La seconde venue du Christ



Bruce R. McConkie





Note de la Rédaction : Dans cet article, l'auteur utilise des expressions et termes qu'il est utile de définir. Commençons par les expressions « dispensation de la plénitude des temps » et « derniers jours », tirées du Nouveau Testament. La première expression est tirée de Éphésiens 1:10 dans la version du roi Jacques. « Dans la dispensation de la plénitude des temps » a pour équivalent « lorsque les temps seraient accomplis » dans la version Segond. La « dispensation de la plénitude des temps » désigne l'époque de l'accomplissement des temps, à savoir « les derniers jours » (Actes 2:17 ; 2 Timothée 3:1 ; 2 Pierre 3:3). L'auteur utilise aussi le terme « dispensation » seul pour désigner l'une des dispensations de l'Évangile qui ont ponctué l'histoire de l'humanité. Une dispensation est une époque ou période pendant laquelle la connaissance et les bénédictions de l'Évangile sont dispensées (distribuées, diffusées) ici-bas. C'est une période au cours de laquelle l'Éternel a un ou plusieurs représentants, appelés prophètes, sur la terre. La « dispensation de la plénitude des temps » est la dispensation actuelle. C'est celle des « derniers jours ». Elle a commencé en 1820 et se terminera par la venue en gloire du Sauveur.




Depuis la création, a
ucun événement n'a eu un effet aussi transcendant et reconnaissable sur l'homme, la terre et toute la création que l'aura le retour imminent du Fils de l'homme.

Les Écritures détaillent deux apparitions différentes du Seigneur parmi les hommes. Une apparition s'est produite au midi des temps lorsqu'il est descendu au-dessous de tout, a exercé son ministère auprès de ses semblables et a accompli l'expiation infinie et éternelle. L'autre est promise pour les derniers jours où, après avoir tout surmonté, il reviendra en gloire pour régner parmi les saints.

Lors de sa première venue, le Christ est né de Marie, a grandi jusqu'à l'âge adulte, a exercé son ministère parmi les hommes, a témoigné de son Père, a appelé les Douze et les a ordonnés, a organisé son Église, a été crucifié, est mort et ressuscité le troisième jour, est apparu à ses disciples en tant qu'Être tangible possédant un corps de chair et d'os qu'il les a invité à toucher de peur qu'ils ne le prennent pour un simple esprit.

Finalement, en présence de ses disciples, « il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent : Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel. » (Actes 1:9-11)

Lors de cette seconde venue, qui sera le retour du même Être personnel qui a d’abord exercé son ministère avec humilité, douceur et humilité (D&A 130:1-2), il viendra en puissance et en grande gloire, accompagé des armées célestes. En ce jour-là, « la gloire de l'Éternel sera révélée, et au même instant toute chair la verra » (Ésaïe 40:4). Il ne viendra pas « sous la forme d’une femme ni d’un homme voyageant sur la terre » (D&A 49:22), mais dans sa puissance, son pouvoir et sa domination pour punir les impies et récompenser les justes.

Mais avant ce grand jour, certains signes et prodiges promis doivent se produire, dont la connaissance donnera à ceux qui l'attendent une idée du moment approximatif de son retour.

Il est vrai que personne ne connaît le jour ni l'heure de son retour, « ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » (Matt. 24:36), comme lui-même l'a dit, mais ceux qui chérissent sa parole sauront reconnaître l'arrivée de ce jour glorieux ainsi que les événements qui le précéderont (voir Jos. Smith 1:37). Les justes seront capables de lire les signes des temps. Pour ceux qui sont dans les ténèbres, sa venue sera soudaine, inattendue, « comme un voleur », mais pour « les enfants de la lumière » qui « ne sont point de la nuit ni des ténèbres » (1 Thess. 5:4-5), comme Paul l'a écrit, ce jour ne surviendra pas « comme un voleur ». Ils reconnaîtront les signes avec autant de certitude qu'une femme en travail connaît d'avance l'heure approximative de la naissance de son enfant. Énumérons maintenant quelques-uns des signes et des prodiges destinés à précéder et à accompagner la Seconde Venue. Parmi ces signes figurent les suivants :

