Qu'est-ce que « les derniers jours »
et que doit-il s'y passer ?






Note de la rédaction 

« Les derniers jours » est une expression du Nouveau Testament (Actes 2:17 ; 2 Pierre 3:3 ; 2 Timothée 3:1) que l'on retrouve dans les Écritures du Rétablissement. L'expression « les derniers jours » désigne les derniers jours avant la seconde venue du Sauveur, à savoir, notre époque. Une autre expression qui désigne notre époque est « la dispensation de la plénitude des temps », expression empruntée à Éphésiens 1:10 dans la version anglaise du roi Jacques (la version Segond 1910 dit « lorsque les temps seraient accomplis »).

Chez les saints des derniers jours, l
e terme « dispensation » désigne une période de l'histoire de l'humanité pendant laquelle la connaissance et les bénédictions de l'Évangile sont dispensées (distribuées, diffusées) ici-bas. C'est une période au cours de laquelle l'Éternel a un ou plusieurs représentants, appelés prophètes, sur la terre. Nous vivons actuellement dans « la dispensation de la plénitude des temps », dispensation qui a commencé par la première vision de Joseph Smith en 1820 et qui se terminera par la venue en gloire du Sauveur.

Introduction


Trois mille ans environ avant la naissance du Christ, le Seigneur montra en vision au grand prophète Énoch la destinée du monde et de ses habitants. Énoch vit la venue du Fils de l'homme au midi des temps, sa crucifixion et sa résurrection en gloire et « tout jusqu'à la fin du monde » (Moïse 7:67 ; voir aussi Moïse 7:20-67). Énoch eut la vision d'une grande méchanceté sur la face de la terre et il supplia le Seigneur : « Quand la terre se reposera-t-elle ? » et « Ne reviendras-tu plus sur la terre ? » (Moïse 7:58-59). Le
Seigneur lui répondit : « Comme je vis, je viendrai dans les derniers jours… et le jour viendra où la terre se reposera » (Moïse 7:60-61).

Nous vivons maintenant dans les « derniers jours » (D&A 86:4). C'est un jour de méchanceté et de tribulations, de calamités et de grande détresse (voir Moïse 7:60-61 ; D&A 1:17 ; Luc 21:25), mais c'est aussi une période de rétablissement au cours de laquelle le Seigneur réalise la restitution des pouvoirs et des bénédictions de tous les temps passés (voir D&A 121:27-31 ; 128:18 ; Moïse 7:62 ; Actes 3:21). À notre époque, l'oeuvre du Seigneur triomphera, et elle remplira finalement la terre entière (voir D&A 84:97-102 ; Daniel 2:28-44 ; Moïse 7:62-65).

Notre génération est à la fin du sixième « jour » de l'histoire de la terre (voir D&A 77:6-7, 12 ; Abraham 3:4 ; 2 Pierre 3:8). Nous sommes maintenant le « samedi soir » du temps précédant le grand sabbat millénaire de la terre (voir McConkie, Doctrinal New Testament Commentary, 3:485-486 ; Smith, Enseignements, p. 8). C'est à notre génération de préparer le chemin de la seconde venue du Seigneur ; Les saints modernes doivent obéir aux principes de l'Évangile et connaître les signes des temps de manière à pouvoir supporter les épreuves et les difficultés de notre dispensation, reconnaître les signes de sa venue et être prêts à le recevoir en tant que son propre peuple quand il viendra.

Les Doctrine et Alliances éclaircissent les prophéties du passé concernant les derniers jours et ajoutent beaucoup de prophéties par lesquelles les saints peuvent reconnaître le moment de la venue du Seigneur, afin qu'il ne les « surprenne comme un voleur » (1 Thessaloniciens 5:4). Non seulement elles enseignent comment reconnaître l'imminence de la venue du Seigneur, mais elles montrent bien ce que l'on doit faire pour être prêt à recevoir le Seigneur quand il viendra.

Les Écritures donnent une information autorisée sur les derniers jours

Quiconque entreprend une étude des derniers jours doit utiliser les Écritures comme source de base. À celui qui cherche dans la justice avec un coeur humble, les Écritures parlent clairement des derniers jours et du chemin que l'on doit suivre aujourd'hui.

« Il y a parmi nous beaucoup d'écrits non-officiels prédisant les calamités qui vont s'abattre sur nous. Certains ont été diffusés comme s'ils étaient nécessaires pour amener le monde à prendre conscience des horreurs qui vont s'abattre sur nous. Beaucoup d'entre eux proviennent de sources auxquelles on ne peut faire entièrement confiance… Nous n'avons pas besoin de telles publications pour être prévenus, si seulement nous savons ce que les Écritures nous ont déjà dit clairement…

« Lisez le chapitre 24 de Matthieu, en particulier la version inspirée qui se trouve dans la Perle de grand prix, puis lisez la section 45 des Doctrine et Alliances où le Seigneur, et non l'homme, a décrit les signes des temps. Prenez maintenant la section 101 et la section 133 des Doctrine et Alliances et vous entendrez la narration étape par étape des événements qui méneront à l'événement du Sauveur. Prenez finalement les promesses que le Seigneur fait à ceux qui gardent les commandements quand ses jugements s'abattront sur les méchants, comme le disent les Doctrine et Alliances, section 38.

