La dotation du temple



Alma P. Burton 



 
Une dotation est généralement un cadeau, mais dans un sens spécialisé, c'est un ensemble d’instructions, d’ordonnances et d’alliances donné seulement dans les temples consacrés de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours [les mots « doter, dotation » n’apparaissent pas dans la version Segond où ils sont remplacés par des verbes exprimant l’idée équivalente d’être habillé, revêtu, doté d’attributs]. Le Christ commande à ses apôtres de rester à Jérusalem « jusqu’à ce [qu’ils soient] revêtus de la puissance d’en haut » (Luc 24:49), une promesse accomplie, au moins en partie, le jour de la Pentecôte (Ac. 2). À l’époque moderne, une révélation semblable a été donnée : « Je vous ai donné le commandement de bâtir une maison, maison dans laquelle j'ai dessein de doter du pouvoir d'en haut ceux que j'ai élus. Car telle est la promesse que le Père vous fait ; c'est pourquoi, je vous commande de demeurer, comme mes apôtres à Jérusalem » (D&C 95:8-9).
 
Bien qu'il y ait eu des déversements spirituels préliminaires et préparatoires sur les saints des derniers jours en Ohio et au Missouri, la Dotation dans son plein sens ne sera reçue qu’à l’époque du temple de Nauvoo. Quand, en 1842, il introduisit les ordonnances du temple à Nauvoo, le prophète Joseph Smith enseigna qu’elles « concernaient les choses spirituelles et ne devaient être reçues que par ceux qui étaient tournés vers les choses spirituelles » (EPJS, p. 191). La dotation était nécessaire, dit-il, pour organiser complètement l'Église, afin que les saints soient organisés selon les lois de Dieu, et, comme demandé dans la prière de consécration du temple de Kirtland, qu’ils « se préparent à recevoir tout ce qui est nécessaire » (D&C 109:15). La Dotation avait pour but de donner « une vue globale de notre situation et de nos rapports véritables avec Dieu » (EPJS, p. 262), de « préparer les disciples pour leurs missions auprès du monde » (p. 221), d’empêcher d’être « vaincus par ces maux » (p. 209), de leur permettre de « s’assurer la plénitude des bénédictions qui ont été préparées pour l’Église du Premier-né » (p. 191).
 
La Dotation de « pouvoir d’en haut » dans les temples modernes a quatre aspects principaux. Tout d'abord il y a l'ordonnance préparatoire, des ablutions et une onction cérémonielles, après quoi l’usager du temple met le vêtement sacré du temple.
 
Vient ensuite une série d’instructions sous forme d’exposés et de représentations. Ceux-ci comportent le récit des événements les plus importants de la Création, une description figurée de l'arrivée d'Adam et Ève et de tous les hommes et femmes, de l'entrée d'Adam et Ève dans le jardin d'Éden, de l'expulsion hors du jardin, de leur situation dans le monde et de leur réception du plan du salut conduisant au retour en la présence de Dieu (Talmage, p. 83-84). Les instructions de la Dotation utilisent toutes les facultés humaines pour que la signification de l'Évangile soit éclaircie par l'art, le théâtre et les symboles. Tous les participants portent la robe blanche du temple symbolisant la pureté et l'égalité de toutes les personnes devant Dieu le Père et son Fils Jésus-Christ. Le temple devient une maison de révélation par laquelle on est instruit plus parfaitement « en théorie, en principe et en doctrine » (D&A 97:14). « Le caractère complet de ce tour d’horizon et de cette explication du plan de l’Évangile fait du culte du temple l’une des méthodes les plus efficaces de rafraîchir la mémoire concernant la totalité de la structure de l'Évangile » (Widtsoe, 1986, p. 5).
 
Troisièmement, il y a la conclusion d’alliances. On voit dans la Dotation du temple l’épanouissement ou l’apogée des alliances contractées au baptême. Les alliances du temple donnent des « tests permettant de voir la disposition et la capacité de pratiquer la justice » (Widtsoe, p. 335). EIles comportent « l’engagement et la promesse d'observer la loi de la vertu la plus stricte et de la chasteté, d’être charitable, bienveillant, tolérant et pur ; de consacrer ses talents et ses moyens matériels à la propagation de la vérité et au progrès [du genre humain], de rester dévoué à la cause de la vérité, et de chercher à contribuer de toutes les manières possibles aux grands préparatifs faits en vue que la terre puisse recevoir… Jésus-Christ » (Talmage, p. 101). On promet également de garder sacrées ces alliances et de ne pas « prend[re] les choses sacrées à la légère » (D&C 6:12).
 
Quatrièmement, il y a le sentiment de la présence divine. Dans la prière de consécration du temple de Kirtland, le prophète Joseph Smith demande « que tous ceux qui passeront le seuil de la maison du Seigneur sentent ta puissance et se sentent contraints de reconnaître que tu l'as sanctifiée et qu'elle est ta maison, lieu de ta sainteté » (D&C 109:13). Il est promis à propos des temples construits par le sacrifice au nom du Seigneur Jésus-Christ, consacrés par son autorité et révérés dans son Esprit : « mon nom sera ici ; et je me manifesterai avec miséricorde à mon peuple dans cette maison » (D&A 110:7). Dans les temples il y a une « aura de divinité » qui se manifeste à ceux qui sont dignes (Kimball, p. 534-535). Par la Dotation du temple, on peut chercher « une plénitude du Saint-Esprit » (D&A 109:15). Les ordonnances du temple sont considérées comme le moyen de recevoir l'inspiration et des instructions par l'Esprit-Saint et de se préparer à retourner en la présence de Dieu.
 
À Nauvoo, le prophète Joseph a enseigné pour la première fois que les saints des derniers jours ont la bénédiction d'agir en tant qu'agents en faveur de leurs ancêtres décédés. Après réception de leur propre Dotation au temple, ils y retournent souvent pour participer à la cérémonie de dotation par procuration pour et en faveur de personnes décédées. Ils croient que, conformément à la loi du libre arbitre, ceux qui sont ainsi servis sont tout à fait libres dans le monde d'esprit d’accepter ou de rejeter la bénédiction spirituelle qui leur est ainsi offerte (HC 5:350).

 
Bibliographie

Kimball, Spencer W. Teachings of Spencer W. Kimball, dir. de publ. Edward L. Kimball. Salt Lake City, 1982.

Packer, Boyd K. The Holy Temple. Salt Lake City, 1980.

Talmage, James E. La Maison du Seigneur, éd. française n. d..

Widtsoe, John A. Priesthood and Church Government. Salt Lake City, 1939.

Widtsoe, John A. Temple Worship. Salt Lake City, 1986.


Article tiré de l'Encyclopédie du mormonisme, Macmillan Publishing Company, 1992, traduction Marcel Kahne, source www.idumea.org, avec autorisation