1. L'APOSTASIE UNIVERSELLE

Entre le ministère de notre Seigneur parmi les hommes et sa glorieuse seconde venue, il devait y avoir un abandon universel de la foi autrefois transmise aux saints. Les ténèbres devaient couvrir la terre et l'esprit des gens, jusqu'à ce que le pays soit « profané par ses habitants » (Ésaïe 24:5). Les hommes transgresseraient les lois, changeraient les ordonnances, rompraient l’alliance éternelle. Il en serait «
du sacrificateur comme du peuple » (Ésaïe 24:2)

Il devait y avoir de faux christs, de faux prophètes et de fausses doctrines, trompant, si cela était possible, même les élus (voir Matt. 24). « Que personne ne vous séduise par quelque moyen que ce soit », écrit Paul aux saints de Thessalonique qui croyaient apparemment que la Seconde Venue était déjà à la porte, « car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. » (2 Thess. 2:3-4)

2. UNE PÉRIODE DE RÉTABLISSEMENT

Dès le début, les prophètes ont prédit les événements prévus pour accompagner le rétablissement de toutes choses dans les derniers jours. Pierre, par exemple, a expliqué que cet période de rétablissement, encore future par rapport à son époque, commencerait avant le second avènement de notre Seigneur. À propos des « temps de rafraîchissement », c'est-à-dire du jour de la Seconde Venue, le jour où la terre doit être renouvelée (dans le cadre du rétablissement de toutes choses) et recevoir à nouveau sa gloire paradisiaque, Pierre a dit que le Seigneur, ce jour-là, enverrait « celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » (Actes 3:20-21)


Cette période de rétablissement est la même que la période connue sous le nom de « dispensation de la plénitude des temps » (Éph. 1:10, version du roi Jacques) dans laquelle le Seigneur a promis de « réunir toutes choses en Christ » (Éph. 1:10).

3. LE RÉTABLISSEMENT DE L'ÉVANGILE

Dans le cadre du rétablissement de toutes choses, la plénitude de l'Évangile avec tous ses pouvoirs et ses bénédictions devait être rendue sur terre peu avant le grand et redoutable jour du Seigneur. Jean a eu la vision du rétablissement de cet Évangile par le ministère d'anges et sa proclamation parmi tous les peuples. Cela devait avoir lieu juste avant l’heure du jugement de Dieu, juste avant l’heure du retour du Fils de l’homme (voir Apocalypse 14:6-7).


4. L'ÉVANGILE PRÊCHÉ DANS LE MONDE ENTIER

Non seulement le seul véritable Évangile devait être rétabli dans les derniers jours, mais cet Évangile devait être prêché dans le monde entier. « Cet Évangile du royaume, a dit notre Seigneur à propos de l'Évangile rétabli, sera prêché dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin, ou la destruction des méchants. » (Joseph Smith-Matthieu, 31 ; Matthieu 24:14)


Le 3 novembre 1831, moins de 17 mois après l'organisation de l’Église, et alors qu’il s’agissait encore d’une petite organisation inconnue, le Seigneur a dit par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète :

«  J’ai envoyé mon ange volant par le milieu du ciel, ayant l’Évangile éternel, lequel ange est apparu à certains, et l’a remis à l’homme, et apparaîtra à beaucoup de ceux qui demeurent sur la terre. Et cet Évangile sera prêché à toutes nations, tribus, langues et peuples. Et les serviteurs de Dieu s’en iront, disant d’une voix forte : Craignez Dieu et donnez-lui gloire, car l’heure de son jugement est venue ; et adorez celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eaux — invoquant jour et nuit le nom du Seigneur, disant : Oh ! Si tu déchirais les cieux et si tu descendais, les montagnes s’ébranleraient devant toi. » (D&A 133:36-40)

Si Joseph Smith n'avait pas été un prophète, comment aurait-il osé proclamer, au début encore modeste de cette œuvre des derniers jours, que les vérités mêmes du salut rétablies par son intermédiaire seraient annoncées au monde entier comme témoignage à tous que la venue de notre Seigneur était proche ?