« Ce sont là… quelques-uns des écrits dont vous devez vous préoccuper, plutôt que des commentaires qui peuvent venir de ceux dont l'information n'est pas des plus certaine et dont les motivations peuvent être douteuses. » (Harold B. Lee, L'Étoile, septembre 1973, p. 378-379).

Les Doctrine et Alliances donnent beaucoup d'informations et de prophéties sur les derniers jours. En suivant leurs enseignements et ceux des autres Écritures, les saints des derniers jours peuvent être amplement informés et préparés pour les événements de l'avenir.

Signes qui précéderont la seconde venue du Seigneur

Dans les Écritures le Seigneur donne la connaissance de beaucoup de signes qui apparaîtront aux habitants de la terre de sorte que ceux qui sont attentifs soient
préparés pour les grands événements des derniers jours, notamment son retour sur la terre en puissance et gloire. Ceux qui connaissent les signes et qui suivent les instructions données par les prophetes du Seigneur sont prêts à affronter les difficultés de ce moment capital et « s'attend[ront] à la venue du grand jour du Seigneur » (D&A 45:39 ; voir aussi Moïse 7:62). Ils ne seront pas pris par surprise, mais attendront impatiemment la venue du Seigneur.

Les signes de la venue du Seigneur peuvent être classifiés en deux catégories principales : (1) les signes qui font partie du rétablissement de l'Évangile et de son expansion finale dans le monde entier et (2) les signes qui font partie de l'accroissement des maux, des calamités et des jugements qui doivent venir sur le monde. Ces deux mouvements se produisent simultanément dans les derniers jours.

« Il m'a été révélé au commencement de cette Église que cette dernière s'étendrait, prospérerait, grandirait et se répandrait et que la puissance de Satan augmenterait en proportion de l'extension de l'Évangile parmi les nations de la terre. » (Discours de Brigham Young, chapitre 6)

« La progression de l'Église ira de pair avec une méchanceté croissante au sein de l'humanité » (Spencer W. Kimball, dans Church News, 30 juin 1979, p. 5)

Les saints, ayant l'occasion d'être éclairés par les enseignements des Doctrine et Alliances aussi bien que d'autres Écritures, doivent apprendre les signes des temps et les surveiller de près pour reconnaître le moment du retour du Seigneur (voir D&A 68:11). Bien que personne ne connaisse le jour ni l'heure, et que personne ne les connaîtra avant la venue du Seigneur (voir D&A 49:7), cependant, en étant attentif aux signes et en écoutant les prophètes du Seigneur, on peut rester constamment prêt à recevoir le Seigneur.

« Beaucoup de choses se sont passées pendant les cent trente-six dernières années pour convaincre les membres fidèles de l'Église que la venue du Seigneur est proche. L'Évangile a été rétabli. L'Église a été complètement organisée. La prêtrise a été conférée à l'homme. Les diverses dispensations depuis le commencement ont été révélées et leurs clefs et leurs autorités données à l'Église. Israël a été rassemblé et est en cours de rassemblement au pays de Sion. Les Juifs retournent à Jérusalem. L'Évangile est actuellement prêché dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations. Des temples sont construits et on y accomplit des ordonnances pour les morts aussi bien que pour les vivants. Le coeur des enfants s'est tourné vers leurs pères et les enfants recherchent leurs morts. Les alliances que le Seigneur a promis de faire avec Israel dans les derniers jours ont été révélées et des milliers de personnes de l'Israël rassemblé les ont contractées. Ainsi l'oeuvre du Seigneur avance et toutes ces choses sont des signes de la venue proche de notre Seigneur. » (Joseph Fielding Smith, dans Conference Report, avril 1966, p. 12-13)

Deux grandes catégories de signes

Les Doctrine et Alliances contiennent beaucoup de renseignements sur les deux catégories de signes de la Seconde Venue : le rétablissement du royaume et les
calamités à venir.

Notre dispensation est le moment où le Seigneur rétablit et réunit tous les « clefs… pouvoirs et… gloires… révélés depuis le temps d'Adam jusqu'à nos jours » (D&A
128:18). Le rétablissement fut autrefois désigné comme un des signes qui précéderaient le retour du Seigneur (voir Actes 3:19-21 ; Éphésiens 1:10 ; Apocalypse 14:6-7). Le Seigneur dit que, dans le cadre du rétalissement précédant la fin du monde, l'Évangile serait « prêché dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations » (Matthieu 24:14). Le Seigneur a dit en 1833 qu'il avait envoyé son ange remettre l'Évangile à l'homme pour qu'il soit prêché au monde entier avant sa venue en gloire (voir D&A
133:36-40).

