 15:22). L'Expiation nous fournit aussi le moyen de voir nos péchés pardonnés et de vivre éternellement avec Dieu. Mais celui qui a atteint l'âge de responsabilité et a reçu la loi ne peut recevoir ces bénédictions que s'il a foi en Jésus-Christ, se repent de ses péchés, reçoit les ordonnances du salut et obéit aux commandements de Dieu. Ceux qui ne parviennent pas à la responsabilité et ceux qui sont sans la loi sont rachetés par l'Expiation (Mos 15:24–25 ; Mro 8:22). Les Écritures enseignent clairement que si le Christ n'avait pas expié nos péchés, aucune loi, aucune ordonnance, aucun sacrifice ne satisferait aux exigences de la justice, et l'homme ne pourrait jamais rentrer en la présence de Dieu (2 Né 2 ; 9).

 

Ceci est mon sang, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés, Mt 26:28. Sa sueur devint comme des grumeaux de sang, Lu 22:39–44. Je donnerai ma chair pour la vie du monde, Jn 6:51. Je suis la résurrection et la vie, Jn 11:25. Le Christ est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, Hé 5:9. Nous sommes sanctifiés par l'effusion du sang du Christ, Hé 9 ; 10:1–10. Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, 1 Pi 3:18. Le sang de Jésus-Christ nous purifie de tout péché, 1 Jn 1:7. Il était élevé sur la croix et mis à mort pour les péchés, 1 Né 11:32–33. La rédemption est accordée à ceux qui ont le cœur brisé et l'esprit contrit, 2 Né 2:3–10, 25–27. Il s'offre en sacrifice pour le péché, 2 Né 2:7. L'expiation rachète les hommes de la chute et les sauve de la mort et de l'enfer, 2 Né 9:5–24. Il doit nécessairement y avoir une expiation infinie, 2 Né 9:7. Réconciliez-vous avec Dieu par l'expiation du Christ, Jcb 4:11. Son sang expie les péchés de ceux qui ont péché par ignorance, Mos 3:11–18. L'homme reçoit le salut par l'expiation, Mos 4:6–8. S'il n'y avait pas l'expiation, ils devraient inévitablement périr, Mos 13:27–32. Il expiera les péchés du monde, Al 34:8–16. Dieu lui-même expie les péchés du monde, pour réaliser le plan de la miséricorde, Al 42:11–30. Je suis le Dieu de toute la terre, mis à mort pour les péchés du monde, 3 Né 11:14. Moi, Dieu, j'ai souffert cela pour tous, D&A 19:16. Les petits enfants sont rachetés par l'intermédiaire de mon Fils unique, D&A 29:46–47. Vois les souffrances et la mort de celui qui n'a commis aucun péché, D&A 45:3–5. C'est une similitude du sacrifice du Fils unique du Père, Moï 5:7. Grâce au sacrifice expiatoire du Christ, tout le genre humain peut être sauvé, AF 3.

 

 ÉZÉCHIAS

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Roi juste de Juda. Il régna vingt-neuf ans, à l'époque où Ésaïe était prophète de Judée (2 R 18–20 ; 2 Ch 29–32 ; És 36–39). Ésaïe l'aida à réformer l'Église et l'État. Il mit fin à l'idolâtrie et rétablit le service du temple. Sa vie fut prolongée de quinze ans grâce à la prière et à la foi (2 R 20:1–7). La première partie de son règne fut prospère, mais sa rébellion contre le roi d'Assyrie (2 R 18:7) provoqua deux invasions assyrienne: la première est décrite dans És 10:24–32, la seconde dans 2 R 18:13—19:7. Lors de la seconde invasion, Jérusalem fut sauvée par un ange du Seigneur (2 R 19:35).

 

 ÉZÉCHIEL

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophète, auteur du Livre d'Ézéchiel. C'était un sacrificateur de la famille de Tsadok et il faisait partie des prisonniers juifs emmenés par Nebucadnetsar. Il s'installa avec les Juifs à Babylone et prophétisa pendant vingt-deux ans, de 592 à 570 av. J.-C.

 

            Livre d'Ézéchiel : Le Livre d'Ézéchiel comprend quatre divisions. Les chapitres 1–3 parlent d'une vision de Dieu et de l'appel d'Ézéchiel à l'œuvre ; les chapitres 4–24 parlent des jugements reposant sur Jérusalem et de la raison pour laquelle ils étaient donnés ; les chapitres 25–32 proclament les jugements sur les nations, et les chapitres 33–48 contiennent les visions de l'Israël des derniers jours.

 

 

F

 

FAIBLESSE. Voir aussi Humble, humilier, humilité

 

      Fait d'être mortel et de manquer de capacités, de force ou d'aptitudes. La faiblesse est un état de l'existence. Tous les hommes sont faibles, et ce n'est que par la grâce de Dieu qu'ils peuvent accomplir des actes de justice (Ja 4:6–7). Cette faiblesse se manifeste entre autres dans les faiblesses et la fragilité de chacun.

 

Fortifiez les mains languissantes, És 35:3–4. L'esprit est bien disposé, mais la chair est faible, Mt 26:41 (Mc 14:38). C'est à cause de la faiblesse qui est en moi, selon la chair, que je voudrais m'excuser, 1 Né 19:6. J'ai reçu le commandement d'écrire ces choses malgré ma faiblesse, 2 Né 33:11. Ne sois pas en colère contre ton serviteur à cause de sa faiblesse, Ét 3:2. Les Gentils se moqueront de ces choses à cause de notre faiblesse à écrire, Ét 12:23–25, 40. Je leur montrerai leur faiblesse, Ét 12:27–28. Parce que tu as vu ta faiblesse, tu seras rendu fort, Ét 12:37. Celui d'entre vous qui est faible sera, à l'avenir, rendu fort, D&A 50:16. Jésus-Christ connaît la faiblesse de l'homme, D&A 62:1.

 

 FAIRE. Voir Obéir, obéissance, obéissant

 

 FAMILLE. Voir aussi Enfant, enfants ; Mariage, se marier ; Mère ; Père mortel

 

      Au sens scripturaire du terme, la famille se compose du mari, de la femme, des enfants et parfois d'autres parents habitant sous le même toit ou avec le même chef de famille. La famille peut aussi être un père seul ou une mère seule avec des enfants, un couple sans enfant, même une personne célibataire qui vit seule.

 

Généralités : Toutes les familles de la terre seront bénies en toi, Ge 12:3 (Ge 28:14 ; Abr 2:11). Je serai le Dieu de toutes les familles d'Israël, Jé 31:1. Le Père, de qui tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, Ép 3:14–15. Adam et Ève ont donné le jour à la famille de toute la terre, 2 Né 2:20. Ta gloire sera une continuation des descendances pour toujours et à jamais, D&A 132:19. Je lui donnerai des couronnes de vies éternelles dans les mondes éternels, D&A 132:55. Le scellement des enfants aux parents fait partie de la grande œuvre de la plénitude des temps, D&A 138:48. Homme et femme je les créai, et je leur dis: Soyez féconds, multipliez, Moï 2:27–28. Il n'est pas bon que l'homme soit seul, Moï 3:18. Adam et Ève travaillèrent ensemble, Moï 5:1.

 

Responsabilités des parents : Abraham commandera à ses fils, et ils garderont la voie de l'Éternel, Ge 18:17–19. Tu enseigneras diligemment ces paroles à tes enfants, De 6:7 (De 11:19). Celui qui aime son fils cherche à le corriger, Pr 13:24 (Pr 23:13). Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre, Pr 22:6. Jouis de la vie avec la femme que tu aimes, Ec 9:9. Tous tes fils seront disciples de l'Éternel, És 54:13 (3 Né 22:13). Élevez-les selon le Seigneur, Ép 6:1–4 (Én v. 1). Si quelqu'un n'a pas soin des siens, il a renié la foi, 1 Ti 5:8. Il les exhorta avec toute la ferveur d'un père tendre, 1 Né 8:37. Nous parlons du Christ afin que nos enfants sachent vers quelle source ils peuvent se tourner, 2 Né 25:26. Leurs maris et leurs épouses aiment leurs enfants, Jcb 3:7. Vous leur enseignerez à s'aimer les uns les autres et à se servir les uns les autres, Mos 4:14–15. Vous défendrez vos familles jusqu'à l'effusion du sang, Al 43:47. Priez dans vos familles afin que vos épouses et vos enfants soient bénis, 3 Né 18:21. Les parents doivent enseigner l'Évangile à leurs enfants, D&A 68:25. Tout homme est obligé de pourvoir aux besoins de sa famille, D&A 75:28. Tous les enfants ont droit au soutien de leurs parents, D&A 83:2–4. Élevez vos enfants dans la lumière et la vérité, D&A 93:40. Mets en ordre ta maison, D&A 93:43–44, 50. Les détenteurs de la prêtrise ne doivent influencer les autres que par un amour sans hypocrisie, D&A 121:41. Adam et Ève révélèrent tout à leurs enfants, Moï 5:12.

 

Responsabilités de l'enfant : Honore ton père et ta mère, Ex 20:12. Écoute, mon fils, l'instruction de ton père, Pr 1:8 (Pr 13:1 ; 23:22). Jésus était soumis à ses parents, Lu 2:51. Jésus faisait la volonté de son Père, Jn 6:38 (3 Né 27:13). Obéissez à vos parents, selon le Seigneur, Ép 6:1 (Col 3:20). Si les enfants se repentent, ton indignation sera détournée, D&A 98:45–48. Les filles fidèles d'Ève adorèrent le Dieu vrai et vivant, D&A 138:38–39.

 

Famille éternelle : Les Doctrine et Alliances exposent la nature éternelle des liens du mariage et de la famille. Le mariage céleste et la continuation de la cellule familiale permettent aux époux de devenir des dieux (D&A 132:15–20).

 

 FAYETTE, NEW YORK (U.S.A.)

 

      Lieu où se trouvait la ferme de Peter Whitmer, père, où beaucoup de révélations furent données au prophète Joseph Smith, fils. C'est là que l'Église fut organisée le 6 avril 1830 et que la voix du Seigneur se fit entendre (D&A 128:20).

 

 FEMME. Voir aussi Homme, hommes

 

      Personne adulte du sexe féminin, fille de Dieu. Le terme femme est parfois utilisé dans l'Écriture comme titre de respect (Jn 19:26 ; Al 19:10).

 

Dieu créa l'homme et la femme, Ge 1:27 (Moï 2:27 ; 6:9 ; Abr 4:27). Une femme de valeur a bien plus de valeur que les perles, Pr 31:10–31. La femme est la gloire de l'homme, 1 Co 11:7. Dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme, 1 Co 11:11. Les femmes doivent être vêtues d'une manière décente, 1 Ti 2:9–10. Moi, le Seigneur Dieu, je fais mes délices de la chasteté des femmes, Jcb 2:28. Tes péchés te sont pardonnés, et tu es une dame élue, D&A 25. Les femmes ont droit au soutien de leur mari, D&A 83:2.

 

 FEU. Voir aussi Baptême, baptiser ; Enfer ; Saint-Esprit ; Terre — Purification de la

 

      Symbole de purification ou de sanctification. Le feu peut également symboliser la présence de Dieu.

 

Ton Dieu est un feu dévorant, De 4:24. L'Éternel fait des flammes de feu ses serviteurs, Ps 104:4. L'Éternel des armées les visitera avec la flamme d'un feu dévorant, És 29:6 (2 Né 27:2). L'Éternel arrive dans un feu, És 66:15. Il sera comme le feu du fondeur, Mal 3:2 (3 Né 24:2 ; D&A 128:24). Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu, Mt 3:11 (Lu 3:16). Les justes seront sauvés par le feu, 1 Né 22:17. Les méchants seront détruits par le feu, 2 Né 30:10. Néphi explique comment nous recevons le baptême de feu et du Saint-Esprit, 2 Né 31:13–14 (3 Né 9:20 ; 12:1 ; 19:13 ; Ét 12:14 ; D&A 33:11). Tu annonceras le pardon des péchés par le baptême et par le feu, D&A 19:31. La grande et abominable Église sera abattue par un feu dévorant, D&A 29:21. La terre passera comme par le feu, D&A 43:32. La présence du Seigneur sera comme le feu de forge, D&A 133:41. Adam fut baptisé de feu et du Saint-Esprit, Moï 6:66.

 

 FILS DE DIEU. Voir Dieu, Divinité ; Jésus-Christ

 

 FILS DE L'HOMME. Voir aussi Dieu, Divinité ; Jésus-Christ

 

      Titre utilisé par Jésus-Christ en parlant de lui-même (Lu 9:22 ; Lu 21:36). Il signifiait Fils de l'Homme de Sainteté. Homme de Sainteté est un des noms de Dieu le Père. Lorsque Jésus se qualifie de Fils de l'Homme, il déclare ouvertement sa relation divine avec le Père. On trouve souvent ce titre dans les Évangiles. La révélation moderne confirme la signification et le caractère sacré particulier de ce nom du Sauveur (D&A 45:39, 49:6, 22 ; 58:65 ; Moï 6:57).

 

 FILS ET FILLES DE DIEU. Voir aussi Enfants de Dieu ; Engendré ; Expiation, expier ; Homme, hommes ; Né de Dieu, né de nouveau

 

      Les Écritures utilisent ces termes de deux façons. Dans un sens nous sommes tous littéralement les enfants spirituels de notre Père céleste. Dans un autre sens, les fils et les filles de Dieu sont ceux qui sont nés de nouveau grâce à l'expiation du Christ.

 

Enfants spirituels du Père : Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut, Ps 82:6. Nous sommes de la race de Dieu, Ac 17:29. Nous devons nous soumettre au Père des esprits, Hé 12:9. Je suis un fils de Dieu, Moï 1:13.

 

Enfants nés de nouveau grâce à l'expiation : À tous ceux qui l'ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, Jn 1:12 (Ro 8:14 ; 3 Né 9:17 ; D&A 11:30). Nous sommes enfants de Dieu, 1 Jn 3:1–2. Vous serez appelés les enfants du Christ, ses fils et ses filles, Mos 5:7. Tous les hommes doivent naître de nouveau, devenant ses fils et ses filles, Mos 27:25. Ils deviendront mes fils et mes filles, Ét 3:14. Vous serez certainement enfants du Christ, Mro 7:19. Tous ceux qui reçoivent mon Évangile sont des fils et des filles, D&A 25:1. Ils sont dieux, oui, les fils de Dieu, D&A 76:58. C'est ainsi que tous peuvent devenir mes fils, Moï 6:68. Beaucoup ont cru et sont devenus fils de Dieu, Moï 7:1.

 

 FILS D'HÉLAMAN. Voir Hélaman, fils d'

 

 FILS DE MOSIAH. Voir Mosiah, fils de

 

 FILS DE PERDITION. Voir aussi Damnation ; Diable ; Enfer ; Mort spirituelle ; Péché impardonnable

 

      Partisans de Satan qui souffriront avec lui dans l'éternité. Parmi les fils de perdition il y a (1) ceux qui suivirent Satan et furent chassés du ciel pour rébellion pendant la vie prémortelle et (2) ceux à qui il fut permis de venir ici-bas avec un corps physique mais servirent ensuite Satan et se tournèrent totalement contre Dieu. Ceux de ce second groupe ressusciteront d'entre les morts mais ne seront pas rachetés de la seconde mort (mort spirituelle) et ne peuvent demeurer dans un royaume de gloire (D&A 88:32–35).

 

Aucun d'eux ne s'est perdu, sinon le fils de perdition, Jn 17:12. Il est impossible qu'ils soient amenés à la repentance, Hé 6:4–6 (10:26–29). La miséricorde n'a aucun droit sur cet homme et sa condamnation finale est d'endurer un tourment sans fin, Mos 2:36–39. Il est comme si aucune rédemption n'avait été faite, Mos 16:5. Ceux qui nient les miracles du Christ pour obtenir du gain deviendront comme le fils de perdition, 3 Né 29:7. Ils ne recevront pas de pardon dans ce monde ni dans le suivant, D&A 76:30–34 (84:41 ; 132:27). Ce sont les seuls qui ne seront pas rachetés de la seconde mort, D&A 76:34–48. Les fils de perdition renient le Saint-Esprit après l'avoir reçu, D&A 76:35. Ils renient le Fils après que le Père l'ait révélé, D&A 76:43. Caïn sera appelé Perdition, Moï 5:22–26.

 

 FILS UNIQUE. Voir aussi Engendré ; Jésus-Christ

 

      Autre nom de Jésus-Christ. Il est le Fils unique du Père (Lu 1:26–35 ; Jn 1:14 ; 3:16 ; 1 Né 11:18–20 ; 2 Né 25:12 ; Al 7:10 ; 12:33 ; Moï 7:62).

 

 FIN DU MONDE. Voir Monde - Fin du monde

 

 FOI. Voir aussi Confiance ; Croire ; Espérance ; Jésus-Christ

 

      Confiance en quelque chose ou quelqu'un. Au sens scripturaire le plus courant du terme, la foi est la confiance en Jésus-Christ qui amène l'homme à lui obéir. La foi doit être centrée sur Jésus-Christ pour conduire l'homme au salut. Les saints des derniers jours ont aussi la foi en Dieu le Père, au Saint-Esprit, en la puissance de la prêtrise et en d'autres aspects importants de l'Évangile rétabli.

 

      La foi comprend l'espérance des choses qui ne sont pas vues, mais qui sont vraies (Hé 11:1 ; Al 32:21 ; Ét 12:6). Elle s'allume lorsque l'on entend les serviteurs autorisés envoyés par Dieu prêcher l'Évangile (Ro 10:14–17). Les miracles ne produisent pas la foi, mais on acquiert une foi forte en obéissant à l'Évangile de Jésus-Christ. En d'autres termes, la foi vient de la justice (Al 32:40–43 ; Ét 12:4, 6, 12 ; D&A 63:9–12).

 

      La vraie foi produit des miracles, des visions, des songes, des guérisons et tous les dons que Dieu accorde à ses saints. C'est par la foi que l'on obtient  le pardon des péchés et que l'on est finalement en mesure de demeurer en la présence de Dieu. Le manque de foi conduit au désespoir, lequel vient de l'iniquité (Mro 10:22).

 

Le juste vivra par sa foi, Ha 2:4. Ta foi t'a guérie, Mt 9:22 (Mc 5:34, Lu 7:50). Qu'il vous soit fait selon votre foi, Mt 9:29. Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, rien ne vous serait impossible, Mt 17:20 (Lu 17:6). J'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point, Lu 22:32. La foi au nom du Christ a rendu fort cet homme, Ac 3:16. La foi vient de ce qu'on entend la parole de Christ, Ro 10:17. Si Christ n'est pas ressuscité, votre foi aussi est vaine, 1 Co 15:14. La foi est agissante par la charité, Ga 5:6. C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, Ép 2:8 (2 Né 25:23). Prenez le bouclier de la foi, Ép 6:16 (D&A 27:17). J'ai achevé la course, j'ai gardé la foi, 2 Ti 4:7. La foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, Hé 11:1. Sans la foi il est impossible de lui être agréable, Hé 11:6. La foi: si elle n'a pas les œuvres, elle est morte, Ja 2:17–18, 22. J'irai et je ferai ce que le Seigneur a commandé, 1 Né 3:7. Le Seigneur est capable de tout faire pour les enfants des hommes, s'ils font preuve de foi en lui, 1 Né 7:12. Les aiguilles qui étaient dans le Liahona marchaient selon la foi, 1 Né 16:28. Repentez-vous et soyez baptisés en son nom, ayant une foi parfaite au Saint, 2 Né 9:23. Le Christ accomplit de grands miracles parmi les enfants des hommes, selon leur foi, 2 Né 26:13(Ét 12:12 ; Mro 7:27–29, 34–38). Les péchés d'Énos lui sont pardonnés à cause de sa foi au Christ, Én v. 3–8. Le salut ne parvient à aucun de ceux-là, si ce n'est par la foi au Seigneur Jésus-Christ, Mos 3:12. Le cœur est changé par la foi en son nom, Mos 5:7. Les prières des serviteurs de Dieu sont exaucées selon leur foi, Mos 27:14. Donne-nous de la force, selon notre foi au Christ, Al 14:26. Invoque le nom de Dieu avec foi, Al 22:16. La foi, ce n'est pas avoir la connaissance parfaite des choses, Al 32:21(Ét 12:6). Lorsqu'elle commence à gonfler, nourrissez-la par votre foi, Al 33:23(Al 32:28). Leur préservation fut attribuée au pouvoir miraculeux de Dieu, à cause de leur foi extrême, Al 57:25–27. Ceux qui lèveraient les regards avec foi vers le Fils de Dieu pourraient vivre, Hél 8:15. Je vois que votre foi est suffisante pour que je vous guérisse, 3 Né 17:8. La foi, ce sont les choses qu'on espère et qu'on ne voit pas, Ét 12:6. Tous ceux qui ont accompli des miracles les ont accomplis par la foi, Ét 12:12–18. S'ils ont foi en moi, alors je rendrai fortes pour eux les choses qui sont faibles, Ét 12:27–28, 37. Mormon donne des instructions sur la foi, l'espérance et la charité, Mro 7. Tout ce que vous demanderez de bon au Père, en mon nom, croyant avec foi que vous recevrez, voici, cela vous sera fait, Mro 7:26. Ceux qui ont foi au Christ s'attachent à tout ce qui est bon, Mro 7:28. Si vous demandez, ayant foi au Christ, il vous en manifestera la vérité, Mro 10:4. Sans la foi, tu ne peux rien faire. Demande donc avec foi, D&A 8:10. Cela leur serait accordé selon la foi qu'ils mettaient dans leurs prières, D&A 10:47, 52. Tous les hommes doivent persévérer jusqu'à la fin dans la foi en son nom, D&A 20:25–29. La justification par la grâce du Christ est juste et véritable, D&A 20:30. L'Esprit vous sera donné par la prière de la foi, D&A 42:14. La foi ne vient pas par les signes, mais les signes suivent ceux qui croient, D&A 63:9–12. Les parents doivent enseigner aux enfants la foi au Christ, D&A 68:25. Cherchez la science par l'étude et aussi par la foi, D&A 88:118. La foi au Seigneur Jésus-Christ est le premier principe de l'Évangile, AF 4.

 

 FORNICATION. Voir aussi Adultère ; Chasteté ; Sensualité, sensuel

 

      Relations sexuelles illégitimes entre deux personnes qui ne sont pas mariées entre elles. Dans les Écritures on l'utilise aussi occasionnellement comme symbole de l'apostasie.

 

Ne me déshonore pas, car on n'agit point ainsi, 2 S 13:12. S'abstenir de l'impudicité, Ac 15:20. Le corps n'est pas pour l'impudicité. Il est pour le Seigneur, 1 Co 6:13–18. Pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, 1 Co 7:2–3. Ce que Dieu veut, c'est que vous vous absteniez de l'impudicité, 1 Th 4:3. Jacob met le peuple de Néphi en garde contre la fornication, Jcb 3:12. Vous mûrissez, à cause de vos meurtres, et de votre fornication, pour la destruction, Hél 8:26. Les fornicateurs doivent se repentir pour entrer dans l'Église, D&A 42:74–78.

 

 FOYER. Voir aussi Famille

 

      Le foyer doit être le centre des activités évangéliques et familiales

 

L'homme sera exempté pour réjouir sa femme, De 24:5. Jésus le renvoya dans sa maison, Mc 8:26. Tous les enfants apprennent à exercer la piété au foyer, 1 Ti 5:4. Soyez sensées, chastes, occupées aux soins domestiques, Tit 2:5. Rentrez chez vous, et méditez ce que j'ai dit, 3 Né 17:2–3. Je l'exhortai à se battre pour ses femmes, et ses enfants, et ses maisons, et ses foyers, Mrm 2:23. Les pères reçoivent le commandement d'être diligents et de s'intéresser à ce qui se passe chez eux, D&A 93:43–44, 48–50.

 

 FRAUDE. Voir aussi Tromper, tromperie

 

      Dans les Écritures, la fraude est une ruse visant à tromper.

 

Heureux l'homme à qui l'Éternel n'impute pas l'iniquité, Ps 32:2 (Ps 34:14 ; 1 Pi 2:1). Nathanaël était un Israélite dans lequel il n'y a point de fraude, Jn 1:47 (D&A 41:9–11). La connaissance pure épanouit l'âme sans fausseté, D&A 121:42.

 

 FRÈRE, FRÈRES. Voir aussi Homme, hommes ; Sœur

 

      En tant qu'enfants de notre Père céleste, tous les hommes, toutes les femmes, sont spirituellement frères et sœurs. Dans l'Église, on appelle souvent frères les membres masculins et les amis de l'Église.

 

Quand tu seras converti, affermis tes frères, Lu 22:32. Celui qui n'aime pas son frère demeure dans la mort, 1 Jn 3:10–17. Pensez à vos frères comme à vous-mêmes, Jcb 2:17. Que chacun estime son frère comme lui-même, D&A 38:24–25. Fortifie tes frères dans toutes tes conversations, D&A 108:7.

 

 FRUIT DÉFENDU. Voir Chute d'Adam et Ève ; Éden

 

 

 

G

 

GABRIEL. Voir aussi Anges ; Marie, mère de Jésus ; Noé, patriarche biblique

 

      Ange envoyé à Daniel (Da 8:16 ; 9:21), à Zacharie (Lu 1:11–19 ; D&A 27:7), à Marie (Lu 1:26–38) et à d'autres (D&A 128:21). Joseph Smith, le prophète, identifie Gabriel au Noé de l'Ancien Testament.

 

 GAD, FILS DE JACOB. Voir aussi Israël ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Jacob et de Zilpa (Ge 30:10–11). Ses descendants devinrent une tribu d'Israël.

 

     Tribu de Gad : On trouvera la bénédiction de Jacob sur son fils Gad dans Ge 49:19. On trouvera la bénédiction de Moïse sur la tribu de Gad dans De 33:20–21. Selon ces bénédictions, les descendants de Gad devaient être une race de guerriers. Les terres qui leur furent attribuées au pays de Canaan se trouvaient à l'est du Jourdain et contenaient de bonnes terres de pâture avec beaucoup d'eau.

 

 GAD, LE VOYANT. Voir aussi Écritures - Écritures perdues

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophète, ami fidèle et conseiller de David (1 S 22:5 ; 2 S 24:11–19). Il écrivit un livre des actes de David, qui est une Écriture perdue (1 Ch 29:29).

 

 GADIANTON, BRIGANDS DE. Voir aussi Combinaisons secrètes

 

      Personnages du Livre de Mormon. Bande de brigands fondée par un méchant néphite appelé Gadianton. Leur organisation était basée sur le secret et les serments sataniques.

 

Gadianton causa la destruction de la nation néphite, Hél 2:12–13. Le diable donna des serments et des alliances secrets à Gadianton, Hél 6:16–32. Les combinaisons secrètes causèrent la destruction de la nation jarédite, Ét 8:15–26.

 

 GALATES, ÉPÎTRE AUX. Voir aussi Épîtres de Paul ; Paul

 

      Livre du Nouveau Testament. À l'origine, lettre écrite par l'apôtre Paul aux saints vivant en Galatie. Le thème de cette lettre est qu'on ne peut trouver la vraie liberté qu'en vivant l'Évangile de Jésus-Christ. Si les saints adoptaient les enseignements des judéo-chrétiens qui tenaient à observer la loi de Moïse, ils limiteraient ou anéantiraient la liberté qu'ils avaient trouvée dans le Christ. Dans l'épître, Paul se définit comme apôtre, expliquant la doctrine de la justification par la foi et affirme la valeur d'une religion spirituelle.

      Aux chapitres 1 et 2, il exprime son regret d'apprendre qu'il y a apostasie parmi les Galates et clarifie sa place parmi les apôtres. Les chapitres 3 et 4 commentent la doctrine de la foi et des œuvres. Les chapitres 5 et 6 contiennent un sermon sur les résultats pratiques de la doctrine de la foi.

 

 GALILÉE

 

      Dans les temps anciens et modernes, région la plus septentrionale d'Israël, à l'ouest du Jourdain et de la mer de Galilée. La Galilée a environ cent kilomètres de long sur cinquante de large. Autrefois, c'était là qu'on trouvait les meilleures terres et les villes les plus animées d'Israël. Les grandes routes conduisant à Damas, en Égypte et dans l'est d'Israël passaient par là. Son excellent climat et sa terre fertile produisaient de vastes cultures d'olives, de blé, d'orge et de raisin. Les pêcheries au bord de la mer de Galilée assuraient un important commerce d'exportation et étaient une grande source de richesse. Le Sauveur y passa une grande partie de son temps.

 

Une grande lumière resplendit sur le territoire des nations (la Galilée), És 8:23—9:2 (2 Né 19:1–3). Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant, prêchant et guérissant, Mt 4:23. Après sa résurrection, il apparut en Galilée, Mc 14:28 (Jn 21:1–14). La renommée de Jésus se répandit dans toute la Galilée, Lu 4:14. Jésus commença ses miracles à Cana en Galilée, Jn 2:11.

 

     Mer de Galilée : La mer de Galilée se trouve dans le nord d'Israël. On l'appelait aussi mer de Kinnéreth dans l'Ancien Testament et lac de Génésareth ou de Tibériade dans le Nouveau Testament. Jésus y prononça plusieurs sermons (Mt 13:2). C'est une mer en forme de poire ayant 20 kilomètres de long et 12 kilomètres à sa plus grande largeur. Elle se trouve à 210 mètres au-dessous du niveau de la mer, ce qui rend l'air ambiant souvent très chaud. L'air froid déferlant des collines et rencontrant l'air chaud au-dessus de l'eau produit souvent des tempêtes soudaines (Lu 8:22–24).

 

 GAMALIEL. Voir aussi Pharisiens

 

      Personnage du Nouveau Testament. Pharisien célèbre qui connaissait et enseignait la loi juive. L'apôtre Paul fut un de ses disciples (Ac 22:3). Il était très influent auprès du sanhédrin (Ac 5:34–40).

 

 GÉDÉON (ANCIEN TESTAMENT)

 

      Dirigeant d'Israël qui délivra les Madianites (Jg 6:11–40 ; 7–8).

 

 GÉDÉON (LIVRE DE MORMON)

 

      Chef fidèle des Néphites.

 

Homme fort et ennemi du roi Noé, Mos 19:4–8. Tient conseil avec le roi Limhi, Mos 20:17–22. Propose un plan pour échapper à l'esclavage des Lamanites, Mos 22:3–9. Tué par Néhor, Al 1:8–10.

 

 GÉNÉALOGIE. Voir aussi Baptême - Pour les morts ; Famille ; Livre de souvenir ; Ordonnance - Ordonnance par procuration ; Salut ; Salut pour les morts

 

      Document montrant le lignage d'une famille. Lorsque les fonctions sacerdotales ou certaines bénédictions étaient réservées à une famille particulière, les généalogies des Écritures étaient très importantes (Ge 5 ; 10 ; 25 ; 46 ; 1 Ch 1–9 ; Esd 2:61–62 ; Né 7:63–64 ; Mt 1:1–17 ; Lu 3:23–38 ; 1 Né 3:1–4, 5:14–19 ; Jm vv. 1–2). Dans l'Église rétablie d'aujourd'hui, les membres de l'Église continuent à rechercher leur lignage familial, entre autres pour identifier correctement les ancêtres décédés afin de pouvoir accomplir les ordonnances du salut en leur faveur. Ces ordonnances sont valables pour les personnes décédées qui acceptent l'Évangile de Jésus-Christ dans le monde des esprits (D&A 127, 128).

 

 GENÈSE. Voir aussi Pentateuque

 

      Mot grec signifiant « origine » ou « commencement ». La Genèse est le premier livre de l'Ancien Testament et fut écrit par le prophète Moïse. Il narre de nombreux débuts, tels que la création de la terre, le placement des animaux et de l'homme sur la terre, la chute d'Adam et Ève, la révélation de l'Évangile à Adam, le début des tribus et des races, l'origine de diverses langues à Babel, et le commencement de la famille abrahamique débouchant sur la fondation de la maison d'Israël. Le livre met l'accent sur le rôle de Joseph comme protecteur d'Israël.

 

      La révélation moderne confirme et éclaircit le texte de la Genèse (1 Né 5 ; Ét 1 ; Moï 1–8 ; Abr 1–5).

 

      Dans la Genèse, les chapitres 1–4 relatent la création du monde et l'évolution de la famille d'Adam. Les chapitres 5–10 racontent l'histoire de Noé. Les chapitres 11–20 parlent d'Abraham et de sa famille jusqu'à l'époque d'Isaac. Les chapitres 21–35 suivent la famille d'Isaac. Le chapitre 36 traite d'Ésaü et de sa famille. Les chapitres 37–50 parlent de la famille de Jacob et racontent comment Joseph fut vendu en Égypte et le rôle qu'il joua dans la préservation de la maison d'Israël.

 

 GENTILS

 

      Au sens scripturaire du terme, ce mot a plusieurs significations. Tantôt il désigne des personnes de lignage non israélite, tantôt des non juifs, tantôt les nations qui sont sans l'Évangile, même s'il y a du sang israélite parmi le peuple. Ce dernier usage est particulièrement caractéristique de l'utilisation que font du terme le Livre de Mormon et les Doctrine et Alliances. Le mot n'apparaît pas dans la version Segond, qui emploie soit païens, soit nations.

 

Les Israélites ne devaient pas épouser des non Israélites, De 7:1–3. Le Seigneur viendra pour être la lumière des nations, És 42:6. Pierre reçoit le commandement de porter l'Évangile aux nations, Ac 10:9–48. Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, Ac 11:18. Nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, soit Juifs, soit Grecs, 1 Co 12:13. Les païens sont cohéritiers en Jésus-Christ par l'Évangile, Ép 3:6. Le Livre de Mormon a été écrit aux Gentils, page de titre du Livre de Mormon (Mrm 3:17). Un homme parmi les Gentils s'en alla sur les eaux, 1 Né 13:12. D'autres livres vinrent des Gentils, 1 Né 13:39. La plénitude de l'Évangile ira aux Gentils, 1 Né 15:13(3 Né 16:7 ; D&A 20:9). Ce pays sera un pays de liberté pour les Gentils, 2 Né 10:11. Les Gentils sont semblables à un olivier sauvage, Jcb 5. L'Évangile paraîtra dans les temps des Gentils, D&A 45:28(D&A 19:27). La parole ira jusqu'aux extrémités de la terre, d'abord aux Gentils, ensuite aux Juifs, D&A 90:8–10. Les soixante-dix seront des témoins spéciaux auprès des Gentils, D&A 107:25. Envoyez les anciens de mon Église appeler toutes les nations, d'abord les Gentils, ensuite les Juifs, D&A 133:8.

 

 GETHSÉMANÉ. Voir aussi Expiation, expier ; Oliviers, mont des

 

      Jardin que le Nouveau Testament dit être près du mont des Oliviers. En araméen, le mot Gethsémané signifie « pressoir d'olives ». Jésus se rendit au jardin la nuit où Juda le trahit. Il pria et souffrit pour les péchés de l'humanité (Mt 26:36, 39 ; Mc 14:32 ; Jn 18:1 ; Al 21:9 ; D&A 19:15–19).

 

 GLOIRE. Voir aussi Degrés de gloire ; Lumière, lumière du Christ ; Vérité

 

      Dans les Écritures, la gloire désigne souvent la lumière et la vérité de Dieu. Elle peut aussi désigner les louanges ou l'honneur et un certain état de vie éternelle ou la gloire de Dieu.

 

Saint est l'Éternel des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire, És 6:3 (2 Né 16:3). Nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, 2 Co 3:18. Il me ressuscitera pour demeurer avec lui en gloire, Al 36:28. Les gloires que les hommes recevront dans la résurrection différeront selon leur justice, D&A 76:50–119. La gloire de Dieu c'est l'intelligence, D&A 93:36. La gloire de Dieu est de réaliser l'immortalité et la vie éternelle de l'homme, Moï 1:39. Je vis deux Personnages, dont l'éclat et la gloire défient toute description, JS-H v. 17.

 

 GLOIRE CÉLESTE. Voir aussi Degrés de gloire ; Exaltation ; Vie éternelle

 

      Le plus haut des trois degrés de gloire que l'on puisse atteindre après cette vie. Les justes y demeureront en la présence de Dieu le Père et de son Fils Jésus-Christ.

 

Autre est l'éclat des corps célestes, 1 Co 15:40 (D&A 76:96). Paul fut ravi jusqu'au troisième ciel, 2 Co 12:2. Vision de la gloire céleste, D&A 76:50–70. Si les saints désirent une place dans le monde céleste, ils doivent se préparer, D&A 78:7. Celui qui n'est pas capable de se conformer à la loi d'un royaume céleste ne peut pas supporter une gloire céleste, D&A 88:15–22. Il y a, dans la gloire céleste, trois cieux ; condition fixée pour parvenir au plus haut, D&A 131:1–2. Les enfants qui meurent avant l'âge de responsabilité sont sauvés dans le royaume céleste, D&A 137:10.

 

 GLOIRE TÉLESTE. Voir aussi Degrés de gloire

 

      Le plus bas des trois degrés de gloire dans lesquels les hommes demeureront après le jugement final.

 

Paul vit une gloire semblable à celle des étoiles, 1 Co 15:40–41. Joseph Smith et Sidney Rigdon voient la gloire téleste, D&A 76:81–90. Les habitants du monde téleste étaient aussi innombrables que les étoiles, D&A 76:109–12. Celui qui n'est pas capable de se conformer à la loi d'un royaume téleste ne peut pas supporter une gloire téleste, D&A 88:24–31, 38.

 

 GLOIRE TERRESTRE. Voir aussi Degrés de gloire

 

      Deuxième des trois degrés de gloire où les hommes demeureront après le jugement final.

 

Paul vit une gloire terrestre, comparée à la gloire de la lune, 1 Co 15:40–41. Joseph Smith et Sidney Rigdon voient la gloire terrestre, D&A 76:71–80. La gloire des terrestres surpasse celle des télestes, D&A 76:91. Celui qui n'est pas capable de se conformer à la loi d'un royaume terrestre ne peut pas supporter une gloire terrestre, D&A 88:23, 30, 38.

 

 GOG. Voir aussi Magog ; Seconde venue de Jésus-Christ

 

      Roi de Magog. Ézéchiel prophétisa que Gog envahirait Israël au moment de la seconde venue du Seigneur (Éz 38–39). Une autre bataille, appelée la bataille de Gog et de Magog, se produira à la fin du millénium (Ap 20:7–9 ; D&A 88:111–16).

 

 GOLGOTHA. Voir aussi Crucifixion ; Jésus-Christ

 

      Golgotha signifie « crâne » en araméen. C'est le nom de l'endroit où le Christ fut crucifié (Mt 27:33 ; Mc 15:22 ; Jn 19:17). Son équivalent latin est calvaire (Lu 23:33).

 

 GOLIATH. Voir aussi David

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Géant philistin qui défia les armées israélites. David releva son défi et le tua avec l'aide du Seigneur (1 S 17).

 

 GOMORRHE. Voir aussi Sodome

 

      Ville perverse de l'Ancien Testament qui fut détruite par le Seigneur (Ge 19:12–29).