5. LA PARUTION DU LIVRE DE MORMON

Également dans le cadre du rétablissement promis de toutes choses, le Livre de Mormon était destiné à paraître comme un signe que la fin est proche. Ésaïe relie l'apostasie, le Rétablissement et la parution du Livre de Mormon (voir Ésaïe 29) ; Ézéchiel prophétise de la même façon concernant le Livre de Mormon, le rassemblement d'Israël des derniers jours et l'érection d'un sanctuaire ou d'un temple à Jérusalem (voir Ézéch. 37). Moroni prophétise la parution du Livre de Mormon dans les derniers jours (voir
Morm. 8:16), et cela fait partie des signes des temps, des signes qui se produiront avant la venue de notre Seigneur ; et le Seigneur ressuscité lui-même enseigna aux Néphites que la publication de ces puissantes annales parmi leurs descendants serait l’un des grands signes de l’accomplissement des alliances dans les derniers jours (voir 3 Néphi 21).

6. LE RÉTABLISSEMENT DU ROYAUME D'ISRAËL

En partie, au moins, le rassemblement de l’Israël des derniers jours est pré-millénaire. Avec le rétablissement de l’Évangile (l’Église elle-même, telle qu’organisée le 6 avril 1830, étant le royaume ecclésiastique de Dieu sur terre), les restes dispersés d’Israël ont commencé à connaître leur véritable berger et à retourner dans sa bergerie. L'antique promesse était que lorsque
dans les derniers jours ce reste rassemblé établirait « la maison du Dieu de Jacob » au sommet des montagnes et que les justes de toutes les nations afflueraient vers elle, alors le Christ viendrait et l'ère millénaire commencerait. Alors, toutes les nations fondraient leurs épées pour en faire des hoyaux (voir Ésaïe 2:1-4).

En ce jour-là on trouvera la réponse complète à la question : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël ? (Actes 1:6), car le retour du Messie amènera le royaume politique de Dieu sur terre ; alors les royaumes de ce monde deviendront le royaume de notre Dieu et de son Christ, et il régnera pour toujours et à jamais (voir Apocalypse 11:15). La restitution des clés du rassemblement d'Israël par Moïse à Joseph Smith et à Oliver Cowdery le 3 avril 1836 nous fait savoir que l'accomplissement de toutes les alliances faites avec l'ancien Israël est bientôt sur le point de se réaliser (voir D&A 110:11).

7. LA VENUE D'ÉLIE

Lorsqu'Élie rendit visite à Joseph Smith et à Oliver Cowdery le 3 avril 1836, en accomplissement de l'antique promesse (voir Mal. 4:5-6), cet ancien prophète conféra les clefs du pouvoir de scellement et dit : « Vous saurez, par là, que le jour du Seigneur, jour grand et redoutable, est proche, et même à la porte » (D&A 110:16). Si ce jour était proche en 1836, à combien plus forte raison l’est-il encore aujourd’hui !


8. UN MESSAGER PRÉCÈDE LE SEIGNEUR

« Voici, j'enverrai mon messager ; il préparera le chemin devant moi », a déclaré le Seigneur par Malachie à propos de sa glorieuse seconde venue, «
Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; Et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l'Éternel des armées » (Mal. 3:1). Joseph Smith, par qui l'alliance éternelle a été rétablie (et Jean-Baptiste qui l'a servi) et l'alliance de l'Évangile elle-même ont été envoyés en accomplissement de cette promesse (voir D&A 45:9).