« La période de temps qui précède immédiatement le millénium est appelée les derniers jours. C'est le moment, la période ou l'âge spécifié où les conditions préalables nécessaires à la Seconde Venue se produiront. Les derniers jours sont les jours de la dispensation de la plénitude des temps, les jours où les signes de la Seconde Venue sont manifestés, les jours 'du rétablissement de tout ce dont Dieu a parlé par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois' (Actes 3:21). Nous vivons maintenant à cette époque et le grand rétablissement est en cours. » (Bruce R. McConkie, Mormon Doctrine, p. 431)

Quand des messagers divins remirent les indispensables clefs de la prêtrise au prophète Joseph Smith dans le temple de Kirtland, ils lui dirent que c'était un signe par lequel il pouvait savoir « que le jour de I'Éternel, ce jour grand et redoutable, est proche, et même à la porte » (D&A 110:16). Le rétablissement de ces clefs permettait l'accomplissement de l'oeuvre nécessaire pour faire les préparatifs du retour du Fils de Dieu.

Le Seigneur dit que dans notre dispensatIon il appellerait pour la dernière fois des ouvriers dans sa vigne, car c'est la « onzième heure » (D&A 33:3 ; voir aussi D&A 43:28-29) avant sa venue « au milieu de la nuit » (Matthieu 25:6) pour inaugurer le sabbat de la terre. Pendant cette heure finale, la voix d'avertissement ira à tous les peuples par les serviteurs du Seigneur qui inviteront le monde à se repentir et à se préparer à son retour imminent (voir D&A 1:1-5, 11-12).

L'Évangile a maintenant été rétabli sous la forme du royaume de Dieu. il va aller de l'avant avec puissance jusqu'à remplir la terre entière et jusqu'à ce que le Christ revienne régner sur le royaume des cieux qui sera établi sur la terre dans son état paradisiaque renouvelé (voir D&A 65:1-6 ; dixième article de foi).

Dans le cadre de ce travail préparatoire, disent les Doctrine et Alliances, le Seigneur réunira la maison dispersée d'Israël (voir D&A 110:11). Avant la venue du Seigneur les dix tribus perdues reviendront (voir D&A 110: 11 ; 133:26-34), les Juifs seront rassemblés dans leur patrie (voir D&A 45:16-25 ; 43-44) et les Lamanites seront rassemblés dans la bergerie de Dieu et « fleuriront comme un narcisse » (D&A 49:24 ; voir aussi D&A 3:18-20 ; 2 Néphi 30:4-5). Avec la diffusion de l'Évangile, Israël sera rassemblé et « Sion fleurira » (D&A 49:25). La nouvelle Jérusalem sera édifiée en Amérique pour être « un pays de paix, une ville de refuge, une place forte pour les saints du Dieu Très-Haut » (D&A 45:66 ; voir aussi dixième article de foi) et les justes de toutes les nations se rassembleront avec réjouissances à Sion (voir D&A 45:66-71). Pour doter son peuple d'une plénitude de bénédictions, le Seigneur fera qu'un grand temple lui sera construit dans la Nouvelle Jérusalem, dans lequel il retournera et qui sera rempli de sa gloire (voir D&A 36:8 ; 42:35-36 ; 84:4-5).

Un plus grand nombre de maux, de calamités et de jugements tomberont sur le monde. Beaucoup de prophètes d'autrefois ont vu ce jour et ont prophétisé une situation de grande méchanceté et de bouleversements (voir 1 Néphi 14:7-17 ; 2 Néphi 28:3-14, 20-23 ; Mormon 8:26-41). Dans sa préface aux Doctrine et Alliances, le Seigneur parle de la méchanceté du monde à cette époque (voir D&A 1:13-16). Le fait que le monde rejette ses enseignements cause un accroissement de méchanceté, de guerres et de perturbations sur la terre. Le Seigneur a dit qu'à cause de la méchanceté des habitants du monde, il viendrait sur eux avec des jugements (voir D&A 1:13, 15-16, 35-36 ; 29:14-21 ; 45:26, 31 ; 63:33 ; 84:96-97 ; 112:23-26).

Connaissant la calamité qui s'abattrait inévitablement sur les habitants de la terre à cause de leurs iniquités, le Seigneur appela le prophète Joseph Smith et lui donna les clefs, les pouvoirs et les bénédictions de l'Évangile de sorte que par son rétablissement beaucoup seraient écartés du monde et préservés des jugements (voir aussi D&A 1:17-23). Ceux qui écoutent le message de l'Évangile seront préservés, mais ceux qui le rejettent connaîtront une grande détresse et beaucoup de chagrin. Tous ces événements font partie des signes prophétisés qui doivent signaler la proximité de la seconde venue du Seigneur (voir JSM 1:22-23, 27-36, 41-43).

Résultats promis pour la méchanceté

Les événements suivants se produisent parmi les habitants du monde qui rejettent les avertissements de l'Évangile :

La perte de l'Esprit du Seigneur (voir D&A 63:32-34).

« Maintenant le Seigneur a retiré son Esprit du monde. Ne vous méprenez pas sur le sens de cette pensée. L'Esprit qu'il a retiré du monde n'est pas le Saint-Esprit (car il ne l'a jamais eu !), mais c'est la lumière de la vérité, que nos Écritures appellent l'Esprit du Christ, qui est donné à tout homme qui vient au monde, comme vous le trouverez à la
section 84 des Doctrine et Alliances. Or à cause de la méchanceté du monde, cet Esprit a été retiré, et quand l'Esprit du Seigneur ne lutte pas avec les hommes, l'esprit de Satan le fait, lui… Le diable a effectivement pouvoir sur son royaume. L'Esprit du Seigneur s'est effectivement retiré. Non parce que le Seigneur désire retirer cet Esprit, mais parce que, vu la méchanceté du monde, il s'avère nécessaire que cet Esprit du Seigneur soit retiré. » (Joseph Fielding Smith, Predicted Judgments, Brigham Young University Speeches of the Year, Provo, 21 mars 1967, p. 5-6)

La paix enlevée de la terre (voir D&A 1:35).