 

 GOUVERNEMENT. Voir aussi Constitution

 

      Quand Jésus-Christ reviendra, il établira un gouvernement de justice.

 

La domination reposera sur son épaule, És 9:5 (2 Né 19:6). Rendez à César ce qui est à César, Mt 22:21 (D&A 63:26). Soyez soumis aux autorités supérieures, Ro 13:1. Faire des prières pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, 1 Ti 2:1–2. Être soumis aux magistrats et aux autorités, Tit 3:1. Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, 1 Pi 2:13–14. Jésus-Christ sera le souverain définitif de la terre, Ap 11:15. Ayez des hommes justes comme rois, Mos 23:8. Faites vos affaires par la voix du peuple, Mos 29:26. Je serai votre gouverneur lorsque je viendrai, D&A 41:4. Celui qui garde les lois de Dieu n'a pas besoin d'enfreindre les lois du pays, D&A 58:21. Lorsque le méchant domine, le peuple gémit, D&A 98:9–10. Les gouvernements ont été institués par Dieu pour le bénéfice de l'homme, D&A 134:1–5. Les hommes sont tenus de soutenir et de défendre les gouvernements, D&A 134:5. Nous croyons que nous devons nous soumettre aux rois, aux présidents, aux gouverneurs et aux magistrats, AF 12.

 

 GRÂCE. Voir aussi Expiation, expier ; Jésus-Christ ; Miséricorde, miséricordieux ; Salut

 

      Pouvoir donné par Dieu, habilitant les hommes et les femmes à obtenir des bénédictions dans cette vie et à parvenir à la vie éternelle et à l'exaltation après avoir exercé la foi et le repentir, et fait de leur mieux pour garder les commandements. Cette aide ou force divine est donnée grâce à la miséricorde et à l'amour de Dieu. Tout mortel a besoin de la grâce divine à cause de la chute d'Adam et aussi à cause des faiblesses de l'homme.

 

La grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ, Jn 1:17. C'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous serons sauvés, Ac 15:11 (Ro 3:23–24 ; D&A 138:14). C'est par la foi que nous avons accès à sa grâce, Ro 5:2. C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, Ép 2:8. La grâce de Dieu apporte le salut, Tit 2:11. Approchons-nous avec assurance du trône de la grâce, Hé 4:16. Dieu fait grâce aux humbles, 1 Pi 5:5. Nul ne peut demeurer en la présence de Dieu, si ce n'est par les mérites, et la miséricorde, et la grâce du saint Messie, 2 Né 2:8. Ce n'est que dans et par la grâce de Dieu que les hommes sont sauvés, 2 Né 10:24. C'est par la grâce que nous sommes sauvés, après tout ce que nous pouvons faire, 2 Né 25:23. C'est par la grâce que nous avons le pouvoir de faire cela, Jcb 4:7. Il sera rendu aux hommes grâce pour grâce, selon leurs œuvres, Hél 12:24. Ma grâce suffit aux humbles et à tous ceux qui s'humilient, Ét 12:26–27. Moroni prie pour que les Gentils reçoivent la grâce afin d'avoir la charité, Ét 12:36, 41. Par la grâce de Dieu, vous êtes parfaits dans le Christ, Mro 10:32–33. Jésus reçut grâce sur grâce, D&A 93:12–13, 20.

 

 GRAIN DE SÉNEVÉ

 

      Semence d'un plant de moutarde. Bien que très petite, elle donne une haute plante. Jésus compare le royaume des cieux à un grain de sénevé (Mt 13:31).

 

Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous pourriez déplacer des montagnes, Mt 17:20.

 

 GRAND CONSEIL

 

      Conseil de douze grands prêtres.

 

Dans les premiers temps de l'Église rétablie, le terme grand conseil désignait deux organismes dirigeants différents : (1) le Collège des douze apôtres de l'Église (D&A 107:33, 38) ; (2) le grand conseil fonctionnant dans chacun des pieux (D&A 102 ; 107:36).

 

 GRAND PRÊTRE. Voir aussi Prêtrise d'Aaron ; Prêtrise de Melchisédek

 

      Office dans la prêtrise. Les Écritures envisagent le « grand prêtre » de deux façons : (1) un office dans la Prêtrise de Melchisédek et (2) sous la loi de Moïse, l'officier président de la Prêtrise d'Aaron, désigné sous le nom de souverain sacrificateur.

 

      Le premier sens s'applique à Jésus-Christ, qualifié de grand souverain sacrificateur. Adam et tous les patriarches étaient aussi des grands prêtres. Aujourd'hui, trois grands prêtres présidents constituent la présidence de l'Église et président tous les autres détenteurs de la prêtrise et tous les membres de l'Église. Aujourd'hui, dans toute l'Église, on ordonne grands prêtres d'autres hommes dignes, selon les besoins. On peut appeler, mettre à part et ordonner des grands prêtres en qualité d'évêques (D&A 68:19 ; 107:69–71).

 

      L'autre sens désigne l'officier président de la Prêtrise d'Aaron sous la loi de Moïse, aussi appelé souverain sacrificateur dans la version Segond. La fonction était héréditaire et passait par le premier-né de la famille d'Aaron, Aaron lui-même étant le premier grand prêtre ou souverain sacrificateur de l'ordre aaronique (Ex 28 ; Lé 8 ; D&A 84:18).

 

      Melchisédek était sacrificateur du Dieu Très-Haut, Ge 14:18 (Al 13:14). Des grands prêtres étaient appelés et préparés dès la fondation du monde, Al 13:1–10. Les grands prêtres administrent les choses spirituelles, D&A 107:10, 12, 17.

 

 GRANDE ET ABOMINABLE ÉGLISE. Voir Diable - Église du diable

 

 GRATITUDE. Voir Reconnaissance, reconnaissant

 

 GUÉRIR, GUÉRISONS. Voir aussi Imposition des mains aux malades ; Oindre, donner l'onction

 

      Rendre la santé, physiquement et spirituellement. Les Écritures contiennent beaucoup d'exemples de guérisons miraculeuses faites par le Seigneur et ses serviteurs.

 

Je suis l'Éternel, qui te guérit, Ex 15:26. Naaman se plongea sept fois dans le Jourdain et fut guéri, 2 R 5:1–14. C'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris, És 53:5 (Mos 14:3). Le soleil de la justice se lèvera, et la guérison sera sous ses ailes, Mal 4:2. Jésus guérissait toute maladie, Mt 4:23 (9:35). Il leur donna le pouvoir de guérir toute maladie, Mt 10:1. Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Lu 4:18. Ils étaient guéris par le pouvoir de l'Agneau de Dieu, 1 Né 11:31. Si tu crois en la rédemption du Christ, tu peux être guéri, Al 15:8. Il guérit chacun d'eux, 3 Né 17:9. Celui qui a foi en moi pour être guéri sera guéri, D&A 42:48. En mon nom, ils guériront les malades, D&A 84:68. Nous croyons au don de guérison, AF 7.

 

 GUERRE. Voir aussi Paix

 

      Conflit armé ; combat à l'aide d'armes. Le Seigneur n'approuve la guerre que comme moyen ultime donné à ses saints pour défendre leurs familles, leurs biens, leurs droits, leurs garanties et leurs libertés (Al 43:9, 45–47).

Moroni cherchait à défendre son peuple, ses droits, et son pays, et sa religion, Al 48:10–17. Joseph Smith reçut une révélation et une prophétie sur la guerre, D&A 87. Renoncez à la guerre, proclamez la paix, D&A 98:16, 34–46. Nous croyons que les hommes sont justifiés quand ils se défendent, eux, leurs amis, leurs biens et le gouvernement, D&A 134:11. Nous croyons que nous devons respecter, honorer et défendre la loi, AF 12.

 

 GUERRE DANS LE CIEL. Voir aussi Conseil dans les cieux ; Vie prémortelle

 

      Conflit qui se produisit dans la vie prémortelle entre les enfants spirituels de Dieu.

 

Satan fut précipité du ciel sur la terre, Ap 12:4, 7–9. Le diable et le tiers des armées du ciel furent précipités, D&A 29:36–37. Lucifer se rebella contre le Fils unique, D&A 76:25–26. Satan chercha à s'emparer de la gloire du Père et à détruire le libre arbitre de l'homme, Moï 4:1–4. (És 14:12–15 ; Abr 3:27–28). Ceux qui suivirent Dieu conservèrent leur premier état, vinrent sur la terre et reçurent un corps, Abr 3:26.

 

 

 

H

 

HABACUC

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophète de Juda qui parla de l'état pécheur du peuple, peut-être au cours du règne de Jojakin (env. 600 av. J.-C.).

 

     Livre de Habacuc : Le chapitre un est une discussion entre le Seigneur et son prophète ressemblant à celles de Jérémie 12 et de D&A 121. Habacuc était perturbé de voir les méchants apparemment prospérer. Au chapitre deux, le Seigneur lui recommande d'être patient: les justes doivent apprendre à vivre conformément à la foi. Le chapitre trois contient sa prière dans laquelle il reconnaît la justice de Dieu.

 

 HAGOTH

 

      Personnage du Livre de Mormon. Constructeur néphite de navires (Al 63:5–7).

 

 HAINE, HAÏR. Voir aussi Amour ; Inimitié ; Vengeance

 

      Aversion profonde à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose.

 

Moi, Dieu, je punis l'iniquité des pères sur les enfants de ceux qui me haïssent, Ex 20:5. Il y a six choses que hait l'Éternel, Pr 6:16. Méprisé et abandonné des hommes, És 53:3. Faites du bien à ceux qui vous haïssent, Mt 5:44. Ou il haïra l'un, et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre, Mt 6:24. Vous serez haïs de tous à cause de mon nom, Mt 10:22. Quiconque fait le mal hait la lumière, Jn 3:20. Que personne ne méprise ta jeunesse, 1 Ti 4:12. Parce qu'ils sont riches, ils méprisent les pauvres, 2 Né 9:30. Ne méprisez pas les révélations de Dieu, Jcb 4:8. Les hommes méprisent les recommandations de Dieu et dédaignent ses paroles, D&A 3:7. Je fus haï et persécuté pour avoir dit que j'avais eu cette vision, JS-H v. 25.

 

 HARMAGUÉDON. Voir aussi Gog ; Magog ; Seconde venue de Jésus-Christ

 

      Le nom Harmaguédon est dérivé de l'hébreu Har Meguiddo. La vallée de Meguiddo était dans la partie est de la plaine d'Esdralon, à quatre-vingts kilomètres au nord de Jésusalem, et fut le théâtre de plusieurs batailles cruciales de l'époque de l'Ancien Testament. Le dernier grand conflit, qui aura lieu vers le moment de la seconde venue du Seigneur, a reçu le nom de bataille d'Harmaguédon, parce qu'il commencera au même endroit (voir Éz 39:11 ; Za 12–14, surtout 12:11 ; Ap 16:14–21).

 

 HARRIS, MARTIN. Voir aussi Témoins du Livre de Mormon

 

      Un des trois témoins de l'origine divine et de la véracité du Livre de Mormon. Il aida financièrement Joseph Smith et l'Église. Le Seigneur lui demanda de vendre ses biens et de donner ses fonds pour payer la publication du Livre de Mormon (D&A 19:26–27, 34–35), d'être un exemple pour l'Église (D&A 58:35) et d'intervenir dans les frais du ministère (D&A 104:26).

 

      Il fut excommunié de l'Église mais redevint plus tard membre à part entière. Il témoigna jusqu'à la fin de sa vie avoir vu l'ange Moroni et les plaques d'or à partir desquelles Joseph Smith traduisit le Livre de Mormon.

 

 HAUTE PRÊTRISE. Voir Prêtrise de Melchisédek

 

 HÉBREU. Voir aussi Israël

 

      Langue sémitique parlée par les Israélites jusqu'à leur retour de la captivité babylonienne. À partir de ce moment-là, l'araméen devint la langue de tous les jours. Jusqu'à l'époque de Jésus, l'hébreu fut la langue des érudits, de la loi et de la littérature religieuse.

 

 HÉBREUX, ÉPÎTRE AUX. Voir aussi Épîtres de Paul ; Paul

 

      Livre du Nouveau Testament. Paul écrivit cette lettre aux membres juifs de l'Église pour les persuader que des aspects de la loi de Moïse avaient été accomplis dans le Christ et que la loi supérieure de l'Évangile du Christ l'avait remplacée. Lorsqu'il revint à Jérusalem à la fin de sa troisième mission (vers 60 ap. J.-C.), Paul s'aperçut que beaucoup de membres juifs de l'Église étaient toujours attachés à la loi de Moïse (Ac 21:20). Cela se passait au moins dix ans après qu'une conférence de l'Église à Jérusalem eut décidé que certaines ordonnances de la loi de Moïse n'étaient pas nécessaires pour le salut des chrétiens d'origine païenne. Apparemment, Paul écrivit peu après aux Hébreux pour leur montrer par leurs propres Écritures et par le raisonnement pourquoi ils ne devaient plus pratiquer la loi de Moïse.

 

      Les chapitres 1 et 2 expliquent que Jésus est plus grand que les hommes. Les chapitres 3–7 comparent Jésus à Moïse et à la loi de Moïse et témoignent qu'il est plus grand que l'un et l'autre. Ils enseignent aussi que la Prêtrise de Melchisédek est plus grande que celle d'Aaron. Les chapitres 8–9 expliquent comment les ordonnances mosaïques ont préparé le peuple au ministère du Christ et comment le Christ est le Médiateur de la nouvelle alliance (Al 37:38–45 ; D&A 84:21–24). Le chapitre 10 est une exhortation à la diligence et à la fidélité. Le chapitre 11 est un discours sur la foi. Le chapitre 12 contient des exhortations et des salutations. Le chapitre 13 explique la respectabilité du mariage et l'importance de la naissance.

 

 HÉBRON

 

      Ville de Juda à trente kilomètres au sud de Jérusalem. C'est là qu'Abraham et sa famille furent enterrés (Ge 49:29–32). Elle fut la capitale de David pendant la première partie de son règne (2 S 5:3–5).

 

 HÉLAMAN, FILS D'ALMA. Voir aussi Alma, fils d'Alma ; Anti-Néphi-Léhis ; Hélaman, fils d'

 

      Personnage du Livre de Mormon. Fils aîné d'Alma, fils d'Alma (Al 31:7). Il fut prophète et chef politique.

 

Alma confie à son fils Hélaman les annales de son peuple et les plaques des Jarédites, Al 37:1–2, 21. Il lui commande de continuer à écrire l'histoire de son peuple, Al 45–62. Hélaman rétablit l'Église, Al 45:22–23. Deux mille jeunes guerriers ammonites désirent qu'il soit leur chef, Al 53:19–22. Avec ses jeunes Ammonites, il combat les Lamanites, et ils sont protégés par la foi, Al 57:19–27.

 

 HÉLAMAN, FILS D'

 

      Prophète et historien du Livre de Mormon qui instruisit le peuple néphite. Il était petit-fils d'Alma le Jeune et père de Néphi à qui fut donné pouvoir sur tous les éléments (Hél 5–10). Avec son fils Néphi, Hélaman écrivit le Livre d'Hélaman.

 

     Livre d'Hélaman : Les chapitres 1–2 décrivent une période de grands remous politiques. Les chapitres 3–4 rapportent qu'Hélaman et Moronihah, capitaines en chef des armées néphites, purent finalement parvenir à la paix pendant un certain temps. Néanmoins, en dépit des efforts de ces hommes de bien, le peuple devint de plus en plus mauvais. Aux chapitres 5–6, Néphi renonce au siège du jugement, comme l'avait fait son grand-père Alma, pour instruire le peuple. Pendant un certain temps, le peuple se repent. Mais aux chapitres 6–12, la nation néphite devient méchante. Les derniers chapitres, 13–16, contiennent l'histoire extraordinaire d'un prophète appelé Samuel le Lamanite qui prédit la naissance et la crucifixion du Sauveur et les signes qui allaient marquer ces événements.

 

 HÉLAMAN, FILS DU ROI BENJAMIN. Voir aussi Benjamin, père de Mosiah

 

      Personnage du Livre de Mormon. Un des trois fils du roi Benjamin (Mos 1:2–8).

 

 HÉLAMAN, LES FILS D'. Voir aussi Anti-Néphi-Léhis ; Hélaman, fils d'Alma

 

      Personnages du Livre de Mormon. Fils de Lamanites convertis appelés Ammonites, qui devinrent guerriers sous les ordres d'Hélaman (Al 53:16–22).

 

Hélaman les considérait dignes d'être appelés ses fils, Al 56:10. Leurs mères leur avaient appris à ne pas douter de la capacité du Seigneur de les délivrer, Al 56:47. Ils battirent les Lamanites et furent protégés par leur foi, de telle sorte qu'aucun ne fut tué, Al 56:52–54, 56 ; 57:26.

 

 HÉNOC. Voir aussi Sion

 

      Prophète qui dirigeait le peuple de la ville de Sion. Son ministère est traité dans l'Ancien Testament et la Perle de Grand Prix. Il fut le septième patriarche après Adam. Il était fils de Jéred et père de Metuschélah (Ge 5:18–24 ; Lu 3:37). Son nom est orthographié Enoch dans le Nouveau Testament.

 

      Hénoc était un grand personnage et il exerça un ministère plus important que  n'en laisse paraître le bref récit que la Bible fait de lui. Elle note qu'il fut enlevé (Hé 11:5) mais ne donne aucun détail sur son ministère. Jude v. 14 contient une citation d'une prophétie qu'il fit. La révélation moderne donne beaucoup plus d'explications sur Hénoc, particulièrement sur sa prédication, sur sa ville appelée Sion, ses visions et ses prophéties (D&A 107:48–57 ; Moï 6–7). Sion fut enlevée au ciel à cause de la justice de ceux qui y vivaient (Moï 7:69).

 

Dieu se révèle à Hénoc, Moï 6:26–37. Hénoc enseigne l'Évangile, Moï 6:37–68. Il instruit le peuple et fonde Sion, Moï 7:1–21. Il voit l'avenir jusqu'à la seconde venue du Christ, Moï 7:23–68.

 

 HÉRITIER

 

      Personne habilitée à hériter de dons physiques ou spirituels. Dans les Écritures, il est promis aux justes qu'ils deviendront héritiers de tout ce que Dieu a.

 

Abraham désire un héritier, Ge 15:2–5. Il se voit promettre l'héritage du monde par la justice de la foi, Ro 4:13. Nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, Ro 8:16–17 (D&A 84:38). Tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu, Ga 4:7. Dieu a établi son Fils héritier de toutes choses, Hé 1:2. Ceux qui espèrent le pardon de leurs péchés sont héritiers du royaume de Dieu, Mos 15:11. Le peuple devint enfants du Christ et héritiers du royaume de Dieu, 4 Né v. 17. Ceux qui sont morts sans connaître l'Évangile peuvent devenir héritiers du royaume céleste, D&A 137:7–8. Les morts qui se repentent sont héritiers du salut, D&A 138:59. Abraham devint héritier légitime par sa justice, Abr 1:2.

 

 HÉRODE

 

      Famille de souverains de Judée vers l'époque de Jésus-Christ. Ce sont des personnalités importantes dans beaucoup d'événements du Nouveau Testament. Voyez la liste ci-dessous :

 

Hérode, le roi (Mt 2:3)

 

De Mariamne, princesse maccabéenne

 

De Mariamne, fille de Simon le souverain sacrificateur

 

De Malthake, une Samaritaine

 

De Cléopâtre

 

Aristobule

 

Hérode Philippe (Mt 14:3 ; Mc 6:17)

 

Hérode Antipas, le tétrarque (Mt 14:1 ; Mc 6:14, le roi Hérode ; Lu 9:7)

 

Archélaüs (Mt 2:22)

 

Philippe, tétrarque d'Iturée (Lu 3:1)

 

Hérode Agrippa I (Ac 12:1–23)

 

Hérodiade (Mt 14:3 ; Mc 6:17)

 

Hérode Agrippa II (Ac 25:13)

 

Bérénice (Ac 25:13)

 

Drusille, femme de Félix (Ac 24:24)

 

 HÉRODIADE

 

      Personnage du Nouveau Testament. Sœur d'Hérode Agrippa. Elle était l'épouse de son oncle, Hérode Philippe, de qui elle avait une fille, Salomé. Toutes deux conspirèrent pour faire décapiter Jean-Baptiste (Mt 14:3–11).

 

 HEUREUX. Voir Joie

 

 HIMNI. Voir aussi Mosiah, les fils de ; Mosiah, fils de Benjamin

 

      Personnage du Livre de Mormon. Fils du roi Mosiah. Il accompagna ses frères pour prêcher aux Lamanites (Mos 27:8–11, 34–37 ; 28:1–9).

 

 HOMME, HOMMES. Voir aussi Création spirituelle ; Dieu, Divinité ; Esprit ; Fils et filles de Dieu

 

      Désigne toute l'humanité, hommes et femmes. Tous les hommes sont la postérité spirituelle littérale d'un Père céleste. Quand ils viennent au monde, ils reçoivent un corps physique mortel. Ce corps a été créé à l'image de Dieu (Ge 1:26–27). Ceux qui sont fidèles au point de recevoir les ordonnances nécessaires, gardent leurs alliances et obéissent aux commandements de Dieu, entreront dans leur exaltation et deviendront comme Dieu.

 

Généralités : Dieu créa l'homme à son image, Ge 1:27 (Mos 7:27 ; D&A 20:17–18). Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui ? Ps 8:4–5. Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, qui prend la chair pour son appui, Jé 17:5 (2 Né 4:34 ; 2 Né 28:26–31). Lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant, 1 Co 13:11. Les hommes sont pour avoir la joie, 2 Né 2:25. L'homme naturel est ennemi de Dieu, Mos 3:19. Quelle sorte d'hommes devriez-vous être ? 3 Né 27:27. Ce n'est pas l'œuvre de Dieu qui est contrecarrée, mais celle des hommes, D&A 3:3. Tu n'aurais pas dû craindre l'homme plus que Dieu, D&A 3:7(D&A 30:11 ; D&A 122:9). Toutes les choses sont faites pour le profit et l'usage de l'homme, D&A 59:18. Je sais que l'homme n'est rien, Moï 1:10. L'œuvre et la gloire de Dieu, c'est réaliser l'immortalité et la vie éternelle de l'homme, Moï 1:39.

 

Homme, enfant spirituel de notre Père céleste : Ils tombèrent sur leur visage, et dirent: Ô Dieu, Dieu des esprits de toute chair, No 16:22 (No 27:16). Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu, De 14:1. Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-Haut, Ps 82:6. Fils du Dieu vivant ! Os 2:1. N'avons-nous pas tous un seul père ? N'est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Mal 2:10. Nous sommes de la race de Dieu, Ac 17:29. L'Esprit lui-même rend témoignage que nous sommes enfants de Dieu, Ro 8:16. Soumettez-vous au Père des esprits, Hé 12:9. Les esprits de tous les hommes sont ramenés auprès de ce Dieu qui leur a donné la vie, Al 40:11. Les habitants du monde sont des fils et des filles engendrés pour Dieu, D&A 76:24. L'homme était au commencement avec le Père, D&A 93:23, 29. Dieu créa spirituellement tous les hommes, avant qu'ils fussent sur la terre, Moï 3:5–7. Je suis Dieu ; j'ai fait le monde, et les hommes avant qu'ils ne fussent dans la chair, Moï 6:51.

 

Homme, son potentiel de devenir comme son Père céleste : Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait, Mt 5:48 (3 Né 12:48). N'est-il pas écrit dans votre loi: J'ai dit: Vous êtes des dieux ? Jn 10:34 (D&A 76:58). Nous pouvons devenir héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ, Ro 8:17. Tu es fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu, Ga 4:7. Lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, 1 Jn 3:2. Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, Ap 3:21. Je leur ai donné de devenir les fils de Dieu, 3 Né 9:17. Ceux qui héritent le royaume céleste sont des dieux, oui, les fils de Dieu, D&A 76:50, 58. Alors ils seront dieux, parce qu'ils ont tout pouvoir, D&A 132:20.

 

 HOMME DE SAINTETÉ. Voir aussi Dieu, Divinité ; Fils de l'Homme ; Père céleste

 

      Autre nom de Dieu le Père (Moï 6:57).

 

 HOMME NATUREL. Voir aussi Charnel ; Chute d'Adam et d'Ève ; Né de nouveau, né de Dieu

 

      Quelqu'un qui décide de se laisser influencer par les passions, les désirs, les appétits et les sens de la chair plutôt que par l'inspiration du Saint-Esprit. Ce genre de personne peut comprendre les choses physiques, mais pas les choses spirituelles. Tous les hommes sont charnels ou mortels, à cause de la chute d'Adam et d'Ève. Chacun doit naître de nouveau par l'expiation de Jésus-Christ pour cesser d'être un homme naturel.

 

      L'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit, 1 Co 2:14. L'homme naturel est ennemi de Dieu, et on doit s'en dépouiller, Mos 3:19. Celui qui persiste dans sa nature charnelle reste dans son état déchu, Mos 16:5(Al 42:7–24 ; D&A 20:20). Quel est l'homme naturel qui connaît ces choses-là ? Al 26:19–22. Les hommes naturels ou charnels sont sans Dieu dans le monde, Al 41:11. À cause de sa transgression, l'homme devint spirituellement mort, D&A 29:41. L'homme naturel ne peut pas non plus supporter la présence de Dieu, D&A 67:12. Et l'homme commença à être charnel, sensuel et diabolique, Moï 5:13 (Moï 6:49).

 

 HOMMES-DU-ROI

 

      Personnages du Livre de Mormon. Groupe d'hommes qui voulaient renverser le gouvernement des Néphites (Al 51:1–8).

 

 HOMOSEXUALITÉ. Voir aussi Adultère ; Sensualité, sensuel

 

      Relations sexuelles entre personnes du même sexe. Dieu interdit les activités sexuelles de cette espèce.

 

Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions, Ge 19:1–11 (Moï 5:51–53). Tu ne coucheras point avec un homme. C'est une abomination, Lé 18:22 (20:13). Il n'y aura aucun prostitué parmi les fils d'Israël, De 23:17. Les hommes se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, Ro 1:27. Les homosexuels n'hériteront pas le royaume de Dieu, 1 Co 6:9–10. La loi n'est pas faite pour le juste, mais pour les infâmes, 1 Ti 1:9–10. Ceux qui se livrèrent à des vices contre nature sont donnés en exemple, subissant la peine d'un feu éternel, Jud v. 7.

 

 HONNÊTE, HONNÊTETÉ. Voir aussi Intégrité

 

      Être sincère, être dépourvu de fausseté.

 

Ceux qui agissent avec vérité sont agréables à l'Éternel, Pr 12:22. Accomplis le voeu que tu as fait, Ec 5:3. Nous rejetons les choses honteuses qui se font en secret, 2 Co 4:1–2. Ayez une bonne conduite, 1 Pi 2:12. Malheur au menteur, car il sera précipité en enfer,  2 Né 9:34. L'Esprit dit la vérité et ne ment pas, Jcb 4:13. Quiconque emprunte à son prochain doit rendre la chose qu'il emprunte, Mos 4:28(D&A 136:25). Agis avec justice, juge avec droiture, et fais le bien, Al 41:14. Que chacun agisse avec honnêteté, D&A 51:9. Tous ceux qui savent que leur cœur est honnête sont acceptés par moi, D&A 97:8. Il faut rechercher diligemment des hommes honnêtes, bons et pleins de sagesse pour les offices politiques, D&A 98:4–10. Cherche diligemment à rendre ce que ton prochain a perdu, D&A 136:26. Nous croyons que nous devons être honnêtes, AF 13.

 

 HONORER. Voir aussi Estimer ; Respect

 

      Au sens scripturaire du terme, faire preuve de respect à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose.

 

Honore ton père et ta mère, Ex 20:12 (1 Né 17:55 ; Mos 13:20). Honore l'Éternel avec tes biens, Pr 3:9. Si quelqu'un me sert, le Père l'honorera, Jn 12:26. Les maris doivent honorer leurs femmes, 1 Pi 3:7. Le peuple n'honore le Seigneur que des lèvres, 2 Né 27:25(És 29:13). Je ne cherche pas les honneurs du monde, Al 60:36. Le diable se rebella contre moi, disant: Donne-moi ton honneur, qui est mon pouvoir, D&A 29:36. Les fidèles seront couronnés d'honneur, D&A 75:5(D&A 124:55). Le Seigneur se réjouit d'honorer ceux qui le servent, D&A 76:5. Ils ne sont pas élus parce qu'ils aspirent aux honneurs des hommes, D&A 121:34–35. Nous croyons que nous devons honorer et défendre la loi, AF 12 (D&A 134:6).

 

 HOSANNA

 

      Mot hébreu signifiant « sauve, je te prie » et utilisé dans les louanges et les supplications.

 

      Lors de la fête des Tabernacles, qui célébrait la délivrance d'Israël par le Seigneur et son arrivée en terre promise, le peuple psalmodiait les paroles du psaume 118 et agitait des branches de palmier.

 

      Lors de l'entrée triomphale du Seigneur à Jérusalem, la multitude cria « Hosanna » et répandit des branches de palmier sur le chemin de Jésus, montrant qu'elle considérait Jésus comme celui-là même qui avait délivré anciennement Israël (Ps 118:25–26 ; Mt 21:9, 15 ; Mc 11:9–10 ; Jn 12:13). Elle reconnaissait le Christ comme le Messie tant attendu. Le mot Hosanna a servi à célébrer le Messie à toutes les époques (1 Né 11:6 ; 3 Né 11:14–17). Le cri de Hosanna fut poussé lors de la consécration du temple de Kirtland (USA) et fait maintenant partie de la consécration des temples modernes (D&A 109:79).

 

 HUILE. Voir aussi Imposition des mains aux malades ; Oindre, donner l'onction ; Olivier

 

      Quand il est question d'huile dans les Écritures, il s'agit ordinairement d'huile d'olive. Depuis l'époque de l'Ancien Testament, on utilise l'huile d'olive pour les rites des temples et des tabernacles, les onctions, le combustible des lampes et la nourriture. L'huile d'olive est parfois un symbole de pureté, du Saint-Esprit et de son influence (1 S 10:1, 6 ; 16:13 ; És 61:1–3).

 

Le sacrificateur mettra de l'huile sur le lobe de l'oreille droite, Lé 14:28–29. C'est moi que l'Éternel a envoyé pour t'oindre roi sur son peuple, 1 S 15:1. La cruche d'huile de la veuve ne se vida pas, 1 R 17:10–16. Le Seigneur oint d'huile ma tête, Ps 23:5. Ils oignaient d'huile beaucoup de malades, Mc 6:13. Que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile, Ja 5:13–15. Tenez votre lampe prête et allumée et ayant de l'huile avec vous, D&A 33:17(Mt 25:1–13).

 

 HUMBLE, HUMILIER, HUMILITÉ. Voir aussi Cœur brisé ; Douceur, doux ; Faiblesse ; Orgueil ; Pauvre

 

      Rendre doux et réceptif, douceur et réceptivité. Être humble implique que l'on reconnaît que l'on dépend de Dieu et que l'on désire se soumettre à sa volonté.

 

Moïse était un homme fort patient, No 12:3. Dieu t'a conduit pendant quarante années dans le désert, afin de t'humilier, De 8:2. J'humiliais mon âme par le jeûne, Ps 35:13. Les misérables possèdent le pays, Ps 37:11 (Mt 5:5 ; 3 Né 12:5 ; D&A 88:17). Mieux vaut un enfant pauvre et sage qu'un roi vieux et insensé, Ec 4:13. Le Seigneur demeure avec celui qui est contrit et humilié, És 57:15. Cherchez l'Éternel, vous tous, humbles du pays ! Recherchez la justice, recherchez l'humilité ! So 2:3 (1 Ti 6:11). Recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, Mt 11:29. Quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux, Mt 18:4. Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé, Mt 23:12 (Lu 14:11 ; 18:14). Jésus s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, Ph 2:8 (Lu 22:42 ; 23:46). Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne sa grâce aux humbles, 1 Pi 5:5–6 (2 Né 9:42). Dépouillez-vous de l'homme naturel et devenez humbles, Mos 3:19(Al 13:27–28). Humiliez-vous dans les profondeurs de l'humilité, Mos 4:11(2 Né 9:42 ; 3 Né 12:2). Avez-vous été suffisamment humbles ? Al 5:27–28. Dieu commande à Hélaman d'enseigner au peuple à s'humilier et à être doux et humble, Al 37:33. La partie la plus humble du peuple devenait de plus en plus forte dans son humilité, Hél 3:33–35. La grâce du Seigneur suffit aux humbles, Ét 12:26. Je donne aux hommes de la faiblesse, afin qu'ils soient humbles, Ét 12:27. Vous avez foi au Christ à cause de votre humilité, Mro 7:39. Nul n'est acceptable devant Dieu, si ce n'est ceux qui sont doux et humbles de cœur, Mro 7:44. Le pardon des péchés apporte la douceur et l'humilité de cœur ; et à cause de la douceur et de l'humilité de cœur vient la visitation du Saint-Esprit, Mro 8:26. Marche dans l'humilité de mon Esprit, D&A 19:23. L'humilité est une condition du baptême, D&A 20:37. Humiliez-vous devant moi, et vous me verrez et saurez que je suis, D&A 67:10. Sois humble, et le Seigneur te donnera la réponse à tes prières, D&A 112:10. Que celui qui est ignorant apprenne la sagesse en s'humiliant, D&A 136:32. L'Esprit est envoyé pour éclairer ceux qui sont humbles, D&A 136:33.

 

 HYDE, ORSON

 

             Membre du premier collège de douze apôtres appelé dans notre dispensation (D&A 68:1–3 ; 75:13 ; 102:3 ; 124:128–129). Il remplit plusieurs missions pour l'Église, entre autres celle de consacrer, en 1841, la Terre Sainte au retour du peuple juif.

 

 

I

 

IDOLÂTRIE

 

      Culte des idoles ou attachement ou dévouement excessif à quelque chose.

 

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face, Ex 20:3 (Mos 12:35 ; 13:12–13). Si tu vas après d'autres dieux, vous périrez, De 8:19. La résistance est aussi coupable que l'idolâtrie et les téraphim, 1 S 15:23. Tu te découvres à un autre que moi, És 57:8. Tu as loué les dieux d'argent, d'or, Da 5:23. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon, Mt 6:24. La cupidité est une idolâtrie, Col 3:5. Petits enfants, gardez-vous des idoles, 1 Jn 5:21. Malheur à ceux qui adorent les idoles, 2 Né 9:37. L'idolâtrie du peuple de Néphi attira sur lui ses guerres et ses destructions, Al 50:21. Chacun suit l'image de son dieu, D&A 1:16. Qu'ils travaillent de leurs mains, pour qu'il ne se pratique pas d'idolâtrie, D&A 52:39. Le père d'Abraham fut égaré par l'idolâtrie, Abr 1:27.

 

 IMMERSION. Voir Baptême - Baptême par immersion

 

 IMMORALITÉ SEXUELLE. Voir aussi Adultère ; Fornication ; Sensualité, sensuel

 

      Pratique délibérée de l'adultère, de la fornication, de l'homosexualité masculine ou féminine, de l'inceste ou de toute autre activité sexuelle impie, contre nature ou impure.

 

Faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, Ge 19:30–36. Ruben alla coucher avec Bilha, concubine de son père, Ge 35:22 (Ge 49:4 ; 1 Ch 5:1). L'homosexualité et les autres perversions sexuelles sont une abomination, Lé 18:22–23. Si un homme force une femme à coucher avec lui, seul l'homme est coupable de péché, De 22:25–27. Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur, Mt 5:28 (3 Né 12:28). Le péché sexuel est une abomination, Al 39:3–5.

 

 IMMORTALITÉ, IMMORTEL. Voir aussi Expiation, expier ; Jésus-Christ ; Mortel, état ; Résurrection ; Salut

 

      Fait de vivre à jamais dans un état ressuscité en n'étant plus assujetti à la mort physique.

 

Il est ressuscité, Mc 16:6. De même aussi tous revivront en Christ, 1 Co 15:22. La mort est engloutie lorsque ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, 1 Co 15:53–54. Le Christ a détruit la mort et mis en évidence l'immortalité, 2 Ti 1:10. L'immortalité consiste à rendre l'esprit au corps, 2 Né 9:13. L'esprit s'unissant au corps, ils deviennent immortels, de sorte qu'ils ne peuvent plus mourir, Al 11:45. Les fidèles seront couronnés d'immortalité et de vie éternelle, D&A 75:5. La terre sera sanctifiée et immortelle, D&A 77:1(D&A 130:9). L'œuvre et la gloire de Dieu, c'est réaliser l'immortalité et la vie éternelle de l'homme, Moï 1:39.

 

 IMPIE. Voir aussi Injuste, injustice ; Méchanceté, méchant ; Péché ; Souillure

 

      Quelqu'un ou quelque chose qui n'est pas en accord avec la volonté et les commandements de Dieu ; méchant et pervers.

 

La voie des pécheurs mène à la ruine, Ps 1:6. Si le juste se sauve avec peine, que deviendra l'impie ? 1 Pi 4:18. Refusez-vous toute impiété, Mro 10:32. La vengeance s'abattra sur les impies, D&A 97:22. Sa voix ne s'éleva pas parmi les impies, D&A 138:20.

 

 IMPOSITION DES MAINS. Voir aussi Don du Saint-Esprit ; Imposition des mains aux malades ; Mise à part ; Ordination, ordonner

 

      Fait de mettre les mains sur la tête d'une personne dans le cadre d'une ordonnance de la prêtrise. Beaucoup d'ordonnances de la prêtrise se font par l'imposition des mains, comme les ordinations, les bénédictions, l'imposition des mains aux malades, la confirmation après le baptême et le don du Saint-Esprit.

 

Moïse posa les mains sur la tête de Josué, comme l'Éternel l'avait commandé, No 27:18, 22–23 (De 34:9). Jésus fit l'imposition des mains à quelques malades et les guérit, Mc 6:5 (Mrm 9:24). Les apôtres imposèrent les mains aux sept qui allaient les aider, Ac 6:5–6. L'Esprit-Saint fut donné par l'imposition des mains, Ac 8:14–17. Ananias imposa les mains à Saul et lui rendit la vue, Ac 9:12, 17–18. Paul lui imposa les mains, et le guérit, Ac 28:8. Paul enseigna la doctrine des baptêmes et de l'imposition des mains, Hé 6:2. Alma ordonna des prêtres et des anciens, en imposant les mains, Al 6:1. Jésus donna à ses disciples le pouvoir de conférer le Saint-Esprit par l'imposition des mains, 3 Né 18:36–37. Vous donnerez le Saint-Esprit à  celui à qui vous imposerez les mains, Mro 2:2. Les anciens doivent imposer les mains aux enfants pour les bénir, D&A 20:70. Ils recevront le Saint-Esprit par l'imposition des mains, D&A 35:6(AF 4). Les anciens imposeront les mains aux malades, D&A 42:44(66:9). Les enfants doivent recevoir l'imposition des mains après le baptême, D&A 68:27. La prêtrise se reçoit par l'imposition des mains, D&A 84:6–16.