9. DIVERS SIGNES

De nombreuses révélations résument les signes et les conditions du monde, les guerres, les périls et les troubles des derniers jours. Avant le retour de notre Seigneur, la parole prophétique parle de fléaux, de pestes, de famines et de maladies telles que le monde n'en a jamais vu auparavant ; de fléaux, de tribulations, de calamités et de désastres sans pareils ; de conflits, de guerres, de rumeurs de guerres, de sang, de carnage et de désolation qui éclipsent tous ceux du passé ; des éléments étant en commotion avec pour résultat des inondations, des tempêtes, des incendies, des tourbillons, des tremblements de terre, le tout dans une proportion et une intensité que l'humanité n'a jamais connues ; du mal, de l'iniquité, de la méchanceté, des tourmentes, des viols, des meurtres, des crimes et de l'agitation parmi les hommes, presque au-delà de l'entendement (voir Matt. 24 ; Luc 21 ; D&A 29 ; 43 ; 45 ; 86 ; 87 ; 88:86-98 ; 133 ; Jos. Smith, Matt. ; Mal. 3 ; 4).


10. DE GRANDS SIGNES DANS LE CIEL ET SUR LA TERRE

« Celui qui me craint s’attendra à la venue du grand jour du Seigneur, oui, aux signes de la venue du Fils de l’Homme. Et ils verront des signes et des prodiges, car ceux-ci se montreront dans les cieux en haut et sur la terre en bas. Et ils verront du sang, du feu et des vapeurs de fumée. Et avant que le jour du Seigneur n’arrive, le soleil sera obscurci, la lune sera changée en sang, et les étoiles tomberont du ciel. » (D&A 45:39-42 ; 29:14 ; Joël 2:30-31 ; Matthieu 24:29)


11. L'ÉPOQUE DE LA SECONDE VENUE

Il est vrai que le jour et l'heure de la venue de notre Seigneur sont et resteront inconnus, ce qui incite chacun à veiller et à être prêt à tout moment. Mais il est également vrai que ceux qui attendent ce jour grand et redoutable sont censés lire les signes des temps afin de connaître le moment approximatif de sa venue.


Le 2 avril 1843, Joseph Smith, le prophète, a déclaré :

« La venue du Fils de l'Homme ne sera jamais – ne pourra jamais être – avant que les jugements dont il est parlé pour ce moment-là ne soient déversés : jugements qui ont commencé. Paul dit : 'Vous êtes des enfants de la lumière et non des ténèbres pour que ce jour vous surprenne comme un voleur dans la nuit' (
1 Thess. 5:2-6). Le Tout-Puissant n'a pas l'intention de venir sur la terre l'écraser et la moudre pour en faire de la poudre, mais il le révélera à ses serviteurs les prophètes.

« Juda doit revenir, Jérusalem doit être reconstruite, et le temple, et de l'eau sortir d'en dessous du temple et les eaux de la mer Morte devenir saines. Il faudra du temps pour reconstruire les murs [de la ville] et le temple, etc. ; et tout ceci doit être fait avant que le Fils de l'Homme ne fasse son apparition. Il y aura des guerres et des rumeurs de guerre, des signes dans les cieux en haut et sur la terre en bas, le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, il y aura des tremblements de terre en divers lieux, les mers débordant de leur lit ; alors apparaîtra un grand signe du Fils de l'Homme dans le ciel. Mais que fera le monde ? Le monde dira que c'est une planète, une comète, etc. Par conséquent le Fils de l'Homme viendra comme le signe de la venue du Fils de l'Homme, comme la lumière du matin vient de l'orient. » (
Teachings, p. 286-287)

12. L'APPARITION SOUDAINE DU SEIGNEUR DANS SON TEMPLE

À propos des événements des derniers jours, Malachie a écrit : « Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez » (Mal. 3:1). Il est certain que le Tout-Puissant n’est pas limité dans le nombre d’apparitions et de visites sur terre nécessaires pour accomplir les Écritures, inaugurer la dispensation finale et accomplir sa grande œuvre des derniers jours.