Le Seigneur retirant son Esprit parce que les hommes le rejettent, l'esprit de Satan et son influence augmentent et la paix est enlevée de la terre. Tel est l'état du monde d'aujourd'hui.

« La paix a effectivement été retirée de la terre » (Joseph Fielding Smith, The Predicted Judgments, p. 6).

« J'ai vu des hommes pourchasser leurs propres fils pour leur ôter la vie, frère assassiner frère, des femmes tuer leurs propres filles, et des filles chercher à tuer leurs mères. J'ai vu les armées rangées contre des armées. J'ai vu le sang, la dévastation, des incendies, etc. Le Fils de l'homme a dit que la mère sera contre la fille et la fille contre la mère, etc. Tout cela est proche. Ils suivront les saints de Dieu de ville en ville. Satan fera rage et l'esprit du diable est maintenant en fureur. Je ne sais pas dans combien de temps tout cela se produira. » (Enseignements du prophète Joseph Smith, p. 128)

Le Seigneur appelle la terre au repentir par les calamités naturelles. Quand Jean le Révélateur vit les événements du sixième sceau (la sixième période de mille ans (voir
D&A 77:6-7), de grands désastres naturels étaient parmi les choses qui lui furent montrées (voir Apocalypse 6:12-13). Dans les Doctrine et Alliances, le Seigneur a spécifiquement révélé qu'outre la prédication de ses paroles au monde par ses serviteurs, lui-même interpellerait les méchants « par la voix des éclairs, par la voix des tempêtes, par la voix des tremblements de terre et de grandes tempêtes de grêle, par la voix des famines et des pestes de toutes sortes » (D&A 43:25 ; voir versets 20-27). Il a averti que le témoignage de ces calamités naturelles viendrait après le témoignage de ses serviteurs (voir D&A 88:91).

« Dieu parle par les éléments. Les tremblements de terre, la mer sortant de son lit, causant des destructions si terribles que celles que nous avons vues sont la voix de Dieu appelant au repentir cette génération, une génération qui n'a écouté que partiellement la voix d'avertissement des serviteurs du Seigneur. » (Melvin J. Ballard, dans Conference Report, octobre 1923, p. 310).

« Pensez-vous qu'il y a maintenant des calamités parmi le peuple ? Pas beaucoup. Tout ce que nous avons déjà entendu et connu n'est qu'une préface au sermon qui va être prêché. Quand le témoignage des anciens cessera d'être donné et que le Seigneur leur dira : 'Rentrez ; je vais prêcher mes propres sermons aux nations de la terre', tout ce que vous connaissez maintenant peut à peine s'appeler une préface au sermon qui sera prêché par le feu et l'épée, les tempêtes, les tremblements de terre, la grêle, la pluie, les tonnerres et les éclairs et une destruction épouvantable. Qu'importe la destruction de quelques wagons de chemin de fer ? Vous apprendrez que des villes splendides, que les hommes idolâtrent maintenant, s'engloutissent dans la terre, ensevelissant leurs habitants. La mer sortira de son lit, engouffrant de grandes villes. La famine se répandra sur les nations, et une nation s'élèvera contre l'autre, un royaume contre l'autre et les États les uns contre les autres, dans notre propre pays et dans les pays étrangers. » (Discours de Brigham Young, p. 112-113)

Maintes et maintes fois le Seigneur a averti les habitants de la terre que s'ils continuent à mûrir dans l'iniquité, la plénitude de la colère du Seigneur se déchaînera sur le monde (voir 1 Néphi 22:16-17 ; Éther 2:8-10 ; D&A 1:13 ; 97:22-24 ; 133:51).

Le Seigneur préservera son peuple

Bien que l'Église du Seigneur dans les derniers jours continuera à être édifiée à une époque de violente opposition et de calamités et de jugements graves, le Seigneur a promis qu'il préserverait son peuple. Il fait partie de l'épreuve que le Seigneur impose à ses enfants dans la mortalité de leur permettre de rester au milieu des difficultés pour voir s'ils lui seront fidèles aussi bien dans les temps de détresse que dans les temps de prospérité.

« Les épreuves de la mortalité sont pour tous les hommes, les saints comme les pécheurs. Parfois les épreuves de ceux qui ont reçu l'Évangile dépassent de loin celles qui sont imposées au monde profane. Abraham fut appelé à sacrifier son fils unique. Léhi et sa famille quittèrent leur pays et leurs richesses pour vivre dans le désert. Les saints de toutes les époques ont reçu le commandement de déposer sur l'autel tout ce qu'ils ont, parfois même leur vie… Parfois le peuple du Seigneur est pourchassé et persécuté. Parfois le Seigneur laisse délibérément ses saints fidèles s'attarder et souffrir, tant de corps que d'esprit, pour les mettre à l'épreuve en tout et voir s'ils demeureront dans son
alliance jusqu'à la mort, afin qu'ils soient trouvés dignes de la vie éternelle. Si tel doit être le sort de l'un d'entre nous, qu'il en soit ainsi.