 

 IMPOSITION DES MAINS AUX MALADES. Voir aussi Guérir, guérisons ; Huile ; Imposition des mains ; Oindre, donner l'onction ; Prêtrise

 

      Bénédiction donnée aux malades par des détenteurs de la Prêtrise de Melchisédek utilisant de l'huile consacrée.

 

Impose-lui les mains, Mt 9:18. Jésus guérit quelques malades en leur imposant les mains, Mc 6:5. Les apôtres du Christ oignaient d'huile beaucoup de malades et les guérissaient, Mc 6:13. Les anciens doivent oindre les malades et les guérir, Ja 5:14–15. Vous ne guérirez les malades que si cela est requis de vous par ceux qui le désirent, D&A 24:13–14. Les anciens poseront les mains sur les malades, D&A 42:44. Impose les mains aux malades, et ils guériront, D&A 66:9.

    

 IMPUR. Voir Pur et Impur

 

 INCRÉDULITÉ. Voir aussi Croire

 

      Manque de foi en Dieu et en son Évangile.

 

Il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité, Mt 13:58. À cause de leur incrédulité, les disciples de Jésus ne purent pas chasser un démon, Mt 17:14–21. Viens au secours de mon incrédulité, Mc 9:23–24. Jésus reprocha à ses disciples leur incrédulité et la dureté de leur cœur, Mc 16:14. Leur incrédulité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu ? Ro 3:3. Il vaut mieux qu'un seul homme périsse que de laisser une nation dégénérer et périr dans l'incrédulité, 1 Né 4:13. Lorsque viendra le temps où ils dégénéreront dans l'incrédulité, il fera en sorte qu'ils soient dispersés et frappés, 2 Né 1:10–11 (D&A 3:18). À cause de leur incrédulité, ils ne pouvaient pas comprendre la parole de Dieu, Mos 26:1–5. Je n'ai jamais pu montrer aux Juifs d'aussi grands miracles à cause de leur incrédulité, 3 Né 19:35. Dans les temps passés, votre esprit a été enténébré à cause de l'incrédulité, D&A 84:54–58.

 

 INFINI. Voir aussi Dieu, Divinité

 

      Un des noms de Dieu, indiquant sa nature éternelle (D&A 19:10–12 ; Moï 1:3 ; 7:35).

 

 INIMITIÉ. Voir aussi Envie ; Amour ; Vengeance

 

      Dans les Écritures, antagonisme, hostilité, haine.

 

Je mettrai inimité entre toi et la femme, Ge 3:15 (Moï 4:21). L'affection de la chair est inimitié contre Dieu, Ro 8:7. L'amour du monde est inimitié contre Dieu, Ja 4:4. Ce jour-là, l'inimitié cessera devant ma face, D&A 101:26.

 

 INJUSTE, INJUSTICE. Voir aussi Impie ; Juste, justice ; Méchanceté, méchant ; Péché ; Souillure

 

      Personne qui n'aime ni Dieu ni les choses de Dieu et qui ne soutient pas sa cause.

 

Les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu, 1 Co 6:9–10. Ceux qui ont pris plaisir à l'injustice seront condamnés, 2 Th 2:12. Jésus-Christ peut nous purifier de toute iniquité, 1 Jn 1:9. Un roi injuste pervertit les voies de toute justice, Mos 29:23. La fondation de la destruction est posée par l'injustice des docteurs de la loi et des juges, Al 10:27. Je vous envoie réprimander le monde pour ses mauvaises actions, D&A 84:87. L'âme doit être sanctifiée de toute injustice, D&A 88:17–18. Il est de la disposition de presque tous les hommes de commencer à exercer une domination injuste, D&A 121:39.

 

 INNOCENCE, INNOCENT

 

      Qualité de ce qui est irréprochable ou sans péché.

 

Avant la chute, Adam et Ève étaient dans un état d'innocence, 2 Né 2:23. Le sang des innocents témoignera, Al 14:11. L'esprit de tout homme était innocent au commencement, D&A 93:38. Les innocents ne doivent pas être condamnés avec les injustes, D&A 104:7. Joseph et Hyrum Smith étaient innocents de tout crime, D&A 135:6–7. Les enfants sont purs dès la fondation du monde, Moï 6:54.

 

 INSPIRATION, INSPIRER. Voir aussi Révélation ; Saint-Esprit

 

      Idées insufflées à l'homme par Dieu. L'Esprit apporte de diverses manières l'inspiration à l'intelligence ou au cœur d'une personne.

 

Après le feu vint un murmure doux et léger, 1 R 19:12. L'Esprit-Saint vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit, Jn 14:26. L'Esprit de vérité vous conduira dans toute la vérité, Jn 16:13. J'étais conduit par l'Esprit, ne sachant pas d'avance ce que j'allais faire, 1 Né 4:6. La voix du Seigneur parvint à mon esprit, Én v. 10. Tout ce qui invite et incite à faire le bien est inspiré de Dieu, Mro 7:13–16. N'ai-je pas apaisé ton esprit à ce sujet ? D&A 6:23. Je te le dirai dans ton esprit et dans ton cœur, D&A 8:2. Mon esprit éclairera ton intelligence, ce qui remplira ton âme de joie, D&A 11:13. Ce que tu diras et écriras te sera donné au moment même, D&A 24:6(D&A 84:85). La petite voix chuchote et pénètre tout, D&A 85:6.

 

 INSTRUCTEUR. Voir Enseigner

 

 INSTRUCTEUR DANS LA PRÊTRISE D'AARON. Voir aussi Prêtrise d'Aaron

 

      Office de la Prêtrise d'Aaron.

 

Le devoir de l'instructeur est de veiller sur l'Église, D&A 20:53–60. L'office d'instructeur est une annexe nécessaire appartenant à la moindre prêtrise, D&A 84:30, 111. Le président d'un collège d'instructeurs exerce la présidence sur vingt-quatre instructeurs, D&A 107:86.

 

 INTÉGRITÉ. Voir aussi Honnête, honnêteté ; Juste, justice

 

      Droiture, honnêteté et sincérité.

 

Jusqu'à mon dernier soupir je défendrai mon innocence, Job 27:5. Le juste marche dans son intégrité, Pr 20:7. C'étaient des hommes qui étaient fidèles dans tout ce qui leur était confié, Al 53:20. Le Seigneur aimait Hyrum Smith à cause de l'intégrité de son cœur, D&A 124:15.

 

 INTELLIGENCE. Voir aussi Connaissance ; Sagesse ; Vérité

 

      Fait d'acquérir la connaissance et de percevoir la signification d'une vérité, et notamment son application à la vie.

 

Ne t'appuie pas sur ta sagesse, Pr 3:5. Avec tout ce que tu possèdes, acquiers l'intelligence, Pr 4:7. Jésus parlait en paraboles et certains ne comprenaient pas, Mt 13:12–17. Le Seigneur leur ouvrit l'esprit, Lu 24:45. Si vous ne pouvez comprendre ces paroles, c'est parce que vous ne demandez pas, 2 Né 32:4(3 Né 17:3). Les annales ont été préservées afin que nous puissions lire et comprendre, Mos 1:2–5. À cause de leur incrédulité, ils ne pouvaient pas comprendre la parole de Dieu, Mos 26:3. C'étaient des hommes d'une saine intelligence, Al 17:2–3. La parole commence à m'éclairer l'intelligence, Al 32:28. Raisonnons ensemble afin que vous compreniez, D&A 50:10–12, 19–23. Les parents doivent enseigner à leurs enfants à comprendre, D&A 68:25. Les œuvres et les mystères de Dieu ne peuvent être compris que par le pouvoir de l'Esprit-Saint, D&A 76:114–16. Satan cherche à détourner le cœur des hommes de la vérité afin qu'ils ne comprennent pas, D&A 78:10. La lumière du Christ vivifie votre intelligence, D&A 88:11.

 

 INTELLIGENCE, INTELLIGENCES. Voir aussi Esprit ; Lumière, lumière du Christ ; Vérité

 

      Le mot intelligence a plusieurs significations dont les trois suivantes : (1) C'est la lumière de la vérité qui donne la vie et la lumière à tout dans l'univers. Elle a toujours existé. (2) Le mot intelligences peut également désigner les enfants spirituels de Dieu. (3) Les Écritures peuvent aussi utiliser le mot intelligence pour désigner l'élément spirituel qui existait avant que nous ne soyons engendrés comme enfants spirituels de Dieu.

 

L'intelligence s'attache à l'intelligence, D&A 88:40. L'intelligence n'a été ni créée ni faite, D&A 93:29. Toute vérité est indépendante dans la sphère dans laquelle Dieu l'a placée, D&A 93:30. La gloire de Dieu c'est l'intelligence, D&A 93:36–37. L'intelligence acquise dans cette vie se lève avec nous dans la résurrection, D&A 130:18–19. Le Seigneur règne sur toutes les intelligences, Abr 3:21. Le Seigneur montra à Abraham les intelligences qui furent organisées avant que le monde fût, Abr 3:22.

 

 INTENDANCE, INTENDANT. Voir aussi Appel, appelé de Dieu, appeler

 

      Quelqu'un qui veille sur les affaires ou les biens d'une autre personne. Ce sur quoi elle veille s'appelle une intendance. Tout ici-bas appartient au Seigneur ; nous sommes ses intendants. Nous sommes responsables devant le Seigneur, mais nous pouvons faire rapport de notre intendance aux représentants autorisés de Dieu. Quand nous recevons un appel au service de la part du Seigneur ou de ses serviteurs autorisés, cette intendance peut avoir trait aussi bien à des affaires temporelles que spirituelles (D&A 29:34).

 

Tu as été fidèle en peu de choses, je te confierai beaucoup, Mt 25:14–23. On demandera beaucoup à qui l'on a beaucoup donné, Lu 12:48 (D&A 82:3). Parabole de l'économe infidèle, Lu 16:1–8. Quiconque s'avère être un intendant fidèle entrera dans la joie de son Seigneur, D&A 51:19. Chaque intendant est tenu de rendre des comptes, D&A 72:3–5. Celui qui sera un intendant fidèle et sage héritera tout, D&A 78:22. Le Seigneur rend tout homme responsable comme intendant de bénédictions terrestres, D&A 104:11–17 (D&A 42:32). Sois diligent afin d'être un intendant sage, D&A 136:27.

 

 INTRIGUES DE PRÊTRES

 

      Hommes qui prêchent et se posent en lumière pour le monde, afin d'obtenir du gain et les louanges du monde ; mais ils ne cherchent pas le bien-être de Sion (2 Né 26:29).

 

Paissez le troupeau de Dieu, mais pas pour un gain sordide, 1 Pi 5:2. Les Églises qui sont édifiées pour obtenir du gain vont être abaissées, 1 Né 22:23(Mrm 8:32–41). À cause des intrigues de prêtres et des iniquités, Jésus sera crucifié, 2 Né 10:5. Si les intrigues de prêtres devaient être imposées parmi ce peuple, elles causeraient son entière destruction, Al 1:12. Les Gentils seront remplis de toutes sortes d'intrigues de prêtres, 3 Né 16:10.

 

 ISAAC. Voir aussi Abraham

 

      Patriarche de l'Ancien Testament. Né miraculeusement d'Abraham et de Sara dans leur âge avancé (Ge 15:4–6 ; 17:15–21 ; 21:1–8). Le sacrifice volontaire d'Isaac par Abraham est une similitude de Dieu et de son Fils unique (Ja 4:5). Isaac était héritier des promesses de l'alliance abrahamique (Ge 21:9–12 ; 1 Né 17:40 ; D&A 27:10).

 

Naissance d'Isaac, Ge 21:1–7. Va être sacrifié sur le mont Morija, Ge 22:1–19 (D&A 101:4). Son mariage, Ge 24. Relations avec ses fils, Ge 27:1—28:9. A reçu son exaltation avec Abraham et Jacob, D&A 132:37(Mt 8:11).

 

 ISAÏ. Voir aussi David

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Père de David et ancêtre du Christ et de tous les rois de Juda.

 

Obed, fils de Ruth, fut père d'Isaï, Ru 4:17:22. Ancêtres d'Isaï en remontant jusqu'à Juda, 1 Ch 2:5–12 (Mt 1:5–6)

 

 ISMAËL, BEAU-PÈRE DE NÉPHI. Voir aussi Léhi, père de Néphi

 

      Personnage du Livre de Mormon. Il se joignit avec sa famille à celle de Léhi pour le voyage vers la terre promise.

 

Néphi et ses frères retournent à Jérusalem et persuadent Ismaël et sa famille d'accompagner Léhi et sa famille jusqu'à la terre promise, 1 Né 7:2–5. Mariages entre les deux familles, 1 Né 16:7. Mort d'Ismaël dans le désert, 1 Né 16:34.

 

 ISMAËL, FILS D'ABRAHAM. Voir aussi Abraham ; Agar

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils d'Abraham et d'Agar, servante égyptienne de Sara (Ge 16:11–16). Le Seigneur promit à Abraham et à Agar qu'Ismaël deviendrait le père d'une grande nation (Ge 21:8–21).

 

L'alliance est venue par Isaac plutôt que par Ismaël, Ge 17:19–21 (Ga 4:22—5:1). Dieu bénit Ismaël pour qu'il fût fécond, Ge 17:20. Ismaël aida à ensevelir Abraham, Ge 25:8–9. Noms des douze fils d'Ismaël, Ge 25:12–16. Mort d'Ismaël, Ge 25:17–18. Ésaü prend pour femme Mahalath, fille d'Ismaël, Ge 28:9.

 

 ISRAËL. Voir aussi Abraham - Descendance d'Abraham ; Adoption ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Le Seigneur donna le nom d'Israël à Jacob, fils d'Isaac et petit-fils d'Abraham (Ge 32:28 ; 35:10). Le nom Israël peut désigner Jacob lui-même, ses descendants ou le royaume que ses descendants possédèrent jadis à l'époque de l'Ancien Testament (2 S 1:24 ; 23:3). Après avoir été sortis d'esclavage, en Égypte, par Moïse (Ex 3–14), les enfants d'Israël furent gouvernés pendant trois cents ans par des juges. À partir du roi Saül, des rois régnèrent sur Israël unifié jusqu'à la mort de Salomon, époque à laquelle dix tribus se révoltèrent contre Roboam pour constituer une nation séparée. Après la division du royaume d'Israël, les tribus du nord, constituant la majorité, conservèrent le nom d'Israël, tandis que le royaume du sud prenait le nom de Juda. Le pays de Canaan est également appelé aujourd'hui Israël. Dans un autre sens, Israël désigne quelqu'un qui croit vraiment au Christ (Ro 10:1 ; 11:7 ; Ga 6:16 ; Ép 2:12).

 

     Les douze tribus d'Israël : Jacob, petit-fils d'Abraham, dont le nom fut changé en Israël, eut douze fils. Leurs descendants sont devenus les douze tribus d'Israël ou les enfants d'Israël. Les douze tribus sont les suivantes : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar et Zabulon (fils de Jacob et de Léa), Dan et Nephthali (fils de Jacob et de Bilha), Gad et Aser (fils de Jacob et de Zilpa), Joseph et Benjamin (fils de Jacob et de Rachel) (Ge 29:32—30:34 ; 35:16–18).

 

      Avant sa mort, Jacob donna une bénédiction à chaque chef de tribu (Ge 49:1–28). On trouvera de plus amples renseignements sous le nom de chaque fils de Jacob.

 

      Ruben, premier-né de Léa, première femme de Jacob, perdit son droit d'aînesse et sa double part d'héritage pour immoralité (Ge 49:3–4). Le droit d'aînesse passa alors à Joseph, premier-né de Rachel, deuxième femme de Jacob (1 Ch 5:1–2). Lévi, dont le Seigneur avait choisi la tribu pour le servir dans le sacerdoce, ne reçut pas d'héritage en terres à cause de l'appel spécial de la tribu à exercer le ministère parmi toutes les tribus. Cela permit de partager la double part de Joseph entre ses deux fils, Éphraïm et Manassé (1 Ch 5:1 ; Jé 31:9), comptés comme des tribus distinctes en Israël (TJS, Ge 48:5–6).

 

      Les membres de la tribu de Juda devaient conserver le sceptre jusqu'à ce que le Messie vienne (Ge 49:10 ; TJS Ge 50:24). Dans les derniers jours, la tribu d'Éphraïm a pour mission de porter le message du rétablissement de l'Évangile au monde et de rassembler Israël dispersé (De 33:13–17). Le temps viendra où, par l'intermédiaire de l'Évangile de Jésus-Christ, Éphraïm prendra la tête du rassemblement de toutes les tribus d'Israël (És 11:12–13 ; D&A 133:26–34).

 

     Dispersion d'Israël : Le Seigneur dispersa et affligea les douze tribus d'Israël à cause de leur injustice et de leur rébellion. Il utilisa cependant aussi cette dispersion de son peuple élu parmi les nations du monde pour bénir celles-ci.

 

Je vous disperserai parmi les nations, Lé 26:33. L'Éternel te dispersera parmi tous les peuples, De 28:25, 37, 64. Je les chasserai parmi toutes les nations, Jé 29:18–19. Je secouerai la maison d'Israël parmi toutes les nations, Am 9:9 (Za 10:9). Jésus a été envoyé aux brebis perdues de la maison d'Israël, Mt 15:24. J'ai d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie, Jn 10:16. Israël sera dispersé sur toute la surface de la terre, 1 Né 22:3–8. Jacob expose l'allégorie de Zénos concernant les oliviers franc et sauvage, Jcb 5–6. L'œuvre du Père commencera parmi les tribus dispersées, 3 Né 21:26.

 

     Rassemblement d'Israël : La maison d'Israël sera rassemblée dans les derniers jours avant la venue du Christ (AF 10). Le Seigneur rassemble son peuple, Israël, quand il l'accepte et garde ses commandements.

 

Il élève une bannière pour les peuples lointains, És 5:26. Avec une grande affection je t'accueillerai, És 54:7. Israël et Juda seront ramenés dans leur pays, Jé 30:3. L'Éternel rassemblera la maison d'Israël du milieu des peuples où elle est dispersée, Éz 28:25. Lorsque les temps seront accomplis, il réunira toutes choses en Christ, Ép 1:10. Après avoir été dispersé, Israël sera rassemblé, 1 Né 15:12–17. Le Seigneur rassemblera tous les peuples de la maison d'Israël, 1 Né 19:16(3 Né 16:5). Ils seront tirés de l'obscurité et sauront que le Seigneur est leur Sauveur, 1 Né 22:12. Dieu rassemble et compte ses enfants, 1 Né 22:25. Les nations des Gentils transporteront Israël dans les pays de son héritage, 2 Né 10:8(3 Né 16:4). Mon peuple et ma parole seront rassemblés en un seul, 2 Né 29:13–14. Les anciens sont appelés à rassembler les élus, D&A 29:7(D&A 39:11). Je rassemblerai mes élus, D&A 33:6. Rassemblez-vous pour que je vous donne ma loi et que vous soyez dotés, D&A 38:31–33. Je recouvrerai mon peuple, qui est de la maison d'Israël, D&A 39:11. Les saints viendront, D&A 45:46. Moïse remet les clefs du rassemblement, D&A 110:11. La justice et la vérité balaieront la terre et rassembleront les élus du Seigneur, Moï 7:62. Le rassemblement comparé à une carcasse au milieu des aigles, JS-M v. 27.

 

     Les dix tribus perdues d'Israël : Les dix tribus d'Israël, qui constituèrent le royaume du nord ou royaume d'Israël, furent emmenées en captivité en 721 av. J.-C. par les Assyriens. Elles partirent à ce moment-là vers les « pays du nord » et on ne sut plus ce qu'elles étaient devenues. Dans les derniers jours elles reviendront.

 

Je dirai au septentrion : Donne ! És 43:6. Les voici, ils viennent du septentrion, És 49:12 (1 Né 21:12). Juda et Israël viendront ensemble du pays du septentrion, Jé 3:18. L'Éternel est vivant, lui qui a fait monter les enfants d'Israël du pays du septentrion, Jé 16:14–16. Je les ramène du pays du septentrion, Jé 31:8. Les Néphites et les Juifs auront les paroles des tribus perdues d'Israël, 2 Né 29:12–13. Je vais me montrer aux tribus perdues d'Israël, 3 Né 17:4. Lorsque l'Évangile sera prêché au reste de la maison d'Israël, les tribus perdues seront rassemblées au pays de leur héritage, 3 Né 21:26–29. Moïse remet les clefs du rassemblement d'Israël à Joseph Smith et à Oliver Cowdery, D&A 110:11. Le Seigneur se souviendra de ceux qui sont dans les pays du nord, D&A 133:26–32. Nous croyons au rassemblement littéral d'Israël, AF 10.

 

 ISSACAR. Voir aussi Israël ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Jacob et de Léa (Ge 30:17–18 ; 35:23 ; 46:13). Ses descendants constituèrent l'une des douze tribus d'Israël.

 

     Tribu d'Issacar : La bénédiction de Jacob à Issacar se trouve dans Ge 49:14–15. Après s'être installée en Canaan, la tribu reçut l'une des terres les plus riches de Palestine, entre autres la plaine d'Esdralon. Le territoire d'Issacar comptait plusieurs endroits importants de l'histoire juive par exemple: Carmel, Meguiddo, Dotan, Guilboa, Jizreel, Thabor et Nazareth (Jos 19:17–23).

 

 IVRAIE

 

             Plante aux graines toxiques ressemblant au blé. On ne peut l'en distinguer que quand elle a atteint sa maturité (Mt 13:24–30 ; D&A 86:1–7).

 

 

J

 

JACKSON, COMTÉ DE, MISSOURI (U.S.A.). Voir aussi Nouvelle Jérusalem

 

Lieu de rassemblement des saints dans les derniers jours, c'est-à-dire lieu central où ils établiront la nouvelle Jérusalem (D&A 57–58 ; 82 ; 101:69–71 ; 105:28).

 

 JACOB, FILS D'ISAAC. Voir aussi Ésaü ; Isaac ; Israël

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Patriarche et prophète ; deuxième jumeau d'Isaac et de Rebecca (Ge 25:19–26). Il obtint le droit d'aînesse à la place de son frère Ésaü à cause de sa dignité et du fait qu'il s'était marié dans l'alliance, tandis qu'Ésaü méprisait son droit d'aînesse et se maria en dehors de l'alliance (Ge 25:30–34 ; 26:34–35 ; 27 ; 28:6–9 ; Hé 12:16).

 

Rebecca apprend du Seigneur qu'Ésaü sera assujetti à Jacob, Ge 25:23. Jacob achète à Ésaü son droit d'aînesse, Ge 25:29–34. Vision de l'échelle atteignant le ciel, Ge 28. Épouse Léa et Rachel, Ge 29:1–30. Épouse Bilha et Zilpa, Ge 30:3–4, 9. A douze fils et une fille, Ge 29:31—30:24 ; 35:16–20. Son nom changé en Israël, Ge 32:29. Voit Dieu face à face, Ge 32:30. Préfère Joseph, Ge 37:3. Va en Égypte avec sa famille, Ge 46:1–7. Bénit ses fils et leur postérité, Ge 49. Sa mort, Ge 49:33. A gardé les commandements et est exalté aujourd'hui sur un trône au ciel en compagnie d'Abraham et d'Isaac, D&A 132:37.

 

 JACOB, FILS DE LÉHI. Voir aussi Léhi, père de Néphi

 

      Personnage du Livre de Mormon. Prophète et auteur de plusieurs sermons de 2 Néphi et de Jacob (2 Né 6–11 ; Jcb 1–7).

 

     Livre de Jacob : Troisième livre du Livre de Mormon. Le chapitre 1 raconte que Néphi transfère les annales à Jacob et le consacre ensuite, ainsi que son frère Joseph, comme prêtre et instructeur du peuple. Les chapitres 2–4 sont des sermons qui exhortent le peuple à être moralement pur. Jacob enseigne aussi la venue d'un Messie rédempteur et donne les raisons pour lesquelles certains en Israël ne l'accepteront pas à sa venue. Les chapitres 5–6 contiennent son témoignage et une allégorie prophétique sur l'histoire et la mission du peuple d'Israël. Le chapitre 7 contient l'histoire d'un rebelle érudit du nom de Shérem accablé par le témoignage divin de Jacob.

 

 JACQUES, FILS D'ALPHÉE

 

      Un des douze apôtres choisis par Jésus pendant son ministère terrestre (Mt 10:3 ; Mc 3:18 ; Lu 6:15 ; Ac 1:13).

 

 JACQUES, FILS DE ZÉBÉDÉE

 

      Un des douze apôtres choisis par Jésus pendant son ministère terrestre. Frère de Jean. Un des trois apôtres choisis pour être avec Jésus en certaines occasions particulières: lors de la résurrection de la fille de Jaïrus (Mc 5:37), lors de la Transfiguration (Mt 17:1 ; Mc 9:2 ; Lu 9:28) et à Gethsémané (Mt 26:37 ; Mc 14:33). En compagnie de Pierre et de Jean, il rétablit la Prêtrise de Melchisédek sur la terre en ordonnant Joseph Smith (D&A 27:12 ; 128:20 ; JS-H v. 72).

 

 JACQUES, FRÈRE DU SEIGNEUR

 

      Personnage du Nouveau Testament. Frère du Seigneur (Ga 1:19) et de Joseph, Simon et Jude et de quelques sœurs (Mt 13:55–56 ; Mc 6:3 ; Jud v. 1). Il était également appelé Jacques le Juste et occupait un poste important dans l'Église de Jérusalem (Ac 12:17 ; 15:13 ; 1 Co 15:7 ; Ga 2:9–12). Ce fut probablement lui qui écrivit l'épître de Jacques.

 

     Épître de Jacques : Livre du Nouveau Testament. À l'origine, lettre adressée aux douze tribus d'Israël dispersées au-dehors et probablement écrite de Jérusalem. L'épître contient quelques énoncés clairs concernant l'application pratique de la religion, notamment le conseil important du chapitre 1 que si quelqu'un manque de sagesse, il demande l'aide de Dieu (Ja 1:5–6 ; JS-H, vv. 9–20). Le chapitre 2 parle de la foi et des œuvres. Les chapitres 3–4 parlent de la nécessité de surveiller sa langue et exhortent les saints à ne pas médire les uns des autres. Le chapitre 5 encourage les saints à faire preuve de patience et à appeler les anciens pour avoir une bénédiction quand ils sont malades ; il enseigne aussi les bénédictions que l'on a lorsque l'on contribue à la conversion d'autres personnes.

 

 JALOUSIE, JALOUX. Voir aussi Envie

 

      Au sens scripturaire du terme, jaloux a deux significations : (1) être fervent et éprouver des sentiments vifs et profonds pour quelqu'un ou quelque chose, et (2) être envieux vis-à-vis de quelqu'un ou craindre que quelqu'un d'autre n'acquière un avantage.

 

Avoir des sentiments fervents : Moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, Ex 20:5 (De 5:9 ; 6:15 ; Mos 11:22). Je serai jaloux de mon saint nom, Éz 39:25. Je suis ému d'une grande jalousie pour Jérusalem et pour Sion, Za 1:14.

 

Être envieux ou soupçonneux : La jalousie met un homme en fureur, Pr 6:34. Les patriarches jaloux de Joseph, le vendirent pour être emmené en Égypte, Ac 7:9. Là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions, Ja 3:16. Akish commença à être jaloux de son fils, Ét 9:7. Dépouillez-vous des jalousies et des craintes, D&A 67:10.

 

 JAPHET. Voir aussi Noé, patriarche biblique

 

      Fils aîné de Noé, prophète de l'Ancien Testament (Moï 8:12).

 

Noé engendra Japhet, Ge 5:32 (Ge 6:10 ; Moï 8:12). Japhet et sa femme entrèrent dans l'arche de Noé, Ge 7:13–15. Japhet sortit de l'arche, Ge 9:18. Que Dieu étende les possessions de Japhet, Ge 9:27.

 

 JARDIN D'ÉDEN. Voir Éden

 

 JARDIN DE GETHSÉMANÉ. Voir Gethsémané

 

 JARED. Voir aussi Jared, frère de ; Jarédites

 

      Personnage du Livre de Mormon. Dirigeant qui, avec son frère, emmena une colonie de la tour de Babel vers une terre promise sur le continent américain (Ét 1:33—2:1).

 

Jared demande à son frère de prier pour que le Seigneur ne confonde pas la langue de leurs familles et de leurs amis, Ét 1:34–37. Voyage jusqu'à la mer et y demeure pendant quatre ans, Ét 2:13. Embarque pour la terre promise, Ét 6:4–12.

 

 JARED, FRÈRE DE. Voir aussi Jared ; Jarédites

 

      Prophète du Livre de Mormon. Fonda, avec son frère, la nation jarédite après avoir emmené une colonie de la tour de Babel jusqu'à une terre promise sur le continent américain (Ét 1–6). Il avait une si grande foi qu'il parla face à face au Seigneur (D&A 17:1). Son histoire est rapportée par le livre d'Éther.

 

Le frère de Jared était un homme puissant et d'une forte stature, et un homme hautement favorisé par le Seigneur, Ét 1:34. À cause de sa foi, il voit le doigt du Seigneur, Ét 3:6–9 (12:20). Le Christ lui montre son corps spirituel, Ét 3:13–20. Jamais rien de plus grand n'a été manifesté que ce qui a été manifesté au frère de Jared, Ét 4:4. Il met son peuple en garde contre la monarchie, Ét 6:22–23. Le Seigneur lui montre toutes choses, Ét 12:21. Il était puissant à écrire, Ét 12:24. Par la foi il déplaça la montagne Zérin, Ét 12:30.

 

 JARÉDITES. Voir aussi Jared ; Jared, frère de ; Livre de Mormon

 

      Peuple du Livre de Mormon qui descendait de Jared, de son frère et de leurs amis (Ét 1:33–41). Dieu les conduisit de la tour de Babel jusqu'en Amérique, terre promise (Ét 1:42–43 ; 2–3 ; 6:1–18). Leur nation compta à un moment donné des millions d'âmes, mais ils furent détruits par une guerre civile causée par la méchanceté (Ét 14–15).

 

 JAROM

 

      Personnage du Livre de Mormon. Fils d'Énos et arrière-petit-fils de Léhi. Il tint les annales néphites pendant soixante ans, 420–361 av. J.-C. (Én v. 25 ; Jm v. 13). Ce fut un homme fidèle qui préféra ne pas écrire beaucoup dans les annales (Jm v. 2).

 

     Livre de Jarom : Il n'y a que quinze versets dans ce livre du Livre de Mormon. Jarom écrit que les Néphites continuèrent à vivre la loi de l'Évangile et à espérer la venue du Christ. Ils étaient dirigés par des rois qui étaient des hommes d'une très grande foi. Ils prospéraient en écoutant leurs prophètes, prêtres et instructeurs.

 

 JEAN, FILS DE ZÉBÉDÉE. Voir aussi Apocalypse ; Apôtre ; Êtres enlevés ; Évangiles ; Prêtrise de Melchisédek

 

      Un des douze apôtres du Nouveau Testament, fils de Zébédée, frère de Jacques. Dans sa jeunesse, il fut pêcheur (Mc 1:17–20). Il est probablement le disciple anonyme de Jean-Baptiste mentionné dans Jn 1:40. Il fut appelé plus tard à être disciple de Jésus-Christ (Mt 4:21–22 ; Lu 5:1–11). Il écrivit l'Évangile de Jean, trois épîtres et l'Apocalypse. Il fut un des trois qui étaient avec le Seigneur lors de la résurrection de la fille de Jaïrus (Mc 5:35–42), sur le montagne de la Transfiguration (Mt 17:1–9) et à Gethsémané (Mt 26:36–46). Dans ses écrits, il parle de lui-même comme étant le disciple que Jésus aimait (Jn 13:23 ; 21:20) et comme « l'autre disciple » (Jn 20:2–8). Jésus lui donna aussi, ainsi qu'à son frère, le nom de Boanergès, « fils du tonnerre » (Mc 3:17). Il est souvent mentionné dans les récits de la crucifixion et de la résurrection (Lu 22:8 ; Jn 18:15 ; 19:26–27 ; 20:2–8 ; 21:1–2). Il fut banni plus tard à Patmos, où il écrivit l'Apocalypse (Ap 1:9).

 

      Il est souvent mentionné dans la révélation moderne (1 Né 14:18–27 ; 3 Né 28:6 ; Ét 4:16 ; D&A 7 ; 27:12 ; 61:14 ; 77 ; 88:141). Ces passages confirment les écrits de Jean dans la Bible et donnent une idée de sa grandeur et de l'importance de l'œuvre que le Seigneur lui a donnée à faire sur la terre à l'époque du Nouveau Testament et dans les derniers jours. Les Écritures modernes expliquent que Jean ne mourut pas mais qu'il lui fut permis de rester sur la terre pour exercer un ministère jusqu'au moment de la seconde venue du Seigneur (Jn 21:20–23 ; 3 Né 28:6–7 ; D&A 7).

 

     Épîtres de Jean : Bien que l'auteur de ces trois épîtres ne donne pas son nom, la langue ressemble tellement à celle de Jean l'apôtre qu'on suppose que c'est lui qui a écrit les trois.

 

      1 Jn 1 exhorte les saints à entrer en communion avec Dieu. Le chapitre 2 souligne que les saints connaissent Dieu par l'obéissance et leur recommande de ne pas aimer le monde. Le chapitre 3 appelle tous les hommes à devenir enfants de Dieu et à s'aimer les uns les autres. Le chapitre 4 explique que Dieu est amour et demeure en ceux qui l'aiment. Le chapitre 5 explique que les saints naissent de Dieu par la foi au Christ.

 

      2 Jean ressemble à 1 Jean. Jean s'y réjouit de la fidélité des enfants de « l'Élue ».

 

      3 Jean félicite quelqu'un du nom de Gaïus pour sa fidélité et l'aide qu'il apporte à ceux qui aiment la vérité.

 

     Évangile de Jean : Dans ce livre du Nouveau Testament, Jean, l'apôtre, témoigne (1) que Jésus est le Christ, le Messie et (2) que Jésus est le Fils de Dieu (Jn 20:31). Les tableaux qu'il donne de la vie de Jésus sont soigneusement choisis et arrangés en fonction de cet objectif. Le livre commence par un énoncé de la situation du Christ dans l'existence prémortelle: il était avec Dieu, il était Dieu et il est le Créateur de toutes choses. Il naquit dans la chair en tant que Fils unique du Père. Jean fait le récit du ministère de Jésus en mettant fortement l'accent sur sa divinité et sa résurrection d'entre les morts. Il affirme clairement que Jésus est le Fils de Dieu, comme le prouvent les miracles, les témoins, les prophètes et la voix du Christ lui-même. Jean enseigne en contrastant la lumière et les ténèbres, la vérité et l'erreur, le bien et le mal, Dieu et le diable. Il n'est sans doute aucun autre livre où la sainteté de Jésus et la perfidie des dirigeants juifs soient aussi clairement proclamées.

 

      Jean parle surtout du ministère du Christ en Judée, en particulier de la dernière semaine de son ministère terrestre, alors que Matthieu, Marc et Luc parlent surtout de son ministère en Galilée. Plusieurs points de cet Évangile ont été éclaircis par la révélation moderne (D&A 7 et D&A 88:138–141).

 

      On trouvera le résumé chapitre par chapitre dans Évangiles.

 

     Apocalypse : Voir Apocalypse

 

 JEAN-BAPTISTE. Voir aussi Élias ; Prêtrise d'Aaron

 

      Personnage du Nouveau Testament. Fils de Zacharie et d'Élisabeth. Il fut envoyé préparer le peuple pour recevoir le Messie (Jn 1:19–27). Il détenait les clefs de la Prêtrise d'Aaron et baptisa Jésus-Christ.

 

Ésaïe et d'autres prophétisèrent la mission de Jean, És 40:3 (Mal 3:1 ; 1 Né 10:7–10 ; 2 Né 31:4). Emprisonné et décapité, Mt 14:3–12 (Mc 6:17–29). Gabriel annonce à Zacharie la naissance et le ministère de Jean, Lu 1:5–25. Jésus enseigne que Jean-Baptiste est un grand prophète, Lu 7:24–28. Il reconnaît Jésus comme Fils de Dieu, Jn 1:29–34. Les disciples de Jean deviennent ceux de Jésus, Jn 1:25–29, 35–42 (Ac 1:21–22). N'accomplit aucun miracle, Jn 10:41. Ressuscité, il fut envoyé ordonner Joseph Smith et Oliver Cowdery à la Prêtrise d'Aaron, D&A 13 (27:7–8 ; JS-H v. 68–72). Ordonné par un ange à l'âge de huit jours, D&A 84:28.

 

 JÉHOVAH. Voir aussi Je suis ; Jésus-Christ

 

      Nom d'alliance ou nom propre du Dieu d'Israël. Il désigne l'éternel JE SUIS (Ex 3:14 ; Jn 8:58). Jéhovah est Jésus-Christ prémortel et il vint sur terre en tant que fils de Marie (Mos 3:8 ; 15:1 ; 3 Né 15:1–5). Ordinairement, lorsque le mot Éternel apparaît dans l'Ancien Testament, il désigne Jéhovah.

 

Jéhovah est le Christ : Jéhovah était connu des anciens prophètes (Ex 6:3 ; Abr 1:16). L'apôtre Paul a enseigné que le Christ était le Jéhovah de l'Ancien Testament (Ex 17:6 ; 1 Co 10:1–4). Le frère de Jared, dans le Livre de Mormon, vit le Christ prémortel et l'adora (Ét 3:13–15). Moroni appelle aussi le Christ Jéhovah (Mro 10:34). Au temple de Kirtland, Joseph Smith et Oliver Cowdery virent Jéhovah ressuscité (D&A 110:3–4).

 

 JÉRÉMIE. Voir aussi Lamentations

 

      Prophète de l'Ancien Testament, né d'une famille sacerdotale, qui prophétisa en Juda de 626 à 585 av. J.-C. Il fut à peu près contemporain d'autres grands prophètes: Léhi, Ézéchiel, Osée et Daniel.

 

      Jérémie fut ordonné prophète dans la vie prémortelle (Jé 1:4–5). Pendant les quelque quarante ans où il fut prophète, il prêcha contre l'idolâtrie et l'immoralité parmi le peuple juif (Jé 3:1–5 ; 7:8–10). Il dut affronter une opposition et des insultes constantes (Jé 20:2 ; 36:18–19 ; 38:4). Après la chute de Jérusalem, les Juifs qui s'enfuirent en Égypte emmenèrent Jérémie (Jé 43:5–6), où, selon la tradition, ils le lapidèrent.

 

     Livre de Jérémie : Les chapitres 1–6 contiennent les prophéties prononcées pendant le règne de Josias. Les chapitres 7–20 sont des prophéties prononcées du temps de Jojakim. Les chapitres 21–38 traitent du règne de Sédécias. Les chapitres 39–44 contiennent des prophéties et décrivent les événements historiques qui suivirent la chute de Jérusalem. Le chapitre 45 contient une promesse à Baruc, scribe, qu'il aurait la vie sauve. Finalement les chapitres 46–51 sont des prophéties prononcées contre les nations étrangères. Le chapitre 52 est une conclusion historique. Certaines prophéties de Jérémie se trouvaient sur les plaques d'airain de Laban que se procura Néphi (1 Né 5:10–13). Jérémie est également mentionné deux fois encore dans le Livre de Mormon (1 Né 7:14 ; Hél 8:20).