Cette apparition soudaine dans le temple des derniers jours ne fait pas référence à son apparition au grand et terrible jour lorsqu'il posera le pied sur le mont des Oliviers, au milieu de la grande guerre finale. Elle fait référence, au moins en partie, à son apparition dans le temple de Kirtland le 3 avril 1836 ; et il se pourrait bien qu'il revienne, soudainement, dans d'autres de ses temples, plus particulièrement celui qui sera érigé dans le comté de Jackson, au Missouri.

À ce propos, il convient de noter que chaque fois et partout où le Seigneur apparaîtra, il viendra soudainement, c'est-à-dire « rapidement, à l’heure où vous n’y penserez pas » (D&A 51:20). Son avertissement souvent répété : « Voici, je viens rapidement » (D&A 35:27), signifie que lorsque l'heure fixée sera arrivée, il viendra avec une rapidité et une soudaineté qui ne laisseront plus le temps de se préparer à ce grand jour.

13. L'APPARITION À ADAM-ONDI-AHMAN

Avant le grand et redoutable jour du Seigneur, avant le jour où le Christ viendra régner personnellement sur terre comme Roi des rois et Seigneur des seigneurs, avant le jour où il administrera les affaires de son royaume terrestre de façon directe et personnelle, notre Seigneur viendra récupérer les clés et les pouvoirs par lesquels ses intendants ont gouverné pour lui. Cela aura lieu à Adam-ondi-Ahman, à Spring Hill, dans le comté de Daviess, dans le Missouri (voir D&A 116).


Daniel a écrit à propos du Fils de l'homme amené devant l'Ancien des jours (qui est Adam, notre Père) ; et là notre Seigneur lui donne « la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit. » (Daniel 7:14)

C'est de cette occasion dont parle Joseph Smith, le prophète, lorsqu'il dit qu'Adam « réunira ses enfants et tiendra un conseil avec eux pour les préparer pour la venue du Fils de l’homme. Il (Adam) est le père de la famille humaine et préside sur les esprits de tous les hommes, et tous ceux qui ont eu les clefs doivent se tenir devant lui dans ce grand conseil. Ceci peut se produire avant que certains d’entre nous quittent cette vie. Le Fils de l’Homme se tient devant lui et la gloire et la domination lui sont données. Adam remet son intendance au Christ, ce qui lui fut remis comme détenteur des clefs de l’univers, mais conserve sa place de chef de la famille humaine. » (Teachings, p. 157 ; Way to Perfection, p. 287-291). Lorsque cela sera arrivé, le Christ sera prêt à venir régner personnellement sur terre.

14. CHANGEMENTS PHYSIQUES DE LA TERRE À LA SECONDE VENUE

Lorsque notre Seigneur viendra en gloire, la terre subira de grands changements, ainsi que tout ce qui se trouve à sa surface. « Il ne se passera pas beaucoup de jours que la terre ne tremble et ne titube comme un homme ivre » (D&A 88:87). « Que toute vallée soit exhaussée, que toute montagne et toute colline soient abaissées ! Que les coteaux se changent en plaines, et les défilés étroits en vallons ! Alors la gloire de l'Éternel sera révélée, et au même instant toute chair la verra ; car la bouche de l'Éternel a parlé. » (Ésaïe 40:4-5 ; D&A 49:23 ; Ézéchiel 38:19-20)

L'Éternel « commandera au grand abîme, et celui-ci sera repoussé vers les pays du nord, et les îles deviendront une seule terre. Et le pays de Jérusalem et le pays de Sion seront remis en leur propre lieu, et la terre sera telle qu’elle était à l’époque où elle n’était pas encore divisée. Et le Seigneur, le Sauveur, se tiendra au milieu de son peuple, et régnera sur toute chair. » (D&A 133:23-25) Ce sera le jour où il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre, où la terre sera renouvelée et recevra sa gloire paradisiaque lorsque le grand millénium sera inauguré (voir Ésaïe 65:17-25 ; D&A 101:23-32 ; Dixième article de foi).