« Mais quoi qu'il advienne, tout ce qui nous arrive dans la mortalité n'est que pour un court moment, et si nous sommes loyaux et fidèles, Dieu nous exaltera finalement là-haut. Toutes nos pertes et toutes nos souffrances nous seront compensées dans la résurrection. » (Bruce R. McConkie, L'Étoile, avril 1977, p. 53-54)

Le prophète Joseph Smith a enseigné que les saints ne devaient pas s'attendre à échapper à toutes les épreuves des derniers jours pendant que les méchants souffriront. Beaucoup de justes connaîtront des difficultés et des souffrances à cause de la faiblesse de la chair et seront quand même sauvés dans le royaume de Dieu (voir History of the Church, 4:11). Ils « auront du mal à échapper » (D&A 63:34), mais le Seigneur a promis qu'il préservera son peuple au milieu des jugements qui finiront par détruire les méchants (voir D&A 35:13-14 ; 63:33-37 ; 1 Néphi 22:13-17, 22-23).

Pendant qu'ils sont au milieu des tribulations, les saints doivent se souvenir que la recommandation du Seigneur est qu'ils doivent être patients et avoir la foi qu'ils recevront sa récompense quand il viendra (voir D&A 54:10). Il déversera bientôt sa colère et son indignation sur les nations perverses de la terre pour sauver son peuple d'Israël. En attendant, il conseille aux saints d'être calmes et confiants en la connaissance qu'il est Dieu et que toute chair est entre ses mains et sous son contrôle (voir D&A 101:10-16). Il « détruira » les royaumes du monde et « exercera les puissances du ciel » pour préserver les saints (D&A 84:118-119).

Comment échapper aux calamités et aux jugements de Dieu

Le Seigneur a promis qu'il préservera son peuple dans les derniers jours. La question à laquelle chaque membre de l'Église doit pouvoir répondre est : Comment puis-je être compté parmi ceux que le Seigneur protégera ? Cette question trouve une réponse très claire dans les Doctrine et Alliances : c'est une affaire de dignité personnelle. Le Seigneur a dit : « Si vous êtes préparés vous ne craindrez pas » (D&A 38:30). La préparation nécessaire consiste à se repentir, à recevoir l'Évangile et à devenir sanctifié en suivant ses préceptes (voir D&A 39:17-18). Dans les premiers temps de notre dispensation, les saints furent persécutés à cause de leur manque de fidélité (voir D&A 101:6-8). Le Seigneur a dit que « celui qui n'est pas purifié ne supportera pas le jour » de sa venue (D&A 38:8). Les saints ont été avertis de ce qu'ils ne devaient pas s'empêtrer dans le péché (voir D&A 88:86).

Après avoir subi beaucoup de détresse de la part des émeutiers du Missouri, les saints reçurent la promesse qu'ils l'emporteraient contre leurs ennemis « dès cet instant » et ne cesseraient jamais s'ils veillaient « à observer toutes les paroles » que le Seigneur leur disait (D&A 103:5-7). C'est vrai aujourd'hui aussi. Il peut y avoir des exceptions individuelles, mais d'une manière générale les saints fidèles seront préservés de leurs ennemis et des jugements que Dieu déversera sur le monde (voir D&A 97:21-26 ; 133:4-7, 14).

« Nous avons le moyen d'échapper par l'obéissance à l'Évangile de Jésus-Christ. Échapperons-nous ? Quand je vois, même parmi les saints des derniers jours, enfreindre les lois de Dieu, j'ai peur et je tremble. Il y a trente ans que j'appelle au repentir dans les pieux de Sion, invitant le peuple à se tourner vers le Seigneur, à garder ses commandements, à observer le jour du sabbat, à payer une dîme honnête, à faire tout ce que le Seigneur leur a commandé de faire, à vivre selon toute parole qui sort de la bouche de Dieu. En faisant ceci, nous échapperons aux calamités.

« Je vais répéter ce que j'ai déjà dit, ce pour quoi j'ai été vertement critiqué dans certains cercles, que même dans notre pays nous n'avons aucune raison d'échapper, aucun fondement sûr sur lequel nous pouvons nous tenir et par lequel nous pouvons échapper aux calamités, à la destruction, aux fléaux et aux pestes, et même au feu dévorant par l'épée et par la guerre à moins que nous ne nous repentions et ne gardions les commandements du Seigneur, car c'est écrit dans ces révélations. J'invite donc les saints des derniers jours au repentir, et j'invite le peuple des États-Unis au repentir aussi bien que les habitants de toute la terre. Puissions-nous nous mettre à vivre conformément à la
loi divine et garder les commandements que le Seigneur a donnés. » (Joseph Fielding Smith, dans Conference Report, octobre 1940, p. 117)

Juste un peu plus d'un an après cette déclaration, Pearl Harbor était attaqué et les États-Unis entraient dans la Deuxième Guerre mondiale.

