Comment tirer le meilleur parti de la télévision ?


Jeanene R. Flake


II y a des années que les gens se plaignent de l'influence néfaste que la télévision exerce sur la société, et sur la famille en particulier. Mais il ne doit pas nécessairement en être ainsi. La télévision peut être un instrument de grande valeur si on sait s’en servir.

Voici ce que nous pouvons faire pour nous assurer qu’elle exerce une influence positive sur notre famille :

Sélectionnons nos programmes. À la conférence générale d’avril 1989, Russell M. Ballard du Conseil des Douze a dit : « Nous devons nous efforcer de changer les tendances corrompues et immorales de la télévision et de la société en interdisant à ce qui est choquant et dégradant d'accéder à notre foyer » (L'Étoile, juillet 1989, p. 74).

La mesure la plus importante a prendre pour tirer le meilleur parti de la télévision est de fixer des règles délimitant ce que l'on peut regarder. Évitons d’allumer la télévision juste pour voir ce qu’on y passe. Nous devons, nous et nos enfants, avoir à l’esprit un choix d’émissions avant de nous asseoir pour regarder. Consultons un programme de télévision et les critiques qui nous aident à évaluer la nature et le contenu de l’émission. Et lorsqu’elle est terminée, éteignons la télévision.

Limitons la quantité de temps que notre famille passe à regarder la télévision. Notons pendant une semaine combien de temps chaque membre de la famille y consacre et combien de temps il consacre à d’autres activités. Ensuite, analysons les résultats en famille. Exprimons nos préoccupations et la nécessité éventuelle de changer quelque chose.

Pendant cette discussion, spécifions le temps quotidien que nous passerons devant la télévision, ainsi que les moments ou la famille n'allumera pas la télévision : par exemple avant le petit déjeuner, avant que les devoirs ne soient terminés ou les soirs de semaine. En outre, aidons chaque enfant à faire une liste d’activités qu’il peut faire au lieu de regarder la télévision.

Éteignons la télévision lorsque les émissions sont inconvenantes. Apprenons à nos enfants à faire la distinction entre ce qui est convenable et ce qui ne l'est pas. On traite de plus en plus de sujets inconvenants et on passe de plus en plus de scènes inconvenantes. Si une scène inconvenante apparaît, éteignons puis parlons avec nos enfants de ses effets nocifs sur l’esprit du spectateur.

Encourageons tous les membres de la famille à regarder des émissions de qualité. Si les parents regardent en priorité des choses saines et éducatives, les enfants apprennent souvent à faire de même. Les parents doivent donner l'exemple. Dans son discours de conférence, frère Ballard parle de mettre au programme des choses positives, comme les nouvelles locales et mondiales, les documentaires géographiques et historiques, les émissions culturelles : théâtre, danse, musique et les émissions sur les civilisations du monde (voir L'Étoile, juillet 1989, p. 72).

Une façon d’aider nos enfants à apprendre à faire de bons choix est de leur demander de citer plusieurs de leurs émissions préférées. Ensuite demandons-leur de classer les émissions selon le type de spectacle dont il s’agit : bandes dessinées, comédies, sports, science fiction, nouvelles et ainsi de suite. Si nous constatons que la sélection est très restreinte, examinons ensemble les programmes de télévision et proposons quelques émissions qui permettront à nos enfants de voir d’autres genres.

Regardons et commentons les émissions avec nos enfants. Beaucoup de gens pensent que la télévision n'est qu’un moyen de se distraire, un moyen de se détendre ou d’échapper aux soucis du moment, pas quelque chose qui appelle la réflexion. Mais les recherches montrent qu’il est très efficace d’instruire les enfants pendant qu’ils regardent la télévision, surtout entre six et douze ans. Les questions posées et les réponses données au cours d’une émission ont un plus grand impact sur eux que celles dont on traite avant ou après.

Voici quelques questions que nous pouvons poser à notre enfant : « De quoi ça va parler, à ton avis ? » « Est-ce que tu as déjà vu quelque chose comme ça ? » « Quelle sorte de personnage est-ce ? » « À ton avis, comment l’histoire va-t-elle se terminer ? » « Est-ce qu’il t’est arrivé de ressentir la même chose que le personnage ? »

Aidons les enfants à apprendre à regarder de façon critique. Utilisons la télévision comme instrument de formation. Nous pouvons, par exemple, leur enseigner à découvrir les diverses solutions à des conflits et les conséquences que chacune entraînerait. Demandons, par exemple : « Quel est le problème du personnage ? » « Qu’est-ce qu’il pourrait faire ? « Qu’est-ce qui va arriver s’il le fait ? » « Quelle serait la meilleure solution, et pourquoi ? »

Parlons des valeurs. La télévision présente des émissions sur toute sorte de sujet. Si nous estimons que les valeurs que l'on décrit ne sont pas correctes, éteignons le poste et expliquons à nos enfants pourquoi nous l’avons éteint. Lors des spectacles que nous décidons de regarder, discutons du comportement d’un apersonnage ou du sujet. Cela nous aide à découvrir ce que nos enfants pensent de certaines questions et nous donne l’occasion de leur enseigner les valeurs évangéliques. Faisons-leur un compliment quand ils sont d’accord avec les comportements conformes à l’Évangile et aidons-les à voir comment ils peuvent appliquer ces valeurs à leur vie.

Combattons la violence. Encourageons les enfants à regarder des émissions dans lesquelles les personnages s’entraident et veillent les uns sur les autres. Les études ont montré que ce genre d’émission exerce une influence positive sur les enfants.

Si une émission se révèle excessivement violente, éteignons et discutons du problème avec l’enfant : « Qu’est-ce qui a poussé les personnages à commettre cet acte de violence ? » « Est-ce que dans la vie réelle on réagirait autrement ? » « Comment pourrait-on résoudre le conflit sans violence ? » Veillons à faire ressortir les conséquences pénibles de la violence aussi bien que les effets nocifs de la violence sur le spectateur.

Utilisons la télévision comme tremplin vers la lecture. Les enfants lisent lorsque leur intérêt est éveillé. Encourageons-les à regarder des émissions éducatives, puis faisons des recherches supplémentaires sur le sujet en question ou sur un autre sujet mentionné dans l’émission.

Ayons notre propre philosophie de la télévision. Ayons suffisamment de maturité pour savoir que parfois il n’y a rien de bon à regarder. II y a beaucoup de passe-temps et d’intérêts auxquels nous pouvons vous livrer, nous et notre famille, pendant notre temps libre. Bien souvent, la télévision devrait être très bas dans notre liste de choses à faire. Regarder de mauvaises émissions n’apporte rien de bon. Apprenons à regarder celles qui soutiennent les valeurs évangéliques.

La télévision a un impact puissant et immédiat sur les spectateurs, et elle peut transmettre beaucoup d’informations utiles. Plutôt que de la condamner intégralement, utilisons l’intérêt que nos enfants ont pour elle pour stimuler leur capacité analytique et promouvoir leur éducation.

(L'Étoile, février 1992, p. 22-24)