 

      Le livre de Jérémie contient aussi une mention de l'existence prémortelle de l'homme et la préordination de Jérémie (Jé 1:4–5), la prophétie du retour d'Israël de sa dispersion, prenant l'un d'une ville, deux d'un clan pour les ramener en Sion, pays agréable où Israël et Juda pourraient demeurer en sécurité et en paix (Jé 3:12–19) et une prophétie du Seigneur rassemblant Israël des pays du nord en envoyant des « pêcheurs » et des « chasseurs » pour les trouver (Jé 16:14–21). Cet événement des derniers jours aura des proportions encore plus importantes que l'Exode d'Égypte sous Moïse (Jé 16:13–15 ; 23:8).

 

 JÉRICHO

 

      Ville fortifiée de la vallée du Jourdain, à 250 mètres au-dessous du niveau de la mer. Proche de l'endroit où les Israélites traversèrent le fleuve lorsqu'ils entrèrent dans la terre promise (Jos 2:1–3 ; 3:16 ; 6).

 

Les Israélites combattent à Jéricho, Jos 6:1–20. Josué lance une malédiction contre Jéricho, Jos 6:26 (1 R 16:34). Jéricho était sur le territoire affecté à Benjamin, Jos 18:11–12, 21. Le Seigneur rendit visite à Jéricho lors de son dernier voyage à Jérusalem, Mc 10:46 (Lu 18:35 ; 19:1).

 

 JÉROBOAM

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Premier roi de la partie nord d'Israël divisé. Membre de la tribu d'Éphraïm. Méchant homme, il dirigea une révolte contre la maison de Juda et la famille de David.

 

Il installe des idoles à Dan et à Béthel pour le culte populaire, 1 R 12:28–29. Achija le réprimande, 1 R 14:6–16. Il est resté dans l'histoire pour avoir fait gravement pécher Israël, 1 R 15:34 (1 R 12:30).

 

 JERUBBAAL. Voir aussi Gédéon (Ancien Testament)

 

      Nom également donné à Gédéon dans l'Ancien Testament lorsqu'il eut détruit l'autel de Baal (Jg 6:32 ; 7:1 ; 9 ; 1 S 12:11).

 

 JÉRUSALEM

 

      Ville située dans l'Israël moderne. C'est la ville la plus importante de l'histoire biblique. On y trouve quelques-uns des lieux les plus sacrés des chrétiens, des Juifs et des musulmans, que beaucoup de croyants fidèles visitent régulièrement. On l'appelle souvent la ville sainte.

 

      Jadis connue sous le nom de Salem (Ge 14:18 ; Ps 76:3), Jérusalem fut une ville jébusienne jusqu'à sa prise par David (Jos 10:1 ; 15:8 ; 2 S 5:6–7), qui en fit sa capitale. Jusqu'alors elle avait servi essentiellement de forteresse de montagne, à environ huit cents mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle est entourée de toutes parts de vallées profondes, sauf au nord.

 

      Pendant son règne à Jérusalem, le roi David occupa un palais de bois. Mais pendant le règne de Salomon, le peuple fit beaucoup pour embellir la ville, notamment pour construire le palais du roi et le temple.

 

      Lorsque les royaumes d'Israël et de Juda se furent séparés, Jérusalem resta la capitale de Juda. Elle fut souvent attaquée par les armées d'envahisseurs (1 R 14:25 ; 2 R 14:13 ; 16:5 ; 18–19 ; 24:10 ; 25). Sous Ézéchias, elle devint le centre du culte religieux, mais elle fut partiellement détruite en 320, 168 et 65 av. J.-C. Hérode reconstruisit les murailles et le temple, mais en 70 ap. J.-C., les Romains la détruisirent entièrement.

 

Melchisédek fut roi de Salem, Ge 14:18 (Hé 7:2). Ésaïe invite Jérusalem à revêtir ses habits d'apparat, És 52:1. La parole du Seigneur devait sortir de Jérusalem, Mi 4:2. Le Christ se lamente sur le sort de Jérusalem, Mt 23:37–39 (Lu 13:34). Jérusalem est la cité du Dieu vivant, Hé 12:22. Elle serait détruite si elle ne se repentait pas, 1 Né 1:4, 13, 18 (2 Né 1:4 ; Hél 8:20). Elle sera de nouveau habitée après sa destruction, 3 Né 20:46. Elle sera reconstruite, Ét 13:5. Le Christ met les saints des derniers jours en garde, comme il a mis en garde le peuple de Jérusalem, D&A 5:20. Ceux de Juda doivent fuir à Jérusalem, D&A 133:13. Le Seigneur parlera depuis Jérusalem, D&A 133:21.

 

 JÉRUSALEM, LA NOUVELLE. Voir Nouvelle Jérusalem ; Sion

 

 JE SUIS. Voir aussi Jéhovah ; Jésus-Christ

 

      Un des noms du Seigneur Jésus-Christ.

 

Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis, Ex 3:14–15. Je suis l'Éternel, Ex 6:2–3. Avant qu'Abraham fût,  je suis, Jn 8:56–59. Écoutez la voix de Jésus-Christ, le grand JE SUIS, D&A 29:1(D&A 38:1 ; 39:1).

 

 JÉSUS-CHRIST. Voir aussi Agneau de Dieu ; Alpha ; Ascension ; Avocat ; Bon berger ; Chemin ; Chute d'Adam et Ève ; Commencement ; Conscience ; Consolateur ; Création, créer ; Croix ; Crucifixion ; Dieu, Divinité ; Eau vive ; Emmanuel ; Engendré ; Époux ; Évangiles ; Expiation, expier ; Fils de l'homme ; Foi ; Golgotha ; Grâce ; Infini ; Je suis ; Jéhovah ; Libérateur ; Lumière, lumière du Christ ; Marie, mère de Jésus ; Médiateur ; Messie ; Oint ; Oméga ; Pain de vie ; Pierre angulaire ; Plan de rédemption ; Premier-né ; Racheter, rachetés, rédemption ; Rémission des péchés ; Repentir ; Résurrection ; Roc, rocher ; Sacrifice ; Sainte-Cène ; Sang ; Sauveur ; Seconde venue de Jésus-Christ ; Seigneur ; Sermon sur la montagne ; Serpent d'airain ; Transfiguration - Transfiguration du Christ

 

      Christ (mot grec) et Messie (mot hébreu), signifient « oint ». Jésus-Christ est le Premier-né du Père en esprit (Hé 1:6 ; D&A 93:21). Il est le Fils unique du Père dans la chair (Jn 1:14 ; 3:16). Il est Jéhovah et fut préordonné à ce grand appel avant la création du monde (D&A 110:3–4). Sous la direction du Père, il créa la terre et tout ce qui s'y trouve (Jn 1:3, 14 ; Moï 1:31–33). Il naquit de Marie à Bethléhem, mena une vie sans péché et accomplit l'expiation parfaite des péchés de toute l'humanité en versant son sang et en donnant sa vie sur la croix (Mt 2:1 ; 1 Né 11:13–33 ; 3 Né 27:13–16 ; D&A 76:40–42). Il ressuscita des morts, garantissant ainsi la résurrection finale de toute l'humanité. Par son expiation et sa résurrection, ceux qui se repentent de leurs péchés et obéissent aux commandements de Dieu peuvent vivre éternellement avec Jésus et le Père (2 Né 9:10–12 ; 21–22 ; D&A 76:50–53, 62).

 

      Jésus est le plus grand être qui soit jamais venu au monde. Sa vie est l'exemple parfait de la façon dont toute l'humanité doit vivre. Toutes les prières, bénédictions et ordonnances de la prêtrise doivent se faire en son nom. Il est le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois, le Créateur, le Sauveur et le Dieu de toute la terre.

 

      Jésus-Christ reviendra avec puissance et gloire régner sur la terre pendant le millénium. Au dernier jour, il jugera toute l'humanité (Al 11:40–41 ; JS-M 1).

 

Résumé chronologique de la vie de Jésus-Christ : Prédiction de sa naissance et de sa mission, Lu 1:26–38 (És 7:14 ; 9:5–6 ; 1 Né 11). Sa naissance, Lu 2:1–7 (Mt 1:18–25). Circoncis, Lu 2:21. Présenté au temple, Lu 2:22–38. Reçu la visite des mages, Mt 2:1–12. Fuite en Égypte avec Marie et Joseph, Mt 2:13–18. Amené à Nazareth, Mt 2:19–23. Au temple à l'âge de douze ans, Lu 2:41–50. Ses frères et ses sœurs, Mt 13:55–56 (Mc 6:3). Baptisé, Mt 3:13–17 (Mc 1:9–11 ; Lu 3:21–22). Tenté par le diable, Mt 4:1–11 (Mc 1:12–13 ; Lu 4:1–13). Appelle ses disciples, Mt 4:18–22 (9:9 ; Mc 1:16–20 ; 2:13–14 ; Lu 5:1–11, 27–28 ; 6:12–16 ; Jn 1:35–51). Charge les Douze de mission, Mt 10:1–4 (Mc 3:13–19 ; Lu 6:12–16). Prononce le sermon sur la montagne, Mt 5–7. Prédit sa mort et sa résurrection, Mt 16:21 (17:22–23 ; 20:17–19 ; Mc 8:31 ; 9:30–32 ; 10:32–34 ; Lu 9:22 ; 18:31–34). Transfiguré, Mt 17:1–9 (Mc 9:2–8 ; Lu 9:28–36). Envoie les soixante-dix, Lu 10:1–20. Fait son entrée triomphale à Jérusalem, Mt 21:1–11 (Mc 11:1–11 ; Lu 19:29–40 ; Jn 12:12–15). Institue la Sainte-Cène, Mt 26:26–29 (Mc 14:22–25 ; Lu 22:19–20). Souffre et prie à Gethsémané, Mt 26:36–46 (Mc 14:32–42 ; Lu 22:39–46). Trahi, arrêté et abandonné, Mt 26:47–56 (Mc 14:43–53 ; Lu 22:47–54 ; Jn 18:2–13). Crucifié, Mt 27:31–54 (Mc 15:20–41 ; Lu 23:26–28, 32–49 ; Jn 19:16–30). Ressuscite, Mt 28:1–8 (Mc 16:1–8 ; Lu 24:1–12 ; Jn 20:1–10). Apparaît après sa résurrection, Mt 28:9–20 (Mc 16:9–18 ; Lu 24:13–48 ; Jn 20:11–31 ; Ac 1:3–8 ; 1 Co 15:5–8). Monte au ciel, Mc 16:19–20 (Lu 24:51–53 ; Ac 1:9–12). Apparaît aux Néphites, 3 Né 11:1–17 (3 Né 11–26). Apparaît à Joseph Smith, JS-H 1:15–20.

 

Autorité de Jésus-Christ : La souveraineté reposera sur son épaule, És 9:5 (2 Né 19:6). Jésus enseignait comme ayant autorité, Mt 7:28–29 (Mc 1:22). Le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés, Mt 9:6. Il commande aux esprits impurs, et ils lui obéissent, Mc 1:27 (Lu 4:33–36). Il en établit douze pour les avoir avec lui, Mc 3:14–15. Jésus parlait avec autorité, Lu 4:32. Le Père a remis tout jugement au Fils, Jn 5:22, 27. Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, Ac 10:38. Le Christ fut prédestiné avant la fondation du monde, 1 Pi 1:20 (Ét 3:14). Il tient les clefs de la mort et du séjour des morts, Ap 1:18. Tous les hommes deviennent soumis au Christ, 2 Né 9:5. Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est le Père du ciel et de la terre, le Créateur de tout depuis le commencement, Hél 14:12. Le Christ est venu par la volonté du Père pour faire sa volonté, D&A 19:24. Jésus reçut une plénitude de la gloire du Père ; et il reçut tout pouvoir, D&A 93:3–4, 16–17 (Jn 3:35–36).

 

 Exemple de Jésus-Christ : Je vous ai donné un exemple, Jn 13:15. Je suis le chemin, la vérité, et la vie, Jn 14:6. Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, 1 Pi 2:21. Si un homme ne persévère pas jusqu'à la fin à suivre l'exemple du Fils du Dieu vivant, il ne peut être sauvé, 2 Né 31:16. Je voudrais que vous soyez parfaits tout comme moi, 3 Né 12:48. Vous vous appliquerez toujours à le faire comme je l'ai fait, 3 Né 18:6. Je vous ai donné l'exemple, 3 Né 18:16. Les œuvres que vous m'avez vu faire, vous les ferez aussi, 3 Né 27:21, 27. Les vrais disciples de Jésus-Christ seront comme lui, Mro 7:48.

 

 Gloire de Jésus-Christ : La gloire de l'Éternel remplit le tabernacle, Ex 40:34–38. Toute la terre est pleine de sa gloire, És 6:3 (2 Né 16:3). La gloire de l'Éternel se lève sur toi, És 60:1–2. Le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, Mt 16:27. Glorifie-moi de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût, Jn 17:5. Le Saint d'Israël régnera en grande gloire, 1 Né 22:24. Nous avions l'espérance de sa gloire, Jcb 4:4. Le Fils de Dieu vient dans sa gloire, Al 5:50. Il expliqua tout depuis le commencement jusqu'au moment où il viendrait dans sa gloire, 3 Né 26:3. Mes apôtres se tiendront revêtus de gloire, tout comme je le suis, D&A 29:12(D&A 45:44). Nous vîmes la gloire du Fils, à la droite du Père, D&A 76:19–23. Jean vit et rendit témoignage de la plénitude de ma gloire, D&A 93:6(Jn 1:14). Son visage était plus brillant que l'éclat du soleil, D&A 110:3. Sa gloire était sur moi, et j'ai vu sa face, Moï 1:1–11. Voici mon œuvre et ma gloire, Moï 1:39.

 

Jésus-Christ, Chef de l'Église : Christ est le chef de l'Église, Ép 5:23 (Ép 1:22 ; 4:15). Il est la tête du corps de l'Église, Col 1:18. Ceci est mon Église, Mos 26:22(Mos 27:13). Le Christ était le chef et le consommateur de leur foi, Mro 6:1–4. L'Église, c'est moi qui l'ai établie, D&A 33:5 (3 Né 27:3–8).

 

Jésus-Christ, Juge : Il juge les peuples avec droiture, Ps 9:9 (3 Né 27:16). Il vient pour juger la terre, Ps 96:13. Dieu jugera le juste et le méchant, Ec 3:17. Il sera juge des nations, És 2:4 (Mi 4:3 ; 2 Né 12:4). Il jugera les pauvres avec équité, És 11:2–4. Le Père a remis tout jugement au Fils, Jn 5:22. Si je juge, mon jugement est vrai, Jn 8:16. Il a été désigné par Dieu juge des vivants et des morts, Ac 10:42 (2 Ti 4:1). Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes, Ro 2:16. Nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu, Ro 14:10 (2 Co 5:10 ; Al 12:12 ; Mrm 3:20 ; 7:6 ; Ét 12:38 ; D&A 135:5). Tous les hommes viennent à Dieu pour être jugés par lui, selon la vérité et la sainteté qui sont en lui, 2 Né 2:10. Vous tenir devant Dieu pour être jugés selon les actes, Al 5:15(Al 12:15 ; 33:22 ; 3 Né 27:14). Dieu et le Christ sont les juges de tous, D&A 76:68.

 

Règne millénaire du Christ : La domination reposera sur son épaule, És 9:5 (2 Né 19:6). J'habiterai au milieu de toi, dit l'Éternel, Za 2:14–16 (Za 14:9). Dieu donnera à Jésus le trône de David, son père, Lu 1:30–33. Le Christ régnera aux siècles des siècles, Ap 11:15. Les saints régneront avec Christ pendant mille ans, Ap 20:4 (D&A 76:63). À cause de la justice du peuple, Satan n'aura pas de pouvoir, 1 Né 22:26 (Ap 20:1–3). Je demeurerai pendant mille ans dans la justice avec les hommes sur la terre, D&A 29:11 (D&A 43:29–30). Soyez soumis aux pouvoirs qui existent jusqu'à ce que règne celui dont c'est le droit de régner, D&A 58:22 (1 Co 15:25). Le Christ régnera en personne sur la terre, AF 10 (És 32:1).

 

Apparitions post-mortelles du Christ : Jésus, ressuscité, apparaît d'abord à Marie de Magdala, Mc 16:9 (Jn 20:11–18). Il accompagne deux des disciples sur le chemin d'Emmaüs et parle avec eux, Lu 24:13–34. Il apparaît aux apôtres, qui lui touchent les mains et les pieds, Lu 24:36–43 (Jn 20:19–20). Il apparaît à Thomas, Jn 20:24–29. Il apparaît aux disciples à la mer de Tibériade, Jn 21:1–14. Il exerce le ministère pendant quarante jours après sa résurrection, Ac 1:2–3. Étienne voit Jésus debout à la droite de Dieu, Ac 7:55–56. Jésus apparaît à Saul, Ac 9:1–8 (TJS Ac 9:7, Ac 26:9–17). Il est vu par plus de cinq cents personnes, 1 Co 15:3–8. Il se montre au peuple de Néphi, 3 Né 11:1–17. Deux mille cinq cents personnes le voient et l'entendent, 3 Né 17:16–25. Il rend visite à Mormon, Mrm 1:15. Joseph Smith et Sidney Rigdon le voient à la droite de Dieu, D&A 76:22–23. Joseph Smith et Oliver Cowdery le voient dans le temple de Kirtland, D&A 110:1–4. Joseph Smith le voit, JS-H vv. 15–17.

 

Existence prémortelle du Christ : Le Seigneur apparaît à Abraham, Ge 12:7 (Ge 17:1 ; 18:1 ; Abr 2:6–8). Le Seigneur parle avec Moïse face à face, Ex 33:11 (De 34:10 ; Moï 1:1–2). Je vis le Seigneur qui se tenait sur l'autel, Am 9:1. Au commencement, la Parole était avec Dieu. La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, Jn 1:1, 14 (1 Jn 1:1–3). Avant qu'Abraham fût, je suis, Jn 8:58. Glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût, Jn 17:5. En vérité, Ésaïe a vu mon Rédempteur tout comme moi et mon frère Jacob l'avons vu, 2 Né 11:2–3. Demain je viens au monde, 3 Né 1:12–14. Le Christ était avant que le monde commence, 3 Né 26:5(Jn 6:62). J'apparaîtrai à mon peuple dans la chair comme je t'apparais, Ét 3:14–17. Hénoc vit le Seigneur et marcha avec lui, D&A 107:48–49. Mon Fils bien-aimé était mon Bien-aimé et mon Élu depuis le commencement, Moï 4:2. Le Seigneur dit: « Qui enverrai-je ? » Un, qui était semblable au Fils de l'Homme, répondit: Me voici, envoie-moi, Abr 3:27.

 

Prophéties concernant la naissance et la mort de Jésus-Christ : Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, És 7:14 (1 Né 11:13–20). De Bethléhem sortira celui qui dominera sur Israël, Mi 5:1. Samuel le Lamanite prophétise un jour, et une nuit, et un jour de lumière, une nouvelle étoile et d'autres signes, Hél 14:2–6. Il prophétise des ténèbres, des tonnerres et des éclairs et des tremblements de terre, Hél 14:20–27. Accomplissement des signes de la naissance de Jésus, 3 Né 1:15–21. Accomplissement des signes de la mort de Jésus, 3 Né 8:5–23.

 

Prendre sur soi le nom de Jésus-Christ : Il n'y a aucun autre nom par lequel nous devions être sauvés, Ac 4:12 (2 Né 31:21). Les apôtres sont joyeux d'avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus, Ac 5:38–42. Voici son commandement: que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ, 1 Jn 3:23. Témoignez que vous êtes disposés à prendre sur vous le nom du Christ par le baptême, 2 Né 31:13. Je voudrais que vous preniez sur vous le nom du Christ, Mos 5:6–12 (Mos 1:11). Quiconque désirait prendre sur lui le nom du Christ se joignait à l'Église de Dieu, Mos 25:23. Tous ceux qui étaient de vrais croyants au Christ prirent sur eux le nom du Christ, Al 46:15. La porte du ciel est ouverte à ceux qui croient au nom de Jésus-Christ, Hél 3:28. Béni est celui qui est trouvé  fidèle à mon nom au dernier jour, Ét 4:19. Ils veulent prendre sur eux le nom du Fils, Mro 4:3 (D&A 20:77). Prenez sur vous le nom du Christ, D&A 18:21–25.

 

Témoignage rendu de Jésus-Christ : Paul témoigne que Jésus est le Christ, Ac 18:5. Même les esprits mauvais témoignent connaître Jésus, Ac 19:15. Nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur ! si ce n'est par le Saint-Esprit, 1 Co 12:3. Tout genou fléchira et toute langue confessera que Jésus-Christ est le Seigneur, Ph 2:10–11. Nous parlons du Christ, nous nous réjouissons dans le Christ, nous prêchons le Christ, nous prophétisons concernant le Christ, 2 Né 25:26. Le but du Livre de Mormon est de convaincre le Juif et le Gentil que Jésus est le Christ, 2 Né 26:12(page de titre du Livre de Mormon). Les prophètes et les Écritures témoignent du Christ, Jcb 7:11, 19. Recherchez ce Jésus sur qui les prophètes et les apôtres ont écrit, Ét 12:41. Nous le vîmes et nous entendîmes la voix rendre témoignage qu'il est le Fils unique, D&A 76:20–24. Ce sont là les vies éternelles: connaître Dieu et Jésus-Christ, D&A 132:24. Nous croyons en Dieu, le Père éternel, et en son Fils, Jésus-Christ, AF 1. Nous croyons que le Christ régnera en personne sur la terre, AF 10.

 

Types ou symboles du Christ : Abel offrit des premiers-nés de son troupeau, Ge 4:4 (Moï 5:20). Prends ton fils unique Isaac, et offre-le en holocauste, Ge 22:1–13 (Ja 4:5). Le Seigneur commande aux enfants d'Israël de sacrifier des agneaux sans tache, Ex 12:5, 21, 46 (No 9:12 ; Jn 1:29 ; 19:33 ; 1 Pi 1:19 ; Ap 5:6). C'est le pain que l'Éternel vous donne pour nourriture, Ex 16:2–15 (Jn 6:51). Tu frapperas le rocher, il en sortira de l'eau, et le peuple boira, Ex 17:6 (Jn 4:6–14 ; 1 Co 10:1–4). Le bouc emportera sur lui toutes leurs iniquités, Lé 16:20–22 (És 53:11 ; Mos 14:11 ; 15:6–9). Moïse fit un serpent d'airain pour sauver ceux qui le regarderaient, No 21:8–9 (Jn 3:14–15 ; Al 33:19 ; Hél 8:14–15). Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits, Jon 2:1 (Mt 12:40). C'est une similitude du sacrifice du Fils unique du Père, Moï 5:4–8.

 

 JÉTHRO. Voir aussi Moïse

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prince et prêtre de Madian, qui hébergea Moïse après la fuite de celui-ci d'Égypte. On l'appelle aussi Réuel (Ex 2:18). Moïse épousa plus tard sa fille Séphora (Ex 3:1 ; 4:18 ; 18:1–12). Jéthro apprit à Moïse à déléguer (Ex 18:13–27). Moïse reçut de lui la Prêtrise de Melchisédek (D&A 84:6–7).

 

 JEÛNE, JEÛNER. Voir aussi Aumône ; Entraide ; Offrande ; Pauvre

 

      S'abstenir volontairement de manger ou de boire dans le but de se rapprocher du Seigneur et de demander ses bénédictions. Lorsque des personnes et des groupes jeûnent, ils doivent également prier pour comprendre la volonté de Dieu et acquérir une plus grande force spirituelle. Le jeûne a toujours été pratiqué par les vrais croyants.

 

      Dans l'Église d'aujourd'hui, un jour de sabbat par mois est consacré au jeûne. À ce moment-là les membres de l'Église se privent pendant vingt-quatre heures de nourriture et d'eau. Ils donnent alors à l'Église l'argent qu'ils auraient consacré à de la nourriture pour ces repas. Cet argent est appelé offrande de jeûne. L'Église utilise les offrandes de jeûne pour aider les pauvres et les nécessiteux.

 

Nous jeûnâmes et nous invoquâmes notre Dieu, Esd 8:21–23, 31. Je jeûnai et je priai devant le Dieu des cieux, Né 1:4. Jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, Est 4:16. J'humiliais mon âme par le jeûne, Ps 35:13. Voici le jeûne auquel je prends plaisir, És 58:3–12. Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant, Da 9:3. Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, Joë 2:12. Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, Jon 3:5. Jésus jeûna quarante jours, Mt 4:2 (Ex 34:28 ; 1 R 19:8 ; Lu 4:1–2). Ne montre pas aux hommes que tu jeûnes, Mt 6:18 (3 Né 13:16). Cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne, Mt 17:21. Continuez dans le jeûne et la prière, Om v. 26(4 Né v. 12). Ils commencèrent à jeûner, et à prier le Seigneur, leur Dieu, Mos 27:22. J'ai jeûné et prié de nombreux jours, afin de les connaître, Al 5:46. Les enfants de Dieu s'unissaient dans le jeûne et la prière fervente, Al 6:6. Les fils de Mosiah s'étaient beaucoup livrés à la prière et au jeûne, Al 17:3–9. Une période de jeûne et de prière suivit la mort d'un grand nombre de Néphites, Al 28:5–6. Ils jeûnèrent beaucoup et prièrent beaucoup, Al 45:1(Hél 3:35). Prépare ta nourriture en toute simplicité de cœur, afin que ton jeûne soit parfait, D&A 59:13–14. Persévérez dans la prière et le jeûne, D&A 88:76.

 

 JÉZABEL. Voir aussi Achab

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Femme méchante originaire de Phénicie. Épouse d'Achab (1 R 16:30–31), roi d'Israël qui régna pendant qu'Élie était prophète.

 

      Plus que tout autre événement, ce fut le mariage de Jézabel à Achab qui causa la chute du royaume d'Israël ; elle introduisit en Israël, au lieu du culte de Jéhovah, les pires formes de culte idolâtre provenant de son pays (1 R 18:13, 19).

 

Jézabel extermina les prophètes de l'Éternel, 1 R 18:4. Elle essaya de tuer Élie, 1 R 19:1–3. Sa méchanceté prit fin avec sa mort, une mort terrible, 2 R 9:30–37.

 

 JOB

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Homme juste qui connut des afflictions terribles et cependant resta fidèle à sa foi en Dieu. Son histoire est racontée dans le livre de Job.

 

     Livre de Job : Bien que traitant de ses souffrances, le livre ne répond pas tout à fait à la question de savoir pourquoi Job (ou n'importe qui d'autre) connaît la souffrance et la perte de sa famille et de ses biens. Le livre explique que ce n'est pas parce que l'on a des afflictions que l'on a nécessairement péché. Le Seigneur peut utiliser l'affliction pour donner de l'expérience, de la discipline et un enseignement aussi bien que pour punir (D&A 122).

 

      Le livre peut être divisé en quatre parties. Les chapitres 1–2 constituent le prologue de l'histoire. Les chapitres 3–31 rapportent une série de discussions entre Job et trois amis. Les chapitres 32–37 contiennent les discours d'Élihu, un quatrième ami, qui condamne Job pour des raisons autres que celles des trois premiers amis. Les chapitres 38–42 forment la conclusion du livre, assurant Job qu'il avait fait les bons choix dès le départ.

 

      Le livre de Job enseigne que si l'on a une connaissance correcte de Dieu et que l'on mène une vie qui lui est acceptable, on est plus capable de supporter les épreuves qui se présentent. La foi inébranlable de Job ressort dans des exclamations telles que: « L'Éternel a donné, et l'Éternel a ôté ; que le nom de l'Éternel soit béni ! » (Job 1:21). Job est également mentionné dans Éz 14:14 ; Ja 5:11 ; D&A 121:10.

 

 JOËL

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophète du pays de Juda. On ne sait pas avec certitude quand il a vécu: il a pu vivre entre le règne de Joas, avant 850 av. J.-C., et le retour de la tribu de Juda de sa captivité à Babylone.

 

     Livre de Joël : Il est centré sur une prophétie faite par Joël lorsque le pays de Juda eut été affligé par une grande famine et par les sauterelles (Joë 1:4–20). Il assure au peuple que par le repentir il recevra de nouveau les bénédictions de Dieu (Joë 2:12–14).

 

      Le chapitre 1 réclame une assemblée solennelle dans la maison de l'Éternel. Le chapitre 2 parle des guerres et des désolations qui précéderont le millénium. Le chapitre 4 parle des derniers jours et affirme que toutes les nations seront en guerre, mais que finalement le Seigneur demeurera en Sion.

 

      Pierre cite la prophétie de Joël concernant le déversement de l'Esprit le jour de la Pentecôte (Joë 3:1–5 ; Ac 2:16–21). L'ange Moroni cite aussi ce même passage à Joseph Smith (JS-H v. 41).

 

 JOIE. Voir aussi Obéir, obéissance, obéissant

 

      État de grand bonheur découlant d'une vie juste. Le but de cette vie est de permettre à tous les hommes d'avoir la joie (2 Né 2:22–25). On ne peut avoir de joie complète que par l'intermédiaire de Jésus-Christ (Jn 15:11 ; D&A 93:33–34 ; 101:36).

 

      Les malheureux se réjouiront de plus en plus en l'Éternel, És 29:19 (2 Né 27:30). Je vous annonce une bonne nouvelle qui sera le sujet d'une grande joie, Lu 2:10. Nul ne vous ravira votre joie, Jn 16:22. Le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, Ga 5:22. Son fruit me remplit l'âme d'une joie extrêmement grande, 1 Né 8:12. Les hommes sont pour avoir la joie, 2 Né 2:25. La joie des justes sera pleine à jamais, 2 Né 9:18. Ils peuvent ainsi demeurer avec Dieu dans un état de bonheur sans fin, Mos 2:41. Je renoncerai à tout ce que je possède pour recevoir cette grande joie, Al 22:15. Je serai peut-être un instrument entre les mains de Dieu pour amener quelque âme au repentir ; et c'est là ma joie, Al 29:9. Quelle joie, et quelle lumière merveilleuse je vis, Al 36:20. Mon Esprit remplira ton âme de joie, D&A 11:13. Comme votre joie sera grande avec elle dans le royaume de mon Père, D&A 18:15–16. Votre joie n'est pas pleine en ce monde, mais elle l'est en moi, D&A 101:36. J'aurai de la joie dans cette vie, Moï 5:10–11.

 

 JONAS. Voir aussi Ninive

 

      Prophète de l'Ancien Testament appelé par le Seigneur à prêcher le repentir à la ville de Ninive (Jon 1:1–2).

 

     Livre de Jonas : Livre de l'Ancien Testament parlant d'un événement de la vie de Jonas. Celui-ci n'écrivit probablement pas le livre lui-même. L'idée principale du livre est que Jéhovah règne partout et ne limite pas son amour à une seule nation ou à un seul peuple.

 

      Au chapitre 1, le Seigneur appelle Jonas à prêcher à Ninive. Au lieu de faire ce qu'il lui commande, Jonas s'enfuit en bateau et est avalé par un grand poisson. Au chapitre 2, Jonas prie le Seigneur, et le poisson vomit Jonas sur la terre ferme. Le chapitre 3 raconte que Jonas se rend à Ninive et prophétise sa chute. Le peuple se repent. Au chapitre 4, le Seigneur réprimande Jonas de s'être irrité de ce que son Seigneur sauvait le peuple.

 

      Jésus enseigna que Jonas avalé par le poisson annonçait sa mort et sa résurrection (Mt 12:39–40 ; 16:4 ; Lu 11:29–30).

 

 JONATHAN. Voir aussi David ; Saül, roi d'Israël

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Saül, roi d'Israël. Ami intime de David (1 S 13–23, 31).

 

 JOSAPHAT

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Roi fidèle de Juda (1 R 15:24 ; 22).

 

 JOSEPH, BOIS DE. Voir Éphraïm - bois d'Éphraïm ou de Joseph ; Livre de Mormon

 

 JOSEPH D'ARIMATHÉE

 

      Joseph d'Arimathée était membre du sanhédrin, disciple du Christ, Israélite riche et fidèle qui ne prit aucune part à la condamnation de notre Seigneur. Après la crucifixion, il fit envelopper le corps du Sauveur dans un linceul immaculé et le déposa dans son propre tombeau (Mt 27:57–60 ; Mc 15:43–46 ; Lu 23:50–53 ; Jn 19:38–42).

 

 JOSEPH, ÉPOUX DE MARIE. Voir aussi Jésus-Christ ; Marie, mère de Jésus

 

      Époux de Marie, mère de Jésus. Descendant de David (Mt 1:1–16 ; Lu 3:23–38). Il vivait à Nazareth. Fiancé à Marie. Juste avant leur mariage, Marie reçut la visite de l'ange Gabriel, qui lui annonça qu'elle avait été choisie pour être la mère du Sauveur (Lu 1:26–35). Joseph reçut aussi la révélation de cette naissance divine (Mt 1:20–25).

 

      Joseph ne fut pas le père de Jésus, parce que c'était Dieu le Père. Mais les Juifs considéraient Joseph comme le père de Jésus, et Jésus le traita comme tel (Lu 2:48, 51). Averti par un songe, Joseph sauva la vie à l'enfant Jésus en fuyant en Égypte (Mt 2:13–14). Après la mort d'Hérode, un ange commanda à Joseph de ramener l'Enfant-Christ en Israël (Mt 2:19–23).

 

 JOSEPH, FILS DE JACOB. Voir aussi Israël ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Premier-né de Jacob et de Rachel (Ge 30:22–24 ; 37:3).

 

      Il obtint le droit d'aînesse en Israël parce que Ruben, premier-né de la première épouse de Jacob, avait perdu le sien par la transgression (1 Ch 5:1–2). Étant digne, Joseph, premier-né de la deuxième épouse de Jacob, était le prétendant suivant à la bénédiction. Il reçut aussi une bénédiction de son père peu avant la mort de celui-ci (Ge 49:22–26).

 

      C'était un homme d'une grande intégrité, un homme « intelligent et sage » (Ge 41:39). Son refus de céder aux charmes de la femme de Potiphar est un exemple de foi, de chasteté et d'intégrité (Ge 39:7–12). Lorsqu'il révéla sa véritable identité à ses frères, en Égypte, il les remercia au lieu de leur reprocher la façon dont ils l'avaient traité. Il croyait que leur comportement avait contribué à réaliser la volonté divine (Ge 45:4–15).

 

      La révélation moderne révèle la grande mission de la famille de Joseph dans les derniers jours (2 Né 3:3–24 ; 3 Né 20:25–27 ; TJS, Ge 50).

 

Jacob aimait beaucoup Joseph et lui donna une tunique de plusieurs couleurs, Ge 37:3. Jaloux, ses frères se mirent à le haïr et complotèrent de le tuer, mais au lieu de cela, ils le vendirent à des marchands en route pour l'Égypte, Ge 37:5–36. Lorsque Joseph fut en Égypte, le Seigneur lui accorda le succès, et il devint intendant de la maison de Potiphar, Ge 39:1–4. La femme de Potiphar mentit, disant qu'il avait tenté de la séduire ; il fut condamné à tort et mis en prison, Ge 39:7–20. Il interpréta les songes du grand échanson et du grand panetier de Pharaon, Ge 40. Pharaon commença à lui accorder ses faveurs parce qu'il avait interprété l'un de ses songes ; il fit de lui un des dirigeants de l'Égypte, Ge 41:14–45. Naissance d'Éphraïm et de Manassé, Ge 41:51–52. Joseph retrouve son père et ses frères, Ge 45–46. Il meurt en Égypte à l'âge de 110 ans, Ge 50:22–26.

 

 JOSEPH SMITH, FILS. Voir Smith, Joseph, fils

 

 JOSIAS

 

      Roi juste de Juda, 641–610 av. J.-C. (2 R 22–24 ; 2 Ch 34–35). Pendant son règne, on trouva le livre de la loi dans la maison de l'Éternel (2 R 22:8–13).

 

 JOSUÉ. Voir aussi Jéricho

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Prophète et dirigeant, et successeur de Moïse. Il naquit en Égypte avant la fuite des enfants d'Israël (No 14:26–31). Il était avec Caleb et les douze espions envoyés à Canaan. Eux seuls revinrent avec un compte rendu positif sur le pays (No 13:8, 17—14:10). Il mourut à l'âge de 110 ans (Jos 24:29). Il fut un grand exemple de prophète-guerrier fervent.

 

     Livre de Josué : Ce livre porte son nom parce qu'il en est le personnage principal, pas parce qu'il en est l'auteur. Selon la tradition juive, il fut écrit par Jérémie, lequel puisa dans des documents anciens. Les chapitres 1–12 décrivent la conquête de Canaan ; les chapitres 13–24 montrent comment les tribus d'Israël se répartirent le pays et rapportent la recommandation finale de Josué.

 

      Deux versets importants du livre de Josué sont le commandement du Seigneur de méditer les Écritures (Jos 1:8) et l'appel de Josué au peuple à être fidèle au Seigneur (Jos 24:15).

 

 JOUG. Voir aussi Disciple

 

      Instrument placé au cou des animaux ou des hommes pour les atteler entre eux. Le joug du Christ symbolise le fait d'être son disciple, tandis que le joug de l'esclavage est un symbole d'oppression.

 

Mon joug est doux, et mon fardeau léger, Mt 11:29–30. Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger, 2 Co 6:14. Ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude, Ga 5:1. Nous ne désirons pas amener qui que ce soit sous le joug de la servitude, Al 44:2. Les souffrances des saints sont un joug de fer, un lien puissant, les entraves de l'enfer, D&A 123:1–3, 7–8.

 

 JOUR DU SEIGNEUR. Voir Jugement dernier ; Sabbat, jour du ; Seconde venue de Jésus-Christ

 

 JOURDAIN

 

      Le Jourdain coule de la mer de Galilée à la mer Morte. Il est long de 160 km et est constitué par la réunion de plusieurs sources descendant du mont Hermon. C'est le cours d'eau le plus important d'Israël.

 

      Les deux événements importants liés à ce fleuve sont la division de ses eaux par le Seigneur pour permettre à Israël de traverser (Jos 3:14–17) et le baptême de Jésus-Christ (Mt 3:13–17 ; 1 Né 10:9).

 

 JUDA. Voir aussi Bible ; Israël ; Juifs

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Quatrième fils de Jacob et de Léa (Ge 29:35 ; 37:26–27 ; 43:3, 8 ; 44:16 ; 49:8). Jacob bénit Juda pour qu'il fût un dirigeant naturel parmi les fils de Jacob et pour que le Schilo (Jésus-Christ) fût son descendant (Ge 49:10).

 

     Tribu de Juda : La tribu de Juda prit la direction après l'installation en Canaan. Sa principale rivale était la tribu d'Éphraïm. Moïse bénit la tribu de Juda (De 33:7). Après le règne de Salomon, elle devint le royaume de Juda.