« Pouvez-vous me dire où sont ceux qui seront protégés de ces grandes calamités et de ces grands jugements qui sont dès maintenant à notre porte ? Je vais vous le dire. Les détenteurs de la prêtrise de Dieu qui honorent leur prêtrise et qui sont dignes de leurs bénédictions seront les seuls qui auront cette sécurité et cette protection . Ils seront les seuls mortels. Aucun autre peuple n'a le droit d'être protégé de ces jugements. Ils sont à notre porte même ; même notre peuple n'y échappera pas entièrement. Il tombera comme les jugements de Sodome et de Gomorrhe. La prêtrise sera à l'abri de leur fureur. » (Wilford Woodruff, Young Women's Journal, août 1894, p. 512)

L'Église doit rester indépendante

Le Seigneur a dit qu'au milieu des tribulations des derniers jours, l'Église restera « indépendante par-dessus toutes les créations en dessous du monde céleste » (D&A 78:14).

« L'Église, qui administre l'Évangile, et les saints, qui ont reçu l'Évangile, doivent être indépendants de tous les pouvoirs de la terre pour travailler à leur salut temporellement et spirituellement, avec crainte et tremblement devant le Seigneur. Qu'on se souvienne que des tribulations nous attendent… La paix a été enlevée de la terre, les anges de la destruction ont commencé leur travail, et leurs épées ne seront pas rangées avant que le Prince de la Paix ne vienne détruire les méchants et introduire le grand millénium…

« Nous devons conserver notre propre santé, planter notre propre jardin, mettre en réserve notre propre nourriture, nous instruire et nous former pour faire face aux affaires quotidiennes de la vie. Personne ne peut gagner notre salut pour nous, que ce soit temporellement ou spirituellement.

« Nous sommes ici-bas pour nous occuper des besoins des membres de notre famille. Les épouses ont le droit d'être entretenues par leurs maris, les enfants par leurs parents, les parents par leurs enfants, les frères entre eux et la parenté par les siens.

« C'est le but de l'Église d'aider les saints à subvenir à leurs besoins et, quand c'est nécessaire, de rendre disponibles nourriture, vêtements et autres articles, de peur qu'ils ne se tournent vers les aumônes et les maux de Babylone. Pour prendre soin de ses pauvres, l'Église doit faire fonctionner des fermes, faire pousser des vignes, diriger des laiteries, des usines et dix mille autres choses, tout cela de manière à être indépendante des pouvoirs du mal dans le monde.

« Nous ne savons pas quand les calamités et les troubles des derniers jours tomberont sur l'un d'entre nous en tant qu'individu, ou sur des groupes de saints. Le Seigneur nous cache délibérément le jour et l'heure de sa venue et les tribulations qui la précéderont ; tout cela fait partie de la mise à l'épreuve et des expériences probatoires de la mortalité. Il nous a simplement dit de veiller et d'être prêts.

« Nous pouvons être sûrs que si nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous préparer à quoi que ce soit qui puisse se produire, il nous donnera alors ce dont nous avons besoin…

« Nous ne disons pas que tous les saints seront sauvés du jour de désolation qui vient. Mais nous disons qu'il n'y a aucune promesse de sécurité, excepté pour ceux qui aiment le Seigneur et qui cherchent à faire tout ce qu'il commande. » (Bruce R. McConkie, L'Étoile, octobre 1979, p. 157-159)

Conditions à l'époque de la venue du Christ

Tandis que le Seigneur parlait avec ses disciples sur le mont des Oliviers, trois jours avant sa crucifixtion, il répondit à leurs questions sur le moment de sa seconde venue et de la fin du monde. Il dit que ce jour serait comme « du temps de Noé » (Matthieu 24:37), un temps où la terre était corrompue et remplie de violence, où les pensées et les intentions des hommes étaient continuellement mauvaises tandis qu'ils poursuivaient leurs intérêts égoïstes sans se soucier de ce qu'ils dépendent de Dieu (voir Moïse 8:21-22, 28-30). Tandis que le monde continuera à dégénérer, les saints de Dieu continueront à édifier Sion et à se séparer du monde et de sa corruption (voir D&A 63:54 ; 1 Néphi 14:7).

Bruce R. McConkie a déclaré que c'était une des « tristes hérésies » des temps modernes « que le millénium sera inauguré parce que les hommes apprendront à vivre en paix… ou que les les fléaux prédits et les désolations promises pour les derniers jours peuvent être évités d'une certaine façon » (dans Conference Report, avril 1979, p; 131-132).
Au lieu de cela le Seigneur inaugurera le millénium en venant avec la vengeance et la destruction sur les méchants, en apportant la rédemption et la délivrance à ses saints (voir D&A 133:51-52).

L'apparition du Christ à l'humanité

Quand le Seigneur reviendra, il apparaîtra à des groupes déterminés puis mettra le point culminant à son retour en apparaissant avec une grande puissance, une grande majesté et une grande gloire d'une manière telle que le monde entier le verra (voir D&A 133:17-22 et 101:22-23). Quatre apparitions du Seigneur ont été particulièrement mentionnées par les prophètes : deux fois il apparaîtra aux saints, il apparaîtra une fois aux Juifs et la quatrième fois sera son apparition finale au monde.

