Comment peut-on concilier ces deux affirmations :
« D'éternité en éternité tu es Dieu » (Psaumes 90:2) et « Ce que l'homme est, Dieu le fut ; ce que Dieu est, l'homme peut le devenir »
(Lorenzo Snow, Biography and Family Records of Lorenzo Snow, p. 46).



Joseph Fielding Smith



« D'éternité en éternité » signifie de l'éternité passée à l'éternité future en ce qui concerne l'intelligence de l'homme, depuis la préexistence en passant par la vie temporelle (mortelle) jusqu'à l'éternité qui suit la résurrection.

Le Christ est notre frère aîné

Nous acceptons Jésus-Christ comme Dieu - le Fils unique du Père dans la chair, et le premier engendré dans l'Esprit. Il est donc notre frère aîné, car nous sommes, nous aussi, les enfants de Dieu (voir Jean 20:17 ; Actes 17:26-29).

Nous aussi nous pouvons recevoir la plénitude

Le Père nous a promis que si nous sommes obéissants à ses commandements, nous avancerons ligne par ligne et précepte par précepte jusqu'à ce que nous recevions la plénitude et devenions fils et filles de Dieu. Si nous devenons fils de Dieu par l'obéissance à l'Évangile, alors nous serons semblables à lui. Donc il était comme nous sommes, nous pouvons devenir comme il est, et c'est là parole d'Écriture.

Présentons quelques passages de l’Écriture qui montrent que ceux qui sont fidèles à garder ses commandements deviendront aussi fils de Dieu et auront droit aux bénédictions de la plénitude du royaume du Père.

Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu.

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur » (1 Jean 3:1-4).

« Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions : Abba ! Père ! L'Esprit lui-même rend témoignage à notre Esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et co-héritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui » (Romains 8:13-17).

« Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu et il sera mon fils » (Apocalypse 21:7).

Autres preuves scripturales

Les passages que je viens de citer sont tirés de la Bible. Il y en a beaucoup d'autres dans les révélations données au prophète Joseph Smith qui confirment cette doctrine et cadrent parfaitement avec celles de la Bible.

Le Seigneur révéla au prophète Joseph Smith beaucoup de choses relatives au salut et à l'exaltation de l'homme qui pendant les siècles de ténèbres furent perdues au monde, mais qui sont d'une importance capitale pour tous ceux qui recherchent les bénédictions de la vie éternelle. Parmi ces révélations je cite :

« qui vainquent par la foi et sont scellés par le Saint-Esprit de promesse que le Père répand sur tous ceux qui sont justes et fidèles.

« Ce sont ceux qui sont l'Église du Premier-né.

« Ce sont ceux entre les mains desquels le Père a tout remis.

« Ce sont ceux qui sont prêtres et rois, qui ont reçu de sa plénitude et de sa gloire,

« et sont prêtres du Très-Haut, selon l'ordre de Melchisédek, qui était selon l'ordre d'Hénoc, qui était selon l'ordre du Fils unique.

« C'est pourquoi, comme il est écrit, ils sont dieux, oui, les fils de Dieu.

« C'est pourquoi tout est à eux, que ce soit la vie ou la mort, les choses qui sont présentes ou les choses qui sont à venir, tout est à eux, et ils sont au Christ, et le Christ est à Dieu.

« Et ils vaincront tout » (D&A 76:53-60).

« Et tous ceux qui reçoivent cette prêtrise me reçoivent, dit le Seigneur ;

« car celui qui reçoit mes serviteurs me reçoit ;

« et celui qui me reçoit reçoit mon Père ;

« et celui qui reçoit mon Père, reçoit le royaume de mon Père ; c'est pourquoi tout ce que mon Père a lui sera donné.

« Et cela se fait selon le serment et l'alliance qui appartiennent à la prêtrise » (D&A 84:35-39).

Le Sauveur traversa les épreuves de la mortalité

Nous apprenons par ces Écritures et beaucoup d'autres qui ont été révélées pour notre connaissance, notre obéissance et notre exaltation, que Jésus-Christ a passé par toutes les vicissitudes, toutes les tentations et toutes les épreuves de la vie mortelle exactement comme nous le faisons.

Quand il est né, c'était un bébé impuissant. Il fallut le nourrir et l'enseigner. « Il croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes » (Luc 2:52) tout comme nous devons le faire en gardant les commandements de Dieu. En outre, nous découvrons que les promesses de l'exaltation de devenir cohéritiers avec lui, de devenir fils de Dieu, d’hériter la plénitude au royaume du Père, sera notre récompense, et nous devons devenir semblables à lui. Par conséquent, nous pouvons recevoir de sa plénitude.


Joseph Fielding Smith, Questions et réponse sur l'Évangile, 1972, tiré de Improvement Era de 1953 à 1970, rubrique « Votre question »)