 

     Royaume de Juda : Pendant le règne de Roboam, les possessions de Salomon furent divisées en deux royaumes distincts, essentiellement à cause de la jalousie existant entre les tribus d'Éphraïm et de Juda. Le royaume du sud, royaume de Juda, comprenait la tribu de Juda et la majeure partie de Benjamin. Jérusalem était sa capitale. Dans l'ensemble, elle resta plus fidèle au culte de Jéhovah que le royaume du nord. Juda était moins exposé aux attaques venant du nord et de l'est, et le pouvoir suprême resta entre les mains de la famille de David jusqu'à la captivité babylonienne. Le royaume de Juda réussit à subsister pendant cent trente-cinq ans après la chute du royaume d'Israël, plus peuplé et plus puissant.

 

     Bois de Juda : Désigne la Bible, annales de la maison de Juda (Éz 37:15–19). Dans les derniers jours, quand les diverses branches de la maison d'Israël seront rassemblées, leurs annales sacrées seront également rassemblées. Ces annales spirituelles se complètent mutuellement et constituent le témoignage uni de ce que Jésus est le Christ, le Dieu d'Israël et le Dieu de la terre entière (2 Né 3 ; 29 ; TJS, Ge 50:24–36).

 

 JUDAS, FRÈRE DE JACQUES

 

      Personnage du Nouveau Testament. Un des douze apôtres originels de Jésus-Christ (Lu 6:13–16). On lui donnait probablement le nom de Thaddée (Mt 10:2–4).

 

 JUDAS ISCARIOT

 

      Personnage du Nouveau Testament. Un des douze apôtres de Jésus (Mt 10:4 ; Mc 14:10 ; Jn 6:71 ; 12:4). Son surnom signifiait « l'homme de Kérioth ». Il était de la tribu de Juda et le seul apôtre qui n'était pas Galiléen. Il trahit le Seigneur.

 

Reçoit trente pièces d'argent pour avoir livré le Christ aux principaux sacrificateurs, Mt 26:14–16 (Za 11:12–13). Trahit le Seigneur par un baiser, Mt 26:47–50 (Mc 14:43–45 ; Lu 22:47–48 ; Jn 18:2–5). Se pend, Mt 27:5. Satan entre dans Judas, Lu 22:3 (Jn 13:2, 26–30). David a annoncé que Judas trahirait Jésus, Ac 1:16 (Ps 41:10).

 

 JUDE

 

      Personnage du Nouveau Testament. Un des frères de Jésus et probablement l'auteur de l'épître de Jude (Mt 13:55 ; Jud v. 1).

 

     Épître de Jude : C'est une lettre à certains saints qui faiblissaient dans la foi. Ils étaient affaiblis par ceux d'entre eux qui professaient être chrétiens mais pratiquaient un culte païen immoral et prétendaient être exemptés de l'obéissance à la loi morale. Jude voulait sensibiliser les saints au danger spirituel dans lequel ils se trouvaient et les encourager à rester fidèles.

 

      Parmi les passages notables de Jude, il y a le verset 6, qui parle de la guerre dans les cieux et de l'expulsion de Lucifer et de ses anges de l'état prémortel (Abr 3:26–28), et les versets 14–15, qui citent une prophétie faite par Hénoc.

 

 JUGE, JUGEMENT, JUGER. Voir aussi Condamnation, condamner ; Jésus-Christ - Juge ; Jugement dernier

 

      Évaluer un comportement par rapport aux principes de l'Évangile ; décider ; discerner le bien du mal.

 

Moïse s'assit pour juger le peuple, Ex 18:13. Tu jugeras ton prochain selon la justice, Lé 19:15. Ne jugez pas, afin que vous ne soyez pas jugés, Mt 7:1 (TJS, Mt 7:1–2 ; Lu 6:37 ; 3 Né 14:1). Tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi, Ro 2:12. Les saints jugeront le monde, 1 Co 6:2–3. Le Fils du Dieu éternel était jugé par le monde, 1 Né 11:32. Les douze apôtres de l'Agneau jugeront les douze tribus d'Israël, 1 Né 12:9(D&A 29:12). La mort, et l'enfer, et le diable, et tous ceux qui ont été saisis par eux pour être jugés, 2 Né 28:23(1 Né 15:33). Si vous jugez l'homme qui vous adresse sa supplication pour obtenir de vos biens, à quel point votre condamnation ne sera-t-elle pas plus juste pour avoir refusé vos biens, Mos 4:22. Les hommes seront jugés selon leurs œuvres, Al 41:3. Juge avec droiture, et la justice te sera rendue, Al 41:14. C'est d'après les livres qui seront écrits que le monde sera jugé, 3 Né 27:23–26 (Ap 20:12). Le reste de ce peuple sera jugé par les douze que Jésus a choisis dans ce pays, Mrm 3:18–20. Mormon explique comment discerner le bien du mal, Mro 7:14–18. Place ta confiance en cet Esprit qui conduit à juger avec droiture, D&A 11:12. Vous devriez dire en votre cœur: Que Dieu juge entre toi et moi, D&A 64:11. L'Église du Seigneur jugera les nations, D&A 64:37–38. Le Fils visita les esprits en prison, afin qu'ils fussent jugés selon les hommes dans la chair, D&A 76:73(1 Pi 4:6). L'évêque sera juge ordinaire, D&A 107:72–74. Le Seigneur jugera tous les hommes selon leurs œuvres, selon le désir de leur cœur, D&A 137:9.

 

 JUGEMENT DERNIER. Voir aussi Condamnation, condamner ; Jésus-Christ - Juge ; Juge, jugement, juger

 

      Jugement final qui se produira après la résurrection. Par l'intermédiaire de Jésus-Christ, Dieu jugera chaque personne pour déterminer la gloire éternelle qu'elle recevra. Ce jugement sera basé sur l'obéissance de chacun aux commandements de Dieu, notamment sur le fait qu'il a ou non accepté le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ.

 

Le Père a remis tout jugement au Fils, Jn 5:22. Nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu, Ro 14:10. Les morts furent jugés d'après ce qui était écrit dans les livres, Ap 20:12 (D&A 128:6–7). Pour toutes tes actions tu seras mis en jugement, 1 Né 10:20. Les douze apôtres et les douze disciples néphites jugeront Israël, 1 Né 12:9(D&A 29:12). Tous doivent comparaître devant le siège du jugement du Saint d'Israël, 2 Né 9:15. Préparez votre âme pour ce jour glorieux, 2 Né 9:46. Pouvez-vous vous imaginer, amenés devant le tribunal de Dieu, Al 5:17–25. Jésus-Christ se tiendra pour juger le monde, 3 Né 27:16. Le Seigneur descendra en jugement sur le monde avec une malédiction, D&A 133:2.

 

 JUGES, LIVRE DES

 

      Livre de l'Ancien Testament. Il traite des Israélites depuis la mort de Josué jusqu'à la naissance de Samuel.

 

Les chapitres 1–3 sont la préface de tout le livre. Ils expliquent que du fait qu'ils n'avaient pas chassé leurs ennemis (Jg 1:16–35), les Israélites durent en subir les conséquences: perte de foi, mariages avec des incrédules et idolâtrie. Les chapitres 3–5 racontent l'histoire de Débora et de Barak, qui délivrèrent Israël des Cananéens. Les chapitres 6–8 contiennent les expériences édifiantes de Gédéon, que le Seigneur bénit pour qu'il délivre Israël des Madianites. Aux chapitres 9–12, plusieurs hommes remplissent les fonctions de juges en Israël, essentiellement dans l'apostasie et sous l'oppression. Les chapitres 13–16 parlent de l'apparition et de la chute du dernier juge, Samson. Les derniers chapitres, 17–21, peuvent être considérés comme un appendice qui révèle la profondeur des péchés d'Israël.

 

 JUIFS. Voir aussi Israël ; Juda

 

      Les Juifs peuvent être (1) les descendants de Juda, l'un des douze fils de Jacob, (2) les habitants du royaume du sud ou royaume de Juda, ou (3) ceux qui pratiquent la religion, le mode de vie et les traditions du judaïsme, qu'ils soient ou non juifs de naissance. Il était devenu coutumier d'utiliser le mot Juifs pour désigner tous les descendants de Jacob, mais c'est une erreur. Le terme doit se limiter à ceux du royaume de Juda ou, plus particulièrement aujourd'hui, à ceux de la tribu de Juda et à ceux qui lui sont associés.

 

Le sceptre ne l'éloignera point de Juda jusqu'à ce que vienne le Schilo, Ge 49:10. L'Évangile du Christ est une puissance de Dieu pour le salut, du Juif premièrement, Ro 1:16. Le Seigneur Dieu suscitera un prophète parmi les Juifs, un Messie, 1 Né 10:4. Quand le livre est sorti de la bouche du Juif, les choses étaient claires et pures, 1 Né 14:23. Les Juifs seront dispersés parmi toutes les nations, 2 Né 25:15. Les Juifs sont le peuple ancien de mon alliance, 2 Né 29:4. Les Juifs qui sont dispersés commenceront à croire au Christ, 2 Né 30:7. Les Juifs rejetteront la pierre sur laquelle ils auraient pu bâtir, Jcb 4:14–16. Les Juifs auront un autre témoin de ce que Jésus était le Christ lui-même, Mrm 3:20–21. Deux prophètes seront suscités dans les derniers jours à la nation juive, D&A 77:15. Appelez toutes les nations, d'abord les Gentils, ensuite les Juifs, D&A 133:8. En ces jours-là, la détresse sera grande sur les Juifs, JS-M v. 18.

 

 JURER. Voir Blasphème, blasphémer ; Profanation ; Serment

 

 JUSTE, JUSTICE. Voir aussi Commandements de Dieu ; Digne, dignité ; Injuste, injustice ; Marcher, marcher avec Dieu

 

      Être juste, saint, vertueux, droit ; agir dans l'obéissance aux commandements de Dieu ; éviter le péché.

 

Tu bénis le juste, ô Éternel, Ps 5:13. Les yeux de l'Éternel sont sur les justes, Ps 34:16–18 (1 Pi 3:12). Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie, Pr 29:2 (D&A 98:9–10). Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, Mt 5:6 (3 Né 12:6). Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu, Mt 6:33. Les justes iront à la vie éternelle, Mt 25:46. La prière fervente du juste a une grande efficacité, Ja 5:16. Celui qui est juste est favorisé de Dieu, 1 Né 17:35. Il préservera les justes, ils n'ont rien à craindre, 1 Né 22:17, 22. Satan n'aura aucun pouvoir à cause de la justice du peuple du Seigneur, 1 Né 22:26. S'il n'y a pas de justice, il n'y a pas de bonheur, 2 Né 2:13. Les justes hériteront le royaume de Dieu, 2 Né 9:18. Les justes ne craignent pas les paroles de vérité, 2 Né 9:40. Tous doivent changer à un état de justice, Mos 27:25–26. Le nom des justes sera écrit dans le livre de vie, Al 5:58. Vous avez recherché le bonheur en commettant l'iniquité, ce qui est contraire à la nature de la justice, Hél 13:38. Le chant des justes est une prière pour moi, D&A 25:12. Tenez ferme ; revêtez la cuirasse de la justice, D&A 27:16(Ép 6:14). La mort des justes leur est douce, D&A 42:46. Les justes seront rassemblés d'entre toutes les nations, D&A 45:71. Les hommes doivent travailler avec zèle et produire beaucoup de justice, D&A 58:27. Celui qui accomplit les œuvres de la justice recevra la paix dans ce monde et la vie éternelle dans le monde à venir, D&A 59:23. À la Seconde Venue il se produira une séparation complète des justes et des méchants, D&A 63:54. Les pouvoirs du ciel ne peuvent être utilisés que selon les principes de la justice, D&A 121:36. Parmi les justes il y avait la paix, D&A 138:22. Le peuple de Sion demeurait dans la justice, Moï 7:18. Abraham était disciple de la justice, Abr 1:2.

 

 JUSTICE. Voir aussi Expiation, expier ; Miséricorde, miséricordieux

 

      Conséquence immanquable en forme de bénédictions pour les pensées et les actes justes et de châtiments pour les péchés pour lesquels il n'y a pas eu de repentir. La justice est une loi éternelle qui exige un châtiment chaque fois que l'on enfreint une loi de Dieu (Al 42:13–24). Le pécheur doit payer s'il ne se repent pas (Mos 2:38–39, D&A 19:17). S'il se repent, le Sauveur paie pour lui par l'expiation, invoquant la miséricorde (Al 34:16).

 

L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra, Éz 18:4. Ce que l'Éternel demande de toi, c'est que tu pratiques la justice, Mi 6:8. Jésus est juste pour nous pardonner nos péchés, 1 Jn 1:9. La justice de Dieu séparait les méchants des justes, 1 Né 15:30. L'expiation satisfait aux exigences de sa justice, 2 Né 9:26. Toute l'humanité était déchue, et elle était sous l'emprise de la justice, Al 42:14. L'expiation apaise les exigences de la justice, Al 42:15. Penses-tu que la miséricorde puisse frustrer la justice ? Al 42:25. La justice de Dieu est suspendue au-dessus de toi, à moins que tu ne te repentes, Al 54:6. La justice et le jugement sont le châtiment qui est attaché à ma loi, D&A 82:4. La justice poursuit son chemin et réclame ce qui lui appartient, D&A 88:40. Nul ne sera exempté de la justice et des lois de Dieu, D&A 107:84.

 

 JUSTIFICATION, JUSTIFIER. Voir aussi Expiation, expier ; Sanctification

 

      Se voir exempté du châtiment pour le péché et être déclaré innocent. On est justifié par la grâce du Sauveur en ayant foi en lui. Cette foi se manifeste par le repentir et l'obéissance aux lois et aux ordonnances de l'Évangile. L'expiation de Jésus-Christ permet à l'humanité de se repentir et d'être justifiée ou exemptée du châtiment qu'elle subirait dans le cas contraire.

 

Par l'Éternel seront justifiés et glorifiés tous les descendants d'Israël, És 45:25. Ce ne sont pas ceux qui écoutent la loi mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés, Ro 2:13. L'homme est justifié par le sang du Christ, Ro 5:1–2, 9. Vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, 1 Co 6:11. Justifiés par sa grâce, nous deviendrons héritiers, Tit 3:7. Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres ? Ja 2:21. C'est par les œuvres que l'homme est justifié, et non par la foi seulement, Ja 2:14–26. Par la loi aucune chair n'est justifiée, 2 Né 2:5. Mon serviteur juste en justifiera beaucoup, et il se chargera de leurs iniquités, Mos 14:11(És 53:11). Pourriez-vous dire que vos vêtements ont été nettoyés par le Christ ? Al 5:27. La justification par la grâce de Jésus-Christ est véritable, D&A 20:30–31 (D&A 88:39). Par l'Esprit vous êtes justifiés, Moï 6:60.

 

 

 

K

 

KISHKUMEN. Voir aussi Gadianton, brigands de

 

      Personnage du Livre de Mormon. Chef d'un groupe de méchants hommes qui prirent plus tard le nom de brigands de Gadianton (Hél 1:9–12 ; 2).

 

 KIMBALL, SPENCER W. Voir aussi Déclaration officielle — 2

 

      Douzième président de l'Église depuis sa fondation en 1830. Spencer W. Kimball fut président de décembre 1973 à novembre 1985. Il naquit en 1895 et mourut en 1985 à l'âge de 90 ans.

 

      En juin 1978, la Première Présidence annonçait qu'une révélation avait été donnée au président Kimball étendant les bénédictions de la prêtrise et du temple à tous les membres masculins dignes, D&A, DO-2.

 

 KOLOB

 

      Étoile la plus proche du trône de Dieu (Abr 3:2–3, 9).

 

Abraham vit Kolob et les étoiles, Abr 3:2–18. Le temps du Seigneur est calculé selon le temps de Kolob, Abr 3:4, 9 (5:13).

 

 KORIHOR. Voir aussi Antéchrist

 

      Personnage du Livre de Mormon. Antéchrist qui exigea un signe comme preuve de la puissance de Dieu ; le Seigneur le rendit muet (Al 30:6–60).

 

 

 

L

 

LABAN, FRÈRE DE REBECCA. Voir aussi Rebecca

 

     Personnage de l'Ancien Testament. Frère de Rebecca et père de Léa et de Rachel, les épouses de Jacob (Ge 24:29–60 ; 27:43–44 ; 28:1–5 ; 29:4–29 ; 30:25–42 ; 31:55).

 

 LABAN, GARDIEN DES PLAQUES D'AIRAIN. Voir aussi Plaques d'airain

 

     Personnage du Livre de Mormon. Gardien des plaques d'airain à Jérusalem, du temps de la famille de Léhi. Il vola et essaya de tuer Néphi et ses frères (1 Né 3:1–27). L'Esprit amena Néphi à le tuer pour obtenir les plaques (1 Né 4:1–26).

 

 LAMAN. Voir aussi Lamanites ; Léhi, père de Néphi

    

     Personnage du Livre de Mormon. Fils aîné de Léhi et de Sariah et frère aîné de Néphi (1 Né 2:5). D'une manière générale, Laman préférait le mal au bien.

 

Laman murmure contre son père, 1 Né 2:11–12. Il se rebelle contre son frère Néphi, qui est un homme juste, 1 Né 7:6(3:28–29). Ne prend pas du fruit de l'arbre de vie dans la vision de Léhi 1 Né 8:35–36. Une malédiction s'abat sur lui et sur ses partisans, 2 Né 5:21(Al 3:7).

 

 LAMANITES. Voir aussi Laman ; Livre de Mormon ; Néphites

 

     Peuple du Livre de Mormon. Beaucoup descendaient de Laman, fils aîné de Léhi. Ils avaient le sentiment d'avoir été lésés par Néphi et ses descendants (Mos 10:11–17). En conséquence, ils se rebellèrent contre les Néphites et rejetèrent souvent les enseignements de l'Évangile. Toutefois, peu avant la naissance de Jésus-Christ, les Lamanites acceptèrent l'Évangile et se montrèrent plus justes que les Néphites (Hél 6:34–36). Deux cents ans après la visite du Christ en Amérique, Lamanites et Néphites devinrent méchants et commencèrent à se faire la guerre. Vers 400 ap. J.-C., les Lamanites détruisirent complètement la nation néphite.

 

Les Lamanites vainquirent la descendance de Néphi, 1 Né 12:19–20. Les Lamanites haïssaient les Néphites, 2 Né 5:14. Les Lamanites seront un fléau pour les Néphites, 2 Né 5:25. Le Livre de Mormon rendra aux Lamanites la connaissance de ce qu'étaient leurs pères et de l'Évangile de Jésus-Christ, 2 Né 30:3–6 (page de titre du Livre de Mormon). Les Lamanites sont un reste des Juifs, D&A 19:27. Les Lamanites fleuriront comme la rose avant la venue du Seigneur, D&A 49:24.

 

 LAMENTATIONS, LIVRE DES

 

     Livre de l'Ancien Testament, écrit par Jérémie. Recueil de poèmes ou de chants de souffrance à cause de la chute de Jérusalem et de la nation israélite. Le livre fut écrit après la chute de la ville, qui se produisit vers 586 av. J.-C.

 

 LAMONI. Voir aussi Ammon, fils de Mosiah

 

     Personnage du Livre de Mormon. Roi lamanite converti par l'Esprit du Seigneur et les efforts et les enseignements inspirés d'Ammon (Al 17–19).

 

 LANGAGE, LANGUE

 

     Mots, écrits ou parlés, groupés de manière à communiquer des informations, des pensées, des idées. La façon dont nous utilisons le langage reflète notre attitude vis-à-vis de Dieu et des autres.

 

Toute la terre avait une seule langue, Ge 11:1. L'Éternel confondit le langage de toute la terre, Ge 11:4–9. Chacun les entendait parler dans sa propre langue, Ac 2:1–6. Le Seigneur parle aux hommes selon leur langage, 2 Né 31:3(D&A 1:24). Benjamin enseigna à ses fils la langue de ses pères, afin qu'ils devinssent des hommes pleins de jugement, Mos 1:2–5. Celui dont le langage est humble et édifie, celui-là est de Dieu, s'il obéit à mes ordonnances, D&A 52:16. Familiarise-toi avec les langues, les langages et les peuples, D&A 90:15. Adam et ses enfants avaient une langue qui était pure et sans corruption, Moï 6:5–6, 46. Dieu donna à Hénoc une grande puissance de langage, Moï 7:13.

 

 LANGUE. Voir aussi Langues, don des

 

     Symbole du discours. Les saints doivent maîtriser leur langue, ce qui veut dire qu'ils doivent faire attention à ce qu'ils disent. La langue désigne aussi les langages et les peuples. Finalement tout genou fléchira et toute langue confessera à Dieu (És 45:23 ; Ro 14:11).

 

Préserve ta langue du mal, Ps 34:14 (1 Pi 3:10). Celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue préserve son âme des angoisses, Pr 21:23. Si quelqu'un ne tient pas sa langue en bride, la religion de cet homme est vaine, Ja 1:26. Si quelqu'un ne bronche point en paroles, c'est un homme parfait, Ja 3:1–13. L'Évangile sera prêché à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple, Ap 14:6–7 (2 Né 26:13 ; Mos 3:13, 20 ; D&A 88:103 ; 112:1). Le Seigneur accorde à toutes les nations des gens de leur propre nation et de leur propre langue, pour enseigner sa parole, Al 29:8. Ces plaques iront à toutes les nations, tribus, langues et peuples, Al 37:4. Obtiens ma parole, et alors ta langue sera déliée, D&A 11:21. Chaque homme entendra la plénitude de l'Évangile dans sa propre langue, D&A 90:11.

 

 LANGUES, DON DES. Voir aussi Dons de l'Esprit ; Langue

 

     Don de l'Esprit qui permet à des personnes inspirées de parler, comprendre ou interpréter des langues inconnues. Nous croyons au don des langues (AF 7).

 

Ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, Ac 2:4. Celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, 1 Co 14:1–5, 27–28. Les langues sont un signe pour les non-croyants, 1 Co 14:22–28. Alors vient le baptême de feu et du Saint-Esprit, et alors vous pouvez parler dans la langue des anges, 2 Né 31:13–14. Amaléki exhorte tous les hommes à croire au don de parler en langues, Om v. 25. Et à un autre est donnée l'interprétation des langues, D&A 46:24–25 (1 Co 12:10 ; Mro 10:8, 15–16). Que le don des langues soit déversé, D&A 109:36.

 

 LAVER. Voir aussi Baptême, baptiser ; Expiation, expier

 

     Purifier physiquement ou spirituellement. Symboliquement, une personne repentante peut être purifiée d'une vie accablée de péchés et de ses conséquences par le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ. Certaines ablutions accomplies par l'autorité appropriée de la prêtrise ont un rôle d'ordonnance sacrée.

 

Le sacrificateur lavera ses vêtements, et lavera son corps dans l'eau, No 19:7. Lave-moi complètement de mon iniquité, Ps 51:4, 9. Lavez-vous, purifiez-vous, cessez de faire le mal, És 1:16–18. Jésus lave les pieds de ses apôtres, Jn 13:4–15 (D&A 88:138–139). Sois baptisé, et lavé de tes péchés, Ac 22:16 (Al 7:14, D&A 39:10). Aucun homme ne peut être sauvé si ses vêtements ne sont pas blanchis, Al 5:21(3 Né 27:19). Leurs vêtements étaient blanchis par le sang du Christ, Al 13:11(Ét 13:10). En gardant les commandements, ils seront lavés et purifiés de tous leurs péchés, D&A 76:52. Vos onctions et vos ablutions sont ordonnées par l'ordonnance de ma sainte maison, D&A 124:39–41.

 

 LAZARE. Voir aussi Marie de Béthanie ; Marthe

 

     Personnage du Nouveau Testament. Frère de Marthe et de Marie. Jésus le ressuscita des morts (Jn 11:1–44 ; 12:1–2, 9–11). Ce n'est pas le même Lazare que le mendiant d'une des paraboles racontées par Jésus (Lu 16:19–31).

 

 LÉA. Voir aussi Jacob, fils d'Isaac ; Laban, frère de Rebecca.

 

     Personnage de l'Ancien Testament. Fille aînée de Laban ; une des épouses de Jacob (Ge 29). Elle devint la mère de six fils et d'une fille (Ge 29:31–35 ; 30:17–21).

 

 LÉGÈRETÉ D'ESPRIT. Voir aussi Médisance

 

     Fait de traiter les choses sacrées à la légère (D&A 84:54).

 

Les saints doivent chasser les vaines pensées et les rires excessifs, D&A 88:69. Mettez fin à votre orgueil et à votre légèreté d'esprit, D&A 88:121.

 

 LÉHI, COMMANDANT MILITAIRE NÉPHITE

 

     Personnage du Livre de Mormon. Commandant militaire néphite (Al 43:35–53 ; 49:16–17 ; 52:27–36 ; 53:2 ; 61:15–21).

 

 LÉHI, MISSIONNAIRE NÉPHITE. Voir aussi Hélaman, fils d'Hélaman

 

     Personnage du Livre de Mormon. Fils d'Hélaman, qui était fils d'Hélaman. Léhi fut un grand missionnaire (Hél 3:21 ; 4:14).

 

Appelé Léhi en souvenir de son ancêtre, Hél 5:4–6. Avec Néphi, il fit beaucoup de convertis, fut mis en prison, fut entouré de feu et parla avec des anges, Hél 5:14–48. Reçut quotidiennement beaucoup de révélations, Hél 11:23.

 

 LÉHI, PÈRE DE NÉPHI

 

     Personnage du Livre de Mormon. Prophète hébreu qui fit sortir sa famille et ses partisans de Jérusalem et les emmena vers 600 av. J.-C. vers une terre promise sur le continent américain. Il fut le premier prophète de son peuple dans le Livre de Mormon.

 

Fuit Jérusalem avec sa famille sur ordre du Seigneur (1 Né 2:1–4). Descendant de Joseph vendu en Égypte (1 Né 5:14). Le Seigneur lui donne la vision de l'arbre de vie (1 Né 8:2–35). Léhi et ses fils construisent un bateau et se rendent sur le continent américain (1 Né 17–18). Ses descendants et lui s'établissent sur une nouvelle terre (1 Né 18:23–25). Avant sa mort, il bénit ses fils et leur parle du Christ et de la parution du Livre de Mormon dans les derniers jours (2 Né 1–3, 4:1–12).

 

     Livre de Léhi : Lorsqu'il traduisit le Livre de Mormon, Joseph Smith commença par le livre de Léhi. C'était un document que Mormon avait abrégé à partir des plaques de Léhi. Après avoir fait 116 pages de traduction manuscrite, Joseph les remit à Martin Harris, qui avait été pendant un petit temps son secrétaire pour la traduction du Livre de Mormon. Les pages furent alors perdues. Joseph ne retraduisit pas le livre de Léhi pour remplacer le manuscrit perdu mais traduisit plutôt d'autres documents apparentés provenant des plaques d'or (voir l'introduction de D&A 3, 10). Ces autres documents constituent maintenant les six premiers livres du Livre de Mormon.

 

 LÉMUEL. Voir aussi Laman ; Lamanites ; Léhi, père de Néphi

 

     Personnage du Livre de Mormon. Deuxième fils de Léhi, un des frères aînés de Néphi. Il se joignit à Laman pour s'opposer à Néphi.

 

Léhi recommande à Lémuel d'être ferme comme une vallée, 1 Né 2:10. Lémuel se met en colère contre Néphi et écoute Laman, 1 Né 3:28. Les Lémuélites sont inclus dans les Lamanites, Jcb 1:13–14 (Al 47:35).

 

 LÈPRE

 

     Maladie contagieuse souvent mentionnée dans les Ancien et Nouveau Testaments. Beaucoup de personnes de renom dans la Bible en furent affligées à un moment ou à un autre, notamment Moïse (Ex 4:6–7), sa sœur Marie (No 12:10), Naaman (2 R 5) et le roi Ozias (2 Ch 26:19–21).

 

Jésus guérit plusieurs personnes de la lèpre, Mt 8:2–4 (Mc 1:40–45 ; Lu 5:12–15 ; 3 Né 17:7–9). Jésus guérit dix lépreux, Lu 17:11–19.

 

 LÉVI. Voir aussi Jacob, fils d'Isaac

 

     Personnage de l'Ancien Testament. Troisième fils de Jacob et de Léa (Ge 29:34 ; 35:23). Il devint le père d'une des tribus d'Israël.

 

     Tribu de Lévi : Jacob bénit Lévi et ses descendants (Ge 49:5–7). Les descendants de Lévi exercèrent leur ministère dans les sanctuaires d'Israël (No 1:47–54). Aaron était Lévite, et ses descendants étaient sacrificateurs (Ex 6:16–20 ; 28:1–4 ; 29). Les Lévites aidaient les sacrificateurs, fils d'Aaron (No 3:5–10 ; 1 R 8:4). Ils jouaient parfois le rôle de musiciens (1 Ch 15:16 ; Né 11:22), sacrifiaient les animaux offerts en sacrifice (2 Ch 29:34 ; Esd 6:20) et accomplissaient des tâches diverses dans le temple (Né 11:16). Les Lévites étaient consacrés au service du Seigneur pour exécuter les ordonnances pour les Israélites. Les Lévites furent eux-mêmes offerts à la place des Israélites (No 8:11–22) ; ils devinrent ainsi la propriété particulière de Dieu, consacrés à lui au lieu des premiers-nés (No 8:16). Ils n'étaient pas consacrés mais purifiés pour leur office (No 8:7–16). Ils n'avaient pas d'héritage en terres en Canaan (No 18:23–24) mais recevaient la dîme (No 18:21), quarante-huit villes (No 35:6) et le droit de recevoir l'aumône du peuple lors des fêtes (De 12:19 ; 14:27–29).

 

 LÉVITIQUE. Voir aussi Pentateuque

 

     Livre de l'Ancien Testament qui parle des devoirs sacerdotaux en Israël. Il met l'accent sur la sainteté de Dieu et le code selon lequel son peuple pouvait vivre pour devenir saint. Son but est d'enseigner les préceptes moraux et les vérités religieuses de la loi de Moïse au moyen du rituel. Moïse est l'auteur du Lévitique.

 

     Les chapitres 1–7 expliquent les ordonnances du sacrifice. Les chapitres 8–10 décrivent le rituel observé lors de la consécration des sacrificateurs. Le chapitre 11 explique ce que l'on peut ou ne peut pas manger et ce qui est pur ou impur. Le chapitre 12 parle de l'état des femmes après l'enfantement. Les chapitres 13–15 sont des lois relatives à l'impureté cérémonielle. Le chapitre 16 contient le rituel à respecter le jour des expiations. Les chapitres 17–26 contiennent un code de lois traitant des observances religieuses et sociales. Le chapitre 27 explique que le Seigneur a commandé à Israël de consacrer au Seigneur ses récoltes et ses troupeaux de gros et de petit bétail.

 

 LIAHONA

 

     Objet du Livre de Mormon. Boule d'airain contenant deux aiguilles qui donnaient la direction - comme un compas - et aussi des instructions spirituelles à Léhi et à ceux qui étaient avec lui lorsqu'ils étaient justes. Le Seigneur fournit le Liahona et donna des instructions par son intermédiaire.

 

Léhi découvrit une boule d'airain avec deux aiguilles qui montraient la direction que Léhi et sa famille devaient suivre, 1 Né 16:10. La boule marchait selon la foi et la diligence, 1 Né 16:28–29 (Al 37:40). Benjamin donne la boule à Mosiah, Mos 1:16. La boule, ou directeur, était appelée Liahona, Al 37:38. Le Liahona comparé à la parole du Christ, Al 37:43–45. Les trois témoins du Livre de Mormon verront la boule directrice donnée à Léhi, D&A 17:1.

 

 LIBÉRATEUR. Voir aussi Jésus-Christ

 

     Jésus-Christ est le Libérateur de l'humanité, parce qu'il sauve tout le monde de la servitude et de la mort et délivre du châtiment du péché ceux qui se repentent.

 

L'Éternel est mon rocher, mon libérateur, 2 S 22:2 (Ps 18:3 ; 144:2). Tu es mon aide et mon libérateur, Ps 40:18 (Ps 70:6). Le libérateur viendra de Sion, Ro 11:26. Les saints reconnurent le Fils de Dieu comme leur Rédempteur et leur Libérateur, D&A 138:23.

 

 LIBERTÉ, LIBRE. Voir aussi Captivité ; Libre arbitre

 

     Capacité d'agir et de penser librement. L'obéissance aux principes de l'Évangile libère de la servitude spirituelle, du péché (Jn 8:31–36).

 

Je marcherai au large, car je recherche tes ordonnances, Ps 119:45. La vérité vous affranchira, Jn 8:32. Ceux qui sont affranchis du péché reçoivent la vie éternelle, Ro 6:19–23. Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté, 2 Co 3:17. C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, Ga 5:1 (D&A 88:86). Les hommes sont libres de choisir la liberté et la vie éternelle, 2 Né 2:27. Ce pays sera un pays de liberté, 2 Né 10:11. Une branche juste de la maison d'Israël sera menée hors de captivité à la liberté,2 Né 3:5. Ils crièrent au Seigneur pour leur liberté, Al 43:48–50. Moroni planta l'étendard de la liberté parmi les Néphites, Al 46:36. Moroni se réjouissait de voir son pays libre, Al 48:11. L'Esprit de Dieu est l'esprit de liberté, Al 61:15. Suivez-moi, et vous serez un peuple libre, D&A 38:22. Le Seigneur et ses serviteurs annoncent la liberté aux esprits captifs, D&A 138:18, 31–42.

 

 LIBERTY, PRISON DE (U.S.A.). Voir aussi Prison de Liberty

 

 LIBRE ARBITRE. Voir aussi Liberté, libre ; Responsabilité, responsable

 

     Capacité et droit que Dieu donne aux hommes de choisir et d'agir par eux-mêmes.

 

Tu pourras manger de tous les arbres du jardin, Ge 2:16. L'homme ne pourrait agir par lui-même s'il n'était attiré par l'attrait de l'un ou de l'autre, 2 Né 2:15–16. Les hommes sont libres de choisir la liberté et la vie éternelle ou la captivité et la mort, 2 Né 2:27. Vous êtes libres ; il vous est permis d'agir par vous-mêmes, Hél 14:30. Il détourna le tiers des armées du ciel à cause de leur libre arbitre, D&A 29:36. Il faut que le diable tente les enfants des hommes, sinon ils ne pourraient pas avoir leur libre arbitre, D&A 29:39. Que chacun choisisse pour lui-même, D&A 37:4. Tout homme peut agir selon le libre arbitre moral que je lui ai donné, D&A 101:78. Satan chercha à détruire le libre arbitre de l'homme, Moï 4:3. Le Seigneur donna à l'homme son libre arbitre, Moï 7:32.

 

 LIMHI. Voir aussi Noé, fils de Zénif

 

     Personnage du Livre de Mormon. Roi juste des Néphites au pays de Néphi, fils du roi Noé (Mos 7:7–9). Il fit alliance de servir Dieu (Mos 21:32). Il fit sortir son peuple de servitude chez les Lamanites et retourna à Zarahemla (Mos 22).

 

 LIVRE DE MORMON. Voir aussi Canon ; Écritures ; Éphraïm - Bois d'Éphraïm ou de Joseph ; Mormon, prophète néphite ; Plaques ; Plaques d'or ; Smith, Joseph, fils ; Témoins du Livre de Mormon.

 

     Un des quatre volumes d'Écritures acceptés par l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Abrégé des annales des anciens habitants de l'Amérique fait par un prophète du nom de Mormon. Il fut écrit pour témoigner que Jésus est le Christ.

 

     Concernant ce livre, Joseph Smith, le prophète, qui le traduisit par le don et le pouvoir de Dieu, a dit: « Je dis aux frères que le Livre de Mormon était le plus correct de tous les livres de la terre et la clef de voûte de notre religion, et qu'un homme se rapprocherait davantage de Dieu en en suivant les préceptes que par n'importe quel autre livre » (voir Introduction au début du Livre de Mormon).

 

     Le Livre de Mormon est l'histoire religieuse de trois groupes de peuples qui émigrèrent de l'ancien monde vers le continent américain. Ces groupes étaient conduits par des prophètes qui écrivirent leur histoire religieuse et profane sur des plaques de métal. Le Livre de Mormon raconte la visite de Jésus-Christ aux habitants de l'Amérique après sa résurrection. Une période de paix de deux cents ans suivit cette visite du Christ.

 

     Moroni, dernier des prophètes-historiens néphites, scella l'abrégé des annales de ce peuple et le cacha vers 421 de notre ère. En 1823, Moroni, ressuscité, rendit visite à Joseph Smith et lui remit plus tard ces annales antiques et sacrées pour qu'il les traduise et les fasse paraître au monde en tant que témoignage de Jésus-Christ.

 

Joseph est le rejeton d'un arbre fertile, les branches s'élèvent au-dessus de la muraille, Ge 49:22–26. La fidélité germe de la terre, Ps 85:12 (Mrm 8:16 ; Moï 7:62). Le Seigneur élève une bannière pour les peuples lointains, et les siffle, És 5:26. Une voix sortira de terre, És 29:4 (2 Né 26:14–17). Toute la révélation est pour vous comme les mots d'un livre cacheté, És 29:11 (29:9–18 ; 2 Né 27:6–26). Les bois de Joseph et de Juda seront unis dans la main du Seigneur, Éz 37:15–20. J'ai d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie, Jn 10:16 (3 Né 15:16–24). Le Livre de Mormon et la Bible se rejoindront, 2 Né 3:12–21. Les paroles du Seigneur iront en sifflant jusqu'aux extrémités de la terre, 2 Né 29:2. Le Seigneur fit alliance avec Énos d'apporter le Livre de Mormon aux Lamanites, Én vv. 15–16. Le Livre de Mormon a été écrit pour que nous croyions en la Bible, Mrm 7:9. Le Livre de Mormon se dressera comme témoignage contre le monde, Ét 5:4. Demandez à Dieu si ces choses ne sont pas vraies, Mro 10:4. Le Christ rend témoignage que le Livre de Mormon est vrai, D&A 17:6. Le Livre de Mormon contient la plénitude de l'Évangile de Jésus-Christ, D&A 20:9 (20:8–12 ; 42:12). Nous croyons que le Livre de Mormon est la parole de Dieu, AF 8.

 

 LIVRE DE SOUVENIR. Voir aussi Généalogie ; Livre de vie

 

     Livre commencé par Adam, dans lequel furent écrites les œuvres de ses descendants ; en outre, tout document similaire conservé depuis lors par les prophètes et les membres fidèles. Adam et ses enfants tinrent un livre de souvenir, dans lequel ils écrivirent par l'esprit d'inspiration, et un livre des générations, qui contenait une généalogie (Moï 6:5, 8). Ce genre d'annales pourrait contribuer à déterminer notre jugement final.

 

Un livre de souvenir fut écrit, Mal 3:16–18 (3 Né 24:16). Tous ceux dont les noms ne se trouvent pas écrits dans le livre de souvenir ne trouveront aucun héritage en ce jour-là, D&A 85:9. Les morts furent jugés d'après les livres qui contenaient le compte rendu de leurs œuvres, D&A 128:7. Présentons un livre contenant les annales de nos morts, D&A 128:24. Un livre de souvenir fut tenu, Moï 6:5–8. Nous avons un livre de souvenir, Moï 6:46. Abraham s'efforça d'écrire des annales pour sa postérité, Abr 1:31.