15. HARMAGUÉDON : « LE COMBAT DU GRAND JOUR DU DIEU TOUT PUISSANT » (Apocalypse 16:14)

La plus grande guerre, massacre, carnage, effusion de sang et désolation de tous les temps battra son plein à l'heure même du retour du Christ. « Ce sera une époque de détresse, dit Daniel, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. » (Dan. 12:1)


Toutes les nations de la terre seront rassemblées à Jérusalem, à Harmaguédon, dans la vallée de la Décision [appelée aussi vallée de Josaphat ou encore vallée de Kidron, et située entre la vieille ville de Jérusalem et le mont des Oliviers, ndlr]. Ce sera un « jour de ténèbres et d'obscurité, jour de nuées et de brouillards, il vient comme l'aurore se répand sur les montagnes ». Les armées de Gog et Magog, les armées rassemblées pour combattre, seront « un peuple nombreux et puissant, tel qu'il n'y en a jamais eu, et qu'il n'y en aura jamais dans la suite des âges. Devant lui est un feu dévorant, et derrière lui une flamme brûlante ; Le pays était auparavant comme un jardin d'Éden, et depuis, c'est un désert affreux : Rien ne lui échappe. » (Joël 2:2-3)

Jérusalem « sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées » (Zach. 14:2), et tout sera en commotion. Alors le Seigneur posera le pied sur le mont des Oliviers, mènera les batailles de ses saints, se vengera des méchants, apportera la paix sur la terre et régnera comme « roi sur toute la terre » (Ézéch. 38 ; 39 ; Dan. 11 ; 12 ; Joël 2 ; 3 ; Zach. 12 ; 13 ; 14 ; D&A 133).

16. LE JOUR GRAND ET REDOUTABLE DU SEIGNEUR

Pour les méchants, la Seconde Venue sera un jour grand et terrible, un jour de chagrin et de désolation, un jour d'incendie et de vengeance, un jour de jugement que les méchants ne supporteront pas.

« Car la présence du Seigneur sera comme le feu de forge qui brûle et comme le feu qui fait bouillir les eaux. Ô Seigneur, tu descendras pour faire connaître ton nom à tes adversaires, et toutes les nations trembleront devant toi, lorsque tu feras des choses terribles, des choses qu’ils n’attendent pas. Et l’on dira : Qui est celui qui descend du Dieu des cieux en vêtements teints ; oui, des régions qui ne sont pas connues, revêtu de ses habits glorieux, voyageant dans la plénitude de sa force ?

« Et il dira : C’est moi qui parlais avec justice, qui ai le pouvoir de délivrer. Et les habits du Seigneur seront rouges et ses vêtements comme celui qui foule au pressoir. Et si grande sera la gloire de sa présence, que le soleil se cachera la face de honte, que la lune retiendra sa lumière et que les étoiles seront précipitées de leur place. Et sa voix se fera entendre : J’ai été seul à fouler au pressoir et j’ai fait venir le jugement sur tous les hommes, et nul n’était avec moi. Je les ai foulés dans ma colère, je les ai écrasés dans ma fureur, et j’ai fait jaillir leur sang sur mes vêtements et j’ai taché tous mes habits, car un jour de vengeance était dans mon cœur.
» (D&A 133:41-51)

17. UN JOUR DE PAIX ET DE RÉDEMPTION

Pour les justes qui ont attendu le Seigneur et ont observé ses lois, la Seconde Venue sera un jour profondément désirable, un jour de paix et de rédemption, un jour où l'injustice cessera et où la méchanceté sera bannie, un jour où la vigne sera purifiée de la corruption et où son souverain légitime règne au milieu de ses saints.

