Un ange et un Évangile

 

 

Marc-Olivier R.

 

 

 

  

     L'histoire de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours commence en 1820 par l’expérience spirituelle d’un homme du nom de Joseph Smith, expérience au cours de laquelle le Père et le Fils lui apparaissent, alors qu'il n'a que quatorze ans. En 1823, un autre événement de taille survient : alors qu'il prie pour le pardon de ses péchés, une lumière apparaît dans sa chambre et s'accroît « jusqu'à ce que la chambre [soit] plus claire qu'à l'heure de midi » (Joseph Smith, Histoire, 1:30). Un personnage apparaît - un ange, en l'occurrence - habillé d'une « tunique ample de la plus exquise blancheur » (Joseph Smith, Histoire, 1:31). Joseph précise :

 

      Non seulement sa tunique était extrêmement blanche, mais toute sa personne était glorieuse au-delà de toute description, et son visage était véritablement comme l'éclair. La chambre était extraordinairement claire, mais pas aussi brillante que dans le voisinage immédiat de sa personne. (Joseph Smith, Histoire, 1:32)

 

     Cet ange s'appelle Moroni. Quatre ans plus tard, Moroni remet à Joseph les plaques d'or sur lesquelles est gravé le Livre de Mormon que Joseph sera chargé de traduire par inspiration et révélation.

 

     Lorsque nous mentionnons le Livre de Mormon, nos détracteurs nous reprochent d’annoncer « un autre Évangile » que celui du Christ, selon les paroles de Paul aux Galates :

 

      Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! (Galates 1:8)

 

     Nos détracteurs se plaisent à faire un lien direct non seulement entre Galates 1:8 et l'ange Moroni, mais également entre ce dernier et l’ange décrit en 2 Corinthiens 11:14, à savoir Satan qui se déguise en « ange de lumière ». Ils prétendent également que le Livre de Mormon est un « autre » Évangile.

 

     Un raisonnement qui s'avère inapproprié lorsqu’on considère ce qui suit :

 

      1. Paul ne dit pas en Galates 1:8 que si un ange de lumière apparaît et annonce l'Évangile il s'agit nécessairement du diable. Si nous devons comprendre que tout ange de lumière chargé d'une prédication est un démon, voire Satan lui-même, alors nous devons nécessairement conclure que tous les anges, tant du Nouveau Testament que de l'Ancien, sont potentiellement des ministres du royaume des ténèbres. En Daniel 8:15-26, l'ange Gabriel apparaît à Daniel, l'enseigne et lui explique la vision qui s'étend devant lui ; en Apocalypse 19:10, on voit l'apôtre Jean qui commence à adorer un ange - ce dernier l'en empêche et continue de l'enseigner. Ce ne sont là que deux exemples parmi des dizaines d'autres. Pourtant, il ne viendrait à l'idée de personne de considérer ces deux cas comme des artifices du diable.

 

      2. Les détracteurs mettent l’accent sur le fait que l'autre Évangile serait annoncé par « un ange ». Or, ce n'est pas le message central de Paul. Le thème de Galates 1:6-9 n'est pas le messager céleste, mais « un autre Évangile » auquel les Galates s'attachent si facilement. Ce que dit Paul notamment en Galates 1:6-7, c'est qu'il est étonnant qu'après avoir embrassé la Bonne Nouvelle en Christ, tant de convertis se soient détournés de la vérité pour rejoindre ceux qui veulent « renverser l'Évangile du Christ » (Galates 1:7). L'allusion à un ange est tout à fait secondaire : il condamne fermement tout être, céleste ou terrestre, qui viendrait enseigner quelque chose de contraire à la doctrine du Christ.

 

      3. Étymologiquement parlant, Évangile signifie « Bonne Nouvelle ». « L'Évangile », tel que Paul et les autres apôtres l'entendent dans les Saintes Écritures, ne fait nullement référence à un livre (la Bible). La Bonne Nouvelle, l'Évangile, c'est que Christ est mort pour nos péchés, qu'il est ressuscité, et que par sa grâce nous pouvons être sauvés. Voilà ce qu'est l'Évangile ! Or, quel est le message du Livre de Mormon ? Il est de « convaincre Juif et Gentil que Jésus est le Christ » (page de titre du Livre de Mormon) afin que, comme le rappelle Néphi, tous les hommes « sachent vers quelle source ils peuvent se tourner pour obtenir la rémission de leurs péchés » (2 Néphi 25:26). Le Livre de Mormon est-il donc « un autre Évangile » ? Ne témoigne-t-il pas avant toute chose du Christ ? Quiconque l'a lu a très vite remarqué que son thème central est le Sauveur, le Fils de Dieu, son oeuvre et sa doctrine, et qu’il ne s’agit pas d’un « autre » Évangile, mais de la même Bonne Nouvelle que dans la Bible.

 

     Nous voyons ainsi que Galates 1:8 ne s’applique guère à Moroni et au Livre de Mormon. S'il fallait apparenter la parution du Livre de Mormon à une Écriture biblique, ce serait à celle-ci :

 

      Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un Évangile éternel, pour l'annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue, et à tout peuple.

 

      Il disait d'une voix forte : Craignez Dieu, et donnez-lui gloire, car l'heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, et la terre, et la mer, et les sources d'eaux. (Apocalypse 14:6-7)

 

     « Un Évangile éternel » peut faire référence à un support écrit, puisque l'ange semble le posséder. Ensuite cet Évangile est annoncé pour la fin des temps, dans de nombreuses langues, et doit être transmis à de nombreuses nations, ce qui décrit bien le Livre de Mormon.

  

 

Note : Sauf indication contraire, les citations bibliques sont tirées de la traduction de Louis Segond, version 1910 

 

Première parution : 13 décembre 2003

Mise à jour : 7 mai 2004

 

Copyright © 2003 Marc-Olivier R., tous droits réservés.