 

 LIVRE DE VIE. Voir aussi Livre de souvenir

 

     Dans un certain sens, le livre de vie est le total des pensées et des actes d'une personne, les annales de sa vie. Toutefois les Écritures disent aussi que des annales célestes sont tenues concernant les fidèles, avec leurs noms et le récit de leurs actes de justice.

 

Le Seigneur effacera les pécheurs de son livre, Ex 32:33. Celui qui vaincra ne sera pas effacé du livre de vie, Ap 3:5. Un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie, Ap 20:12 (D&A 128:6–7). Les noms des justes seront écrits dans le livre de vie, Al 5:58. Vos prières sont inscrites dans le livre des noms des sanctifiés, D&A 88:2.

 

 LIVRE DES COMMANDEMENTS. Voir aussi Apocalypse ; Doctrine et Alliances

 

     En 1833, un certain nombre de révélations reçues par Joseph Smith, le prophète, furent préparées en vue de leur publication sous le titre de Livre des Commandements pour le gouvernement de l'Église du Christ. Le Seigneur continua à communiquer avec ses serviteurs, et un recueil de révélations augmenté fut publié deux ans plus tard sous le titre Doctrine et Alliances.

 

D&A 1 est la préface du Seigneur au livre de ses commandements, D&A 1:6. Le Seigneur invite la personne qui a le plus de sagesse à reproduire la plus petite de ses révélations du Livre des Commandements, D&A 67:4–9. Des intendants sont désignés pour publier les révélations, D&A 70:1–5.

 

 LOI. Voir aussi Bénédiction, béni, bénir ; Commandements de Dieu ; Loi de Moïse ; Obéir, obéissance, obéissant

 

     Commandements ou règles de Dieu sur lesquels reposent toutes les bénédictions et tous les châtiments tant dans le ciel que sur la terre. Ceux qui obéissent aux lois de Dieu reçoivent les bénédictions promises. Joseph Smith, le prophète, a enseigné que l'on doit respecter, honorer et défendre les lois du pays (AF 12).

 

     La loi de Moïse était une loi préparatoire pour amener les hommes au Christ. C'est une loi faite de restrictions, de prescriptions et d'ordonnances. Aujourd'hui la loi du Christ, qui a accompli la loi de Moïse, est la plénitude de l'Évangile ou « la loi parfaite, la loi de la liberté » (Ja 1:25).

 

Dieu donna des commandements à Adam, Ge 1:28 ; 2:16–17. Dieu donna des lois à Noé, Ge 9:1. La loi de l'Éternel est parfaite, elle restaure l'âme, Ps 19:8. L'Éternel est notre législateur, És 33:22. Un seul est législateur, Ja 4:12. Là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas de châtiment, 2 Né 9:25. Une loi est donnée, Al 42:17–22. Les hommes seront jugés selon la loi, Al 42:23. Le Christ est la loi, 3 Né 15:9. Toutes les lois sont spirituelles, D&A 29:34. Joseph Smith reçut la loi de l'Église par révélation, D&A 42. Celui qui garde les lois de Dieu n'a pas besoin d'enfreindre les lois du pays, D&A 58:21. La lumière du Christ est la loi par laquelle tout est gouverné, D&A 88:7–13. Il a donné une loi à toutes choses, D&A 88:42–43. On doit observer la loi du pays, D&A 98:4–5. Lorsque nous obtenons une bénédiction de Dieu, c'est par l'obéissance à la loi, D&A 130:20–21. Déclaration de croyance de l'Église relative aux lois civiles, D&A 134. Le genre humain est sauvé en obéissant aux lois et aux ordonnances de l'Évangile, AF 3.

 

 LOI DE MOÏSE. Voir aussi Loi ; Moïse ; Prêtrise d'Aaron ; Pur et impur

 

     Dieu a donné des lois à la maison d'Israël par l'intermédiaire de Moïse pour remplacer la loi supérieure à laquelle elle n'avait pas obéi (Ex 34 ; TJS, Ex 34:1–2 ; TJS, De 10:2). La loi de Moïse consistait en de nombreux principes, règles, cérémonies, rituels et symboles pour rappeler au peuple ses devoirs et ses responsabilités. Elle comprenait une loi de commandements et d'observances morales, religieuses et physiques, entre autres les sacrifices (Lé 1–7), dont le but était de lui rappeler Dieu et son devoir à son égard (Mos 13:30). La foi, le repentir, le baptême d'eau et le pardon des péchés faisaient partie de la loi, de même que les dix commandements et beaucoup d'autres commandements de haute valeur morale. Une grande partie de la loi cérémonielle fut accomplie à la mort et à la résurrection de Jésus-Christ, qui mit fin aux sacrifices par effusion de sang (Al 34:13–14). La loi était administrée par la Prêtrise d'Aaron et était un Évangile préparatoire dont le but était d'amener ses adhérents au Christ.

 

Je leur donnerai la loi comme au commencement, mais ce sera selon la loi d'un commandement charnel, TJS, Ex 34:1–2. La loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, Ga 3:19–24. Nous gardons la loi de Moïse et attendons avec constance le Christ, 2 Né 25:24–30. Le salut ne vient pas par la loi de Moïse seule, Mos 12:27—13:32. En moi la loi de Moïse est accomplie, 3 Né 9:17. La loi qui fut donnée à Moïse est finie en moi, 3 Né 15:1–10. Pour cause de désobéissance, le Seigneur enleva Moïse et la prêtrise aux Israélites, laissant la loi des commandements charnels, D&A 84:23–27.

 

 LOT. Voir aussi Abraham

 

     Personnage de l'Ancien Testament. Fils d'Haran et neveu d'Abraham (Ge 11:27, 31 ; Abr 2:4). Haran mourut de famine à Ur (Abr 2:1). Lot quitta Ur avec Abraham et Sara et les accompagna en Canaan (Ge 12:4–5). Il décida de vivre à Sodome. Le Seigneur envoya des messagers l'avertir qu'il devait fuir Sodome avant qu'elle ne fût détruite par le Seigneur à cause de la méchanceté du peuple (Ge 13:8–13 ; 19:1, 13, 15), mais son épouse regarda en arrière pour voir la destruction et devint une statue de sel (Ge 19:26). Le Nouveau Testament contient des allusions à Lot (Lu 17:29 ; 2 Pi 2:6–7). La description de sa vie après sa séparation d'avec Abraham est décrite dans Ge 13, 14 et 19.

 

 LOUANGES. Voir Gloire ; Reconnaissance, reconnaissant

 

 LUC. Voir aussi Actes des apôtres ; Évangiles

 

     Auteur de l'Évangile de Luc et du Livre des Actes et compagnon missionnaire de Paul. Il naquit de parents grecs et exerça la médecine (Col 4:14). C'était un homme cultivé. Il se déclara être un compagnon de l'apôtre lorsqu'il le rejoignit à Troas (Ac 16:10–11). Il était aussi avec Paul à Philippes lors du dernier voyage de Paul à Jérusalem (Ac 20:6) et ils furent ensemble jusqu'à leur arrivée à Rome. Luc était aussi avec Paul pendant son deuxième emprisonnement à Rome (2 Ti 4:11). La tradition dit qu'il mourut martyr.

 

     Évangile de Luc : Récit écrit par Luc sur Jésus-Christ et son ministère ici-bas. Le livre des Actes des apôtres est la suite de l'Évangile de Luc. Luc laisse un récit bien écrit du ministère de Jésus, présentant Jésus comme Sauveur des Juifs et des païens. Il écrivit beaucoup de choses sur les enseignements et les actes de Jésus. Luc est le seul à raconter les visites de Gabriel à Zacharie et à Marie (Lu 1), la visite des bergers à l'enfant Jésus (Lu 2:8–18), celle de Jésus au temple à l'âge de douze ans (Lu 2:41–52), les soixante-dix chargés de mission et envoyés (Lu 10:1–24), Jésus suant du sang (Lu 22:44), la conversation de Jésus avec le malfaiteur sur la croix (Lu 23:39–43) et Jésus mangeant du poisson et du miel après sa résurrection (Lu 24:42–43).

 

     On trouvera un résumé des chapitres dans Évangiles.

 

 LUCIFER. Voir aussi Antéchrist ; Destructeur ; Diable ; Enfer ; Fils de perdition

 

     Ce nom signifie celui qui est brillant ou le porteur de lumière. On l'appelle aussi fils du matin. Lucifer était fils spirituel de notre Père céleste et il conduisit la rébellion dans la vie prémortelle. On ne trouve qu'une allusion à lui dans la Bible (És 14:12). La révélation moderne donne plus de détails sur sa chute (D&A 76:25–29).

 

Lucifer tomba dans l'existence prémortelle, És 14:12 (Lu 10:18 ; 2 Né 24:12). Après sa chute, il devint Satan et le diable, D&A 76:25–29 (Moï 4:1–4).

 

 LUMIÈRE, LUMIÈRE DU CHRIST. Voir aussi Conscience ; Intelligence, intelligences ; Jésus-Christ ; Saint-Esprit ; Vérité

 

     Énergie, puissance, influence divine qui émane de Dieu par le Christ et donne la vie et la lumière à toutes choses. C'est la loi par laquelle tout est gouverné dans le ciel et sur la terre (D&A 88:6–13). Elle permet aussi aux hommes de comprendre les vérités de l'Évangile et contribue à les mettre sur le chemin évangélique qui conduit au salut (Jn 3:19–21 ;  12:46 ; Al 26:15 ; 32:35 ; D&A 93:28–29, 31–32, 40–42).

 

     La lumière du Christ ne doit pas être confondue avec le Saint-Esprit. La lumière du Christ n'est pas une personne, c'est une influence qui émane de Dieu et prépare l'homme à recevoir le Saint-Esprit. C'est une influence bénéfique dans la vie de tous les hommes (Jn 1:9 ; D&A 84:46–47). Une manifestation de la lumière du Christ est la conscience, qui aide à choisir entre le bien et le mal (Mro 7:16). À mesure que l'on en sait plus sur l'Évangile, on acquiert une plus grande sensibilité (Mro 7:12–19). Ceux qui écoutent la lumière du Christ sont conduits à l'Évangile de Jésus-Christ (D&A 84:46–48).

 

L'Éternel est ma lumière, Ps 27:1. Marchons à la lumière de l'Éternel, És 2:5 (2 Né 12:5). L'Éternel sera ta lumière à toujours, És 60:19. La véritable lumière éclaire tout homme qui vient au monde, Jn 1:4–9 (Jn 3:19 ; D&A 6:21 ; 34:1–3). Je suis la lumière du monde, Jn 8:12 (Jn 9:5 ; D&A 11:28). Ce qui est lumière est bon, Al 32:35. Le Christ est la vie et la lumière du monde, Al 38:9(3 Né 9:18 ; 11:11 ; Ét 4:12). L'Esprit du Christ est donné à tout homme afin qu'il distingue le bien du mal, Mro 7:15–19. Ce qui est de Dieu est lumière et devient de plus en plus brillant jusqu'au jour parfait, D&A 50:24. L'Esprit donne la lumière à tout homme, D&A 84:45–48 (93:1–2). Celui qui garde ses commandements reçoit la vérité et la lumière, D&A 93:27–28. La lumière et la vérité délaissent le Malin, D&A 93:37.

 

 

 

M

 

MAGASIN. Voir aussi Entraide

 

      Endroit où l'évêque reçoit, gère et dispense aux pauvres les offrandes consacrées par les saints des derniers jours. Chaque magasin peut être aussi grand ou aussi petit que les circonstances le dictent. Les saints fidèles font don de leurs talents, de leurs capacités, de matériel et de moyens financiers à l'évêque pour prendre soin des pauvres en temps de besoin. C'est pourquoi le magasin peut être constitué d'une liste de services disponibles, d'argent, de nourriture ou d'autres produits de première nécessité. L'évêque est l'agent du magasin et distribue les biens et les services selon les besoins et selon l'inspiration de l'Esprit du Seigneur (D&A 42:29–36 ; 82:14–19).

 

Qu'ils rassemblent des provisions en réserve pour les sept années de famine, Ge 41:34–36, 46–57. Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Mal 3:10 (3 Né 24:10). Que l'évêque établisse un magasin pour l'Église, D&A 51:13. Les surplus seront donnés à mon magasin, D&A 70:7–8. Les saints doivent organiser et établir un magasin, D&A 78:1–4. Les enfants ont droit au soutien de l'Église si leurs parents n'ont pas, D&A 83:5.

 

 MAGOG. Voir aussi Gog ; Seconde venue de Jésus-Christ

 

      Dans la Bible, pays et peuple proches de la mer Noire. Le roi, Gog, conduira les armées de Magog à une dernière grande bataille avant la seconde venue du Christ (Éz 38:2 ; 39:6). Les Écritures parlent d'une autre grande bataille de Gog et de Magog à la fin du millénium entre les forces de Dieu et celles du mal (Ap 20:7–9 ; D&A 88:111–116).

 

 MAISON D'ISRAËL. Voir Israël

 

 MAISON DU SEIGNEUR. Voir Temple, Maison du Seigneur

 

 MALACHIE

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui écrivit et prophétisa vers 430 av. J.-C.

 

     Livre de Malachie : Le livre ou la prophétie de Malachie est le dernier livre de l'Ancien Testament. Il semble suivre quatre grands thèmes: (1) Les péchés d'Israël: Mal 1:6—2:17 ; 3:8–9 ; (2) Les jugements qui s'abattront sur Israël à cause de sa désobéissance: Mal 1:14 ; 2:2–3, 12 ; 3:5 ; (3) Les promesses en cas d'obéissance: Mal 3:10–12, 16–18 ; 4:2–3 ; et (4) Les prophéties relatives à Israël: Mal 3:1–5, 4:1, 5–6 (D&A 2 ; 128:17 ; JS-H v. 37–39).

 

Dans sa prophétie, Malachie parle de Jean-Baptiste (Mal 3:1 ; Mt 11:10), de la loi de la dîme (Mal 3:7–12), de la seconde venue du Seigneur (Mal 4:5) et du retour d'Élie (Mal 4:5–6 ; D&A 2 ; 128:17 ; JS-H vv. 37–39). Le Sauveur cita tout le chapitre 3 de Malachie aux Néphites (3 Né 24–25).

 

 MALADE, MALADIE

 

      Dans les Écritures, la maladie physique sert parfois de symbole pour désigner un manque de bien-être spirituel (És 1:4–7 ; 33:24).

 

J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Voici, je te guérirai, 2 R 20:1–5 (2 Ch 32:24 ; És 38:1–5). Jésus guérissait toute maladie et toute infirmité, Mt 4:23–24 (1 Né 11:31 ; Mos 3:5–6). Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades, Mt 9:10–13 (Mc 2:14–17 ; Lu 5:27–32). Quelqu'un parmi vous est-il malade ? Qu'il appelle les anciens, Ja 5:14–15. Le Christ prendra sur lui les souffrances et les maladies de son peuple, Al 7:10–12. Il guérit tous les malades parmi les Néphites, 3 Né 26:15. Nourrissez les malades avec tendresse, avec des herbes et une nourriture légère, D&A 42:43(Al 46:40). Souvenez-vous en toutes choses des malades et des affligés, D&A 52:40. Impose les mains aux malades, et ils guériront, D&A 66:9.

 

 MALÉDICTIONS, MAUDIRE. Voir aussi Damnation ; Profanation

 

      Dans les Écritures, la malédiction est l'application d'une loi divine qui permet ou impose des jugements et leurs conséquences sur une chose, une personne ou un peuple, essentiellement pour cause d'iniquité. La malédiction est une manifestation de l'amour et de la justice de Dieu. Elle peut être lancée directement par Dieu ou prononcée par ses serviteurs autorisés. Parfois ce n'est que Dieu qui connaît toutes les raisons d'une malédiction. En outre, ceux qui désobéissent volontairement à Dieu et se retirent ainsi de l'Esprit du Seigneur, connaissent un état de malédiction.

 

      Le Seigneur peut lever une malédiction à cause de la foi de la personne ou du peuple en Jésus-Christ et à son obéissance et aux lois et aux ordonnances de l'Évangile (Al 23:16–18 ; 3 Né 2:14–16 ; AF 3).

 

Dieu maudit le serpent pour avoir séduit Adam et Ève, Ge 3:13–15 (Moï 4:19–21). Le sol est maudit à cause d'Adam et Ève, Ge 3:17–19 (Moï 4:23–25). Caïn est maudit par le Seigneur pour avoir tué Abel, Ge 4:11–16 (Moï 5:22–41). Le Seigneur maudit Canaan et ses descendants, Ge 9:25–27 (Moï 7:6–8 ; Abr 1:21–27). Israël sera béni s'il obéit à Dieu, maudit s'il désobéit, De 28:1–68 (De 29:18–28). Guéhazi et ses descendants reçoivent en malédiction la lèpre de Naaman, 2 R 5:20–27. Le Seigneur maudit jadis Israël parce que celui-ci ne payait pas sa dîme et ses offrandes, Mal 3:6–10. Jésus maudit un figuier ; celui-ci meurt, Mc 11:11–14, 20–21. Jésus maudit les villes de Chorazin, Bethsaïda et Capernaüm, Lu 10:10–15. Les Lamanites sont séparés de la présence de Dieu et maudits parce qu'ils ne veulent pas écouter le Seigneur, 2 Né 5:20–24. Tous sont invités à venir à Dieu, 2 Né 26:33. Le Seigneur maudira ceux qui commettent la fornication, Jcb 2:31–33. S'ils ne se repentent pas, les Néphites recevront une plus grande malédiction que les Lamanites, Jcb 3:3–5. Les rebelles s'attirent des malédictions, Al 3:18–19 (De 11:26–28). Korihor est maudit pour avoir détourné des âmes de Dieu,Al 30:43–60. Le Seigneur maudit les terres et les richesses néphites à cause des iniquités du peuple, Hél 13:22–23 (2 Né 1:7 ; Al 37:31). Le Seigneur maudit les Jarédites méchants, Ét 9:28–35. L'expiation du Christ enlève la malédiction d'Adam aux petits enfants, Mro 8:8–12. Ceux qui se détournent du Seigneur sont maudits, D&A 41:1. La terre sera frappée de malédiction s'il n'y a pas un chaînon entre les pères et les enfants, D&A 128:18(Mal 4:5–6).

 

     Jurons : On maudit aussi quand on jure, c'est-à-dire qu'on use d'un langage grossier, blasphématoire ou méprisant.

 

On ne doit pas maudire son père ou sa mère, Ex 21:17 (Mt 15:4). Tu ne maudiras point le prince de ton peuple, Ex 22:28 (Ec 10:20). Hommes et femmes ne doivent pas maudire Dieu, Lé 24:13–16. Pierre jure quand il nie connaître Jésus, Mt 26:69–74. Les méchants Néphites maudissent Dieu et veulent mourir, Mrm 2:14.

 

 MAMON. Voir aussi Argent

 

      Mot araméen signifiant « richesse » (Mt 6:24 ; Lu 16:9 ; D&A 82:22).

 

 MANASSÉ. Voir aussi Éphraïm ; Israël ; Joseph, fils de Jacob

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils aîné d'Asnath et de Joseph vendu en Égypte (Ge 41:50–51). Son frère Éphraïm et lui étaient petits-fils de Jacob (Israël) mais furent adoptés et bénis par lui comme s'ils étaient ses propres fils (Ge 48:1–20).

 

     Tribu de Manassé : Les descendants de Manassé furent comptés parmi les tribus d'Israël (No 1:34–35 ; Jos 13:29–31). La bénédiction donnée par Moïse à la tribu de Joseph, et également donnée à Éphraïm et à Manassé, est inscrite dans De 33:13–17. Le territoire qui leur était affecté était partiellement à l'ouest du Jourdain et à côté de celui d'Éphraïm. Ils avaient aussi des colonies à l'est du Jourdain dans les riches pâturages de Basan et de Galaad. Dans les derniers jours, la tribu de Manassé aidera celle d'Éphraïm à rassembler Israël dispersé (De 33:13–17). Léhi, prophète du Livre de Mormon, était descendant de Manassé (Al 10:3).

 

 MANIFESTE. Voir aussi Mariage, se marier - Mariage plural ; Woodruff, Wilford

 

      Déclaration officielle du président Wilford Woodruff, faite en 1890, attestant que l'Église et ses membres se soumettaient à la loi du pays et ne contractaient plus de mariages pluraux (D&A DO-1). Le président Woodruff publia le Manifeste après une vision et une révélation de Dieu.

 

 MANNE. Voir aussi Exode ; Pain de vie

 

      Substance alimentaire menue et granuleuse ayant le goût d'un gâteau au miel (Ex 16:14–31) ou de biscuit à l'huile (No 11:8). Le Seigneur la fournit pour nourrir les Israélites pendant leurs quarante années dans le désert (Ex 16:4–5, 14–30, 35 ; Jos 5:12 ; 1 Né 17:28).

 

      Les Israélites l'appelèrent manne (ou mân hou en hébreu), qui voulait dire: « Qu'est-ce que c'est ? » car ils ne savaient pas ce que c'était (Ex 16:15). On l'appelait aussi « pain venu du ciel » (Ps 78:24–25 ; Jn 6:31). C'était un symbole du Christ, qui serait le pain de vie (Jn 6:31–35).

 

 MARC. Voir aussi Évangiles

 

      Personnage du Nouveau Testament. Jean Marc était fils de Marie, qui habitait Jérusalem (Ac 12:12). Il a peut-être aussi été le cousin (ou le neveu) de Barnabas (Col 4:10). Il accompagna Paul et Barnabas depuis Jérusalem lors de leur premier voyage missionnaire et les quitta à Perge (Ac 12:25 ; 13:5, 13). Plus tard il accompagna Barnabas à Chypre (Ac 15:37–39). Il était avec Paul à Rome (Col 4:10 ; Phm v. 24) et avec Pierre à Babylone (probablement Rome) (1 Pi 5:13). Finalement il fut avec Timothée à Éphèse (2 Ti 4:11).

 

     Évangile de Marc : Deuxième livre du Nouveau Testament. L'Évangile de Marc fut peut-être écrit sous la direction de Pierre. Son but est de décrire le Seigneur comme Fils de Dieu vivant et agissant parmi les hommes. Il décrit avec énergie et humilité l'impression que Jésus faisait sur ceux qui l'observaient. La tradition dit qu'après la mort de Pierre, Marc visita l'Égypte, organisa l'Église à Alexandrie et mourut martyr.

 

      On trouvera un résumé des chapitres dans Évangiles.

 

 MARCHER, MARCHER AVEC DIEU. Voir aussi Chemin ; Juste, justice ; Obéir, obéissance, obéissant

 

      Être en harmonie avec les enseignements de Dieu et vivre comme Dieu voudrait que son peuple vive ; être réceptif et obéissant à l'inspiration du Saint-Esprit.

 

Je le mettrai à l'épreuve et verrai s'il marchera, ou non, selon ma loi, Ex 16:4. Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l'intégrité, Ps 84:12. Ceux qui observent et pratiquent mes lois seront mon peuple, Éz 11:20–21 (De 8:6). Ce que l'Éternel demande de toi, c'est que tu marches humblement avec ton Dieu, Mi 6:8 (D&A 11:12). Nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, 1 Jn 1:7 (2 Jn 1:6 ; 3 Jn 1:4 ; 4 Né v. 12). Marchez sur le sentier resserré qui conduit à la vie, 2 Né 33:9. Le roi Benjamin marchait la conscience nette devant Dieu, Mos 2:27. Votre devoir est de marcher innocents selon le saint ordre de Dieu, Al 7:22. Les membres de l'Église manifesteront une conduite et un langage pieux, D&A 20:69. Prêtez l'oreille aux prophètes et marchez en toute sainteté devant le Seigneur, D&A 21:4. Ils enseigneront à leurs enfants à prier et à marcher en droiture devant le Seigneur, D&A 68:28. Tu demeureras en moi et moi en toi ; c'est pourquoi, marche avec moi, Moï 6:34.

 

 MARI. Voir Famille ; Mariage, se marier

 

 MARIAGE, SE MARIER. Voir aussi Divorce ; Famille

 

      Alliance ou contrat juridique entre un homme et une femme par lequel ils deviennent époux. Le mariage est voulu de Dieu (D&A 49:15).

 

Il n'est pas bon que l'homme soit seul, Ge 2:18 (Moï 3:18). L'homme s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair, Ge 2:24, (Mt 19:5 ; Abr 5:18). Que l'homme ne sépare pas ce que Dieu a joint, Mt 19:6 (Mc 10:9). Dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, prescrivant de ne pas se marier, 1 Ti 4:1–3. Le mariage est honorable, Hé 13:4. Le Seigneur commande aux fils de Léhi d'épouser les filles d'Ismaël, 1 Né 7:1, 5 (1 Né 16:7–8). Dieu créa Adam et Ève pour qu'ils fussent mari et femme, Moï 3:7, 18, 21–25.

 

     Nouvelle alliance éternelle du mariage : Le mariage accompli en vertu de la loi de l'Évangile et par la sainte prêtrise est pour cette vie et pour l'éternité. Les hommes et les femmes dignes ainsi scellés par le mariage dans le temple peuvent rester maris et femmes à toute éternité.

 

Jésus enseigna la loi du mariage, Lu 20:27–36. Dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme, 1 Co 11:11. Mari et femme sont cohéritiers de la grâce de la vie, 1 Pi 3:7. Tout ce que tu scelleras sur la terre sera scellé au ciel, Hél 10:7(Mt 16:19). Pour obtenir le plus haut degré du royaume céleste, l'homme doit entrer dans la nouvelle alliance éternelle du mariage, D&A 131:1–4. Si un homme épouse une femme, mais ne l'épouse pas par moi, leur alliance et leur mariage ne sont pas valides lorsqu'ils sont morts, D&A 132:15. Si un homme épouse une femme par ma parole et par la nouvelle alliance éternelle, et que leur union est scellée par le Saint-Esprit de promesse, ce sera pleinement valide lorsqu'ils seront hors du monde, D&A 132:19.

 

     Mariage mixte : Mariage entre un homme et une femme ayant des croyances et des pratiques religieuses différentes.

 

Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens, Ge 24:3. Si Jacob prend une femme parmi les filles de Heth, à quoi me sert la vie ? Ge 27:46 (28:1–2). Israël ne contractera point de mariage avec les Cananéens, De 7:3–4. Israël contracta des mariages mixtes avec les Cananéens, adora de faux dieux et fut maudit, Jg 3:1–8. Les femmes de Salomon détournèrent son cœur vers le culte de faux dieux, 1 R 11:1–6. Nous promîmes de ne pas donner nos filles aux peuples du pays et de ne pas prendre leurs filles pour nos fils, Né 10:31. Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger, 2 Co 6:14. Le Seigneur mit une marque sur les Lamanites pour que les Néphites ne se mêlent pas à eux et ne croient pas en des traditions incorrectes, Al 3:6–10. Si un homme épouse une femme, mais ne l'épouse pas par moi, leur alliance et leur mariage ne sont pas valides lorsqu'ils sont morts, D&A 132:15. Les fils des hommes prirent des femmes, selon leur choix, Moï 8:13–15.

 

     Mariage plural : Mariage d'un homme avec deux femmes vivantes ou davantage. Il est légitime qu'un homme n'ait qu'une seule femme, à moins que le Seigneur commande le contraire par révélation (Jcb 2:27–30). Par révélation, le mariage plural fut pratiqué à l'époque de l'Ancien Testament et dans les premiers temps de l'Église rétablie selon les directives du prophète, qui détenait les clefs de la prêtrise (D&A 132:34–40, 45). Il n'est plus pratiqué dans l'Église (D&A DO-1) ; aujourd'hui, on ne peut être membre de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours si l'on a plus d'une femme.

 

Sara donna Agar à Abraham pour femme, Ge 16:1–11. Jacob reçut pour femme Léa, Rachel et leurs servantes, Ge 29:21–28 (Ge 30:4, 9, 26). Si un homme prend une autre femme, il ne retranchera rien pour la première, Ex 21:10. David et ses deux femmes montèrent à Hébron, 2 S 2:1–2. Abraham, Isaac et Jacob firent ce qui leur était commandé lorsqu'ils reçurent des femmes plurales, D&A 132:37. David et Salomon ne péchèrent qu'en ces choses qu'ils n'avaient pas reçues du Seigneur, D&A 132:38–39.

 

 MARIE. Voir aussi Moïse

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Sœur de Moïse (No 26:59).

 

Veille sur la caisse de jonc, Ex 2:1–8. Prend la tête des femmes avec le tambourin, Ex 15:20–21. Murmure contre Moïse, frappée de lèpre, puis guérie, No 12:1–15 (De 24:9).

 

 MARIE DE BÉTHANIE. Voir aussi Lazare ; Marthe

 

      Personnage du Nouveau Testament. Sœur de Lazare et de Marthe.

 

Marie, assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole, Lu 10:39–42. Marie et sa sœur Marthe firent chercher Jésus, Jn 11:1–45. Elle oignit de parfum les pieds de Jésus, Jn 12:3–8.

 

 MARIE DE MAGDALA

 

      Personnage du Nouveau Testament. Elle devint une disciple fervente de Jésus-Christ. Magdala est le lieu d'origine de cette Marie. Il se trouve sur la rive ouest de la mer de Galilée.

 

Elle était près de la croix, Mt 27:56 (Mc 15:40 ; Jn 19:25). Elle était à l'ensevelissement du Christ, Mt 27:61 (Mc 15:47). Elle était au tombeau le matin de la résurrection, Mt 28:1 (Mc 16:1 ; Lu 24:10 ; Jn 20:1, 11). Ce fut à elle que Jésus apparut en premier lieu après sa résurrection, Mc 16:9 (Jn 20:14–18). Sept démons sortirent d'elle, Lu 8:2.

 

 MARIE, MÈRE DE JÉSUS. Voir aussi Jésus-Christ ; Joseph, époux de Marie

 

      Personnage du Nouveau Testament. Vierge choisie par Dieu le Père pour être la mère de son Fils dans la chair. Après la naissance de Jésus, Marie eut d'autres enfants (Mc 6:3).

 

Elle était fiancée à Joseph, Mt 1:18 (Lu 1:27). Il fut dit à Joseph de ne pas répudier Marie ni de la relever de ses voeux, Mt 1:18–25. Les mages rendent visite à Marie, Mt 2:11. Marie et Joseph fuient en Égypte avec l'enfant Jésus, Mt 2:13–14. Après la mort d'Hérode, la famille retourne à Nazareth, Mt 2:19–23. L'ange Gabriel lui rend visite, Lu 1:26–38. Elle rend visite à Élisabeth, sa cousine, Lu 1:36, 40–45. Elle chante un psaume de louanges au Seigneur, Lu 1:46–55. Elle se rend à Bethléhem avec Joseph, Lu 2:4–5. Elle enfante Jésus et le couche dans une crèche, Lu 2:7. Les bergers se rendent à Bethléhem rendre visite à l'enfant Christ, Lu 2:16–20. Marie et Joseph emmènent Jésus au temple de Jérusalem, Lu 2:21–38. Marie et Joseph emmènent Jésus à la fête de Pâque, Lu 2:41–52. Elle était aux noces de Cana, Jn 2:2–5. Sur la croix, le Sauveur demande à Jean de prendre soin de sa mère, Jn 19:25–27. Marie était avec les apôtres après l'ascension du Christ, Ac 1:14. Marie était une vierge d'une très grande beauté et plus belle que toutes les autres vierges, 1 Né 11:13–20. La mère du Christ s'appellerait Marie, Mos 3:8. Marie serait vierge, vase précieux et élu, Al 7:10.

 

 MARIE, MÈRE DE MARC. Voir aussi Marc

 

      Personnage du Nouveau Testament. Mère de Jean Marc, qui écrivit l'Évangile de Marc (Ac 12:12).

 

 MARSH, THOMAS B.

 

      Premier président du Collège des douze apôtres après le rétablissement de l'Église en 1830. Détint les clefs du royaume pour ce qui concerne les Douze (D&A 112:16) et, en 1838, reçut par révélation le commandement de publier la parole du Seigneur (D&A 118:2). La section 31 des Doctrine et Alliances s'adresse à lui. Il fut excommunié de l'Église en 1839 mais fut rebaptisé en juillet 1857.

 

 MARTHE. Voir aussi Lazare ; Marie de Béthanie

 

      Personnage du Nouveau Testament. Sœur de Lazare et de Marie (Lu 10:38–42 ; Jn 11:1–46 ; 12:2).

 

 MARTYR, MARTYRE

 

      Personne qui donne sa vie plutôt que de renoncer au Christ, à l'Évangile ou à ses croyances ou principes justes.

 

Tout le sang innocent depuis Abel jusqu'à Zacharie témoignera contre les méchants, Mt 23:35 (Lu 11:50). Celui qui perdra sa vie à cause du Christ et de l'Évangile la sauvera, Mc 8:35 (D&A 98:13). Ils lapidèrent Étienne, Ac 7:59 (Ac 22:20). Là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur soit constatée, Hé 9:16–17. Abinadi tomba, ayant souffert la mort par le feu, Mos 17:20. Les Ammonihahites convertis furent jetés au feu, Al 14:8–11. Beaucoup ont été tués parce qu'ils en témoignaient, 3 Né 10:15. Quiconque donnera sa vie pour ma cause trouvera la vie éternelle, D&A 98:13–14. Joseph et Hyrum Smith furent martyrs pour le rétablissement de l'Évangile, D&A 135. Joseph Smith scella son témoignage de son sang, D&A 136:39.

 

 MATÉRIALISME. Voir aussi Argent ; Orgueil ; Richesse, richesses ; Vain, vanité

 

      Désirs et efforts impies pour obtenir les richesses temporelles et les biens matériels tout en abandonnant les choses spirituelles.

 

Que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perdait son âme ? Mt 16:26. Le peuple mettait son cœur dans les richesses et dans les choses vaines du monde, Al 4:8(31:27). Délaisse les choses de ce monde, D&A 25:10. Le cœur des hommes se porte tellement vers les choses de ce monde, D&A 121:35.

 

 MATTHIAS. Voir aussi Apôtre - Choix des apôtres

 

      Personne choisie pour remplacer Judas Iscariot comme membre du Collège des douze apôtres (Ac 1:15–26). Il fut disciple pendant tout le ministère de Jésus sur la terre (Ac 1:21–22).

 

 MATTHIEU. Voir aussi Évangiles

 

      Apôtre de Jésus-Christ et auteur du premier livre du Nouveau Testament. Matthieu, un Juif qui était publicain pour les Romains à Capernaüm, était probablement au service d'Hérode Antipas. Avant sa conversion, on l'appelait Lévi, fils d'Alphée (Mc 2:14). Peu après avoir été appelé à devenir disciple de Jésus, il donna une fête à laquelle le Seigneur était présent (Mt 9:9–13 ; Mc 2:14–17 ; Lu 5:27–32). Matthieu avait probablement une connaissance approfondie des Écritures de l'Ancien Testament et fut à même de voir les prophéties s'accomplir dans le détail dans la vie du Seigneur. On ne sait pas grand-chose de ce qu'il lui arriva plus tard. Une tradition affirme qu'il mourut martyr.

 

      Évangile de Matthieu : Premier livre du Nouveau Testament. L'Évangile de Matthieu fut probablement écrit à l'origine à l'usage des Juifs de Palestine. Il utilise beaucoup de citations de l'Ancien Testament. Le but principal de Matthieu est de montrer que Jésus était le Messie dont les prophètes de l'Ancien Testament avaient parlé. Il souligna aussi le fait que Jésus est le Roi et le Juge des hommes.

 

      On trouvera un résumé des chapitres dans Évangiles.

 

 MAUVAIS ESPRITS. Voir Esprit - Esprits malins

 

 MÉSCHAC. Voir aussi Daniel

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Schadrac, Méschac et Abed-Nego étaient trois jeunes Israélites qui furent amenés en même temps que Daniel au palais de Nebucadnetsar, roi de Babylone. Le nom hébreu de Méschac était Michaël. Les quatre jeunes gens refusèrent de se souiller en prenant la nourriture et le vin du roi (Da 1). Schadrac, Méschac et Abed-Nego furent jetés par le roi dans une fournaise ardente et préservés par un fils des dieux (Da 3).

 

 MÉCHANCETÉ, MÉCHANT. Voir aussi Impie ; Injuste, injustice ; Péché ; Souillure ; Ténèbres spirituelles

 

      Mal, iniquité, désobéissance aux commandements de Dieu.

 

Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ? Ge 39:7–9. L'Éternel s'éloigne des méchants, mais il écoute la prière des justes, Pr 15:29. Quand le méchant domine, le peuple gémit, Pr 29:2 (D&A 98:9). Ôtez le méchant du milieu de vous, 1 Co 5:13. Nous avons à lutter contre les esprits méchants dans les lieux célestes, Ép 6:12. Sortez d'entre les méchants, et ne touchez pas leurs choses impures, Al 5:56–57 (D&A 38:42). C'est là l'état final des méchants, Al 34:35(40:13–14). La méchanceté n'a jamais été le bonheur, Al 41:10. C'est par les méchants que les méchants sont punis, Mrm 4:5 (D&A 63:33). À cette heure-là, il se produira une séparation complète des justes et des méchants, D&A 63:54. C'est ainsi que viendra la fin des méchants, JS-M v. 55.

 

 MÉDIATEUR. Voir aussi Expiation, expier ; Jésus-Christ

 

      Intercesseur ou intermédiaire. Jésus-Christ est le médiateur entre Dieu et l'homme. Son expiation donne aux hommes la possibilité de se repentir de leurs péchés et de se réconcilier avec Dieu.

 

Nul ne vient au Père que par Jésus-Christ, Jn 14:6. Il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, 1 Ti 2:5. Le Christ est le médiateur d'une alliance plus excellente, Hé 8:6 (Hé 9:15 ; 12:24 ; D&A 107:19). Le saint Messie intercédera pour tous les enfants des hommes, 2 Né 2:9(És 53:12 ; Mos 14:12). Vous devez vous tourner vers le grand Médiateur, 2 Né 2:27–28. Nous parvenons à la perfection par l'intermédiaire de Jésus, le médiateur de la nouvelle alliance, D&A 76:69.

 

 MÉDISANCE. Voir aussi Commérage ; Mensonge ; Querelles ; Rumeur

 

      Dire des choses qui sont mal, blessantes et méchantes. Dans les Écritures, la médisance vise souvent une personne dans l'intention précise de faire souffrir.

 

Préserve ta langue du mal, Ps 34:14 (1 Pi 3:10). L'homme pervers prépare le malheur, et il y a sur ses lèvres comme un feu ardent, Pr 16:27. Heureux serez-vous, lorsqu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, Mt 5:11 (3 Né 12:11). C'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, Mt 15:19 (Mc 7:21). Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple, Ac 23:5. Que toute calomnie disparaisse du milieu de vous, Ép 4:31. Ne parlez point mal les uns des autres, Ja 4:11. Veiller à ce qu'il n'y ait pas de calomnie ou de médisance, D&A 20:54.