« Oui, lorsque tu descendras, et que les montagnes s’ébranleront devant toi, tu iras à la rencontre de celui qui pratique la justice avec joie, qui se souvient de toi et de tes voies. Car depuis le commencement du monde, jamais on n’a appris, ni entendu dire et jamais l’œil n’a vu, ô Dieu, à part toi, les grandes choses que tu as préparées pour celui qui s’attend à toi… Et maintenant l’année de mes rachetés est venue ; et ils parleront des compassions de leur Seigneur et de tout ce qu’il leur aura conféré, selon sa bonté et selon ses compassions pour toujours et à jamais.
» (D&A 133:44-45, 52)

18. LES ENDROITS OÙ LE SEIGNEUR SE MANIFESTERA

Ils sont nombreux. Il est déjà venu subitement dans son temple (voir Mal. 3:1 ; D&A 36:8 ; 110). Bientôt,
à Adam-ondi-Ahman, il rencontrera ses intendants, qui ont détenu les clefs de son royaume (voir D&A 116 ; Dan. 7:9-14). Au milieu de la plus grande guerre de tous les temps, lorsque toutes les nations sont rassemblées à Jérusalem, « l'Éternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient ; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, et il se formera une très grande vallée. » (Zach. 14:3-4)

Suite à cela, il fera apparemment de nombreuses apparitions successives dans toutes les régions de la terre. « Car voici, il se tiendra sur le mont des Oliviers, et sur le vaste océan, oui, le grand abîme, et sur les îles de la mer, et sur le pays de Sion. Il fera entendre sa voix de Sion, et il parlera de Jérusalem, et sa voix sera entendue parmi tous les peuples. » (D&A 133:20-21)

19. À SA VENUE, LA VIGNE DU SEIGNEUR SERA BRÛLÉE

Malachie a demandé : « Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il paraîtra ? » (Mal. 3:2). En réponse, il dit que le Christ viendra en jugement et témoignera contre les sorciers, les adultères, les faux témoins et tous ceux qui vivent à la manière du monde, tous ceux qui vivent selon la loi téleste. Tous ceux-là, « tous les hautains et tous les méchants, seront comme du chaume » quand « le jour vient, ardent comme une fournaise » (Mal. 4:1).


Dans le même langage que Malachie, le Seigneur a déclaré de nos jours : « Voici, le temps qui nous sépare de la venue du Fils de l’Homme s’appelle aujourd’hui, et en vérité, c’est un jour de sacrifice, et un jour où mon peuple doit être dîmé, car celui qui est dîmé ne sera pas brûlé à sa venue ; car après aujourd’hui vient le feu – pour parler à la manière du Seigneur – car en vérité, je le dis, demain tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; et je les embraserai, car je suis le Seigneur des armées ; et je n’épargnerai aucun de ceux qui restent à Babylone. C’est pourquoi, si vous me croyez, vous travaillerez tant que c’est aujourd’hui. » (D&A 64:23-25)

Tout ce qui est corruptible sera consumé en ce jour d'incendie. Les éléments fondront dans une chaleur intense et toutes choses deviendront nouvelles, c'est-à-dire que la terre sera renouvelée et recevra sa gloire paradisiaque (voir D&A 101:23-31).

20. LA RÉSURRECTION ET UN JUGEMENT SE PRODUISENT À LA SECONDE VENUE

À sa venue, le Seigneur siégera en jugement sur toutes les nations, séparant les brebis des boucs, envoyant les uns au châtiment éternel et les autres à la vie éternelle (voir Matt. 25:31-46). À sa venue, ceux qui ont mérité la résurrection des justes sortiront de leurs tombes pour hériter d'une place dans le royaume céleste ou le royaume terrestre (voir D&A 88:95-99)


21. ÊTRE VIGILANT ET PRÊT

« Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste ; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. » (Luc 21:34-36)


(Bruce R. McConkie, Mormon Doctrine, 1958, 1966)