Jésus-Christ dans la Perle de grand prix



James R. Harris

 


Article tiré de l'Encyclopédie du mormonisme

(Macmillan Publishing Company, 1992)

Traduction : Marcel Kahne

Source : www.idumea.org

avec autorisation


 

L’ouvrage canonique appelé la Perle de grand prix contient un choix de textes allant d’Adam aux temps présents, notamment des paroles d'Adam, de Hénoc, de Noé, d’Abraham, de Moïse, de Jésus-Christ et de Joseph Smith. Il présente quelque trois cents mentions de Jésus-Christ, notamment des titres tels que le Commencement et la Fin, Fils Bien-aimé, Créateur, Dieu, Jéhovah, Jésus, Jésus-Christ, Roi de Sion, Seigneur, Seigneur Dieu, Messie, Fils unique, Roc du Ciel, Sauveur, Fils et Fils de l'Homme. Une contribution particulière est l’idée que Jésus-Christ a été au centre de toutes les dispensations, d'Adam à Joseph Smith.
 
JÉSUS LE CRÉATEUR. Dans Moïse, chapitres 2 et 3, Jésus est identifié comme le Créateur sous l'égide de Dieu le Père. Le livre d'Abraham ajoute l’éclaircissement que Jésus n'agissait pas seul mais avec un conseil d'esprits intelligents, dont Abraham (Abr. 3:23).
 
LA RÉBELLION DE SATAN. Dans l’état prémortel, le Père a choisi Jésus pour devenir le Fils unique et le Rédempteur. Satan s'est rebellé contre le choix du Père et est devenu l'ennemi juré de Jésus et de tous ceux qui le suivent (Moï. 4:1-4 ; voir aussi Premier état ; Guerre dans le ciel).
 
ADAM ET ÈVE ET LE PLAN DU SALUT. Adam et Ève (Moï. 1:34 ; 4:26 ; 5:5-9) ont été les premiers qui ont été instruits et qui ont accepté le plan du salut du Père sur cette terre. Dieu a commandé à Adam d’offrir les prémices de ses troupeaux. Après bien des jours, un ange du Seigneur lui a demandé pourquoi il faisait des sacrifices. Quand Adam a reconnu qu’il ne savait pas pourquoi, l’ange lui a expliqué : « C'est une similitude du sacrifice du Fils unique du Père, qui est plein de grâce et de vérité… Ce jour-là, le Saint-Esprit, qui rend témoignage du Père et du Fils, descendit sur Adam, disant : Je suis le Fils unique du Père, depuis le commencement, dorénavant et à jamais, afin que de même que tu es tombé, tu puisses être racheté, ainsi que toute l'humanité, tous ceux qui le veulent » (Moïse 5:7-9).
 
L'expiation de Jésus-Christ s'est appliquée à l'humanité dès le commencement. Adam croyait en l'avènement du Christ, fut baptisé en son nom et reçut le don du Saint-Esprit et les clefs de la prêtrise d'une dispensation (Moï. 6:51-68 ; D&A 107:41-42).

HÉNOC, UN TÉMOIN DU FILS DE L'HOMME. Hénoc a prêché la foi en Jésus-Christ, le repentir, le baptême, la réception du don du Saint-Esprit, la progression dans la connaissance de Dieu, la justification et la sanctification, le tout pouvant être réalisé par le sang expiatoire du Christ (Moï. 6:46-62).
 
Hénoc était un prophète témoin du Seigneur Jésus-Christ et savait que Jésus était le Dieu des prophètes antiques, le Rédempteur et Sauveur, le Fils de « l’Homme de sainteté » qui est Dieu le Père. Il eut la vision de l’avènement du Sauveur au midi des temps, de sa crucifixion et de son ascension triomphale vers le Père (Moïse 7:47, 53, 55). Hénoc le voyant (Moï. 6:36) a vu aussi l’avènement du « Fils de l'Homme, dans les derniers jours, pour demeurer sur la terre dans la justice pendant mille ans » (Moï. 7:65).
 
NOÉ, PRÉDICATEUR DE LA DÉLIVRANCE PAR LE CHRIST. Noé a supplié le peuple disant : « Croyez, repentez-vous de vos péchés et soyez baptisés au nom de Jésus-Christ, le Fils de Dieu, tout comme nos pères, et vous recevrez le Saint-Esprit, afin que tout vous soit manifesté ; si vous ne le faites pas, les flots viendront sur vous » (Moï. 8:24).
 
ABRAHAM. Abraham a été visité par Jéhovah (Abr. 1:16) et l'a connu comme quelqu’un « qui était semblable à Dieu », le Créateur, le Fils de l'Homme et l'adversaire de Satan (Abr. 3:24-28).
 
MOÏSE, LIBÉRATEUR ET PRÉFIGURATION DU CHRIST. Après avoir été mis à l’épreuve par un affrontement avec le diable et s’être tenu deux fois en la présence de Dieu (Moï. 1:2-39), Moïse entend : « Et maintenant, Moïse, mon fils, je vais te parler de cette terre sur laquelle tu te tiens, et tu écriras les choses que je vais te dire » (Moï. 1:40). Il lui est également dit qu’il est à « l’image » du Fils unique, le Sauveur, qui est plein de grâce et de vérité (Moï. 1:6). Quand Moïse doit affronter les puissances des ténèbres, il demande à Dieu la force et, au nom du Fils unique, commande à Satan de s’éloigner (Moï. 1:20-22). Moïse a servi Dieu d'Israël, qu'il savait être le Messie, le Fils unique, le Sauveur et le Créateur de « mondes sans nombre » (Moï. 1:32-33).
 
MATTHIEU, HISTORIEN DU MINISTÈRE DU SEIGNEUR. Dans un discours à ses disciples trois jours avant sa crucifixion, Jésus leur a donné des conseils sur la façon de survivre à la destruction proche de Jérusalem et comment les futurs disciples devraient survivre à une dévastation similaire qui se produirait dans les derniers jours comme prélude à sa seconde venue (Mt. 24). La traduction de ce discours par Joseph Smith est présentée sous le titre Joseph Smith–Matthieu.
 
JOSEPH SMITH. Le prophète Joseph Smith a appris par expérience divine qu'il y a un Sauveur, qui est Fils, et un Dieu qui est Père. Ceci il l’a appris lors de sa Première Vision quand une colonne de lumière est apparue « plus brillante que le soleil » et est descendue sur lui. Dans cette lumière il a vu « deux Personnage dont l’éclat et la gloire défient toute description, et qui se tenaient au-dessus de [lui] dans les airs. L'un d'eux [lui] parla, [l’]appelant par [son] nom, et dit, en [lui] montrant l’autre : ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le ! » Dans cette vision, Joseph Smith a parlé au Père et au Seigneur Jésus-Christ (JS–H 1:15-17). Le prophète devait écrire plus tard : « J'avais réellement vu une lumière, et au milieu de cette lumière, je vis deux Personnages, et ils me parlèrent réellement ; et quoique je fusse haï et persécuté pour avoir dit que j'avais eu cette vision, cependant c'était la vérité » (JS–H 1:25).
 
Dans les articles de foi, Joseph Smith a déclaré la position de Jésus comme membre de la Divinité, a énoncé les premiers principes de l'Évangile de Jésus-Christ et a affirmé que le Christ viendra un jour régner personnellement sur la terre.


Bibliographie


Peterson, H. Donl. The Pearl of Great Price : A History and Commentary, p. 20, 74-75. Salt Lake City, 1987.