 

 MÉDITER. Voir aussi Prière ; Révélation

 

      Réfléchir profondément, souvent aux Écritures ou à d'autres choses de Dieu. Lorsque l'on médite les choses de Dieu tout en priant, on peut obtenir la révélation et parvenir à la compréhension.

 

Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son cœur, Lu 2:19. Tandis que j'étais assis à méditer dans mon cœur, je fus ravi dans l'Esprit, 1 Né 11:1. Mon cœur médite les Écritures, 2 Né 4:15. Néphi s'en alla, méditant sur ce que le Seigneur lui avait montré, Hél 10:2–3. Rentrez chez vous, et méditez ce que j'ai dit, 3 Né 17:3. Souvenez-vous combien le Seigneur a été miséricordieux et méditez cela dans votre cœur, Mro 10:3. Médite sur les choses que tu as reçues, D&A 30:3. Tandis que nous méditions là-dessus, le Seigneur toucha les yeux de notre entendement, D&A 76:19. J'étais dans ma chambre à méditer sur les Écritures, D&A 138:1–11. J'y pensais constamment, JS-H v. 12.

 

 MELCHISÉDEK. Voir aussi Prêtrise de Melchisédek ; Salem

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Souverain sacrificateur, prophète et dirigeant éminent qui vécut après le déluge et à l'époque d'Abraham. Il fut appelé roi de Salem (Jérusalem), roi de paix, roi de justice (qui est la signification de Melchisédek en hébreu) et sacrificateur du Très-Haut.

 

Abraham paya la dîme à Melchisédek, Ge 14:18–20. Le peuple de Melchisédek pratiqua la justice et obtint le ciel, TJS, Ge 14:25–40. Le Christ était souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, Hé 5:6. Melchisédek était roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très-Haut, Hé 7:1–3. Aucun ne fut plus grand que Melchisédek, Al 13:14–19. Abraham reçut la prêtrise des mains de Melchisédek, D&A 84:14. Par respect pour le nom du Seigneur, l'Église ancienne appela la haute prêtrise, Prêtrise de Melchisédek, D&A 107:1–4.

 

 MENSONGE. Voir aussi Honnête, honnêteté ; Médisance ; Tromper, tromperie

 

      Information fausse fournie dans le but de tromper.

 

Vous ne déroberez point, et vous n'userez ni de mensonge ni de tromperie, Lé 19:11. Je hais, je déteste le mensonge, Ps 119:163. Les lèvres fausses sont en horreur à l'Éternel, Pr 12:22. Ils sont mon peuple, des enfants qui ne seront pas infidèles, És 63:8. Le diable est menteur et le père du mensonge, Jn 8:44 (2 Né 2:18 ; Ét 8:25 ; Moï 4:4). Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu, Ac 5:4 (Al 12:3). Si quelqu'un dit: J'aime Dieu, et qu'il haïsse son frère, c'est un menteur, 1 Jn 4:20. Tous les menteurs auront leur part dans la seconde mort, Ap 21:8 (D&A 63:17). Malheur au menteur, car il sera précipité en enfer, 2 Né 9:34. Il y en aura beaucoup qui enseigneront des doctrines fausses, disant: Mentez un peu, il n'y a pas de mal à cela, 2 Né 28:8–9 (D&A 10:25). Vous imaginez-vous que vous pourrez mentir au Seigneur ? Al 5:17. Tu es un Dieu de vérité, et tu ne peux pas mentir, Ét 3:12(No 23:19 ; 1 S 15:29 ; Tit 1:2 ; Hé 6:18 ; Én v. 6). Celui qui ment et ne se repent pas sera chassé, D&A 42:21. Les menteurs héritent la gloire téleste, D&A 76:81 ; 103–106. Nous croyons que nous devons être honnêtes, AF 13.

 

 MÉPRIS. Voir Haine, haïr

 

 MER MORTE

 

      Mer salée située à l'extrémité sud de la vallée du Jourdain. On l'appelait aussi la mer Salée. Elle est située à quelque neuf cent quinze mètres en dessous du niveau de la Méditerranée. Les villes de Sodome, Gomorrhe et Béla ou Tsoar étaient près de ses bords (Ge 14:2–3).

 

Les eaux de la mer Morte deviendront saines et la vie y fleurira: ce sera l'accomplissement d'une prophétie et un des signes de la seconde venue du Sauveur (Ez 47:8–9).

 

 MER ROUGE. Voir aussi Moïse

 

      Étendue d'eau entre l'Égypte et l'Arabie. Ses deux golfes septentrionaux constituent la côte de la péninsule du Sinaï. Le Seigneur divisa miraculeusement la mer Rouge pour permettre aux Israélites, sous la direction de Moïse, de traverser à pied sec (Ex 14:13–31 ; Hé 11:29). La division de la mer par Moïse est confirmée dans la révélation moderne (1 Né 4:2 ; Hél 8:11 ; D&A 8:3 ; Moï 1:25).

 

 MÈRE. Voir aussi Ève ; Famille ; Parents

 

      Titre sacré désignant une femme qui enfante ou adopte des enfants. Les mères participent au plan de Dieu en donnant un corps mortel à ses enfants spirituels.

 

Adam donna à sa femme le nom d'Ève: car elle a été la mère de tous les vivants, Ge 3:20 (Moï 4:26). Honore ton père et ta mère, Ex 20:12 (Ép 6:1–3 ; Mos 13:20). Ne rejette pas l'enseignement de ta mère, Pr 1:8. Un homme insensé méprise sa mère, Pr 15:20 (10:1). Ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille, Pr 23:22. Ses fils se lèvent, et la disent heureuse ; son mari se lève, et lui donne des louanges, Pr 31:28. La mère de Jésus se tenait près de la croix, Jn 19:25–27. Deux mille guerriers lamanites avaient été instruits par leurs mères, Al 56:47(57:21). Notre glorieuse mère Ève était parmi les grands et les puissants que le Seigneur instruisit dans le monde des esprits, D&A 138:38–39.

 

 MESSIE. Voir aussi Jésus-Christ ; Oint

 

      Forme d'un mot araméen et hébreu signifiant « l'Oint ». Dans le Nouveau Testament, Jésus est appelé le Christ, qui est l'équivalent grec de Messie. Il désigne le prophète, prêtre, roi et libérateur oint dont les Juifs attendaient impatiemment la venue.

 

      Beaucoup de Juifs n'attendaient que quelqu'un qui les délivrerait de la puissance romaine et leur apporterait une plus grande prospérité nationale ; par conséquent, lorsque le Messie vint, les dirigeants et beaucoup d'autres le rejetèrent. Seuls les humbles et les fidèles purent voir en Jésus de Nazareth le vrai Christ (És 53 ; Mt 16:16 ; Jn 4:25–26).

 

Le Messie aura l'Esprit, prêchera l'Évangile et proclamera la liberté, És 61:1–3 (Lu 4:18–21). Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ), Jn 1:41 (Jn 4:25–26). Dieu a suscité parmi les Juifs un Messie, ou, en d'autres termes, un Sauveur, 1 Né 10:4. Le Fils de Dieu était le Messie qui devait venir, 1 Né 10:17. La rédemption vient dans et par l'intermédiaire du saint Messie, 2 Né 2:6. Le Messie vient dans la plénitude du temps, 2 Né 2:26. Le Messie sera ressuscité des morts, 2 Né 25:14. Au nom du Messie, je confère la Prêtrise d'Aaron, D&A 13. Le Seigneur dit: Je suis le Messie, le Roi de Sion, Moï 7:53.

 

 METUSCHÉLAH. Voir aussi Hénoc

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils d'Hénoc. Il vécut neuf cent soixante-neuf ans (Ge 5:21–27 ; Lu 3:37 ; Moï 8:7). Ce fut un prophète juste qui fut laissé sur la terre lorsque la ville d'Hénoc fut enlevée au ciel. Il demeura sur la terre pour assurer la postérité d'où sortirait Noé (Moï 8:3–4).

 

 MEURTRE. Voir aussi Caïn ; Peine de mort

 

      Fait de tuer quelqu'un illégalement et volontairement. Le meurtre est un péché condamné depuis les temps les plus reculés (Ge 4:1–12 ; Moï 5:18–41).

 

Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé, Ge 9:6 (TJS, Ge 9:12–13 ; Ex 21:12 ; Al 34:12). Tu ne tueras point, Ex 20:13 (De 5:17 ; Mt 5:21–22 ; Mos 13:21 ; D&A 59:6). Jésus répondit: Tu ne tueras point, Mt 19:18. Les meurtriers, leur part sera dans la seconde mort, Ap 21:8. Vous êtes des meurtriers dans votre cœur, 1 Né 17:44. Malheur au meurtrier qui tue délibérément, 2 Né 9:35. Dieu a commandé que les hommes ne commettent pas de meurtre, 2 Né 26:32. Le meurtre est une abomination aux yeux du Seigneur, Al 39:5–6. Celui qui tue n'aura pas de pardon, D&A 42:18. Si quelqu'un tue, il sera livré et traité selon les lois du pays, D&A 42:79.

 

 MICHÉE

 

      Prophète de l'Ancien Testament. Il était originaire de Moréscheth, dans les plaines de Judée, et il prophétisa pendant qu'Ézéchias était roi (Mi 1:1–2).

 

     Livre de Michée : C'est le seul livre de l'Ancien Testament à préciser que Bethléhem était l'endroit où le Messie naîtrait (Mi 5:1). Dans le livre, le Seigneur consulte son peuple et lui rappelle sa bonté passée à son égard ; il exige de lui la justice, la miséricorde et l'humilité (Mi 6:8).

 

 MICHEL. Voir aussi Adam ; Archange

 

      Nom donné à Adam dans la vie prémortelle. On l'appelle l'Archange. En hébreu le nom signifie « qui est semblable à Dieu ».

 

Micaël, l'un des principaux chefs, vint au secours de Daniel, Da 10:13, 21 (D&A 78:16). En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, Da 12:1. L'archange Michel contesta avec le diable, Jud v. 9. Michel et ses anges combattirent contre le dragon, Ap 12:7 (Da 7). Michel est Adam, D&A 27:11(D&A 107:53–57 ; D&A 128:21). Michel, l'archange du Seigneur, sonnera de la trompette, D&A 29:26. Michel rassemblera ses armées et combattra Satan, D&A 88:112–115. La voix de Michel se fit entendre détectant le diable, D&A 128:20.

 

 MILLÉNIUM. Voir aussi Enfer ; Seconde venue de Jésus-Christ.

 

      Période de mille ans de paix qui commencera quand le Christ reviendra régner personnellement sur la terre (AF 10).

 

Une nation ne tirera plus l'épée contre une autre, et l'on n'apprendra plus la guerre, És 2:4 (2 Né 12:4 ; Mi 4:3). Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d'Eden, Ez 36:35. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ, pendant mille ans, Ap 20:4. À cause de la justice, Satan n'a pas de pouvoir, 1 Né 22:26. Je demeurerai pendant mille ans dans la justice sur la terre, D&A 29:11. Lorsque les mille ans seront terminés, je n'épargnerai plus la terre que pour un peu de temps, D&A 29:22. Le grand millénium viendra, D&A 43:30. Les enfants des justes grandiront sans péché, D&A 45:58. Les enfants grandiront jusqu'à ce qu'ils deviennent vieux ; les hommes seront changés en un clin d'œil, D&A 63:51. Au commencement du septième millénaire, le Seigneur sanctifiera la terre, D&A 77:12. Ils ne revivront pas avant que les mille ans ne soient passés, D&A 88:101. Satan sera lié pendant mille ans, D&A 88:110. Description du millénium, D&A 101:23–34. La terre se reposera pendant mille ans, Moï 7:64.

 

 MINISTÈRE. Voir aussi Prêtrise ; Service

 

      Fait d'accomplir l'œuvre du Seigneur sur la terre. Les serviteurs élus de Dieu doivent être appelés par lui pour exercer leur ministère dans son œuvre. Quand ils font la volonté du Seigneur, les vrais ministres le représentent dans leurs devoirs officiels et agissent en tant que ses agents (D&A 64:29), dirigeant ainsi l'œuvre nécessaire au salut de l'humanité. Le Seigneur a donné des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des grands prêtres, des soixante-dix, des anciens, des évêques, des prêtres, des instructeurs, des diacres, des personnes pour secourir, gouverner, pour le perfectionnement des saints, en vue de l'œuvre du service (Ép 4:11–16 ; 1 Co 12:12–28 ; D&A 20 ; 107).

 

C'est lui que l'Éternel a choisi pour qu'il fasse le service du nom de l'Éternel, De 18:5. On vous nommera serviteurs de notre Dieu, És 61:6. Le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir, Mt 20:26–28. Je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin, Ac 26:16–18. Dieu n'est pas injuste, pour oublier votre travail et l'amour que vous avez montré, ayant rendu et rendant encore des services aux saints, Hé 6:10. Si quelqu'un remplit un ministère, qu'il le remplisse selon la force que Dieu lui communique, 1 Pi 4:10–11. Ils s'instruisaient et se servaient les uns les autres, 3 Né 26:19. Les Douze ont le devoir d'ordonner les ministres évangéliques, D&A 107:39–40. Un grand prêtre peut être mis à part pour administrer les choses temporelles, D&A 107:71–72. Ces soixante-dix doivent être des ministres voyageurs, D&A 107:93–97. Les anciens sont ordonnés pour être ministres permanents de mon Église, D&A 124:137.

 

 MIRACLE. Voir aussi Foi ; Signes

 

      Événement extraordinaire causé par la puissance de Dieu. Les miracles sont un élément important dans l'œuvre de Jésus-Christ. Ils consistent en guérisons, à ramener les morts à la vie et à ressusciter. Les miracles font partie de l'Évangile de Jésus-Christ. Il faut la foi pour que les miracles se manifestent (Mc 6:5–6 ; Mrm 9:10–20 ; Ét 12:12).

 

Si Pharaon vous parle, et vous dit: Faites un miracle, Ex 7:9. Il n'est personne qui, faisant un miracle en mon nom, puisse aussitôt après parler mal de moi, Mc 9:39. C'est à Cana que Jésus accomplit son premier miracle, Jn 2:11. Je suis un Dieu de miracles, 2 Né 27:23. Le pouvoir de Dieu accomplit des miracles, Al 23:6. Le Christ put montrer de plus grands miracles à ceux du continent américain parce qu'ils avaient une grande foi, 3 Né 19:35. Dieu n'a pas cessé d'être un Dieu de miracles, Mrm 9:15. Ne demandez des miracles que si le Seigneur vous le commande, D&A 24:13–14. À certains il est donné d'opérer des miracles, D&A 46:21(Mro 10:12).

 

 MISE À PART. Voir aussi Appel, appelé de Dieu, appeler ; Imposition des mains

 

      Fait d'être choisi et consacré pour des buts divins. Affectation à un service précis au sein de l'organisation de l'Église par l'imposition des mains par quelqu'un qui a l'autorité appropriée. Seuls ceux qui président sur les collèges de la prêtrise reçoivent des clefs quand ils sont mis à part. Les personnes mises à part à des postes autres que ceux de présidents de collège de la prêtrise peuvent recevoir une bénédiction de la prêtrise, mais elle n'est pas accompagnée de clefs.

 

Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'œuvre, Ac 13:2–3. D'autres évêques doivent être mis à part, D&A 68:14. L'évêque, juge ordinaire, sera mis à part pour ce ministère, D&A 107:17, 74. On doit être appelé de Dieu par prophétie, et par l'imposition des mains, AF 5.

 

 MISÉRICORDE, MISÉRICORDIEUX. Voir aussi Expiation, expier ; Grâce ; Jésus-Christ ; Justice ; Pardonner

 

      Esprit de compassion, de tendresse et de pardon. La miséricorde est une des caractéristiques de Dieu. Jésus-Christ nous offre la miséricorde par l'intermédiaire de son sacrifice expiatoire.

 

L'Éternel est miséricordieux et compatissant, Ex 34:6 (De 4:31). Sa miséricorde dure à toujours, 1 Ch 16:34. Le bonheur et la grâce m'accompagneront, Ps 23:6. Heureux celui qui a pitié des misérables, Pr 14:21. J'aime la piété et non les sacrifices, Os 6:6. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde, Mt 5:7 (3 Né 12:7). Malheur aux hypocrites qui paient la dîme et laissent ce qu'il y a de plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité, Mt 23:23. Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux, Lu 6:36. Il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, Tit 3:5. Les tendres miséricordes du Seigneur sont sur tous, 1 Né 1:20. La miséricorde n'a aucun droit sur celui qui ne se repent pas, Mos 2:38–39. Dieu est miséricordieux envers tous ceux qui croient en son nom, Al 32:22. La miséricorde peut satisfaire aux exigences de la justice, Al 34:16. Penses-tu que la miséricorde puisse frustrer la justice ? Al 42:25(Al 42:13–25). Les petits enfants sont vivants en Christ à cause de sa miséricorde, Mro 8:19–20 (D&A 29:46). Le bras de miséricorde de Jésus-Christ a expié vos péchés, D&A 29:1. Par la vertu du sang que j'ai versé, j'ai plaidé devant le Père pour ceux qui croient en mon nom, D&A 38:4. Ceux qui ont gardé l'alliance obtiendront miséricorde, D&A 54:6. Moi, le Seigneur, je pardonne les péchés et je suis miséricordieux envers ceux qui confessent leurs péchés, le cœur humble, D&A 61:2. Moi, le Seigneur, je fais preuve de miséricorde envers tous les humbles, D&A 97:2. Ceux qui te reçoivent comme de petits enfants reçoivent mon royaume, car ils obtiendront miséricorde, D&A 99:3. La miséricorde ira devant ta face, Moï 7:31.

 

 MISSOURI. Voir Nouvelle Jérusalem

 

 MOAB. Voir aussi Lot

 

      Pays de l'époque de l'Ancien Testament situé à l'est de la mer Morte. Les Moabites étaient descendants de Lot et étaient apparentés aux Israélites. Ils parlaient une langue semblable à l'hébreu. Il y eut des guerres constantes entre les Moabites et les Israélites (Jg 3:12–30 ; 11:17 ; 2 S 8:2 ; 2 R 3:6–27 ; 2 Ch 20:1–25 ; És 15).

 

 MODÈLE

 

      Programme que l'on peut suivre pour obtenir certains résultats. Dans les Écritures, le modèle signifie ordinairement un exemple soit pour vivre d'une certaine manière, soit pour construire quelque chose.

 

Le Seigneur commande à Israël de construire un tabernacle selon le modèle montré à Moïse, Ex 25. David donne à Salomon le modèle pour la construction du temple, 1 Ch 28:11–13. En moi, Jésus-Christ montre un exemple à ceux qui croiraient en lui, 1 Ti 1:16. Je vais vous donner un modèle en toutes choses, afin que vous ne soyez pas trompés, D&A 52:14.

 

 MODESTIE. Voir aussi Humble, humilier, humilité

 

      Comportement ou aspect humble, modéré et décent. Une personne modeste évite les excès et l'ostentation.

 

Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, Ge 3:21 (Moï 4:27). Que les femmes soient vêtues avec pudeur et modestie, 1 Ti 2:9. Apprends aux jeunes femmes à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, Tit 2:5. Beaucoup sont enflés d'orgueil à cause de la somptuosité de leurs habits, Jcb 2:13. Que tous tes vêtements soient simples, D&A 42:40. Nous croyons que nous devons être chastes et vertueux, AF 13.

 

 MOÏSE. Voir aussi Aaron, frère de Moïse ; Commandements, les dix ; Loi de Moïse ; Pentateuque ; Transfiguration - Transfiguration du Christ

 

      Prophète de l'Ancien Testament qui fit sortir les Israélites de leur esclavage en Égypte et leur donna, sur révélation divine, un ensemble de lois religieuses, sociales et alimentaires.

 

      Le ministère de Moïse dépasse les limites de son existence mortelle. Joseph Smith a enseigné qu'il vint en compagnie d'Élie sur le montagne de la Transfiguration conférer les clefs de la prêtrise à Pierre, Jacques et Jean (Mt 17:3–4 ; Mc 9:4–9 ; Lu 9:30 ; D&A 63:21).

 

      Le 3 avril 1836, il apparut à Joseph Smith et à Oliver Cowdery au temple de Kirtland (Ohio) et leur conféra les clefs du rassemblement d'Israël (D&A 110:11).

 

      La révélation moderne a beaucoup à dire sur Moïse. Il est souvent cité dans le Livre de Mormon, et les Doctrine et Alliances nous parlent de son ministère (D&A 84:20–26) et nous apprennent que son beau-père, Jéthro, lui conféra la prêtrise (D&A 84:6).

 

      La révélation moderne confirme aussi le récit biblique de son ministère parmi les Israélites et réaffirme qu'il est l'auteur des cinq livres qui commencent l'Ancien Testament (1 Né 5:11 ; Moï 1:40–41).

 

Sauvé par la fille de Pharaon, Ex 2:1–10. S'enfuit à Madian, Ex 2:11–22. L'ange du Seigneur lui apparaît dans un buisson ardent, Ex 3:1–15. Annonce que des fléaux vont s'abattre sur les Égyptiens, Ex 7–11. Le Seigneur institue la Pâque, Ex 12:1–30. Fait traverser la mer Rouge aux Israélites, Ex 14:5–31. Le Seigneur envoie la manne dans le désert, Ex 16. Frappe le rocher d'Horeb et de l'eau en jaillit, Ex 17:1–7. Aaron et Hur lui soutiennent les mains pour que Josué l'emporte sur Amalek, Ex 17:8–16. Reçoit les conseils de Jéthro, Ex 18:13–26. Prépare le peuple pour l'apparition de l'Éternel sur le mont Sinaï, Ex 19. Le Seigneur lui révèle les dix commandements, Ex 20:1–17. Avec soixante-dix anciens, il voit Dieu, Ex 24:9–11. Il brise les tables du témoignage et détruit le veau d'or, Ex 32:19–20. Parle avec Dieu face à face, Ex 33:9–11. Apparaît lors de la Transfiguration de Jésus, Mt 17:1–13 (Mc 9:2–13 ; Lu 9:28–36). Soyons forts comme Moïse, 1 Né 4:2. Le Christ est le prophète semblable à Moïse que le Seigneur suscitera, 1 Né 22:20–21 (3 Né 20:23 ; De 18:15). A conduit Israël par la révélation, D&A 8:3. Vu parmi les esprits nobles, D&A 138:41. Voit Dieu face à face, Moï 1:2, 31. Est à l'image du Fils unique, Moï 1:6, 13. Devait écrire ce qui lui avait été révélé concernant la création, Moï 2:1.

 

     Livre de Moïse : Livre de la Perle de Grand Prix concernant la traduction inspirée, par Joseph Smith, des sept premiers chapitres de la Genèse.

 

Le chapitre 1 rapporte une vision dans laquelle Moïse voit Dieu lui révéler tout le plan de salut. Les chapitres 2–5 sont le récit de la création et de la chute de l'homme. Les chapitres 6–7 contiennent une vision concernant Hénoc et son ministère sur la terre. Le chapitre 8 contient une vision concernant Noé et le déluge.

 

     Les cinq livres de Moïse : Voir Genèse ; Exode ; Lévitique ; Nombres ; Deutéronome

 

      Les cinq premiers livres de l'Ancien Testament sont connus comme étant les livres de Moïse. Les plaques d'airain que Néphi prit à Laban les contenaient (1 Né 5:11).

 

Néphi lut beaucoup de choses qui se trouvaient dans les livres de Moïse, 1 Né 19:23.

 

 MOISSON

 

      Les Écritures utilisent parfois le mot moisson au sens figuré pour représenter le fait d'amener des gens dans l'Église, qui est le royaume de Dieu sur la terre, ou une époque de jugement, comme la seconde venue de Jésus-Christ.

 

La moisson est passée, l'été est fini, et nous ne sommes pas sauvés, Jé 8:20 (D&A 56:16). La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers, Mt 9:37. La moisson, c'est la fin du monde, Mt 13:39. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi, Ga 6:7–9 (D&A 6:33). Le champ est déjà blanc pour la moisson, D&A 4:4. La moisson sera finie, et votre âme ne sera pas sauvée, D&A 45:2. Le temps de la moisson est venu, et ma parole doit s'accomplir, D&A 101:64.

 

 MONDE. Voir aussi Babel, Babylone ; Mortel, état ; Terre

 

      La terre, lieu d'épreuve pour les mortels. Au sens figuré, ceux qui n'obéissent pas aux commandements de Dieu.

 

Existence mortelle : Vous aurez des tribulations dans le monde, Jn 16:33. Ne craignez pas, même pas la mort ; car votre joie n'est pas pleine en ce monde, D&A 101:36.

 

Ceux qui n'obéissent pas aux commandements : Je punirai le monde pour sa malice, És 13:11 (2 Né 23:11). Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous, Jn 15:18–19. Le grand et spacieux édifice était l'orgueil du monde, 1 Né 11:36. Le monde mûrit dans l'iniquité, D&A 18:6. Préserve-toi des souillures du monde, D&A 59:9. Celui qui est fidèle et persévère vaincra le monde, D&A 63:47. Vous ne vivrez pas à la manière du monde, D&A 95:13.

 

Fin du monde : Je vais créer une nouvelle terre ; on ne se rappellera plus les choses passées, És 65:17 (Ap 21:1 ; AF 10). À la fin du monde, l'ivraie sera rassemblée et jetée au feu, Mt 13:40, 49 (Mal 3:19 ; Jcb 6:3). Ma vigne, je la ferai brûler par le feu, Jcb 5:77(D&A 64:23–24). Le Seigneur détruira Satan et ses œuvres à la fin du monde, D&A 19:3. La terre mourra, mais elle sera vivifiée, D&A 88:25–26. Le Seigneur montra à Hénoc la fin du monde, Moï 7:67.

 

 MONDE DES ESPRITS. Voir Enfer ; Paradis ; Vie prémortelle

 

 MONT DES OLIVIERS. Voir Oliviers, mont des

 

 MORALITÉ. Voir Adultère ; Chasteté ; Fornication ; Immoralité sexuelle

 

 MORMON, LIVRE DE. Voir Livre de Mormon

 

 MORMON, PROPHÈTE NÉPHITE. Voir aussi Livre de Mormon

 

      Personnage du Livre de Mormon. Prophète, général et historien néphite. Il vécut de 311 à 385 ap. J.-C. environ (Mrm 1:2, 6 ; 6:5–6 ; 8:2–3). Il fut chef militaire pendant la plus grande partie de sa vie, à partir de quinze ans (Mrm 2:1–2 ; 3:8–12 ; 5:1 ; 8:2–3). Ammaron commanda à Mormon de se préparer à prendre en charge les annales et leur tenue (Mrm 1:2–5 ; 2:17–18). Après avoir écrit l'histoire de son époque, Mormon abrégea les grandes plaques de Néphi sur les plaques de Mormon. Il remit plus tard ces annales sacrées à son fils Moroni. Ces plaques faisaient partie des annales que Joseph Smith utilisa pour traduire le Livre de Mormon.

 

     Paroles de Mormon : Petit livre du Livre de Mormon inséré par Mormon, rédacteur des annales, entre les derniers mots d'Amaléki dans le livre d'Omni et les premiers mots du livre de Mosiah (voir « Brève explication du Livre de Mormon » au début du Livre de Mormon).

 

     Livre de Mormon : Livre distinct faisant partie du volume appelé Livre de Mormon. Les chapitres 1–2 expliquent qu'Ammaron, prophète des Néphites, dit à Mormon quand et où il pouvait aller se procurer les plaques. Il raconte aussi le début des grandes guerres et l'enlèvement des trois Néphites à cause de la méchanceté du peuple. Les chapitres 3–4 montrent Mormon appelant le peuple au repentir ; mais celui-ci avait perdu toute sensibilité, et la méchanceté était plus grande que jamais en Israël. Les chapitres 5–6 rapportent les batailles finales entre les Néphites et les Lamanites. Mormon fut tué en même temps que la plus grande partie de la nation néphite. Au chapitre 7, avant sa mort, Mormon invite le peuple, tant présent qu'à venir, à se repentir. Les chapitres 8–9 rapportent qu'il ne resta finalement plus que le fils de Mormon, Moroni. Celui-ci décrivit les derniers tableaux de mort et de carnage, notamment la fin du peuple néphite, et rédigea un message pour les générations et les lecteurs futurs des annales.

 

 MORMON(S). Voir aussi Église de Jésus-Christ ; Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours

 

      Le surnom Mormon fut donné par des gens extérieurs à l'Église pour désigner les membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Le nom vient de l'ouvrage sacré compilé par le prophète Mormon et intitulé Livre de Mormon. Le nom que le Seigneur a donné et que doivent porter les membres de l'Église est « saints ». Le nom correct de l'Église est Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

 

 MORONI, LE CAPITAINE. Voir aussi Étendard de la liberté

 

      Personnage du Livre de Mormon. Homme juste, chef militaire néphite qui vécut vers 100 av. J.-C.

 

Moroni est nommé capitaine en chef de toutes les armées des Néphites, Al 43:16–17. Inspire les soldats néphites à se battre pour leur liberté, Al 43:48–50. Prend un morceau de son manteau pour faire un étendard de la liberté, Al 46:12–13. Homme de Dieu, Al 48:11–18. En colère contre le gouvernement, à cause de son indifférence à l'égard de la liberté de son pays, Al 59:13.

 

 MORONI, FILS DE MORMON. Voir aussi Livre de Mormon ; Mormon, prophète néphite

 

      Dernier prophète néphite du Livre de Mormon (vers 421 ap. J.-C.). Juste avant sa mort, il remit à son fils Moroni un document historique appelé les plaques de Mormon (Pa v. 1). Moroni termina la compilation des plaques de Mormon. Il ajouta les chapitres 8 et 9 au Livre de Mormon (Mrm 8:1). Il abrégea et ajouta le livre d'Éther (Ét 1:1–2) et ajouta son propre livre appelé Livre de Moroni (Mro 1:1–4). Moroni scella les plaques et les cacha dans la colline de Cumorah (Mrm 8:14 ; Mro 10:2). En 1823, Moroni, ressuscité, fut envoyé révéler le Livre de Mormon à Joseph Smith (JS-H vv. 30–42, 45 ; D&A 27:5). Il instruisit chaque année le jeune prophète, de 1823 à 1827 (JS-H v. 54) et lui remit finalement les plaques en 1827 (JS-H v. 59). Après avoir terminé la traduction, Joseph Smith remit les plaques à Moroni.

 

     Livre de Moroni : Dernier livre du Livre de Mormon. Écrit par le dernier prophète néphite, Moroni.

 

      Les chapitres 1–3 parlent de la destruction finale des Néphites et donnent des instructions sur la façon de conférer le Saint-Esprit et la prêtrise. Les chapitres 4–5 expliquent avec précision comment la Sainte-Cène doit être bénie. Le chapitre 6 résume l'œuvre de l'Église. Les chapitres 7–8 sont des sermons sur les premiers principes de l'Évangile, notamment les enseignements de Mormon sur la foi, l'espérance et la charité et sur la façon de discerner le bien et le mal (Mro 7) et l'explication de Mormon que les petits enfants sont vivants dans le Christ et n'ont pas besoin de baptême (Mro 8). Le chapitre 9 décrit la dépravation de la nation néphite. Le chapitre 10 est le message final de Moroni et montre comment on peut savoir que le Livre de Mormon est vrai (Mro 10:3–5).

 

 MORONIHAH, FILS DU CAPITAINE MORONI

 

      Personnage du Livre de Mormon. Homme juste, chef néphite (vers 60 av. J.-C.).

 

Moroni remet les armées à son fils Moronihah, Al 62:43. Reprend la ville de Zarahemla, Hél 1:33. Amène les Néphites au repentir et reconquiert le pays, Hél 4:14–20.

 

 MORT PHYSIQUE. Voir aussi Chute d'Adam et Ève ; Mortel, état ; Résurrection ; Salut

 

      Séparation du corps et de l'esprit. Avant la chute d'Adam, aucun être vivant sur la terre ne pouvait mourir (2 Né 2:22 ; Moï 6:48). La chute amena la condition mortelle et la mort sur la terre. L'expiation de Jésus-Christ a vaincu la mort de sorte que tout le monde ressuscitera (1 Co 15:21–23). La résurrection est le don gratuit à tous les hommes, qu'ils aient fait le bien ou le mal dans cette vie (Al 11:42–44). On ne subit qu'une seule mort physique, puisqu'une fois qu'on est ressuscité, le corps ne peut plus mourir (Al 11:45).

 

Toute chair périrait soudain, et l'homme rentrerait dans la poussière, Job 34:15. Elle a du prix aux yeux de l'Éternel, la mort de ceux qui l'aiment, Ps 116:15. La poussière retourne à la terre et l'esprit retourne à Dieu, Ec 12:9. La mort est venue par un homme, 1 Co 15:21. Le Seigneur tient les clefs de la mort et du séjour des morts, Ap 1:18. La mort ne sera plus, et il n'y aura plus de deuil, Ap 21:4. La mort est passée sur tous les hommes, 2 Né 9:6, 11 (Al 12:24). Ils ne considérèrent jamais la mort avec terreur, Al 27:28. Alma explique l'état de l'âme entre la mort et la résurrection, Al 40:11. Ceux qui meurent en moi ne goûteront pas la mort, D&A 42:46. Celui dont la mort n'est pas arrêtée sera guéri, D&A 42:48. Je vous éprouverai en tout jusqu'à la mort, D&A 98:14. Tu retourneras à la poussière, Moï 4:25. Adam tomba, et par sa chute la mort est venue, Moï 6:48.

 

 MORT, SECONDE. Voir Mort spirituelle

 

 MORT SPIRITUELLE. Voir aussi Chute d'Adam et Ève ; Damnation ; Diable ; Enfer ; Fils de perdition ; Salut

 

      Fait d'être séparé de Dieu et de son influence ; mourir quant aux choses de la justice. Lucifer et le tiers des armées du ciel connurent la mort spirituelle lorsqu'ils furent chassés du ciel (D&A 29:36–37).

 

      La mort spirituelle fut introduite dans le monde par la chute d'Adam (Moï 6:48). Les mortels, avec leurs pensées, leurs paroles et leurs œuvres mauvaises sont spirituellement morts pendant qu'ils vivent sur la terre (1 Ti 5:6). Grâce à l'expiation de Jésus-Christ et par l'obéissance aux principes et aux ordonnances de l'Évangile, hommes et femmes peuvent devenir purs du péché et vaincre la mort spirituelle.

 

      La mort spirituelle se produit aussi après la mort du corps mortel. Les êtres ressuscités et le diable et ses anges seront tous jugés. Ceux qui se sont volontairement rebellés contre la lumière et la vérité de l'Évangile connaîtront la mort spirituelle. Cette mort est souvent appelée la seconde mort (Al 12:16 ; Hél 14:16–19 ; D&A 76:36–38).

 

Les méchants seront retranchés, Ps 37:9. L'affection de la chair, c'est la mort, Ro 8:6 (2 Né 9:39). Les désirs plongent les hommes dans la ruine et la perdition, 1 Ti 6:9. Le péché produit la mort, Ja 1:15. Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort, Ap 2:11. La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux, Ap 20:6, 12–14. Les méchants, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort, Ap 21:8 (D&A 63:17–18). Les hommes sont libres de choisir la liberté et la vie éternelle ou de choisir la captivité et la mort, 2 Né 2:27(2 Né 10:23 ; Al 29:5 ; Hél 14:30–31). Dieu prépare une voie pour que nous échappions à la mort et à l'enfer, 2 Né 9:10. Dégagez-vous des souffrances de l'enfer, afin de ne pas subir la seconde mort, Jcb 3:11. L'homme naturel est ennemi de Dieu, Mos 3:19. Que le Seigneur vous accorde le repentir, afin que vous ne souffriez pas la seconde mort, Al 13:30. Alma était enserré par les chaînes éternelles de la mort, Al 36:18. Les méchants meurent quant aux choses de la justice, Al 40:26(12:16). La chute a fait tomber sur toute l'humanité une mort spirituelle, Al 42:9(Hél 14:16–18). Lorsque Adam tomba, il devint spirituellement mort, D&A 29:40–41, 44.

 

 MORTEL, ÉTAT. Voir aussi Chute d'Adam et d'Ève ; Corps ; Monde ; Mort physique

 

      Moment entre la naissance et la mort physique. On l'appelle parfois le deuxième état.

 

Le jour où tu en mangeras, tu mourras, Ge 2:16–17 (Moï 3:16–17). À la mort l'esprit retournera à Dieu et le corps à la poussière de la terre, Ec 12:9 (Ge 3:19 ; Moï 4:25). Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, Ro 6:12. Il faut que ce corps mortel revête l'immortalité, 1 Co 15:53 (Én v. 27 ; Mos 16:10 ; Mrm 6:21). L'état de l'homme devint un état d'épreuve, 2 Né 2:21(Al 12:24 ; Al 42:10). Adam tomba pour que les hommes fussent, 2 Né 2:25. Regardez-vous vers l'avenir, et voyez-vous ce corps mortel ressuscité à l'immortalité ? Al 5:15. Cette vie est le moment de se préparer à rencontrer Dieu, Al 34:32. Ne craignez pas la mort ; car votre joie n'est pas pleine en ce monde, D&A 101:36. Ceux qui gardent leur second état auront la gloire, Abr 3:26.

 

 MORTS, SALUT POUR LES. Voir Salut pour les morts

 

 MOSIAH, LES FILS DE. Voir aussi Aaron, fils de Mosiah ; Ammon, fils de Mosiah ; Himni ; Mosiah, fils de Benjamin ; Omner

 

      Personnages du Livre de Mormon. Quatre fils du roi Mosiah qui furent convertis lorsqu'un ange leur apparut et les appela au repentir. Ils s'appelaient Ammon, Aaron, Omner et Himni (Mos 27:34). Ils passèrent quatre ans à prêcher avec succès l'Évangile aux Lamanites. L'histoire de leur ministère chez les Lamanites est rapportée dans le livre d'Alma, chapitres 17 à 26.

 

Précédemment c'étaient des incroyants qui essayaient de détruire l'Église, Mos 27:8–10 (Al 36:6). Ils sont réprimandés par un ange et se repentent, Mos 27:11–12, 18–20. Ils obtiennent la permission de prêcher aux Lamanites, Mos 28:1–7.

 

 MOSIAH, FILS DE BENJAMIN. Voir aussi Benjamin, père de Mosiah ; Mosiah, fils de

 

      Personnage du Livre de Mormon. Roi et prophète néphite. Il suivit l'exemple de justice de son père (Mos 6:4–7). Il traduisit les vingt-quatre plaques contenant les annales des Jarédites (Mos 28:17).

