La Seconde Venue



QUESTION : Où reviendra le Seigneur ?

RÉPONSE de Arthur R. Bassett, professeur-adjoint de Lettres à l’université Brigham Young


Nous ne possédons pas tous les détails au sujet de la seconde venue du Sauveur. Il a cependant souligné les événements principaux qui amèneront l’établissement de son règne de mille ans. Il ressort clairement de cet aperçu qu’avant sa seconde venue, le Maître apparaîtra à d’autres occasions.

Quelques apparitions préliminaires se sont déjà produites. La première fut au prophète Joseph Smith dans le bosquet sacré. Le Sauveur apparut aussi le 3 avril 1836 après la dédicace du temple de Kirtland (voir D&A 110:1-10).

La prochaine apparition du Sauveur dont il est fait état semble être celle qui se passera lors d’un rassemblement de dirigeants de la prêtrise à Adam-ondi-Ahman, dans l’État du Missouri. Voici comment le prophète Joseph Smith décrit cette conférence à laquelle participeront toutes les époques de la terre :

« Daniel, en son chapitre sept, parle de l’Ancien des jours ; il entend par là l’homme le plus ancien, notre père Adam, Michel ; il réunira ses enfants et tiendra un conseil avec eux pour les préparer pour la venue du Fils de l’homme.

« Il (Adam) est le père de la famille humaine et préside sur les esprits de tous les hommes, et tous ceux qui ont eu les clefs doivent se tenir devant lui dans ce grand conseil. Ceci peut se produire avant que certains d’entre nous quittent cette vie. Le Fils de l’homme se tient devant lui et la gloire et la domination lui sont données.

« Adam remet son intendance au Christ, ce qui lui fut remis comme détenteur des clefs de l’univers, mais conserve sa place de chef de la famille humaine. » (Enseignements du prophète Joseph Smith, page 125)

Par cette action, le Christ redevient le dirigeant légal du monde. Il en devient réellement le dirigeant en exerçant un pouvoir. Apparemment, ce pouvoir commence par être prouvé lors d’une bataille à Jérusalem alors qu’il arrive comme le Messie dans la nation juive, si longtemps attendu. Voici comment le prophète Zacharie parle de cet événement :

« Je regrouperai toutes les nations à Jérusalem pour le combat ; la ville sera prise, les maisons seront mises à sac et les femmes violées ; la moitié de la ville partira en déportation, mais le restant du peuple ne sera pas retranché de la ville.

« L’Éternel sortira et combattra ces nations, comme au jour où il combat, au jour de la bataille. Ses pieds se placeront en ce jour-là sur le mont des Oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ; le mont des Oliviers se fendra par le milieu, vers l’est et vers l’ouest, en une très grande vallée » (Zacharie 14:2-4).

Lorsque les Juifs se seront enfuis dans cette vallée et que la colère du Seigneur se sera déversée sur les méchants, les dirigeants juifs remarqueront les marques de la crucifixion sur le corps du Seigneur et le reconnaîtront en tant que le Christ historique (voir Zacharie 13:6 ; voir aussi D&A 45:51-53).

Tout ceci prépare le moment que l’on appelle d’habitude la Seconde Venue, une apparition qui sera pleine de majesté et qui touchera le monde entier. Mais je ne connais pas de référence faite à l’endroit précis de ce retour en tant que nom de ville ou point géographique.

Ceux qui parlent de cet événement ont été plus frappés de la majesté de l’événement : l’inauguration du règne millénaire, Satan lié, la destruction des méchants, la résurrection des justes, le retour de la ville d’Énoch. Tous ces événements semblent avoir la faveur des scribes par rapport au lieu même.

Nous avons de bonnes raisons de penser qu’à ce moment-là, sa visite concernera soit la Jérusalem de l’antiquité, soit la nouvelle Jérusalem du Nouveau Monde, ou les deux puisque ces deux villes seront les capitales du royaume millénaire.

Nous n’avons pas non plus beaucoup de renseignements concernant les déplacements du Sauveur pendant le millénium. Cette brève déclaration du prophète Joseph Smith semble être tout ce que nous en savons :

« Le Christ et les saints ressuscités régneront sur la terre, mais ne demeureront pas sur la terre, la visiteront quand il leur plaîra ou quand nécessaire pour la gouverner. » (Enseignements du prophète Joseph Smith, page 216)


Source : L'Étoile, mars 1984, p. 13-14