L'apparition à la Nouvelle Jérusalem

Le Seigneur « viendra soudain dans son temple » (D&A 133:2), un temple qui doit encore être construit dans le comté de Jackson, au Missouri (voir D&A 84:1-5 ; 97:10, 15-16).

« Cette apparition sera inconnue du reste de l'humanité. Il entrera dans le temple préparé pour lui, et ses saints fidèles verront sa face, entendront sa voix et contempleront sa gloire. Il recevront de ses propres lèvres de nouvelles instructions pour le développement et l'embellissement de Sion et pour l'extension et l'affermissement de la stabilité de son royaume. » (Charles W. Penrose, Millennial Star, 10 septembre 1959, p. 582-583)

L'apparition à Adam-ondi-Ahman

Le Seigneur apparaîtra aux saints dans une assemblée solennelle de prêtrise qui aura lieu à Adam-ondi-Ahman dans le comté de Daviess (Missouri), assemblée à laquelle n'assisteront que ceux qui ont détenu les clefs de la prêtrise pendant toutes les dispensations de l'Évangile et d'autres personnes vivantes qui auront été spécialement
invitées.

« Daniel, dans son chapitre sept, parle de l'ancien des jours ; il entend par là l'homme le plus ancien, notre père Adam, Michel : il réunira ses enfants et tiendra un conseil avec eux pour les préparer pour la venue du Fils de l'homme. Il (Adam) est le père de la famille humaine et préside sur les esprits de tous les hommes, et tous ceux qui ont eu les clefs doivent se tenir devant lui dans ce grand conseil. » (Enseignements du prophète Joseph Smith, p. 125 ; voir aussi D&A 116)

« Dans peu d'années se tiendra un autre rassemblement de grands-prêtres et d'âmes justes en cette même vallée d'Adam-ondi-Ahman. À cette assemblée sera de nouveau présent Adam, l'ancien des jours. À ce moment-là se réalisera la vision de Daniel. L'ancien des jours siégera. Devant lui se tiendront ceux qui ont détenu les clefs de toutes les dispensations, qui remettront leur intendance au premier patriarche du genre humain qui détient les clefs du salut. Ce sera un jour de jugement et de préparation…

« Dans ce conseil, le Christ reprendra officiellement les rênes du gouvernement sur cette terre et le règne, la domination et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux seront donnés au peuple des saints du Très-Haut…

« Jusqu'à ce que se tienne ce grand conseil, Satan régnera sur les nations de la terre ; mais à ce moment-là les trônes seront abattus et le gouvernement de l'homme prendra fin… Alors il donnera le gouvernement aux saints du Très-Haut…

« [Ce conseil] précédera l'avènement de Jésus-Christ comme un voleur dans la nuit, à l'insu du monde entier. » (Joseph Fielding Smith, Le Chemin de la perfection, p. 270-272)

À propos de ceux qui vivront à ce moment-là au comté de Jackson, Lorenzo Snow a dit : « Si vous n'avez pas déjà vu le Seigneur Jésus à ce moment-là, vous pouvez l'attendre très bientôt, vous attendre à le voir, à manger et à boire avec lui, à lui serrer la main et à l'inviter chez vous comme il était invité quand il était ici précédemment. » (Deseret News, 15 juin 1901, p. 1)

L'apparition sur le mont des Oliviers

L'apparition du Sauveur aux Juifs se produira quand Jérusalem et ses environs seront assiégés par beaucoup de nations. À la fin d'une guerre longue et coûteuse, appelée la
bataille d'Harmaguédon, les Juifs fuiront pour trouver la sécurité sur le mont des Oliviers. C'est là que le Seigneur fera son apparition (voir D&A 45:48-53 ; 77:15 ; 133:35 ; Apocalypse 11:1-13 ; Zacharie 14:1-9).

« Dans son quatorzième chapitre, le prophète Zacharie nous donne de longs détails sur la grande bataille et la déroute des nations qui combattront contre Jérusalem. Il dit en termes précis que le Seigneur apparaîtra, au moment de l'extermination de cette armée, oui, alors même que les troupes ennemies, après avoir déjà pris la moitié de Jérusalem, seront entrées dans la ville, et seront occupées à piller les maisons et à violer les femmes. C'est alors que leur Messie, qu'ils attendent depuis tant de siècles, apparaissant soudain, mettra le pied sur le mont des Oliviers, un peu à l'est de Jérusalem, pour combattre les assiégeants et délivrer les enfants d'Israël.

« Le prophète Zacharie dit que le mont des Oliviers se fendra en deux par le milieu, de l'est à l'ouest, et qu'une moitié de la montagne se retirera vers le nord, et l'autre moitié vers le sud, formant tout à coup une immense vallée, vers laquelle se précipiteront les Juifs pour se mettre à l'abri de leurs ennemis, comme ils s'enfuirent de devant le tremblement de terre sous le règne d'Osias, roi de Juda. Alors viendra le Seigneur, et tous les saints avec lui. C'est alors que les Juifs verront le Messie, ce Messie si longtemps ardemment désiré, venant à leur secours avec une grande puissance, tel qu'ils l'ont toujours attendu. Il exterminera leurs ennemis, et les délivrera de leurs mains à l'instant même où, consternés, réduits à la dernière extrémité, ils allaient périr sous leurs coups.