 

     Livre de Mosiah : Livre du Livre de Mormon. Les chapitres 1–6 contiennent le puissant sermon du roi Benjamin à son peuple. L'Esprit du Seigneur touche le cœur du peuple, et il se convertit et ne ressent plus le désir de faire le mal. Les chapitres 7–8 parlent d'un groupe de Néphites qui est allé vivre parmi les Lamanites. Un groupe est envoyé à sa recherche. Ammon, chef du groupe, le découvre et apprend l'histoire de ses épreuves sous l'oppression lamanite. Les chapitres 9–24 décrivent cette oppression et la façon dont les dirigeants - Zénif, Noé et Limhi - vivent parmi les Lamanites. Le texte rapporte aussi le martyre d'un prophète appelé Abinadi. Alma est converti lors du procès de celui-ci. Les chapitres 25–28 racontent la conversion du fils d'Alma et des quatre fils de Mosiah. Au chapitre 29, le roi Mosiah recommande qu'un système de juges remplace les rois. Alma, fils d'Alma, est élu premier grand juge.

 

 MOSIAH, PÈRE DE BENJAMIN. Voir aussi Benjamin, père de Mosiah ; Zarahemla

 

      Personnage du Livre de Mormon. Prophète néphite qui devint roi du peuple de Zarahemla.

 

Averti qu'il doit s'enfuir du pays de Néphi, Om v. 12. Découvre le peuple de Zarahemla, Om vv. 14–15. Fait enseigner sa langue au peuple de Zarahemla, Om v. 18. Nommé roi des peuples unis, Om v. 19. Son fils, Benjamin, règne après sa mort, Om v. 23.

 

 MULEK. Voir aussi Sédécias

 

      Fils du roi Sédécias (vers 580 av. J.-C.). La Bible rapporte que tous les fils de Sédécias furent mis à mort (2 R 25:7), mais le Livre de Mormon précise que Mulek survécut (Hél 8:21).

 

Zarahemla était descendant de Mulek, Mos 25:2. Le peuple de Mulek se joint aux Néphites, Mos 25:13. Le Seigneur amena Mulek dans le pays du nord, Hél 6:10. Tous les fils de Sédécias furent tués à l'exception de Mulek, Hél 8:21.

 

 MURMURER. Voir aussi Rébellion

 

      Protester et se plaindre des desseins, des plans ou des serviteurs de Dieu.

 

Le peuple murmure contre Moïse, Ex 15:23—16:3. Les Juifs murmuraient au sujet de Jésus, Jn 6:41. Laman et Lémuel murmuraient en beaucoup de choses, 1 Né 2:11–12 (1 Né 3:31 ; 17:17). Ne murmure pas à cause des choses que tu n'as pas vues, D&A 25:4.

 

 MUSIQUE. Voir aussi Cantique ; Chanter

 

      Mélodies et rythmes chantés et joués depuis l'aube des temps bibliques pour exprimer la joie, les louanges et le culte (2 S 6:5). Elle peut être une forme de prière. Les psaumes furent probablement chantés sur des mélodies simples et accompagnés par des instruments.

 

Marie, sœur d'Aaron et de Moïse, prit un tambourin et elle et les femmes dansèrent, Ex 15:20. Les Lévites qui étaient chantres avaient des cymbales, des luths et des harpes, et cent vingt sacrificateurs sonnaient des trompettes, 2 Ch 5:12. Jésus et les Douze chantèrent des cantiques après la dernière cène, Mt 26:30. Instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, Col 3:16. Avez-vous ressenti le désir de chanter le cantique de l'amour rédempteur ? Al 5:26. L'âme de Dieu met ses délices dans le chant du cœur ; oui, le chant des justes est une prière, D&A 25:12. Loue le Seigneur par le chant, par la musique et par la danse, D&A 136:28.

 

 MYSTÈRES DE DIEU

 

      Les mystères de Dieu sont des vérités spirituelles qu'on ne peut connaître que par révélation. Dieu révèle ses mystères à ceux qui obéissent à l'Évangile. Certains des mystères de Dieu doivent encore être révélés.

 

Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, Mt 13:11. Quand j'aurais la science de tous les mystères, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien, 1 Co 13:2. Néphi avait une grande connaissance des mystères de Dieu, 1 Né 1:1. Il est donné à beaucoup de connaître les mystères de Dieu, Al 12:9. À celui-là il est donné de connaître les mystères de Dieu, Al 26:22. Ces mystères ne me sont pas encore pleinement révélés, Al 37:11. Il y a beaucoup de mystères que personne ne connaît, si ce n'est Dieu lui-même, Al 40:3. Qu'il est grand le mystère de la piété, D&A 19:10. Si tu le demandes, tu recevras la révélation et tu connaîtras les mystères du royaume, D&A 42:61, 65 (1 Co 2:7, 11–14). Celui qui garde les commandements, les mystères du royaume lui seront donnés, D&A 63:23. Je leur révélerai tous les mystères, D&A 76:7. La plus grande prêtrise détient la clef des mystères, D&A 84:19. À sa venue, le Seigneur révélera des choses cachées que nul ne connaissait, D&A 101:32–33. La Prêtrise de Melchisédek doit avoir le droit de recevoir les mystères du royaume, D&A 107:19.

 

 

 

N

 

NAAMAN. Voir aussi Élisée

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Capitaine de l'armée d'un roi de Syrie. Il était également lépreux. Grâce à la foi d'une servante israélite, il alla en Israël voir le prophète Élisée. Il fut guéri de la lèpre en s'humiliant et en se baignant sept fois dans le Jourdain, comme le prophète Élisée le lui avait dit (2 R 5:1–19 ; Lu 4:27).

 

 NAHUM

 

      Prophète de l'Ancien Testament, originaire de Galilée, qui écrivit ses prophéties entre 642 et 606 av. J.-C.

 

     Livre de Nahum : Le chapitre 1 raconte que la terre sera brûlée à la Seconde Venue et parle de la miséricorde et de la puissance du Seigneur. Le chapitre 2 parle de la destruction de Ninive, qui est la préfiguration de ce qui se passera dans les derniers jours. Le chapitre 3 continue à prédire la destruction et la fin misérable de Ninive.

 

 NAISSANCES, RÉGULATION DES. Voir Régulation des naissances

 

 NAOMI. Voir aussi Ruth

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Femme juste, épouse d'Élimélec (Ru 1:1–4). Élimélec et Naomi emmenèrent leur famille à Moab pour échapper à une famine. Après la mort d'Élimélec et de ses deux fils, Naomi retourna à Bethléhem avec sa belle-fille Ruth.

 

 NATHAN. Voir aussi David

 

      Prophète de l'Ancien Testament à l'époque du roi David. Lorsque David se proposa de construire un temple au Seigneur, le Seigneur commanda à Nathan de lui dire que ce n'était pas à lui de le faire. Nathan réprimanda aussi David pour avoir causé la mort d'Urie, un de ses guerriers, et d'avoir pris Bath-Schéba, la femme de celui-ci (2 S 12:1–15 ; D&A 132:38–39). Avec Nathan, Tsadok oignit roi le fils de David, Salomon (1 R 1:38–39, 45).

 

 NATHANAËL. Voir aussi Barthélemy

 

      Personnage du Nouveau Testament, apôtre du Christ et ami de Philippe (Jn 1:45–51). Il venait de Cana en Galilée (Jn 21:2). Le Christ dit que Nathanaël était un Israélite dans lequel il n'y avait pas de fraude (Jn 1:47). On considère généralement que Barthélemy et lui ne font qu'un (Mt 10:3 ; Mc 3:18 ; Lu 6:14 ; Jn 1:43–45).

 

 NAUVOO (ILLINOIS, U.S.A.)

 

      Ville fondée en 1839 par les saints dans l'État d'Illinois. Elle est située sur le Mississipi à environ trois cents kilomètres en amont de Saint-Louis.

 

      À cause des persécutions subies dans l'État de Missouri, les saints s'éloignèrent d'environ trois cents kilomètres vers le nord-est, traversèrent le Mississipi et rentrèrent en Illinois, où ils rencontrèrent une situation plus favorable. Ils finirent par acheter des terres près du village de Commerce. L'endroit était quasiment un marécage où l'on ne trouvait que quelques bâtiments très simples. Les saints le drainèrent et s'y installèrent. Joseph Smith installa sa famille dans une petite maison de rondins. Le nom Commerce fut transformé en Nauvoo, d'après le mot hébreu signifiant « beau ».

 

Plusieurs sections des Doctrine et Alliances furent enregistrées à Nauvoo (D&A 124–129, 132, 135). Les saints reçurent le commandement d'y construire un temple (D&A 124:26–27). Ils le construisirent et organisèrent des pieux de Sion avant d'être chassés de chez eux en 1846. À la suite de ces persécutions, les saints quittèrent la région et se rendirent dans l'Ouest.

 

 NAZARETH. Voir aussi Jésus-Christ

 

      Village situé au milieu des collines à l'ouest de la mer de Galilée. C'est là que Jésus habita d'abord (Mt 2:23). Il enseigna dans sa synagogue et déclara avoir accompli la prophétie d'Ésaïe 61:1–2 (Mt 13:54–58 ; Mc 6:1–6 ; Lu 4:16–30).

 

 NÉ DE DIEU, NÉ DE NOUVEAU. Voir aussi Baptême, baptiser ; Conversion, converti ; Enfants du Christ ; Engendré ; Fils et filles de Dieu ; Homme naturel

 

      Le fait que l'Esprit de Dieu cause un changement profond dans le cœur d'une personne de sorte qu'elle n'a plus le désir de faire le mal mais désire plutôt rechercher les choses de Dieu.

 

Je mettrai en vous un esprit nouveau, Ez 11:19 (Ez 18:31 ; 36:26). Ceux qui ont cru au nom du Christ sont nés, non du sang, mais de Dieu, Jn 1:12–13. Si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu, Jn 3:3–7. Nous pouvons naître de nouveau par la parole de Dieu, 1 Pi 1:23 (3–23). Quiconque naît de Dieu ne continue pas dans le péché, TJS, 1 Jn 3:9. Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, 1 Jn 5:4. Ceux qui naissent du Christ font alliance avec Dieu, Mos 3:19, 5:2–7. Tous doivent naître de nouveau ; oui, naître de Dieu, Mos 27:25–26 (Al 5:49). Êtes-vous nés spirituellement de Dieu ? Al 5:12–19. Si vous ne naissez pas de nouveau, vous ne pouvez hériter le royaume des cieux, Al 7:14. Quiconque croira en mes paroles, naîtra de moi, oui, d'eau et de l'Esprit, D&A 5:16. Vous devez naître de nouveau dans le royaume des cieux, Moï 6:59.

 

 NEBUCADNETSAR. Voir aussi Babel, Babylone ; Daniel

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Roi de Babylone (604–561 av. J.-C.) qui soumit Juda (2 R 24:1–4) et assiégea Jérusalem (2 R 24:10–11). Le prophète Léhi reçut le commandement de fuir Jérusalem vers 600 av. J.-C. pour éviter d'être emmené en captivité à Babylone (1 Né 1:4–13) lorsque Nebucadnetsar emmena le roi Sédécias et le peuple (2 R 25:1, 8–16, 20–22). Daniel interpréta les songes de Nebucadnetsar (Da 2 ; 4).

 

 NÉHÉMIE

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Notable israélite de Babylone (Lévite ou membre de la tribu de Juda) qui remplissait les fonctions d'échanson à la cour d'Artaxerxès, de qui il obtint l'autorisation royale de reconstruire les murailles de Jérusalem.

 

     Livre de Néhémie : Ce livre est la suite du livre d'Esdras. Il raconte les progrès et les difficultés de l'œuvre à Jérusalem après le retour des Juifs de la captivité babylonienne. Les chapitres 1–7 parlent de la première visite de Néhémie à Jérusalem et de la reconstruction des murailles de la ville face à une forte opposition. Les chapitres 8–10 décrivent les réformes religieuses et sociales que Néhémie essaya de mettre en vigueur. Les chapitres 11–13 donnent la liste de ceux qui étaient dignes et rapportent la consécration de la muraille. Les versets 4–31 du chapitre 13 racontent la seconde visite de Néhémie à Jérusalem après une absence de douze ans.

 

 NÉHOR. Voir aussi Antéchrist ; Intrigues de prêtres

 

      Personnage du Livre de Mormon. Homme méchant. Un des premiers à pratiquer les intrigues de prêtres chez les Néphites. Après avoir donné de faux enseignements et avoir tué Gédéon, il fut exécuté pour ses crimes (Al 1). Ses disciples poursuivirent ses pratiques et ses enseignements pervers longtemps après sa mort.

 

Alma et Amulek furent emprisonnés par un juge selon l'ordre de Néhor, Al 14:14–18. Ceux qui avaient été tués étaient de la confession de Néhor, Al 16:11. Beaucoup étaient selon l'ordre des Néhors, Al 21:4. La majorité de ceux qui tuèrent leurs frères étaient selon l'ordre des Néhors, Al 24:28.

 

 NÉPHI, FILS D'HÉLAMAN. Voir aussi Hélaman, fils d'Hélaman ; Léhi, missionnaire néphite

 

      Personnage du Livre de Mormon. Grand prophète et missionnaire néphite.

 

Fils aîné d'Hélaman, Hél 3:21. Nommé grand juge, Hél 3:37. Avec son frère Léhi, convertit beaucoup de Lamanites à l'Évangile, Hél 5:18–19. Entouré de feu et libéré de prison, Hél 5:20–52. Prie sur la tour de son jardin, Hél 7:6–10. Révèle le meurtre du grand juge, Hél 8:25–28 ; 9:1–38. Reçoit du Seigneur un grand pouvoir, Hél 10:3–11. Demande au Seigneur d'envoyer une famine et de mettre fin à la famine, Hél 11:3–18.

 

 NÉPHI, FILS DE LÉHI. Voir aussi Léhi, père de Néphi ; Néphites

 

      Personnage du Livre de Mormon. Fils de Léhi et de Sariah (1 Né 1:1–4 ; 2:5). Homme juste, il avait une grande foi en la parole de Dieu (1 Né 3:7) et devint un grand prophète, historien et chef de son peuple.

 

Est obéissant et prie avec foi, 1 Né 2:16. Retourne à Jérusalem obtenir les plaques d'airain, 1 Né 3–4. Retourne à Jérusalem amener la famille d'Ismaël dans le désert, 1 Né 7. Reçoit la même vision que Léhi, 1 Né 10:17–22, 11. A la vision de l'avenir de son peuple et du rétablissement de l'Évangile, 1 Né 12–13. Interprète la vision de l'arbre de vie, 1 Né 15:21–36. Brise son arc mais est à même, par la foi, de se procurer de la nourriture, 1 Né 16:18–32. Construit un bateau et se rend dans la terre promise, 1 Né 17–18. Les Néphites et les Lamanites se séparent, 2 Né 5. Rend son témoignage final, 2 Né 33.

 

     Livre de 1 Néphi : Les chapitres 1 à 18:8 traitent essentiellement du départ du prophète Léhi et de sa famille de Jérusalem. Ils traversent le désert jusqu'à atteindre la mer. 1 Né 18:9–23 parle de leur voyage jusqu'à une terre promise, suivant les directives du Seigneur, en dépit de la rébellion de Laman et de Lémuel. Les chapitres 19–22 disent pourquoi Néphi tient des annales (1 Né 6:1–6 ; 19:18): pour persuader tous les hommes de se souvenir du Seigneur, leur Rédempteur. Il cite Ésaïe (1 Né 20–21) et interprète ses messages, dans l'espoir que tous finiront par savoir que Jésus-Christ est leur Sauveur et leur Rédempteur (1 Né 22:12).

 

     Livre de 2 Néphi : Les chapitres 1–4 contiennent les derniers enseignements et les dernières prophéties de Léhi avant sa mort, notamment des bénédictions sur ses fils et leurs descendants. Le chapitre 5 explique pourquoi les Néphites se séparent des Lamanites. Les Néphites construisent un temple, enseignent la loi de Moïse et tiennent des annales. Les chapitres 6–10 contiennent les paroles de Jacob, fils cadet de Néphi. Jacob passe en revue l'histoire de Juda et prophétise sur le Messie. Certaines de ses prophéties sont tirées des écrits du prophète Ésaïe. Aux chapitres 11–33, Néphi note son témoignage du Christ, celui de Jacob, les prophéties sur les derniers jours et plusieurs chapitres du livre d'Ésaïe.

 

     Plaques de Néphi : Voir Plaques

 

 NÉPHI, FILS DE NÉPHI, FILS D'HÉLAMAN. Voir aussi Disciple ; Néphi, fils d'Hélaman

 

      Personnage du Livre de Mormon. Un des douze disciples néphites choisis par le Christ ressuscité (3 Né 1:2–3 ; 19:4). Le prophète prie le Seigneur avec ferveur en faveur de son peuple. Il entend la voix du Seigneur (3 Né 1:11–14). Il reçoit aussi la visite d'anges, chasse les démons, ressuscite son frère et rend un témoignage qui ne peut être contesté (3 Né 7:15–19 ; 19:4). Il tient les annales scripturaires (3 Né 1:2–3).

 

     Livre de 3 Néphi : Livre écrit par Néphi, fils de Néphi, dans le Livre de Mormon. Les chapitres 1–10 montrent l'accomplissement des prophéties concernant la venue du Seigneur. Le signe de la naissance du Christ est donné, le peuple se repent, mais il retourne à la méchanceté. Finalement des tempêtes, des tremblements de terre, des orages violents et une grande destruction signalent la mort du Christ. Les chapitres 11–28 rapportent la venue du Christ en Amérique. C'est la partie centrale du livre de 3 Néphi. Beaucoup de paroles du Christ sont semblables à ses sermons dans la Bible (par exemple Mt 5–7 et 3 Né 12–14). Les chapitres 29–30 sont les paroles de Mormon adressées aux nations modernes.

 

     Livre de 4 Néphi : Ce livre ne contient que 49 versets en un seul chapitre ; néanmoins ils couvrent près de trois cents ans d'histoire néphite (34–321 ap. J.-C.). Plusieurs générations d'écrivains, y compris Néphi, ont contribué aux annales. Les versets 1–19 disent qu'après la visite du Christ ressuscité, tous les Néphites et Lamanites furent convertis à l'Évangile. La paix, l'amour et l'entente régnèrent. Les trois disciples néphites, que le Christ avait autorisés à rester sur la terre jusqu'à sa Seconde Venue (3 Né 28:4–9), instruisirent le peuple. Néphi laissa les annales à son fils Amos. Les versets 19–47 rapportent le ministère d'Amos (84 ans) et celui de son fils Amos (112 ans). En 201 ap. J.-C., l'orgueil commença à causer des problèmes parmi le peuple, qui se divisa en classes et créa de fausses Églises pour obtenir du gain (4 Né 1:24–34).

 

      Les derniers versets de 4 Néphi montrent que le peuple était retourné à la méchanceté (4 Né 1:35–49). En 305 ap. J.-C., Amos, fils d'Amos, mourut, et son frère Ammaron cacha toutes les annales sacrées pour assurer leur préservation. Il les confia plus tard à Mormon, qui écrivit beaucoup d'événements de son époque puis abrégea les annales (Mrm 1:2–4).

 

 NÉPHITES. Voir aussi Lamanites ; Livre de Mormon ; Néphi, fils de Léhi

 

      Groupe de peuples du Livre de Mormon, dont beaucoup étaient descendants du prophète Néphi, fils de Léhi. Ils se séparèrent des Lamanites et furent d'une manière générale plus justes que les Lamanites. Néanmoins ils furent finalement détruits par ceux-ci à cause de leur méchanceté.

 

Les Néphites se séparent des Lamanites, 2 Né 5:5–17. Tous ceux qui n'étaient pas Lamanites étaient Néphites, Jcb 1:13. Ils étaient inspirés par une meilleure cause, Al 43:6–9, 45. Ils n'avaient jamais été plus heureux que du temps de Moroni, Al 50:23. Ils furent sauvés à cause des prières des justes, Al 62:40. Ils commencèrent à dégénérer dans l'incrédulité, Hél 6:34–35. Jésus les instruisit et exerça son ministère parmi eux, 3 Né 11—28:12. Tous furent convertis au Seigneur et eurent tout en commun, 4 Né vv. 2–3. Il n'y avait pas de querelle, l'amour de Dieu demeurait dans leur cœur, et ils étaient le plus heureux des peuples, 4 Né vv. 15–16. Ils commencèrent à être orgueilleux et vains, 4 Né v. 43. Le sang et le carnage se répandirent sur toute la surface du pays, Mrm 2:8. Leur méchanceté augmenta et Mormon refusa de les conduire, Mrm 3:9–11. Tous les Néphites furent tués à l'exception de vingt-quatre, Mrm 6:7–15. Tous les Néphites qui ne voulurent pas renier le Christ furent mis à mort, Mro 1:2. Ils furent détruits à cause de leur méchanceté et de leurs péchés, D&A 3:18. Prenez garde à l'orgueil, de peur de devenir comme les Néphites, D&A 38:39.

 

 NEPHTHALI. Voir aussi Israël ; Jacob, fils d'Isaac

 

      Cinquième des douze fils de Jacob et deuxième enfant de Bilha, servante de Rachel (Ge 30:7–8). Nephthali eut quatre fils (1 Ch 7:13).

 

     Tribu de Nephthali : La bénédiction de Jacob sur Nephthali est rapportée dans Genèse 49:21. La bénédiction de Moïse sur la tribu se trouve dans De 33:23.

 

 NICODÈME. Voir aussi Pharisiens

 

      Personnage du Nouveau Testament. Homme juste, dirigeant des Juifs (probablement membre du sanhédrin) et pharisien (Jn 3:1).

 

Parle à Jésus la nuit, Jn 3:1–21. Défend le Christ devant les pharisiens, Jn 7:50–53. Apporte des épices pour l'ensevelissement de Jésus, Jn 19:39–40.

 

 NINIVE. Voir aussi Assyrie ; Jonas

 

      Capitale de l'Assyrie et, pendant plus de deux cents ans, grand centre commercial sur la rive est du Tigre. Elle tomba lors de la chute de l'empire romain en 606 av. J.-C.

 

Sanchérib, roi d'Assyrie, vivait à Ninive, 2 R 19:36. Jonas est envoyé appeler la ville au repentir, Jon 1:1–2 (3:1–4). Le peuple de Ninive se repent, Jon 3:5–10. Dans son enseignement aux Juifs, le Christ utilise Ninive comme exemple de repentir, Mt 12:41.

 

 NOÉ, PATRIARCHE BIBLIQUE. Voir aussi Arc-en-ciel ; Arche ; Déluge à l'époque de Noé ; Gabriel

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Lémec et dixième patriarche depuis Adam (Ge 5:29–31). Il témoigna du Christ et prêcha le repentir à une génération perverse. Quand le peuple rejeta son message, Dieu lui commanda de construire une arche pour abriter sa famille et tous les animaux, lorsque la terre fut inondée pour détruire les méchants (Ge 6:13–22 ; Moï 8:16–30). Joseph Smith, le prophète, enseigne que Noé est l'ange Gabriel et suit Adam dans la détention des clefs du salut.

 

Il fut sauvé avec ses fils Japhet, Sem et Cham et leurs épouses en construisant une arche sur l'ordre de Dieu, Ge 6–8 (Hé 11:7 ; 1 Pi 3:20). Le Seigneur renouvela avec Noé l'alliance qu'il avait faite avec Hénoc, Ge 9:1–17 (Moï 7:49–52 ; TJS, Ge 9:15, 21–25). Noé fut ordonné à la prêtrise par Metuschélah à l'âge de dix ans, D&A 107:52. Les hommes essayèrent de lui ôter la vie, mais la puissance de Dieu le sauva, Moï 8:18. Il devint un prédicateur de justice et enseigna l'Évangile de Jésus-Christ, Moï 8:19, 23–24 (2 Pi 2:5).

 

 NOÉ, FILS DE ZÉNIF

 

      Méchant roi du Livre de Mormon. Il régnait sur un groupe de Néphites au pays de Néphi.

 

Noé commit beaucoup de péchés, Mos 11:1–15. Il ordonna la mise à mort du prophète Abinadi, Mos 13:1(Mos 17:1, 5–20). Il subit la mort par le feu, Mos 19:20.

 

 NOM DE L'ÉGLISE. Voir Église, nom de l' ; Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours

 

 NOMBRES. Voir aussi Pentateuque

 

      Quatrième livre de l'Ancien Testament. C'est Moïse qui écrivit le livre des Nombres. Il relate l'histoire du voyage d'Israël depuis le mont Sinaï jusqu'aux plaines de Moab à la frontière de Canaan. Un des enseignements les plus importants qu'il donne est que le peuple de Dieu doit agir selon la foi, faisant confiance à ses promesses, s'il veut continuer avec succès. Il raconte le châtiment infligé par Dieu à Israël pour sa désobéissance et donne des renseignements sur les lois israélites. Le nom du livre est dû à l'importance des recensements qui y apparaissent (No 1–2, 26).

 

      Les chapitres 1–10 parlent des préparatifs d'Israël pour le départ du Sinaï. Les chapitres 11–14 décrivent la marche proprement dite, l'envoi des espions en Canaan et le refus d'Israël d'entrer dans la terre promise. Les chapitres 15–19 notent diverses lois et divers événements historiques. Les chapitres 20–36 sont l'histoire de la dernière année du peuple dans le désert.

 

 NOTRE PÈRE. Voir aussi Prière

 

      Prière offerte par le Sauveur pour ses disciples, qui sert de modèle pour toutes les prières (Mt 6:9–13 ; 3 Né 13:9–13).

 

 NOUVEAU TESTAMENT. Voir aussi Bible ; Écritures

 

      Recueil d'écrits inspirés (écrits, à l'origine, en grec) concernant la vie et le ministère de Jésus-Christ, les apôtres et d'autres disciples de Jésus-Christ. Le Nouveau Testament est communément divisé de la façon suivante: les Évangiles, les Actes des apôtres, les épîtres de Paul, les épîtres générales et l'Apocalypse.

 

      Les quatre Évangiles - les livres de Matthieu, Marc, Luc et Jean - sont des récits de la vie du Christ. Le livre des Actes rapporte l'histoire de l'Église et des apôtres, surtout des voyages missionnaires de Paul, après la mort du Christ. Les lettres de Paul donnent des instructions aux dirigeants et aux membres de l'Église. Les autres lettres furent écrites par d'autres apôtres et donnent des instructions supplémentaires aux premiers saints. L'Apocalypse, écrite par l'apôtre Jean, contient surtout des prophéties relatives aux derniers jours.

 

 NOUVELLE ALLIANCE ÉTERNELLE. Voir aussi Alliance

 

      Plénitude de l'Évangile de Jésus-Christ (D&A 66:2). Elle est nouvelle chaque fois qu'elle est révélée de nouveau après une période d'apostasie. Elle est éternelle en ce sens qu'elle est l'alliance de Dieu et qu'elle a existé dans toutes les dispensations de l'Évangile lorsque les hommes ont été disposés à la recevoir. La nouvelle alliance éternelle fut de nouveau révélée aux hommes sur la terre par Jésus-Christ, par l'intermédiaire du prophète Joseph Smith. Elle contient les ordonnances sacrées administrées par l'autorité de la prêtrise, comme le baptême et le mariage au temple, qui pourvoient au salut, à l'immortalité et à la vie éternelle de l'homme. Lorsque les hommes acceptent l'Évangile et promettent de garder les commandements de Dieu, Dieu fait alliance de leur donner les bénédictions de sa nouvelle alliance éternelle.

 

J'établirai mon alliance entre moi et toi, Ge 17:7. Ce sera pour lui l'alliance d'un sacerdoce perpétuel, No 25:13. Le peuple violait les ordonnances, il rompait l'alliance éternelle, És 24:5 (D&A 1:15). Je traiterai avec vous une alliance éternelle, És 55:3 (Jé 32:40). Il y aura une alliance éternelle, Ez 37:26. Le Seigneur fit une alliance nouvelle, et l'ancienne passa, Hé 8:13. Jésus est le médiateur de la nouvelle alliance, Hé 12:24 (D&A 76:69). C'est une nouvelle alliance éternelle, D&A 22:1. J'ai envoyé mon alliance éternelle dans le monde, D&A 45:9(D&A 49:9). Le Seigneur envoya la plénitude de son Évangile, son alliance éternelle, D&A 66:2(133:57). Pour obtenir le plus haut degré du royaume céleste, l'homme doit entrer dans la nouvelle alliance éternelle du mariage, D&A 131:1–2. La nouvelle alliance éternelle fut instituée pour la plénitude de la gloire du Seigneur, D&A 132:6–19.

 

 NOUVELLE JÉRUSALEM

 

      Lieu où les saints se rassembleront et où le Christ régnera personnellement avec eux pendant le millénium. Sion (la nouvelle Jérusalem) sera bâtie sur le continent américain, et la terre sera renouvelée et recevra sa gloire paradisiaque (AF 10). Le nom désigne aussi une ville sainte qui descendra du ciel au commencement du millénium.

 

De Sion sortira la loi, Mi 4:2. Le nom de la ville de mon Dieu est la nouvelle Jérusalem, Ap 3:12. Jean vit la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, Ap 21:1–5. J'établirai ce peuple dans ce pays, et il sera une nouvelle Jérusalem, 3 Né 20:22. Une nouvelle Jérusalem sera bâtie en Amérique, Ét 13:3–6, 10. La nouvelle Jérusalem sera préparée, D&A 42:9, 35, 62–69. Les saints doivent se rassembler et bâtir la nouvelle Jérusalem, D&A 45:63–75. La nouvelle Jérusalem sera bâtie au Missouri, D&A 84:1–5 (57:1–3). L'Agneau se tiendra sur la montagne de Sion et sur la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, D&A 133:56. Mon tabernacle sera appelé Sion, une nouvelle Jérusalem, Moï 7:62.

 

 

 

O

 

OBED. Voir aussi Boaz ; Ruth

 

      Personnage de l'Ancien Testament. Fils de Boaz et de Ruth, et père d'Isaï qui devint père du roi David (Ru 4:13–17, 21–22).

 

 OBÉIR, OBÉISSANCE, OBÉISSANT. Voir aussi Bénédiction, béni, bénir ; Commandements de Dieu ; Écouter ; Joie ; Loi ; Marcher, marcher avec Dieu

 

      Dans un sens spirituel, obéir c'est faire la volonté de Dieu.

 

Noé exécuta tout ce que Dieu lui avait ordonné, Ge 6:22. Abraham obéit au Seigneur, Ge 22:15–18. Nous ferons tout ce que l'Éternel a dit, Ex 24:7. Tu les écouteras donc, Israël, et tu auras soin de les mettre en pratique, De 6:1–3. Aime l'Éternel, ton Dieu, et obéis à sa voix, De 30:20. L'obéissance vaut mieux que les sacrifices, 1 S 15:22. Crains Dieu et observe ses commandements, Ec 12:15. Tout le monde n'entrera pas forcément dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté du Père, Mt 7:21 (3 Né 14:21). Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, Jn 7:17. Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes, Ac 5:29. Enfants, obéissez à vos parents, Ép 6:1 (Col 3:20). J'irai et je ferai ce que le Seigneur a commandé, 1 Né 3:7. J'obéis à la voix de l'Esprit, 1 Né 4:6–18. Si les enfants des hommes gardent les commandements de Dieu, il les nourrit, 1 Né 17:3. Prenez garde d'obéir à l'esprit malin, Mos 2:32–33, 37 (D&A 29:45). Les hommes récoltent leur récompense selon l'esprit auquel ils obéissent, Al 3:26–27. Les hommes doivent faire beaucoup de choses de leur plein gré, D&A 58:26–29. Il n'est pas de chose où l'homme offense autant Dieu qu'en ne confessant pas sa main en tout et en n'obéissant pas à ses commandements, D&A 59:21. Moi, le Seigneur, je suis lié lorsque vous faites ce que je dis, D&A 82:10. Toute âme qui obéit à ma voix verra ma face et saura que je suis, D&A 93:1. Il faut que mon peuple soit châtié jusqu'à ce qu'il apprenne l'obéissance, D&A 105:6. Lorsque nous obtenons une bénédiction quelconque de Dieu, c'est par l'obéissance à cette loi sur laquelle elle repose, D&A 130:21. Adam fut obéissant, Moï 5:5. Nous les mettrons à l'épreuve, pour voir s'ils feront tout ce que le Seigneur leur commandera, Abr 3:25.

 

 ŒIL, YEUX

 

      Dans les Écritures, l'œil est souvent utilisé comme symbole de la capacité de quelqu'un de recevoir la lumière de Dieu. Symboliquement, l'œil d'une personne montre aussi son état spirituel et sa compréhension des choses de Dieu.

 

Les commandements de l'Éternel sont purs, ils éclairent les yeux, Ps 19:9. Les insensés ont des yeux et ne voient pas, Jé 5:21 (Mc 8:18). L'œil est la lampe du corps, Mt 6:22 (Lu 11:34 ; 3 Né 13:22 ; D&A 88:67). Heureux sont vos yeux, parce qu'ils voient, Mt 13:16. Les yeux de votre cœur seront illuminés, Ép 1:17–18. Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, 2 Né 15:21(És 5:21). Ils commencèrent à jeûner, et à prier afin que les yeux du peuple fussent ouverts, Mos 27:22. Satan lui aveugla les yeux, 3 Né 2:2. Nul ne peut avoir le pouvoir d'amener le Livre de Mormon à la lumière, si ce n'est l'œil fixé uniquement sur la gloire de Dieu, Mrm 8:15. Par la puissance de l'Esprit, nos yeux furent ouverts et notre intelligence fut éclairée, D&A 76:12. La lumière vient par l'intermédiaire de celui qui illumine vos yeux, D&A 88:11. Si vous avez l'œil fixé uniquement sur ma gloire, votre corps tout entier sera rempli de lumière, D&A 88:67.

 

 ŒUVRE MISSIONNAIRE. Voir aussi Évangile ; Prêcher

 

      Diffusion de l'Évangile de Jésus-Christ par la parole et par l'exemple.

 

Qu'ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, És 52:7. J'aurai soin moi-même de mes brebis, et j'en ferai la revue, Ez 34:11. Prêchez la bonne nouvelle à toute la création, Mc 16:15 (Mrm 9:22). Les champs sont blancs pour la moisson, Jn 4:35. Comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés ? Ro 10:15. Enseignez-leur la parole de Dieu en toute diligence, Jcb 1:19. Le Seigneur accorde à toutes les nations des gens pour enseigner sa parole, Al 29:8. Afin que l'Évangile soit proclamé par les faibles et les simples, D&A 1:23. Une œuvre merveilleuse est sur le point de se produire, D&A 4:1. Si vous travaillez toute votre vie et m'amenez ne fût-ce qu'une seule âme, comme votre joie sera grande, D&A 18:15. Mes élus entendent ma voix et ne s'endurcissent pas le cœur, D&A 29:7. Vous irez, prêchant mon Évangile, deux par deux, D&A 42:6. De cet endroit, le bruit doit  se répandre, D&A 58:64. Ouvrez la bouche pour proclamer mon Évangile, D&A 71:1. Proclamez la vérité selon les révélations et les commandements, D&A 75:4. Il convient que quiconque a été averti avertisse son prochain, D&A 88:81(38:40–41). Le Seigneur pourvoira aux besoins des familles de ceux qui prêchent l'Évangile, D&A 118:3. Les serviteurs de Dieu s'en iront, D&A 133:38. Quand ils quittent la vie mortelle, les anciens fidèles continuent leurs labeurs, D&A 138:57.

 

 ŒUVRES

 

      Actes d'une personne, bons ou mauvais. Chacun sera jugé selon ses ouvres.

 

Le Seigneur rendra à chacun selon ses ouvres, Pr 24:12. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres, Mt 5:16 (3 Né 12:16). Celui qui fait la volonté de mon Père entrera dans le royaume des cieux, Mt 7:21. La foi sans les œuvres est morte, Ja 2:14–26. Ils doivent être jugés selon leurs œuvres, 1 Né 15:32(Mos 3:24). Nous savons que c'est par la grâce que nous sommes sauvés, après tout ce que nous pouvons faire, 2 Né 25:23. Enseigne-lui à ne jamais se lasser des bonnes œuvres, Al 37:34. Il est requis que les hommes soient jugés selon leurs œuvres, Al 41:3. Vous les reconnaîtrez à leurs œuvres, Mro 7:5 (D&A 18:38). Moi, le Seigneur, je jugerai tous les hommes selon leurs œuvres, D&A 137:9.

 

 OFFENSER

 

      Enfreindre une loi divine, pécher, causer de l'inconfort ou du tort ; également déplaire ou contrarier.

 

Des frères sont plus intraitables qu'une ville forte, Pr 18:19. Si ton Oil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le, Mt 5:29. Si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on le jetât au fond de la mer, Mt 18:6 (D&A 121:19–22). Si ton frère ou ta sœur t'offensent, et s'ils confessent, vous vous réconcilierez, D&A 42:88. Il n'est pas de chose où l'homme offense autant Dieu qu'en ne confessant pas sa main en tout et en n'obéissant pas à ses commandements, D&A 59:21.

 

 OFFICE, OFFICIER. Voir aussi Ordination, ordonner ; Prêtrise

 

      Niveau d'autorité ou de responsabilité dans une organisation, souvent utilisé dans les Écritures pour désigner un poste d'autorité dans la prêtrise ; désigne également les devoirs confiés au poste ou à la personne qui le détient.

 

Tous les membres n'ont pas la même fonction, Ro 12:4. Nous magnifiâmes notre ministère pour le Seigneur, Jcb 1:19. Melchisédek reçut l'office de la haute prêtrise, Al 13:18. L'office du ministère d'anges est d'appeler les hommes au repentir, Mro 7:31. Nul ne doit être ordonné à un office dans l'Église sans le vote de cette branche, D&A 20:65. Que chacun remplisse son office, D&A 84:109. Il y a des présidents ou officiers qui président, issus de ceux qui sont ordonnés aux divers offices de ces deux prêtrises, D&A 107:21. Description des devoirs de ceux qui président sur les offices des collèges de la prêtrise, D&A 107:85–98. Que chacun s'instruise de son devoir et apprenne à remplir l'office auquel il est désigné, D&A 107:99–100. Je vous donne les officiers appartenant à ma prêtrise, D&A 124:123.

 

 OFFRANDE. Voir aussi Aumône ; Dîme ; Entraide ; Jeûne, jeûner ; Sacrifice

 

      Don fait au Seigneur. L'Ancien Testament utilisait souvent ce mot pour désigner les sacrifices ou les holocaustes. L'Église d'aujourd'hui utilise les offrandes de jeûne et d'autres offrandes volontaires (temps, talent, biens) pour aider les pauvres et pour d'autres causes de valeur.

 

Vous me trompez dans les dîmes et les offrandes, Mal 3:8–10. Va d'abord te réconcilier avec ton frère, puis, viens présenter ton offrande, Mt 5:23–24. Offrez votre âme tout entière en offrande au Christ, Om v. 26. Si un homme offre un don sans intention réelle, cela ne lui profite en rien, Mro 7:6. Les clefs de la prêtrise ne seront plus jamais enlevées de la terre, jusqu'à ce que les fils de Lévi fassent de nouveau une offrande au Seigneur selon la justice, D&A 13. En ce jour, le jour du Seigneur, tu offriras tes oblations et tes sacrements au Très-Haut, D&A 59:12. Amenons, nous, l'Église, le peuple, une offrande avec justice au Seigneur, D&A 128:24.

 

 OINDRE, DONNER L'ONCTION. Voir aussi Huile ; Imposition des mains aux malades