« Mais quelle ne sera pas leur surprise, lorsque, sur le point de tomber aux pieds de leur Sauveur, et de reconnaître en lui leur Messie, ils apercevront les plaies qui furent faites autrefois à ses mains, à ses pieds et à son côté, et qu'après information, ils reconnaîtront en lui Jésus de Nazareth, le Roi des Juifs, cet homme qu'ils avaient si longtemps rejeté. Combien le prophète a raison de dire qu'ils pleureront et qu'ils se lamenteront, chaque famille à part, et les femmes à part. Mais, grâce au ciel, il y aura une fin à leurs lamentations ; car il leur pardonnera leurs iniquités, il les purifiera de toute souillure. Désormais Jérusalem sera une ville sainte. » (Parley P. Pratt, Une voix d'avertissement, p. 48-49)

L'apparition au monde entier

Avec l'approche de la seconde venue du Seigneur, des signes marqueront cet événement qui fera date. Un des derniers de ces signes est le signe du Fils de l'homme (voir D&A 88:93, JSM 1:36).

« Alors apparaîtra un grand signe du Fils de l'homme dans le ciel. Mais que fera le monde ? On dira que c'est une planète, une comète, etc. Par conséquent le Fils de l'homme viendra comme le signe de la venue du Fils de l'homme, comme la lumière du matin vient de l'orient. » (Enseignements du prophète Joseph Smith, p. 230)

Après ce signe il y aura « du silence dans le ciel pendant l'espace d'une demi-heure ; et immédiatement après, le rideau des cieux sera déroulé » et le Seigneur fera son apparition en gloire (D&A 88:95). Si grandes seront la gloire et la puissance de sa venue que la terre tremblera, le soleil cachera sa face de honte, les montagnes fondront et les eaux des mers bouilliront (voir D&A 133:40-42, 49 ; 101:25). Tout ce qui est corruptible sera consumé et détruit par l'éclat de sa glorieuse présence (voir D&A 5:19 ; 101:24-25). Le Seigneur portera des vêtements rouges signifiant son grand sacrifice expiatoire et aussi ses jugements sur les méchants (voir D&A 133:48-51).

En ce jour longtemps attendu, le peuple du Seigneur recevra la récompense de sa fidélité et de sa persévérance (voir D&A 54:10 ; 133:52-53). Les justes qui vivront et les morts célestes seront enlevés à la rencontre du Seigneur dans les airs pour être récompensés selon leurs actes tandis que les méchants seront détruits et précipités dans les ténèbres du dehors (voir D&A 88:96-97 ; 101:89-91). Ce sera « le jour grand et redoutable du Seigneur » (D&A 110:14, 16).

Résumé

Tout au long de l'histoire le Seigneur a recommandé à son peuple de se préparer pour le moment de sa venue et d'avertir le monde de faire de même. Les mêmes préparatifs qui sont nécessaires pour supporter les tribulations des derniers jours seront nécessaires pour supporter la présence du Seigneur quand il viendra. Au moment de la venue du Seigneur, la parabole des dix vierges sera accomplie et ceux qui « ont pris le Saint-Esprit pour guide… supporteront le jour » (D&A 45:57).

« Il me semble que de tous les signes des temps (et ils sont menaçants et viennent de toutes parts), ceci est un des plus significatifs : que l'Église de Jésus-Christ, le royaume de Dieu, amasse ses forces, se préparant pour ce qui va suivre… Je dis que ceci est dans un sens un des signes des temps.

« J'en vois des milliers qui écoutent, et j'aimerais vous dire, à vous, jeunes gens, que ceux d'entre nous qui vieillissent décéderont. Nous devons vous passer le flambeau. Vous devez avoir la foi pour le brandir haut… J'espère que tous les jeunes gens qui entendent ma voix prendront ce soir la résolution : 'Je vais me garder pur. Je vais servir le Seigneur. Je vais me préparer de toutes les manières possibles au service futur, parce que je veux être prêt quand la bataille finale se produira'.

« Et certains d'entre vous, jeunes gens, vont être engagés dans cette bataille. Certains d'entre vous vont être engagés dans la dernière épreuve qui arrive et qui est plus proche de nous que nous ne le pensons. Je tiens à vous dire, mes frères, qu'au milieu de toutes les difficultés, des incertitudes, du tumulte et du chaos que le monde traverse, presque à l'insu de la majorité des habitants du monde, a été établi un royaume, un royaume que Dieu le Père préside et dont Jésus le Christ est le Roi. Son royaume va de l'avant partiellement inaperçu, comme je l'ai dit, mais il va de l'avant avec une puissance et une force qui arrêteront net l'ennemi du vivant de certains d'entre vous…

« Je nous exhorte tous à mettre notre maison en ordre, à mettre notre vie en ordre, à être prêts pour ce qui nous attend, et Dieu nous bénira et nous soutiendra dans nos efforts. » (Hugh B. Brown, dans Conference Report, octobre 1967, p. 115-116)


(Cours de religion n° 324-325, 1985, p. 398-406)